50

Statistiques Covid : faut qu’on m’explique.

Les indicateurs et statistiques donnent actuellement une image surprenante du rebond épidémique. Le bon sens et la cohérence sont mis à mal.

Voici le dernier tableau, par départements. En vert, les départements où cas et hospitalisations baissent. Il n’y en a plus que 3.

En rouge, vous avez les départements où cas et hospitalisations augmentent, il y en a 58. Le reste, en jaune, les départements où seuls les cas (1) ou les hospitalisations (39) baissent.

Malgré cela, quasiment tous les jours, on nous donne des statistiques montrant une baisse régulière des hospitalisations classiques ou en soins réanimation :

Pour les cas qui augmentent, pas de problème, on comprend. Par contre, pour ce qui est des hospitalisations, avec le nombre de départements qui voient ces hospitalisations croître de manière exponentielle, je comprends moins qu’une addition de départements majoritairement en croissance, donne un résultat négatif. On peut imaginer que ce sont les gros départements qui inversent ce résultat : il n’en est rien, hormis le 69, tous les gros départements sont en rouge.

Il y a 15 jours, 4 jours avant les politiques et la presse, je vous annonçais cette reprise dans un commentaire. Les rouges étaient au nombre de 3, j’en annonçais 6 pour le lendemain (cela a été le cas), le jour suivant il y en a eu 9, at aujourd’hui ils sont 58.

Ces tableaux sont identiques à ceux que nous avions au plus fort de la vague omicron, ainsi au 4 janvier, 3 verts et l’essentiel dans le rouge.

Et pour voir l’évolution depuis 15 jours : depuis le 7 mars, en 10 jours, c’est une inversion totale des départements du vert au rouge.

D’accord, omicron est plus contagieux, on a plus de cas. Il est moins virulent, d’où moins d’hospitalisations. Mais pourquoi plus d’hospitalisations dans les départements, et moins d’hospitalisations au niveau national ? Pour la baisse des réanimations, c’est plus cohérent avec omicron. Étrange d’avoir le même tableau qu’en janvier, alors qu’à l’époque, il y avait encore majorité de patients delta, qui ont disparu depuis.

Chacun ira de ses explications, moi je suis simplement perplexe.

QUELQUES COURBES

Vaccinations, je confirme qu’on a complètement arrêté, on est au niveau des 5 premiers jours de la vaccination, tout en continuant à parler de 3e et de 4e doses.

Où en est omicron dans le monde ? Baisse générale, ou seulement dans quelques pays comme chez nous ?

Résultat, même chose qu’en France, baisse nette et généralisée, mais également rebond à suivre.

On constate qu’omicron a touché dans le monde 4,5 fois plus de personnes que les variants précédents.

Qu’en est-il de la virulence, toujours à l’échelle mondiale ? Seul delta a fait un peu moins de décès, mais cela a aussi été la vague la plus faible (moins de décès, mais pour 5 fois moins de cas). À l’échelle mondiale, omicron est également 5 fois moins létal.

Certains seraient inquiets avec omicron sous-variant B2 ? C’est peu connu, mais il semble que la vague omicron en Inde, était due au B2. En voici le résultat : retour rapide au calme plat, même chose pour les décès. Vive B2, et on attend avec impatience B3.

Et la prochaine vague ? C’est pour quand ?

Pour le savoir, il faut peut-être se tourner vers l’Afrique du Sud qui a souvent été à la pointe en matière de nouveau variant. On constate que ce pays a vu depuis 2 ans une nouvelle vague, avec nouveau variant, environ tous les 5 mois.

Ce pays ayant vu émerger omicron fin novembre, le prochain variant serait-il pour dans un mois ? Pour le moment, rien à l’horizon depuis 4 mois, quel que soit le pays.

Intéressant, la superposition des 2 courbes Afrique du Sud et monde : on constate que l’Afrique du Sud a toujours précédé chaque nouvelle vague dans le monde. Est-ce un bon indicateur ? L’avenir nous le dira.

