297

Covid : “Vaccins”, pass et omicron : actualisation

La tendance exprimée ici depuis 8 jours se confirme : vaccins : bof. Pass : zéro pointé. Omicron : sympa.

Il y a trois jours, « les chiffres qui ne se discutent pas », semblaient montrer l’échec de la vaccination, 2 fois plus de vaccinés au 1er novembre par rapport au 1er juillet 2021, semblant avoir un effet plus négatif que positif. En ce qui concerne la baisse des cas graves, j’avais dit qu’il fallait attendre quelques jours, mais que cela ne semblait pas si évident que ce qu’on nous disait. Il y a une semaine, je pensais que l’omicron ne semblait pas méchant, et était peut-être une aubaine.

Qu’en est-il après quelques jours de plus, la tendance se confirme-t-elle ? Il semble que oui. Pour ce qui est de l’envolée de la cinquième vague, j’avais montré que nous avions 2 fois plus de vaccinés deux doses que pour la quatrième vague. Pour ce qui est des cas, nous avons maintenant clairement dépassé cette quatrième vague, du moins dans sa zone ascensionnelle. Pire, nous sommes en train de rejoindre celle de la fin 2020, où il n’y avait pas de vaccin du tout. Peut-on alors conclure que plus on vaccine, plus on a de cas ? C’est du moins ce que l’on peut penser devant ces chiffres, avant de rechercher quels pourraient être les biais.

CAS

Comparer fin 2021 avec fin 2020 est difficile, ce n’est pas le même virus. Delta est plus contagieux, ceci peut expliquer cela. Mais en tout cas, les vaccins ne l’auront pas atténuée, confirmant le peu ou pas d’efficacité sur le delta. On s’en doutait, c’était avoué à demi-mots, c’est confirmé. Mais alors à quoi bon vacciner contre un variant sur lequel le vaccin a si peu de prise ? On le pensait il y a un an efficace au moins un an, après 6 mois on parlait de 6 mois, il semble que cela soit moins, on commence à parler de 5 mois. Si efficacité il y a, ce n’est que très temporaire. Demain on nous dira 3 mois ?

Comparer les quatrième et cinquième vagues, est là très intéressant : nous sommes à conditions égales. C’est le même variant delta, la seule différence étant qu’il y a deux fois plus de vaccinés, et là on voit que cela n’a rien amélioré, puisque c’est pire.

Quant au pass, qui a été ajouté à la vaccination, le résultat est nul, négatif, il n’a rien empêché du tout. Nous l’avions dit au départ, ce n’était qu’un permis de contaminer pour les vaccinés, porteurs et dispensés de contrôles et de mesures d’évitement. Il a bien permis d’aggraver les choses, 78 % de la population étant libre de contaminer 100% de celle-ci.

Pire, on nous avait dit : “on impose le pass, sinon c’est un confinement”. Les chiffres vont droit vers les critères qui ont motivé les précédents confinements. En pastichant une célèbre citation de Winston Churchill, il aurait dit aujourd’hui : « vous avez choisi le pass pour éviter le confinement, vous aurez le pass ET le confinement ».

Restent les formes graves. Il paraît que maintenant, la seule action du vaccin, qui n’empêche pas, malgré 3 doses, ni d’être contaminé, ni l’explosion d’une vague épidémique, serait de diminuer les formes graves. Si on pouvait le penser il y a quelques mois devant les chiffres, cela semble de moins en moins évident. Voici la courbe des nouvelles hospitalisations, quatrième et cinquième vague (non terminée). Vous voyez une différence ?

HOSPITALISATIONS

Voici maintenant la courbe des personnes en soins critiques. Une différence ? 2066 patients contre un pic à 2294 pour la quatrième vague. 10 % de moins, mais il y a toujours un petit décalage. Encore 200, sans doute dans 3-4 jours, et nous serons à égalité avec la quatrième vague. Et même si on restait à 90%, le compte n’y est pas : autant d’hospitalisations (et même 300 de plus ce jour), 10% de réas en moins pour deux fois plus de vaccinés.

SOINS CRITIQUES

On nous dit que 80% des hospitalisés sont non-vaccinés, que tous ces mauvais chiffres, c’est de leur faute. Livrons-nous à un petit calcul simple. Soit 100 cas positifs, aucun vacciné, 10% vont en réanimation, soit 10 patients. Ensuite 80 % de vaccinés, vaccin efficace à 100%, reste 0 + 2 malades hospitalisés (10% des non vaccinés). Vous me suivez ?

Maintenant supposons le vaccin efficace à 50%. Avec 80% de vaccinés, vaccins à 50%, cela fait 4 (vaccinés) + 2 (non vaccinés), soit 6, au lieu de 10 sans vaccin. Or nous restons à 10 ! Pour que les non vaccinés remplissent 80% des lits, le même mode de calcul mais un peu plus complexe, donnerait donc 8 malades hospitalisés non vaccinés pour 20% de la population, ce qui fait que le delta serait responsable de 4 fois plus d’hospitalisations, or on sait qu’il est un peu moins nocif. Conclusion : sornettes.

Vous m’objecterez que j’ai fait ces calculs avec 80% de vaccinés, nous n’y sommes pas, c’est vrai. C’est pour arrondir et rendre la démonstration plus claire, mais je vous invite à le refaire avec 76 ou 78% de vaccinés (deux doses), vous tomberez dans les mêmes proportions. Je vous objecterai aussi que je suis en dessous de la réalité, car la population majoritairement sujette aux hospitalisations et cas graves est vaccinée à plus de 90%. Si les 10% restants occupent 80% des lits, cela veut dire qu’ils sont 5 fois plus malades qu’avant !

Restent les décès. Il y a moins de décès (20% de moins pour le moment, la croissance des 8 derniers jours a été de 35%), mais il y a toujours un décalage, on ne meurt pas le jour de l’hospitalisation, le schéma du décès le plus courant étant : hospitalisation en soins normaux, aggravation, hospitalisation en soins critiques, aggravation, décès. On ne peut juger correctement que dans 10-15 jours.

DECES

OMICRON

Je vous avais écrit il y a une semaine, qu’omicron, sorti quelques jours plus tôt, était sans doute moins virulent. Depuis je suis tous les jours l’Afrique du Sud sur OWD. Cette impression se confirme sur ces courbes : courbe de cas, explosion ; courbe de décès, calme plat, voire baisse.

CAS AFRIQUE DU SUD
DECES AFRIQUE DU SUD

Maintenant une petite réserve : le décalage entre la détection des cas et les décès, il faut attendre 15 jours pour confirmer s’il y a moins de décès, ce que l’on ne peut affirmer aujourd’hui. Par contre qu’en est-il des hospitalisations, plus ou moins concomitantes des cas, et précédant les décès ? Moins d’hospitalisations, c’est clair, mais là encore prudence, en valeur absolue ces hospitalisations ont doublé en 15 jours. Alors j’ai regardé les deux vagues précédentes, avec le même niveau de cas que la vague actuelle au 4 décembre, soit 150 par million d’habitants, chiffre actuel. Ces 150 étaient atteint les 20 décembre 2020 et 17 juin 2021. Il y a aujourd’hui 17 hospitalisation/million, pour 130 les 20 décembre et 17 juin, soit 8 fois moins. Si on regarde les décès, les chiffres étaient respectivement de 3,37/million le 20 décembre, 2,17 le 17 juin, pour 0,4 aujourd’hui, soit 5 à 8 fois moins. À suivre.

HOSPITALISATIONS AFRIQUE DU SUD

Afrique du Sud, pays 3 fois moins vacciné que la France, pas de 3e dose en cours : ce jour, 3,5 fois moins de cas, alors qu’ils en étaient au même point pour la vague précédente. Depuis nous avons doublé les vaccinés :

VACCINÉS Afrique du Sud versus France CAS

Enfin petite note optimiste : chez nous le R plafonne depuis 10 jours. Espérons que c’est le signe d’une future descente, à moins qu’omicron vienne jouer les trouble-fête. Ceci dit, s’il confirme qu’il est peu virulent, et nous le saurons de manière plus précise dans 15 jours, il faudra supprimer le pass, mettre tous les enfants à l’école et tous faire la fête pour profiter d’une contamination avec un virus plus gentil, et ainsi obtenir une immunité plus solide et plus durable. Cela tombe bien, c’est Noël. J’ai toutefois bien peur qu’on nous réserve l’inverse : un petit confinement pour changer. A suivre.

R effectif France

ZOLA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

297 commentaires

  1. 1- La carte génomique d’Omicron démontre très clairement qu’il est apparu avec le covid 19 et qu’il n’a rien à avoir avec le sars cov-2.
    Et c’est pas avec google pro-propagande que cette information est disponible mais sur certains sites personnels de spécialiste du génome humain.
    2-La vérité commence par l’utilisation des bons termes. CE N’EST PAS UN VACCIN. C’est une thérapie (donc traitement récurrent) génique EXPERIMENTALE avec une AMM (Est-ce si difficile à comprendre?)
    Dons les vaccinés sont bien des cobayes et ce truc qu’on leur injecte fait parti d’un test.
    3-Toutes ces saloperie sont possibles car on a fait littéralement peur à une population sous-cultivée qui n’avait aucun moyen de chercher la vérité, vu la propagande sur les médias, les politiques et le NET.
    4-Certaines vérités commencent à sortir malgré les censures, propagandes et fakes news et nous avons tous les ingrédients d’un futur scandale sanitaire.
    5-Ce qui est surprenant est que tout cela soit aller aussi loin sans plus de rébellion de la part des populations qui acceptent la lobotomisation alors qu’il suffirait juste de pendre des politiques en commençant par les multi-milliardaires qui s’arrogent le droit de faire un génocide sous couvert humaniste tel que Bill Gates par exemple.
    Il suffit de retrouver les vidéos censurés de ces crétins pour voir qu’il ne s’agit pas de propagandes.
    6- On ne vaccine pas pendant une pandémie. Aucune règle concernant la gestion d’une crise sanitaire n’est respectée.
    7-La population Française aura la vérité lorsqu’elle choisira un candidat pour la sortie de l’UE et pour le RIC Constituant.
    Sinon, il faudra attendre longtemps avant d’avoir un début de vérité…

    • Mwouais… il va falloir que 50 millions de Français acceptent de reconnaître qu’ils se sont fait rouler dans la farine comme des benêts et qu’il va leur falloir commencer à s’inquiéter sérieusement de ce qu’il peut leur arriver dans les prochaines années : m’est avis que beaucoup préféreront faire l’Autruche jusqu’au bout !

      • Comme toujours, le déni est plus confortable, et ne demande aucun effort, mais le langage de la réalité fait un puissant tintamarre.

  2. Peut être qu’il nous fallait une démonstration en vie réelle que de vacciner en masse une population non à risque ne protège pas la population à risque. Le vaccin n’est pas une protection transmissible, et ne pas se concentrer sur la population à risques est une grave erreur.
    Si on ajoute que le vaccin a une efficacité de protection plutôt limitée dans le temps, ne limite pas assez la transmission (fait connu depuis Juillet), qu’il faut toujours plus de doses, voir de nouvelles doses pour chaque variant, on fonce droit dans un mur de fautes graves. Un pass “permis de contaminé” est la cerise sur la gateau de l’incompétence.
    Et pendant ce temps, tout est fantastique dans le monde de l’injection et c’est le vaccin le moins dangereux jamais créé, aucun effet indésirable même à long terme (encore de la prédiction). Les problèmes cardiaques? Ils sont bien entendu très rares, et causés par le stress de l’épidémie, certainement pas par les vaccins.
    Faire des erreurs est en soit possible, mais ne pas les reconnaitre et persister est un acte criminel. Gérer une crise sanitaire par de la politique ne peut pas marcher. Et sans contre pouvoir, ce n’est pas près de changer.
    Bien au contraire: l’arrivée de traitements précoces qui sont: nouveaux (donc pas encore testés sur le long terme), dangereux (pouvoir mutagène potentiellement cancérigène du MSD), avec une action limitée (le Pfizer avec une action similaire, mais moins bonne que l’IVM); nous montre que l’on persiste dans une volonté de solutions commerciales, et non médicales.
    Une opportunité de sortie de crise avec Omicron, plus contagieux mais peut être moins dangereux, donc à même de créer une immunité avec peu de risque? Et non, on nous parle juste du prochain tueur, la terreur est entretenue en vue de la 6ème dose…

    • @Christophe

      Le vaccin qui limite la transmission. est-ce que pour n’importe quel vaccin nous avons une ‘preuve’ scientifique qu’il l’empêche ? parce que par exemple, on sait que la rougeole circule à bas bruit dans les population (pas trop) vaccinés. elle circule aussi chez les vaccinés, je précise.

      Prenez par exemple la polio… qui peut dire que le vaccin empèche la virus de circuler ? parce qu’il ne circule plus ? depuis que la télé est sur tous les téléphones on n’a JAMAIS vu la peste circuler. est-ce que la télé sur téléphone protège de la circulation de la peste ? Peut être…

      en tout cas les seuls épidémies de poliuo dans le monde sont des épidémies de polios vaccinales.

      • Je ne sais pas quelles sont les données en ce qui concerne les autres vaccin… mais c’est bien entendu possible.
        Quand à vacciner pour une maladie qui n’existe pratiquement plus, cela ne semble pas très raisonnable.

  3. Re-bonjour Zola,
    Vous écrivez dans une réponse : “Pour ce qui est des hospitalisés, il y avait une courbe montrant le croisement entre les % de vaccinés et non vaccinés, les vaccinés devenant majoritaires, cette courbe a disparu. Pire, celle montrée par Castex lors de sa dernière intervention, totalement manipulatrice.”
    Pouvez-vous nous montrer cette courbe qui a disparu et qui me parait très importante ?

  4. Bonjour Zola,
    Merci encore pour vos analyses pertinentes, mais la partie sur les “80% des hospitalisés sont non vaccinés” me questionne. D’un côté votre modèle, qui comme tous les modèles, est forcément une représentation simplifiée de la réalité, de l’autre les témoignages de nombreux responsables hospitaliers, que l’on entend régulièrement dans les médias confirmer ces 80%. Sont-ils des menteurs, falsifient-ils les chiffres ?

    • On ne peut se baser sur un seul témoignage, il peut y avoir des différences d’un centre à l’autre. J’ai vu hier ce genre de témoignage hier au chevet de gros patients.
      Maintenant je vais vous expliquer comment on fait un reportage télé. Exemple : une grève SNCF. Vous interviewez 10 personnes sur le quai, 3 approuvent, 7 râlent. Vous ne passez à l’antenne que 2 qui approuvent, la grève continue. Vous en passez 4 qui râlent, la grève s’arrête. Ici c’est la même chose, ils en ont plusieurs à passer, et à votre avis, est-ce qu’ils vont passer un service où on dit qu’ils n’ont pas plus de non-vax que de vax ? Le choix des images n’est pas anodin.

    • @Didier Hantz

      Ils mentent et falsifient les chiffres. cela ne fait aucun doute. vous pouvez faire le test. vous prenez un de ces crétins qui dit qu’il n’a que des non vaccinés en réa.
      1. vous faite le tours des infirmières libérales pour savoir s’il est possible de faire entrer un vacciné à l’hosto.
      2. vous demander à ces infirmières s’il y a une différence de prise en charge entrez vaccinés et non vaccinés.
      3. vous demandez à voir le statut vaccinal des gens en réa… et la bizarrement, on va vous expliquer… secret médical.

      On sait pourquoi ils mentent : pour la promotion (1/4 d’heure de gloire à la télé en rabâchant la propagande gouvernementale) et parce qu’ils sont là parce qu’ils obéissent aux ordres non dits.

  5. Et c est nous que l on traite de complotistes ! À voir l interview de Pierre Jovanovic pour planète 360 ,le livre de Phillips aimât ( enquête sur un virus ) qu ils veulent faire interdire en france. Impensable un holocauste au niveau mondial bill Gates et hitler quel est la différence , tous complices politiques , pseudo scientifiques

  6. Votre prudence vous honore, à une nuance près. Vous faites état de décès en AFS sans. je crois, faire la distinction entre omicron et es prédécesseurs.
    Merci de consulter
    https://youtu.be/1Paq17X6ucQ
    Où on parle de ZÉRO MORT OMICRON. au cœur même du cluster initial.

    Très grande contagiosité doublée de l’innocuité:
    LE VACCIN IDÉAL, non?

    • Les décès du jour sur les courbes, pour les derniers chiffres, sont avec 88% d’Omicron, qui a pris la place de delta en moins d’un mois. Maintenant ils sont quasiment à omicron seul, et la courbe des décès, encore aujourd’hui, est totalement plate, pas un décès de plus. Ceci dit les décès du jour peuvent avoir passé 1 mois à l’hôpital et ne pas être omicron. Il est toutefois clair, que les premiers cas datant maintenant de bientôt 5 semaines, et maitenant omicron représentant tous les cas, ne semble pas entraîner de décès. Les hospitalisations ont doublé par rapport au niveau le plus bas, et restent très basses.

