234

Covid : que se passe-t-il en Grande Bretagne ?

Depuis quelques temps, la situation de la Grande Bretagne me laisse perplexe. Voici la courbe des décès :

La mortalité est multipliée par 20 depuis l’accalmie d’avril-mai-juin. Pas de panique et relativisons, car cela reste inférieur aux décès de début d’année : 8 fois moins. Ce qui surprend, c’est cette croissance, constante, sans raison car si jusqu’à maintenant, chaque vague était due à un nouveau variant, ce n’est plus le cas. Le variant delta domine le monde, en Grande Bretagne il dépasse 99%.

Est-ce que, et ce serait nouveau, le même variant réinfecterait, et pourrait être à l’origine d’une nouvelle vague, moins forte vu les immunités acquises, par vaccin ou naturellement ? Pas impossible car l’immunité vaccinale s’épuise, nous sommes à 10-11 mois après le début de la première campagne. Être réinfecté par le même virus quand on n’a plus d’immunité n’est pas anormal.

Ceci semble également confirmé par la « qualité » des cas graves hospitalisés ou décédés. Si en France on occulte le problème affirmant que ces malades sont quasi exclusivement des non-vaccinés, les anglais sont plus factuels et publient des chiffres honnêtes. Le dernier rapport de la UK Health Security Agency (leur ANSM) montre que pour le mois d’octobre, ces cas graves ou mortels sont autant non vaccinés que vaccinés, voire un peu plus chez les vaccinés. En effet, au 31 octobre, les personnes entièrement vaccinées représenteraient 55% des cas de covid, mais 68% des hospitalisations et 83% des décès. Au 31 octobre, 67,02% de la population était « fully vaccined ». À risque égal, ils devraient représenter 67% des hospitalisés et décès. Étant à 83%, la maladie serait plus grave chez les vaccinés, contrairement à ce qu’on nous dit ?

55% des cas au lieu de 67%, ils sont un peu moins touchés, normal car vaccinés, mais quand ils l’attrapent, et il y en a de plus en plus avec la baisse de l’immunité, la maladie « semble » (« est » ?) plus grave ?

Nous savons maintenant que les vaccinés sont autant porteurs que les non vaccinés, c’était nié au départ, c’est reconnu par tous maintenant. Nous savons aussi qu’ils sont autant contaminants, nié au départ, reconnu par tous maintenant. Nous savons maintenant que la protection disparaît très rapidement, nié au départ, reconnu par tous maintenant (encore quelques réfractaires). Il semble maintenant que les vaccinés semblent pouvoir développer des formes plus graves (phénomène ADE ?), c’est encore nié aujourd’hui. Est-ce que, comme pour le reste, cela sera reconnu demain ? « Seuls les chiffres ne se discutent pas », ils parleront.

Tout le monde craint et annonce maintenant une nouvelle vague, qui semble avoir démarré en Europe, la Grande Bretagne précédant les autres pays. Y a-t-il quelque chose qui pourrait l’expliquer, alors qu’il y a de plus en plus de vaccinés et pas de nouveaux variant ? En France le pass censé l’empêcher ne semble rien faire, de plus en plus de cas, malgré les contraintes de ce pass et 4 millions de vaccinés complémentaires.

Nous avons évoqué ici, pour Israël, qui a un peu plus d’avance, la coïncidence entre reprise de leur vague delta qui allait vers le mieux, et campagne pour la troisième dose.

Est-ce que cela s’applique aussi pour la Grande Bretagne ?

UNITED KINGDOM

Qu’en est-il également en Allemagne, dont la presse vient de s’inquiéter ?

GERMANY

Et la France, qui redémarre doucement une nouvelle vague ? Pourquoi cette vague sans nouveau variant et avec plus de vaccinés ? Voici la courbe comparative de ces quatre pays, concernant la troisième dose.

TROISIÈME DOSE

Israël l’a fait plus tôt, plus vite, on a vu le résultat. L’Angleterre un peu plus tard, moins vite, la courbe de décès est en parfait décalage, même chose pour la France : à campagne de vaccination moins vite, moins forte (ce dont se plaignent les autorités), vague moins forte, à peine débutante.

Ce n’est pour le moment qu’une hypothèse, peut-être une ou des coïncidences, car ce schéma ne se reproduit pas forcément dans chaque pays. La Belgique a les mêmes courbes que l’Allemagne, l’Italie et l’Espagne montrent l’inverse, mais ces deux pays ont démarré plus tard la dernière campagne de vaccination, il y a moins d’un mois. Les Etats Unis font également bande à part, avec baisse de l’épidémie malgré la troisième dose, mais dans le même temps il est vrai que là-bas, la consommation d’Ivermectine (officielle, sans compter les formes vétérinaires), a été multipliée par 25.

Le bon moyen de confirmer la chose, est de rendre le pass dépendant de la troisième dose pour la booster, et suivre les courbes d’hospitalisations et de décès. Notre Président tranchera dans quelques jours. Il nous dira aussi sans doute qu’Israël a mis fin à sa dernière vague grâce à la troisième dose, alors que cette vague a vu plus de cas et presque autant de morts que toutes les précédentes, et qu’elle n’a pas chuté plus vite que toutes les précédentes, malgré cette troisième dose qui n’a rien empêché. Cette chute est commune à toutes les épidémies virales, traitées ou non.

Pour rappel, en Inde, la vague delta, sans vaccin et avec Ivermectine, a duré un mois de moins que la seconde, troisième ou quatrième vague israélienne, et ce, malgré des conditions sanitaires plus difficiles.

En ce qui concerne les nouveaux variants, ils ne semblent pas vouloir se développer rapidement, bien que tous apparus pour la première fois il y a plus d’un an. Le sous-delta AY.4.2, représente moins de 0,5% des cas mondiaux (dans une trentaine de pays, le maximum en dessous de 1% en GB). Le mu, reste très Colombien, quant au Lambda, on n’en parle plus beaucoup à part au Pérou. Ils restent tous suivis de près.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

234 commentaires

  1. Bonjour,

    Dans votre récent article « Covid : que se passe-t-il en Grande-Bretagne ? », il a trois éléments que vous indiquez comme « niés au départ, reconnus par tous maintenant » :
    – les vaccinés sont autant porteurs que les non vaccinés
    – les vaccinés sont autant contaminants
    – la protection disparaît très rapidement

    Serait-il possible d’obtenir pour chacun quelques références d’études ou d’articles illustrant ces récents consensus ?
    Bien cordialement
    Catherine Ruyssen (Pédiatre)

    • Vous demandez là un gros travail, tant il y a d’articles et études parues au fil des mois, et que vous pouvez aussi récupérer. Pour ce qui est du consensus, tout a en fait été résumé dans la dernière déclaration du Pr Delfraissy qui préside le Conseil scientifique :
      Le vaccin « protège assez peu ou mal contre l’infection et la transmission » et « perd une partie de son efficacité après 5-6 mois ».
      https://tinyurl.com/765bmwb6

  2. Bonjour les Ibis (scott) , avez-vous ouï les derniers propos du bey du sultan ( Mr Blachier) ? Certains pensent que ce vassal retourne sa veste mais à l’entendre ( sur crowdbunker) je dirais plutôt qu’il prépare les esprits à la «  vaccination «  des enfants. Il dit en premier des choses vraies ( comme le peu d’hospitalisés 2020 / 2021 en raison du Covid , le peu de décès relevant du Covid seul ) ce qui fait acquiescer le quidam .Quand vous avez dit oui deux fois, vous êtes enclin à accorder du crédit à la troisième proposition: au lieu d’enchaîner sur l’arrêt de l’injection comme traitement unique , il parle d’immunité collective à atteindre . Ce qui est en contradiction avec ces assertions précédentes mais permet le maintien de l’état hypnotique . Le peuple commence à s’agiter , il est urgent de le rendormir ; la partie n’est pas terminée.

    • “’il prépare les esprits à la « vaccination « des enfants”

      Dans ce cas, il faudrait lui rappeler qu’il avait déclaré, publiquement, qu’il ne vaccinerait pas ses enfants.

      • « Les lois sont bafouées, le code de Nuremberg est violé » : six médecins, un chercheur et trois avocats-juristes-notaires, tous membres de l’Association des médecins et chercheurs indépendants polonais (AMCIP), se sont exprimés dans une conférence tenue à la Maison de la presse le 2 octobre 2021 à Varsovie. S’adressant aux hommes politiques, aux citoyens et parents, ils démontrent pourquoi la campagne de vaccination relève plutôt d’un essai clinique que d’une volonté de protéger la population…..” Depuis le printemps dernier, en Pologne, les enfants âgés de trois mois à onze ans reçoivent le vaccin « anti-Covid »….conflits d’intérêts du responsable national ayant donné l’autorisation, couplés à l’omerta de la classe politique… Pfizer, encore et toujours dans le collimateur !

    • Pas mauvaise analyse @helie..c’est pas impossible en tout cas, et pour les gosses, comme il s’est contredit à de nombreuses reprises, quel crédit porter à ses propos..il y a à boire et à manger et réciproquement.. je sais même pas comment il fait pour s’y retrouver lui-meme ?

      • Merci , à Masquarenc , XMI, Inoxydable pour vos commentaires ( oui , Inoxydable je connais la belle chanson de J. Dutronc ). Connaissez-vous l’orientation morale de vos maires , députés et sénateurs ? Il y a t’il possibilité d’action avec eux? Pour les populations hésitantes ne serait-il pas bénéfique d’utiliser des mots à prise rapide : ex : crime contre l’humanité . Écouter leur aveuglement puis doucement leur dire qu’en fait on assiste à un crime d’humanité ? Qu’en pensez-vous ? Tendresse infinie .Anne.

        • `@ Hélie.” Connaissez-vous l’orientation morale de vos maires , députés et sénateurs ? Il y a t’il possibilité d’action avec eux?” Je vous répond tout de suite que ces politiciens font partie de la “société du spectacle” , qui connaît vraiment ce qui se cache derrière les façades qu’ils offrent, on a déjà du mal avec des gens qu’on croit connaître intimement, mais là …
          Un exemple : Le maire de mon patelin a fait voter une subvention de 7000 € pour l’IHU du Pr, Raoult ce qui pouvait laisser penser qu’il lui faisait confiance … ça s’était au début 2020 mais depuis il s’est plié à toute les obligations des dictateurs sanitaires en surajoutant ; Parc municipal fermé presque toute la journée même maintenant (merci pour les petits enfants non scolarisés), Vaccino bus dès leur annonce, suppression de tous les évènements festifs ( foires, festivals, repas de fin d’année et j’en oublie) et ceux qui reprennent on tellement de contraintes que ça m’a enlevé toute envie d’y participer et je n’ai vu aucun élu que je connaisse participer à une manifestation contre le pass et la confiscation de la liberté … Si, j’ai rencontré par hasard un Sénateur avec son écharpe lors d’une de ces manifestations j’ai même discuté avec lui mais ça ne compte pas, il est d’un parti honnis.
          Quand à mon député il a brillé par ses absences lors des votes sur la prolongation de la loi sur l’urgence sanitaire, il n’a d’ailleurs
          jamais voté contre ces propositions de lois iniques. Alors une action avec eux? Tous des ” c…… molles ” qui se précipitent sur les seringues ! Y a rien a espérer avec eux.

        • Pas de quoi, pas de mal, le site tend à disperser les fils de discussion : il leur faudrait un bon informaticien pour leur construire un truc plus fonctionnel ! (s’ils le souhaitent je peux leur en proposer un, ou deux, ou trois de ma famille)

  3. Il est fort possible que le problème vienne du fait qu’on regarde à l’échelle du pays. Je ne serai pas étonné si, en regardant à une échelle plus fine, on s’aperçoive que la courbe est en fait la somme de pics épidémiques tout à fait habituels mais qui arrivent à des moments différents selon les endroits.
    C’est en tous cas ce qui s’est passé en France : si on regarde à l’échelle du pays (ce qu’on peut faire graĉe aux fichiers des personnes décédées de l’INSEE), on a eu 4 “vagues”. Mais si on regarde à l’échelle du département, alors c’est plus intéressant :
    – les départements fortement touchés en mars-avril (en gros les régions IDF+Grand Est) n’ont PAS DU TOUT été touchés par la surmortalité de tout l’hiver 2020-2021
    – certains départements (la vallée du rhône notamment) ont été touché “moyennement” en mars-avril, et à nouveau “moyennement” en novembre-décembre. Un peu comme si le virus n’avait pas eu le temps de “finir le boulot” avant l’été et était revenu. Si on somme les deux vagues, on a une amplitude équivalente à celle qui a touché le quart nord-est
    – certains départements n’ont été touché QUE pendant l’hiver 2020-2021. Les exemples archétypaux sont la Haute-Loire et la Haute-Savoie (le virus a sans doute mis plus de temps pour monter là haut !). Il y a alors un unique pic épidémique, tout à fait similaire à celui du quart nord-est, mais avec 8 mois de décalage (et des masques et tout ça, mais ça on a déjà compris que ça jouait pas bcp).
    – certains départements n’ont PAS ENCORE été touchés à l’été 2021: en gros la façade ouest de la France (notamment des grosses villes comme Toulouse, Bordeaux, Nantes ou Rennes). Aucune surmortalité par rapport à 2019. Est-ce que c’est là qu’il y aura surmortalité cet hiver ? Ou bien le vaccin va marcher ? ou bien pour une autre raison inconnue ça va bien se passer (ça arrive…la grippe ne frappe pas partout chaque année !).

