134

Hydroxychloroquine : petit retour historique

Suite au dernier billet constatant a postériori que l’association Hydroxychloroquine/Azithromycine avait sans doute eu une certaine efficacité lorsqu’elle a pu être prescrite, comme le montrent les chiffres officiels, avec le recul il est bon de faire un petit rappel de ce qu’il s’est passé.

En France, on connaît l’histoire. Mise en avant par le Professeur Raoult qui faisait état de ses résultats au fur et à mesure qu’ils arrivaient, cela a vite été une agression impressionnante, à l’égard de Raoult et du produit. Devenu ennemi public numéro un du jour au lendemain, un des meilleurs spécialistes, reconnu dans le monde entier, dirigeant un institut de recherche qui n’a pas son pareil, à l’origine de nombreuses découvertes, est devenu un charlatan, peu importe ses états de service. Du jour au lendemain, l’expérience et la compétence en la matière ont été confisquées par les politiques et les journalistes, sans que cela n’étonne personne. C’est un peu comme si on considérait qu’un médaillé Fields n’était pas capable de faire une addition. Le Dr Mehra, auteur de l’étude frauduleuse du Lancet gate, a été plus suivi par les autorités et les journalistes que Raoult. Tous ceux qui s’étonnent de ce transfert de compétences sont également mis au ban de la société, plus personne n’ose en parler.

Voilà pour la France, même si c’est un peu trop résumé. Et ailleurs ?

Aux USA, le premier cas de covid serait apparu en janvier 2020. Là-bas, plus pragmatiques, ils ont cherché dès les premiers jours, un traitement existant pouvant rendre service, et l’on s’est naturellement tourné vers l’hydroxychloroquine, non à cause de notre charlatan marseillais, mais pour les mêmes raisons que lui. C’était sans compter sur le lobby qui a bloqué l’accès à tous les médicaments génériques efficaces et peu coûteux.

20 janvier 2020, premier cas apparu dans l’État de Washington. Savez-vous avec quoi il a été traité ? Avec un traitement expérimental de Gilead, appelé Remdesivir, testé pour Ebola (et remplacé par un anticorps monoclonal plus efficace). Il en a guéri… comme 98% des contaminés n’ayant pas reçu de traitement. Vous commencez à imaginer la suite ?

Mais comme ce traitement nécessitait plusieurs injections intraveineuses, il ne pouvait être administré que chez les patients déjà hospitalisés, donc non adapté en traitement précoce ambulatoire. Il fallait donc pour certains chercher un autre traitement, et pour d’autres éviter qu’un produit puisse venir concurrencer cette première découverte.

Le 29 janvier 2020, le Président Trump formait un groupe de travail, la “White House Coronavirus Task Force”, afin de trouver un traitement, et dirigé par Alex Azar, secrétaire d’État à la Santé. Ce groupe de travail s’est rapidement tourné vers l’hydroxychloroquine. En effet, fin janvier, la Chine avait mené avec succès des essais avec de la chloroquine. Mi-février, en Corée du Sud, on faisait des recherches, faute de chloroquine, avec un produit apparenté, l’hydroxychloroquine, pour les cas contacts afin de contrôler l’épidémie. Début mars, il était acquis que l’hydroxychloroquine était plus puissante et mieux tolérée que la simple chloroquine. Les 4 semaines qui ont suivi, 11 études aux USA et en Europe, 19 en Chine, faisaient état de résultats (à l’époque) positifs, toutes observationnelles vu les délais. Toutes admettaient que le produit était inefficace une fois la maladie développée, les dégâts étant alors trop importants et inaccessibles à l’hydroxychloroquine, qu’il fallait utiliser les premiers jours. Les pionniers ont été la Corée du Sud, qui publiait des directives pour une utilisation précoce dès le 13 février 2020 dans Korea Biomedical Review.

Le 23 mars, le responsable du groupe de travail demandait à Rick Bright (page 41 du lien) directeur du BARDA (Autorité de recherche et de développement biomédicale avancée), d’établir un protocole IND légitimant l’utilisation de l’hydroxychloroquine. Ce type de protocole était plus souple que l’EUA, Autorisation d’Utilisation d’Urgence) des nouveaux médicaments. C’est là qu’intervient Fauci, pour demander des essais cliniques (page 42) randomisés avant d’envisager l’hydroxychloroquine comme traitement, bien qu’il ait été mis en avant que par le passé, la FDA avait déjà autorisé des médicaments sans ECR (Essai Contrôlé Randomisé), même chose en France. Pour appuyer son refus, Rick Bright a fait valoir que l’hydroxychloroquine était dangereuse pour le cœur. Le lendemain de cette demande, appel de Janet Woodcock de la FDA, refusant la demande du groupe de travail, intimant l’ordre à Bright de soumettre une demande d’EUA à la FDA au lieu d’accepter un protocole IND, « l’EUA protégeant mieux les patients en permettant aux médecins de suivre de près leurs progrès en milieu hospitalier et de traiter tout effet secondaire du médicament » (page 43)

Le 29 mars à 0h30, la FDA émettait un EUA pour l’hydroxychloroquine en milieu hospitalier. Exit le traitement précoce en ambulatoire, seule indication valable, et bienvenue au traitement hospitalier, la mauvaise indication. L’EUA stipulant à tort que « les patients hospitalisés étaient susceptibles d’avoir une plus grande perspective de bénéfice par rapport aux patients ambulatoires atteints d’une maladie bénigne ». Si l’on excepte Raoult qui a pu insister vu son pédigrée, c’est à peu près la même chose qui s’est passé en France.

Le Président Trump a eu beau dire qu’il avait pris de l’hydroxychloroquine, le BARDA et la FDA avaient miné le terrain auprès de la presse, citant un article (non relu par les pairs) brésilien du 16 avril, déclarant l’hydroxychloroquine toxique avec de hautes doses (81 patients, 11 morts attribués au traitement), et on a alerté les américains que l’hydroxychloroquine les tuerait plus sûrement que le covid. Les auteurs de l’étude frauduleuse ont dû faire face à la justice au Brésil, mais pas de rétractation aux USA, au contraire, avec une autre étude le 21 avril, avec les mauvais résultats de l’administration chez des patients en stade terminal ! Chez nous, cette dernière étude a été vantée par notre ministre devant le parlement pour démontrer l’inefficacité de l’hydroxychloroquine, évitant soigneusement l’indication en ambulatoire. Tout le monde a passé sous silence cette étude d’Oxford sur 130 000 patients, concernant l’innocuité de l’hydroxychloroquine.

Le 1er mai 2020, la FDA faisait une mise en garde sévère contre l’hydroxychloroquine, réservée à l’usage hospitalier. Pendant ce temps, le Remdesivir, lui, était en cours d’évaluation par le groupe du Dr Janet Woodcock, la même qui intervenait le 24 mars pour mettre des bâtons dans les roues de l’hydroxychloroquine et de la mission présidentielle.

Des études avec l’hydroxychloroquine avaient été démarrées dans quelques hôpitaux dès mars. Le 2 mai, le Henry Ford Health System à Détroit terminait un essai sur des patients traités le jour de l’admission à l’hôpital, montrant une réduction de 51% de la mortalité, sans constater un seul événement cardiaque. L’étude a été rejetée par le New England Journal of Medicine, sans « évaluation par ses pairs ». Qui retrouve-t-on au comité de rédaction du NEJM ? Je vous le donne en mille : Janet. Pour ne pas être en reste, le rédacteur en chef adjoint du NEJM, Lindsey Baden, a révélé qu’il était impliqué dans les travaux d’essai clinique du vaccin COVID-19 menés en collaboration avec les National Institutes of Health (NIH), COVID-19 Vaccine Prevention Network , et Crucell/Janssen, Moderna, la Fondation Gates et l’Institut Ragon.