  7. Bonjour, je suis avec grand intérêt votre blog depuis le début (quand il était encore hébergé sur le QDM) et c’est pour moi une référence dans cette folie médiatique et sanitaire. Mais là je ne comprends pas votre raisonnement avec les admissions/vaccinés/non vaccinés et je vois en face le communiqué suivant de la DREES https://drees.solidarites-sante.gouv.fr/communique-de-presse/si-la-hausse-des-tests-positifs-touche-tous-les-statuts-vaccinaux-les-nombres qui indique (via les stats officielles) “Un constat général est que le nombre d’évènements liés au Covid-19 (tests positifs, hospitalisations, décès) est largement plus important pour les personnes non vaccinées que pour les vaccinées à taille de population comparable”.
    Sur quels chiffres exactement se base ce communiqué (qui fait référence à https://data.drees.solidarites-sante.gouv.fr/pages/accueil/)
    Et quelles critiques pourriez vous formuler par rapport à ce communiqué ?
    Merci

    • La Drees parle des % de positifs sur les tests, mais ne donne pas les % de vaccinés ou non dans les testés. En effet si les non vaccinés sont majoritaires dans les testés, il faut en tenir compte. Ils se testent plus pour avoir le pass, les vaccinés le font moins, car n’ont pas besoin de tests pour vivre. Pour interpréter les résultats des tests, il faut savoir qui se fait tester. La Drees fait ensuite beaucoup de projections, et les corrige à postériori. Quand on teste quelqu’un, qu’on envoie le résultat, positif ou négatif, sans dire si cette personne testée est vaccinée ou pas (il n’y a pas de case à remplir de ce type pour la transmission aux sideps), d’où peuvent bien sortir ces chiffres de la Drees, sinon des projections ou simulations ? Elle le dit d’ailleurs, elle croise des données pour donner ses résultats, car aucune donnée ne le fait directement.
      Pour ce qui est des hospitalisés, il y avait une courbe montrant le croisement entre les % de vaccinés et non vaccinés, les vaccinés devenant majoritaires, cette courbe a disparu. Pire, celle montrée par Castex lors de sa dernière intervention, totalement manipulatrice.
      Moi je ne fais pas de projections, je constate : entre 4e et 5e vague, il y a le double de vaccinés deux doses. Aujourd’hui, nous avons plus d’hospitalisés, de réas, et dans 2 jours de décès dans la 5e que dans la 4e. Où est l’efficacité du vaccin contre les formes graves ? Elle ne se voit pas du tout, avec plus de vaccinés, c’est pire (les opposants objecteront que c’est parce qu’ils n’ont pas eu la 3e, leur vaccin n’ayant plus d’effet). Avec 2 fois plus de vaccinés plein pot, c’est 30-35% de non vaccinés en moins.
      Autre constatation : à l’étranger, on affiche de plus en plus une nette majorité de vaccinés dans les hôpitaux, chez nous l’inverse. Ce sont les mêmes hommes, les mêmes variants. Qu’on m’explique aussi, avec 92% de vaccinés de plus de 60 ans, on déclenche le plan blanc partout, de la même manière que quand personne n’était vaccinés. Il n’y a que ces 8% qui foutent le b.. à eux tout seuls, puisque tout va bien chez les vaccinés ?
      Beaucoup de mensonges, beaucoup d’incohérences, beaucoup de questions.

      • …et une seule réponse logique, la course aux profits pour Big Pharma et ses fondés de pouvoir dans toutes les hautes administrations occidentales, à commencer par Ursula von der Leyen et son mari (l’Allemagne dirige l’Europe et BioNTech est allemand) (l’américain Pfizer est juste l’industriel exploitant de la licence, mais Ursula n’a aucun scrupule à décorer publiquement son patron à Washington pour avoir su
        si bien “anticiper” cette épidémie… non non, c’est pas une blague ) !

    • Si vous avez le temps je vous conseille de regarder cette vidéo https://www.youtube.com/watch?v=mtSRmw4qRvc . Un statisticien (un vrai, lui) décortique deux études de la drees et explique pourquoi elles sont bidonnées. Un peu long (1H30), mais déjà en regardant une quarantaine de minutes on a une bonne approche.
      Pour la remarque de zola il y avait une courbe montrant le croisement entre les % de vaccinés et non vaccinés, les vaccinés devenant majoritaires, cette courbe a disparu, non elle n’a pas disparu. Simplement lorsque les deux courbes se sont croisées, on est passé de deux classses (vacciné,non-vacciné) à 9. Ce qui permet d’avoir la classe non vaccinés au dessus des 8 autres vaccinés. Il suffit de cumuler les 8 classes pour voir que les courbes se sont effectivement croisées C’est ici .
      Tout ceci relève probablement d’une longue tradition française qui remonte au moins à Tchernobyl.

  8. Dès le mois de septembre 2020, le Dr Christian Vélot avait mis la communauté médicale en garde contre les risques que comportait le recours aux technologies de vaccination OGM, et notamment le risque d’apparition de « virus recombinant » (voir en page 7 de cette publication du Crigen).
    https://criigen.org/wp-content/uploads/2020/10/2020-09_Note-dExpertise-Vaccins-GM_C.Ve´lot-02_Traite-02.pdf

    Le quotidien “Midi Libre” a reproduit le 6 décembre, un article publié quelques jours plus tôt, du “Los Angeles Times”, présentant les déclarations du chercheur Sud-Africain, Tulio de Oliveira, professeur de Bio-informatique à l’Université de Stellenboch (RSA) :
    « La variante Omicron, désormais présente dans au moins 23 pays à travers le monde, a probablement été incubée dans le corps d’une personne dont le système immunitaire est affaibli par le VIH ou une autre maladie immunodéprimée qui peut provoquer une infection prolongée à coronavirus, selon le Sud-Africain, le scientifique qui a détecté le mutant génétique à propagation rapide. L’émergence d’Omicron chez un patient incapable d’éliminer rapidement le virus était « l’histoire d’origine la plus plausible » pour la plus récente variante préoccupante au monde. Il y a de bonnes raisons de le penser …
    https://www.latimes.com/science/story/2021-12-02/did-omicron-coronavirus-variant-arise-in-patient-with-uncontrolled-hiv

    https://www.midilibre.fr/2021/12/06/covid-19-une-terrible-collision-entre-le-coronavirus-et-le-vih-a-lorigine-du-variant-omicron-9974607.php

    • Selon cet article du Midi libre, omicron serait apparu chez une personne immunodéprimée par le VIH, et non vaccinée contre le Covid.
      Ça répondrait à la question que j’ai posée plus bas : les variants naissent-ils chez les vaccinés Covid ou les non-vaccinés ?
      Si cela était avéré, ce nouveau variant apporterait un argument de poids aux vaccinateurs fous.
      Merci omicron !

      • Et bien entendu on peut croire ce genre de truc ?

        De toute façon TOUT le narratif est construit avec patience et acharnement de telle manière qu’il conforte le vaccinalisme fou. Dès qu’une voie s’élève et n’est pas main stream, elle est vite écrasée, conspuée, diabolisée.
        Personne ne sait d’où vient tel ou tel variant. ce que l’on sait, c’est que le “hasard” fait que les 3 premiers variants viennent des 3 premiers pays qui ont servis comme pays de test pour les vaccins : brésil, afrique du sud et grande bretagne. ce que l’on sait c’est que le virus original ne vient pas d’une chauve souris qui avait été violée par une civette et qui avait accouchée d’une progéniture morte née dans une soupe d’un marché de wuhan. ce que l’on sait c’est que les ‘insertions’ qui dont penser au vih (on avait arrêté des test en australie parce que TOUS les cobayes humains devenait positifs au vih) et à la malaria ne peuvent pas être arrivés par les hasards des mutations naturelles.

        sortant de cela on ne sait rien, du tout. SAUF que
        1. on ne vaccine JAMAIS pendant une épidémie (ou proche) parce que cela crée des effets très largement délétères : la vaccination en région varioleuse à TUÉE plus de gens que la variole elle même. (il faut lire chez Bernard Guennebaud je ne suis pas sur ma vraie machine et donc pas tous les liens à dispo).
        2. on n’a JAMAIS réussi à trouver un vaccin qui marche pour un coronavirus. TOUS les essais se sont soldés par la mort des animaux du test. de là à se demander pourquoi les modèles animaux n’ont pas été réalisés entièrement, il y a une interrogation complotiste à creuser.
        3. Sur les 4 vaccins qui nous sauvaient de la destruction de l’humanité, 3 sont déjà hors jeu. vous réalisez ce que cela veut dire ? qu’on a injecté un truc à des millions de gens et maintenant on dit NOOOON FAUT PAS (sauf en france, mais chez nous cépapareil ….
        4. L’étude AMM pour le dernier en lice a été largement salopée. comme d’hab se sont des critères intermédiaires qui ont été choisis, comme d’hab on a regardé le moins longtemps possible, comme d’hab ou s’est dépêché de supprimer le groupe de contrôle le plus rapidement possible, comme d’hab on a trafiqué les résultats pour cacher ce seins qu’on ne doit pas voir.
        5. la société qui a fait cela est une société multi-condamnée qui n’a JAMAIS sortie LA MOINDRE MOLÉCULE qui a été une game-changer. en gros ils n’ont sorti que des merdouilles qui font pas grand chose et dont on attend pas grand chose.
        6. les zotorités sanitaires ont accordés des zotorisation et des irresponsabilités largement. Ces même zotorités étant un peu (lithote) incestueuses avec les parties sur lesquelles elles ont autorité. La poufiasse en chef des vaccins a utilisé sont tel perso pour échanger avec le pdg des vaccins (ce qui contrevient avec toutes les lois sur la gestion administrative) et a EFFACÉ les textos en questions.. et toute l’administration s’en branle et elle continue.
        7. la presse MONDIALE camoufle le plus possible les effets secondaires. Elle ment, triche, invente des données, explose les voix dissonantes, wikipedia caviarde des pages, invisibilise des personnes.
        8. les instances juridiques se déjugent avec maestria, valident des lois inconstitutionelles et poursuivent ceux qui font entendre une voie dissonante. bon en france on avait un peu l’habitude, celui qui affirme qu’on est en “démocratie” doit vivre enfermé dans une cave avec comme seul contact avec extérieur le livreur de pizza muet. Il faut quand même réaliser que dans l’affaire du sang contaminé (qui a tué à la louche 2000 hémophiles, bon une petite paille, un cure-dent) la juridiction de jugement à quand écrit NOIR SUR BLANC qu’à cette époque on pouvait penser que le fait d’être séropositif donnait des anticorps contre le VIH. On se demande du coup pourquoi tout le monde cherchait un test pour vérifier la non-séropositivité des produits sanguins. Mais là…

        9. je suis trop dégoutté pour avoir un 9. MON simple avis est qu’ils ne craignent rien et pour remettre sur les rails une société plus ou moins juste, il faut en attraper 500 (je veux bien discuter du nombre, je me restreint je suis plutôt sur 5000) en france de tous les milieux (députés, sénateurs, journalistes, politiques, médecins, fonctionnaires….) et les pendre en place publique . histoire de remettre sur la table que ce ne sont pas nos maîtres et qu’ils peuvent se faire lyncher, sans autre forme de procès. TOUT est trop pourri pour espérer avoir des jugements équitables. La justice populaire expéditive est alors la SEULE SOLUTION. Alors peut être que dans le lot certains seront pas entièrement coupables. Mais ils ne seront pas plus innocent que le foetus de 5 mois qui meurt avant d’être né -il y en a même à 8), que le gamin de 12 ans qui s’effondre d’un arrêt cardiaque, ou que la dame qui crève lentement d’une maladie à prion.

        • J’avoue qu’à leur place je me ferais tout petit petit… mais ce sont des addicts au jeu du pouvoir et de l’argent : tant qu’ils gagnent, ils parient et parient encore, confiants en leur belle martingale, jusqu’au jour, très proche j’espère, où ils perdront tout !

      • Ce n’est pas ce qu’affirme le Dr Christian Vélot :
        « La vaccination de masse avec un vaccin contenant du matériel génétique et qui laisse circuler le virus, tout comme la réduction de l’immunité chez des patients atteints de maladies comme le VIH, créent des conditions qui favorisent la recombinaison du matériel génétique susceptible de créer et de sélectionner des souches de variants extrêmement pathogènes… »
        https://www.youtube.com/watch?v=Qx2sf4lKHgQ
        Je ne vois pas en quoi cela donne des arguments de poids aux « vaccinateurs fous » ?

  9. Merci à vous deux pour toutes les remarques factuelles que vous partagez avec nous.
    Pour en faire profiter encore plus de personnes, vous pourriez participer au “doctothon” sorte de marathon de 24h qui va se produire de vendredi 18h à samedi 18h où chaque “Docteur” médecin ou autre aura 3 mn pour apporter sa contribution à l’amélioration des connaissances du grand public. Voici les coordonnées de l’organisatrice cecile.doctothon@protonmail.com
    Une consœur trop timide pour participer

  10. Je ne sais plus ce qu’il y a dans les pseudovaccins à ARN qu’ils nous proposent.
    Toujours et encore la souche Wuhan ? ou une mixture avec du delta ou du beta ? merci de me renseigner.

    • C’est la souche originelle de Wuhan.
      Mais pas d’inquiétude d’ici mars Pfizer et Moderna nous ont promis de nouveaux “vaccins” adaptés à omicron ….
      Sans doute 2 injections à 3 semaines intervalle suivies de “boosters” régulier 4 ou 5 mois après ! À moins qu’un nouveau variant très muté comme omicron n’apparaisse auquel cas ils nous concocteront un nouveau “vaccin” à 2 injections etc …. Quand on aime on ne compte pas … et ils aiment …. (surtout le pognon) !

      • Comme on est en phase III, expérimentale, il est fort possible qu’un certain nombre de doses soient des placebos : il suffit que les gens qui en sont injectés soient bien archivés dans les bases de données avec le n° du flacon ou du lot en question !
        Pfizer pourrait même ressortir ça comme explication au fait que plein de “vaccinés” retombent malades… mais ce serait une arme à double tranchant.

        • @mars

          Cela ne peut en aucun cas être des placebos, puisque cela conditionne l’accès au pass nazitraire et donc aux activités de la vie quotidienne.
          De plus si c’est le cas le patient devrait être informé par le vaccinateur qu’il participe à une expérience et qu’il reçoit peut être une dose placebo.

          en revanche ce qui est certain c’est que l’oligarchie et les politiques haut placés reçoivent un placebo.

          • Si vous croyez que vos deux objections en sont pour Pfizer… ils ont démontré depuis longtemps leur absence totale de scrupules !

          • Je pense de plus en plus que la formule d’un même vaccin n’est pas identique selon les lots. C’est ce que sous-entendait Enzo, mais aussi Amine Unhill expliquant qu’il n’y avait pas eu d’études de reproductibilité, normalement nécessaires avant l’Amm. Cela expliquerait notamment le phénomène d’electro-magnetisme mais aussi les effets secondaires constatés sur certains lots. Expérimentations sauvages ?

          • placebos?… ce qui compte, ce n’est pas de protéger , mais de nous rendre obéissants…. informer le patient? ils n’en ont rien à faire, puisque personne n’est informé des réels effets secondaires.
            @ PLUMET bien d’accord, J’ai vu une étude US qui montrait que certains lots ont fait 20 fois plus de morts que d’autres, lots répartis dans l’ensemble du pays, contrairement aux placébos distribués dans seulement quelques états, ces faits étant valables pour les différents vaccins. Pour le graphène, lots différents, c’est ce qui est le plus plausible… rien de plus normal puisque les labos nous ont pris pour des cobayes

  11. Petite dissonance cognitive entre la presse d’un côté et de l’autre du Rhin :
    France :
    https://www.lefigaro.fr/flash-actu/covid-19-aucune-raison-de-douter-des-vaccins-actuels-contre-omicron-selon-l-oms-20211208
    Allemagne (pour les germanophones) :
    https://www.zeit.de/wissen/2021-12/coronavirus-christian-drosten-omikron-variante-krankheitsverlauf
    Pour résumer, une virologue a testé in vitro sur omicron l’effet d’anticorps obtenus de personnes ayant différents statuts vaccinaux, et a constaté, que, bof, ils ne sont plus très efficaces…
    Ce qui donne une belle pirouette dans ce petit morceau choisi :
    “…Les experts estiment donc que la protection offerte par la vaccination contre l’infection est considérablement réduite dans le cas d’Omikron et qu’un vaccin adapté est probablement nécessaire. …”
    Mais pour ne pas induire de panique, restons sérieux, Die Zeit rajoute :
    “… Mais ce qui est important, c’est que cette perte d’efficacité de protection ne devrait pas nécessairement se produire pour les formes sévères. La protection après la vaccination – et en particulier après un booster – doit rester meilleure qu’après l’infection et la propagation du virus.”
    (je ne suis pas sur de comprendre la fin de la phrase, je traduis au mieux)

    • Pas besoin d’omicron pour constater que “l’efficacité des vaccins wuhan” baisse quoi qu’il arrive comme variant. Elle semble surtout baisser avec le retour d’expérience : la première vague de vaccination a bénéficié de l’amortissement naturel (classique) de la troisième vague virale pour faire croire à son efficacité, jusqu’à l’arrivée des vagues suivantes où cette soi-disante efficacité ne tenait plus… donc on l’a fait décroitre pour ne pas avouer qu’elle n’a peut-être jamais existé !

  12. Résumé des instructions des Inspecteurs dans le primaire :
    Débrouillez-vous, avec ou sans matériel ni personnel valide, pour commencer et finir à l’heure (ce qui se passe dans l’intervalle, on s’en fout) !
    Cooooool… la vie des stratifs d’au-dessus, très haut dessus : ça ne survole pas, ça plane carrément !
    Ils sont tranquilles, les parents d’élèves auront toujours les mêmes boucs émissaires sous le coude, les ensaignants (non, ce n’est pas une fote d’ortaugrafe) !

    • Personnellement je serais encore en activité; dans ce merdier, j’aurais fait “une petite dépression”, histoire de me retrouver en arrêt maladie et les lasser dans leur potage ! De toutes façons ils arrivent au collège sans les bases, alors ça va pas changer grand chose.

      • Pour ceux qui ont encore un médecin traitant, et encore, un qui n’ait pas peur de se faire remonter les bretelles par l’assurance maladie, ou de se faire dénoncer par le Conseil de l’Ordre pour non respect des consignes du gouvernement !
        Et pour les bases des écoliers, faudrait que leurs instits aient eux-mêmes les bases (presqu’aucun n’aurait le vieux certificat d’étude depuis que l’orthographe n’est plus une compétence requise au concours) !

        • pour les enseignants on n’en est pas du tout à la capacité à enseigner, c’est fini ; on recrute des gens (et on les moule) pour juste enseigner à obéir. Il n’y a aucun autre pré-requis que l’obéissance. S’ils savent lire (les enfants) tant mieux, mais on préfère largement un niard obéissant qui sait pas lire (et qui bouge pas, quitte à le ritaliner pour en faire un légume bavant) à un remuant qui a 3 ans d’avance et remet en cause toutes les règles par des questions qui dérangent.

  13. Une question fondamentale :
    L’émergence de variants du Sars-Cov2, alpha, béta, gamma etc, est-elle liée aux vaccins, ou à la simple circulation du virus ?
    J’ai encore entendu ce matin sur France Info que le drame était que seuls les pays développés étaient pourvus du vaccin, alors que les pays pauvres ne l’étant pas, le virus circulait et de là les variants. Conséquence : on ne pourrait venir à bout de ce virus qu’en vaccinant la population entière de la planète.
    Un petit défaut à ce raisonnement : les réservoirs animaux : il faudrait vacciner aussi les visons, pour ne citer que ces animaux.
    En rapport avec ma question première, je fais le raisonnement suivant :
    Si les variants viennent de la simple circulation du virus, alors le hasard voudrait qu’ils soient indifféremment plus sensibles ou plus résistants au vaccin, ou également sensibles ou résistants.
    Si, au contraire, les variants ont vu le vaccin, alors ils y seront systématiquement plus résistants, puisqu’ils y auront échappé.