25 mars 2022 :

Après 8 jours déplus, on en est toujours au même point : plus aucun département en vert, majorité (59) en rouge (cas + hospitalisations augmentent), mais pas de hausse des hospitalisations au niveau national et baisse toujours soutenue en réanimation ! Faut qu’on m’explique !

ZOLA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

50 commentaires

  1. Merci pour vos analyses.
    Je pense tout simplement que la baisse des hospitalisations s’expliquent aussi – et notamment vu votre analyse – par le nombre quotidien des décès qui s’est maintenu au-dessus de la centaine (et même jusqu’à 160 par jour) au cours de la dernière semaine (sauf le week end, lors duquel ce chiffre recule).
    Ainsi, au cours de la dernière semaine le nombre d’entrées à l’hôpital a dépassé d’un peu plus de 350 le nombre des sorties.
    Mais, dans le même temps, il y a eu plus de 700 décès.
    Au total, il y a donc de 350 hospitalisés en moins… parce que ceux-ci sont morts.
    Donc moins d’hospitalisés, malgré un surcroît d’hospitalisations…
    Cela semble paradoxal. C’est en fait une simple question d’arithmétique…

    • On entre dans le Printemps. C’est la fin des maladies hivernales. Les affections post-“vaccinales”, c’est toute l’année, comme la désorganisation et le manque de moyens de l’Hôpital Public, les soignants suspendus, c’est jusqu’à la fin du régime.

    • un de mes cousins médecin me disait en août 2020 à propose de la grippe qu’il y avait toujours un rebond avant “Pâques”. Comme Pâques est fluctuant, je dirais 2ème quinzaine de Mars.
      On a rendu les gens tellement hypocondriaques (ou fainéants) (et puis pourquoi voir un médecin) qu’ils vont se faire un test dès qu’ils ont un rhume. (parce qu’il est bien connu qu’avant le covid, avec un rhume vous gardiez votre odorat)

  2. On en revient toujours à ces démonstrations vaccinales alors qu’on aurait pu s’en passer avec les traitements rapides et pas chers comme l’IVM , dans certains cas l’HCQ et les macrolides; Quelle misère.
    au fait, pour le colloque à l’IHU de Marseille les 30 et 31 mars quelles sont les conditions de participation, gratuit ? payant et combien, faut-il s’inscrire ?

    • C’est réservé aux chercheurs principalement, mais il y aura un rendez-vous convivial (si la météo est clémente) le dimanche à Massy Palaiseau, selon les annonces des organisateurs. Le colloque sera diffusé en direct sur Internet.

  3. Rassurez les gens : écouter Jacques FANTINI INSERM : passé,présent et devenir du sarscov sur you tube : c’est le + grand spécialiste au monde , a Marseille ,finance avec vos impôts et sans conflit d’intérêt : écouter la minute 48 de cet conf qui dure 42 mn

  4. Ce n’est pas une surprise que les chiffres soient manipulés, manipulés afin d’induire des comportements de moutons ce qui est indispensable, voire vital pour un système politique autocratique pour ne pas dire plus …..
    D’avoir décérébré les citoyens pendant plus de 2 ans, citoyens qui n’ont pas la possibilité de faire la part des choses, cela laisse des traces et des séquelles pour très, très, très longtemps
    D’autant que la crise en Ukraine continue de manipuler les cervelles elle a même réussi à faire “disparaitre” le virus quoi que, les élections obligent, le petit couplet sur la recrudescence du nombre de “cas ” reprend afin de bien maintenir la pression et se poser en sauveur de l’humanité
    La manipulation des cervelles est très utile pour occulter la réalité des évènements qu’ils soient médicaux ou politiques
    Au passage il y a des stocks de vaccins à écouler donc pression maximum pour la 4 ième dose et la vaccination des femmes en début de grossesse et des plus jeunes. …… pour “se protéger” et “protéger les autres”

    • 4è dose éventuellement prévue pour les personnes âgées de plus de 80 ans et à l’automne seulement ! Ne leur donnons donc pas l’occasion de faire un peu plus peur en colportant des vérités amoindries.
      Il semble que certains responsables d’agences officielles commencent à prendre des gants, peut-être pas vraiment rassurés sur l’avenir de leur carrière !
      Delfraissy (relais de Fauci en France) a déjà migré semble-t-il à l’OMS (merci Buzyn et Macron ?). Et aux USA et au Royaume-Uni les infos sortent. Chez nous il faudra attendre les résultats d’audience de la réunion (congrès International) à l’IHUM à la fin du mois; mais le fait même que ça se passe là, en dit long sur la confiance qu’a Raoult de ce qui peut en sortir !