    • exemples archétypaux sont la Haute-Loire et la Haute-Savoie (le virus a sans doute mis plus de temps pour monter là haut”
      Non, car en Savoie, c’est arrivé en début 2020, et aussi en haute Savoie, au dessus d’Annecy.
      Il y a alors un unique pic épidémique, tout à fait similaire à celui du quart nord-est, mais avec 8 mois de décalage”
      Tt dépend de ce que vous entendez par “unique”.
      Les séquences montrent que ce n’est pas le même variant, pas , donc la même épidémie, même si même racine), donc pas un seul pic.
      Mais on peut penser que l’absence, pour une raison x ou y, de forte épidémie dans un endroit avec un variant ne booste pas pour résister au suivant, et ne prédispose pas àla prudence – invincible Gaulois😀.- alors que de l’avoir subi protège un peu plus peu du suivant, ..et rend plus prudent

    • Notre bon maître, le professeur Didier Raoult a expliqué tout celà il y a déjà quelques mois dans une de ses vidéos “on a le droit d’être intelligent”. C’est probablement repris dans ses Carnets de Guerre, sinon ce sera pour le tome 2 en préparation. Il faudrait éviter de repartir de zéro tout le temps.

  4. LETTRE OUVERTE… je ne sais si cela changera quelques attitudes de nos parlementaires, mais sait-on jamais… (au Danemark proportionnellement à la population ‘en France, des cas en hausse,moins de décès qu’en France, mais fin des contraintes
    Bonjour, Madame la députée.

    JE VOUS PRIE DE PRENDRE LE TEMPS DE ME LIRE… MERCI pour votre réponse et vos réactions

    Je suis étonné de n’avoir eu aucune réponse suite à mes deux mails du 05/11/2021 concernant le covid… le sujet est trop grave pour que l’assemblée nationale continue de se voiler la face et vote (ou ne soit pas présente lors de votes devenus sans légitimité…). Des pays comme le Danemark ont levé toutes les contraintes, au lieu de cela, en France on les renforce.

    Encore hier avec le Président a prévu la 3ème dose obligatoire pour les plus de 65 ans… sinon plus de pass, restez chez vous…. pas de doute pour la suite, ensuite idem pour tous !…. Il ose prétendre nous offrir ainsi la liberté, de qui se moque t-on, est ce cela la liberté, un fichage et un contrôle de tous nos mouvements, y compris bientôt bancaires, Comme débuté en Russie pour des retraits au distributeur de billets.

    A partir du seul fait que nous ne serions pas vacciné 3 fois par an, nous pourrions être interdits de nous déplacer par le train, de prendre l’autoroute, bientôt, ce sera très possible, plus besoin de pass, la carte bancaire servira de pass pour tout contrôler, et même nous ponctionner directement et automatiquement le compte si pas vacciné… interdit de changer de département ou de faire un plein sauf près de chez nous, voire de sortir avec notre voiture (au fait, voiture?, c’est quasi fait avec la pastille verte, mais on ajoutera les autres raisons, et bientôt l’impossibilité d’aller sur internet si nous avons le malheur de dire ce que nous pensons, qui serait contraire à la doxa.

    Je sais personnellement de quoi je parle, avec Youtube, twitter, Google, aussi, je vous invite à venir me voir chez moi pour vous prouver à quel point on a, peu peu, restreint, puis finalement bloqué une bonne part de mes possibilités pour envoyer des copié collé par mail… j’ai dû, tout d’abord, me rendre à l’évidence, puis ruser pour encore arriver à le faire, en prenant mes précautions…(ce n’est pas mon navigateur, mais la police ‘politique” devenue mondiale qui voit tout ce que je fais, et dit )

    Devrais-je aussi bientôt me prémunir contre un possible “accident, ou une mort ” inexpliqué-es” comme cela arrive dans les dictatures? Car pourquoi prolonger un pass hors la loi depuis le début, alors qu’il n’y a quasiment plus de morts du covid, et vu qu’il n’y en aurait quasiment jamais eu, si on avait autorisé les médecins à soigner précocement,et pas interdit l’hydroxychloroquine + azithromycine, l’Ivermectine, préconisé la vit.D etc, si on n’avait pas facilité leur mort dans les hépads avec du Rivotril, en interdisant aus familles de leur rendre visite, en nous demandant en plus de rester chez nous avec du doliprane. Au fait, du Doliprane, pourquoi? Juste ce qu’il ne faut pas faire. En effet cette cette molécule a été choisie (quel hasard!!!) car c’est la seule de sa catégorie à faciliter les caillots et micro caillots, (aidée par spike qu’on nous injecte maintenent sans vergogne) à cause de son action délétère sur le foie et le glutathion. Les micro caillots sont indécelables par IRM, seulement par analyse de D-dimères (jusqu’à10 fois trop élevés) mais confirmés responsables de la mort de trop de vaccinés par de nombreux thanatopracteurs qui ont dû renommer effets secondaires vaccin pour plus de 40% des décès déclarés crise cardiaque car en fait dus à des caillots dans le cœur… Qu’en sera-il d’ici quelques années de ceux qui ont jusqu’ici échappé à la mort ? Ces micro caillots sont les plus sournois donc les plus dangereux à plus ou moins brève échéance, mais on préconise encore le doliprane, alors que l’aspirine, au contraire les évite et devrait au moins être conseillée, sauf contre indication particulière…

    Mesdames et messieurs les députés je suis désolé de vous dire, bonne chance, continuez comme cela, car dans les capillaires, donc les poumons, le cerveau, et autres organes, cela est définitif, et sera cumulatif au fur et à mesure des “rappels” !!! Sachant que vous aurez très probablement, sauf décès plus rapide on ne peut plus le nier, des poumons partiellement “bouchés” le cœur partiellement endommagé, le cerveau aussi,( parlons en, il commande tout notre organisme c’est notre ordinateur qui devient défaillant!), comment ne comprenez vous pas pourquoi le Covid induit autant d’effets secondaires différents, incompréhensibles, jamais vus auparavant par les spécialistes. Pourquoi ne vous posez vous pas des questions, vous avez des enfants, des petits enfants, c’est ce que vous proposez pour eux comme avenir radieux ? Pourquoi aussi les labos cachent-ils la simple formule de leurs produits à injecter (je refuse le mot vaccin, on ne devait même pas se poser la question de pas les accepter, même provisoirement , encore moins les rendre obligatoires, ni de façon officielle, ni par un chantage à la liberté, une perte d’emploi etc…

    OLIVIER VERAN nous ment très régulièrement de manière éhontée à la TV (… sur les chiffres… sur les soit disant vaccins dont les essais phase 3 seraient terminés, ce qui est est totalement faux, fin en 2023 seulement, d’autant que des révélations récentes ont prouvé les malversations au cours des essais Pfizer pour obtenir une autorisation quasi instantanée sans aucun contrôle des agences de santé ce qui aurait dû au moins les suspendre) Jean CASTEX, et le PRÉSIDENT le savent tout aussi bien, et tous les autres intervenants sur plateaux TV. Ce sont des charlatans, des mafieux doublés de criminels et au mieux des incapables ou des inconscients qui ne sont pas à leur place.

    L’assemblée nationale est à leur service, consciemment ou pas… PRENEZ le TEMPS de vous INFORMER… cela pourrait vous coûter cher plus tard, la vérité éclate de plus en plus précise, vous ne pourrez plus prétendre le contraire, ce que vous avez voté sera là pour vous confondre.

    Parler de complotisme, censurer, répandre des mensonges dans les médias, cela ne cachera pas plus longtemps la vérité. Une telle complicité avec des méthodes criminelles est tout autant criminel, et répréhensible à la hauteur des crimes commis.

    Merci pour votre réponse.

      • Merci, difficile d’avoir toutes les infos au bon moment , mais j’avais regardé covid tracker, ils ont moins de morts que nous,… effectivement la courbe des cas commence à remonter chez eux… le nombre de décès suivra, mais je pense de loin… que vaut-cette remontée, si les cas viennent de test qui ne sont pas fiables, et selon le nombre effectués…? Néanmoins on a maintenant beaucoup moins de décès par rapport aux cas… les pressions des big Pharma doivent marcher à fond en ce moment pour maintenir leur objectif de RENTABILITE….. c’est tout ce qui compte pour eux ! et avec l’hiver ce sera du pain béni.
        «On peut vivre avec le coronapasse. Il vous permet d’avoir l’esprit tranquille lorsque vous allez au cinéma ou à un concert», a assuré la Première ministre danoise…. toujours les même mensonges mondialement répétés… ” l’augmentation des cas est due à un «petit groupe qui ne joue pas selon les règles». «Ils sont responsables devant l’ensemble de la société danoise à l’heure actuelle», a-t-elle affirmé, appelant les indécis à se faire vacciner.” on continue donc à accuser les non vax, alors que c’est prouvé, les vaxx sont tout aussi contaminants….et le Figaro continue sa désinformation ….
        Pourquoi obliger une vaxx qui n’est pas efficace, laisse des séquelles graves, et qui tue des enfants, fait des avortements, très vraisemblablement laissera des personnes stériles, tous ces faits dont on ne tient pas compte dans le bénef/risque, car trop d’inconnues et essais trafiqués, je passe tout le reste . Au contraire ce sont les morts vaxx qui sont comptés en non vaxx, parce qu’ils comptent non vax des gens qui sont décédés avant 2 doses plus 14 jours, délais peut être variables selon les pays, ce même principe mis sous le tapis par les médias est utilisé partout.. De ce fait le vaxx fait peu de morts…même zéro , Véran le dit, aucun effet secondaire important, d’ailleurs demandez, comme je l’ai fait, aux centres d’appel pour prendre rendez vous quels sont les effets secondaires, mais ma réponse a été TRÈS CLAIRE, ça a dû lui faire drôle.!!! même pas pensé à couper la conversation… Cette jeune est restée penaude puis m’a dit… “je suis là pour prendre des rendez vous” ! Peut être se pose t-elle encore des questions? Mais on fait toujours mieux en France! et les chiffres ça ne se diuscute pas, y compris la dette qui est passée à 45 000 euros par Français… au profit de Big Pharma et des intervenants véreux du système

        • @roland, bonjour..je ne suis pas particulièrement la situation au Danemark, elle fut louée ici, comme celles de qq pays scandinaves.. mais Au delà de la véracité des stats, comme dans quasi tous les pays, on peut constater qu’au Danemark comme ailleurs la raison sanitaire’ l’esprit scientifique à disparu ou à été occulte par la chose politique..
          De très nombreux pays ont sembles résister à la dkxa vaccinale, encore tout récemment on vantait je crois le cas de l’Argentine, et puis on s’aperçoit que finalement les choses évoluent la aussi dans le mauvais sens, comme à un moment certains pays de l’est..

    • @ Rolland. Tout ce que vous avez écrit est très juste mais vous pourrez le dire le chanter, le crier sur tous le toits et tons, Macron et toute sa clique et thuriféraires ne reviendront pas sur leurs mensonges et erreurs : Qui paiera la campagne électorale et carrément la réélection de celui qui se veut le futur Président de l’Europe ainsi que de tout son casting de députés ? Ils ne se tireront jamais une balle dans le pied (le coeur même) et ne mordront jamais la main de Bigpharma et des financiers complices.
      Solution ? Un (une seule) candidat si élu leur donnera les coups de pieds qu cul qu’ils méritent et en enverra bon de “souteneurs” devant les tribunaux !

  5. Une question me taraude quant à la relation entre reinfection, gravité, et nombre de doses reçues. Vous ciblez l’efficacité déclinante des vaccins au fil du temps, évoquez les possibles phénomènes d’anticorps facilitant, mais qu’en est-il de l’âge ou des comorbidites des patients doublement vaccinés qui développent une forme grave ou décèdent ? A quand remonte la date de leurs injections ? Peut-on le savoir ?
    En effet l’efficacité des vaccins peut être jugée de 2 manières:
    Soit ils stimulent peu le système immunitaires et/ou ils deviennent inefficaces à long terme pour tout le monde ; c’est donc la qualité du vaccin qui n’est pas au rendez-vous ;
    Soit leur efficacité est réduite non pas pour tout le monde mais uniquement pour les populations dont le système immunitaire est déjà faible (donc celui-ci réagit d’autant moins bien à la sollicitation vaccinale ), auquel cas ce n’est pas vraiment le vaccin qui est en cause (je ne parle pas d’effets secondaires mais juste d’efficacité de traitement).
    Une vraie question me semble-t-il

  6. L’hécatombe vaccinale…
    Une nouvelle étude révèle que les essais cliniques des vaccins étaient ” extrêmement trompeurs ” et que les vaccins ” font plus de mal que de bien “
    https://cv19.fr/2021/11/09/une-nouvelle-etude-revele-que-les-essais-cliniques-des-vaccins-etaient-extremement-trompeurs-et-que-les-vaccins-font-plus-de-mal-que-de-bien/

    Les résultats des essais cliniques du vaccin étaient basés sur un critère de santé spécifique à la maladie “Infection sévère par Covid-19” au lieu d’un critère “Morbidité toutes causes”.

