80

Événements indésirables et EudraVigilance

Que sont mes informations devenues ? Je crois le vent les a ôtées…

Par Catherine Teilhet

Mon activité consistant à tripatouiller l’information, j’ai tenté de rechercher, comprendre et analyser les données officielles mises à disposition par nos institutions dans le contexte du Coronavirus… Plus particulièrement celles produites par la pharmacovigilance concernant les effets indésirables de la vaccination anti Covid…

  • Premier constat : En France, l’ANSM ne met pas de données brutes à disposition, juste quelques rapports illustrés avec des graphiques et des chiffres, mais pas de fichiers de données. Nous avons bien sûr aussi les sources de la DREES et de l’INSEE, mais rien de probant quant à la pharmacovigilance concernant les effets indésirables de la vaccination.
  • Second constat : En Europe, par contre, l’EMA / EudraVigilance met ses données de pharmacovigilance à disposition avec des indicateurs intéressants et plusieurs formats, de fichiers : CSV, XML… 

Jubilation intense et frétillement d’allégresse …. Las, ce n’est pas si simple et le parcours du combattant numérique commence. 

  • Les fichiers dépassant la limite des 249 900 enregistrements sont tronqués et rien n’informe l’utilisateur de cette incomplétude qu’il découvrira au gré de ses pérégrinations dans les fichiers ! (PJ : saisine ASK-105061)
  • L’unicité de l’identifiant européen n’est pas garantie.
  • Des décès disparaissent, depuis l’automne dernier, date du début de mes recherches, nous constatons environ 4.000 « ressuscités » dont près de 1.000 sont revenus occuper leur place dans les rangs des défunts après une petite éclipse. (PJ : saisine ASK-106713)

Les réponses apportées à mes saisines par EudraVigilance sont burlesques, Cf. les PJ : 

  • A l’utilisateur de deviner les troncatures de fichiers, à lui de tronçonner les fichiers via les critères d’exportation afin d’en réduire la taille, bref, à aucun moment le paramétrage du nombre de lignes à exporter ne sera corrigé, aucune alerte ne sera insérée. Notons que la volumétrie des effets indésirables est si démesurée que le paramétrage initial explose !  
  • L’utilisateur devra également développer un sens de la divination très affuté lui permettant de pressentir qui est décédé de la vaccination, qui n’en est pas décédé et se trouve là par erreur, qui sera un Lazare ou pas …

Décidément, la base de données européenne de pharmacovigilance est taquine et pudique, ne la questionne pas qui veut !  Que dire du professionnalisme des concepteurs de son interface ? Les fondamentaux des bases de données relationnelles ne sont pas respectés (unicité de la clef), la limite paramétrée à 249.900 enregistrements est sclérosée, les interfaces en sortie défectueuses, les alertes inexistantes, l’historique des actions concernant un enregistrement non garanti, l’intégrité des données fortement sujette à caution …

MAIS, MAIS MAIS : Nous obtenons le tableau suivant en PJ qui représente les principales pathologies remontées de cette base, avec, ce qui est riche en enseignements, les déclarations par type de déclarant, professionnels de santé ou pas … Par contre, des dates ancrant dans le temps le vaccin et ses effets indésirables auraient été les bienvenues et auraient permis de cerner au mieux l’imputabilité du vaccin, mais bon … Je vous laisse apprécier ces chiffres sachant que seuls 5 à 10 % des effets indésirables sont signalés à la pharmacovigilance …  Catherine TEILHET.

PS : Merci, Rutebeuf, pour ce titre plagiat que je me suis autoritairement approprié pour ma complainte numérique …  

25 mars 2022 :

Pour répondre à plusieurs questions, l’auteur a rajouté deux documents :

  1. Qu’est-ce que la pharmacovigilance ?
  2. Déclaration de Berlin sur la pharmacovigilance

Autre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

80 commentaires

  1. La mise en page et les graphiques semblent très perturbés ! est-ce mon PC ?
    Pourtant je parcours ce blog depuis 2 ans et généralement tout est OK (d’ailleurs les autres forums sont OK)

  2. Édifiant, merci pour ce précieux travail de spécialiste ++++
    Dans un autre registre , visionnez cette vidéo YT : Sommet mondial de la santé le 24-10-2021,Stefan Oelrich Membre du Conseil d’Administration du groupe Bayer.
    « Les « vaccins » à ARNm sont un exemple de thérapie génique cellulaire. Et la crise du Covid a été un accélérateur sans pareil. Comment penser qu’il y a à peine deux ans le public aurait accepté cette thérapie génique? »
    https://youtu.be/qowDwaYx7vI
    ACCABLANT.