      • Toutes les personnes âgées ne sont pas égales devant l’aggresion d’un exactement même virus.

        La globalisation est TOUJOURS irréfléchie.

        Par exemple “Les” Français c’est un sujet, au sens grammpatical, d’une phrase qui sera quasi toujours fausse.

        • Je suis bien d’accord avec vous, d’où l’ineptie, voire l’imbécillité de cette campagne d’injections de masse avec des produits qui sont tout sauf des vaccins.
          Mais mon propos était… ailleurs !

      • La 4e dose est bel et bien en cours d’injection, pour les personnes les plus fragiles et âgées ! Regardez sur Ameli à la date du 15 mars : « Covid-19 : les personnes âgées peuvent bénéficier de leur 2e dose de rappel ». Ils l’ont appelée « 2e dose de rappel » !
        Je n’ai pas de mots face à cette monstruosité, et surtout à l’inertie (ou complicité passive) des familles qui, pour l’immense majorité, laissent se dérouler ce plan innommable.

        • Et on parle ce 20/3 d’ouvrir cette quatrième chose aux plus de 12 ans !
          Que cherchent-ils, à dépouiller et affaiblir nos systèmes immunitaires pour faciliter la tâche de la prochaine épidémie de rhume ?
          Je vous dis pas, si Macron repasse, c’est l’obligation qui nous pend au nez !

  5. Il est, à ce stade, primordial de mettre en évidence le socle de l’arnaque, qui a transformé une modeste ENDEMIE en PLANdémie.

    Ce n’est pas le virus qui a tué, et tue (un peu) encore. C’est, à la fois plus simplement et plus criminellement, l’omerta organisée sur la très simple prévention et l’interdiction faite, symétriquement, aux malades de consulter leur toubib et, aux médecins, de soigner. Cette manigance n’a pas été inventé par nos propres MALfaiteurs mais par une clique mondiale, que nous connaissons bien et dont le HAUT-PARLEUR fut, et est, malheureusement encore, FAUCI.

    Pour revenir à notre pays, le soin usuel a sauvé des covidés, avant d’être interdits. En effet, le virus a circulé en France dès septembre 2019. Les médecins, diagnostiquant une affection respiratoire aiguë, ont soigné leurs malades avec les moyens usuels, dont l’azytromicine, puissant antibiotique dédié à ces affections. Ainsi, jusqu’à mars il y a eu ZÉRO MORT.

    L’interdiction de soin, associée au pernicieux confinement, ont, de toutes pièces, créé LA PLANdémie, faisant exploser la diffusion du virus et condamnant les malades :
    – soit à guérir de leur propre immunité (l’immense majorité, heureusement)
    – ou, pour les plus fragiles, à la réanimation avec 25% de pertes (Salomon dixit) ceci pendant aussi longtemps… qu’ils ont pu désorganiser et terroriser les services de réanimation. Plus tard les protocoles de réanimation ont été améliorés

    Les rares médecins (4 à 5%) qui ont eu le courage de braver l’interdiction, ont continué à soigner, le plus précocement possible, leurs covidés, avec, pour quasiment tous, des scores de ZÉRO MORT, même chez les plus âgés ET comorbides.

    Alors, quand vous dites que la maladie est bénigne il conviendrait de préciser:
    “le covid est une maladie bénigne qui n’emporte les malades QUE quand ils ne sont pas soignés précocement”.