  7. que penser de ceci, extrait d’un journal britannique :”pentose phosphate pathway inhibitors like benfooxythiamine are a potential new treatment option for COVID-19, both on their own and in combination with other treatments” ; ce serait Oxford……

  8. Bonjour,
    Merci pour cette synthèse intéressante. Je n’ai cependant pas trouvé les chiffres présentés comme provenant du UK Health Security Agency report (après un survol rapide de ce document, il est vrai…):
    “Au 31 octobre, les personnes entièrement vaccinées représenteraient 55% des cas de covid, mais 68% des hospitalisations et 83% des décès.”
    Pourriez vous préciser leur origine?
    Merci.

    • Ils sont issus des différents tableaux du document, dont la lecture et parfois la compréhension, sont fastidieux et effectivement pas toujours évidents.

      • Pour faire l’avocat du diable, cela pourrait être dû au fait que les personnes âgées sont + vaccinées. Elles décèdent + aussi.
        Mettons que 99% des “vieux” sont vaccinés, et que le reste de la population est à 50%. Pour une moyenne globale de 67% (chiffres imaginaires).
        Naturellement, le % de vaccinés dans les décès sera plus élevé, tiré vers le haut par les personnes âgées.
        Cela dit, ça n’enlève rien au fait que ces chiffres sont trop élevés.

        • Un vaccin efficace, c’est zéro malade, zéro hospitalisé, zéro mort. Pfizer a démontré à 6 mois qu’il y a autant de morts chez les vax que chez les non vax. Point.

          • Le lavage de cerveau à tellemetn marché que les gens acceptent que des enfants meurent par hasard, des vieux meurent mais c’est normal ils sont vieux, le vaccin marche pas mais c’est normale parce que le covid tue aussi, on peut pas soigner parce que les études en doubles aveugles sont pas suffisantes et les médecins ne soignent pas parce que c’est comme ça.

            C’est une épidémie de lobotomie

          • Bonjour épée d’or, merci , la parrêsia encore et encore ,liée à la mètis cela pourrait faire des miracles .

  9. Le UKHSA n’est pas l’équivalent de ANSM mais de Santé Publique France. L’équivalent en RU de l’ANSM est le MHRA.

    • Il était interrogé par un australien. Il donne son adresse mail à la fin. Je lui ai écrit un tout petit mot : pas de retour comme quoi l’adresse n’existerait pas (vue l’heure, 1:22, pas de réponse à escompter avant demain si tant est qu’il ait le temps de répondre à tout le monde).
      Le Dr Maudrux, et tous les médecins de ce fil de discussion devrait visionner ça et éventuellement le contacter.
      Faire urgemment une enquête auprès des directeurs de pompes funèbres françaises !

      • @Mars : cette interview de l’entrepreneur de pompes funèbres circule depuis plusieurs semaines (au moins depuis septembre, et il a bien sûr été fact-checké…)

          • Je ne sais pas du tout si c’est un faux. Mais il est probable que John a eu sa dose de courriels de toutes sortes : il a été copieusement fact-checké dans des médias mainstream, ce qui a dû lui attirer quelques “bienveillants” tombereaux de messages…

          • Ma question :
            I don’t want to waste your time, but have you had any return from your French colleagues ?

            Sa réponse
            Hi there
            No sadly
            But I know all funeral homes see what I see and many are now speaking out
            I do not think our government’s care any more they will simply become more brutal

            Milton Keynes Family Funeral Services
            12 Whitehorse Drive
            Emerson Valley
            Milton Keynes
            MK4 2AS
            01908 505570 / http://www.mkffs.co.uk / John@mkffs.co.uk

            Faudrait que nos directeurs de pompes funèbres sortent du formol !

    • On me rapporte indirectement le témoignage d’un délégé syndical dans un hôpital d’Auvergne-Rhône-Alpes, selon qui l’augmentation des enfants morts nés est telle que l’hopital a dû racheter des frigos.

  10. Que pensez de cette vidéo très alarmiste du Dr Vernon Coleman “Beaucoup de vaccinés mourront en automne” ?
    https://crowdbunker.com/v/KuRbq8Fv6X
    D’après lui “his Wikipedia page was deliberately and dramatically changed by government employees” : si c’est vrai, difficile de se faire une opinion sur le personnage.

    • Wikipedia a été profondément modifié depuis quelques mois afin de décrédibiliser plein de médecins ou scientifiques !
      Vous avez la date de dernière modification en bas de page, n’importe qui ayant un compte peut modifier une page, ça donne une idée de la crédibilité de cette “encyclopédie” (par exemple la page concernant notre druide marseillais a encore été modifiée le 10 novembre à 22h38).
      Il y a quelques années, j’avais ainsi modifié une page attribuant des textes de lois erronés à la pratique d’un loisir, quelques jours plus tard, elle avait été à nouveau remise comme avant.

  11. “Nous savons maintenant que les vaccinés sont autant porteurs que les non vaccinés, c’était nié au départ, c’est reconnu par tous maintenant. Nous savons aussi qu’ils sont autant contaminants, nié au départ, reconnu par tous maintenant.”

    Euh, alors évidemment dans les études un minimum scientifiques oui, mais chez 99 % des merdias français ce n’est pas le cas : ils censurent ces deux faits, comme la totalité du reste autant qu’ils le croient possible, c’est-à-dire à un niveau hallucinant. Exemple, parmi les pires : fRance inter et fRance culture, un auditeur quotidien (s’il survit à cette torture psychologique) de ces radios aura noté que depuis juillet-août ils ont dû mentionner ces deux éléments au maximum littéralement une ou deux fois (et évidemment le second encore moins), et la dernière fois ça fait des semaines et des semaines. “Au moins” ils les ont dit, “en passant”, “l’air de rien”, une fois par jour une minuscule poignée de jours en juillet et avant… tout en faisant la promotion de la “vaccination” littéralement dans la phrase suivante et précédente, et plus largement au milieu de leur propagande, censure et mensonges directs pro-“vax” H24 qui continuent sans discontinuer et en s’aggravant depuis… C’était d’ailleurs un de leurs innombrables “faits d’armes” qui étaient et sont bien ce qui rend le niveau de “doublepensée” orwellienne, caractéristique fondamentale des médias de la bourgeoisie capitaliste-impérialiste occidentale, que nous vivons absolument démentiel, poussée à un niveau inimaginable, peut-être jamais vu auparavant…
    Mais là sur ces deux radios et les autres je dirais que depuis des semaines on est plutôt passés à la censure pure et simple. Mais la “doublepensée” générale et généralisée, large part de la population comprise, continue bien évidemment, l’intégralité des mensonges et de la monstruosité mengelistes que nous vivons étant exposée, et c’est bien tout l’objet ce blog, de A à Z dans les propres déclarations, études et chiffres OFFICIELS des Etats et organismes “vaccinateurs”, et même de Pfizer and co…
    Donc “évidemment TOUS les “journalistes” savent, ces deux faits, les effets secondaires, les morts et absolument tout le reste, et une large part d’entre eux sont consciemment complices et auteurs de ce crime contre l’humanité, tandis qu’une partie pratique peut-être “sincèrement” la dissonance cognitive orwellienne…

    “Nous savons maintenant que la protection disparaît très rapidement, nié au départ, reconnu par tous maintenant (encore quelques réfractaires).”

    Ca par contre oui, les merdias français le reconnaissent volontiers et même très volontiers depuis des semaines (à part qu’ils ne vont pas utiliser les termes “très rapidement” : une durée aussi courte de “protection” c’est censé être déjà “très bien” lol… (si tant est que ce pseudo-“vaccin” offre la moindre protection contre les formes graves du virus (dans tous les cas “au mieux” 30 % comme le montrent certaiens études) à ceux qui échappent aux effets secondaires et à la mort)), évidemment vu que ça leur permet de refourguer (essayer de refourguer du moins, espérons-le…) leur 3e dose de “vaccin” mengeliste !!

    • “Nous savons maintenant que la protection disparaît très rapidement ”
      Si rapidement qu’on peut légitimement se demander si elle n’a jamais existé en dehors des “études” de Pfizer & Co…

    • Si c’était vraiment reconnu, le passe aurait logiquement été annulé et non prolongé (à vie?).
      Ce matin 9/11, France cucul présentait encore le cas d’Israël comme une merveilleuse réussite. Et ce n’est pas mieux sur les radios privées, où l’on entend Deray (dit gueule) grand infectiologue devant l’éternel, approuver la vax des 5/11.
      Ces gens sont probablement stupides mais surement criminels.

  12. Étant considéré son effectif impact sur le personnel politique, ainsi que sur de nombreux vecteurs d’opinions et /ou de décisions, il serait peut-être utile que ceux des anti-injects qui le lisent régulièrement (ou non d’ailleurs) écrivent au directeur du Canard enchaîné leur désapprobation de son lamentable parti pris pro-injections, puis probablement très pro-gélules vu que la contre-information semble étrangère «au volatile ».

    Peut-on ignorer à ce point quand on est supposé bien informé et critique qu’en sus il existait depuis des années des traitements peu coûteux qui auraient éviter bien des dépenses et des dégâts plus ou moins mortels ?

    • Très bonne idée, merci. Vous m’encouragez à le faire.
      Je me faisais la réflexion ce week-end à la lecture de l’article de Sorj Chalandon en dernière page du numéro du 3 novembre, qui est caricatural, voir pathétique. Je l’ai lu pendant des années, ils ont été très critique envers Servier et l’affaire du mediator notamment. Pour moi, c’est une grosse désillusion.

    • De nombreux contributeurs de ce blog ont écrit au canard et ont arrêté leur abonnement.
      Il semble que le journal n’ait plus ni la ligne éditoriale ni les journalistes d’investigation qui brillaient auparavant par leur indépendance.

      • Vous vous illusionnez sur la ligne éditoriale du canard qui en fait n’a jamais changé, mais simplement est plus visible maintenant. Ils se sont toujours nourri des petits potins plus ou moins sulfureux leur permettant de paraitre audacieux. Comme Médiapart aujourd’hui ils ne font qu’égratigner la surface afin “que tout change pour que rien ne change”
        Ils font partie du système en étant en quelque sorte une soupape permettant d’évacuer un peu de pression avec quelques boucs émissires sacrifié pour servir les pouvoirs en place.

        • @LAIRDERIEN
          Oui, vous avez cent fois raison. Le Canard a tout du piège à gogos, et ce depuis toujours. De plus, c’est une officine douteuse qui fait souvent le sale boulot des partis ou du gouvenement. A fuir absolument.

          • comme Lairderien vous avez parfaitement raison mais il faut aller plus loin: mettre tous ces “journalistes ” de surface devant leurs responsabilités ;écrivons tous pour leur signifier que ,lors des comptes , ils ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas (c’est bien évidemment valable pour les propagandistes du petit écran )

    • Le canard valait (vaut ?) surtout pour les chroniques: ”à la barre”, ”Plouf (Jean-Luc Porquet)”, ”conflits de canard”, ”l’album de la comtesse” évidemment, …

  13. À Wuhan il y avait une épidémie d’adénovirus 7 concommittante de la covid. On est droit de se demander le rôle qu’ont joué les coinfection sars cov2 + adénovirus dans la situation là bas.
    Et on peut se demander si l’adénovirus ne revient pas en force provoquant des coinfections en masse. Et les articles qui nous parlent de ces coinfections décrivent des cas très sévères.

  14. Le JIM publie en exergue un article titré sur la toxicité de l’Ivermectine, relatant les effets secondaires observés lors de la prise de cette molécule à doses très largement supérieures aux doses thérapeutiques, tout en insistant sur son absence d’efficacité. Encore une bonne publicité. Et l’auteur a récidivé en réponse à quelques commentaires , dont le mien, dénonçant la manoeuvre, le procédé et le possible conflit d’intérêt.

  15. Attention cependant à ne pas confondre cause et effet. Pour Israël, typiquement, la troisième vague démarre mi-novembre avec une campagne de vaccination débutant le 20 décembre ; la quatrième vague démarre mi-juin et la campagne de re-vaccination démarre fin juillet. Ce n’est donc certainement pas la vaccination qui créé la vague, la vague est à chaque fois antérieure de plus d’un mois au début des campagnes.
    Après, on peut discuter du “R0” correspondant à ces débuts de vague: dans le cas d’Israël, ces fameux nombres de reproduction sont anormalement élevés, suggérant une transmission non pas par contamination aléatoire mais par un “supercontaminant” particulièrement actif en début de vague.
    Genre, une insémination?

      • On considère qu’il faut au moins 15 jours pour décéder du COVID-19, et que seule la courbe des décès nous donne un reflet correct de la réalité ( reflet car il faudrait différencier les décès dûs au Covid, des décès avec le Covid, et des simples tests positifs appelés cas : exemple , un homme passe sous un camion, il a un test Covid + à son entrée à l’hosto, et il rend l’âme peu après . Est-il mort du Covid ? ). La coïncidence des courbes des décès , en tenant compte du temps qu’il faut pour en mourir, est plus que troublante. Les courbes de « cas Covid », en tenant compte des éléments de confusion inhérents au manque de nuances encore plus important que pour les décès, ne nous donnent qu’une allure générale à interpréter avec précaution ( par exemple la courbes des cas est directement proportionnelle au nombre de patients testés : plus on teste, plus on trouve des cas-tests positifs. Si on arrête de tester, il n’y aura plus guère de cas positifs hors les hôpitaux. Donc les comportements des populations entrent en jeu directement , par exemple en cas de panique on aura obligatoirement une épidémie de tests-cas positifs, sans compter les doublons pour cause de surveillance de cas contacts….etc. On peut y ajouter l’incertitude liée au nombre de CT….etc).

