79

Omicron – Pfizer = 3 – 0

Mais que se passe-t-il donc à Hong Kong ? Une gigantesque vague omicron, létale, impressionnante.  10 000 fois plus de cas qu’avant ? Ce n’est plus une vague, mais un tsunami !

LE TSUNAMI :

Cette courbe donne l’impression que Hong Kong a été épargnée par les vagues antérieures. Il n’en est rien : l’échelle de la vague 100% omicron est telle que cela écrase toutes les autres. Pour s’en apercevoir, enlevons la vague omicron, les autres réapparaissent quand on arrête le curseur au 31 décembre 2021, début de la dernière vague :

Si la dernière vague est 500 fois plus forte que le précédent pic du 31 juillet 2020 (passant de 17 cas /million d’habitants, à 8 764 /million), il faut toutefois relativiser, les précédentes étaient faibles. Notre pic le 25 janvier était à 5 437 cas / million. Hong Kong en a aujourd’hui 50% de plus.

Mais le pire n’est pas là. Si Hong Kong fait face à une des plus grosse vague omicron au monde, la létalité du variant, de l’ordre de 5 fois inférieure aux autres variants, ne se comporte pas de la même manière là-bas. Voici la courbe de mortalité : 

Là on passe de 0,34 par million pour août 2020, pic précédent, à 37 actuellement, soit 108 fois plus mortel.

Vous me direz que 500 fois plus de cas, 100 fois plus de morts, le compte y est. Pas tant que cela. Comparons avec la France : si Hong Kong a 50% de cas en plus par habitants, il y a 7 fois plus de décès ! Pourtant la France est un très mauvais exemple pour omicron, qui y fait plus de dégâts que dans la moyenne des pays du globe.

Hong Kong est un pays (un Etat ou une ville, comme vous voulez), avec un haut niveau de vie, d’excellentes infrastructures, les asiatiques pratiquent sérieusement les gestes barrières, et on y est de plus très vacciné. Cela a bien fonctionné jusqu’à maintenant, mieux qu’ailleurs vu les faibles vagues précédentes, mais quelles différences en 2022 ?

POURQUOI ?

Il n’y a qu’une seule différence avec les années précédentes et les autres pays : Hong Kong a fait une grosse erreur en relançant une campagne de vaccination ! Voici la courbe des boosters, démarrée fin 2021, pour « prévenir » omicron, arrivé 1 mois plus tard, en pleine campagne de vaccination, avec triplement des boosters en février-mars.

Ces pics épidémiques sur boosters ont déjà été montrés ici, en France comme en Israël, c’est une démonstration éclatante de plus faite par Hong Kong. La vaccination booste les cas !

La Corée du Sud, également modèle en début de crise, a fait les mêmes erreurs que Hong Kong

Je vous disais ici il y a peu que ce n’était pas sans raison que certains pays comme la France et Israël avaient arrêté toute vaccination avec l’arrivée d’omicron, ce que n’ont pas fait Hong Kong ou la Corée du Sud, d’où le tsunami. Pourtant on vous expliquait il y a 4 mois, qu’avec une troisième dose, vous étiez protégé d’omicron en 48 heures ! Il y a peu encore, l’inénarrable Dr Marty en retweetant poussait encore à une quatrième dose pour se prémunir de la vague actuelle. Il n’a rien compris depuis le premier jour.

QUELQUES VÉRITÉS

  1. ON NE VACCINE PAS EN PLEINE ÉPIDÉMIE. C’est connu depuis toujours, les politiques l’ont décidé, les médecins ont failli. S’il fallait vacciner, c’était dans les creux, pas en pleine vague. Les lanceurs d’alerte (= complotistes) l’ont sans cesse répété, dans le vide. Après d’autres, Hong Kong et la Corée du Sud le démontrent et en font les frais.
  2. Le vaccin ne protège pas contre omicron. Les pays les plus touchés par omicron sont les plus vaccinés. Cela a été montré ici avec nombre d’exemples, et avec tous les chiffres officiels.
  3. Pire : Omicron adore les vaccinés. Plus vous êtes vaccinés, plus vous avez de chances d’être contaminés ! Paradoxal pour un vaccin ! L’inverse du but recherché. Après Israël, après l’Islande, après le Royaume Uni, l’histoire se répète.

