148

Gestion du covid aux USA : où est la vérité ?

Avec l’autorisation du Docteur Russell L. Blaylock, que je remercie, voici des extraits de son long article paru dans Surgical Neurology International, intitulé “COVID UPDATE: What is the truth?”. Il fait le bilan de ce qu’il a constaté aux US, assez semblable à ce qui se passe chez nous.

” La pandémie de COVID-19 est l’un des événements de maladies infectieuses les plus manipulés de l’histoire, caractérisé par des mensonges officiels dans un flux sans fin dirigé par les bureaucraties gouvernementales, les associations médicales, les commissions médicales, les médias et les agences internationales [3 ,6 ,57]. Nous avons été témoins d’une longue liste d’intrusions sans précédent dans la pratique médicale, y compris des attaques contre des experts médicaux, la destruction de carrières médicales parmi les médecins refusant de participer au meurtre de leurs patients et une réglementation massive des soins de santé, dirigée par des personnes non qualifiées disposant d’une richesse énorme, de pouvoir et influence.

Pour la première fois dans l’histoire américaine, un président, des gouverneurs, des maires, des administrateurs d’hôpitaux et des bureaucrates fédéraux déterminent les traitements médicaux non pas sur la base d’informations scientifiques précises ou même sur l’expérience, mais plutôt pour forcer l’acceptation de formes spéciales de soins et de “prévention”. comme le remdesivir, l’utilisation de respirateurs ou une série de vaccins à ARN messager essentiellement non testés. Pour la première fois dans l’histoire du traitement médical, les protocoles ne sont pas formulés sur la base de l’expérience des médecins traitant avec succès le plus grand nombre de patients, mais plutôt d’individus et de bureaucraties qui n’ont jamais traité un seul patient, notamment Anthony Fauci, Bill Gates, Eco Health Alliance, le CDC, l’OMS, les agents de santé publique des Etats et les administrateurs d’hôpitaux [23,38].

Les médias (télévision, journaux, magazines, etc.), les sociétés médicales, les conseils médicaux des États et les propriétaires des médias sociaux se sont désignés comme la seule source d’information concernant cette soi-disant « pandémie ». Des sites Web ont été supprimés, des médecins cliniciens hautement qualifiés et expérimentés et des experts scientifiques dans le domaine des maladies infectieuses ont été diabolisés, des carrières ont été détruites et toutes les informations dissidentes ont été qualifiées de « désinformation » et de « mensonges dangereux », même lorsqu’elles proviennent des meilleurs experts dans les domaines de la virologie, des maladies infectieuses, des soins intensifs pulmonaires et de l’épidémiologie. Ces obscurcissements de la vérité se produisent même lorsque ces informations sont étayées par de nombreuses publications scientifiques de certains des spécialistes médicaux les plus qualifiés au monde [23 ]. Incroyablement, même des individus, comme le Dr Michael Yeadon, un ancien scientifique en chef à la retraite et vice-président de la division scientifique de la société pharmaceutique Pfizer au Royaume-Uni, qui a accusé la société de fabriquer un vaccin extrêmement dangereux, sont ignorés et diabolisés. De plus, lui, ainsi que d’autres scientifiques hautement qualifiés, ont déclaré que personne ne devrait prendre ce vaccin.

Le Dr Peter McCullough, l’un des experts les plus cités dans son domaine, qui a traité avec succès plus de 2000 patients COVID en utilisant un protocole de traitement précoce (que les soi-disant experts ont complètement ignorés), a été victime d’attaques particulièrement vicieuses par ceux qui bénéficient financièrement des vaccins. Il a publié ses résultats dans des revues à comité de lecture, signalant une réduction de 80% des hospitalisations et une réduction de 75% des décès grâce à un traitement précoce [44 ]. Malgré cela, il subit une série d’attaques incessantes de la part des contrôleurs de l’information, dont aucun n’a traité un seul patient.

Ni Anthony Fauci, le CDC, l’OMS ni aucun établissement médical gouvernemental n’ont jamais proposé de traitement précoce autre que le Tylenol (Doliporane), l’hydratation et appeler une ambulance une fois que vous avez des difficultés à respirer. C’est sans précédent dans toute l’histoire des soins médicaux, car le traitement précoce des infections est essentiel pour sauver des vies et prévenir les complications graves. Non seulement ces organisations médicales et ces chiens de garde fédéraux n’ont même pas suggéré un traitement précoce, mais ils ont attaqué quiconque tentait d’initier un tel traitement avec toutes les armes à leur disposition perte de licence, retrait des privilèges hospitaliers, honte, destruction de réputation et même arrestation [2].

Un bon exemple de cet outrage à la liberté d’expression et à la fourniture d’informations sur le consentement éclairé, est la récente suspension par le conseil médical du Maine de la licence médicale du Dr Meryl Nass et l’ordre de se soumettre à une évaluation psychiatrique pour avoir prescrit de l’ivermectine et partagé son expertise [9, 65]. Je connais personnellement le Dr Nass et je peux témoigner de son intégrité, de son intelligence et de son dévouement à la vérité. Ses références scientifiques sont impeccables. Ce comportement d’une commission des licences médicales rappelle la méthodologie du KGB soviétique à l’époque où les dissidents étaient incarcérés dans des goulags psychiatriques pour faire taire leur dissidence.