      • @ BIEM,

        Vous devriez changer de lunettes parce que sur les courbes ( cas et décès) de Worldometers, pour Pfizraël, on ne voit pas du tout ce que vous expliquez.

        On voit très clairement une vague avec des pics très élevés en Janvier et février, juste après le début de la vaccination. Et contrairement à ce que vous affirmez on ne voit aucun début de 4è vague mi juin (2021), mais plutôt fin Juillet avec des sommets au mois d’ Août et septembre. Donc ces 2 évènements sont postérieurs à la vaccination et la revaccination,
        exactement le contraire de ce que vous affirmez.
        https://www.worldometers.info/coronavirus/country/israel/

        Par ailleurs, pour Pfizraël: -en 2020, sans vaccin = 3200 morts sur 10 mois, soit 320 morts/mois.
        – du 15/12/2020 (= début de la vaccination et pas le 20/12) au 15/02/2021 = 2300 morts en 2 mois, soit 1150 morts/mois= 3,6 fois plus que sans vaccin.

        Je sais bien que corrélation n’est pas causalité, mais c’est quand même troublant.

  16. Plus j’examine les courbes dans le temps, chronologie des vagues, et dans l’espace, synchronisation ou désynchronisation entre les pays selon les régions et selon les “politiques”, et plus j’ai l’impression que l’épidémie n’en fait qu’à sa tête. Les politiques vaccinales me semblent surtout efficaces pour brouiller les données et complexifier le problème.
    La première constatation certaine, c’est qu’il y a bien moins de morts du Covid si on s’occupe des gens, et notamment si on leur applique des traitements aujourd’hui largement reconnus partout où on s’est résolu à les appliquer.
    La seconde constatation certaine, c’est qu’il y a plus de morts des vaccins si on vaccine plus de gens ! ! !
    Conclusion du gouvernement : entretenons la maladie en ne soignant pas et entretenons la peur et les profits de Pfizer en imposant la troisième dose à coups de fouet : le passe sanitaire) !
    Autrefois les passes étaient l’apanage des putes, aujourd’hui cela reste vrai sauf qu’on a changé de putes et celles-là sont bien moins sympathiques et vous filent à coup sûr la chtouille !

  17. Bonjour,
    La vidéo de Gérard Maudrux devrait maintenant être libre de diffusion.
    Merci d’avance pour le lien.
    Cordialement.
    Georges

  18. Félicitations pour ce travail de fourmis. Mais…tous ces chiffres et toutes ces courbes pour essayer de prouver quoi au fait? Que nous sommes sous une manipulation politique de masse au nom d’un vaccin inutile pour une maladie presque banale. Nos encriers vont se vider, nos muqueuses s’assécher, notre énergie s’épuiser pour un résultat médiocre. C’est donner beaucoup d’importance à ces gens-là que de vouloir les contrer sur des chiffres et des courbes. Le mépris me semble plus raisonnable. Rien ne va les arrêter. Il faudrait passer à la vitesse supérieure, mais cela me semble être une utopie. C’est déprimant.

    • @Joseph
      C’est parce qu’il est tard
      De toute façon c’est déprimant
      Il faut lutter pied à pied, comprendre ce qui se passe, utiliser toutes les stratégies
      Hauts les cœurs, je vais aller me coucher..

      • Tout ce travail n’est pas seulement pour dénoncer les mensonges, mais a le grand intérêt de nous aider à savoir comment nous conduire vis à vis de ces épidémies de coronavirus.

  19. Bonsoir,
    Merci une fois de plus pour ce travail remarquable et éclairant ! De la véritable information qui donne à réfléchir.
    Mon maigre avis sur le fameux « tableau 5 » HSA / UK, en ne tenant compte que des décès agrégés (à 28 et à 60 jours) :
    – au dessous de 60 ans, avantage maigre pour les double-vaxx, mais sur de petits chiffres, sans compter les biais possibles (et les risques des vaccins sur ces tranches peu exposées par ailleurs à des formes graves du Covid). On ne vaccine pas en dessous de 18 ans en GB, je crois, les morts à déplorer dans cette tranche d’âge avaient-ils des comorbidités ?
    – 60 à 69 ans : 11, 2 morts pour 100 000 vaccinés 2 doses (ADE post vaccinaux non-compris !) / 50 morts pour 100 000 non-vaccinés (avantage de 1 à 5 en faveur du vaccin, en gros).
    – 70 à 79 ans : 32, 3 morts / versus 100, 1 (avantage de 1 à 3).
    – > 80 ans : 115, 1 morts / versus 265,1 (avantage un peu plus de 1 à 2).
    Le vaccin semble apporter un bénéfice relatif décroissant avec l’âge aux plus de 60 ans. Ce serait à creuser vraiment pour réfléchir sur les biais, comprendre ce bénéfice décroissant, et il faudrait comparer avec les ES graves des vaccins, dûment répertoriés et étudiés, par tranches d’âges
    Calcul à la louche, critiques et commentaires bienvenues !
    Cl. T.

    • Bonsoir,
      Il ne faut pas ajouter les morts dans les 28 jours avec les morts dans les 60 jours car les morts dans les 60 jours intègrent les morts dans les 28 jours. Cela ne change pas vos conclusions favorables aux vaccins.

      • Si les chiffres sont favorables aux vaxXxins, comment expliquer alors :

        2020 : 1.5 millions de morts dans le monde sans vaxXxins
        2021 : 3.5 millions de morts dans le monde et plus de 5 milliards de doses

        • @ DUCHMOL
          Ma réponse @CL. T. était relative au fait qu’il ne fallait pas ajouter les morts à 28 jours et à 60 jours mais que cela ne changeait rien aux conclusions en fonction des chiffres donnés par le ministère de la santé UK. Vos données m’intéressent car je cherche à savoir si les vaccins protègent des formes graves pour éventuellement me faire vacciner si c’est le cas. Auriez-vous un ou des liens à fournir?

          • @Robert sérieusement avec toute l’information disponible sur cette page vous vous questionnez sur ce vaxx et sa psedo-protection. Vous n’avez aucun problème avec les effets secondaires du vaxx. La troisième dose vous indique rien sur cette protection supposé contre les formes graves. Vous n’avez rien assimilé sur les autres options comme les traitements précoces etc etc ….

          • @ALAIN T
            Je fonctionne avec des chiffres. Or justement les chiffres fournis par le dernier rapport de la UK Health Security Agency cité dans l’article montrent qu’il y a moins de morts chez les vaccinés comme l’a fait remarquer CL. T. Ces chiffres sont-ils bidouillés? Y a-t-il d’autres études qui démontrent le contraire? J’ai demandé à DUCHMOL des liens confirmant ses dires, j’attends une éventuelle réponse. Si vous avez des études montrant que les vaccins n’ont aucun effet sur les cas graves et décès, je suis intéressé par les références. On ne peut pas se contenter de “on-dit”.

        • @BAF
          Le paradoxe de Simpson peut jouer si la cause de la mort n’est pas la même dans les deux groupes. Exemple il faut une certitude de covid pour le groupe des vaccinés et une simple suspicion de covid dans le groupe des non-vaccinés.

    • Pour raoult l’effet des vaccins c’était 2 fois moins de morts dans une des vidéos de l’ihu. Et le vaccin marchait moins pour les + de 80 ans.

  20. Dans un grand hôpital anglais et il n’y a aucune raison que ce soit l’exception, on n’opère plus. Les “sets” destinés au nettoyage et l’autoclave sont passés de 10 à 1. Déjà qu’en temps normal, les durées d’attente pour opérer sont longues, un risque de surmortalité est quasi inévitable. La presse a évoqué une patiente dont l’opération a été repoussée 3 fois malgré un pronostic vital engagé.

  21. un article que je viens de recevoir:

    Scandale chez Pfizer ?
    Chère lectrice, cher lecteur,

    C’est une bombe !

    La nouvelle est tellement énorme que tous les journaux ont été forcés d’en parler.

    La revue scientifique British Medical Journal vient de révéler une fraude dans les essais cliniques du vaccin de Pfizer[1].

    Les médias parlent même de « Pfizergate ».

    Selon le journaliste d’investigation Paul D Thacker à l’origine de cette enquête choc, l’étude de phase III du vaccin aurait été falsifiée[2].

    Avant de vous en dire plus, j’aimerais être bien clair : ces révélations ne viennent pas d’un blog obscur de la sphère complotiste.

    Le British Medical Journal est, avec Nature et Science, l’une des plus prestigieuses revues scientifiques au monde.

    Elle a été fondée en 1840 et c’est aujourd’hui encore l’une des plus lue dans le monde scientifique[3].

    Si une revue aussi sérieuse publie une information, c’est que celle-ci a été minutieusement vérifiée par des professionnels (surtout quand il s’agit de faire de telles accusations).

    Alors je peux vous dire que quand j’ai découvert cette enquête, j’étais sous le choc.

    Paul D Thacker a reçu le témoignage d’une directrice régionale de la société Ventavia, en charge des essais cliniques sur les vaccins anticovid, pour le laboratoire Pfizer.

    Voici ce qui ressort de cette enquête :

    L’étude ne se serait pas réellement faite en double aveugle : les données de certains patients auraient été accessibles par les soignants
    Le laboratoire aurait tardé à remonter les effets secondaires
    Les doses auraient été mal stockées, mal étiquetées et les employés mal formés
    La lanceuse d’alerte dénonce aussi une absence de suivi : certaines personnes victimes d’effets secondaires n’auraient pas été recontactées
    Ces informations ont été confirmées par d’anciens employés de Ventavia.

    Après avoir signalé à plusieurs reprises ces manquements à l’entreprise, la directrice régionale aurait alors contacté la Food and Drug Administration (FDA).

    Le même jour, elle est licenciée par Ventavia.

    Par ailleurs, la FDA, n’a jamais inspecté le site en question. Et quand Pfizer a demandé l’autorisation de son vaccin à la FDA, il n’a pas mentionné ces problèmes… et la FDA a donné son feu vert dès le lendemain !

    Les grands médias n’ont pas eu le choix de relayer ces informations, tant elles sont graves.

    En revanche, une fois encore, ils se sont empressés de relativiser la nouvelle.

    Selon eux, il ne s’agit d’un problème qui ne concerne que l’un des nombreux sites de l’essai et cela ne remettrait pas en question les résultats de l’étude[4].

    Pourtant, ces révélations sont choquantes.

    Elles suggèrent que le laboratoire et la FDA auraient caché des données compromettantes pour ne pas freiner la campagne de vaccination, quand bien même celles-ci pourraient avoir un impact sur les conclusions de l’étude.

    Et pour un scandale révélé, combien d’autres « vilains petits secrets » l’industrie pharmaceutique a-t-elle réussi à dissimuler ?

    Cela montre aussi les limites d’études menées dans la précipitation, et pourquoi nous ne pouvons pas nous fier aveuglément à celles-ci.

    Pour ma part, je continue de penser que nous devons prendre nos précautions avec ces vaccins.

    Si vous êtes vacciné ou si vous prévoyez des injections prochainement (y compris des rappels), soyez prudents.

    Préparez-vous bien, afin de limiter autant que possible les risques d’effets secondaires.

    Je vous explique comment faire dans cette vidéo.

    Cliquez ici pour découvrir la marche à suivre.

    Bien à vous,

    Nicolas Wirth

    ——————————————————————————–

    Sources :

    [1] Paul D Thacker, Covid-19: Researcher blows the whistle on data integrity issues in Pfizer’s vaccine trial, BMJ 2021;375:n2635.
    [2] “PfizerGate” ? Révélations sur des essais cliniques falsifiés par le triptyque Pfizer – Ventavia – FDA, France Soir, 3 novembre 2021.
    [3] https://www.bmj.com/about-bmj
    [4] Felicia Sideris, “Pfizer Gate” : quelle est cette affaire décrite comme “explosive” par certains ?, LCI, 4 novembre 2021.

    ——————————————————————————–

    Si vous êtes fatiguée de me lire, cliquez ici pour ne plus recevoir mes messages.

    Cette publication est éditée par PureSanté Éditions.

    PureSanté Éditions, CS 70074, 59963 Croix Cedex, FRANCE

      • Contactez le rédacteur de ce billet (Nicolas Wirth il vous dira comment vous la procurer. Sinon je l’ai en lien Uptostream mais je préférerais ne pas e mettre ici; cette vidéo étant peut-être sous copyright ou autre.

  22. Rajouté, en intégralité, sous ma publication du jour ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2021/11/07/vous-reprendrez-bien-un-dernier-petit-re-re-re-re-confinement-pour-la-route/

    Et comme souvent, je me permets de glaner des commentaires de vos intervenants qui renforcent la qualité de votre blog.

    L’heure n’est pas à la division car sinon Macron & son monde vont nous réenfermer pour la 4ème fois et risquent bien de ne promettre la sortie que pour les QRCodés 3 doses !