    Ici, je rappellerai l’analogie avec les antibiotiques et les bactéries, que j’ai faite dans un post précédent :
    En effet, c’est l’usage trop intensif d’un antibiotique sur une infection bactérienne qui crée la bactérie résistante, et non pas la circulation de la bactérie, cad le nombre de malades.
    Ce concept est parfaitement intégré aujourd’hui, et personne ne le met en doute.
    D’où les consignes données aux médecins de réduire leur prescription d’antibiotiques et les leitmotivs du genre : “Un antibiotique, ce n’est pas automatique.”

    Dans le cas d’omicron, on entend sur la même radio :
    Pfizer dit que leur vaccin est encore efficace contre ce variant, mais que, néanmoins, ils en préparent un nouveau qui sera disponible en mars 2022.
    Question naïve : s’il est toujours efficace, pourquoi en fabriquer un nouveau ?

    Bref, on est toujours dans le flou et les contradictions.
    À ceux qui me lisent : qu’en pensez-vous ?
    Et surtout que répondez-vous à ma question sur l’origine et la cause des variants : le vaccin, ou la simple circulation du virus chez les non-vaccinés ? Ou les deux ?

    • “Si, au contraire, les variants ont vu le vaccin, alors ils y seront systématiquement plus résistants, puisqu’ils y auront échappé.”
      Il semble que les variants soient tous plus résistants aux vaccins que le Wuhan originel.
      Un hasard, ou non ?

    • C’est vrai que c’est dramatique : les pays pauvres montrent que ces vaccins ne servent à rien.
      Pire, ils risqueraient maintenant de démontrer qu’ils sont nocifs !
      Si Pfizer change de vaccin tout le temps avec la bénédiction des autorités, ils pourront continuer indéfiniment à injecter hors AMM des produits “expérimentaux” les dégageant de toute responsabilité puisque l’expérience a été autorisée !

      • Qu’on change de politique, il sera normal de dire que quand un labo vend des produits dont il connait la dangerosité avec l’accord de pays complices, il est tout autant coupable, quels que soient les accords passés, puisqu’ils sont en, contradiction flagrantes avec les lois. On ne peut pas prétendre se trouver protégé par une loi quand on enfreint toutes les lois.

      • Je sais comment ces choses-là se passent.
        Delfraissy, mentor d’un ou plusieurs de ses co-signataires, ou responsable de l’unité où le travail a été exécuté, ou pour n’importe quelle autre raison, a été ajouté, et n’a peut-être même pas lu l’article.

          • Oui, ils s’y sont mis à 5, tous du C.S., pour pondre leur micro-papier ne faisant référence qu’4 articles parus dans des revues scientifiques : plus une profession de foi en leur courage et excellence personnelle qu’en la Science !

  14. Comme ils sont en avance sur la France, est-ce que l’on pourrait avoir la courbe des naissances en Israël ?
    Ça pourrait avoir une certaine importance…

      • Durée trop courte il faut encore attendre pour les stats à plus long terme.
        Du genre combien de fausses couches supplémentaires, à quel moment, quel taux de diminution, quelle variation du taux d’insémination artificielle (pour compenser, etc. C’est beaucoup trop tôt, pas assez de recul !
        Il faudra aussi regarder les chiffres de l’infertilité masculine.

  15. Bonjour, c’est mon premier commentaire sur ce site même si j’en lis régulièrement les articles et commentaires. Bravo pour la richesse d’informations qui montre bien les problèmes associés à ces vaccins. Je me disais qu’un moyen de comparer les “vaccinés” des “non-vaccinés”, ça serait de comparer les taux de décès toutes causes confondues des vax et non-vax depuis le lancement de la vaccination et par tranche d’âge. Si on voyait un écart net dans un sens ou dans l’autre, ça pourrait être, me semble-t-il, un indicateur sur l’impact positif ou négatif du vaccin sur la santé globale? Existe-t-il cette information?
    Bien à vous

    • Absolument, c’est ce que veut faire Pierre de Décodé l’ Eco, mais il me semble que les données ne sont pas encore disponibles.
      Mais vous pouvez déjà avoir un aperçu dans la dernière étude de Pfizer, à 6 mois d’essais cliniques, publiée dans le NEJM qui montre 1 mort de plus dans le groupe vacciné ( il faut aller chercher ces données dans l’appendix).
      Un article sur ce sujet a été publié ici il y a qqs semaines.

      • sur AIMSIB aussi
        Ce que pierre lécot suggérait aussi, c’est d’étudier, pour les vaccinés morts, combien de jours après le vaccin c’était arrivé. Si un nombre spécifique ressort c’est louche!

  16. excellent article avec des chiffres clairs et indiscutables. j’arrive à la même conclusion, il faudrait attraper omicron pour obtenir une immunité post infection qui sera plus durable que celle du “vaccin” mais je crains que la conclusion gouvernementale soit celle que vous redoutez.
    pour la 3ème dose ne nous dit on pas que le moderna est “mieux”…surtout que nous avons peu de doses pfizer en stock et beaucoup de moderna…

    • Une chose est sûre, si on fait la chronologie des différentes vagues dans les différents pays, il est évident qu’il n’y a pas la moindre relation avec le rythme des vaccinations ou l’agitation “sanitaire” brownienne de gouvernements qui ne maîtrisent rien à part l’accès libre et bien faussé des productions big pharma aux corps de leurs administrés !
      La maladie et big pharma se contrefoutent royalement des “politiques”, et ce sont les citoyens qui trinquent (pas au champagne, à l’huile de ricin) !

  17. A l’attention du docteur Maudrux et de tous les docteurs de ce site. Une initiative intéressante pour permettre peut-être à certains d’entre vous de vous exprimer à partir du 10/12 à 18 h. Consultez l’info sur le lien suivant à propos du doctothon. Belle initiative dont il faut profiter si possible ! : consultez la vidéo avec Bercoff de sud radio pour plus d’informations.
    https://youtu.be/1qAaTwWbB0g
    J’en profite pour vous remercier tous pour les riches infos qui circulent su ce blog que je consulte régulièrement depuis mars dernier.

    • Info transmises aux deux praticiens dont j’ai les mails, mon médecin traitant et mon cardiologue… sans la moindre garantie qu’ils regardent ça.
      L’avantage c’est que ce sera probablement enregistré et qu’ils pourront donc, comme tout le monde, regarder ça en temps voulu !

  18. Concernant votre argumentaire et suite à des échanges bienveillants avec un ami travaillant dans le milieu médical public (mais non médecin).

    Nous sommes d’accord sur ce qui semble être le principal inconvénient du pass : renforcer l’impression que le vaccin protège à 100 %  et de décourager les tests des vaccinés.
    En théorie, on doit tous continuer à se faire tester en cas de symptômes, mais en pratique, on est sans doute moins rigoureux avec le temps et la lassitude.
    Cela dit, y a t-il des infos qui le démontrent ? Il faudrait creuser.

    Votre argumentaire chiffré concernant l’absence d’efficacité de la vaccination, est construit en comparant la vague de cet été et celle en cours.
    Il sous entend que les facteurs explicatifs de la hausse sont seulement le variant en circulation et le nombre de vaccinés (et le pass).
    “plus on vaccine, plus on a de cas”
    N’est ce pas un peu simpliste ?
    Ne doit on pas prendre en compte d’autres facteurs bien connus comme la saisonnalité des virus respiratoires.
    D’où d’ailleurs la complexité des formules mathématiques qui s’efforcent de faire des scénarios en épidémiologie.

    Sur l’efficacité de la vaccination, pourquoi ne pas regarder d’autres chiffres disponibles sur
    https://covidtracker.fr/vaximpact/ ?
    Et ce qui est intéressant, c’est qu’on est dans le contexte de la vraie vie, en France, en fait ce sont des hospitalisations évitées.

    Oui la vaccination est loin d’empêcher tout le monde de contracter le covid, mais elle réduit le risque. Sans doute qu’au départ, avant les variants mais il y a un effet protecteur, pour une bonne partie des vaccinés. Beaucoup, pas beaucoup ?   Elle réduit le risque de combien ? 
    Ci dessous des commentaires sur quelques courbes que je n’ai pas pu joindre.

    Courbes CAS POSITIFS AU 21/11
    NB de cas pour 10 millions de vaccinés (bleu foncé) et non vaccinés ( rouge).
    Actuellement il y a 1770 cas chez les vaccinés et environ 1200 de plus chez les non vaccinés.
    Donc 70 %  de risque en plus d’être infectés sans vaccination. Une réduction, mais loin d’être une garantie, c’est certain.

    Après les infections sont en général plus courtes et surtout moins beaucoup moins graves chez les vaccinés.
    En effet les écarts se creusent quand on compare les hospitalisations par groupe.

    Courbes ADMISSIONS À L’HÔPITAL POUR COVID SELON LE STATUT VACCINAL
    On a aujourd’hui trois fois plus de chances (95/34) d’être admise à l’hôpital pour covid sans vaccin qu’avec.

    Et enfin on a 5 fois plus de non vaccinés en soins critiques que de vaccinés. (32/6)
    ( c’est encore un calcul pour deux groupes de 10 millions, car il y a bien sûr bcp bcp plus de vaccinés auj dans la population en général)

    Donc là encore il y a malheureusement des cas graves vaccinés et bien sûr, les variants y ont contribué, mais la réduction du risque de cas graves est très forte.

    Courbes ADMISSIONS EN SOINS CRITIQUES DES 20-39 ANS SELON LE STATUT VACCINAL
    C’est vrai qu’on a bcp parlé de l’effet de l’âge mais c’est intéressant de voir que l’ écart entre les groupes est encore plus marqué chez les jeunes (10 fois plus de risque d être admis en soins critiques) probablement parce que leur système immunitaire plus dynamique a été davantage stimulé.

    Merci par avance si vous avez le temps de contre-argumenter. Tout cela bouscule encore un peu plus.

    • C’est amusant, les coincidences ( cf mon intervention sur le Japon).
      Il faut déjà se rappeler que delta est beaucoup moins dangereux ( méchant..) que par exemple marseille 4 ou n’importe quel précédent variant, et que omicron est encore moins dangereux
      Un cas n’est pas un positif. Actuellement, les enfants sont testés à tour de bras, alors qu’ils ne font en général qu’un gros rhume..voire rien du tout.
      Ensuite, regardez les différents articles, voyez Israêl, en le comparant aux pays comme la cisjordanie ( moins vaccinée, moins de morts) ,,pourtant, exactement même climat
      regardez les post parlant de l’inde et comparez les états voisins avec ou sans ivermectine, avec ou sans ou presque vaccins
      vous comprendrez .
      Enin, les multiples doses de ces vaccins amènent une certaine protection, oui, pour ceux qui n’ont pas d’effets négatifs. Je vous rappelle qu’ils sont encore en phase 3 d’étude qu’en dehors des cas d’urgence , ce que n’a jamais été la covid puisque, le dernier rapport officiel le dit bien, les cas covid n’ont occupé ( en moyenne certes) que 2% des lits de réa) aucun vaccin n’a été fabriqué en moins de 6 ans, en général 10 car il faut 10 ans pour voir les effets à long terme.
      Et nous abordons le dernier point.
      On connait les bénéfices de ceux qui semblent n’avoir aucun effet négatif du vaccin. Ce n’est pas de l’ordre de 1 à 10 comme veulen,t nous le faire croire nos ” autorités” mais éventuellement de 1 à 4 (sachant qu’en France particulièrement on refuse aux malades les soins précoces, contrairement à tous les pays non européens).. Avec les variants ce le sera encore moins .Mais le effets indésirables sont nombreux, ils sont bien répertoriés chez les anglais ( public health)
      chez nous,non seulement on les déclare très peu – je connais personnellement 2 cas non douteux un 3ème un peu plus, absolument pas déclarés.-, mais en plus,
      (https://pgibertie.com/2021/11/03/veran-gate-les-francais-seul-peuple-au-monde-a-ne-pas-mourir-des-injections-le-scandale-de-la-pharmacovigilance-les-dossiers-des-plus-de-50-ans-ne-sont-meme-pas-regardes/)

      Et c’est donc plusieurs points qu’il faut voir
      1. pourquoi l’hopital sature-t-il avec 2% de cas supplémentaires covid ( en même temps, il n’y avait pas les cas ” grippe…”
      2. pourquoi ne collecte-t-on pas correctement les effets indésirables-
      3. pourquoi les cache-t-on?
      pourquoi les chiffres ne sont-ils pas cohérents avec les chiffres mondiaux.
      4. pourquoi refuse-t-on les traitements qui ne coûtent rien, qui ont des AMM depuis 1/2 siècle, pour d’autres pathologies, certes, mais qui sont réputés et vérifiés sans danger.
      Je vous invite à bien regarder tous les posts précédents, vous aurez de bien meilleurs résultats à votre recherche d’information. Ils sont sourcés, les chiffres sont publics et seuls ceux-là sont utilisés.

    • ****
      Nous sommes d’accord sur ce qui semble être le principal inconvénient du pass : renforcer l’impression que le vaccin protège à 100 % et de décourager les tests des vaccinés.
      ****
      Non. Le pass est une action politique privatrice de liberté et d’égalité. Il n’est pas sanitaire mais politique (de basse politique) : Rendre la vie impossible aux non-vaccinés. Quels sal……ont dit ça dejà ?

    • D’où d’ailleurs la complexité des formules mathématiques qui s’efforcent de faire des scénarios en épidémiologie.

      Vous évoquez les “simulations” de l’institut pasteur?? Celles qui servent à justifier les décisions gouvernementales puis qui sont retirées lorsqu’une plainte est déposée pour faux, escroquerie, trafic d’influence. Il est vrai que des équations mathématiques qui ne respectent pas les dimensions doivent être très complexes! Mais vous avez aussi ÇA un peu plus tôt.

      La DREES une bonne réputation dans le domaine de la manipulation de données. ICI ils en parlent en long en large et en travers. Avantage de ce lien celui qui fait la présentation est très ouvert au dialogue et vous répondra certainement si vous pouvez contre-argumenter. Allez à 21:31 directement pour avoir une indication, mais n’oubliez pas d’écouter le reste. Sur la courbe que vous nous présentez, il y a 3 classes vaccinés pour une classe non-vaccinés: pour comparer les non-vaccinés aux vaccinés, ne faut-il pas cumuler les trois classes vaccinés? Un peu comme ICI (avec 8 classes)?

      Oui la vaccination est loin d’empêcher tout le monde de contracter le covid, mais elle réduit le risque.

      Je confirme un proche, strictement aucune comorbidité, est positif covid et symptomatique 3 mois et 10 jours après sa deuxième vaccination. D’après CET article la vaccination ne semble pas vraiment réduire la transmission, c’est même une mise en garde destinée aux décideurs.

    • Je ne contre argumenterai pas, d’autres que moi le font très bien. Je ne répond qu’à une seule de vos affirmations :”Oui la vaccination est loin d’empêcher tout le monde de contracter le covid, mais elle réduit le risque. Sans doute qu’au départ, avant les variants mais il y a un effet protecteur, pour une bonne partie des vaccinés. Beaucoup, pas beaucoup ? Elle réduit le risque de combien ”
      Dites vous bien une foi pour toutes que lorsque vous vous injectés cette merde ganétique applée “vaccin” C’EST EREVERSIBLE3, personne ne vous dévaccinera si un effet secondaire apparaît en un temps plus ou moins lointain . PFIZER a prévu le coup dans les effets possibles des son vaccin qui déresponsbilise entièrement ce géant de Bigpharma qui a su lier tous les gouvernements qui devront se substituer pour gérer et dédommager les malheureux “vaccinés” … lorsqu’il ne sont pas déjà morts
      Alors gardez vos thérapies géniques toujours en essais BIAISES et laissez nous nous en passer.

    • Et cette épidémie de malaises cardiaques chez les sportifs?
      Sans compter les décès en nombre largement anormal?
      Il peser les 2 parties de la balance, et ne pas se limiter à un coté comme vous le faites.

    • Vous raisonnez en parfaite mathématicienne de chez Pasteur/Drees !
      Ces chiffres que vous exposez ne veulent strictement rien dire. Chaque profil de malade qui arrive à l’hôpital est différent. Il est impossible sur le papier de définir si même la vaccination peut être en cause (seule les évolutions de la pharmacovigilance pourraient le définir). Faire des statistiques sur des données non consolidés ou qui ne signifient rien n’est ni plus ni moins que de la propagande. Les “modèles” mathématiques ont leurs limites !
      Vous voulez avancer dans le raisonnement, élargissez votre regard, voyez les “ensembles” et sur une période longue. La science se construit avec le temps.
      A ce moment seulement vous apercevrez (il est encore un peu tôt pour avoir toutes les certitudes) les tendances. Et elles vont (pour l’instant) dans le sens d’une surmortalité 2021 supérieure à celle de 2020 (il faudra comparer ensuite avec 2017-2018-2019…) alors même qu’en 2020 le virus était réputé plus mortel, qu’il n’y avait pas les “vaccins” à ARNm ou Adénovirus, et que le réservoir de personnes très fragiles a sans doute diminué (2020 ayant fortement influencé ce paramètre)..
      Bien sûr ce travail est à faire, puisqu’il n’y a pas beaucoup de “sources” le faisant.
      je vous laisse conclure toute seule.

    • Un gros oubli dans toutes ces discussions, qu’en serait-il si on n’avai pas interdit l’utilisation des traitements précoces HCQ et IVERMECTINE… et autres. Ce serait de 50 à 80% de morts en moins, moins de variants, quasiment aucun effet secondaire grave, protection à quasi 100% des personnes à risque avec de l’ivermectine (Hepads, soignants, cas contacts… on n’aurait quasiment plus aucun mort comme en Inde et dans les états qui l’ont conseillée, cela sans confinements, sans vider les hôpitaux de leurs soignants, sans masques pour les enfants et la vie de tous les jours… pour un prix dérisoire… avec des bénéfices économiques énormes (hors ceux de Big pharma)

  19. “moins de formes graves”? si, si ! eci pour rire… jaune! Ceux qui sont hospitalisés, ce sont les effets secondaires spike + hydroxyde de graphène. On est non vaxx avec deux doses plus 14 jours, ce qui englobe la plus grosse part des effets secondaires du vaxx…et comme on n’arrêtera pas de vacciner, on aura toujours des effets secondaires et des hôpitaux avec des entrées non vax. Au Royaume Uni ils commencent même à dire “vous pouvez refaire un rappel à trois mois…”
    Il est normal de penser que de plus en plus de personnes ont acquis une immunité naturelle, parmi les non vaxx, mais même les vaxx ont une meilleure immunité après une infection naturelle, ils le reconnaissent, cela devrait donc contribuer à faire baisser le nombre d’entrées à l’hôpital, ce n’est pas le cas.