    • ZOLA : un des liens ajoutés pointe vers le site de l’ISDB . La page d’accueil propose de faire le point sur les traitements ( News on Covid-19
      ISDB informs you about the pro’s and con’s of drugs and drug treatments related to the current SARS-CoV-19 pandemic.)

      Rien sur l’Ivermectine.

  3. Petite anecdote personnelle : Ma faille, qui travaille dans une “grande administration” est non vaccinée contrairement à ses nombreuses/breux collègues vaccinés 3 fois. Parmi eux, la majorité ont “attrapé” la Covid “variant Omicron de même que leurs enfants, et l’une d’elle l’a attrapé 2 fois!
    “va comprendre Charles”… Le vaccin protège qu’ils disent, sans doute leur portefeuille.

    • Mais pourquoi utilisez-vous le mot “vacciné” quand il ne s’agit pas d’un vaccin, mais d’une IGE (Injection génique expérimentale) ?

      Alors qu’il paraitrait – à vérifier – qu’une bonne partie des injections ne sont composées que d’un sérum neutre pour éviter soupçons et révoltes rendant impossibles …. les gros bénéfices (facturation au même prix évidemment) et l’effective expérimentation à but essentiellement “politique” : entrainer la population à la soumission, même aux consignes insensées …. qu’on va nous réimposer après les élections.

      • Ça malheureusement, je n’y crois pas ! Ce serait beaucoup trop complexe à mettre en oeuvre, question fabrication et logistique, et ça n’a aucun intérêt à première vue, puisque de toutes façons il n’y a ensuite… aucun suivi !
        A contrario faire croire aux gens qu’ils sont protégés de quelque chose alors qu’il n’ont reçu que de l’eau salée (et encore en intramusculaire je ne sais pas ce que ça donne !), pourrait à mon sens faire vite monter la révolte. Cette info, même fausse, pourrait rapidement devenir non maîtrisable.

  4. Je me permets de vous tirer l’œil vers la 1ère partie du Chapitre 12 du livre dynamite de Robert F. Kennedy Jr ► https://resistance71.wordpress.com/2022/03/25/le-veritable-anthony-fauci-bill-gates-big-pharma-et-la-guerre-globale-contre-la-democratie-et-la-sante-publique-robert-f-kennedy-jr-chapitre-12-1ere-partie/

    Car je prépare un PDF réunifiant le tout, et nous avons prévus, conjointement avec R71, de créer une page spéciale, dans nos blogs respectifs, avec ce document qui fera date.

    Chapitre 12 Jeux de germes – Jeux de guerre : la genèse de l’état de bio-sécurité – 1ère partie, est à lire et à mettre en regard de la situation actuelle, particulièrement en Ukraine.

    Vous pouvez également, en complément, voir la dernière capsule de Chris de Vivre Sainement (à part sur les solutions à mettre en œuvre, à la fin : retour de Trump le sauveur et la révolution par les urnes en Frankistan, nous sommes d’accord sur l’essentiel), et je vais intégrer, le tout, dans un nouveau billet ce jour.
    JBL

  5. à l’attention de Cathrine TEILHET

    Mademe,

    Merci pour votre bel article. Face u mur assourdissant de la mauvaise foi, je crains que nous n’arrivions à rien par cette voie.
    Des analyses de surmortalités toutes cause confondues (TCC) ont déjà été publiées aux USA, en Israel, en UK… qui sont convaiquantes.
    Je vous propose de nous pondre un bel article sur les courbes puliées par EOROMOMO.
    Ainsi, par simple comparaison des surmortalités 2021/2020 , il ressort:
    (mes commentaires sont purement intuitifs, il y manque l’analyse mathématique et statistique de ces courbes)