L’article du Henry Ford sortira plus tard dans l’International Journal of Deseases, suivi d’un article du Mount Sinaï Health System de New York, ainsi qu’un article brésilien, tous montrant une efficacité de l’hydroxychloroquine, portant sur une dizaine d’hôpitaux et 7 000 patients, avec des réductions de mortalité de 50 à 70%, sans effets secondaires.

Le 22 mai on avait droit au Lancet gate, toutes les études étaient suspendues comme en France, sans être reprises une fois le scandale établi et l’article retiré avec les excuses du journal. Le 15 juin, le Royaume-Uni mettait fin au bras hydroxychloroquine de l’essai clinique randomisé Recovery, le responsable de l’étude avait des conflits d’intérêts non déclarés avec Gilead, fabricant du Remdesivir, et était associé dans ce bras à des actionnaires d’Astra Zeneca. Signalons au passage, que les premiers résultats annoncés comme négatifs, ont été repris par des experts indépendants, qui ont montré des résultats positifs. Comme quoi une étude, toute randomisée qu’elle soit, peut avoir des résultats différents selon les auteurs, n’en déplaise aux fans de la randomisation. Ce n’est pas le seul cas.

Le 29 juin Anthony Fauci recommande l’achat de 500 000 doses de Remdesivir à 3 200 dollars par patient. Ce médicament ne montrera aucun effet sur la mortalité et sera finalement abandonné par l’OMS qui n’a pas retrouvé dans ses études les promesses de Gilead . 

Le 6 juillet le Henri Ford Health System demandait une nouvelle EUA, refusée par la FDA le 10 août, qui autorisait le Remdesivir le 28 aout, sans concurrent, l’hydroxychloroquine ayant été éliminée, malgré la présentation des études du Henry Ford Health System de Détroit, du Mont Sinaï et de l’espagnole portant sur des milliers de patients. Le Remdesivir, lui, a été validé, sans aucune étude indépendante non liée au laboratoire, contrairement à l’hydroxychloroquine. Rappelez-vous aussi des mails de Fauci où il disait avoir dû batailler contre l’hydroxychloroquine. Très cynique et pour mieux enfoncer le concurrent des laboratoires, la FDA est même allée jusqu’à publier un avertissement contre l’association Remdesivir/ hydroxychloroquine, car l’hydroxychloroquine « pourrait entraîner une réduction de l’activité antivirale du Remdesivir ». Ceci sans aucune étude le montrant.

Etc, etc, etc. Le problème de l’hydroxychloroquine, ce n’est pas que le cas Raoult comme on le pense en France.

ZOLA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

134 commentaires

  1. J’ai oublié de préciser que j’ai additionné l’azithromycine à l’Ivermectine : 2 précautions valent mieux qu’une…

  2. « Stupeur à Schnok-les-Alu : un vrai médecin hospitalier prescrit de la vraie Ivermectine à une vraie malade, dûment covidée dans son service par des soignants dûment vaccinés. Le praticien a été immédiatement placé en cellule de dégrisement puis en garde à vue avant d’être confié à des confrères neurologues qui ont conclu à un AIT déclenché par la 23ème dose de vaccin après avoir vérifié la nullité de l’alcoolémie et l’absence de toute trace de cannabis dans les urines. ».
    Je charrie un peu mais je ne résiste pas au plaisir de transmettre ce scoop à Zola : l’ordonnance de sortie de ma patiente covidée et à haut risque de forme grave, comportait bien de l’Ivermectiine, pas de Paxlovid, et elle n’avait pas reçu de Remdesivir pendant son séjour. Après examen attentif de la totalité de sa peau, pas la moindre lésion galeuse. Faut-il en conclure que certains confrères sont en train de virer de bord, de retourner leur veste, de baisser leur caleçon ? Que la notoriété de Zola s’étend jusque dans certains hôpitaux ? Pour ma part, je dirais plutôt que quelques médecins sont en train de sortir de l’état léthargique, dogmatique et scholastique où ils végétaient pour accéder à un état « zolastique » beaucoup plus efficace dans la prise en charge des covidés. Encore merci, Zola.

  3. En dehors de l’HCQ et de l’AZT, il existe un autre traitement bien plus efficace contre le Covid. Lire et surtout regarder écouter la vidéo :
    dsnpteoSrou104709mh7t88chc3f1414239l4c92um91ffhli7u759ml 8f9  ·

      • Merci pour ce lien; je vais essayer de rassembler quelques documents sur ce corps dont je n’avais jamais entendu parler pour ses propriétés thérapeutiques (je suis ancien chimiste et thermodynamicien). S’il s’avère aussi prometteur, il faudra absolument diffuser tout cela le plus largement possible. Merci encore à Zola qui, infatigablement nous informe et permet tous ces échanges

        • pour info, le Dioxyde de chlore entrait dans le protocole métabolique de soins anti-cancer du Dr Laurent SCHWATRTZ cancérologue avec de bons résultats … pour ceux qui savaient préparer ce produit très difficile à manier ou a doser. Il a un peu abandonné au profit du Bleu de Méthylène. Voir son site “Guérir du Cancer ” et surtout ses recherches dans la “https://guerir-du-cancer.fr/fondation/” Il a sorti une réédition de son livre “https://guerir-du-cancer.fr/laurent-schwartz-interview-apres-le-sortie-de-son-nouveau-livre/” avec de nouveaux résultats de recherches; j’ai l’ancien, pas encore le nouveau. pourquoi j’en parle ? Trop de cancers dans ma famille et je fais comme les “scouts” > “toujours prêt”.
          Autre lien :https://dr-laurentschwartz.com/
          il avait fait faire une étude sur l’efficacité du Bleu de Méthylène dans le traitement du Covid :https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC7566888/ Methylene blue inhibits replication of SARS-CoV-2 in vitro mais les “zotorités de santé” ont interdit de poursuivre !

  4. Les conflits d’intérêts de Mme Pannier-Runacher ont imposé de l’éloigner des dossiers Perenco : c’est probablement une saine décision, mais ses interventions n’auraient sans doute pas provoqué la Mort. Quel dommage d’avoir ignoré les conflits d’intérêts de nos médecins de plateaux, Dame Buze et Sieur Véreux, sans oublier notre “très très chère” Présidente de la Commission de Bruxelles !

  5. Dès le départ, n’importe qui aurait pu voir que l’on faisait un mauvais procès au Pr. RAOULT: Raoult préconisait son traitement ( HCQ+AZ) de manière précoce, DES LES PREMIERS SYMPTOMES, et tous les essais cliniques qu’on lui opposait étaient conduits sur des MALADES déjà HOSPITALISES, donc très malades, voire en réanimation. Constater que ça ne marchait pas à ce stade de la maladie aurait dû faire réfléchir les VRAIS médecins! On ne pouvait donc que supposer que d’autres intérêts que la santé et la survie des malades étaient en jeu, notamment les gains attendus par les laboratoires proposant des pseudo-vaccins qui a l’évidence ne protégeaient que très peu, voire pas du tout, sans empêcher les transmissions et contaminations malgré toutes les mesures plus ou moins stupides mises en oeuvre.
    Chaque fois que je faisais cette remarque dans mon entourage, j’étais systématiquement traité de complotiste! par des CROYANTS qui bien que vaccinés multidoses avaient quand même attrapé la maladie! Allez comprendre?