  20. effectivement, le Bon Sens nous dit, en tant que médecins expérimentés ,que Omicron,s’il est bien respecté, va mettre fin à l’épidémie puisque ses parents ont attaqué les meilleurs morceaux;il ne lui reste plus que les miettes(d’où la moindre virulence ) et il se dépêche (d’où sa propagation rapide).Mais, pendant ce temps Pfizer va demander sa dernière part et tiendra à dire que le vainqueur ,c’est lui et non le virus.Les Politiques de même.

    • J’essaye de diffuser ce genre d’info. Les gens sont réceptifs, surtout dès qu’on leur dit:
      1. des milliers de virus traînent,et globalement on s’en moque: s’ils sont là, c’est qu’ils peuvent avoir des hôtes, circuler, vivre en fait. Pour cela, ils ont une dangerosité faible car il ne peuvent pas faire mourir ceux grâce auxquels ils survivent, et une contagiosité plutôt forte.
      2.Les virus qui peuvent muter vite, les coronavirus en général, évoluent vers moins de danger, plus de contagion. C’est bien d’ailleurs ce qui se passe avec delta et maintenant omicron .
      3.Si tout se passe comme d’habitude, ça devrait bientôt être à peu près fini

      J’ai même été étonnée du résultat sur des femmes avec enfants en attente devant un labo pour des tests: en ce moment c’est la folie avec les écoles. Elles étaient au départ confiantes sur le fait que leur gamin n’avait rien, mais elles étaient globalement inquiètes parce que les RDV 3eme dose étaient impossibles avant mi janvier. Donc elles n’étaient pas si prêtes à entendre ça. et pourtant ont plutôt renchéri: oui, c’est vrai, c’est normal etc..Oui, on a bien l’impression ..tant mieux!
      Donc ne pas hésiter à expliquer et à montrer de l’optimisme sur la maladie.

    • Quand leurs mise à jours de leur produits sortiront, elles seront déjà caduques. Ils le savent tous ! C’est Raoult qui doit se friser la moustache (ou la barbe !)

  21. Mars m’ a posé une question.J’y réponds: dans mon commentaire du 6 décembre, non vacciné voulait bien dire que les 4 patients n’avaient reçu aucune dose.Par contre,sur les 5 vaccinés,il y avait un qui avait reçu une seule dose en Juin 2021,et un autre qui avait reçu sa première dose une semaine auparavant.C’est la réalité du terrain,indiscutable.

    • C’est la réalité de 9 patients.

      combien de personnes (tous âges) qui ont été vaccinés au moins une fois sont morts ? C’est aussi une réalité de terrain mais que personne ne veut regarder bizarrement. Marrant comme les réalités sont subjectives.

    • Merci de la réponse.
      Prévenez-nous quand les 4 non vaccinés seront morts… sinon ça voudrait dire que le Covid-19 se soigne, contrairement aux affirmations des dealers officiels de drogues injectables labellisées Pfizer ! (drogues du viol de conscience)
      Et prévenez-nous aussi si un vacciné complet meurt, histoire de pouvoir apprécier l’efficacité de ces injections à leur juste valeur ! ! !

      • J’aime bien ce genre de sarcasme. Ou comment on regarde des détails au bord de la route sans voir l’océan qui s’approche (métaphore tout à fait au hasard!)
        Mais comment peut-on s’arrêter à ces “propectives” dans un raisonnement général. Il faut rapporter ça au moins sur toute la France pour supprimer nombre d’effets ponctuels particuliers.
        Il faut donc arrêter avec des études de cas instantanés et lisser tout ça sur des périodes plus longues

        Si ces produits étaient efficace on le saurait, les courbes de cas, de malades en réa ou de décès auraient chuté quelque part ou à un moment donné, or il semble bien qu’il n’en soit rien. Pire les cas d’EIG se multiplient et continueront au moins tout e temps que continueront ces injections.
        La question essentielle est donc où va se situer la limite du seuil de tolérance de la population ?

        Tout le reste n’est malheureusement que conjectures et avec des si, tout le monde sait qu’on peut mettre Paris en bouteille. Je propose qu’on y mette nos gouvernants, histoire de les mettre dans leur élément, puisque ce sont des “nageurs” en eaux troubles !
        Jugez plutôt: Journée du 06/12/2021 France entière:
        Entrée aux urgence : 41019
        Dont Suspicion Covid : 768 soit 1,87 % des entrées !
        Dont Entrée en “Réa” : 306 (sur 41019 – Aucune précision ni sur le type de soins, ni sur le nombre de “cas Covid”
        Décès journaliers : 971 (moyenne journalière totale tous lieux environ 1700 !)
        Décès cumulés : 90905 (depuis le 13/03/2020 !!!)
        Comme vous pouvez le constater les chiffres parlent d’eux mêmes, il n’y a toujours pas plus d’épidémie qu’en 2020 (2 % des admissions aux urgences, contre 1,87 % le 6/12/2021).
        Mais où sont tous les cas positifs dont on nous rebat les oreilles ? Mais où sont les décès ? Toutes les études qui paraissent dans les revues spécialisées montrent une quasi non incidence de cette vaccination sur l’évolution des contaminations et de la vie de cette épidémie qui ressemble de plus en plus à celle d’une grippe.
        Il va bien falloir à un moment que nos élites le reconnaissent. Martin Blachier a commencé, mais comme il n’est pas fiable, puisque champion de retournement de veste…

        Si avec ça quelqu’un entrevoie un quelconque effet positif de ces produits, je veux bien me faire moine !

  22. Bonjour,
    Au risque de ne pas être entendue mais il faut essayer. Il y en a marre d’entendre marteler “formes graves”, “plus de 65” etc…Si….l’on soigne dès les 48h premières heures, les risques de formes graves sont quasiment nulles (sauf commorbités importantes), alors précisons cela dans chaque article. Merci

  23. Bon, une remarque d’ordre général : je trouve l’inversion de l’ordre des commentaires très inconfortable.
    Au sein des commentaires de premier rang, le plus récent devrait toujours être après et non avant pour un déroulé logique de la lecture. Quant aux sous-commentaires, ce seraient bien qu’ils se déroulent latéralement sur une branche propre plutôt que verticalement dans la liste générale.
    Là on se perd et on se retrouve avec plein de doublons involontaires de gens disant en gros la même chose à plein d’endroits différents !

  24. S’il y avait la même échelle des ordonnées sur vos trois courbes cas-hospitalisations-décès pour l’Afrique du Sud, on aurait bien du mal à lire celle des décès tellement elle est au raz des pâquerettes !
    Il faudrait d’ailleurs rajouter par dessus celle des décès toutes causes confondues !
    A noter aussi qu’on nous sort souvent des courbes où l’échelle des ordonnées ne démarre pas à 0 (par exemple comme les cours de la bourse). Du coup, les variations infimes apparaissent ENORMES !
    En définitive, ces vaccins ne servent à rien si ce n’est à tuer des gens qui n’avaient strictement rien à craindre de ce qui ne diffère guère d’une grippe lambda !
    Sinon, la troisième dose, elle est censée faire effet dans l’heure, dans la semaine ou le mois prochain ? (le seul effet immédiat semble être la mort subite chez quelques-uns ! ).
    Au bout de combien de jours/semaines APRES la troisième dose le passe sanitaire doit-il être renouvelé (en supposant que ça sert à quelque chose) ?

    • En théorie 15 jours ! Mais comme il n’y a aucune étude on est dans l’empirisme le plus total ! Tout ça pour perte d’effet déjà programmée dans 3 mois environ, en plein hiver ! Les Anglais parlent ouvertement de 3 mois entre chaque piqûre.
      Quand les gens vont-ils se rendre compte de la supercherie intellectuelle ? Ces produits non seulement n’agissent pas comme un vaccin mais leurs effets indésirables sont loin d’être aîtrisés. La répétition des injections risque bien de provoquer quelques surprises. Il sera malheureusement trop tard pour certains. J’avoue avoir de plus en plus de mal à les plaindre.
      Pour rappel 98,5 % de la population atteinte s’en sort sans soins, voire sans être touchée ! C’est pas avec ce genre de virus même un peu trafiqué que la dépopulation de la planète prédite par certains pour faire peur va avancer, à moins que le phénomène soit finalement plus insidieux (stérilisation d’une ou 2 générations). Mais dans ce cas, ce ne peut être que .. ponctuel (à l’échelle de cette même planète).

      • Ceux qui craignent la dépopulation de la planète pensent plutôt aux effets “inconnus” de ces injections plutôt qu’aux effets connus du virus li-même !

        • Dans 20 ou 30 ans il sera bien difficile de savoir si une maladie autoimmune, un cancer ou une maladie à prion sont en fait des conséquences du “vaccin” Covid.
          A moins que la fréquence des injection joue un rôle de catalyseur.
          On ne peut donc plus parler de dépopulation. Par contre il faudra alors regarder du côté des prises en charge, ce qui serait encore plus.. vicieux, les EHPAD étant pour beaucoup déjà dans le giron du Privé donc des financiers (les Big quelque chose !).

  25. @marco
    J’avais lu “9,4” non vaccinés et “,5” vaccinés: là j’étais très inquiet sur l’hopital de votre fille.
    Voir la courbe que je mettais en lien ICI
    ICI
    Et pour avoir les vrais courbes ne pas oublier d’additionner les 8 classes “vaccinés” pour comparer aux chiffres des non-vaccinés

  26. ma fille médecin était de garde hier dans un service Covid.Elle revient hier soir en me montrant les résultats des gens admis dans le service .Résultat:sur 9,4 non vaccinés ,5 vaccinés.Qu’en concluez-vous?Que les chiffres parlent d’eux-mêmes;seront-ils retransmis ? je ne pense pas.

    • Cela correspond aux chiffres Drees, que ni les politiques, ni les journaux ne reprennent, sinon cela met des droites sur l’utilité de la vaccination.

    • 4 non vaccinés-non vaccinés, ou 4 non “complètement” vaccinés (une seule dose, ou la seconde dose trop récente pour être considéré comme vacciné dans les statistiques officielles, celles qui ne mentent pas aux dirigeants ) ?

        • Discussion fortement stérile puisque si on commence à extrapoler au bout de seulement 2 ou 3 mois l’efficacité chute fortement.
          Il y a en conséquence trop de manipulation.
          Les vraies données intéressantes ne sont pas là !
          Le 03/12 sur 37820 passages aux urgences (France entière) seulement 755 cas de suspicion Covid et SEULEMENT 278 entrées en “réa” (en réalité les 3 soins couverts par ce vocable !). Si on compare avec …2020 (Rapport ATIH) on est toujours à 2 % de covid déclarés (755 cas sur 37820) et parmi ces 2 % il y en a 25 % qui vont en réa. Les 50 000 cas dépistés ne sont qu’un épouvantail intellectuel !
          En étant bête et méchant, en un an rien n’a changé. Et pourtant TOUT a changé ! Variants souvent plus contagieux mais moins dangereux, vaccination censée protéger mais qui ne fait pas varier d’un iota la courbe des contamination, ni même celle des contagions et des entrées en réa. Les proportions et ratios sont identiques. Seuls les chiffres bruts peuvent être différents, mais ce critère n’est pas pertinent, les virus et la durée des épidémies successives, de même que les conditions de diffusion étant fortement différentes.
          En résumé trop de chiffres tuent les chiffres. Il faut se recentrer sur ce qui est significatif.
          Or visiblement compter les vaccinés et non vaccinés en réa localement, n’est pas significatif.
          Pour rappel les modélisations sont de l’équipe Pasteur, celle-là même qui avait déjà dit que seuls quasiment les non vaccinés étaient en réa. Le discours n’a donc pas changé. Sauf qu’il y a près de 15 millions de plus de “vaccinés”. Si ça ne produit pas plus d’effets que ça, cette “vaccination est-elle bien utile ?
          Le reste est sans intérêt, sauf bien sûr la question récurrente de l’état de délabrement des hôpitaux.

  27. Merci pour ce billet !
    On nous dit encore aujourd’hui que les réas n’accueillent que des non vaccinés. Sait-on s’ils ont mis les doubles injectés dans la catégorie des non vaccinés?
    Cette petite musique que paraît douteuse ne serait-ce qu’en tenant compte du %âge d’échec vaccinal

  28. https://jesuismalade.org/2021/12/05/la-vaccination-nest-pas-ce-que-lon-vous-raconte/
    Personnellement je le sais depuis 1972
    Admirez le mauvais Pasteur jurassien, c’est de l’inculture lamentable qui a fait/fait/fera bien des dégâts .

    Des enfant, pas tous, s deviennent plus ou moins apathiques après un vaccin, d’autres plus ou moins hyperactifs. Mais on ne fait pas le lien. A la différence, par exemple vécu en 1971, d’une institutrice de Jungholtz, un petit village haut-rhinois près de Guebwiller.

    • Bonjour,
      Je crois que nous parlons ici d’UN vaccin et non de la vaccination en général, ce qui met votre intervention un peu hors de propos. Pasteur n’était pas médecin, c’est vrai.
      Mais tous ceux qui l’ont suivi, ses élèves l’étaient.
      quels que soient les inconvénients de certains vaccins, sans eux, nous serions probablement moins nombreux sur Terre.
      Désolé mais mon intervention était forcément elle aussi hors de propos!
      Revenons donc à nos moutons.

    • @Guy Alessandri

      la science avance tous les jours et vous prenez exemple de pasteur mort, enterré et poussière depuis longtemps.

      pour que vous puissiez comprendre le niveau de votre raisonnement, remontons quelques siècles en arrière et remplacez vaccin par saignée… vous avez la même force avec les même preuves.

      quels que soient les inconvénients de certaines saignées, sans elles, nous serions probablement moins nombreux sur Terre.

      ce que vous affirmez est exactement du même niveaux que ce qu’affirment les crétins avec le pfisser/biontech

    • Maladies constatées en Afrique (RCA) lors d’une mission médicale de 4 mois, il y a 10 ans, ces maladies ayant provoqué le décès d’enfants:
      – tétanos néonatal
      – diphtérie
      – typhoïde
      – méningite à méningocoque

      Pour toutes ces pathologies infectieuses, il existe des vaccins.

      Et plus près de nous :
      Dans la région dieppoise (Normandie), survenue dans les années 2003-2013 d’une épidémie de 65 cas de méningite à méningocoque B 14 chez les enfants avec 40 décès (purpura fulminans ou non). Depuis la campagne de vaccination avec une souche norvégienne proche, le nombre de cas a nettement diminué.

      • @duduch
        La différence, c’est que les vaccins dont vous parlez sont de vrais vaccins.
        L’appellation “vaccin” pour les produits injectables de Pfizer/BioNtech ou ModeRNA me paraît frauduleuse, il faudrait dire sérum ou thérapie génique.

      • @ DUDUCH,

        La différence aussi c’est que pour méningite à méningocoque, la létalité est de 50%, pour le tétanos elle est supérieure à 30%. Alors que pour le variant delta mortalité et létalité sont très faible, et nulle pour omicron (à cette date). Vous comparez despathologies qui ne sont pas comparables. C’est un peu comme si vous compariez un rhume avec la peste bubonique;

      • @duduche

        tétanos néonatal : IL FAUT UNE ASEPSIE des instruments néo-nataux.

        Il y avait eu une étude sur le tétanos néonatal qui avait conclu que le vaccin réduisait le truc SAUF QUE les gens qui avaient accès aux vaccins avaient AUSSI accès à des conditions d’accouchement médicalisés et que ceux qui n’avaient pas accès aux vaccins n’avaient pas accès aux même conditions d’asepsie… et bien entendu on ne s’est pas plus penché sur le truc : pour sortir une étude que le vaccin marche personne ne regarde en détail, dès qu’on veut sortir une étude qui montre le contraire on va aller faire chier dans les chiffres après la virgule et les points de détails.

        Pour les décès de la méningite ils ont diminué drastiquement aussi ? les malades on les soignent ou on les doliprane ? c’est bien gentils de prendre ce genre d’exemple dans la brousse africaine ou on compare des choux et des endives. Des milieux médicalisés où on soigne les gens (et on les vaccine) et des milieu dans la brousse ou on laisse la maladie faire son chemin.

  29. BEDOUT LES DAMNÉS DE LA TERRE dit numéro 402 à Roubachof . Tout dépend d’une seule chose : avoir plus de souffle que les personnes dont l’adresse et la dignité se sont brouillées et, que ceux qui sont du côté de l’une doivent se passer de l’autre. Extraits arrangés du livre d’Arthur Koestler «  Le Zéro et l’infini » «  Pendant quarante ans, il avait lutté contre la fatalité économique. C’était le mal central de l’humanité, le cancer qui lui dévorait les entrailles, c était là qu’il fallait opérer ; le reste du processus de guérison suivrait de lui-même. Tout le reste était dilettantisme, romantisme, charlatanisme. On ne guérit pas un malade mortellement atteint avec de pieuses exhortations. L’unique solution était le bistouri du chirurgien et son froid calcul. Mais partout où le bistouri avait passé, une nouvelle plaie était apparue au lieu de l’ancienne. » La fin ne justifie jamais les moyens .

    • @HELLE
      Hélas, nous vivons l’ère des Gletkine. Ils sont partout, jeunes, bornés, “idéalistes” et impitoyables. Et ils ne s’arrêteront pas avant d’avopir détruit le monde. Vous avez remarqué, j’imagine, les similitudes entre les certitudes absurdes d’un Véran et la foi aveugle des nervis du stalinisme. En tout cas, recommandons la lecture de ce livre magistral à tous nos amis du forum. Je l’ai lu à quinze ans, et il a pour de bon transformé ma vie.

      • Bonsoir Roubachof , j’aime écrire votre nom. Et oui les Gletkin néandertaliens foisonnent . Une jeune génération spontanée et dangereuse pour elle -même. Bonne soirée et tendresse infinie. Respirez bien .

  30. Toujours le même commentaire : parmi les vaccinés sont comptabilisés les vaccinés 1 dose et les vaccinés 2 doses dans les 14 jours après la dernière injection. Ce ne sont donc pas des “non-vaccinés” et pour être honnête, il aurait fallu faire 3 cohortes, pas 2. On aurait d’ailleurs pu en faire une 4ème pour les malades rétablis du covid (non vaccinés pour pouvoir suivre l’évolution de l’immunité naturelle).