    >85 117K/185K : on va dire qu’il y en avait moins à achever
    75-84 even : les injections ont tué ceux que la maladie a épargnés
    65-74 74K/55K : la maladie (enfin l’absence de soin précoce) ayant moins tué, les injections en ont tué un paquet
    45-64 50K/30K : 1.7 fois plus de surmortalité en 2021 qu’en 2020. Les injections déciment plus que la maladie !
    15-44 6K/3K : deux fois plus de surmortalité chez les gens dans la force de l’âge; autre épidémie, guerre, tsunami ?
    0-14 721/-175 : je ne sais pas comment interpréter mathématiquement ce massacre mais, à l’évidence, des enfants meurent en excès
    SANS AUTRE CAUSE QUE LES INJECTIONS !!!

    Bon courage
    Cordialement
    Serge

    • Ces chiffres sont incroyables, et arrêtent toute discussion sur la protection.
      Merci pour cette formidable information

  6. Avant le Covid19, quels étaient les règles applicables aux expérimentations et notamment en matière du nombre d’effets secondaires graves ou plus précisément sur quelles lois ou règlements s’appliquent en la matière ?
    Merci

  7. Merci pour ces informations nécessaires auxquelles peu de personnes ont accès .La plupart n’utilise le net que pour acheter ou vendre ,l’information est “captée” par la télé .Dommage que les troubadours d’aujourd’hui ne clament plus leurs valeurs dans les spectacles mais tel Cluzet préfère conspuer des collègues qui ont exprimé leur point de vue sur la situation actuelle: https://www.youtube.com/watch?v=0Wg3TiJo1AI

  8. Dans nos relations : un garçon de 15 ans sportif, en bonne santé : injection covid à l’occasion de l’annonce du pass nazitaire pour pouvoir partir en vacances l’été dernier et continuer le sport. Pneumothorax, hospitalisation puis hépatite. 9 mois plus tard, toujours en très mauvaise santé, année scolaire fichue et évidemment plus de sport du tout.
    Personne ne veut prendre la responsabilité de déclarer que c’est dû à l’injection. L’info a été donnée aux parents en off par certains soignants.
    C’est un empoisonnement qui aura des conséquences durables.

    • Ses parents peuvent faire eux-mêmes sur le site de la Pharmacovigilance :
      https://www.pharmacovigilance-bfc.fr/formulaire-de-declaration/
      Extrait ;”Depuis le 10 juin 2011, les patients sont autorisés à déclarer directement au CRPV, pour eux même ou pour un tiers, ou via des associations agréées”
      https://www.pharmacovigilance-bfc.fr/formulaire-de-declaration/formulaire-de-declaration-patient/
      c’est pourtant clair et ça devrait être affiché en haut et clair de ce Forum.

    • A ne pas perdre de vue: patients ou médecins déclarent l’apparition d’un fait pathologique POSSIBLEMENT en rapport avec un soin. Au système de pharmacovigilance et à lui seul de conclure ou non, après analyse, d’un lien de cause à effet (cad d’un effet secondaire au soin).

      • (cad d’un effet secondaire au soin).

        L’IGE (Injection génomique expérimentale) est sérieusement qualifiable de soin par une personne censée sensée un tant soit peu contre-informée ? d

      • vous dites :”Au système de pharmacovigilance et à lui seul de conclure ou non, après analyse, d’un lien de cause à effet (cad d’un effet secondaire au soin).” certes, encore faudrait-il que les déclarations soient faites et et que les remontées soient traitées correctement .. pour avoir fait il y a quelques années une déclaration à propos des effets terriblement nocifs des Statines sur ma personne, j’ai reçu par erreur copie du document littéralement expurgé de tout ce que j’avais déclaré, seul mon nom et mon âge étaient exacts, pas même ma taille et mon poids ( à l’époque 1m90 pour 130 kgs … de muscles en majorité) qui s’étaient transformés en, 1m80 pour 100 kgs; C’est dire le sérieux de cette institution.

  9. Certes ça monte mois après mois. Mais il aurait fallu avoir une année de référence, genre 2018 pour apprécier les chiffres au regard du normal.

      • Quand j’avais trouvé ce site, j’obtenais les mêmes chiffres que lui. Donc j’ai confiance. J’avais également échangé avec lui. Si vous voulez le contacter, sur sa page d’accueil il donne son adresse.
        Pour les doublons le problème est de savoir ce qu’on appelle doublon. Si c’est le fait qu’un patient peut être référencé à tous les effets secondaires qu’il a eu, un type d’extraction permet de s’en affranchir.