    Même si les promesses n’engagent que ceux qui les croient… Notre soucis, malgré la force du nombre, piske nous sommes les 99.999% c’est la police et l’armée à l’autre Cron ! Et nous savons bien que ce régime ne tient plus que par sa police…

  23. Chers Amis,

    L’argument majeur dans cette affaire, et qui résonnerait peut-être enfin de façon intelligible aux oreilles de nos dirigeants politiques et de laboratoires, est le suivant:
    On nous vend un vaccin, promu gratuitement par les personnes pré-citées et qui veulent notre bien, mais ce n’est pas un vaccin, on devrait l’appeler plutôt
    «TVA », un terme qui plaira à certains, pour « Tentative de Vaccination Aléatoire ».
    On nous vend en effet un produit qui ne correspond pas à la définition de la vaccination et de ce l’on doit en attendre:

    « En déclenchant la fabrication d’anticorps, la vaccination permet de lutter contre des maladies infectieuses potentiellement graves. On est vacciné pour se protéger soi–même, mais aussi sa famille et son entourage. La généralisation de la vaccination contre certaines maladies a permis leur éradication (…)
    Le système immunitaire est l’outil de défense qui protège l’organisme contre une infection (…)
    En réaction, l’organisme active le système immunitaire de façon plus ou moins spécifique par rapport au microbe, ce qui a pour objectif de l’éliminer, en fabriquant des anticorps (…)
    La vaccination est un moyen de protéger un individu contre le développement de certaines maladies infectieuses dues à des microbes (bactéries ou virus), avant que cette personne ne soit atteinte par ces maladies (…)
    En revanche, le corps le reconnaît comme s’il était actif et fabrique des anticorps pour l’éliminer. Ces anticorps, comme chaque fois que le système immunitaire est activé, sont conçus pour agir rapidement, mais aussi pour être gardés plus ou moins longtemps en mémoire.

    C’est cette mémoire qui permet à l’organisme de savoir se défendre immédiatement lorsqu’il rencontre à nouveau un microbe. Après la vaccination, si l’organisme est infecté par le microbe actif, il saura se défendre en mobilisant immédiatement les anticorps nécessaires et adaptés spécifiquement à la lutte contre ce microbe, empêchant ainsi la survenue de la maladie. »

    Comprendre la vaccination | ameli.fr | Assuré
    ameli.fr/assure/sante/themes/vaccination/comprendre-vaccination

    Il y a donc clairement et juridiquement tromperie sur la marchandise, ce qui devrait exposer logiquement nos contraignants à des poursuites juridiques:

    « La tromperie porte sur un des éléments énumérés à l’article L. 441-1 du Code de la consommation :
    * soit sur la nature, l’espèce, l’origine, les qualités substantielles, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;
    * soit sur la quantité des choses livrées ou sur leur identité par la livraison d’une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l’objet du contrat ;
    * soit sur l’aptitude à l’emploi, les risques inhérents à l’utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d’emploi ou les précautions à prendre »

    https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Publications/Vie-pratique/Fiches-pratiques/Tromperie

    Je suis d’autant plus sensible à la question que je suis confronté au même problème avec mon véhicule d’occasion, acheté récemment, avec plein de défauts de fonctionnement et qui ne marche donc pas correctement.
    Mais heureusement mon assurance me suit ici efficacement pour servir et valoir ce que de droit.

    Bien cordialement à vous.

    Antoine Solignac

    • > La généralisation de la vaccination contre certaines maladies a permis leur éradication (…)

      c’est sympa à entendre, mais c’est faux, juste factuellement faux. alors je sais que nous vivons une guerre de désinformation, mais si vous tendez un bâton à votre ennemie il va vous battre avec.

      Même l’emblématique variole, la vaccination a tué plus que la maladie, créant par effet buckvall des varioles hémorragiques (la forme mortelle) dans les population vaccinées. Le rapport de l’oms de l’époque explique que ce qui a éradiqué la variole c’est lorsqu’ils ont commencé à isolé les malades.

      À toutes fins utiles, je rappelle que la découverte médicale qui a sauvé le plus de vie est.. le lavage de main du médecin entre les patients.

    • Bravo et merci pour ce texte ! N’y a-t-il pas de juristes qui lisent ce blog et leurs intéressants commentaires pour nous éclairer sur les possibilités de passer à l’action via les plaintes et les tribunaux, car il semble y avoir matière à secouer le cocotier démocratiquement (j’espère!), à moins de considérer que la justice elle-même ne sera que corruption et trafic d’influence en la matière. Il y a évidemment quelques courageux médiatiques, tel Di Vizio, mais il ne peut pas assumer toute la colère du monde à lui seul ! Je suis d’autant plus remonté que mes parents âgés se sont fait rouler dans la farine par le discours officiel et les autorités et que ma mère, doublement vacciné, développe depuis 4 mois une thrombose récidivante dans un œil, apparu 48H après la 2° dose, avec un personnel médical “aux ordres” lui jurant la main sur le cœur et la larme à l’œil qu’il n’y a strictement aucune corrélation entre les 2 évènements. GRRR!

  24. Bonjour à tous,
    Je suis pharmacien et suis né en 1956, je ne suis pas vacciné car en janvier 2020 avant Covid une IRM a détecté que j’avais beaucoup de micro ischémies cérébrales et ne peut pas recevoir les traitements

    j’ai contracter le virus vers le 28 septembres sans doute à mes enfants qui avaient fait des achats dans divers magasins ( alors que je suis à la maison, ou à la pharmacie, je ne fait pas de courses le weekend depuis le début de la pandémie)
    cela a commencé comme un petit refroidissement ,
    puis plus fort, j’ai directement contacter mon médecin de famille
    et j’ai pris pendant 1 semaine 2 hydroxychloroquine ( Plaquenil ) le matin, 1 le soir et un azithromycine 500mg à jeun vers 11 h. pendant 5 jours
    cela n’a pas donné beaucoup de résultats,
    Toutes les nuits je transpirais ( sans fièvre: thermomètre à 36°1C !) et devais me lever 4 à 5 fois pour me changer et mettre un essuie de douche dans le lit tout trempé.
    Mon généraliste m’a conseillé de passer à l’ivermectine 12 mg par jour trois jours .
    pas beaucoup d’amélioration.
    La prise de sang que j’avais fait chez lui le 7 octobre indiquait 15.400 neutrophiles !!! ,une CRP de 300 et 2, 3 autres choses.j’ai reçu à la maison une valise à oxygène car ma saturation tournait entre 92 et 96% !
    Suivant le conseil de mon généraliste au vu des neutrophiles, je suis passé à 3 x 1 gr d’amoxycilline et 32 mg de Medrol le matin,
    cela allait un peu mieux ,
    bien que je maigrissais à vue d’œil :
    70.5 kg le 28 septembre , j’étais à 64.2 kg le 8 octobre, pour 1.74m
    j’ai pris 5 jours la pénicilline et suit retourné le 14 chez le généraliste : examen complet, prise de sang et voyant mon essoufflement :
    d’urgence un scanner coupe fine des poumons,
    par chance je connaissais un médecin âgé dans un centre disposant de ce matériel, il a réussi à m’intercaler entre 2 patients et le lendemain matin 15 octobre 9 h je faisait cette radio
    une heure après la clinique me sonnait pour que je rentre aux urgences le plus vite possible car la radio était plus que mauvaise : 25 % de mes poumons étaient atteints.
    A 11 h j’étais en blouse d’opéré avec baxter et tout le tralalala.
    nouvelle prise de sang à la clinique le 15 à 11 h 30.
    entre temps, rien pas de nouvelles, j’avais des difficultés à inspirer mais bizarrerie l’oxymètre donnait 97 %
    vers 14 h l’urgentiste est revenu : ma CRP était tombée à 4 !!!, mes neutrophiles 4500 et tout le reste bon !!!
    il m’a dit de quitter les urgences et rentrer chez moi en surveillant continuellement ma saturation, qui devait rester au dessus de 92.%
    J’ai réfléchis à cette situation et
    La seule chose que j’ai fais le 14 soir en pensant aux vieux remèdes d’avant guerre utilisé lors d’infections virales et surtout grippe: .
    j’ai pris 1 aspégic 1000 vers 20 h et le 15 matin , idem ,puis la suite que j’ai expliqué.
    De ce fait, j’ai continué à en prendre +/- 4 x aspégic 1000 par jour et la situation est redevenue normale en 2 jours, car le lundi 18 je travaillais normalement,
    Dans les prises de sang, j’ai constaté que le 14 j’avais 4.5 de globules rouges et le 15 à la clinique j’étais tombé à 4 idem l’hémoglobine , et l’hématocrite.
    Du coup j’ai fais faire des injections de cyanocobalamine- Vit B12 ( boite de 10 ampoules à 1 mg/ ml : 12 €)qui est aussi un vieux remède en IM :
    3 mg le 20/10, 4 mg le 23 /11 et 3 mg le 26 octobre.
    J’ai récupéré mon poids , ma force, 99% sat jour et nuit sans oxygène.
    il y a une légère gène respiratoire, qui disparaît.
    J’en ai parler au vieux médecin de la clinique et il m’a expliqué que l’an dernier au début du Covid ce traitement a été utilisé avec de bon résultats car :
    l’Aspegic est un anti-inflammatoire puissant, un antipyrétique, un fluidifiant du sang , un anti viral, et antalgique.
    La vitamine B12 est nécessaire à la fabrication de l’hémoglobine et des érythrocytes dans la moelle des os long et il n’y a pas d’hypervitaminose connue.
    Voila
    je crois que j’ai été contaminé par le variant delta et que le dernier traitement que j’ai pris a interférer avec sa virulence et ses effets sur le sang et les poumons ( avis personnel)
    Si cela peut servir , je me suis vu réellement mort par asphyxie !
    Louis Philippe

    • Bonjour Louis!
      la question qui me vient à l’esprit: n’auriez vous pas fait une surinfection bactérienne ?, étiez vous vacciné contre le pneumocoque en particulier ?…

      • c’est ce que l’on a cru en voyant le nobre de neutrophile, pourtant il n’y avait ni toux, ni migraines ni difficulté respiratoire à ce moment, c’est venu par après,
        mais c’est idiot, du jour au lendemain que j’ai pris cette antiquité d’Aspegic, cela a été mieux à tout point de vue !
        Et je pense également que la cyanocobalamine a joué un rôle également surtout avec les doses que on a injecté ( pas on dort comme un bébé après celle ci)

        • Cela me rappelle que j’ai eu la dengue en Martinique en 1977 avec hallucinations, amaigrissement important etc… soignée à la maison avec poudre “viscéralgine verte” pendant 15 jours et rien d’autre. Au final, je me suis rétablie!

      • depuis 1989 début de ma profession, je n’ai jamais été vacciné pour la grippe ou le pneumocoque,
        j’ai été en tant que pharmacien d’officine sans assistant confronté à beaucoup de maladie , je suis situé dans le quartier européen à Bruxelles et c’est un va et viens incessant de personnes du monde entier , et je suis très rarement malade ( sans doute immunisé par tous ces contacts )
        je n’ai jamais arrêté de travailler depuis le début de la pandémie en, respectant les gestes barrières , l’aération de l’officine , l’usage d’un appareil DAIKIN désinfectant l’air jour et nuit,..

    • Merci pour votre témoignage,qui est qd même inquiétant;L’efficacité des traitements précoces est maximale si le ttt est pris au tout début,après l’efficacité est moins bonne.Quel a été le délai entre les 1°signes et la prise du ttt oral?

    • Peni ou Amoxy ? Bof. Pas ou peu actifs sur les microbiotes. Les protocoles avec Hcq ou Iver, c’est toujours Azi ou Doxy, dès le premier jour. Ceci dit ces traitements précoces sont censés améliorer selon les stades de 50 à 75%, il n’a jamais été dit 100%. Vous vous en êtes sorti avec du mal, bravo. Est-ce que cela aurait été pire sans traitement ? Personne ne le saura jamais, peu importe, l’essentiel, c’est le résultat.

      • amoxycilline 100mg matin , midi et soir après repas pendant 5 jours, avec jour 1 les 3 grammes en une fois comme dose de charge pour eviter d’être sous la cmi

        • Pour l’ivermectine le dosage préconisé est de 0,3 à 0,4mg / kg,
          dès le début et vous l’avez commencée au 6e jour à faible dose (12mg/jour), et que pendant 3 jours. ( durée du traitement insuffisante et dosage trop faible, donc difficile d’en tirer un enseignement)
          L’aspirine simple est bien préconisée dans les protocoles et sous la forme aspegic semble présenter encore une meilleure solution comme vous nous le confirmez par votre expèrience.
          Merci pour votre témoignage

    • Très intéressant ! Si une structure collationnait toutes les expériences comme la vôtre et les hiérarchisait on aurait des bonnes réponses !
      (Mais les grands pontes du Ministère se foutent bien des observations d’un vulgaire pharmacien de quartier)

  25. Je ne comprends pas d’où viennent les chiffres que vous avancez à partir du rapport de la UK Health Security Agency .
    Ils ne sont pas cohérent avec le tableau page 20 du dit rapport.

    • En effet, les chiffres de la table 5 sont directs et sans confusion; analyser les taux plutôt que les chiffres bruts est plus juste. Interessants et non commentés dans ce billet sont les taux de contamination de cette même table 5 qui eux montrent clairement que les vaccinés s’infectent davantage que les non-vaccinés, pour l’instant sans réel impact sur les formes graves du COVID.