    Mon estimation (de non spécialiste) est que :
    90% des infections étaient, et SONT ENCORE, ÉVITABLES grâce à la prévention
    90% des hospitalisations auraient pu être évitées, et sont encore évitables, grâce au soin précoce. Less protocoles sont nombreux, éprouvés et sans aucun danger.

    Au bas mot 80% des décès ont été, et sont encore, évitables.
    Avec 80% de décès en mois il n’y aurait jamais eu de pandémie, mais une simple endémie.
    On n’a donc eu à faire à une PLANdémie, d’autant plus criminelle que :
    – son seul but a été, et est encore, l’injection de milliards de terriens
    – que ces injections ont parfaitement inutiles et inefficaces
    – qu’elles sont délétères et blessent, handicapent, tuent, stérilisent*

    * Dans le court terme des centaines de milliers de cobayes, dans le long terme des centaines de millions (cf. Dr V.ZELENKO)

    A-t-on jamais INTERDIT de soigner une quelconque maladie?
    A-t-on jamais TU une prophylaxie ?
    A-t-on jamais injecté une substance expérimentale à des milliards de gens, et contre leur gré?

    • Tout est dit. J’ai pu soigner, et je confirme que la précocité de la prise en charge précoce est la clé de la guérison. Que les auteurs de:” restez chez vous, prenez du paracétamol et si vous vous étouffez appelez votre médecin…” rendent un jour des comptes est illusoire mais qu’on n’oublie jamais que ce sont des meurtriers.

  6. Bonjour.
    il est évident que les moutons commencent à réfléchir..
    Pourquoi ?? se faire injecter un vaccin qui n’ est pas un vaccin, car il ne vous protège de rien , si ce n’ est que de propager la maladie..
    Bigpharma a réussi à faire main basse sur notre caisse de sécurité sociale ou ils facturent des milliards pour des injections qui ne serve à rien, seul les profiteurs, les actionnaires encaissent de belles primes chaque mois , sur ses injections.Mentir à son peuple , c’ est de la haute trahison , donc encore combien de mort innocent pour que les gens réclament la peine de mort pour les salopards…

  7. A moins d’être naïf ou d’être lobotomisé à force de suivre les infos “officielles “, on ne peut que constater surtout la et et les manipulations de l’état par les plus hautes instances y compris médicales ,toujours pour le même objectif : apeurer ,terroriser les populations pour les tenir et les dresser à une pensée unique en supprimant la liberté de pensée, de s’exprimer , et même celle de circuler . Une chose est portant bien à craindre : brimades et contraintes si les mêmes sont encore là le 24-04-2022 au soir

  8. covidcker.fr a peut-être modifié ses statistiques, il compte depuis peu les hospitalisations et les cas critiques pour Covid et non plus avec Covid, si l’on en croit la légende des courbes. Ce qui est curieux car si c’était effectivement le cas on devrait voir une rupture dans les courbes au changement de comptage.

  9. Vaccinations, je confirme qu’on a complètement arrêté, on est au niveau des 5 premiers jours de la vaccination, tout en continuant à parler de 3e et de 4e doses.
    =*=
    Absolument correct que je confirme par cette info IN VIVO de la Responsable SécuSociale PACA de la Vaccination anticovid qui déclare être au chômage car plus personne ne se fait vaxxxiner ! ABSOLUMENT PERSONNE dans la région PACA, je le redis car ce n’est pas rien !

    Je vous mets en lien sous ma publication d’hier ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2022/03/17/switch-on-ou-syndrome-de-stockholm/

    Et vous réintègre en totalité dans un petit billet de suite avec le dernier instantané du Presque Dr. T’Ché-RIEN.

    • Ce n’est pas une vaccination.

      C’est une IGE

      Et c’est encore plus dangereux qu’une vaccination

      Tapez René Bickel et achetez la BD “Vaccinations, la grande illusion”

  10. Il y a un sérieux problème sur la définition d’un cas COVID. Je ne reviens pas sur le sérieux du test PCR. Il y a un doute plus fort sur le COVID à l’hôpital, avec le test quotidien qui, comme l’a expliqué avec humour Pierre Chaillot, laisse peu de chance d’être victime d’autre chose. Si l’on ajoute les traitements créatifs (pas médicaux mais) statistiques des services officiels, on peut penser qu’on analyse du bruit, du n’importe quoi. Les élections passées, plus ou moins bidonnées, on peut faire confiance à nos créatifs et leurs conseillers onéreux pour créer tous les justificatifs aux mesures qu’ils ont déjà préparées. Essayons au moins de déposer le bon bulletin, si l’élection a bien lieu.