  10. Si même les métadonnées ne sont pas correctes, on ne peut rien tirer de concluant de ces bases.
    Que de temps perdu et de gaspillage d’argent publique.
    Merci pour votre travail d’analyste de données.

  11. Bonjour,
    Merci pour cette analyse!
    Juste un point : sur quelles données vous basez-vous pour dire que seuls 5 à 10% des effets indésirables sont déclarés?
    Différents chiffres circulent, dont certains (20 à 30%) ne me semblent mentionnés que pour dissimuler la réalité (ce qui n’est bien sûr pas votre cas!!).
    La seule source que je connaisse, c’est la publication du CRPV de Tours (2006), donc une publication officielle, qui mentionne que seuls 1 à 10% des effets indésirables sont déclarés en France. Pour connaitre le nombre réel d’effets indésirables, il faudrait donc multiplier les données par un coefficient situé entre 10 et 100…
    Qu’en est-il en 2022? Est-ce que la médiatisation de la vaccination Covid incite plus à la déclaration, notamment par les patients? Ou, compte-tenu de l’énorme pression politique et médiatique en faveur de la vaccination covid, les professionnels de santé vont-ils au contraire déclarer encore moins que d’habitude?

    • Di Vizio estime que la littérature en France donne entre 5 et 10 %. Une étude tout à fait intéressante de 2010 a été effectuée par des scientifiques de Harvard sur commande du CDC (étonnant….) concernant les effets secondaires des vaccins enregistrés dans la VAERS Américaine. Elle constate que moins de 1% des effets secondaires sont en réalité comptabilisés. Concernant le Covid en France, compte tenu d”un certain fanatisme idéologique pro-vaccin chez des professionnels de santé et de la mauvaise volonté évidente des autorités, je dirais qu’on est proche de ce chiffre.
      https://truthsnitch.com/2017/10/24/cdc-silence-million-dollar-harvard-project-charged-upgrading-vaccine-safety-surveillance-system/

      A noter que le CDC s’est soigneusement abstenu de suivre les recommandations du groupe de Harvard en vue d’améliorer les prises en compte des cas…

      • Anecdotique : il est connu depuis longtemps que les médecins allemands de Kiehl déclaraient plus d’accidents vaccinaux plus ou moins graves que leur confrères de la ville d’en face, de l’autre côté du Rhin, Strasbourg
        Normal : au pays de Pasteur on ne saurait contribuer à la prise de conscience que les vaccins sont plus dangereux qu’utiles et que ce ne sont pas eux qui ont fait disparaitre les épidémies.

        Tapez donc René Bickel et déniaisez-vous
        https://www.youtube.com/watch?v=hlt56cgV09M&t=14s

  12. Un rien vous arrête semble-t-il ! Seriez-vous immunisée contre ce mal qui peut toucher tous ceux qui “touchent” un jour un clavier ?

  13. Merci de contribuer à soulever le tapis sous lequel nos chers gouvernants et leurs divers comparses « scientifiques », politiques et médiatiques cherchent à cacher des faits mettant en cause le bien-fondé des choix imposés à la population.

  14. La copulation entre une chauve-souris et un pangolin (qui fut le mâle ? qui fut la femelle ?le saura-t-on jamais ?) en aura fait bien du mal !!! Pensez donc ! Tout d’abord une pandémie imprévue mais largement imaginée en 2019 (https://laplumeducitoyen.org/2021/11/28/imprevu-vraiment/) imposant la vaccination quasi-forcée de millions d’individus soit placés dans cette obligation pour pouvoir travailler, soit crédules. Grace à cette “pandémie” nous avons assisté à l’instauration de lois toutes plus restrictives les unes que les autres en matière de libertés. Et nous en arrivons au fin du fin : la mise en oeuvre d’un projet de loi instaurant carrément un système dictatorial (projet de loi 3714 déposé le 21/12/21 à l’Assemblée Nationale, le club des dilettantes de la République) qui sera largement expliqué et commenté sur le site “https://laplumeducitoyen.org” très bientôt. Ce satané virus a permis d’enchaîner sur un déchaînement “otanesque” pour em….der Poutine qui ne demandait qu’une chose que l’OTAN donc les Américains mais en réalité l’oligarchie financière anglo-saxonne lui fichent la paix. Mais pandémie + guerre le tout bien manipulé médiatiquement et psychologiquement par des médias grassement subventionnés ou bénéficiant de dons d’investisseurs étrangers (comme par hasard très investis dans la vaccination de la population mondiale) ouvre la porte à l’instauration d’une dictature.
    Voilà où en est la France aujourd’hui ! Et quelques moutons bêlants vont voter Macron.
    INCROYABLE !!!!
    laplumeducitoyen.org