      • Intéressants c’est à voir. Tant que le CT d’un test PCR n’est pas mentionné, ça peut être du flan ! Tout comme on ne sait pas si un examen complémentaire a eu lieu mettant en évidence la présence réelle du virus. Tout comme il est impossible de connaître l’état du patient avant le décès et avant l’infection.
        Il y a vraiment des épidémiologistes qui n’ont rien de foudres de guerre en mathématiques. A moins qu’ils disposent de données non dévoilées (bonjour la transparence dans ce cas !), ce qui est publié dans ces comptes rendus ne permet pas de tirer de conclusions et encore moins des hypothèses quant à une efficacité des “vaxxins”. Pire; à force de vouloir tout prouver, ils aboutissent un un début de constat d’échec total quand on lit entre les lignes.
        Quand on en reviendra à l’essentiel, à savoir qui a déjà isolé ce virus “entier” vivant et est capable de nous le montrer, in vivo ou à défaut in vitro; on pourra avancer.
        En Alberta (Canada), celui qui, soumis à une amende pour non respect des consignes sanitaires en décembre 2020, a posé la question en juillet 2021 à la représentante pour l’Etat du Ministre Canadien de la Santé.
        Réponse “on est incapable de vous montrez ce que vous demandez” ! (c’est pas du mot à mot mais pas loin).
        Conséquence: Toutes les mesures de restriction ont été levées dans cet Etat du Canada avant d’affronter un procès!
        Les données de cette affaire sont sur Internet.
        Les Représentants de l’Etat d’Alberta ont somme toute joué fin, puisque en évitant le procès, ils ont protégé le Ministre et évité une extension de la disparition des mesures à tout le pays.
        Là-bas aussi ils font une mauvaise soupe !

    • Le tableau le plus clair est le 4, page 18, décès par tranches d’âges et statut vaccinal. Je constate que sur les 3025 décès, 2793 soit 92%, sont concentrés sur les 3 dernières tranches d’âges, soit les plus de 60 ans. Sur les 2793 décès de ces tranches, 292 étaient pas vaccinés, soit 14%, ce qui doit correspondre au taux de non vaccinés de ces tranches dans la population générale. Les chiffres que j’ai calculé le sont à partir de ce tableau (pour les plus de 80 ans cités).
      Ensuite on peut aller prendre telle ou telle tranche, pour sortir des résultats différents, mais ce n’est pas le gros des troupes. Effectivement, plus on descend en âge, plus cela semble favorable aux vaccinés, mais pour l’affirmer, il faudrait aussi les taux de vaccination de la population par tranche d’âge. Dans ces catégories à petit nombre et plus jeunes, il faudrait aussi peut-être y ajouter les décès dûs au vaccin, ce qui peut alors changer les résultats sur un petit nombre. Sans compter les problème à venir. Je pense à ce recordman mondial d’apnée, avec sa myocardite 8 jours après la seconde dose, son bilan cardiaque, ses valves aortique et tricuspide qui fuient, d’après ce que j’ai lu sur le sujet, je ne donne pas cher de sa peau dans les 5 ans, sauf greffe cardiaque. Ces cas doivent faire partie du bilan des décès covid avec et sans vaccins.

      • Sur les 2793 décès, 390 étaient non vaccinés et 2317 vaccinés 2 doses.
        Le pourcentage de vaccinés 2 doses par tranche d’âge est donné page 12, il est supérieur à 88% pour les plus de 60 ans. Pour 1 dose c’est plus de 91% (page 11).
        Le pourcentage de non vaccinés est donc inférieur à 9% pour les + de 60 ans!
        Cela semble cohérent avec les données du tableau 5.

  26. Tout d’abord il ne faut pas oublier que les vaccinés sont en moyenne plus fragiles que les non vaccinés. C’est flagrant pour les enfants qui sont à la fois moins vaccinés et moins sujets aux formes graves alors qu’ils ne sont pas à l’abri de la positivité (qui n’est pas la maladie).
    Enfin il ne faut pas oublier la saisonnalité des maladies respiratoires. Il y a pratiquement 50% de décès, toutes causes confondues, en plus à la mauvaise saison. Et bien entendu si l’on suit la mortalité dans la sous-population (les vieux avec comorbidités multiples) fournissant l’essentiel des victimes du covid, alors ce n’est pas 50% de plus mais certainement infiniment plus (qui dispose du taux de mortalité des plus de 80 mois par mois ?). Pour ces raisons, il me semble assez naturel qu’il faille s’attendre aussi chez nous (avec un peu de retard) à une recrudescence de la mortalité mais pas forcément à un taux de morts avec covid en croissance. Le bon indicateur serait le ratio mort avec covid/mort sans covid mais il est soigneusement occulté car sans doute pas assez anxiogène.
    Enfin il est bien évident que les individus en bout de course perdent rapidement une immunité acquise par vaccin, si tant est que le vaccin ait pris chez eux , ce qui n’a rien d’évident. C’est hélas naturel et il ne faut pas rêver d’un vaccin contre la mort pour ceux qui sont en bout de course.

    • Il faut juste une courbe des mortalités toutes causes. Tout le reste est de la manipulation de statisticiens cherchant à défendre chacun sa thèse. que le vieux vacciné meurt du covid, d’un cancer d’un avc ou d’une crise cardiaque il est mort de la même manière.
      Les théories et les études manipulées ne veulent pas dire grand chose : seule la mortalité toute cause à un intérêt.

      • Vous semblez parfaitement capable de manier un tableur, alors téléchargez les fichiers des Décès Insee, ils sont complets environ 2 mois après la date du mois indiqué en raison des canaux multiples de remontées (décès à l’Etranger entre autres). Facile d’en tirer ces fameuses données de surmortalité … ou pas; puisque là les chiffres sont fiables (fichiers nominatifs !) et non entachés par diverses autres considérations (pas de notion de décès avec ou du covid, par exemple !)

    • “(qui dispose du taux de mortalité des plus de 80 mois par mois ?).”

      L’INSEE bien sûr, fichiers nominatifs en plus ! Bon faut extraire les données mais ce sont des fichiers excel, quelques formules de calcul et c’est en clair ! Vous pouvez ainsi faire vos propres stats en incluant la date, le mois, l’âge le lieu, etc…
      seul problème attendre environ ou 2 mois que toutes les données arrivent. Mais les fichiers ayant toujours la même structure vous pouvez les importer plusieurs plusieurs fois pour mettre à jour.
      Avec ça vous aurez le nombre de décès toutes causes fiable sur la période que vous voulez.
      A comprer avec les données de décès de Geodes par exemple…
      Amusant si vous avez du temps !
      Ah un petit rappel, on commence ici ou là à reparler de la grippe, tient donc !

  27. Les exemples de personnes en fin de vie déclarées mortes du Covid sont légions. D’après des études réalisées dans plusieurs pays, dont USA, UK, Portugal, Italie, on sait maintenant que 5% environs des personnes sont réellement mortes DU Covid. En est-il encore de même aujourd’hui ? Et s’il y a plus de morts chez les jeunes, est-ce à cause du Covid ou du vaccin ?

    • Les jeunes mort-es du covid, sont morts du covid !
      Les jeunes mort-es du vaccin sont morts de comorbidités !

      De la même manière:
      Les gens soignés en traitement précoce, auraient guéris seul-es (”98% guérissent tout seul”)
      Les vacciné-es malades qui survivent c’est grâce au vaxxins !

      ….

      • J’apprécie cette saine analyse et je renchéris derechef :
        En 2020, dans les EHPAD, les anciens mouraient du Covid.
        En 2021, après le vaccin, ils meurent de vieillesse

  28. Bonjour, merci pour cette analyse du rapport anglais que je suis aussi depuis longtemps. Il y a aussi la table 5 de “death rates per 100,000 people”. Celle ci montre clairement que les vaccinés ont un taux de mortalité et d’hospitalisation moins élevés que les non-vaccinés, de manière significative pour les tous les groupes d’âge. Comment réconcilier les données de la table 5 avec votre conclusion que les vaccines semblent plus frappés de formes graves que les non-vaccines (qui vient de votre analyse des donnes de la table 4 de chiffres brutes)? Il me semble que les données de la table 5 ont raison car plus directes mais je voulais avoir votre avis. Merci encore!

    • > Il y a aussi la table 5 de “death rates per 100,000 people”. Celle ci montre clairement que les vaccinés ont un taux de mortalité et d’hospitalisation moins élevés que les non-vaccinés, de manière significative pour les tous les groupes d’âge.

      Comme nous n’avons pas la liste des cas individuels et faire le travail nous même nous ne pouvons pas faire confiance aux tableau récapitulatifs. Nous ne savons pas comment sont regroupés les gens sur quels critères. Nous ne pouvons pas vérifier les données, nous sommes obligés de faire confiance. lol.

      regarder quelques vidéos de pierre qui décode l’éco… Ce genre de truc ne sert qu’à rassurer celui qui en a envie. Juste une superpositions de morts toutes causes, classe d’age par classe d’age. Vous discutez de chiffres dont vous ne connaissez pas la provenance. Et qui ont été agglomérés de manière à fournir ce qu’ils avaient envie de montrer

      • Je suis d’accord avec vous, on est là sur beaucoup trop de suppositions et beaucoup trop de variables inconnues.
        Il faudra laisser le temps au temps; on ne fait pas de bonnes statistiques avec des données foireuses ou incomplètes.
        Pour moi on ne peux rien tirer de ces comptes rendus. Ils ne sont pas faits pour ça, en plus d’être tendancieux.
        On a sans doute affaire à la même technique d’intoxication intellectuelle que chez nous en version plus “soft” et un peu plus rigoureuse dans le report des données (ils n’ont pas, comme nous, 75 %-donnée corrigée- de non vaxx hospitalisés ayant fait de formes graves !). Pourquoi en serait-il différemment puisque ils sont fabricant de vaccins (AstraZeneca !)
        En poussant les raisonnements à l’extrême que vont-ils dire s’il y a 100 % de vaccinés ?
        La seule conclusion “utile” est que la “vaccination” ne semble d’aucune efficacité pour stopper la propagation du virus. En plus d’avoir peut-être un effet délétère accélérateur dans certains cas et certaines situations (saisonnalité, immunité ou état de santé individuel…), pouvant aggraver la maladie (un comble en quelque sorte !).
        En cela la pseudo universalité de ces produits est mise en échec et les médecins seraient sans doute bien avisés de reprendre les choses en main, s’ils ne veulent pas perdre définitivement la confiance des “patients” en plus pour certains de se retrouver devant les Tribunaux.
        Pour ceux qui n’ont pas vu passer, la grippe serait un des effets délétères évoqués. Injectés en étant porteur de ce virus des recombinaisons peuvent aggraver la maladie Covid (ou grippe, à savoir comment sera testée la personne). Il y a désormais au moins une étude, de même que la comparaison avec un ou des virus de rhume(s) qui seraient eux…”protecteurs”.

    • Ces taux de décès sont calculés selon les populations vaccinées / non vaccinées. Le problème est qu’on ne peut pas comparer deux populations qui ne sont pas les mêmes.
      Par exemple, dans les non vaccinés, on trouvera davantage de personnes qui n’ont pas accès aux soins, car paupérisées (SDF, toxicos…) et donc avec une santé beaucoup plus fragile.

      • Ce n’est même pas le problème.
        Imaginons même que les vaccinés meurent moins, si cela tue plus de non vaccinés est-ce intelligent ? Alors vaccinons tout le monde ?
        ok… combien de gens crevant du vaccin ? plus on vaccine, plus il va y en avoir… plus les maladies opportunes, par exemple des cancers foudroyants. alors peut être que le vaccin n’est pas responsable, peut être pas.

        Donc comme la vie est multifactorielle, la SEULE étude possible est de regarder la mortalité toute cause. si en 2021 avec le vaxXxin, il y a plus de morts qu’en 2020 sans vaxXxin alors le vaxXxin tue des gens. c’est simple et imparable.

      • Imaginons que l’on veut regarder ce genre de truc parce qu’on a rien à foutre de ses journées…

        Pour chaque cas, il faudrait
        1. une autopsie pour avoir la cause réelle du décès. Classer au pif sur un coin de table, pourquoi pas car de toute façon le mec est mort.. mais ensuite si on veut faire des études et des stats dessus, il faut de grandes certitudes.
        2. le statut vaccinal véritable (les numéros de lots pour les vaccinées, les dates des vaccins et une sérologie pour mettre de coté ceux vaxXxinés par erreur au sérum phy)
        3. un état des comorbidités. Le mec en stade terminal d’un cancer… je sais pas si on doit le compter dans cette étude sur les vaxXxins. VaxXxin ou pas, covid ou pas…
        4. les gestes médicaux prodigués. Une personne morte avec du doliprane, c’est pas la même qu’une personne avec un optiflow ou une avec une picouse du rivotril.

        Sans ces informations les tableaux ne veulent rien dire. on peut même ajouter une 5ème colonne (ah ah ah), au moment de la mort le reste à vivre. Ainsi une personne de 85 ans à un reste à vivre de -2 et un enfant de 15 un reste à vivre de 68. Une fois qu’on aura ces chiffres (en comptant TOUTES LES MORTS quelques soient les raisons) on pourra décider si le vaxXxin protège ou pas.

        si on veut faire de la science (et pas du journalisme) Avec un financement adéquat, je peux faire ce type d’étude si on me donne accès aux données. C’est juste un travail de fourmis de récolter les datas. ligne par ligne et pas à la louche à soupe dans des basées de données. sauf si on veut refaire un lancetgate…

        • D’accord encore une fois ! Il faut arrêter de vouloir trouver des explications où il n’y en a pas; faute de données réellement exploitables !
          N’est-ce pas la question que pose finalement notre précieux médecin ?