  6. On peut aussi ajouter que la totalité des essais randomisés, avant même d’être falsifiés, ne considéraient jamais la combinaison des molécules du “traitement Raoult” . Or l’originalité des travaux initiaux de l’IHU portait sur la synergie de HCQ et AZT, le Zn venant après améliorer le cocktail.

    • Pour compléter,Perronne dans son livre “33 questions etc”n’y va pas par 4 chemins:les posologies utilisées avec HCQ dans les études à grande échelle(Discovery) étaient simplement… toxiques

    • J’ai entendu, ou lu, récemment une opinion intéressante – je n’arrive pas à me remémorer *qui* l’exprimait, malheureusement – selon laquelle la vertu curative du traitement précoce de l’IHU-Raoult était indéniable, mais contrairement à l’opinion défendue par Raoult et collègues, c”était l’azythromycine qui était l’ingrédient essentiel, l’HCQ ne jouant qu’un rôle secondaire ou adjuvant dans le processus. Et de fait des médecins qui ont soigné des covids par l’azithromycine seule (ou avec zinc) disent avoir obtenu des résultats satusfaisants. Faute que les études comparatives sans biais ni conflits d’intérêt aient été menées à leur terme, il reste difficile d’y voir clair.

      • Au temps pour moi, j’aurais dû parcourir tout le forum avant de “la ramener”. Je vois que ce point a été discuté sur cette page par messieurs (docteurs ?) Stimbre et De Noël, qui ont rappelé que c’est le docteur Escarguel qui opine que l’AZT serait le principe essentiel dans le cocktail IHU, tandis que Raoult et collègues soutiennent que c’est l’HCQ.

      • J’ai quand même du mal à croire qu’ILS aient mis l’HCQ sur liste II avant de carrément l’interdire si elle n’avait aucune utilité dans la lutte contre la covid.

        • A noter que Mediapart a affirmé que Buzyn avait pris de la chloroquine,contrairement à sa position radicale contre ce produit!Pas de démenti à ma connaissance.D’autre part,les études de Raoult ont toujours associé CLQ et AZT avec succès,mais des études randomiséees chinoises montraient une efficacité médiocre de la seule HCQ.

  7. Merci et bravo pour ce rappel des faits, on voit bien que tout a été manigancé, encore un excellent travail pour résumer les événements
    Vous êtes précieux pour nous tous et pour continuer à révéler les vérités sur ce complot mondial contre les peuples

  8. Le docteur Eric Loridan chirurgien digestif « suspendu » est convoqué le 2 décembre à 13h30 au 42 rue faubourg de Roubaix à Lille il est invité à se présenter à la chambre disciplinaire du conseil régional de l’ordre des médecins du Nord. Il souhaiterait un soutien sans colère et dans la bonne humeur.

    • Si je puis me permettre, il serait souhaitable pour lui d’être assisté par un avocat? et de prévenir l’association Bon Sens.org pour organiser un rassemblement pacifique de soutien avec des patients et soignants comme pour Perronne et Wonner.

  9. Autant je ne crois à aucun complot contre l’humanité, autant ce que vous rapportez prouve l’existence d’une collusion entre les autorités sanitaires internationales et l’industrie pharmaceutique. Une sorte de contrat du type : « Nous, industrie pharmaceutique, nous engageons à effectuer des investissements massifs pour produire dans un laps de temps très court des vaccins efficaces contre la maladie et une quantité suffisante de Remdesivir pour protéger et traiter l’ensemble de la planète. En contrepartie, les autorités sanitaires s’engagent à empêcher par tous les moyens tout traitement médicamenteux autre que le Remdesivir y compris et surtout ceux qui cumulent à la fois une innocuité parfaitement connue, un gros risque d’efficacité sur la maladie, une absence totale d’intérêt commercial et un début d’évaluation par différentes équipes. ». Les parties signataires devaient être Pfizer, Moderna et Gilead pour l’industrie et je ne vois que l’OMS pour les autorités sanitaires.
    Ceci permet d’éclaircir une multitude d’anomalies invraisemblables. Par exemple, le témoignage de Raoult sur le premier haut conseil scientifique où il n’a été question selon lui que de Remdesivir et de vaccins, dès mars 2020. Ou encore le mail de Delfraissy à Fauci : « Je subis d’importantes pressions de la part du politique, mais pour le moment, je parviens à résister ». Ou encore, l’achat de Remdesivir par l’EMA pour 1 milliard de dollars 2 semaines avant que l’OMS ne se résigne à admettre publiquement qu’il était bon à mettre à la poubelle. Ou encore les menaces de mort de Raffy à Raoult s’il persistait à soutenir son protocole HCQ + AZT. Ou encore la pseudo méta-analyse de Mehra dans le Lancet, tellement grossière qu’elle n’avait que peu de chances de traverser sans encombre l’obstacle d’une lecture critique scientifique. Ou encore le non-sens médical de Véran de réserver l’HCQ aux intubés pré-agoniques. Ou encore, comme vous le rapportez, celle d’exiger la randomisation des études, criminelle dans le contexte d’une maladie potentiellement létale en très peu de temps, et leur réalisation en milieu hospitalier pour empêcher toute évaluation en phase précoce par des cliniciens de médecine ambulatoire. Ou encore l’acharnement de certains à promouvoir le vaccin alors qu’il ressortait d’un kilomètre qu’il avait foiré. Ou encore la négation des mutations du virus par d’éminents spécialistes, y compris des virologues, alors que c’est une notion de médecine élémentaire et que Raoult, encore lui, disposait déjà de 47 séquences de ces mutations. Ou encore l’homogénéité des décisions politiques dans les pays évolués quant à l’obligation d’un pass vaccinal absurde dès lors que l’absence totale d’efficacité du vaccin sur la transmission du virus était déjà connue, avec son corollaire inepte, l’exclusion des soignants non vaccinés.
    La seule autre explication possible serait que la moyenne des QI des responsables sanitaires de la planète fût inférieure à 90. J’ai beau tenir la plupart d’entre eux pour de parfaits abrutis, je croirais plus volontiers à un arrosage massif par les entreprises pharmaceutiques.

    • Tout à fait d’accord avec vous ! Merci pour ce bon résumé de notre histoire.
      Après, je me souviens que la baisse générale des QI a été documentée ; en 2017, ARTE a diffusé le documentaire “Demain, tous crétins” ; à ce moment était sorti le livre de Barbara Demeneix, biologiste et chercheuse au CNRS, “Cocktail toxique où elle montre comment les perturbateurs endocriniens empoisonnent progressivement les cerveaux …

      • Oui, et ça doit jouer. Ne pas comprendre que l’intérêt des médecins est de guérir les malades, non d’appliquer le protocole 4 312 du code de procédure médical. .. s’ils ne veulent pas être remplacés par une machine à diagnostics…il faut en tenir une couche.
        Mais ça c’est du côté MG pas du côté “scientifiques”
        Pour celui-ci, le côté “interessement”me semble à privilégier.

      • Vous tombez dans le même piège: Barbara Demeneix avec sa casquette du CNRS, promeut son modèle sur les perturbateurs endocriniens pour vendre sa propre solution à titre privé.
        Et son histoire de cocktail n’est qu’une hypothèse que l’on a du mal à évaluer: à ce compte, dès que l’on mélange des ingrédients de cuisine s’apparenterait à un cocktail.
        Conflit d’intérêt majeur.
        Les affirmations extraordinaires demandent des preuves extraordinaires.
        Et là, rien qui vaille s’énerver.