  15. Ce scandale sanitaire éclatera t-il un jour?
    Dans les précédents scandales les autorités sanitaires et politiques avaient fermé les yeux. Alors que là ce sont les acteurs qui tous ont participé à des degrés divers à la mise en place d’un régime totalitaire pour piquer de gré ou de force des milliards de gens.

    • Patience, patience ! Un peu plus de 32 ou 33 millions de 3è doses seulement, ceci avec la peur combinée de Delta et Omicron alors qu’on était à 54 millions d’injectés 2 doses. Même avec le “pass vaccinal” (ils se sont bien emmerdés pour rien !) pour “emmerder”; visiblement le subterfuge ne prend plus bien. 20 millions de désabusés, c’est pas rien ça !
      Et si l’on s’en tient au résultat de 2017, 2 millions suffiraient à faire basculer la situation. En effet avec Le Pen et Mélenchon au pied des marches et Zemmour et Pécresse en perte de vitesse, l’horizon s’éclaircit peut-être enfin.
      Pour moi cette année, presque pas de vote par conviction mais un vote simple, tout sauf le même !

      • Attention Mélenchon a pour soutien Attali. Le danger reste le même !!!
        Surtout pas lui non plus. Le Great Reset nous guette

      • Peu de gens ont conscience que tous les injections Pfizer par exemple n’étaient pas de même nature et composants et que si toutes avaient été nuisibles, sinon mortelles, même les médias dominants dominés auraient été contraints d’en parler
        Ils sont pas cons les straussiens

  16. J’ajoute que dans mes relations plus ou moins proches dans lesquelles les vaccinés ont de plus en plus d’effets nocifs graves ou simplement délétères, ceux qui songent à demander à leur médecin de faire une déclaration à la pharmacovigilance se voient opposer un refus sous des prétextes fallacieux et personne ne les informe qu’elles peuvent le faire elles-même sur le site de la Pharmacovigilance. Conséquence : sous déclaration de ces effets !
    Merci pour l’article.

    • Mais pourquoi utilisent-ils le mot “vaccin” et pas “IGE (injection génique expérimentale) à très grande échelle internationale allant dans le sens de la Grande réinitialisation ?

      C’est contre productif et LA MEN TA BLE
      Le souci du juste mot pour la juste chose, le souci des mots pesés pour éviter d’accroître, voire pour contribuer à réduire, les maux pesants.  C’est un combat militant qui en vaut d’autres, voire conditionne le succès des autres

  17. Merci infiniment pour ce travail austère et long et votre engagement à extraire de tout ce fatras des données claires et sans appel.
    Qu’une faute d’orthographe vous soit reprochée en regard du travail effectué est pour moi l’expression de ce qui se passe ces temps ci dans le monde: division, agressivité et refus de respecter et d’échanger sur des bases saines avec d’éventuels contradicteurs, et surtout mépris des donneurs de leçons.

    • D’autant plus que cette fôte est de moi, quand j’ai rajouté le titre, le correcteur acceptant plusieurs orthographes qui m’ont perturbé. J’efface le reste pour ne pas dénaturer le vrai sujet.

  18. Excellente information et quel travail! Merci
    J’aime la réponse.. “..due to the number of suspected adverse réactions reports received for the covid 19 vaccines”
    Au moins c’est un aveu!

    • Merci beaucoup pour ce travail vraiment éclairant. Je constate sans surprise mais avec grand regret que les professionnels de santé signalent beaucoup moins les effets indésirables que… leurs patients ? Alors même qu’on évalue à moins de 10% le nombre réel d’effets indésirables !