Phénomène ADE ou autres raisons ? Je le signalais déjà au tout début d’omicron, c’est également confirmé par les chiffres du Royaume-Uni : plus on  a de doses, plus on a de chance d’être touchés. Est-ce que vacciner avec un vaccin dont on sait très bien que ce n’est pas la bonne souche diminue les défenses ou crée une double agression immunitaire ? En tous cas cela semble faire l’effet contraire de celui escompté.

Quant à ce qui est de la protection des formes graves, il y a peut-être aussi des discordances entre les chiffres et le discours. Nous ferons bientôt le bilan à la fin de la vague omicron, pour sans doute constater qu’il n’y a pas moins de décès, malgré des variants de moins en moins létaux. Les chiffres ne mentent pas.

ZOLA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

79 commentaires

  1. allez zou
    dans la maison de retraite de ma ville les cas de COVID flambent.. il faut dire qu’ils viennent de faire la 4° dose

    et les premiers patients 100% pro vaccin auxquels je n’arrive pas à faire comprendre l’inutilité du “vaxxin” arrivent avec le covid , elle est pas belle la vie!!! … 100% pro vaccins mais viennent demander de l’ivermectine: au secours docteur

    • Il devient de plus en plus difficile de trouver une pharmacie qui accepte de délivrer l’Ivermectine malgré une prescription médicale !! Il serait intéressant de leur demander ce qu’ils ont reçu comme consignes !

  2. @Zola Pourquoi mentionner Pfizer dans le titre alors qu’il n’est question que du vaccin en général dans le reste de l’article? (Pfizer mentioné 0 fois)
    Je pense que le titre aurait été tout aussi bon comme ceci Omicron – Vaccin = 3 – 0
    D’autant plus que d’aprés OWD, Sinovac représente tout de même encore 40% des doses administrées (60% Pfizer) à Hong-Kong

    • C’est vrai. Au début j’avais mis omicron, puis changé parce que c’est le plus courant, mais ce n’était pas justifié.

      • pour moi c’est parfaitement justifié.
        Le personnel médical à qui j’ai été confronté, à part me coller un autoc Pfizer sur le front, c’était la totale pour Pfizer.
        Alors que dans ma situation Jansen me paraissait le plus adapté, selon la propagande.

  3. C’est la protéine spike du virus qui est pathogène
    La faire fabriquer par les cellules des vaccinés crée un Covid vaccinal
    Cette flambée de cas n’est pas due à une infection par le virus mais à la protéine spike créée par le vaccin

  4. Intégré, en totalité + votre commentaire dans ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2022/04/04/n-o-m-de-zeus-dr-marty-ton-booster-cest-pas-le-pied/

    En rappel, la nouvelle version PDF N° 177 de 30 pages publiée conjointement avec R71 en mai 2020 ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/05/le-dossier-rockefeller-the-rockefellers-files-par-gary-allen-en-1976-traduction-r71-en-2011-pdf-mai-2020.pdf

    Encore merci pour votre travail !
    Au plaisir, Jo

  5. ADE et SIDA vaccinal. Heureusement ça ne concerne que ceux qui ne décèdent pas du cancer foudroyant ou de la défaillance cardiaque induites par les spikes…

  6. Le chat peut être atteint par un coronavirus qui entraine une maladie bénigne mais si réinfection ou vaccination il peut développer une péritonite qui est pratiquement toujours mortelle si bien que la vaccination a été abandonnée .Le seul vaccin utilisé mais non vendu en France est un vaccin nasal le Primucell et il est contre indiqué chez le chaton ,chez la chatte gestante chez les sujets malades ou immunodéprimés ……. Ils en ont de la chance les chats! Tout cela est connu depuis les années 90 !
    Les vétérinaires pourraient surement nous en dire plus.

  7. novax pour moi, ayant attrapé le micron, c’est quand même pas rien..j’ai un bon médecin qui après a mesuré les D.dimères et crp, heureusement car taux 2 fois plus élevé que la moyenne ! D’où piqure tous les jours de Lovenox ( anticoagulant )
    C’est quand même une belle sal..cette maladie trafiquée en labo …