    • En toute fraternité, ce que vous décrivez, c’est-à-dire une entente secrète, d’échelle planétaire, entre des pouvoirs privés et des pouvoirs publics, pour tromper le peuple et en l’exposant à un danger mortel accru, viser un gain financier, me semble correspondre précisément à un complot contre l’humanité.
      Ceci étant dit, mon analyse diffère de la vôtre concernant le gain visé, qui est selon moi à chercher du côté de l’ingénierie sociale. (sans nier l’intérêt financier dont certains ont pu bénéficier dans l’opération)

      • A JULIEN V
        Totalement en accord avec vos propos, de plus la coordination aux mots près des annonces TV à travers le monde est un signe fort d’une collusion mondiale…
        Un internaute avait fait un montage des phrases types dites par des journalistes de plateau TV durant le Covid partout en Europe et ailleurs…
        Incroyable d’entendre les mêmes mots dans plusieurs langues sur des chaînes étrangères
        En effet ce n’est pas juste pour faire gagner un pognon de dingue à ces firmes, que cette crise a été organisée de toute pièce, il y a un dessein malsain venant de Davos et des réunions Bildelberg pour DCD la population mondiale qu’ils estiment néfaste pour la planète et la survie de leurs affaires, nier leurs intentions qu’ils revendiquent dans divers propos comme ceux de Bill Gate le grand manitou des vaccins, et voir enlevé les anciennes vidéos ou il le dit sur YouTube devrait nous interpeller, celle de Sarkozy est peut être encore en ligne, car lui aussi a parlé en public restreint de surpopulation tout comme son grand copain attali

      • L’intérêt financier est un “dégât collatéral” “qui a permis de faire taire les gens tout au long de la chaîne. Mais le but est ailleurs, ils nous l’ont dit (Davos, Attali) nous n’arrivons juste pas à le croire.

        • But : Soumission des peuples au bloc de l’Otan pour ses besoins géostratégiques de défense de sa $uprématie financière !
          Et la guerre est souvent, pour ne pas dire toujours, un complot contre les peuples.

    • Bonjour Crazycrocodoc, puis-je me permettre de Vous demander ce que Votre esprit à développé comme arguments- avec le recul de plus de deux ans – qui Vous amène à croire qu’il n’y a pas de complot contre l’humanité ? Je ne suis pas sûre que « croire «  soit un argument recevable . Un changement de paradigme sociétal aux forceps est en cours et des indices pointent dans une direction qu’il est difficile de qualifier de « démocratique « s’il s’agit d’un passage obligé pour adapter les moyens aux fins ( faire vivre des milliards de personnes sur notre planète) il est nécessaire d’en avertir clairement les populations , ce qui , Vous en conviendrez , n’est pas la piste choisie . Bonne journée.

    • Merci @CRAZYCROCODOC de votre résumé éloquent.
      Les explications par l’argent et par la stupidité ne sont pas incompatibles.
      L’abrutissement par l’argent, ça existe.

  10. Un extrait pour nos jeunes étudiants en médecine. » … Vous vous souvenez de…? Et des plantes qu’on devait arroser ?-Daphné et Walter.- Vous croyez qu’elles ont survécu? -J’en suis sûr . -Mon œil. Vous n’en savez rien. « «  Je fus obligé de le reconnaître. « «  Et moi non plus. Mais on peut croire qu’elles ont survécu si on veut, non?-Oui , on peut. -C’est ça l’avantage de ne pas savoir. » ….. » On peut croire ce qu’on veut …».moi je choisis de croire….. ( que les vaccins font du bien sans vérifier leur contenu par ex ) -« Ok . Je choisis d’y croire moi aussi. » Stephen King : Billy Summers page 500. Bonne journée.

  11. Excellente synthèse.

    L’aspect “franco-français” est bien entendu un piège et “floute” la compréhension.

    C’est seulement quand on prend du recul, et que l’on observe les événements dans plusieurs pays… que l’on comprend qu’il s’agit bel et bien d’une conspiration.

    C’est d’ailleurs la clé de voûte de la covidémence :
    -instantanéité
    -globalité
    -éléments de langage communs
    -décisions identiques
    -mêmes techniques de désinformation utilisées, partout

    Par exemple : l’HCQ était listée sur le protocole officiel des autorités thaïlandaises dès mars 2020…
    La preuve ici :

    https://ddc.moph.go.th/viralpneumonia/eng/file/guidelines/g_treatment.pdf

    Puis, elle a été RETIREE à la fin de l’année/début 2021… Bien entendu, sous l’effet des pressions.

    Enfin, la chloroquine n’a pas débarquée par hasard en mars 2020 face au Covid…

    Déjà après le Sars-Cov… version 1, elle avait été testée.

    2005 :
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1232869/

    • Absolument et c’est pour cela que les chercheurs chinois en avaient signalé l’intérêt au tout début de la nouvelle épidémie janvier 2020.

  12. La lecture des doléances (piratage, mensonges, traficotage, bâtons dans les roues etc etc )que nous livrent médecins et témoins Pour faire avancer la cause, n’étant pas médecin, je mets régulièrement sur ma page FB des notes, des témoignages concernant la covid, les traitements félons de big pharma, et des tableaux récapitulatifs de sources officielles (ANSM ; VAERS ; DREES ) en citant mes sources . J’ai été interdit de publication 9 fois en 3 ans, pour une semaine ou 15 jours. Là, je viens de prendre 1 mois pour avoir publié le rapport 19 de L ANSM qui faisait état officiellement de 1385 morts par injections …. big pharma régente FB … mais ce n’est sans doute pas une nouvelle. Je suis sous ivermectine depuis juin 2021… J’ai 80 ans et ne suis même plus vacciné 2021 contre la grippe ordinaire je me porte comme un charme.

  13. Médecin retraité, plus âgé que Didier RAOULT que j’ai vu arriver à La Conception à Marseille, j’ai reçu une éthique de la médecine semblable à la sienne. Je l’ai vu, avec plaisir, monter au créneaux dès l’obligation des onze vaccins chez le tout petit. Je suis encore abasourdi par la suite des événements bien contés par Zola.
    Je regrette de ne pas avoir vu l’association Azt-Hydrochloroquine présentée non pas comme un “traitement du Covid” mais bel et bien comme un “traitement de l’épidémie de Covid”. Le seul vainqueur de l’affrontement est l’organisme lui-même et les défenses qu’il est à même d’apporter au bon moment. Aussi un organisme au potentiel immunitaire optimal, sans déficit en vitamine et oligoéléments aidé par la gêne à la réplication virale que procure Azt Hydroxychloroquie, Ivermectine ou autre, se débarrasse facilement de l’immigrant viral qui l’attaque. Si l’état physique est dégradé et/ou l’aide un peu tardive il ne reste que les lésions déjà constituées laissées par un virus, qui à lui-même disparu, qui évolueront pour leur propre compte.
    Je souhaite que le dénouement de ce Covi-comedy-show se fasse dans le sens vrai de la justice.

    • J’aime beaucoup votre découpage lutte anti virale/lutte contre les lésions commises.Car vous mettez le doigt sur qqchose qui est opacitfié.

      Et je pense à une chose:ces injections ARNm, pourraient elles simplement effectivement aider l’organisme à lutter modestement contre le virus, et en même temps , induire les mêmes lésions que celles dues au virus lui-même, sans des manifestations de fièvre inquiétantes , et donc sans qu’on intervienne assez tôt sur les dites lésions? Je pense en particulier aux péricardites, et aux maladies auto-immunes .