      • Oui j’avais noté le signalement par les patients eux mêmes il y a quelques temps, ce phénomène s’amplifie. Tant mieux les gens se prennent en charge mais cela montre le désengagement des médecins, et leur silence est très dérangeant..
        Merci à tous ceux qui se démènent pour chercher l’info et nous informent. C’est un travail de Titan mais il me semble qu’il commence à porter ses fruits.

        • “cela montre le désengagement des médecins, et leur silence est très dérangeant..”
          Eh bien justement ! C’est le moment d’appuyer là où ça fait mal ! Il y en a bien quelques uns qui vont finir par se faire rattraper par leur conscience ! Du moins c’est à espérer.
          Sur ce point particulier la sous-déclaration des AVC par les pro m’interpelle !
          Mais qui détermine ces AVC si ce ne sont pas les Pros; et dans ce cas pourquoi ces décès figurent-ils là ? Qui aurait fait le lien ? Je ne peux m’empêcher de penser à Jean-pierre Pernaut et peut-être à sa consœur du 13h de TF1 absente depuis 3 mois et victime selon les infos glanées discrètement d’un problème ophtalmo.
          Tiens donc, comme c’est étrange, cette énième coïncidence !

  19. Ce mot en français s’écrit ÉVÉNEMENT….. avec 2 accents aigus ! Avant de faire un commentaire prétendument orthographique, on vérifie . Quoi que l’affaire puisse se discuter question accentuation cf : ” Nouveau dictionnaire des difficultés du français moderne” – 3ème édition aux Éditions De Boecck et Duculot par Daniel Blancpain page 373. Ce second “n”, assurément malencontreux, peut n’être qu’une simple répétition due au clavier de l’auteur(e) ; en tout état de cause ni ce “n” ni cet accent grave, ne portent préjudice à la qualité des informations données.
    Que celui ou celle qui n’a jamais péché jette donc la première pierre

    • continuons sur l’orthographe puisque cela fait débat : article tiré du net, fiable, pas fiable? est-ce un non-évènement? ou non-évènement si vous préférez…

      On écrit « événement » ou « évènement » ?

      Autant ne pas faire durer le suspense, il est tout à fait correct d’écrire « événement » avec un accent aigu ou « évènement » avec un accent grave. Les deux orthographes sont acceptées. La distinction s’est opérée lors d’une réforme de l’orthographe de la langue française en 1990. Maintenant, les dictionnaires proposent les deux orthographes. Voyons les dessous de ce débat orthographique.

      Écrire « événement » : un événement signifie quelque chose qui arrive. Avec l’ancienne orthographe, certains mots s’écrivaient avec un accent aigu comme : événement, réglementaire, crémerie, céleri. Une première réforme de l’orthographe en 1878 change l’accent aigu en faveur de l’accent grave pour la plupart de ces mots. La raison était simple, devant une syllabe contenant un « e » muet, on prononce [è] et non [é]. L’orthographe s’adapte donc à la prononciation.

      Exemple : J’ai assisté à un événement intéressant aujourd’hui.

      Écrire « évènement » : il faut cependant attendre la réforme de l’orthographe de 1990 pour que l’orthographe « évènement » soit proposée par l’Académie française. L’institution recommande donc la « nouvelle » orthographe, évènement, en ajoutant que « la graphie ancienne événement n’est cependant pas considérée comme fautive, encore que rien ne la justifie plus ».

      Exemple : Les évènements de l’année.

      Finalement, une étude de l’usage des deux formes orthographiques dans la littérature française depuis 1800 montre que l’usage de “événement” avec un accent aigu reste le plus important. “Évènement” avec un accent grave rentre toutefois dans les usages ces dernières années.
      Exemples d’usage de « événement » et « évènement »

      Ils avaient dû heurter une commande au plus fort de leur lutte, ce qui avait entraîné une réaction en cascade aboutissant à un événement exceptionnel le déclenchement inopiné des airbags.
      Pierre Assouline, Double vie

      Un événement était en cours, il le savait bien, M. Andesmas qu’il nomma leur rencontre, bien plus tard. Cet événement prenait très durement racine dans l’aride durée présente, mais il fallait néanmoins que ce fût fait, que ce temps-là aussi passât.
      Marguerite Duras, L’Après-midi de Monsieur Andesmas