    • Itou pour ma fille mais elle avait un bilan sanguin désastreux révélé lors d’une analyse sanguine en Août 2021, elle n’en a pas tenu compte alors qu’elle était susceptible d’avoir des Thromboses plus un angiographie thoraxique C’est peut-être votre cas. Omicron certifié pur jus attrapé auprès de sa fille 8 ans comme d’ailleurs son mari. Cependant tous deux soignés par un médecin bienveillant qui leur a prescrit l’IVM et l’AZT qui leur a arrêté quasi immédiatement les symptômes les plus importants ( maux de tête, fièvre) .
      Ma belle-fille infirmière de son état dans un grand HP et qui, durant quasiment 2 ans était non vaccinée et remplaçait ses collègues vaccinées malades quand même, a été obligée de se faired vacciner 2 fois, a trainé pour la troisième en prétextant des angines ou état gripaux attrapés auprès de sa fille de 7 ans, elle attendait patiemment l’Omicron pour échapper à la 3è dose, ça y est, attrapé à sa fille qui elle même l’a eu auprès de sa petite cousine, le tout chez nous, non vaxx (73 et 70 ans) malgré les bisous et caresses de consolation, mais pas de contagion chez, moi Covid cerain non confirmé il y a quelques semaines traiement IVM et AZT, et mon épouse qui résiste à tout ( O+ ?).
      on va voir l’évolution pour l’infirmière, symptômes pas fort mais dont Covid s’est porté sur les bronches (Aérosol la nuit ) Donc attente.
      Dilemme, qui va garder .la petite si le médecin ne lui prescrit pas d’arrêt de travail car son service exige qu’elle aille quand même travailler !!! on se demande pourquoi il y a tant d’infection après séjour à l’hôpital…

  8. Merci pour ce travail, je le place, en intégralité sous mon dernier billet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2022/04/02/chronique-speciale-ejections-macronales-pestilentielles-2022-des-twix-associes-version-pdf/

    Incluant le lien vers la 2nde partie du dernier Chapitre (12) du livre dynamite de Robert F. Kennedy Junior que j’ai fait avancer la 3ème et toute dernière partie arrivant très bientôt, donc !

    Je l’intégrerais dans mon billet du jour…

  9. Se pourrait-il qu’il y ait une “roulette Pfizer” comme il y a une roulette russe ? avec une deuxième “balle” oxyde de graphène et 4 balles “neutres” ?

    Peut-on penser raisonnablement que les triples injectés qui n’ont encore rien eu d’apparent , tout comme “toutes mes relations vaccinées”, ne perdent rien pour attendre ?

  10. Bien expliqué ZOLA; Peut-être une petite explication pour Hong-Kong / Suis en train de lire un roman Policier d’un auteur Français bien connu dans lequel il donne une description ( c’est son fort) de cette ville que personnellement je ne connais pas. C’est une ville avec des centaines de “gratte ciel” comme nulle part au monde, aux barres d’immeubles monstrueuses d’habitations aux appartements façon “cage à poule” dans lesquels vit une population dans une promiscuité invraisemblable, tout cela sur un territoire minuscule. Si contagion il y a avec un variant aussi contagieux qu’ Omicron, ceci peut-être un explication de ce pic Hymalayesque.

    • Cages à poules semble une bonne image. Toutefois, ils ont été protégés mieux que nous 2 ans, mais n’ont pas supporté le cocktail omicron+vaccin.

      • De mémoire, il me semble que les mesures de “distanciations” , de protections sanitaires étaient draconiennes durant les deux premières années et donc tous les virus étaient moins circulants, les réponses immunitaires étaient sans doute affaiblies et tout ça ressurgit maintenant avec l’Omicron et ses variants qui ont l’ai de ce foutre complètement des ces “protections”. Le vaccin a fait le reste.
        Je ne suis pas médecin mais je ne crois pas me tromper.

    • La promiscuité des transports en commun ou les clubs louches, ça ne joue pas beaucoup avec ces virus bénins, sauf si le système immunitaire est très affaibli. On sait que les mesures sociales (non pharmaceutiques) ne fonctionnent pas. La faiblesse immunitaire peut être naturelle, mais plus souvent post “vaccinale”. Je n’ai pas entendu parler de facteurs ethniques, contrairement à ce qui était à l’étude dans les laboratoires américains installés en Ukraine. Comme l’analyse très judicieusement Zola, le facteur différentiel est le niveau de triple dosés. Il serait intéressant de savoir si les cocktails (réputés mauvais pour la santé des grands bourgeois) sont bénéfiques ou nocifs dans la sphère “vaccinale”.

  11. Beaucoup de remerciements pour votre travail si généreusement partagé.
    Les injectés devraient être les plus vindicatifs envers le régime du petit pervers et non souhaiter que leurs prochain tombe sous les coups de seringue, surtout après ce que Vladimir avait trouvé en Ukraine.