    • Pour moi le tableau le plus clair est le 4, page 18, décès par tranches d’âges et statut vaccinal. Je constate que sur les 3025 décès, 2793 soit 92%, sont concentrés sur les 3 dernières tranches d’âges, soit les plus de 60 ans. Sur les 2793 décès de ces tranches, 292 étaient pas vaccinés, soit 14%, ce qui doit correspondre au taux de non vaccinés de ces tranches dans la population générale.
      Ensuite certains vont aller chercher telle ou telle tranche, pour sortir des résultats différents, mais ce n’est pas le gros des troupes. Effectivement, plus on descend en âge, plus cela semble favorable aux vaccinés, mais pour l’affirmer, il faudrait aussi les taux de vaccination de la population par tranche d’âge. Dans ces catégories à petit nombre et plus jeunes, il faudrait aussi peut-être y ajouter les décès dûs au vaccin, ce qui peut alors changer les résultats sur un petit nombre. Sans compter les problème à venir. Je pense à ce recordman mondial d’apnée, avec sa myocardite 8 jours après la seconde dose, son bilan cardiaque, ses valves aortique et tricuspide qui fuient, d’après ce que j’ai lu sur le sujet, je ne donne pas cher de sa peau dans les 5 ans, sauf greffe cardiaque. Ces cas doivent faire partie du bilan des décès covid avec et sans vaccins.

      • Vous avez raison, pour utiliser effectivement la table 4, il faut y associer le taux de vaccination pour chaque tranche sinon le résultat sera trompeur. Au RU, nous sommes a plus de 90% de vaccination pour les plus de 65 ans. Pou éviter toute confusion, la table 5 avec ces taux directs d’infection, hospitalisation et décès par tranche d’âge pour 100,000 personnes nous donne une meilleure idée directe de l’efficacité des ces vaccins. Encore mieux, je vous recommande de consulter le rapport Week 36 pour suivre l’évolution de ces taux dans le temps (et donc l’effet des vaccins dans le temps). Cette comparaison montre clairement que le taux d’infection a significativement augmenté chez les vaccinés dans les 6 dernières semaines, confirmant la perte progressive de protection des vaccins. En revanche, les taux d’hospitalisation et de décès n’ont pas bougé (encore?). A suivre…

        • Je pense, et cela ne peut se voir ici, que les infections sont de moins en moins fortes, cf ma courbe descendante de cas ou décès depuis 18 mois, signant (je l’espère) bientôt la fin. Taux d’hospitalisations et de décès devraient diminuer, tant chez les vaccinés que chez les non-vaccinés. Les chiffres UK semblent montrer qu’il y a peu de différence dans ces deux catégories, ce que confirme l’étude Pfizer à 6 mois : 14 décès d’un côté, 15 de l’autre.

  29. Une explication -qui sans doute ne vaut rien- à cette énigme britannique ?

    Être réinfecté de façon plus grave par le (même virus, celui de WU HAN mais un nouveau virus recombiné), quand on n’a plus du tout d’immunité naturelle, serait une sorte d’explication.

    Le retour du virus chinois, avec cette fois, un supplément acquis par une recombinaison, avec un gain de fonction trouvé dans le monde animal (à chercher et démontrer), et lui donnant plus une virulence accrue pourrait être une explication à cette situation énigmatique de l’Angleterre.

    Avec, cette fois, un virus trouvant un champ d’expansion presque entièrement libre laissé par la première vaccination fort pratiquée (efficace à 95 % dit-on).

    A jouer aux apprentis sorciers, voilà le retour du boomerang !

    • > un supplément acquis par une recombinaison, avec un gain de fonction trouvé dans le monde animal (à chercher et démontrer)

      encore une histoire de pangolin qui aurait été mordu par une civette qui avait copulé avec une chauve sourie ? Ou alors il y a maintenant des visons sodomisés par des diptères infectés ?

      le gain de fonction, en général c’est dans un labo qu’on le fait 🙂

  30. Officiellement, l’Ivermectine n’a toujours pas fait la preuve de son efficacité malgré les nombreuses séries publiées. Qu’en est il maintenant officieusement, et y a t’il des pays qui se sont résignés à la recommander ? avec quels résultats ?

    • Voir Uttar pradesh (état indien) félicité par l’OMS pour sa prise en charge de l’épidémie (distribution de kit, avec l’Ivermectine en quasi ”porte à porte”)

      Maintenant, je me permets à mon tour quelques observations et questions:
      Officiellement, la stratégie vaccinale n’a toujours pas fait la preuve de son efficacité malgré les nombreuses séries publiées. Qu’en est il maintenant officieusement, et y a t’il des pays qui se sont résignés à la recommander ? avec quels résultats ?

    • Consultez le blog de P Gibertie qui communique régulièrement sur ce sujet des pays ou régions du monde qui traitent avec l’ivermectine.
      Attention aux États Fédéraux, comme USA, Brésil, Inde etc…où la politique suivie peut être très différente d’un Etat à l’autre.

  31. Je ne reviens pas sur les données UK si ce n’est pour effectivement remarquer une petit pic de décès ayant débuté précisément avec le début de la troisième dose début octobre. Ce pic a duré un mois et actuellement on observe une décroissance. On ne peut tirer de conclusion. Un autre éclairage la comparaison Israël Palestine. La comparaison est intéressante du fait de la proximité géographique climatique et de la disparité en terme vaccinal. Ainsi en Israël au 15 juillet la vaccination complète intéresse 60% de la population. En Palestine il faut attendre octobre pour qu’il y en ait 20%. Par ailleurs Israël a débuté l’administration d’une troisième dose début août, concernant maintenant début novembre près de la moitié de la population. Or si nous considérons les courbes de mortalité, indicateur peut-être le moins biaisé, que voyons nous. En Israël rebond épidémique à partir du 31/7. Évolution identique en Palestine 15 jours plus tard fin juillet. Le sommet de la cloche est observé ds deux côtés mi septembre et la fin là aussi simultanément au 1 novembre. Si tel le Béotien nous considérons ces résultats d’un œil brut nous conclurons que le vaccin n’influence absolument pas la survenue de pics épidémiques, sont ils moins sévères est une autre question et je ne m’avancerai pas car si il y a amélioration la raison ne peut en être que multifactorielle. Deuxième point, si nous observons Israël, Palestine, UK on peut observer que l’administration de la troisième dose n’a aucune traduction sur la forme des courbes.

    • @Jacques Corallo
      Béotienne je suis pas de doute, vous écrivez ‘ si nous considérons ces résultats d’un œil brut nous conclurons que le vaccin n’influence absolument pas la survenue de pics épidémiques’
      mais vous indiquez une augmentation des morts là et au moment de la 3eme dose (Israël), le temps que la contamination se propage vers les non-vaxx (Palestine) puis le déclin (naturel) de toute épidémie.
      Toujours plurifactoriels et dans tous les sens (certes même conditions climatiques mais génétique+épigénetique+nourriture+accès aux soins différents…) Mais en absence de variant
      Pour moi la 3ème dose est très suspecte, où est mon erreur de compréhension sinon?

        • C’est peut-etre plus compliqué.

          Les vaccinations ont été faites en creux de vagues, normal, mais en début de remontée. Normal aussi, on attend le dernier moment.
          Donc, peut que la 3 ème dose n’a pas d’effet “montee”, mais que simplement, elle ne l’empêche pas.

          En palestine, la montée est un peu décalée. Peut-être par contagion d’Israël, mais si on admet que avant la 3ème dose, la courbe israelienne remontait, c’est le virus qui se promène, tt simplement.
          Donc J Coeallo est peut-etre et même sans doute dans le vrai.
          La 3 ème dose accélère peut-être aussi la vague, car les vax sont peu prudents, ou parce que effectivement la vaccination amplifié la contagion au début,ou parce que on compte malade covid des malades vacc.
          Mais c’est un autre problème.

      • Et si les morts attribués au covid des vaccinés (pas d’autopsie) était des morts du vaccin ?

        quitte à se poser des questions…

  32. Une membre de ma famille en Angleterre 47 ans physiquement en forme mais un peu asthmatique, deux fois vaccinés février, a attraper le Covid deux fois depuis. La prémière fois légèrement en mai, la deuxième, il y a un mois, il était assez malade.

    • L’ivermectine est une des solutions pour éradiquer ce delta. Les injections ne font que détruire nos anticorps. Voir les états indiens qui utilisent ivermectine.

  33. Une membre de ma famille en Angleterre 47 ans physiquement en forme mais un peu asthmatique, deux fois vaccinés février, a attraper le Covid deux fois depuis. La prémière fois légèrement en mai, la deuxième, il y a un mois, il était assez malade.

  34. A refuser d’observer les données par tranches d’âge vous arrivez à des conclusions opposées à celles du rapport que vous citez, sans rapporter l’essentiel: The rate of hospitalisation within 28 days of a positive COVID-19 test increases with age, and is
    substantially greater in unvaccinated individuals compared to vaccinated individuals.
    The rate of death within 28 days or within 60 days of a positive COVID-19 test increases with
    age, and again is substantially greater in unvaccinated individuals compared to fully vaccinated. “Factuel”, vraiment ?
    individuals.

    • Sauf que, comme en France, la définition d’un hospitalisation covid n’est pas la même pour les vaccinés et les non-vaccinés.
      Il n’y a pas d’obligation de test pour les vaccinés: la présence de symptome suffit pour les considérés covid.
      Les non-vacc sont sytématiquement testés (avec quelle sensibilié? combien de cycle d’amplification?).
      A cela se rajoute le fait que “complètement vacciné” = 2 ou 3 doses + 14 voir 21j. Ce qui masque d’emblé, un éventuel problème d’ADE (qui par définition apparait rapidement après les injections puisque les 2 ou 3 doses -14 ou 21j sont considérés comme non vaX.

    • Le tableau 3 celui dont vous parlez me semble t-il page 17 dit qu’on doit se reporter au 5 page 20 (puis pages 13-15) et si les non vaxx sont touchés, si je comprends bien les dc sont parmi les vaxx
      Explications fallacieuses ( je suppose que les vax se testent moins et qu’on ne soigne toujours les plus agés non vax et il rajoute le super argument : un vax n’est pas efficace à 100% et mieux vu qu’il y a plus de vax que non vax c’est normal qu’on les retrouve à l’hosto !!!…) page 14 : Le taux de test COVID-19 positif varie selon l’âge et le statut vaccinal. Jusqu’à l’âge de 29 ans, le taux de test positif au COVID-19 est sensiblement plus faible chez les personnes vaccinées que chez les personnes non vaccinées. Chez les personnes âgées de plus de 30 ans, le taux de test COVID-19 positif est plus élevé chez les personnes vaccinées que chez les personnes non vaccinées (tableau 5). Cela est probablement dû à diverses raisons, notamment des différences dans la population des personnes vaccinées et non vaccinées ainsi que des différences dans les habitudes de test.
      Le taux d’hospitalisation dans les 28 jours suivant un test COVID-19 positif augmente avec l’âge et est nettement plus élevé chez les personnes non vaccinées que chez les personnes vaccinées.
      Le taux de DECES dans les 28 jours ou dans les 60 jours suivant un test COVID-19 positif AUGMENTE AVEC l’AGE et, là encore, est nettement PLUS élevé chez les personnes NON vaccinées que chez les personnes entièrement vaccinées.
      Interprétation des données / Ces données doivent être considérées dans le contexte du statut vaccinal des groupes de population présenté dans la suite de ce rapport. Dans le contexte d’une couverture vaccinale très élevée dans la population, même avec un vaccin très efficace, on s’attend à ce qu’une grande partie des cas, des hospitalisations et des décès surviennent chez des individus vaccinés, SIMPLEMENT parce qu’une plus GRANDE PROPORTION de la population EST vaccinée que non vaccinée et qu’aucun vaccin n’est efficace à 100%.
      Cela est d’autant plus vrai que la vaccination a été privilégiée chez les personnes les plus sensibles ou les plus exposées à une maladie grave. Les personnes appartenant à des groupes à risque peuvent également être plus exposées à une hospitalisation ou à un décès dus à des causes autres que le COVID-19, et peuvent donc être hospitalisées ou mourir
      AVEC le COVID-19 plutôt que DU COVID-19.
      Le statut vaccinal des cas, des patients hospitalisés et des décès ne doit pas être utilisé pour évaluer l’efficacité du vaccin en raison des différences de risque, de comportement et de dépistage dans les populations vaccinées et non vaccinées. Les taux de cas dans les populations vaccinées et non vaccinées sont des taux bruts qui ne tiennent pas compte des biais statistiques sous-jacents dans les données. Il est probable qu’il existe des différences systématiques entre les populations vaccinées et non vaccinées, par exemple :
      – les personnes ENTIEREMENT VACCINEES peuvent être PLUS SOUCIEUSES de leur SANTE et donc plus SUSCEPTIBLES de se faire TESTER pour le COVID-19 et donc plus susceptibles d’être identifiées comme un cas (d’après les données fournies par le NHS Test and Trace)
      – un grand nombre des personnes qui étaient en tête de la file d’attente pour la vaccination sont celles qui présentent un risque plus élevé de contracter le COVID-19 en raison de leur âge, de leur profession, de leur situation familiale ou de problèmes de santé sous-jacents.
      – les personnes entièrement vaccinées et les personnes non vaccinées peuvent avoir un COMPORTEMENT DIFFERENT, notamment en ce qui concerne les interactions sociales, et peuvent donc avoir des niveaux d’exposition différents au COVID-19
      – les personnes qui n’ont jamais été vaccinées sont plus susceptibles d’avoir attrapé le COVID-19 dans les semaines ou les mois précédant la période des cas couverts par le rapport. Cela leur confère une certaine immunité naturelle contre le virus pendant quelques mois, ce qui peut avoir contribué à un taux de cas plus faible au cours des dernières semaines.
      taux de cas plus faible au cours des dernières semaines

  35. @jean Luc à propos de l’immunosenescence.
    Il semblerait( Marc Girardot du CSI de jeudi dernier) que cette notion signifie surtout un plus long délai à la mise en route effective du système immunitaire.
    D’ou l’interet des traitements précoces ET préventifs( vit D ,zinc…)
    Qui fort « opportunément «  ne sont pas mis en avant avec ,par exemple,des spots radio ou télé,qui remplaceraient avantageusement ceux qui nous sont infligés depuis des mois et au cours desquels il n’est jamais dit d’aller consulter son médecin….nouveau concept sans doute🧐

    • > cette notion signifie surtout un plus long délai à la mise en route effective du système immunitaire.

      elle signifie surtout que les vieux ne séro-convertissent pas ou peu (le vaccin à peu d’effets si ce n’est de faire vendre au labos et faire gagner les primes rosp aux médecins ( en plus de l’acte)). le SI est à bout de souffle, comme la personne.