      « Vu l’ampleur de l’évènement, nous avons déposé une demande d’arrêté de catastrophe naturelle », informe le maire, Bruno Ricard. Car l’évènement pluviométrique est hors norme.
      Ouest-France, Lanvallay. Un arrêté de catastrophe naturelle déposé après les fortes pluies, 21 juin 2020

      France Bleu adopte un dispositif spécial pour vous faire vivre cet évènement et réalise une antenne spéciale, en direct depuis Dun-le-Palestel.
      France Bleu, France Bleu vous fait vivre en direct la 3e étape du Paris-Nice 2022 entre Vierzon et Dun-le-Palestel, 4 mars 2022

      Vous savez désormais que ce mot peut s’écrire de deux manières à la suite de la réforme de l’orthographe. N’hésitez pas à partager cet article s’il vous a été utile. Aussi, vous pouvez consulter nos autres articles sur l’orthographe française.

      • Et pourtant c’est si simple :”En réalité, on a très tôt prononcé [évènement] pour une raison phonétique évidente : devant une syllabe contenant un « e » muet (c’est le cas de « évén’ment »), on prononce [è] et non [é].”

  20. Comme je n’ai pas vu la faute en question, tant j’étais impatiente de découvrir le fond du texte, j’ai effectivement appris que les autorités de santé françaises se foutent de nous et ne veulent surtout pas communiquer honnêtement sur les effets indésirables (comme c’est joliment dit pour des décès, des handicaps et autres joyeusetés) des prétendus vaccins et que leurs homologues européennes font à peine mieux sans doute par pure mauvaise volonté à moins que ce ne soit par incompétence et dans les deux cas c’est gravissime. Face à ce constat la faute d’orthographe est un non évènement. C’est le fond qui compte. Et pour plagier La Fontaine, en faisant une faute moi aussi “c’est le fonds qui manque le moins”;

  21. Bravo a vous qui avez du courage d essayer de comprendre ce que l on nous cache et même si imparfait votre travail mérite un merci et non des critiques

  22. C’est ben vrai cha! La vérité doit être exprimée sans faute de la nortograhie sinon elle devient mensongère.

  23. Ce dossier démontre que les “effets secondaires” de cette expérimentation génique (frauduleusement appelée vaccination) sont pires que les effets du virus …….et tout ce que vous voyez c’est une faute d’orthographe !!!
    Et pour votre gouverne, sachez que Pfizer a déjà été condamnée 74 fois (au pénal et au civil et pas pour des fautes d’orthographe) avec un montant d’amendes supérieure à 6 milliards de $ !!!

    • de cette expérimentation génique (frauduleusement appelée vaccination)

      Hélas même les très admirés vedettes de notre camp
      1/ utilisent “vaccin”
      2/ croient à la légendaire approche pasteurienne de la thérapie par le vaccin.

      Survolez donc au moins , si ça vous est possible, la seconde édition du livre (512 pages) de Michel GEORGET (décédé en 2019) « Vaccinations. Les vérités indésirables ; S’informer, Choisir , Assumer » (25 euros) . Sans omettre dans le survol de cette pépite explosive très/trop ignorée les précieuses pages 257 et 258 sur la véritable histoire du petit Bas-Rhinois Joseph Meister qui n’avait pas à craindre la rage, sauf celle de se faire mousser de ce triste sire de Louis Pasteur, le Prophète, sinon le dieu de l’ « Église du Sacro-Saint Vaccin Miraculeux, Indispensable et Irremplaçable ».

  24. Bonjour, merci pour votre travail de recherche, essentiel en cette période où la vérité n’est plus. J’ai constaté également l’opacité (volontaire) des données françaises. Pour un néophyte il est quasi impossible d’y avoir accès. Ajouté à cela, le fait que tous les effets ne sont pas remontés, qu’il n’y a pas de distinguo clair entre les vaccins, pas de chiffres par tranches d’âge, par nombre d’injections etc… bref. Tout cela est en parfaite adéquation avec le récent refus du Sénat d’ouvrir une commission d’enquête sur ces effets secondaires. Mais je crois toujours en la vérité car elle triomphe toujours. Cordialement.