  12. Il me semblait que justement c’était pour la dengue un pb de contami ation par un variant non “inclus” dans les prévisions vaccinales. Non?

  13. Pour préciser, (ADE, antibody-dependent enhancement) est une deuxième contamination plus grave que la première, avec le même agent pathogène. La vaccination n’entre pas en jeu dans le contexte ADE. exemple : la dengue.

    On doit parler ici d’un phénomène de Vaccine-Associated Disease Enhancement (VADE) : qui est la facilitation et l’aggravation de la maladie lors de la première infection chez un sujet vacciné.
    Soyons puristes 🙂

    https://www.researchgate.net/publication/355775000_Vaccine-Associated_Disease_Enhancement_VADE_Considerations_in_Postvaccination_COVID-19

    • Il me semblait que justement c’était pour la dengue un pb de contami ation par un variant non “inclus” dans les prévisions vaccinales. Non?

      • Il me semble que le professeur marseillais qui sait tout et en parle très bien nous a expliqué que la dengue est beaucoup plus grave en cas de reinfection. Il sait pourquoi. La vaccination joue le rôle d’une infection : si le sujet n’a pas rencontré le pathogène, ça se passe bien, mais il risque gros lors d’une infection ultérieure, et s’il a déjà connu la maladie, ça se passe très mal immédiatement. Il a fallu arrêter ça. Ça n’a pas de grand rapport avec le COVID, mais c’est très pertinent sur la nécessité de mener des essais sérieux et prolongés avant de généraliser un nouveau vaccin. Pour un projet de dépopulation, on fait comme on veut naturellement.

    • Je n’y comprends rien et je sais les vrais explications très compliquées. Il n’est pas bon de vacciner contre la dengue un ‘naïf’ mais s’il a déjà rencontré le virus, pourquoi le vacciner?

  14. Et donc, quid de la mortalité avec cette vaccination tous azimuts ? Il semblerait bien que celle-ci l’aggrave…Vous n’en parlez pas directement…Qu’en pensez-vous ?

  15. “ce n’était pas sans raison que certains pays comme la France et Israël avaient arrêté toute vaccination avec l’arrivée d’omicron”
    Le début de la vague d’Omicron en France est en décembre 21 et la vaccination n’a pas été arrêtée; je me trompe ? Et Israël débute la 4e dose ?

    • Regardez la courbe mise le 17 mars (on a la même aujourd’hui). Où avez vous vu la 4e dose ? Dans le discours, oui, dans les faits non, c’est ce que je faisais remarquer, et je persiste. Il y a le discours, et les chiffres, et ceux qui tiennent le discours ne font rien pour faire ce qu’ils disent.

      • Sur Aix en Provence, ma mère de 89 ans veut faire sa 4ème dose. Mais alors que précédemment toutes les pharmacies et un vaccinodrome le permettaient, aujourd’hui il n’y a plus apparemment que 2 pharmacies dans toute la ville qui le font. Clairement la pression est retombée sans que la raison soit expliquée aux patients.

      • Effectivement, on est en France, le pays des vents…
        Mistral, Tramontane, norois, bise, sans oublier les vents de politiciens qui nous en font des gros…

  16. Chez nous le phénomène ADE est une fausse info…alors les affaires continuent, et il ne faut pas compter sur le PNF pour faire cesser l’invraisemblable arnaque la plus énorme de ce début de siècle. Le Pr D Raoult l’avait annoncé dès mars (ou début avril ?) 2020 je crois. Mais rien n’y fait et depuis le Pr Raoult en a remis une couche se désignant complotiste….

  17. C’est une démonstration éclatante de l’effet ADE: les anticorps induits par les ARNm démodés (formule Wuhan 2020) sont inefficaces pour bloquer le virus mais lui collent dessus et aident le virus à infecter ! Merci Pfizer de ne pas avoir mis à jour la formule du Corminaty, et a fortiori d’avoir voulu vendre les derniers stocks en revaccinant à tour de bras avec le soutien (corrompu) des autorités…

  18. Merci encore Zola, pour toutes ces informations intéressantes !
    Sauf le graphique des morts en Angleterre, car il manque les taux de non-vaccinés, vaccinés 1 dose, etc…
    Ou alors l’info est dans les 2 figures qui apparaissent en blanc ?
    Je n’ai pas trouvé l’info sur le lien autres courbes (ou elle y est bien cachée).