  14. Merci++ à Zola d’avoir documenté que les études sur l’HCQ ont été systématiquement sabotées,en l’utilisant notamment à contr’emploi,ou a des posologies inadaptées,ou sans antibiotique.

    • Oui en effet, nous avons oublié qu outre traiter les malades, l’association AZT HCQ permet de briser une épidémie comme cela se passe en Indonésie.
      Merci de ce rappel. On en aurait fini de cette comédie

  15. Je me souviens qu en mars 2020,j avais décidé de ne pas fermer mon cabinet, mais la CPAM m’en avait intimé l’ordre. Ayant une vacation à l’hôpital, je m’étais porté volontaire pour renfort. Finalement on m avait affecté à une tâche qui consistait à prendre des nouvelles téléphoniques des patient covid + sans rien proposer d’autre comme thérapeutique. J en étais parti en deux jours. Puis dans les services, le référent infectieux du chu de référence ordonnais du Ritonavir et Molnupiravir. Quand j ai demandé pourquoi ne pas prescrire du plaquenil, le référent disait qu’il n y avait pas de preuve que ça marche. Je n en revenais pas. Aussi, j ai vite arrêté ma collaboration avec eux. Puis ma mère a été infectée par le covid aussi l ai je accompagné jusqu’à son décès. Puis l épidémie était finie. Finalement voilà pourquoi j ai peu prescrit de plaquenil initialement. Je me suis rattrapé plus tard car je crois toujours en L IHU.

  16. Merci pour votre excellent travail d’endurance… on attend avec impatience le covidgate… comment créer une synergie expert, juridique-citoyenne-journalistique pour porter, cela où en est la démarche de l’avocat de Raoult ? Di Vizio?
    Je recommande aussi à vos lecteurs, la “décriée” revue indépendante NEXUS, qui diffuse des informations souvent contestées par les voyous qui se croient au dessus des lois, mais qui a fait sur le sujet un remarquable travail journalistique hyper référencé : l’un sur l’hydrochloroquine, l’ivermectine, n°139 suivi d’un numéro spécial sur la dynamique de discrédit via l’insulte de complotiste, n° 140, et à enchainer avec la maladie de Lyme au ssi gabagie de nos systèmes de santé n°141.

    • Je me souviens aussi que le réanimateur n avait pas voulu la prendre car 80 ans. Je me souviens aussi qu on m avait demandé si j’acceptais qu elle rentre dans un protocole plaquenil contre placebo. J’avais refusé. Je savais bien que c’était trop tard. A cette époque, l IHU n’avait pas encore décrit le concept d hypoxie heureuse et donc pas d oxygénation à haut débit. Le seul avantage que j’ai eu est que mon frère, ma sœur et moi avons pu veiller notre mère jusqu a son dernier souffle.

      • Merci Dr Thierry pour Votre courageux témoignage. Vous avez pu entourer Votre maman pour son dernier voyage, grâce Vous en soit rendue. Comment va Votre confrère qui devait passer un EMG lundi je crois? Bien à Vous.

        • Merci de votre message. Il va mieux car traitement très précoce par. IgIv dans les 48h après le début des signes. Mieux au niveau forces motrices. Pour l’équilibre ça n est pas encore cela. Les paramètres EMG sont stables. A revoir dans un mois. Merci pour lui.
          Maintenant il nous lit sur le forum.

      • Votre mère aussi a eu cette chance de se voir, tant qu’elle en a été capable, si bien entourée.
        Mais ce qui s’est passé est tout de même terrible.

      • @Dr Thierry Merci de votre témoignage qui nous montre bien les difficultés pour les praticiens à cheminer dans cette période bouleversée. En reprenant les données que vous aviez à l’époque vous ne vous culpabilisez pas inutilement : vous avez fait au mieux de ce que vous pouviez à ce moment là. Nous en sommes tous là.

        • Merci BAF de votre sollicitude.
          A cette époque je faisais la biblio partout où je pouvais et essayais de convaincre mes confrères à la prescription du protocole Raoult. Franchement à part un ou deux, c’était peine perdue. J’ai même entendu des confrères dire “avec le plaquenil il y a de la casse”. Ce sont ces paroles qui faisaient foi. Période affreuse que celle là. On avait avec quelques confrères de mon âge, il faut de dire; l’impression de parler à des murs. Les plus imperméables étaient les plus jeunes: Pas de Plaquenil, mais Ritonavir et Molnupiravir à plein tube. De Raoult, ils disaient que c’était un gourou. Un cauchemar

          • Avec mon apprenti toubib à la maison, plus de discussion, je le rendais fou, ce qui n’était pas le but recherché…la ‘doxa’ est à son comble à Paris.. difficile de mettre en cause le savoir acquis à l’université lors de l’effort consenti pour apprendre de ses paires/pères dont on attend la reconnaissance. je compte sur le temps, le dialogue infraliminaire du quotidien partagé, la vérité qui émerge(ra)..quel gâchis, quelle horreur

  17. Eclairant, apportant la preuve, que tout ce bordel, a été une vaste mascarade ….financière ! La trouille, a fait le reste ! Le français, soumis depuis longtemps, est dans l’incapacité de se révolter , même au pied de l ‘échafaud ! Notez, que ce bon peuple français, s’en est remis une seconde couche, en remettant en place , celui qui s’est promis de les emmerder ! Ecoeurant ce peuple français , déjà privé de sa souveraineté sur son pays, et sur sa prééminence, sur sa propre civilisation !

  18. C’est sans appel ce traitement est efficace ….mais destructeur pour les marchands du pseudo vaccin…donc mise à mort……comme l’ivermectine un peu plus tard…

  19. En parlant de livre, N’oublions pas cette pauvre Claire Severac, c’est le cadeau que je fais autour de moi en offrant ses livres
    Je rappelle que son fils de 7 ans l’a retrouvé morte, chez elle, assassinée..

  20. En parlant de livre, N’oublions pas cette pauvre Claire Severac, c’est le cadeau que je fais autour de moi en offrant ses livres
    Je rappelle que son fils de 7 ans l’a retrouvé morte, chez elle, assassinée..

  21. Juste un mot à ce sujet, je n’ai pas gardé de vidéo ou source sur ce point, mais il me semble me souvenir 2021 ? Aux remiers retours d’expérience vaxxinale injectee que D Raoult avait laissé tomber l’idée de ses traitements azyhydrochlor, ne donnant plus selon son équipe, suffisamment de résultats à Marseille sur les patients qu’il soignait, et de ce fait avait considéré que les injections, pour lui des vaccins donnaient de meilleurs garanti afin d’eviter les formes graves sur des sujets âgés , cela avait même fait débat ici..
    Quel période de 2021 ? Avec quel variant delta ou omicron?.

    • J’ai suivi toutes les interventions de D Raoult et je n’ai jamais eu cette impression. Il n’a jamais abandonné son traitement à Marseille et souvent montré les résultats avec les patients de l’IHU, au contraire. Il a juste à un moment ajouté le zinc. Et sur les vaccins je l’ai toujours trouvé assez timoré dans le jugement mais jamais palé de meilleures garanties !!

      • Meilleures garanties c’est une référence de mémoire pas un citation nous soes d’accord, , il y à des vidéos où il en parle plus explicitement et aussi des vaxxins, ça avait paru très étrange ici même ae nombres intervenants. Certains sont partis depuis..

        • Il disait que le vaxx était utile pour les personnes fragiles, cela m’agaçait beaucoup… Je sentais bien que c’était pour ne pas se griller complètement.