  31. Pour acheter des médicaments de manière sûre, personnellement mon expérience avec https://www.genericcures.com/ a été positive, payement par Paypal (pas de risques de frais par votre banque puisque payement en US$, certains en profitent pour vous taxer!)
    Cherchez votre produit en gardant à l’esprit que la langue est l’anglais
    Ivermectine => https://www.genericcures.com/?s=ivermectin&post_type=product&dgwt_wcas=1
    Azithromycine => https://www.genericcures.com/?s=azithromycin&post_type=product&dgwt_wcas=1
    moi j’avais acheté des kits Ziverdo, boites de minimum 6 plaquettes (de quoi soigner 6 malades) = https://www.genericcures.com/product/ziverdo-kit/
    pour ces kits, il n’y a que 3 pilules de 12mg d’Ivermectine, je pense qu’il faut donc compter 2 plaquettes par malade pour “assurer”
    Comptez 30$ pour les frais de port et 3 semaines pour la livraison (paquet sans aucun marquage concernant le contenu, et apparemment transit par l’Allemagne, donc peu de risques avec la douane)
    Dialogue très réactif (en anglais) avec le service clients.
    Voila, faut juste franchir le pas…

  32. Merci à tous les contributeurs du blog (Zola, Enzo L, et Pilou…) pour ces articles. Même si la lecture de certains commentaires vous parait parfois pénible, merci de continuer. Ils nous donnent une bouffée d’air au milieu du déni d’une grande partie de la population et de 99% des médias.
    Je vais compléter par une petite question pour ceux parmi vous qui ont fréquenté les données de la DREES. Il y a quelques semaines, je réponds à post pro-vaccin sur FB avec des données de covidtracker (plus précisément vaximpact), montrant que les courbes de contamination/hospitalisation/soins critiques pour respectivement 10M de vaccinés ou 10M de non vaccinés sont en train de se croiser. Mon épouse prend en photo les courbes pour les partager d’autre part. Quelques jours plus tard… on retourne sur les courbes, mais elles ne se croisent plus du tout. Les valeurs ont été modifiées et pas qu’un peu! Elles étaient contraires à la doxa. Ma conclusion est que la fiabilité des courbes de covidtracker est douteuse… Je me retourne donc vers les données de la DREES, et là, quelque chose m’interpelle. Les nombres de cas, d’hospitalisations etc ne sont pas des entiers et ils n’ont pas l’air d’avoir été ramenés à un nombre fixé de personnes (comme sur vaximpact). Je n’ai pas trouvé l’explication mais ça reste à mes yeux assez bizarre… De plus quand je fais la somme des cas de la base de donnée et la compare à celle des cas annoncés disponible par ailleurs, le compte n’y est pas. Si vous avez des explications, je suis preneur…

  33. Petite question que je soumets à votre sagacité( Zola ou Enzo)
    Sur geodes on dénombre depuis le début de l’épidémie c’est-à-dire mars 2020, 140 morts de moins de 30 ans à quelques unités près. À la louche disons 70 depuis le début de la vaccination.
    Dans le même temps la pharmacovigilance fait état de plus de 1000 morts potentiellement imputables au vaccin. Proportionnellement mais je n’ai pas vérifié on pourrait évaluer a 100 morts de moins de 30 ans imputables au vaccin.
    Sous réserve de vérification on pourrait donc affirmer que le soi-disant vaccin tue plus les jeunes de moins de 30 ans que le virus.
    Qu’en pensez-vous?

    • Même s’il est très probable qu’en dessous d’un certain âge le risque est supérieur au bénéfice, ces chiffres de différence de mortalité en dessous de 30 ans, sont trop faibles pour être significatifs. Un confinement et moins de circulation font baisser la mortalité sur les routes, un accident de car transportant des enfants la font monter. Avec ces chiffres il faut tenir compte de toutes les causes, pour voir si l’une n’a pas un pic accidentel.

    • Il est clair que plus on descend en âge, plus le rapport bénéfice risque s’inverse. Si la covid a fait 0 mort chez les moins de 15 ans sans commorbidité, et que le vaccin va en tuer 10 en pleine santé, on peut affirmer que le vaccin tue plus que la maladie dans cette catégorie.

  34. En écho au Dr Guy Alessandri, et en continuation de ma tentative de remettre en cause “notre cause”, si j’ose dire, la question des morts évitées grâce au vaccin.
    C’est indéniable individuellement, le début de la reprise des hospitalisations avec afflux majoritaire (fortement) de non-vaccinés n’est pas de la propagande.
    Or, “en même temps”, les considérations globales ici et ailleurs montrent que d’un point de vue épidémiologique, le vaccin est quasi-anecdotique. Peut-être un vague moins haute, mais l’attribution de ce phénomène au vaccin est sujet à caution.
    On se retrouve donc devant ce paradoxe que je soumets à discussion, soit sur lui-même, soit sur ses causes :

    Le vaccin est efficace sur les personnes(un peu) mais pas (du tout) sur les populations.

    Etonifiant, non ?

    • On ne peut pas comparer les vaccinés et les non-vaccinés, ce sont 2 populations différentes (personnes exclues de la société, sdf, pathologies…)
      Le différentiel à l’hôpital peut frapper quand même (6 ou 10x plus à population de même taille)
      Cependant seules les personnes testées positives sont prises en compte dans les stats, et il paraîtrait que les vaccinés ne sont pas testés…

      • Personne n’a pensé à se faire rémunérer pour se faire vacciner ? Par que les traitements expérimentaux, les labos payent pour que des gens les testent !! Non ?!! A ce que je sais, il n’a pas encore de mise sur le marché, cette saloperie de vaccin ? Ça les calmerait un peu, chez Pfizer !!….

    • C’est indéniable individuellement, le début de la reprise des hospitalisations avec afflux majoritaire (fortement) de non-vaccinés n’est pas de la propagande.

      Vous êtes sûr ?

      Un mensonge encore de complotiste ? Déclarez non-vaccinés (et pas non injectés évidemment !) des vaccinés
      L’important pour ce gouvernement et certains grands patrons c’est de ne pas perdre la face, voire l’argent.

      • C’est évident, puisque cette affirmation ne peut pas tenir statistiquement parlant, à part pour la catégorie 0-11 ans non éligible à la vaccination !
        Quand les plus de 80 ans sont injectés au moins 2 doses à près de 90 % il faudrait que la plupart des “non injectés” se retrouve à l’hôpital; or à 3 % des entrées, ça n’a visiblement pas l’air d’être le cas !
        Voir mon extraction de données plus avant dans ces commentaires:
        Bouches du Rhône le 03/12
        1256 entrées aux urgences (sur tout le Département) mais seulement 56 cas Covid (suspicion) et seulement 12 entrées en Réa. A moins de n’avoir en réa que des enfants “non vaccinés”, il est statistiquement impossible d’avoir une majorité de “non vaccinés” la cohorte est devenue trop petite !
        A moins que… certains ne soient pas vraiment “vaccinés” !
        Que dire également de ces “directives” qui fleurissent dans les hôpitaux sur les protocoles à appliquer aux soignants devenus PCR+. Ils sont en théorie dûment injectés. Et pourtant compte tenu du manque de soignants ils sont écartés uniquement s’ils sont symptomatiques voire pauci-symptomatiques. Un permis de contaminer en quelque sorte !

    • ZOLA ….. qu’en pensez vous?
      Ce n’est pas d’un afflux de non vaccinés qu’il s’agit, mais au contraire de nouvellement vaccinés (il faut deux doses plus 14 jours avant d’être comptabilisé comme vacciné),il est donc tout a fait normal que les entrées en hospitalisation commencent dès qu’on donne un coup d’accélérateur aux vaccinations, sinon, pourquoi, à chaque fois, une telle accélération de vaccination amènerait une telle augmentation des non vaxx à l’hôpital ? Aucune raison Et là, on parlait bien de personnes qui arriveraient non vaccinées, pour nous prouver que le vaccin est efficace… Or, on ne sait même pas réellement si ces personnes entrant à l’hôpital sont réellement malades du covid, puisque maintenant, il suffit d’une radio (et / ou, de quelques symptômes éventuels pour annoncer un cas covid (n’oublions pas que pour un hôpital, rémunéré à l’acte, c’est plus rentable de déclarer un covid qu’une autre infection pulmonaire… mon point de vue est que ces arrivées brutales à l’hôpital sont dues directement à la vaccination,suite à des” blessures” directes par le “vaccin” (caillots et problèmes pulmonaires, myocardites, etc, ou peut être simplement pour une baisse de l’immunité qui favorise d’autres infections pulmonaires pouvant être assimilées au covid… N’oublions pas que les test PCR ne sont pas fiables… Au premier problème nécessitant une admission à l’hôpital, on peut donc très facilement déclarer covid ce qui ne l’est pas, du moment que cela rapporte davantage…PCR positif, ou faux positif, (d’autant s’il le malade à un problème pulmonaire, type grippe, qui donne des faux positifs) + radio pulmonaire.
      Il suffirait de faire l’inverse, rémunérer davantage une prise en charge de maladie pulmonaire / covid pour régler le problème.
      Covid disparu du jour au lendemain ! Pas belle ma solution ?

      • Je pense qu’on a de tout, et qu’on ne peut plus se fier à aucun chiffre, quand on voit que d’un coup on fait disparaître 6 500 décès et quelques milliers de positifs. Déjà au départ, pour remplir les fiches sidep des tests, on ne demande pas qui est vacciné, qui ne l’est pas. On cache les vaccinés malades, on multiplie les non vax. C’est quand même extraordinaire qu’avant avec 100% de non vaccinés, on arrivait à saturer les hôpitaux, et qu’aujourd’hui avec 8% (92% des plus de 65 ans sont vax), on arrive à saturer. Il y a un truc.

  35. On parle de 4 eme vague en Afrique du Sud où je me trompe ? Alors que le monde, en général beaucoup plus vacciné est dans la 5 éme .
    Bizarre…

    • Avez vous vraiment vu une 4 ème vague ? Même les anglais parle de 4 ème vague..
      Il y a eu une vaguelette , genre éclaboussure.
      Et de plus s, pas le même hémisphère.

  36. Bonjour,
    J’adore ce blog toujours bien documenté et où la moindre affirmation s’appuie sur des chiffres et des courbes.
    Ce qui me gène est cet entre soi, dont je suis.
    Nous sommes tous d’accord et ronronnons en chœur mais si nous regardons autour de nous, nous sommes sur une île entourée de flots furieux.
    Je ne citerai pas les articles de JIM et du QdM et autres journaux médicaux ou non qui distillent la propagande mais si on s’intéresse aux commentaires de ces articles et aux commentaires d’autres blogs qu’en est-il?
    La plupart montrent à notre endroit une agressivité voire un fanatisme, même dans le corps médical, qui prouvent à quel point le bourrage de crâne à la manière Goebbels ou tout simplement Ubu fonctionne bien, même chez des gens à priori intelligents.
    Un tête à tête Raphael Einthoven/ Jean-Luc Melenchon sur le site de l’Express montre, au sujet des vaccins, comment un philosophe de pointe traite la propagande officielle et la régurgite sans l’avoir un tant soit peu digérée, comme pourtant son état de philosophe devrait l’y obliges.
    Pour eux nous sommes au mieux des imbéciles au pire des criminels et c’est le plus souvent dit avec beaucoup d’agressivité.
    Tous nos arguments peuvent être aussi étayés que l’on voudra il nous manquera toujours les moyens d’expression et de diffusion qui sont en face.
    Enfin, un avenir, peut-être bien lointain, devrait nous donner raison. Comme a dit Pierre de Coubertin….
    Quand à Henri Jeanson, il a crié : “au secours, les cons nous cernent!”
    résumant la situation.

    • entierement d’accord avec vous! Pour ma part je pense qu’on est loin d’etre sorti de l’auberge, j’espere que je me trompe!

    • Tout à fait d’accord avec votre commentaire qui reflète bien ce sentiment d’évoluer dans un monde parallèle depuis de nombreux mois.
      Pas un jour qui passe sans ce regret itératif de n’entendre qu’un seul son de cloche.
      Sommes-nous des “idiots utiles” qui permettent à la propagande officielle de prospérer et de s’afficher en seule doxa intangible ?

    • On a tous ici à peu près la même impression.
      Cela dit je pense qu’il y a environ 20 à 30 % de réfractaires sans doute à peu près autant voire plus de croisés de la vaccination et un ventre mou de suiveurs qui se soumettent par facilité.
      Mais les conditions d’une révolte comme aux Antilles ne sont pas réunies.
      Il faut un nombre important de manifestants déterminés souvent jeunes et avec le sentiment de n’avoir pas grand-chose à perdre.
      Il faut un soutien d’une large majorité de l’opinion publique.
      Et enfin il faut un ou plusieurs leaders charismatiques.
      En métropole actuellement ces conditions ne sont pas réunies.
      On ne peut qu’espérer que l’opinion publique se retourne si les dirigeants vont trop loin dans les mesures liberticides ou si les effets secondaires des vaccins deviennent trop visibles.
      Cela dit je pensais que les jeunes refuseraient massivement la vaccination qui ne leur apporte rien et je me suis trompé.
      Je pensais que les parents seraient très majoritairement révoltés à l’idée de faire piquer leurs enfants et je me suis trompé.
      Alors je n’ai plus trop d’illusions.

    • Et bien figurez vous que pour ma part je sent tout de même plus qu un frémissement de bon sens parcourrir la population… Il y a quelques mois abonné à un grand quotidien en ligne, Le Figaro, tout commentaire que j osai publier était soit détruit par la moderation soit noyé d insultes par les convaincu. Or aujourd hui ce qui est saisissant c est de constater que Le Figaro continue sa propagande Mais, les commentaires ont totalement changé, y compris de la part de nombre de vaccinés. J ai également pu observé cela autour de moi ou bon nombre de vaccinés s interrogent sérieusement sur la réalité… 90% de la population de plus de 18 ans vaccinés et tant de cas et tant de gens aux urgences… ca amène les gens à reflechir surtout après que leur pass vacances/loisir fut remis en cause avec la troisieme dose alors qu ils avaient cru que la double dose c était l effort pour la liberté… avec derriere la 4eme au programme comme en Israel…

      • Oui, le frémissement est visible pour moi aussi. Mon mari de part son métier voit beaucoup de monde. Il change de lieu de travail chaque jour. Beaucoup de positifs covid autour de lui pour la plupart vax 2 et jeunes 30-45 ans. Bien malades. Ils ne comprennent pas pourquoi mon mari non vax et la cinquantaine bien mûre en pleine forme et jamais covid + (même moi j’ai du mal à comprendre) ils ne veulent pas de la 3ème dose et si des restrictions sont remises en place, ça ne passera pas. Ces gens sont en train de s’éveiller

      • A discuter avec mes enfants et à voir certains articles de presse régionale, je “sens” la même chose.
        Ça bouge du côté de la prise de conscience. Restera juste à le matérialiser. Quelques grosses bourdes du genre de Castex contaminé malgré ses 2 doses devraient aider ! Même si on peut penser qu’il ait pris l’argument de sa fille de 11 ans comme origine de contamination pour inciter à piquer les gosses.
        En même temps quand on voit nos politiques s’affranchir de toute règle qu’ils imposent ou disent qu’ils imposeraient s’ils étaient aux affaires (voir les “accolades” et bises “Pécresse/Ciotti et consors), il se pourrait que certains redescendent sur Terre d’ici quelques mois ! Enfin c’est à espérer..
        Quelqu’un ici pensait que même dans le cas ou notre petit roi repassait (ce qui n’est pas encore fait), il aurait beaucoup de mal à avoir une majorité à l’Assemblée.
        Comme il est loin d’être un imbécile, il a calculé l’éventualité de ce scénario et je ne serais pas étonné que ça se passe comme en janvier dernier où tous les aboyeurs pensaient confinement qui n’a pas eu lieu. Je parie donc qu’il n’y aura pas de durcissement. La 3 è dose ne marche pas, 10 millions sur 23 millions de vaccinés au 30/06, le compte n’y est pas, et de loin !

      • Je vois aussi un frémissement
        Et ce matin sur France Inter (qui m’énerve tellement que je ne l’écoute presque plus) un médecin a dit qu’il n’était pas du tout favorable à la vaccination des jeunes…immédiatement contredit par le médecin titulaire de l’émission mais il parlait moins clairement que le premier

      • Oui peut etre. Moi je ne lis plus que l’Equipe et effectivement dans les commentaires on trouve une majorité de soutiens à Djokovic qui refuse le vaccin. Et puis les effets secondaires sont visibles: Chardy et Humbert deux top 50 ne mettent plus un pied devant l’autre depuis qu’ils se sont fait piquer et ça fait réfléchir les autres .

        • Hélas oui, si Roselyne Bachelot était morte, elle aurait sauvé bien des vies : n’est pas héros qui veut, même malgré lui (ou elle) !
          C’est désespérant d’en être à espérer la mort d’une célébrité pour voir cesser le tir en aveugle !

          • Célébrité…? Vrai ou pas, bien sûr, les arguments ne manqueront pas… Paris Match et voici ne vont pas l’avouer, ils font l’impasse, tout comme BFM, et autres, je suppose, je ne les regarde plus, ils me donnent envie de vomir;..
            Mais j’ai lu que Céline Dion aurait de graves soucis de santé… maigreur depuis pas mal de temps…on le savait, maintenant, Paris Match, etc disent que ce serait un problème de maladie auto immune. Mais tout de même, quand on sait que le vaxx cause et surtout aggrave très rapidement des maladies auto immunes, et réactive des cancers pourtant dormants depuis parfois 20 ans de façon foudroyante, on peut se poser des questions… Parait-il, elle avait fait de la pub pour la vax en offrant des places de concert à des jeunes… Elle se sent peut être mal à l’aise pour dire la vérité, si elle a compris cela d’ailleurs ! Ce n’est pas Pfizer qui va le lui expliquer.

    • “Un tête à tête Raphael Einthoven/ Jean-Luc Melenchon sur le site de l’Express montre, au sujet des vaccins, comment un philosophe de pointe traite la propagande officielle et la régurgite sans l’avoir un tant soit peu digérée, comme pourtant son état de philosophe devrait l’y obliges. Pour eux nous sommes au mieux des imbéciles au pire des criminels et c’est le plus souvent dit avec beaucoup d’agressivité.”
      Insulter les gens, l’Express appelle ça du civisme. A chacun sa définition.
      Cf 24h Pujadas de ce mercredi.