  19. Vous oubliez un élément fondamental : il ne s’est STRICTEMENT RIEN PASSE en Asie en 2020.

    Malgré le show de Wuhan, et malgré la propagande insensée à l’époque (je le sais, je vis en Thaïlande).

    Très peu de cas, très peu de morts, malgré des concentrations urbaines folles, des populations âgées etc.

    Japon, Chine, Asie du Sud-Est…. il ne s’est RIEN passé en 2020 (en comparaison avec Europe / Amérique du nord).

    Bref, outre ce que vous décrivez (les injections) il y a donc de manière évidente un effet de rattrapage (sur les populations âgées et fragiles).

    Il y avait clairement une forme d’immunité collective en Asie en 2020, avec la version 2019 du virus.

    En 2022, avec en plus les injections de produits dangereux et absurdes… plus un virus différent… voilà le résultat.

    Mais il faut quand même relativiser. Hong Kong affiche à ce jour 1 075 morts par million… Quand la France est à 2 174.

    https://www.worldometers.info/coronavirus/

    Bref, ils ont encore du “mou”.

    Enfin, et c’est spécifique à Hong Kong, on ne peut faire l’impasse sur la “punition” infligée par Pékin.

    Le PCC a la dent dure, et la mémoire vivace…. L’arrogance de HK, ses véléités d’indépendance, le scandale du “un pays deux systèmes”…. tout cela se paye cash aujourd’hui.

    Pékin fait tout pour mettre du sel dans les plaies couillonavirales de Hong Kong…

    Ce qui n’arrange rien.

    • Faudrait revoir vos chiffres. 1075 morts par million “ce jour”, et 2 174 par million pour nous ! J’espère que ce n’est pas par jour ! Sur OWD au 1 avril, 18,6 morts / million (moyenne 7 derniers jours) pour H K et 1,8 pour la France. Ceci dit, si on regarde les cas, H K a fini sa vague, ce qui n’est pas notre cas, par contre pour les décès, ils sont encore très au dessus, 10 fois plus par million (sans doute moins au 3 avril vu la chute rapide)
      Autrement, oui l’Asie a été épargnée au début, ce qui m’a fait dire plusieurs fois qu’on ne pouvait éliminer un phénomène ethnique (en plus d’une population plus jeune, mais moins qu’en Afrique). Il est également indéniable que globalement on assiste très souvent à un rattrapage secondaire chez les pays épargnés (mais il y a toujours des exceptions qui viennent brouiller les messages)

      • A propos du “phénomène ethnique”, je me rappelle que Fantini dans une de ses vidéos à l’IHU dit que la souche qui a circulé en Asie du sud est et en Europe n’est pas tout à fait la même et que l’Asie du sud est ayant été exposée au 1er Sars, était partiellement immunisée contre ce virus originel (il faudrait réécouter plus attentivement, le passage est très court, à propos d’une liaison hydrogène). Avec Omicron la donne a changé.

    • Sur le moment je n’ai pas vu de suite que vous parliez des décès depuis le début, et moi je ne parlais que de la vague omicron 2022, sujet du billet. J’ai par ailleurs signalé les faibles vagues 2020 et 2021, sans commune mesure avec la 2022. Le problème, c’est le cocktail omicron+vaccin qui vient perturber une situation jusqu’à ce jour meilleure que la nôtre, pour la rendre pire, avec un total toutefois encore favorable, et qui devrait le rester leur vague étant intense mais brève (sauf si elle se dédouble comme chez nous).

  20. Merci beaucoup pour cette mise en corrélation des vaccins et des cas de contamination. Serait il possible d’avoir de manière plus claire les sources de ces graphiques ? Une petite observation, vous dites que la France a arrêté la vaccination, ce me parait erroné, les campagnes de promotion de la vaccination continuent dans les médias et la levée du pass vaccinal n’est certainement que provisoire. Ce sont les français qui bouderaient la vaccination, mais elle n’est pas stoppée.