  11. Pour ce qui est des statistiques de l’état, on ne peut pas lui faire confiance, tout comme les sondages présidentiels très très loin de la réalité. Allez voir le sondage citoyen sur 35000 personnes dans la version 44 de juste milieu

    • Là encore je ne crois pas que le sondage de juste milieu soit plus représentatif. Trop eu de visionnage et de lecteurs. Jean Lassalle devant Marine Le Pen devrait vous interpeller ! Le sondage de RTL sitôt sorti et sitôt retiré, lui semble nettement plus parlant, si on peut dire ! Le 1er tour semble nous amener tout droit vers un “tout sauf encore 5 ans avec Macron”! Après entre Le pen, Zemmour, Mélenchon et peut-être Pécresse à la rigueur, personne ne peut dire actuellement qui arriverait second.
      Pire en allant plus loin, et ça commence à en faire réfléchir quelques uns parmi les journaleux (y’a des places qui vont peut-être sauter !), il n’est même pas si évident que Macron sorte leader. Parce que les 4 cités plus haut autour de 15 % ça fait 60%. Si on rajoute la ribambelle des petits (enfin y’a jadot, Hidalgo dans le lot !) on atteint peu ou prou encore 15 à 20% sinon plus. Dans ces conditions, il ne reste que 25 % pour les abstentionnistes et Macron. Et quand bien même la répartition serait différente, je n’ai vu aucun sondeur prendre en compte ni les bulletins blancs ni ces foutues abstenions. Leurs panels de tests dits représentatifs ne sont visiblement pas assez fournis, on l’a vu l’an dernier !

  12. Nous allons donc avoir une vague sans masque et sans pass. Et si on avait la démonstration que tout cela ne sert à rien.A suivre…

  13. Le monde médical dans sa majorité est tellement inféodé et tellement “pasteurien” qu’on ne peut guère se fier aux chiffres officiels que leur “obscurantisme” a parfois aggravé.

    Quoiqu’il en soit on a autopsié combien de personnes “étiquetées Covid” pour être sûr que c’était la cause de leur mort ?

  14. Une hypothèse, pour comprendre le covid il faudrait analyser les correlations ? entre IMC/ mortalité, CA Mac Donalds pays / mortalité, tx obésité diabète / mortalité covid. Si le covid frappe en priorité les personnes au système immunitaire affaibli, comme le montre l’impact sur les obèses diabétique victimes de la malbouffe…
    Mon vécu qui est non représentatif, nous avons radicalement changé notre alimentation suite à des pb de santé en 1999, depuis nos enfants ne sont jamais malades (pas de grippe, de gastro, de bronchiolite…) et là on arrive pas à avoir le covid…..
    Cela validerait le scénario machiavélique de la malbouffe.
    ACTE 1 : Inciter les gens à manger un repas de fête chaque jour, au lieu d’une bonne soupe. quadruplement du CA des IIA.
    ACTE 2 : une fois qu’ils sont malades comme des chiens : quadruplement du CA de big pharma.
    ACTE 3 : une fois qu’ils sont obèses, malades comme des chiens, incapable de monter sur une chaise pour changer une ampoule au plafond : quadruplement du CA des industries du service.
    Qui a dit qu’on avait un problème?
    Ce ne sont que des opportunités de business!