    • Bonsoir Dr Guy Alessandri, oui, nous sommes peu entendu . Il existe un seuil d’inconfort psychique indépassable pour bon nombre d’entre-nous. Ceci n’a rien à voir avec les connaissances , ni les capacités d’analyse , ni la paresse intellectuelle ; c”est l’essence même des personnes qui ne supporte pas d’être troublée. La lucidité est un exercice difficile. Je connais beaucoup de belles personnes qui infectées par leur statut professionnel et leur place au sein de la société- cheval- de -course préfèrent courir le risque vaccinal . Leur goût de vivre est profondément lié à leur crédit social .C’est leur bastion . D’autres, à chaque sortie, découvrent qu’ils ont des poumons qui savourent l’oxygène. Belle et bonne soirée.

  37. Merci Zola pour ces nouvelles que je suis avec attention, vos publications sont excellentes, elle permettent de consolider mes lectures personnelles.
    Félicitations!

  38. Si vous regardez un peu plus en arrière, en avril 2021, la comparaison entre hospitalisation en soins intensifs et nombre de cas, montre que le taux d’hospitalisation est trois fois plus faible en ce moment qu’en avril. Effet du vaccin?

    • Une vue ponctuelle ne vous donnera aucune indication ! Si vous comparez une période au “creux de la vague” avec une autre au pic d’une autre vague, vous ne pouvez en tirer aucune certitude. Enfin …presque, parce que la seule conclusion qui s’impose c’est que cette pseudo vaccination n’arrête rien ! Vous avez donc apparemment mal vu !
      Je démontre:
      données complètes (issues SPF/Drees) ici: http://ymobactus.miaouw.net/labo/covid19/statistiques-hopitaux-departements.php?date_yz=2021-336&mode=taux-susp
      Si l’on prend le département des Bouches du Rhône (choix purement arbitraire, simplement parce qu’il est un “gros” département, donc avec suffisamment de “cas” pour être significatifs), vous avez ci-dessous le récap du fichier du lien ci-dessus.
      Date Entrées Dont Dont
      Date Urgence Covid Réa
      30-avr 1275 70 11
      02-juil 1531 7 0
      13-août 1562 121 13
      15-oct 1638 12 4
      03-déc 1250 56 12

      Comme vous pouvez le constater (les jours ont été pris au hasard du défilement d’accès au fichier) il n’y a aucune corrélation avec la vaccination qui n’a cessé de croître sur toute la période. Non seulement les entrées aux urgences ne sont pas en relation (autant le 2/07 avec 7 cas de covid suspectés que le 13/08 avec 121 cas !) mais les “cas” semblent juste suivre la courbe en cloche de l’épidémie du moment. Fin avril on descend (le “delta” n’est pas encore arrivé), début juillet, plus d’épidémie (ce qui n’empêche pas le GVT de nous pondre le passe sanitaire !), mi-août on est en pleine épidémie de “delta”, 3 mois environ après l’Inde !), mi-octobre la vague se termine et début décembre elle remonte à la faveur de l’hiver, mais sans pour autant (pour l’instant !) atteindre le niveau de fin avril. Cependant je pense que raisonnablement dans 15 jours il en sera autrement.
      Si les “vaccins” avaient une influence; en 1 an on l’aurait vu ! Pire il semble qu’à la marge, l’influence pourrait être… négative.
      Rappel dans cette démonstration les chiffres sont ceux de SPF vous pouvez même en faire des graphiques directs et rajouter d’autres indicateurs tels le nombre de “cas” PCR. Ce qui vous permettrait de voir le nombre de ces cas PCR qui arrivent aux urgences puis en réa !
      Vous pourrez avantageusement comparer tout ça avec les données 2020 du rapport ATIH
      A ce jeu vous devriez vite comprendre, leurs chiffres ne mentent pas, il suffit juste de savoir les lire ! Ce sont leurs présentations et conclusions qui mentent.
      Vous noterez également que nulle part ne figure dans ce tableau la donnée “vacciné/non vacciné”. Normale puisqu’elle n’est accessible qu’aux “initiés. C’est finalement plus simple, on s’aperçoit juste que ce paramètre n’a aucune incidence sur les différentes épidémies. Cela ne vous rappelle-t-il pas les épidémies de grippe saisonnière, et leurs quelques dizaines de milliers de vaccins effectués chaque année ?

  39. Très bon article qui synthétise bien ce qui a déjà été rendu assez évident pour ceux qui veulent bien ouvrir les yeux. Peut-être des guillemets autour du mot vaccin pourraient répondre au souci de concilier la clarté du propos et le point de vue partagé sur ce forum quant à la nature des injections géniques expérimentales. Dans le contexte, et forts de l’expérience acquise “en observationnel”, on peut commencer à suggérer que “complotiste” veut simplement dire personne qui interroge les faits, analyse la science, enregistre les mensonges des politiques et faux scientifiques ou médecins de plateaux TV, n’oublie pas l’histoire et l’anthropologie chère au distingué Jean-Dominique Michel, et sait reconnaître la sincérité et l’honnêteté de ceux qui luttent contre le déferlement totalitaire avec bien peu de moyens. Grand merci pour tout ce travail.

        • Ca n’est pas du zèle, mais de la pédagogie élémentaire qui malheureusement échappe aux membres du CS Indépendant

          Même si JDM, malheureusement pas constamment, dit bien “Ce n’est pas un vaccin”.

          • Je suis d’accord, c’est fatigant mais faut insister. Si ce subterfuge n’avait pas été utilisé et si on avait bien parlé de produits de thérapie génique ayant nécessité une modification du règlement Européen sur le sujet, nombre d’injectés n’y auraient pas été !
            Ça non plus les médias n’en n’ont pas dit mot !

  40. @Gillou “Mais alors que faire si cette vaccination devient obligatoire ?”
    Accepter de se faire vacciner avec un produit douteux qui ne marche pas (ou pas longtemps) comme le laissent suggérer les courbes ci-dessus, pour garder son boulot ou éviter de payer une amende (comme en Grèce parait-il), c’est bien sûr envisageable. Mais dès lors que l’on apprend (tout à fait incidemment sur LinkedIN) que les quantités d’ARN injectées par Pfizer et Moderna sont surdosées d’une manière “sidérante” et “absolument non-physiologique” (dixit JM Claverie), la vaccination devient alors un acte autodestructeur. Elle n’est plus une prise de risque genre roulette russe mais plutôt un empoisonnement massif subit en conscience. Le sacrifice de son corps pour sauver son job. La définition même du dilemme tragique. Dans ces conditions…

  41. On sait que les hopitaux touchent sur le nombre de patients en soins intensifs.
    Donc chaque année,des patients seront placés d’office en soins intensifs alors qu’ils ne devraient pas s’y trouver.
    Sans compter les fausses déclarations de soins intensifs.
    Quoiqu’il arrive ,la saturation des soins intensifs aura lieu,comme chaque année depuis 20 ans,les hopitaux toucheront leur pognon et l’état en profitera pour punir un peu plus sa population.

    • Les lits qui rapportent le plus selon la TAA sont maintenus remplis au maximum, un peu comme la prison du Jeu de l’Oie. Un patient (client ?) un peu plus malade entrant permettra de sortir celui qui n’a pas grand chose à y faire.

  42. Lu dans RT France :

    Après avoir répertorié des problèmes cardiaques à la suite du suivi d’un million de Japonais, un groupe d’experts réunis par le ministère de la Santé veut apposer la mention «effets secondaires graves» sur les documents joints aux vaccins anti-Covid. Le ministère japonais de la Santé a répertorié les inflammations du muscle cardiaque et de la paroi externe du cœur chez les jeunes hommes comme des effets secondaires graves possibles des vaccins anti-Covid Moderna et Pfizer, a rapporté NHK le 4 décembre. Il indique qu’au 14 novembre, sur un million d’hommes ayant reçu le vaccin Moderna, de tels effets secondaires ont été signalés chez plus de 81 hommes adolescents et 48 hommes dans la vingtaine. Ces chiffres étaient respectivement de 15 et 13 pour ceux qui avaient reçu le vaccin Pfizer.

    En savoir plus sur RT France : https://francais.rt.com/international/93340-covid-19-ministere-japonais-sante-met-garde-effets-secondaires-graves-vaccins

    • Au Japon, cela bouge, avec une population qui réfléchit et se renseigne. Le livre d’Omura sur l’Ivermectine, à peine sorti, est numéro 1 des ventes sur Amazon Japon.

    • si on connaissait exactement les compositions des différents vaxx on pourrait peut être voir ce qui est le plus délétère, mais cela, ils le gardent pour eux pour modifier leur poison à volonté… comprenne qui pourra, pour moi, c’est clair! il reste encore des irréductibles, je viens de le voir avec un livreur non vaxx qui a tout compris… pas besoin d’avoir fait l’ENA
      on devrait dire non p)as “va€€ination” mais empoisonnement obligatoire

      • Il n’y avait malheureusement quasiment rien d’obligatoire, même pour les soignants ! Il y a aurait eu dans ces corporations un peu plus de solidarité, jamais ça n’aurait été jusque là ! Les soignants “mis à pied” ont juste pas choisi la bonne solution, il suffisait qu’ils soient en arrêt de maladie AVANT le 15/09 et patatras tout le château de carte tombait. Le problème c’est quand je vois le nombre y croyant encore, je me dis que les bons professionnels dotés de leur propre raisonnement commencent à se raréfier. J’ai piégé mon infirmière qui ne voulait pas faire de tests antigéniques pour le passe mais qui faisait les PCR. Elle savaient même pas comment ça marchait !
        Je n’ai qu’un regret, que ces injections n’aient finalement pas fait plus de dégâts, parce qu’ils y sont clairement allés à l’aveugle. Sur les “vieux” ils ont juste fait le pari que les vaccins seraient peu efficaces (comme de nombreux autres vaccins), dont peu incriminants; puisqu’il n’y a eu aucune étude sur cette population. Un an après on voit bien poindre cette vérité. Seule la perte de puissance du virus semble être la cause des baisses d’incidence. En résumé tout ça pour ça, pour rien en quelque sorte.
        La question est donc bien… Pourquoi ?

  43. Merci pour cet éclairage des chiffres, pour le reste arrêtons de nous poser des questions du pourquoi ils agissent ainsi ! Non, ils ne sont pas bêtes ( quoi que..) Ils instaurent tout simplement un régime de terreur point barre !
    Des amis doivent partir voir leur famille en Irlande, ils vont se faire inoculer la 3eme AVEC un test ensuite ! ..Ils ont peur d’être positif au test après l’injection…Je ne leur ai fait aucun commentaire, puisque atali l’a dit les imbéciles iront tout seul à l’abattoir, au bout d’un moment les gens doivent se rendre compte eux même de la limite, c’est bien malheureux …

    • Non ils ne sont pas bêtes, et ils savent ce qu’ils font. Ce depuis le premier jour de l’épidémie, avec un consensus mondial pour stopper les traitements en attendant les “vaccins” contre la seule spike. Parmi les traitement, il y a aussi les vaccins traditionnels qui n’ont pas été aidés. Il y a une raison à tout cela, qu’ils ont et que nous n’avons pas, et que nous aurons dans 50 ans avec la levée du secret défense.
      Une autre chose interpelle : dès la sortie des vaccins il y a un an, ils avaient dit que s’il y avait des variants, de nouveaux “vaccins” pourraient être faits rapidement, ce qu’ils n’ont pas fait. On dirait que la seule chose qu’ils veulent éradiquer, ce n’est pas le virus et ses variants, mais la spike Wuhan.

      • Nous n’avons pas besoin d’attendre 50 ans pour être convaincus que cette “pandémie” est utilisée à des fins de mise en place d’un contrôle massif des populations via les pass sanitaires. C’est un changement de modèle de société qui est derrière tout ça sinon il y a longtemps que les soins précoces dispensés par les généralistes auraient maîtrisé le problème. A un moment donné il faut oser regarder la réalité en face, même si elle est sidérante pour les gens “normaux” que nous sommes

      • Je ne suis pas médecin mais ren ne nous dit que ces vaccins soient réellement a ARN messager.
        Certains pensent que le vaccin n’agit meme pas sur la maladie…
        Le “vaccin” a sans doute un autre but.Certains parlent de micro puçage,de marquage.D’autres de particules favorisant les connections …
        Mon instinct me dit qu’ils servent a empecher le virus de s’épuiser naturellement en faisant baisser l’immunité,et qu’ils serviront a tracer.
        Le fait de vouloir vacciner les gens très fréquemment voudrait dire que le corps élimine naturellement une partie de ces propriétés.
        L’action curative des vaccins les gens comme Véran s’en moquent:c’est lui qui conseillait de mélanger différents vaccins pour compléter les doses.Il admettait ainsi qu’il savait que le coté curatif importait peu.

        • l’ARN méssager, si, mais ce n’est qu’un leurre qui a permis depuis un an la focalisation sur ce produit, pour ne pas voir les saloperies, je suis gentil, qui n’ont pas été déclarées telles que aluminium, chrome, nickel, …et surtout graphène (oxyde de) Si vous voulez savoir voici une très belle vidéo de 2016 https://www.youtube.com/watch?v=SMB2I_bq0zc
          On est donc bien en droit de se demander ce que fait un tel produit dans un vaccin !!! Pas besoin de chercher le pourquoi de ces contrats secrets … il y a du graphène dans tous les vaxx covid, end dehors de ploacébos; qui leur permettent de suivre l’évolution , et de protéger leurs amis. J’aimerais bien les tester pour voir s’ils ont sur eux des traces de graphène… pour Nuremberg, on pourra les y contraindre… Le graphène est indestructible, et ne s’éliminera donc à priori jamais totalement de notre organisme une fois injecté.Si le graphêne avait une réelle utilité pour notre santé, on aurait de suite mis cette découverte en avant, ne croyez vous pas?

          • Merci,je vais chercher dans ce sens.
            Le graphène peut il s’éliminer par transfusion ou antidote?

      • Tous les pays “riches” sont alignés sur la même politique. Mais je ne pense pas (à vérifier) que d’autres pays aient instauré le “secret défense”, donc on peut espérer que la vérité sortira, ailleurs, avant 50 ans.

  44. Encore des chiffres et des graphiques faits à partir du site officiel belge Sciensano on y voit la que la proportion de vaccinés hospitalisés et en soins intensifs augmentent de semaine en semaine
    Il y a 3 catégories les non vaccinés, les vaccinés 2 doses et les 3 doses. Actuellement on a 75 hospitalisations en soins intensifs pour 100000 personnes non vaccinées
    32 vaccinés pour 100000 vaccinés et 30 vaccinés 3 doses idem. Le bénéfice de la vaccination sur la maladie grave s’estompe … Bien qu’officiels ces chiffres ne sont absolument diffusés par les médias belges. Nos politiques les ignorent complètement et mentent. Que dire de plus
    qhttps://graphiques-belgique.over-blog.com/

  45. Voilà ce que dit un statisticien du groupe Covdrationnel en Belgique. Nous avons des chiffres d’hospitalisation vaccinés non vaccinés plus ou moins exacts. Je pense que la France doit avoir le même profil.
    Rapport hebdomadaire de Sciensano, 3 décembre 2021, p.26

    En observant le graphe de gauche (moyenne journalière des infections, avec les vaccinés en vert foncé), un individu peu scrupuleux comme notre premier ministre dirait: “C’est une épidémie de vaccinés.”

    Le graphe de droite montre l’incidence. Il confirme que la réduction du risque d’infection fond comme neige au soleil pour les vaccinés de moins de 65 ans (13% seulement entre 18 et 64 ans), et qu’au-delà de 65 ans, le risque d’infection est plus important pour un vacciné que pour un non-vacciné. Un individu intéressé comme un producteur de vaccins en déduirait que le vaccin favorise l’infection.

    Moi qui suis désintéressé et probablement plus scrupuleux que notre premier ministre, je me contente d’insister sur le fait que ces données récentes, qui restent largement méconnues du grand public, gagneraient à être relayées massivement notamment parce qu’elles disqualifient l’infamie du ‘Covid Safe Ticket’ ainsi que l’idée romantique selon laquelle on se ferait vacciner pour les autres.
    https://www.facebook.com/100004271627444/posts/2060845720734462/?extid=0&d=n

  46. Sur l’efficacité de la vaccination:
    Les coronavirus sont similaires aux virus grippaux
    L’immunité acquise quand on est malade, avec ces virus, est brève: quelques mois +/- 3/4 mois
    Je demande à nos génies politiques comment ils peuvent argumenter sur l’efficacité de la thérapie génique.
    La protection, si protection il y a, je ne vois pas pourquoi elle serait de plus longue durée que la maladie spontanée
    Quand j’entends parler d'”immunité collective” …. une ânerie de plus au palmarès, pour l’acquérir il faudrait avoir injecté tout le monde (67 millions) en même temps vu que la “protection” n’est que de quelques mois …
    Et je demande que l’on m’explique pourquoi ils osent baptiser “rappel” une injection de Pfizer sur une primo vaccination Janssen ces deux produits agissent sur des sites différents et quand on veut relancer une immunité on agit toujours au même endroit comme pour toutes les autres vaccinations tétanos, rougeole … etc …
    Il y a des ministres qui devraient reprendre quelques cours de remise à jour.

    • Une immunité collective avec un réservoir anima d’où sortira des variants est impossible,qui à osé proposer cette ânerie ?

    • Pour comprendre que ce discours de l’immunité collective par l’injection de ces poisons je vous recommande le site “La Terre du Juste Milieu” et ses vidéos du “Martin Blachier comedy show. Vous y verrez le plus gros retourneur de veste du petit écran. Édifiant !
      Vous y verrez également quelques “pépites” de nos amis Castex et Véran. Mises bout à bout c’est cocasse et à diffuser. Dommage je ne suis pas abonné aux réseaux dits sociaux !
      Sinon même l’OMS dit qu’il n’y a aucun fondement scientifique à la “3è dose”, alors pour la 4è en février ou mars, doit-on en rire, ou en pleurer ?

    • “Les coronavirus sont similaires aux virus grippaux”
      C’est plutôt: “Les virus grippaux sont des virus de type Coronavirus”. C’est rapport à leur forme, c’est tout !