    • Tous les graphiques sont tirés de Our World in data. Voici par exemple le lien pour les vaccins journaliers. J’ai mis cette courbe dans le billet du 17 mars, signalant cet arrêt des vaccinations, tout en continuant le discours pro vaccins que vous signalez, et avec des stocks se périmant.
      https://ourworldindata.org/explorers/coronavirus-data-explorer?zoomToSelection=true&facet=none&Metric=Vaccine+doses&Interval=7-day+rolling+average&Relative+to+Population=true&Color+by+test+positivity=false&country=FRA~ISR~GBR
      Vous pouvez tout vérifier et explorer. A gauche ajouter ou enlever un pays. En haut à gauche, sélectionner cas, décès, doses vaccins, boosters, variants,… En haut à droite, période de 8 jours, cumuls,.. En promenant votre flèche sur les courbes, vous avez les chiffres pour chaque date.
      Le curseur bleu du bas sélectionne la période sur 2 ans. Si vous cliquez sur « table », vous avez les chiffres pour tous les pays, triables. Revenez sur « chart » pour les courbes.
      Si vous êtes égarés avec des colonnes (horizontales) sans pouvoir en sortir (avec variants notamment), cliquez sur le triangle devant la date en bas à gauche, et vous retrouvez la présentation graphique.

    • Je suis d’accord avec ce que vous dites, et, pour une fois en désaccord avec ZOLA : la France n’a pas arrêté la vaccination (et la propagande vaccinale qui va avec en permanence sur les chaînes TV), mais il semble bien que ce sont les français eux-mêmes qui BOUDENT cette vaccination…Sursaut de lucidité ?

  21. Bonjour.
    Les plus de 80 ans sont très peu vaccinés à Hong Kong, et le peu de vaccinés le sont avec sinovax. Cela ne vous semble pas pertinent comme donnée pour expliquer la forte mortalité?

    https://www.bmj.com/content/376/bmj.o707

    “Around 40% of Hong Kong’s population are not fully vaccinated, and more than half of over 70s have yet to receive a single vaccine. In the most vulnerable group—over 80s—that number rises further: 56% have received a single dose, 37% have had two doses, and only 2% have received three doses.”

    • Sur OWD (chiffres John Hopkins), que j’ai pris comme référence, ils signalent 200 doses pour 100 habitants délivrées depuis le début, avec 76% de “fully vaccined”, en contradiction avec ces 40% fully vaccined. Je ne pense pas que cela soit le nombre de vaccinés de + de 80 ans qui soit responsables de 500 fois plus de cas que la plus forte vague chez eux en 2 ans.
      Le BMJ ne donne pas vraiment de source concernant ses chiffres discordants, et cite Reuters, dont le PDG est membre du CA de Pfizer…Avec 200 doses / 100 hab, il est possible que leur chiffre de fully vaccined ne concerne que les 3 doses. Cette définition va être de plus en plus difficile à cerner (je ne sais pas ce que prend OWD, mais 200 doses/100 hab et 76% de fully vaccined semble faire rentrer ces fully dans les 3 doses).
      Sinovac est moins efficace, oui, c’était reconnu au départ.

      • “Sinovac moins efficace” … si on prend les vrais chiffres de Pfizer sans tripatouillages, je ne suis pas sur du tout. J’avais même lu à l’époque qu’en calculant l’efficacité de Pfizer avec les mêmes critères que Sinovac, on arrivait au mieux à 29% voire 19%. Bref où est la vérité ? De la propagande probablement de chaque côté du “bien”.

        • Tout à fait d’accord, j’ai oublié des le rajouter. En face, on annonce 95% qui un jour sont en dessous de 30%, voire encore moins avec omicron (si cela ne devient pas négatif !)

    • Rappelons que partout , au mieux, les vacci es ne sont pas plus positifs que les non vaccinés 1,2 ,3( ou plus)doses.
      Donc…

    • Sans doute un reste des 4) et 5) qui se sont inscrits seuls, que j’ai enlevé, reste le point. Je ne vois rien d’autre ou pas comme vous !

      • Un point qui ressemble à une puce en fait, à gauche centré devant le premier cadre vide, le 2nd étant collé au premier. Peut-être une puce à désactiver?

  22. Après 3.Pire : Omicron adore les vaccinés. il y a deux cadres vides. Ils auraient du encadrer les graphiques suivants, ou c’est autre chose

  23. Très concluant sur l’inefficacité du vaccin. Sur sa nocivité, il faudrait avoir à côté les pourcentages de 0,1,2,3 doses en population générale.
    Il me semble qu’en fait on retrouve à peu près ces pourcentages en regardant les décès aux UK.
    Non?
    Ce qui serait déjà terrible, car ces décès n’incluent pas ceux des aux vaccins

    • Des chiffres complémentaires sur “autres courbes” en légende, lien qui n’était pas opérationnel et que je viens de corriger. Le lien sur la publication gouvernementale avec tous ses chiffres est également juste en dessous avec “chiffres du Royaume Uni”.