          • Cela semble évident.

            Le vaccin était clairement la “ligne rouge”… A la moindre erreur, il aurait été envoyé au goulag mental des “complotistes antivaxx tueurs”.

            La seule erreur, à mon sens, qu’il a commise, c’est de pas dénoncer davantage l’arnaque FONDAMENTALE des tests PCR.

            Il l’a fait à 2 reprises, en août 2020, de manière indirecte… Puis plus rien.

            C’est son “péché”.

            https://covidemence.com/2021/07/02/le-peche-de-didier-raoult/

      • C’est l’époque où il subissait d’énormes pressions… il n’est pas Snowden ni Assange ! il l’avait fait comprendre aussi dans un tweet… N’oublions pas qu’un copain de Martin Hirsch (Cremieux) a été dépêché sur place pour le virer …
        apparemment, il y a eu des négociations pour qu’il reste jusqu’à la retraite avant que l’IHU soit repris en main.

    • Toutes les videos de raoult sont reproduites dans son livre carnets de guerre.

      Chaque fois qu’il est ici question de Raoult c’est pour emettre des reserves sur ses dires ou ses travaux.

      Il est assez bizarre que les résistants Cherchent encore aujourd’hui des erreurs de Raoult, alors qu il ete depuis le debut un pilier de la résistance ( erreurs ou pas) et tres largement notre source d infos scientifiques et de methode.

      Ca m’évoque le concept de « meurtre du père« – une etape qui devrait etre bien dépassé desormais.

      • Non, loin de là!.
        Certains, une minorité, lui reprochent son manque de prise de distance sur certains vaccins, et ce depuis le début, et son ambiguïté de départ sur la vacc des soignants et personnes à risques. Parmi eux, certains ont une mauvaise mémoire, visiblement.
        Mais tous lui reconnaissent son immense mérite dans la lutte contre Pfizer and co, et pour les soins prodigués et l’ont soutenu dans son combat pour les traitements.

        • je souscris à tout ce qui a été dis précédemment sur D R Je ferai que son tort essentiel pour moi a été de mettre en avant l’hydro alors que l’essentiel était d’abord l’antibio macrolide azithromycine….

          • C’est ce qu’a toujours soutenu le Dr Claude Escarguel avec son collectif “AZI-THRO- d’hospitalisations” :

            “Toutes les pneumopathies atypiques sont classiquement traitées par un antibiotique (notamment Macrolides), or la Covid19 est une pneumopathie atypique.
            Le gouvernement (DGS) a indiqué (sans argument scientifique) aux médecins de ville de ne surtout pas traiter avec ces antibiotiques en menaçant ceux qui traitaient en leur âme et conscience.
            Or, quasiment toutes les publications internationales testant un macrolide ( AZT ou clarithro avec ou sans l’HCQ) en ambulatoire dès les premiers symptômes (à l’hôpital c’est trop tard car la phase inflammatoire prend le relais sur la phase virale) montrent un bénéfice surprenant (voir courbe de chute de charge virale de Gautret en PJ) en diminuant entre 50 et 80% les hospitalisations et les décès
            Cette approche thérapeutique ambulatoire coûte pour sauver une vie 60 euros contre 6 Millions d’euros via le confinement (publié par l’économiste Patrick Arthus) qui devient inutile si votre médecin vous traite dès les premiers symptômes aux macrolides.
            Si votre médecin refuse de vous traiter alors que le président de la république vient de déclarer : « nous avons besoin de la médecine de ville pour assurer la prise en charge précoce des premiers symptômes et ainsi éviter le développement des formes complexes ».
            Alors changez de médecin !”
            C. Escarguel – novembre 2020

  22. Très bien, et je recommande à nouveau pour compléter ce rappel historique, le livre de Robert F. Kennedy Jr qui consacre une vingtaine de pages très denses avec plus de 160 références à l’HCQ et au rôle criminel de Fauci qui a conduit à interdire de fait l’HCQ dans le monde occidental, au profit du Remdesivir et des vaccins.
    Ce livre contient également une trentaine de pages également très denses sur l’Ivermectine, avec une centaine de références.

    • oui, OUI,OUI, un livre à lire absolument. (Robert F. Kennedy Jr)
      Un profond éclairage sur le fonctionnement de Big Pharma. On comprend enfin comment le monde entier est “contaminé” par cette idéologie basée uniquement sur le profit financier au détriment du scientifique et du médical.

  23. Le fossoyeur en chef de la science depuis 40 ans : A. Fauci. (Et que devient-il aujourd’hui, à la retraite ??) “…C’est là qu’intervient Fauci, pour demander des essais cliniques (page 42) randomisés avant d’envisager l’hydroxychloroquine comme traitement…”
    Et très bonne conclusion : “Etc, etc, etc. Le cas de l’hydroxychloroquine, ce n’est pas que le cas Raoult comme on le pense en France.”
    Merci Zola !

  24. A lire absolument le livre en français de JF KENNEDY, (avocat et neveu du président de USA assassiné,) , titre “Fauci, Bill Gate, Big Pharma, qui décortique brillamment ce scandale contre la démocratie et la santé publique. Des manipulations éhontés des sbires de Fauci et Cie. A recommander à tous.

    • Le terme de “Mafia” signifie qu’il y a prise d’intérêt matériel par l’Etat dans des affaires commerciales. La mondialisation étant maintenant une réalité les divers laboratoires, que nous regrouperons sous le vocable de “Big Pharma”, ont été protégés par divers Gouvernements pour propager des fausses nouvelles, ne pas être poursuivis. Différents chefs de Services Hospitaliers en France ont bénéficié de larges “Back Chichs” pour cautionner, ès qualité, ces escroqueries. L’Ordre National des Médecins sans compétence scientifique a cautionné ces Mafieux de la Médecine et a définitivement compromis sa respectabilité et son utilité. Sous la pression du pouvoir politique, pouvant se transformer en inquisiteur dans la vie privée ou professionnelle, les conseillers ordinaux ils ont “Collaboré” (dans un sens honteux attaché à ce terme) avec un Etat et son Gouvernement mafieux. Tout ce que nous a rappelé ZOLA est vrai. Mais la Caution de l’Ordre à la Mafia gouvernementale a jeté un trouble dans le peuple français, et plus grave chez de nombreux médecins. Certains de nos Confrères sont encore poursuivis par l’Ordre pour avoir soigné leurs patients avec les médicaments interdits par Mme BUZYN et son successeur VERAN. On ne quitte pas la Mafia. Alors peut-on rêver du Nuremberg attendu par le Pr Raoult et le Pr Perone (pour ne citer qu’eux) ? La Vérité se dit à bas bruit mais circule aujourd’hui. Mais le doute s’est installé dans la Peuple français qui après avoir applaudi à 20 heure crachera sur cette Profession Médicale trompée, discréditée par des pseudos détenteurs de la Vérité payés par des meurtriers. Leur position hiérarchique et leur nombre donnait du crédit à l’escroquerie qui les enrichissait. L’Ordre National, qui a changé de gourou, n’est toujours pas capable de classer ces dossiers indécents et continue de harceler des médecins honnêtes. Dans cette France mafieuse qui peut croire que Nuremberg médical ? Un exemple récent nous a montré qu’après avoir fabriqué un Tribunal Civil “sur-mesure” pour le vendeur national de Sang Contaminé, on l’a décoré et promus à l’un des plus hauts postes de l’Etat alors que ses mains restent encore rouges et poisseuses. La vaccination sera vendue en agitant le spectre terrorisant de la maladie mortelle qu’on ne peut pas soigner. Et toute résistance ou révolte sera matée par la peur et l’arme fatale du “Confinement”. La Confiance ne fait plus partie de la relation Médecin-Malade. L’Etat français lui a porté un coup fatal en 2020.