  36. Merci
    Être dans la réalité permet d’être dans la réalité, votre travail est précieux.
    Ne pas rendre malade les enfants
    liberté
    Ne pas modifier génétiquement les enfants
    égalité
    Ne pas tuer les enfants
    fraternité

    • Ces chiffres confirment surtout que le vaccin ne sert
      d’abord à rien contre l’épidémie
      ensuite à un petit quelque chose pour les nombres de cas ( en supposant que les vaccinés se testent autant que les non vaccinés et dans les mêmes conditions
      enfin accroissent la probabilité de décès.

      et on ne parle pas des morts des jeunes – et des vieux- dues aux injections
      ni du coût pour les finances publiques, qui vont voir réduire tout ce qui se rapporte à la sécu..sauf pour les vaccins
      Bref, plus nuisible, c’est difficile.

      Encore merci pour ces synthèses Zola!

      • N’oublions pas non plus que les nombre de cas, c’est beaucoup du bla bla bla, puisqu’on ne sait jamais quelle est le niveau de l’amplification des tests utiliés à un moment donné, qui semble t-il a varié dans le temps et selon les besoins (volonté de faire peur, ou de faire croire à une amélioration de la situation au bon moment, est ce que je me trompe?) …) et qu’ils ne sont aucunement fiables, de surcroit utilisés différemment selon qu’on est vacciné ou pas.

  37. Israël publie aussi des chiffres assez honnêtes et on observait le même genre de phénomène me semble-t-il : les vaccinés décèdent dans la même proportion que leur représentation dans la société. La France en reste au miracle Tchernobyl : le miracle français

  38. oui, l’exemple de UK intrigue; ils n’ont pas bénéficié d’une grosse chute de l’épidémie comme en Europe occidentale
    il faut bien connaître un pays pour approcher de la vérité, mais moi aussi très intrigué par ce qui se passe avec ces chiffres, on ne peut pas faire l’impasse avec la 3 ème dose et il s’avère qu’ils sont assez avancé par rapport à d’ autres pays européens plus de 13%,mais c’est le cas de la Serbie, de l’Islande, de la hongriede Singapour, de la Mongolie, et dans ces pays il se passe la même chose, à savoir une reprise de l’épidémie; à Singapour on est passé en peu de temps de 50 morts sur 19 mois à 400 morts et une flambée des cas comme jamais
    j’appréhende le même phénomène en france où heureusement ils sont légèrement en dessous de 5%;mais si l’épidémie flambe alors que le vaccination progresse ça la foutra mal, non?
    le chili aussi a fait comme en israël et a vu. une croissance mais. assez mesurée; par ailleurs l’Allemagne connait une remontée nette sans avoir trop recouru à la 3 ème doserais c’est peut-être aussi la saison hivernale plus précoce chez eux que chez nous; toujours est il que mon ami bavarois m’a dit que là bas ça hurlait à tout va parce que les gens étaient réticents à la 3 ème dose, et que localement les autorités essayaient d’avoir recours à des méthodes peu orthodoxes

    • Bonjour, dans ce rapport, les taux de décès pour 100 000 personnes selon le statut vaccinal sont quand même supérieurs, chez les non vaccinés, d’un facteur 2 à 6, selon les tranches d’âge, par rapport aux non vaccinés.
      par exemple:
      134,5 contre
      56,7 pour les plus de 80 ans,
      3,5 contre 0,6 pour les 40-49ans,
      0,4 contre 0,2 pour les18-29 ans

      • Je n’ai pas lu ce rapport, mais j’ai bcp de mal à croire ces données.
        Que la mortalité covid des 18 -29 ans et des 40-49 ans soit supérieure ,et dans de telles proportions, chez les non vaccinés, je n’y crois pas une seconde, quand on sait que la mortalité toutes causes a considérablement augmenté dans ces tranches d’âge, dans les pays qui ont vacciné comme des sourds ( comme Pfizraël etc…)

      • qui peut croire de tels chiffres ?

        2020 : morts “covid” sans traitements ni vaxXxins=> 1.5 millions dans le monde
        2021 : morts “covid” avec vaxXxins => 3.5 millions dans le monde.

        Celui qui vient m’expliquer que le vaxXxin marche, il va devoir se lever tôt

      • Ces taux de décès sont calculés selon les populations vaccinées / non vaccinées. Le problème est qu’on ne peut pas comparer deux populations qui ne sont pas les mêmes.
        Par exemple, dans les non vaccinés, on trouvera davantage de personnes qui n’ont pas accès aux soins, car paupérisées (SDF, toxicos…) et donc avec une santé beaucoup plus fragile.

      • Pour avoir un semblant de comparaison, il faudrait connaître la situation sociale des personnes et leur état de santé (avec ou sans comorbidités). L’âge ne suffit pas.

  39. Il serait bien d’avoir les décès toutes causes.
    La courbe des décès covid est trop dépendante des choix politiques. Il n’y a pas grand chose de médical dans un décès étiqueté covid.
    N’oublions pas que les pays occidentaux sont en train de préparer les “traitements ” il faut donc bien que le risque demeure au sein de la pensée collective.
    Il serait bien de connaître la consommation de rivotril en ce moment.
    Très inquiètant également, le discours sur l’envolée des pims chez les gamins: une façon d’anticiper un surplus d’hospitalisations suite à vaccination dans cette tranche d’âge ?
    Après avoir écouté Barbier (qui fait un peu objet de Pitye pour macron) je les crois capables de tout.

  40. Vous dites plusieurs fois

    c’était nié au départ, c’est reconnu par tous maintenant.

    Vraiment? Véran a t-il reconnu quelque chose?

    En France le pass sensé l’empêcher ne semble rien faire

    Ben du point de vue même des zotorités, le pass est là pour obliger à la vaccination.

    Si on reprend l’historique, en mai dernier Le Cron disait
    Trois conditions viendraient bloquer les mesures la sortie de confinement dans une métropole ou un département :
    si le taux d’incidence dépasse à nouveau 400 infections pour 100 000 habitants

    Actuellement le taux d’incidence de 65 justifie les nouvelles mesures. J’imagine que même à 10, il aurait permis de justifier ces mesures.

  41. Vous dites “Nous savons maintenant que les vaccinés sont autant porteurs que les non vaccinés, c’était nié au départ, c’est reconnu par tous maintenant”
    Sauf en France?
    J’écoute peu, lis peu, regarde peu, les médias officiels Français mais il me semble tout de même que dans ce pays ce que vous dites y est encore nié universellement et avec une énergie inébranlable

  42. ” Au 31 octobre, 67,02% de la population était « fully vaccined ». À risque égal, ils devraient représenter 67% des hospitalisés et décès. Étant à 83%, la maladie serait plus grave chez les vaccinés, contrairement à ce qu’on nous dit ?”
    Sauf si les vaccinés sont les personnes le plus à risque.
    Donc il faut faire les comparaisons par classe d’âge puisque le risque est lié principalement à l’âge

    • Tout ces chiffres par tranches d’âges sont sur le rapport dont j’ai donné le lien. Faire une courbe pour chaque tranche rendrait le tout plus difficile à consulter. Oui il y a plus de vaccinés plus l’âge est élevé.En GB, les plus de 80 ans sont vaccinés à 90%. Tableaux pages 18 et 19, les décès des plus de 80 se trouvent à 90% chez les vaccinés et 10% chez les non vaccinés. Le message général et qu’il y en a autant chez les uns ou chez les autres, ce qui est le cas ici.

      • Parmi les gens sensés, ne craint-on pas depuis le début que la réponse du système immunitaire au vaccin soit de plus en plus faible avec l’âge ? En revanche, les effets secondaires risquent de taper plus dur – même chose sur les gens plus jeunes frappés de lourdes commorbidités. En d’autres termes, vacciner les personnes à risques, n’est-ce pas une énorme erreur de plus ? Au mieux un coup d’épée dans l’eau, au pire un coup de poignard dans le dos ?
        Depuis le début de cette “pandémie”, la quadrature du cercle, au moins en Occident, est de tenter de protéger des personnes qui ne sont plus “protégeables”. A titre d’exemple, dans les Ehpad, le taux de mortalité (de cette population) est d’environ 18%. Avec le Covid, il passe à 23 % (chiffres de 2020). Ce n’est pas négligeable, certes, mais pas si élevé que ça. Et c’est pour agir sur cet écart qu’on est en train de ruiner l’Occident. Pour un observateur qui ne se focalise pas sur le sanitaire, les signes que la folie covidiste se paiera au plus fort sont de plus en plus nombreux.

          • En effet du fait de l’immunosénescence, le système immunitaire ne répond plus aux vaccinations en général.
            C’est la raison pour laquelle les labos n’avaient pas intégré les tranches d’âge concernées dans les essais pour obtenir leur amm conditionnelle.
            Donc le coup de poignard dans le dos des anciens est plus que probable…
            On les a vraiment pris pour des « hamsters »

        • “la réponse du système immunitaire au vaccin soit de plus en plus faible avec l’âge”

          Estimez-vous, solides preuves à l’appui, que toutes les personnes, par exemple de 85 ans, sont strictement également et égalitairement vulnérables ?
          Ras le bol de ces mortifères globalisation du genre ” Les Français pensent que … ou encore “Tout le monde se souvient du film …”

          p

          • @Sprikrtik ; d’abord, j’arriverai jamais à écrire correctement votre pseudo. Ensuite, ça veut dire quoi, votre réponse ?
            Ras le bol des gens qui pigent rien à rien. D’une part, on vous parle d’une réalité, le fait que la réponse immunitaire diminue globalement, statistiquement, avec l’âge.
            Et vous la ramenez avec le fait que tous les gens ne sont pas égaux… Comme disait Coluche, je crois, tous les gens naissent égaux, mais certains sont plus égaux que d’autres…
            Je connais aussi des gens de 96 ans en pleine forme et des crevards de 50 ans. ça prouve quoi ? Et ce n’était pas le sujet de l’intervention, de toute façon…

          • Cher Esprit Critique, l’immunité à tendance à décroitre avec l’avancée en âge , et ce n’est pas infamant de le dire. Mais admettons malgré tout que certains seniors sont plus privilégiés que d’autres, soit par leurs gènes , soit par leurs conditions de vie et qu’il convient de ne pas généraliser trop vite. Il y a des vieux jeunes.
            Cependant la littérature spécialisée à base de statistiques montre un déclin immunitaire au bout de peu de mois après vaccination . Ceux des seniors qui ont , en plus, une immunité naturelle en déclin , seraient donc doublement pénalisés.
            En plus face à une recrudescence d’infections , après une seconde et/ou troisième dose, qui visent toujours la souche virale de base et non pas celle qui se propage , on peut craindre de nouveaux graves problèmes.
            On pourrait donc aussi dire ” Ras le bol de cette fixette sur le vaccin et les doses supplémentaires , sans jamais parler officiellement de prévention et de traitements de base efficaces ”
            Réclamons , ce que Geert Vanden Bossch pense être la seule solution à la situation folle qui s’emballe quand le besoin politique de générer la peur refait surface : une trousse de médicaments de prévention comme celle du Salvador… et sans les petits derniers de Pfizer et Moderna , d’ailleurs pas si nouveaux.
            On peut rêver , Non ?

    • Si on considère par tranche d’âge, on voit un effet bénéfique (même si plus faible à mesure que l’âge augmente) du vaccin chez les double vaccinés (paradoxe de Simpson).

    • “Au 31 octobre, 67,02% de la population était « fully vaccined ». À risque égal, ils devraient représenter 67% des hospitalisés et décès.”

      Je ne suis pas tout à fait d’accord avec ce raisonnement, car si le vaccin protège à 95%, ils devraient représenter moins que 67% des hospitalisés.