    • Eh, Eh, j’aime bien ce ton ! Hilarant; enfin assez triste quand même pour les 2 dernières générations, principalement citadines, à qui on arrive même désormais à faire croire qu’un “steak végétal industriel” ou une “pilule de viande artificielle colorée en rouge” sont meilleurs pour la santé que le légume poussé en pleine terre dans le jardin ou que la viande élevée traditionnellement au pré (quand il en reste, de l’herbe !).
      Ça me rappelle la guerre du beurre et les assertions des fabricants de margarine sur les bienfaits de leurs produits contre le cholestérol. Ça a pris plus de 20 ans pour corriger le tir, et encore ! Entre temps ils ont trouvé le moyen de nous fourguer de l’huile de palme !
      Nous vivons une période d’intoxication intellectuelle doublée d’une volonté d’abêtissement par baisse exponentielle de l’instruction. “Vous ne savez pas”, Google vous dit tout” ! Nous sommes désormais en marche vers la pensée unique ! Je crois que je mourrai aigri; …mais peut-être en bonne santé. En tous cas c’est pas demain la veille qu’ils m’injecteront ces saloperies !

    • “Si le covid frappe en priorité les personnes au système immunitaire affaibli” ….
      Puisqu’il est assez unanimement reconnu que le “vaccin” affaiblit les défenses immunitaires (c’est l’argument pour faire des nouvelles injections ad libitum) pourquoi veut-on piquer sans cesse ceux qui ont justement des défenses affaiblies ? Pour les achever ? Pour permettre aux autres virus de mieux partir à l’assaut de ces gens ?

  15. On ne voit pas ce qui pourrait empêcher le covid de faire de nouveaux variants, ni ce qui contredit l’évidence croissante que les vaccins sont facilitants. Mais la vérité des politiques n’est que celle qui leur rend service, et à partir du moment où en période électorale on a décidé que tout allait bien, il suffit de bidouiller un peu les chiffres pour faire coller les annonces avec la réalité prévue par le pouvoir. Quitte à se faire voter un bon petit état d’urgence après si besoin.

    • L’état d’urgence sera necessaire aprés les election et sa necessité est scientifiquement démontrable.:
      Imaginez vous macron devoir gouverner avec les chambres? Il faudrait qu’il parle à des gens au lieu de faire exécuter ses ukases.
      Scientifiquement n’importe quel psy vous dira que ce n’est pas possible.

  16. Moi je suis étonnée qu’après 2 ans les stat officielles écrivent enfin “avec” covid.
    Mon explication:on a des gens qui ont le dernier variant , beaucoup, donc beaucoup d’hospitalisation AVEC covid
    On a des gens qui meurent, assez peu , mais pas du covid: des cancers foudroyants, de pb cardiaques, etc…poyr plein de causes: retards de diagnostics, sans doute, mais surtout conséquences des vaccins.
    Pas de preuves car les familles des victimes expliquent en général ( celles que je connais en tout cas) que ” c’est comme ça, non non pas la vaccination.. ” car ce serait sans doute trop dur à accepter.

      • 54 vitus grippaux
        Versus 9 Covid !
        C est la grippe qui domine en ce moment dans le Monde Parallèle de la Medecine Non Etatique !
        Faites confiance aux praticiens et Pédiatres du Reseau Sentinelle

      • Exact, j’ai vu aussi. ce serait quand même fort de café que d’un côté en médecine de ville le Sars-Cov-2 s’écroule et que la grippe reparte, alors que de l’autre nos journaleux hurlent à la reprise de Covid et contre l’arrêt du port du masque qui n’a jamais fait preuve d’une quelconque utilité. Il y a une bande Tartufes indécrottables dans ces organes dits de presse !
        Petite lueur d’espoir, la 3è dose ne fait décidément plus recette (c’est mentionné ici), et quand bien même le locataire actuel de l’Elysée verrait son bail prolongé grâce au système électoral taillé sur mesure, l’Assemblée Nationale risque fort de voir le nombre de ses sympathisants fondre comme neige au soleil. Et je ne vois pas vraiment dans ce cas de possibilité “facile” de réenclencher la machine, la Loi le permettant devenant caduque le 31/07/2022.
        En effet le nombre des français mécontents ne cesse de croître et je ne suis pas certain que nos édiles parisiennes aient bien pris conscience de la colère sourde qui monte. Se rappeler des élections de l’an dernier la Rem a eu quelques désillusions. Il pourrait bien en être de même cette année !