      • @didier Laigle, bonjour ! M’aurait-on menti ? Je croyais pouvoir tenir pour acquis que des coronavirus sont cause des rhumes, mais que les virus grippaux ne sont pas du type à corona…

      • le rhume est un corona, ce qui pourrait expliquer la protection naturelle des enfants.
        la grippe est un influenza qui n’est pas du tout la même chose. “Faire” une grippe vous protège pendant 10 ans ce qui montre la débilité du vaccin de la grippe : créer une non immunité pour les vieux en leur injectant un vaccin qui ne les fait pas vraiment séro-convertir.

        la notion d’immunité de groupe est débile dans l’âme, ce serait comme dire si 80% de la population sort avec un parapluie s’il pleut alors les 20% restant n’auront pas besoin de parapluie pour ne pas être mouillés. D’ailleurs c’est vérifié dans la vraie vie, à chaque fois que l’on atteint le seuil de l’immunité collective, ce seuil recule. 60% puis 70% pour la rougeole c’était 80% il n’y a pas si longtemps (après les 60 et 70) mais comme on y est, on parle de 90%/ et la pour le corona c’est 100% de la pop vaccinée.

        Cela veut dire que l’immunité collective n’existe pas. Cela veut dire qu’il ne sert à rien de se vacciner pour protéger les autres (puisqu’il n’y a pas d’immunité collective) et que les vaccins ne servent à pas grand chose, à la limite se protéger sur des personnes à risques (et encore cela reste à montrer).

        • 2 études sont sorties dans l’été, l’une sur l’influence croisée, Sars-Cov2 (ou “vaccins”) avec grippe et l’autre sur l’influence croisée Sars-Cov2-Rhumes (il y en a plusieurs). Il ressort de ces 2 études (il y en a peut-être d’autres) que la rencontre grippe-covid aggraverait la Covid. Une interrogation demeure du fin de la Vaccination à tour de bras en période d’épidémie de grippe sans aucune précaution, pas même un test PCR pré-vaccinal (pour rappel, les PCR sont référencés par un bout de séquence apparemment commune aux 2 virus). Enfin le rhume tendrait lui à rendre mineure l’infection de Sars-Cov-2 voire à l’enrailler totalement. Un excellent signe d’ailleurs qui pourrait explquer la diminition des cas “graves” plus que l’argument du “vaccin”; ces produits semblant n’avoir aucune influence sur l’épidémie.
          our rappel depuis 2 ans on ne voyait plus la grippe. compte tenu des symptomes quasi identiques pour beaucoup, avec le recul, il semble tout simplement que les grippes ont été appelées Covid dans bien des cas, faute de séquençage adéquat.

        • Et en ce qui concerne forme et catégorie de virus, voici 2 liens qui vous aideront sans doute à faire la part des choses:
          https://parlonssciences.ca/ressources-pedagogiques/documents-dinformation/les-virus
          http://www.microbes-edu.org/etudiant/taxonomie.html
          Comme le montre le 1er article, grippe, rhumes, Sars, font tous partie de la même catégorie en ce qui concerne … la forme. Ensuite c’est la “constitution” que va les différencier (ARN, ADN, simple brin, double brin, complexité, etc…).
          Vous comprendrez qu’il soit assez difficile de ..faire simple dans ces conditions.
          Par ailleurs les représentations faites dans les articles de vulgarisation sont en général très éloignés de la réalité.

        • Pour le reste je vous rejoins globalement. L’immunité collective est une notion d’épidémiologiste donc de “calculateur”, elle n’est pas basée sur ‘observation et n’a aucun rapport avec l’immunité réelle.
          par ailleurs il est bien entendu que 2 individus différents vont réagir différemment à des agressions, qu’elles soient d’un virus ou.. d’un coup de bâton. Pour la simple raison que l’individu est … unique. Le rêve des informaticiens de nous traduire en algorithme reproductible n’est pas encore réalité, loin s’en faut. Surtout lorsque les scientifiques n’ont pas encore décodé plus de 10 % de notre génome.
          Mais il leur fallait bien trouver un argument pseudo scientifique pour avoir un quelconque écho parmi certaines générations totalement ignares.

  47. Merci pour votre combat Docteur Maudrux pour vos analyses et éclairer le chemin et surtout pour démonter ce cirque qui je pense et on est d’accord dans la résistance ( qui de passage on sort à la rue depuis dans mon cas particulier depuis l’année passé à Lyon et depuis cet été à Vienne ) que tout ça ce n’est pas fait pour combattre un virus mais c’est fait pour imposer un modèle totalitaire numérique et de contrôle à la chinoise à la sauce Macron.

  48. https://www.bloomberg.com/news/articles/2021-12-05/initial-hospital-data-in-omicron-epicenter-shows-milder-disease = “Les premières données hospitalières d’Omicron Epicenter montrent une maladie plus bénigne.Les données initiales d’un grand complexe hospitalier de l’épicentre d’omicron en Afrique du Sud montrent que si le nombre de cas de Covid-19 a augmenté , les patients ont besoin de moins d’interventions médicales…/… “

  49. Etat et journaleux confirment qu’ils veulent absolument tenir ,museler et enchainer la population , à chaque instant de nouveau cas ,normal ,plus on teste et cherche ,plus on trouve mais en plus ,jamais contagion ne peut être systématiquement parallèle avec pathogène et ou virulence . On est en droit de penser que big-pharma et particulièrement pfizer soudoie des politiques et responsables de santé ,et en plus on constate que ça marche , pas seulement en France mais dans une grande partie de l’ Europe , OH ! oui les places doivent être bonnes ,bien juteuses ,pleines de privilèges , d’impunité pour que trop d’individus s’abaissent à ce niveau ,en fait ils sont en déficit d’amour propre

    • Suite à la premiere diffusion il y a je pense quelques années, j ai épluché les auditions du Sénat sur l affaire Servier, quelques milliers de pages… Edifiant ! Là fin novembre Miss Lacombe, commerciale pour big farma, était auditionnée par le Sénat et elle ne s’est pas génée pour leur mentir ! Elle a affirmé que 80% des gens qui entraient à l hopital étaient des non vaccinés, que les 20% restant étaient porteurs de pathologies, entendre déjà mort et que la vaccination était un franc succès… Seul Liberation a fait une check et l a interrogé sur ses mensonges auxquels elle a répondu qu effectivement c était faux car elle interprétait les données brutes, entendre, quand les chiffres ne sont pas conforme au discours de big farma, on vous les interprète, rien ne change, à la base de tout scandale sanitaire on y retrouve toujours les mêmes ingrédients, une corruption massive de soit disant experts… un crime contre l humanité !

  50. Cet article paru il y a 2 jours, m’a interpellé, 12 non-vaccinés sur 14 en réanimation à Rennes… un décompte semble-t-il ne peut pas être trafiqué… sauf si on considère désormais 3 doses comme critère. Ensuite j’ai constaté que la proportion des personnes de plus de 70 ans en réa est faible comparée aux autres alors qu’ils continuent à fournir toujours plus de 80% des décès, certains jours 91%. (je rappelle que la classe des 7x) est vaccinée 2 doses à 98%)…

    https://www.ouest-france.fr/bretagne/rennes-35000/video-covid-19-tension-maximale-en-rea-au-chu-de-rennes-751b1122-5404-11ec-a081-b231ae9c4400

    • Sauf si, comme je l’ai entendu de la part d’une infirmière sur je ne sais plus quelle chaine d’info, on empêche sciemment les vaccinés d’aller à l’hôpital en leur disant de ne surtout pas venir et de rester chez eux…

      • e’t aussi qu’on demandait aux pompiers et soignants de ne pas déclarer covid les vaccinés… c’était peut être en Guadeloupe…

    • Les chiffres officiels de la Dress font déjà depuis septembre état d un revirement des entrées, la part des vaccinés est de plus de 50% que ce soit pour les entrées, les REA et les décès à l hopital, mais comme vous le soulignez, ils passent leur temps à modifier les indicateurs à dessein….

        • C’est un prestidigitateur ce Veran ! Il ferait sortir n’importe quoi de son chapeau et il y a du monde pour applaudir chacun des tours.
          Merci beaucoup Zola pour ce billet, ça redonne la pêche pour démarrer la semaine !

    • Moi aussi, ça m’a interrogée et un peu foutu les jetons (c’est fait pour ça ce genre d’articles et le weekend a été prolifique de ce côté là).
      Je crois me souvenir que la réa pure avec intubation et tout le toutim c’est de toute façon réservé à des patients jeunes, les autres (+70 ans ?) ne tiendraient pas le coup.
      Pour la moyenne d’âge des décès, plus on avance en âge, plus le risque de mourir augmente, d’une manière générale donc aussi avec la grippe, le Covid19 et toutes sortes de pathologies. Finalement c’est assez rassurant par rapport à la dangerosité spécifique du covid même si la perspective de la mort en elle même est difficile à accepter. La peur de la mort est un excellent levier de manipulation avec la culpabilité de risquer de provoquer celle de nos proches. C’est comme cela que la société est tenue en laisse depuis bientôt deux ans.
      Nous sommes régulièrement traités de criminels par des pauvres types abonnés aux plateaux de TV. Pas de présomption d’innocence sur ce coup-là !

      • Normalement l’intubation ne doit plus être indiquée dans le cas d’une Covid-19 se transformant en pneumonie; c’est l’oxygénothérapie à pression positive qui est appliquée, ceci depuis plus d’1 an. Les compte-rendus de com. sont tous bidons avec des chiffres tirés de leur contexte.
        La base de travail doit être le rapport ATIH 2020 sorti en octobre. Il suffit en suite d’extrapoler (1 seule fois) à 2021 en tenant compte de plusieurs constats.
        1- Il n’y a eu aucune surcharge hospitalière en 2020, les incidents de saturation ont été ponctuels et dus principalement à des désorganisations. On était bie face à une épidémie de grippe d’un type un peu particulier (normal si on garde en mémoire que ce virus a sans doute été un peu “tripoté” avant de se répendre dans l’atmosphère.
        2- C’est la même chose aujourd’hui parce que des lits sont fermés et qu’il manque des soignants.
        3- La seule différence c’est que désormais les “vaccinés” ARNm sont plus nombreux que les “non vaccinés”. Il paraît donc logique qe cette population soit désormais sur-représentée. Sauf que ça n’est pas ce que nos politiques veulent nous faire voir !
        4- On assiste en réalité à une pandémie de cas PCR+ (quasi frauduleux) comme l’an dernier à pareille époque.
        Regardez ici (données extraites des sites officiels Geodes/SPF et Drees):
        http://ymobactus.miaouw.net/labo/covid19/statistiques-hopitaux-departements.php?date_yz=2021-336&mode=taux-susp
        Dans les départements où vous trouverez au moins 2 entrées/jour pour suspicion Covid (suspicion seulement, c’est à dire PCR+ en général), essayez d’estimer le statut vaccinal en fonction de la proportion de vaccinés dans la population, puis ensuite comparez avec le nombre de “cas positifs” affiché à la TV. On est au règne du grand n’importe quoi !
        Et ce n’est pas les 10 millions de 3 è doses injectées qui vont y changer grand chose. Au 30/06 (soit il y a 5 mois) il y avait 23 Millions de personnes vaccinées 2 doses (voir ici: https://www.data.gouv.fr/fr/datasets/donnees-relatives-aux-personnes-vaccinees-contre-la-covid-19-1/#resources); il en manque donc 13 Millions. Or il n’y a pas eu 13 Millions de DCD; y aurait-il quelques réfractaires, ou qui vont y aller, mais au dernier moment, trompés par ce foutu passe sanitaire ?… A moins que… les médias nous cachent finalement encore et toujours les choses et que ce qu’ils nous montrent et veulent qu’on voit ne représente finalement pas ce qui est !

        Pour info (rappel) le test PCR utilisé actuellement est basé sur une séquence d’ARN du virus de la grippe A (Influenza) modifié pour devenir capable (en théorie) de reconnaître le nouveau n-Cov. Tout le monde sait que la reconnaissance est aléatoire et peu fiable. Les USA changent de test au 01/01/2022. Et la France dans tout ça ? Silence radio !

  51. Quand on a connaissance des conflits d’intérêts à tous niveaux, depuis notre Conseil dit scientifique jusqu’au niveau européen (les liens du couple Von der LEYEN) avec les dirigeants de Pfeizer en passant par le fameux docteur FAUCI et ses investissements dans le labo de Wuhan, quel crédit puis-je apporter à la sincérité des actions menées soit disant pour le bien de tous?

  52. MERCI
    Mais, SVP, déjà par respect pour les morts et grands abîmé victimes de leur ignorance et crédulité, n’écrivez pas “vacciné” quand il s’agit d’ “injecté”
    C’est contre-productif et non didactique
    Le souci du juste mot pour la juste chose. Le souci des mots pesés pour éviter d’accroître, voire pour contribuer à réduire, les maux pesants.

    • Je pense que cette polémique constamment répétée est comme vous le dites contre-productive. Il faut être clair pour être compréhensible. Tout le monde parle de vaccin, parler d’autre chose ajoute de la confusion, il y en a déjà assez. Je parle de vaccin, vous avez compris de quoi je parle. Si je parle d’autre chose à ma concierge (et à certains journalistes…), elle ne sait pas de quoi je parle. De plus certains ne lisent pas les “complotistes”, utiliser leur langage, et ce n’est plus lu, ce n’est pas le but. Je préfère être productif que l’inverse, et un chat est un chat, il y en a des blancs, des noirs, des gros, des petits, et si l’un n’a que 3 pattes, cela reste un chat.

      • Bonjour Zola,
        Là malheureusement je ne vous rejoins pas dans la démarche intellectuelle. Si ici beaucoup savent effectivement de quoi on parle et quelles différences il y a, nombreux sont encore ceux qui ne connaissent pas les différences et qui croient dur comme fer que ces produits sont de vrais vaccins.
        Ce faisant vous jouez le jeu de nos politiques qui ont justement utilisé cette confusion pour faire passer la supercherie. Je vous rappelle (parce que je sais que vous savez) que l’UE a dû faire modifier le règlement ad-hoc pour que l’expérimentation de ces produits soit autorisé sur l’Homme.

        C’est seulement lorsque ce quiproquo sera rendu public que le gros des citoyens comprendra qu’il s’est fait berner. Il est donc nécessaire (même si c’est fastidieux) de systématiquement rappeler les faits.
        C’est d’ailleurs pour cela que le reste est si évident. Ces produits n’ont jamais eu pour objectif de combattre, ni la contagiosité, ni la contamination (en clair ils ne s’attaquent pas au virus!), mais simplement de réduire certains effets graves chez une catégorie de malades (assez mal déterminée d’ailleurs), et encore avec le temps on s’aperçoit désormais que ça ne marche que ponctuellement. Il suffit pour s’en convaincre de lire (lire seulement c’est écrit en toutes lettres) le cahier des charges initial du produit Pfizer, La FDA commence à publier les données sur requête judiciaire. On devrait en apprendre plus relativement rapidement.
        Comprendre ce mécanisme permet de démontrer qu’en fait ces produits sont au mieux des médicaments de thérapie génique, à l’action très éloignée, bien trop éloignée de celle d’un vaccin, fusse-t-il annuel comme celui contre la grippe (d’ailleurs peu efficace).
        Ce distinguo a également l’avantage de permettre de parler des vaccins anti-covid classiques, dont les 2 vaccins chinois, qui s’ils ne sont guère plus efficaces sur certaines populations ont au moins le mérite de ne pas engendrer à priori la panoplie conséquente des effets indésirables graves relevés en pharmacovgilance.
        Pourquoi donc l’accent sur cette différence n’est pas mis, et pourquoi l’UE et avec elle la France tergiversent-elles à autoriser ce vaccin, désormais reconnu ailleurs pour les transports internationaux entre autres. Le Maroc fabrique désormais sous licence l’un des 2 vaccins chinois et en fait profiter sa population.

        • @Didier LAIGLE

          Justement, je sais bien que vous être un grand défendeur de LA vaccination qui sauve des milliards de vies, mais même si ces “trucs” ne sont pas des vaccins, ils en empruntent exactement le même cheminement. parce que pour le dire clairement et simplement, un vaccin c’est l’injection dans le corps d’un virus atténué (je schématise) pour “entraîner” notre corps à se défendre, pour s’il le rencontre “en vrai”, soit mieux armé.

          alors je ferais une remarque préliminaire cette manière de voir n’est valable que SI le temps de création d’anticorps est trop long et que la réplication du virus est devenu trop importante pour être combattue sans séquelle. Nous n’avons scientifiquement AUCUNE preuve de cela, aucune étude. Par exemple un certain médecin expliquait que les médecins TUAIENT les enfants atteint de polio en faisant baisser la fièvre car le virus de la polio meurt à 39°. Selon lui, il suffisait d’une bonne fièvre pour régler le problème. je suppose que comme pour l’ivermectine et le covid ce médecin était un charlatan.

          Ensuite le soucis de cette technique d’inoculation se heurte à un soucis majeur : si le virus est trop atténué le système immunitaire ne fait rien, s’il l’est pas assez il rend les gens malades. DONC la science refusant de s’avouer vaincu elle a décidé EN MÊME TEMPS que d’injecter un virus ou une partie ou un truc qui ressemble d’injecter un produit irritant pour forcer le système à réagir. OR RIEN, je dis bien RIEN, ne PROUVE qu’excité pour rien le système immunitaire ne va pas se retourner contre son propre corps. RIEN non plus ne permet de PROUVER l’innocuité des substances injectées en même temps dans le vaccin. Il y a quelques temps, c’était du thiomersal (sels de mercure, un truc aussi anodin qu’un jus d’orange, un verre par jour pour devenir un champion, fort comme popye) qui entrait dans la composition des vaccins pédiatriques (sans danger hein… nous ont fait ds la science monsieur, gnagnagna….) avant d’être interdit mais par précaution parce que c’était bien entendu sans aucun danger… Actuellement les sels d’aluminium, qui sont bien entendu, comme les sels de mercure, sans danger. bon sans danger, mais interdit dans les vaccins vétérinaires parce que cela créaient des sales trucs qui tuaient les animaux assez rapidement. Mais c’est pas pareil parce que un chat par exemple, il pèse 4 ou 5 Kg on est loin du poids d’un bébé qui pèse… oh wait.
          Il y avait en revanche les vaccins “pasteur” fait sur du phosphate de potassium (qui est présent dans notre corps) qui n’ont posé aucun problème pendant 50 ans. Mais… la science avance… Mooonsieur.

          Parfois certaines protéines choisies pour entraîner notre corps à se défendre ressemble un peu trop à une protéine essentielle pour nous. Par exemple dans le vaccin hepB, un truc ressemble étrangement à la myéline. et avec une temporalité super curieuse et incompréhensible on observe par un hasard coïncidentieux des affections démyélinisantes après ce vaccin. Pour le truc covid c’est une ressemblance étonnante avec la syncytine 1, protéine indispensable à la nidification du fœtus dans l’utérus qui est choisie et la aussi, temporalité incompréhensible, hasard mystérieux d’une coïncidence bizarre, nous observons des fausses couches.