      • Oui oui, Monsieur Chrétien François, et la conséquence fera des ravages chez les malades qui seront traités par les pharmaciens, les infirmiers, au mieux de leurs compétences. Nous assistons à une intense activation de la haine où le soignant est une cible privilégiée car ayant réussi à « sublimer son sadisme » en offrant ses compétences aux services des malades, il est la personne à dégrader en premier aux yeux de l’opinion par une caste de retardataire embourbée dans le désert affectif. Et le vide affectif se comble -pour un moment-par l’obésité financière et la course aux honneurs. Bonne soirée.

  25. Merci pour ces rappels édifants.
    Ajoutons que l’étude anglaise avait utilisé des méga-doses d’HCQ qui ne pouvaient qu’être fatales ; données tardivement, de surcroît.
    Le protocole Raoult, c’était HCQ+Azithro, mais on a soigneusement écarté l’Azithro !
    Par ailleurs, une coquille, je pense : « Rappelez-vous aussi des mails de Fauci où il disait avoir dû batailler contre l’hydroxychloroquine » ; il s’agit surement des mails de Delfraissy à Fauci. Deux pourritures dit un de mes amis !

    • Je lis vos bulletins depuis des mois sans jamais publier un commentaire faute de compétences scientifiques qui pourraient intéresser les lecteurs, mais je profite de ce bilan pour vous remercier de votre travail, de votre partage, qui m’a permis de conforter mon ressenti, dès mars 2020, de cette manipulation grotesque. Toujours positive, toujours déterminée, confiante aussi qu’un jour ou l’autre toute cette vermine prendra la porte la tête basse. Je crois en un monde meilleur à venir et je tente avec mes moyens d’y participer.

  26. Merci, pour ce travail de synthèse magistral (comme toujours).
    Depuis le début de cette crise sanitaire, nous n’avons jamais cessé de nous demander pourquoi une telle FAUTE CARACTERISEE – n’oublions pas les morts, qui l’ont été en l’absence de traitements – aux plus hauts niveaux de pouvoir et, qui plus est, sur la quasi-totalité du monde, pourquoi donc une telle FAUTE ne trouve pas son collège de JUSTES qui sauront la dénoncer aux yeux de tous et en condamner lourdement les responsables.

  27. Merci, pour ce travail de synthèse magistral (comme toujours).
    Depuis le début de cette crise sanitaire, nous n’avons jamais cessé de nous demander pourquoi une telle FAUTE CARACTERISEE – n’oublions pas les morts, qui l’ont été faute de traitements – aux plus hauts niveaux de pouvoir et, qui plus est, sur la quasi-totalité du monde, pourquoi donc une telle FAUTE ne trouve pas son collège de JUSTES qui sauront la dénoncer aux yeux de tous et en condamner lourdement les responsables.

    • Bonsoir docteur,
      ex manipulateur en radiolologie, j’ai quitté il y a bien longtemps la profession devant les magouilles de dichotomie entre les radiologues et les “médecins” prescripteurs, mais j’avais encore confiance dans la médecine.
      Depuis 2 ans je suis ecoeuré par tous ces salopads qui se sont couchés devant l’ordre et bigpharma, mais jamais je ne leur pardonnerai de n’avoir pas réagit devant l’utilisation massive du rivotril et l’interdiction de l’azitrhomycine en ehpad. N’oublions pas tous les morts qui l’ont été faute de traitement, mais également tous ceux qui ont été euthanisés sans consentement ni des personnes concernés ni des familles à qui ces salauds ont fait croire que ces injections de rivotril étaient pour leur bien.
      HONTE à l’immense majorité de ces médecins (en France comme dans les autres pays car l’emploi du rivotril ou équivalent a été général) qui ont perdu leur honneur en oubliant leur serment.

    • J’approuve vos propos clairs et vrais. J’ai honte de dire que je suis Médecin. Cette profession s’est discréditée. La population entière a été spoliée avec la complicité de l’Ordre des Médecins qui a soutenu la Mafia.

      • L’ordre des médecins est-il seulement autre chose que la cellule française de cette mafia ? On n’appelle pas ça des complices mais des affranchis !

    • Plus précisément c’est le 18 Octobre 2019 que commence cette histoire :l’ANSM saisit l’Anses pour avis concernant le classement de l’Hydroxychloroquine en substance vénéneuse… Comme ça, hasard du calendrier, alors que cela fait des années et des années que l’on a accès au Plaquénil sans ordonnance. On aimerait bien avoir les arguments utilisés par l’ANSM à ce moment là. Et on aimerait bien avoir les arguments de l’ANSM à ce moment là, qui ne sont en réalité jamais exposés. Quoiqu’il en soit ce
      classement arrive à point nommé, quelque semaines avant le drame planétaire que l’on sait, ce qui permet quelques temps plus tard la mise à l’index de la dite substance. Curieux quand même non? Surtout que l’accident de laboratoire ne fait pratiquement plus de doute et que l’on sait que le virus était probablement apparu avant le surgissement officiel du mois de Janvier, date qui permet à la ministre d’alors de crier à l’innocence maltraitée…

      • L’ANSM, c’est juste un sigle derrière le que se cachent des gens !
        C’est le nom du salopard qui a pris cette “initiative” à l’ANSM (l’idée ne lui est sûrement pas venue brusquement en se levant un matin) qu’il nous faut pour le trainer devant les tribunaux !

  28. Pour une maladie qu’on peut, variants ou pas, attraper plusieurs fois, c’est-à-dire qui n’immunise pas, il ne peut y avoir de vaccin efficace.
    C’est aussi simple que cela !

  29. Merci de ce rappel des événements qui ont retenti et retentissent encore bien négativement sur l’épidémie de Covid et en particulier sur nombre de personnes du corps médical mondial.
    Pauvre “Médecine” ! Quand te libèreras-tu de ce monde du fric et des compromissions qui t’est si néfaste ?

  30. L’hydroxychloroquine n’est pas la seule à faire l’objet d’une interdiction injustifiée. L’azithromycine, le deuxième médicament du protocole Raoult, est aussi explicitement banni des recommandations officielles, alors qu’il est préconisé depuis longtemps pour les maladies respiratoires et qu’il a fait ses preuves dans la lutte contre la covid19.

    • Oui, et c’est , là peut-être LA preuve de leur complot, car tant qu’à être traité de complotiste, précisons de quel complot nous parlons. Celui des labos aidés des gouvernants et autres corrompus pour gagner en quelques années des dizaines de milliards de dollars .