  17. Attention aux statistique de létalité : les “morts avec covid” ne sont pas des “morts du covid”. Si on regarde les sur-mortalités des différentes vagues épidémiques, on voit qu’il n’y a pas de “morts du covid” statistiquement significatif en France depuis début 2021.

  18. L’explication est pourtant évidente.

    -élections présidentielles dans 3 semaines, et dans la foulée des législatives.
    -la guerre mondiale de le Golfe de la Ukraine

    … Il s’agit pour le moment de faire comme si le couillonavirus disparaissait.

    C’est seulement dans quelques mois que le nouveau-ancien président relancera la machine.

    B2 est derrière. Raoult a commencé a en parler… Leur graphique à l’IHU Marseille est très parlant. Omicron 1 est en train de s’effondrer… et le petit B2 pousse.

    On voit le même phénomène en Thaïlande par exemple. Hausse des hospitalisations, des soins critiques. Des décès aussi, mais moins que durant la vague Delta.

    Plus largement, Pfizer sortira bientôt sa version “enrichie”. Et les Anglais se préparent déjà à l'”automne” pour la 4 et 5ème dose :

    https://www.dailymail.co.uk/news/article-10622619/Sajid-Javid-hints-millions-eligible-fourth-FIFTH-Covid-jabs.html

    Bref, rien n’a changé. Tout va repartir.

    Plus largement, on doit également factoriser les effets délétères des “vaccins”.
    Ils abîment et continueront d’abîmer les gens, les rendant “sensibles” à tous les miasmes qui traînent.

    Car enfin, il faut toujours revenir à l’épure de la covidémence :
    -c’est quoi exactement un… “hospitalisé Covid”
    -c’est quoi exactement un “soins critiques à cause du Covid”

    ?

    C’est ce qu’on veut que cela soit.

    Rien d’autre.

    Donc, répétons-le, nous sommes dans une pause “géopolitique”… Et ensuite, on reprendra le cours normal du “monde d’après” :

    -nouvelle “vague”
    -hausse des hospitalisations, des soins critiques, des décès “à cause du Covid”
    -4ème ou 5ème dose de “vaccin”…
    -les “outils-jouets” remis au goût du jour (passe vaccinal, voire dosage obligatoire, masque , QR code etc.)

    Rincez, répétez.

    Jusqu’à ce que vous en creviez, pour de bon.

    • Dosage obligatoire ..
      Revolution
      Camps d’internement des réfractaires
      Ou
      Amendes

      Vu le contenu des documents PffFDA, ce n’est pas censé arriver
      Vu la phase 3 en cours, censé être illégal

      L’attaque sur le système immunitaire des vax, c’est à quel point ?

      Si c’est du costaud, la question est jusqu’à quand et comment vont ils cacher ça
      Ça commence à se voir côté sportif, mais pas trop

  19. C’est “normal” car les “cas” ne sont pas des malades mais des personnes testées avec des tests RT-PCR qui ne peuvent faire la distinction entre un virus mort et vivant,entre ,le virus SRAS-CoV-2 et le virus de la grippe – par exemple – et ne peuvent dire si une personne est contaminée et contagieuse ou pas. En 2050, les mêmes personnes testées avec le même test donneraient les mêmes FAUX résultats… Des précisions sur les tests PCR dans le livre “Covid-19 – Le bilan en 40 questions” qui paraîtra au mois d’avril chez IS Edition (www.is-edition.com)

  20. Peut-il y avoir un lien entre explosion des variants et leur diffusion exponentielle et la vaccination massive ? Globalement, peut-on déduire que la vaccination facilite la contamination (même qu’elle la provoque) en constatant par ailleurs qu’elle protège de formes graves ?

  21. Il me semble qu’on peut augmenter les hospitalisations et diminuer leur nombre grâce au décalage due au destockage beaucoup de gens sortent guéris ou morts cela diminue le nombre total tout en constatant l’augmentation des entrées, donc aucune contradiction selon moi.