          Et comme je suis sympa j’occulte aussi le fait que inoculation de la particule étrangère se fait à un endroit ou elle ne pourrait jamais arriver directement : j’ai du mal à voir le virus de la grippe arriver directement à l’intérieur du bras d’une personne, mais il est vrai que je n’ai pas fait 15 ans de médecine et donc j’admets qu’il y a des mécanismes physiologique que j’ignore.

          Ainsi comme le principale travail d’un médecin consciencieux est de dé-prescrire les ordos à plus de 3 lignes; le vrai travail consciencieux d’une vaccinateur serait de se pencher sérieusement sur ce que l’on injecte à des millions d’enfants chaque année. Je rapelle que c’est ceux qui ont 30 ans aujourd’hui qui ont été injectés de tout un tas de trucs assez nouveau, sans aucun recul sérieux… et qu’on verra dans 20 ou 30 ans, les effets réels de cette nouvelle forme de sané publique.

          ainsi pour faire un résumé, l’injection covid est autant un vaccin qui protège de quelque chose que le gardasil

          • “Justement, je sais bien que vous être un grand défendeur de LA vaccination qui sauve des milliards de vies”
            Perdu ! Je suis on ne peut plus …sceptique (comme la fosse !).
            Je souhaitais simplement (et pour rester sur le sujet) que la différence soit faite et bien marquée entre des vaccins dits “classiques” et répondant à la définition du dictionnaire (Larousse de base) et les 4 “produits” anti-Covid utilisés en France qui ne répondent pas à la définition mais sont en fait des “produits ou médicaments de Thérapie génique” comme le disent les scientifiques (les vrais) et les juristes.
            L’abus de langage est la porte ouverte à tous les excès. C’est d’autant plus dangereux que nous n’avons aucun recul concernant ces produits contrairement à la majorité des vaccins courants dont l’étude a pris parfois plusieurs dizaines d’années.
            Pour le reste je me garderai bien de vous contredire, au contraire je doute fortement du bienfait de telles avancées qui semblent avec le recul et l’avancée de la science, peut-être trompeuses.
            Mais ceci est un autre débat.

          • et bien dans ce cas, le gardasil n’est pas un vaccin non plus puisqu’il lutte contre un truc qu’on dit qu’il est précurseur d’un truc.

            Et les vaccins qui ont besoin d’un adjuvant sinon ils ne marchent pas n’en sont pas non plus.

        • autorisation vaccin chinois… pas possible, ça ne rapporte pas assez, Pfizer a dit q’il était en discussion pour en vendre 4 Mds de doses à l’Europe.
          Voici une vidéo interview de 2 députées européennes qui permet de comprendre pas mal de ficelles
          https://youtu.be/GvhUP3DHO2k

  53. Ah , vous me rassurez !
    je viens d’entendre un certain emmanuel HIRSCH
    ( comme le Hirsch de l’AP-HP )
    ( professeur d’éthique !! ( ça existe ? à Paris-Saclay)
    questionné ce matin sur France-(dés)info , concernant la vaccination des zenfants de 5 à 11 ans.

    et dont son ” éthique ” médicale était favorable à cette vaccination !
    vu le contexte omicronNNNNNE :
    Actuellement , SVP , bien prononcer à l’américaine ,ne plus respecter la langue française en disant omicron ( comme dans
    macron )

    c’était assez flippant .

  54. Bonjour,
    Vous nous parlez des vaccinés, certes. Mais Notre Guide Président Petit Père du Peuple, et ses sbires ne veulent pas savoir quel pourcentage de la population à DÉJÀ été contaminée par l’un quelconque des variants du Sars-Cov-2 et est donc déjà bien mieux PROTÉGÉE que par un “vaccin” bricolage cellulaire qui n’entraîne d’anticorps que contre une “ancienne” protéine. Il suffirait de tester la présence d’anticorps protéine N et non systématiquement “S+N” pour le savoir. Ce qui permettrait de savoir qui des vaccinés purs, des anciens contaminés purs, ceux qui ont eu droit aux deux et des “naïfs”, sont, avec le omicron (en attendant l’aleph après l’alphabet arabe qui nous permettra d’atteindre un jour les 400 000 morts annoncés par Notre Chef des Armées anti-Covid) asymptomatiques, malades bénins, ou malades graves

  55. merci Zola pour ce nouveau billet qui démontre bien une volonté des pouvoirs publics à trafiquer les données. Pour rebondir sur les propos de @Roubachoff ci-dessous, voici quelques réflexions posées qui contiennent peut-être une part de vérité:
    Un ami de la Terre Poitou fait suivre cette analyse qui lui parait clairement énoncée :

    /1 Ce qu’ils appellent le GreatReset, c’est une rupture de civilisation. Cette « nouvelle normalité » qu’ils veulent nous imposer, et dont le PassSanitaire est la première étape, est directement inspirée des méthodes de domestication pénitentiaire issues de l’univers carcéral.

    /2 Il s’agit d’abord de généraliser le régime de la liberté conditionnelle : l’exercice de chacun de vos droits fondamentaux sera désormais conditionné par votre degré d’obéissance au système. Vos libertés les plus élémentaires seront donc modulées en fonction de votre conduite.

    /3 En pratique, il s’agit d’instaurer un système implicite de notation permettant de classer les citoyens selon leur degré d’obéissance et de conformité. Votre note détermine alors le nombre de libertés qui vous sont accordées, et qui pourront vous être retirées à tout moment.

    • Les non-vaccinés sont notés 0 : libertés limitées au strict minimum.

    • Les double-vaccinés sont notés 1 : privilèges temporaires, mais en sursis.

    • Les triple-vaccinés sont notés 2 : gain de quelques semaines de libertés supplémentaires, grâce à leur collaboration.

    /5 Évidemment, la responsabilité de nouvelles restrictions sera toujours attribuée aux citoyens les plus mal notés, afin d’horizontaliser la violence et le ressentiment grâce à la logique du bouc-émissaire.

    /6 La menace d’un reconfinement strict permet de relativiser ces restrictions. Ce processus de domestication sociale vise aussi à remplacer les formes traditionnelles de socialité par de nouveaux rapports exclusivement déterminés par l’attitude envers l’autorité.

    /7 Le but du PassSanitaire et du GrandReset est de substituer aux solidarités naturelles un régime de méfiance et de délation généralisée.

    /8 De telles méthodes d’ingénierie comportementale ont notamment été éprouvées dans les prisons de haute sécurité (dites « Supermax ») aux États-Unis, mais aussi en Chine où le « crédit social » est déjà une réalité citée en exemple par nombre de responsables politiques occidentaux.

    /9 À terme, le PassSanitaire intégrera d’autres critères pour devenir une sorte de Multipass universel qui prendra en compte, par exemple, votre empreinte carbone, vos attitudes politiques ou syndicales, vos habitudes de consommation, vos fréquentations etc.

    /10 Ce régime de ségrégation systématique pourra être instauré par étapes, au gré des narrations de crises déployées par les médias, et sera rendu possible par les nouvelles technologies de surveillance et de traçage (reconnaissance faciale, identité numérique, QR Code etc).

    /11 Il n’y a rien de complotiste, c’est une dynamique générale déjà bien engagée : par exemple, l’extension des ZFE (Zones à Faibles Émissions) et de la vignette Crit’Air préfigure déjà une forme de ségrégation écologique qui pourrait bientôt concerner l’ensemble du territoire.

    /12 Autre exemple : Google a décidé unilatéralement de booster le référencement des boutiques « LGBT Friendly » et « Black Owned », au détriment des autres.

    /13 Demain, les entreprises qui refuseront ces labels pourront être tout simplement déréférencées et condamnées à la mort économique. Voilà pourquoi la question du #PassSanitaire est prioritaire. L’issue de ce combat déterminera le monde dans lequel nous vivrons demain.

    /14 Le choix est simple, et personne ne pourra s’y dérober : la liberté ou l’esclavage, la condition d’homme libre ou celle d’animal domestique. »

    auteur : Vincent Vauclin

    Bon, il faut trier et méditer. on est pas sorti de l’enfer!

    • Très juste.
      Notre Président, Guide Suprême Petit Père du Peuple, et ses sbires et médias savaient que TOUT leur serait permis à partir du moment où le bon peuple a accepté de s’auto remplir un AUSWEIS pour faire pisser Médor
      Mais les peuples ont les dirigeants qu’ils méritent. Et quel futur Président se privera d’un tel moyen de pouvoir contrôler SA population ?

    • Bravo pour ce commentaire très lucide, malheureusement je pense qu’il a raison et comme dans la société il y a 70% de mouton, il faudrait au 30% restant maîtriser la loi des balanciers (livre transurfing de Vladimir Zeland).
      il va falloir une sacrée organisation au 30% restant … mais les décès dans le % des moutons vacciné peuvent augmenter suite a une baisse du système immunitaire post 4eme, 5eme vaccin et l’hydroxyde de graphène en nano particule qui ce comporte en lame de rasoir 0.2 nanometre et qui coupe toutes nos cellules. (Ing Dr andreas Noack, qui aurait été assassine la semaine dernière). les lanceurs d’alerte prennent des risques énorme mais en valons nous la peine, c’est la question que ce pose la femme de Noack?
      je pense qu’il est temps de revenir au téléphone avec la ligne fixe, commencez par laisser votre tel professionnel au travail…, arrêtez d’utiliser les CB, les cartes fidélités, de surfé en mode privée sur internet. tout ceci ressemble malheureusement a un film de science fiction…

  56. Je n ai pas compris votre demonstration : “On nous dit que 80% des hospitalisés sont non vaccinés, tous ces mauvais chiffres, c’est de leur faute. Livrons-nous à un petit calcul simple. Soit 100 cas positifs, aucun vacciné, 10% vont en réanimation, soit 10 patients. Ensuite 80 % de vaccinés, vaccin efficace à 100%, reste 0 + 2 malades hospitalisés (10% des non vaccinés). Vous me suivez ?

    Maintenant supposons le vaccin efficace à 50%. Avec 80% de vaccinés, vaccins à 50%, cela fait 4 (vaccinés) + 2 (non vaccinés), soit 6, au lieu de 10 sans vaccin. Or nous restons à 10 ! Pour que les non vaccinés remplissent 80% des lits, le même mode de calcul mais un peu plus complexe, donnerait donc 8 malades hospitalisés non vaccinés pour 20% de la population, ce qui fait que le delta serait responsable de 4 fois plus d’hospitalisations, or on sait qu’il est un peu moins nocif. Conclusion : sornettes.”

    • C’est un calcul théorique. Si pas de vaccin, 1 patient sur 10 est hospitalisé = 10. Si le vaccin est efficace à 100%, et que tous sont vaccinés, personne n’est hospitalisé = 0 hospitalisé. Si le vaccin est efficace à 50%, tous vaccinés, = 5 hospitalisés au lieu de 0. Et si 80% sont vaccinés, cela fait 4 au lieu de 5, auquel il faut ajouter 2 non vaccinés (10% des 20 restants), soit 6 au total. Etc.

      • Oui, calcul purement théorique par excès, parce qu’il ne prend pas en compte le fait que plus il y a de vaccinés plus le virus a du mal à se propager, et que donc il y a moins de malades donc moins d’hospitalisations. Ce n’est pas linéaire, il doit y avoir une exponentielle à ajouter dans le calcul. C’est pourquoi au début on disait que 60% de vaccinés suffisent pour casser une épidémie.

        • “plus il y a de vaccinés plus le virus a du mal à se propager, ”
          totale illusion ! (et quoi de plus normal puisque ce n’est pas un vaccin !)

          • Mais qui dit que c’est ce que fait un vaccin ? quelle preuve à-t-on ? quelles observations ? à population égale et conditions sanitaire égale et configuration égale ayant d’un coté des vaccinés et de l’autre des non vaccinés que le virus circule plus d’un coté que de l’autre ?

            on SAIT que dans une population vaccinée rougeole, la rougeole circule à bas bruit et c’est ce qui fait la re-vaccination. Mais si elle ne circule plus, on se dé-vaccine. Personne ne peut dire pourquoi un truc circule ou ne circule pas…

            ne vaut-il pas mieux qu’il circule, et qu’on soigne ceux qui l’attrape ? plutôt que de donner la chance à un virus qu’on ne connaît pas d’occuper la niche écologique ? pour le dire autrement, un que l’on connaît et que l’on soigne bien, n’est-il pas mieux qu’un inconnu qu’on ne connaît pas ?

          • Comment ça illusion ? c’est pourtant simple, quand un malade n’a autour de lui que des vaccinés le virus ne peut pas se propager. Plus il y a de vaccinés plus il lui est difficile de se propager. Sauf si le vaccin n’est pas efficace.

  57. L’IHU n’a jamais arrêté de soigner les patients.
    Les consultations sont juste limitées par manque de personnel.
    Citer le Tweet
    claire
    @claire26699009
    · 5h
    En réponse à @EChabriere
    Est-ce que l’IHU soigne toujours les Covid positifs ? Sur Doctolib les rdv ne sont pas ouverts”
    Réponse du Pr Chabrière à une question pertinente. Que se passe-t-il dans le système de santé publique ?

  58. Impeccable billet.
    Sur les cas graves et les décès, notons aussi que la réserve de personnes très âgées et/ou à lourdes morbidités n’est pas inépuisable. Une fois passé l’effet “moisson”, il est donc normal que ça baisse.
    De toute façon, le vrai problème, me semble-t-il, est ailleurs. Une société qui pratique la surveillance sanitaire en permanence, dans un contexte d’état d’urgence hystérique, avec des modes de calcul de l’incidence paranoïaque, ne reviendra jamais à une vie normale. On parie qu’on en sera exactement au même point en novembre 2022, après la vaccination obligatoire, hélas à prévoir ?

      • @Gillou
        Je n’en sais strictement rien, et ça commence à me pourrir la vie. Quand on pense à la façon dont le gouvernement a traité les soignants, il faut bien reconnaître que rien n’est impossible.
        C’est d’ailleurs une des leçons les plus étranges de cette crise. Une bonne partie de ce que les “complotistes” prévoyaient est bel et bien en train de se produire. L’ennui, c’est que ça sème le doute même sur des théories “foireuses” auxquelles on n’aurait pas accordé d’attention il y a un an. Je ne n’ai pas dit qu’on y croit, mais on se pose des questions. Bref, si ça continue, ils nous rendront tous cinglés.
        Y a-t-il quelque chose à espérer de l’élection à venir ? J’en doute fort. A moins d’être assez malins pour élire un type (ou une femme) puis ne pas lui donner de majorité pour gouverner. Une perspective enthousiasmante, non ?

        • J’ai bien peur que l’élection à venir ne ressemble à l’élection de 2017
          Si Macron, exécuteur des basses œuvres, a été mis au pouvoir par des puissances occultes pour servir leurs intérêts, cela sera réitéré en avril prochain et on ne pourra rien y faire

          • “et on ne pourra rien y faire ”
            Pas sûr que tout le monde se résigne à l’inaction… plus il y a de moutons et plus le risque qu’il s’y cache un mouton enragé est grand !

        • La conférence d’Ernest Wolff est très intéressante. Reiner Fuellmich met en place un procès international au Canada le sait-on?

        • Est-on sûrs qu’il y aura une élection? Vous vous rappelez cette petite phrase de Monarc, il y a un an en gros. Il disait en substance que peut-être qu’il aurait mieux à faire que participer à une élection…
          “Nous sommes en guerre” a paru comme une figure de style. Ce n’était que pure vérité. Nous sommes en troisième guerre mondiale. Depuis Décembre 2019.
          Y-a-t-il des élections en temps de guerre? Et lorsqu’il s’en tient, peuvent-elles être fiables? Celle de Biden laisse planer comme un très très gros doute, par exemple.

        • En tout cas, n’étant engagé dans aucun parti, je voterai pour quelqu’un qui veut supprimer le pass sanitaire, réintégrer les soignants et qui est contre la vaccination obligatoire. Et ce même si on peut reprocher des choses à ces personnes.
          Je suis pragmatique: entre une angine et un cancer de la gorge mon choix est vite fait. On n’est pas obligé de partager cette opinion évidemment.

    • Il semble que historiquement les épidémies respiratoires comme celle que nous subissons actuellement durent en moyenne deux à trois ans, après le virus disparait ou devient bénin, cf la “grippe russe” de 1890. On ne voit pas pourquoi le covid échapperait à la règle? Rendre la vaccination obligatoire devient urgent si ils veulent pouvoir faire disparaitre le groupe témoin des non vaccinés et s attribuer le bénéfice de la disparition naturelle de l’ épidémie…. Ils vont essayer mais plus le temps passe plus cet objectif me parait difficile à atteindre..

      • Imposer des mesures dictatoriales sera aussi plus difficile s’il n’est plus possible de faire peur aux moutons (90% de la population), donc il faut aller vite et accentuer la pression, ce qu’ils font sciemment

      • Tout simplement ,en vaccinant pendant que le corona devient endémique et que l’épidémie se tasse, ils vont pouvoir empocher les soi disant bénéfices du vaccin, au propre comme au figuré !
        Il sera facile de proclamer que tout rentre dans l ordre grau aux vaccins…

    • Il me semble que tout tout ce qui se passe est illégal. Juridiquementun un acte médical imposé, la vaccination obligatoire est illégale et la vaccination en phase 2 ou même 3 ne serait pas dutout légale. Et si vous êtes enceinte elle ne serait conseillée que 10 ans après la phase 4. Il faudrait arrêter de croire ce que disent les gouvernement avant qu’ils ne changent la constitution et qu’il ne soit trop tard. Dites moi si je me trompe. La peur est en train de brouiller nos esprits. Si tous le monde résiste de front en disant non, nous pourrions annihiler leur projet. Car il est clair qu’il n’est philanthropique, avec un vaccin qui ne fonctionne pas à administrer tous les 4 mois, du jamais vu dans l’histoire de la vaccination ??
      Cordialement

      • Pire, il faut commencer par le début. Comment peut on parler de vaccin pour un produit dont on nous a caché la vaccination et dont les résultats d’essais ont été troqués et tenus pour partie secrets, les conclusions rendues mensongères, les décisions d’autorisation par les instances sanitaires toutes entachées de conflits d’intérêt énormes. Ces produits n’auraient jamais dû être autorisées,point final…Ceux qui ont donné ces autorisations devraient tous être sous les barreaux depuis longtemps, de même que leurs complices… mis à part que les prisons ne sont pas assez grande pour les accueillir… Il faudra faire des camps… mon père avait été prisonnier avant de s’évader, ils étaient 16 000 … certainement pas dans une prison dorée..