  31. Et il ne se trouve,dans notre beau pays😤😤aucun groupement d’avocat pour porter la charge contre cette infamie?
    Je n’ose y croire…ce d’autant que cette ignominie s’est «  produite » à l’echelle mondiale,
    J’aimerai être encore de ce monde quand tout cela sera porté devant des tribunaux et que nous soyons alors légitimes à dire «  plus jamais ça « 

    • Si, une avocate a attaqué l’état elle a été interpellé illico presto chez elle devant ses deux enfants en bas âge par une horde de policiers carrapaconés comme partant faire une guerre contre des assassins, ils avaient même prévus de defoncer sa porte avec un bélier pour lui faire peur… mais heureusement elle a ouvert très vite, ils n’ont pas pu se faire plaisir…
      Ensuite il y a eu garde à vue, mais elle avait de bons arguments à faire valoir, et ils l’ont relâché après un interrogatoire à questions complotistes, et histoire d’essayer de la faire passer pour psychiatriquement atteinte par un questionnaire douteux…
      Cette femme courageuse est avocate elle s’appelle Nathalie de Auraujo et elle est extrêmement méritante pour son travail et sa plainte visible par pdf sur internet
      Elle a donné des interwiew sur France soir c’est en ligne

    • Si une avocate Virginie de Auraujo a osée s’attaquer à l’état
      Elle a fait Soixante heures de garde à vue dans les locaux de la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI), à Levallois-Perret (92), dont elle est ressortie libre, sans mise en examen ni placement sous le statut de témoin assisté. Virginie de Araujo-Recchia, « juriste depuis vingt ans », « avocate depuis quinze ans », inscrite au barreau de Paris, raconte, en s’en indignant, dans un communiqué publié le 30 mars au soir, comment « douze personnes, des policiers cagoulés des forces spéciales sont entrées à six voitures dans [sa] propriété », le 22 mars au petit matin, pour l’interpeller devants ses « enfants en bas âge ». Elle précise que « deux juges d’instruction » étaient présents. Son matériel informatique et téléphonique a été saisi. Elle ajoute :
      « J’ai été détenue pendant soixante heures dans des conditions inhumaines. Je préfère ne pas en donner les détails afin de préserver ma dignité. »
      Me Araujo-Recchia avait mis en place un action collective pour le compte des citoyens souhaitant contester les mesures sanitaires de couvre-feu et de confinement. Son constat part du fait que de nombreuses actions de référé liberté au Conseil d’Etat se sont heurtées à des décisions insatisfaisantes puisqu’elles sont, soit déboutées, soit elles font l’objet de décisions parcellaires se prévalant de la loi d’urgence et des positions du Conseil scientifique afin de ne pas traiter le sujet sur le fond. Cela peut être illustré par les décisions sur les masques pour les enfants ou le fond du sujet, c’est-à-dire, le problème d’urgence des conséquences du port masque prolongé à moyen terme qui ne sont pas évaluées à juste mesure. Le Conseil d’Etat ne donne pas le sentiment d’étudier les études scientifiques soumises par les requérants, prenant trop souvent une position ultra conservatrice qui permet de justifier les actions du gouvernement sans toutefois regarder les réelles conséquences pour les plaignants.
      Le lien sur l’article complet
      https://www.francesoir.fr/politique-france/me-virginie-de-araujo-recchia-communique-suite-gav-dgsi
      Autre article sur cette femme courageuse
      https://www.francesoir.fr/opinions-entretiens/interview-me-virginie-de-araujo-recchia-avocate-au-barreau-de-paris

  32. Toujours très utile rappel. Je le place sous mon dernier billet ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2022/11/08/lhistoire-du-manuquireva-de-rien-version-pdf-de-jbl1960/

    Et dans mon Dossier Spécial Coronavirus comme d’hab ► https://jbl1960blog.wordpress.com/dossier-special-coronavirus/

    HCQ figurait, sauf erreur, dans les protocoles mis au point par Mc Cullough. Et pour mémoire, l’HCQ a toujours été recommandée en bi voire tri-thérapie pour être efficiente…

    JBL

    • Je suis surpris par l’absence de recherche concernant l’hydroxychloroquine et son action sur les anticorps anti phospholipides dans le covid . Des publications bien antérieures objectivent une action à ce niveau . Et cet effet est aussi recherché dans le Lupus érythémateux viscéral . Il y a bien plus de sites d’action de l’hydroxychloroquine que le seul effet anti viral.

  33. Excellent! Merci. Non seulement cela remet en mémoire des dates d’évènements connus, mais il y en a que je découvre.
    Alors merci et bravo!

  34. Merci pour cet historique parfaitement condensé !
    Le plus invraisemblable c’est qu’à la date où vous arrêtez le récit, tout aurait dû être plié, mais non, “ça continue, encore et encore, ce (n’était) que le début d’accord, d’accord” (Francis Cabrel) !

  35. Pendant longtemps, je suivais vos billets en ignorant totalement le forum.
    Aujourd’hui, je participe régulièrement au forum, mais force est de constater que l’essentiel reste dans ces billets si éclairants.
    Encore un grand merci pour m’avoir permis de comprendre que je n’étais pas dans l’erreur quand, dès début 2020, j’ai eu des doutes sur la gestion sanitaire de nos gouvernants.
    Je conserve et me réfère régulièrement à toute cette littérature que vous (pluriel) nous avez offert et nous offrez encore.
    Vous et le CSI sont mes piliers et murs porteurs de l’édifice mental de résistance à la doxa qui frappe si fort.
    Près de 3 ans après le début des “événements”, vous devez fatiguer et peut-être parfois douter. Sachez que vous nous êtes essentiel, ainsi que vos co-auteurs.
    Encore merci, continuez, s’il vous plait.

    • Je ne sais pas trop répéter ce qui est déjà dit et écrit ailleurs, alors il y a peu de billets, car j’essaye toujours d’apporter ce que vous ne trouvez pas ailleurs, chaque fois vérifié et documenté. Dans le forum, beaucoup apportent des petites infos qu’on n’a pas non plus ailleurs, j’y apprends aussi beaucoup, et parfois cela m’inspire. La lassitude, oui. Le doute, toujours. L”abattement, souvent, car c’est un peu David contre Goliath en pire, tellement ils ont de moyens pour cacher des choses et nous peu pour apporter au minimum un débat.

      • Merci Zola…et tous les autres. Vous m’avez aidé à tenir face à la doxa gouvernementale. Tenez bon, nous avons tous besoin de vous !

      • Je m’associe à tous les remerciements qui vous sont faits.
        Grâce au docteur MAUDRUX, vous et quelques autres, nous sommes des milliers à ne pas nous être empoisonnés avec ce “vaxxin”, à avoir pu résister à une pression énorme.
        Vous nous avez aidé à dissiper les doutes qui ont pu nous assaillir parfois car le doute est une marque d’intelligence et d’ouverture d’esprit : tout ce qui manque aux vaccinnolâtres.
        Leur certitude et leur entêtement est une preuve de leur bêtise crasse et/ou de leur corruption.
        Alors, continuez à douter, à chercher et finalement à nous trouver toujours plus de preuves que nous sommes dans le vrai.
        Et bravo aussi pour la clarté de vos billets : c’est toujours “du bel ouvrage”, précis, documenté et accessible.
        Comme le dit la chanson des restos du coeur : ON COMPTE SUR VOUS.

      • Moi aussi, votre lectrice fidèle, je m’associe entièrement à tous les remerciements qui vous sont faits! Grand Merci Zola! Et continuez s’il vous plaît!

  36. Et le clofoctol proposé par Pasteur Lille, pourquoi n’exige t on pas un test double aveugle sur les nouveaux cas de malades (vaccinés ou pas) puisqu’il y aurait toujours des morts du covid et que l’épidémie repartirait de plus belle?Ça serait intéressant de voir la réponse du ministre!!!

    • Il y a un très bon reportage sur le replay d’Arte sur LE scandale du Clofoctol, Pasteur a fini par plier l’échine devant un certain Pr de l’APHP qui a le courage (sic) de témoigner dans le reportage

  37. Le vaccin Pfizer a une AMM conditionnelle, conditionnelle au fait qu il n existe pas de traitement pour cette maladie potentiellement grave. Il importait donc qu il n y ai pas de traitement autorisé si on voulait vendre le vaccin.