Une autre tactique sans précédent consiste à retirer les médecins dissidents de leurs postes de rédacteurs en chef, de réviseurs et de retirer leurs articles scientifiques des revues, même après la publication de ces articles. Jusqu’à cet événement pandémique, je n’ai jamais vu autant d’articles de revues retirés, la grande majorité faisant la promotion d’alternatives au dogme officiel, surtout si les articles remettent en question la sécurité des vaccins. Normalement, un article ou une étude sont examinés par des experts dans le domaine, appelé examen par les pairs. Ces critiques peuvent être assez intenses et minutieuses, insistant pour que toutes les erreurs dans le document soient corrigées avant la publication. Ainsi, à moins qu’une fraude ou un autre problème caché majeur ne soit découvert après la publication de l’article, l’article reste dans la littérature scientifique.

Nous assistons maintenant à un nombre croissant d’excellents articles scientifiques, rédigés par les meilleurs experts dans le domaine, retirés des principales revues médicales et scientifiques des semaines, des mois, voire des années après leur publication. Un examen attentif indique que dans de trop nombreux cas, les auteurs ont osé remettre en question les dogmes acceptés par les contrôleurs des publications scientifiques, notamment en ce qui concerne la sécurité, les traitements alternatifs ou l’efficacité des vaccins [12 ,63]. Ces revues s’appuient sur la publicité abondante des sociétés pharmaceutiques pour leurs revenus. Plusieurs cas se sont produits où de puissantes sociétés pharmaceutiques ont exercé leur influence sur les propriétaires de ces revues pour supprimer des articles qui remettaient en question les produits de ces sociétés [13 ,34 ,35].

Pire encore est la conception réelle d’articles médicaux pour la promotion de médicaments et de produits pharmaceutiques qui impliquent de fausses études, des soi-disant articles écrits par des fantômes. [49 ,64]. Richard Horton est cité par le Guardian comme ayant déclaré que “les journaux se sont transformés en opérations de blanchiment d’informations pour l’industrie pharmaceutique” [13 ,63]. Des articles frauduleux avérés « écrits par des fantômes » parrainés par des géants pharmaceutiques sont régulièrement publiés dans des revues cliniques de premier plan, telles que JAMA et New England Journal of Medicine, qui ne seront jamais supprimés malgré des abus scientifiques et une manipulation des données prouvés[49 ,63].

Les articles écrits par des fantômes impliquent l’utilisation de sociétés de planification dont le travail consiste à concevoir des articles contenant des données manipulées pour soutenir un produit pharmaceutique, puis à faire accepter ces articles par des revues cliniques à fort impact, c’est-à-dire les revues les plus susceptibles d’affecter la prise de décision clinique des médecins. De plus, ils fournissent aux médecins en pratique clinique des réimpressions gratuites de ces articles manipulés. The Guardian a trouvé 250 entreprises engagées dans cette activité d’écriture fantôme. L’étape finale dans la conception de ces articles pour publication dans les revues les plus prestigieuses est de recruter des experts médicaux reconnus dans des institutions prestigieuses, pour ajouter leur nom à ces articles [11].

D’une importance vitale est l’observation par des experts dans le domaine de l’édition médicale que rien n’a été fait pour arrêter ces abus. Les éthiciens médicaux ont déploré qu’en raison de cette pratique répandue, « on ne puisse faire confiance à rien ». Alors que certaines revues insistent sur la divulgation d’informations, la plupartdes médecins qui lisent ces articles ignorent ces informations ou les excusent et plusieurs revues rendent la divulgation plus difficile en demandant au lecteur de trouver les déclarations de divulgation à un autre endroit. De nombreuses revues ne contrôlent pas ces déclarations et les omissions des auteurs sont courantes et sans sanction

Les médias télévisés reçoivent la majorité de leur budget publicitaire des sociétés pharmaceutiques internationales, ce qui crée une influence irrésistible pour rapporter toutes les études concoctées soutenant leurs vaccins et autres soi-disant traitements [14]. Rien qu’en 2020, les industries pharmaceutiques ont dépensé 6,56 milliards de dollars pour ce type de publicité [13,14]. La publicité Pharma TV s’élevait à 4,58 milliards, un incroyable 75% de leur budget. Cela achète beaucoup d’influence et de contrôle sur les médias. Des experts de renommée mondiale dans tous les domaines des maladies infectieuses sont exclus de l’exposition médiatique et des médias sociaux s’ils s’écartent de quelque manière que ce soit des mensonges et des distorsions concoctés par les fabricants de ces vaccins. De plus, ces sociétés pharmaceutiques dépensent des dizaines de millions en publicité sur les réseaux sociaux, Pfizer étant en tête du peloton avec 55 millions de dollars en 2020 [14].

Bien que ces attaques contre la liberté d’expression soient suffisamment terrifiantes, pire encore est le contrôle quasi universel que les administrateurs d’hôpitaux ont exercé sur les détails des soins médicaux dans les hôpitaux. Ces mercenaires indiquent maintenant aux médecins quels protocoles de traitement ils respecteront et quels traitements ils n’utiliseront pas, peu importe à quel point les traitements « approuvés » sont nocifs ou à quel point les traitements « non approuvés » sont bénéfiques. [33,57].

Jamais dans l’histoire de la médecine américaine les administrateurs d’hôpitaux n’ont dicté à leurs médecins comment ils pratiqueront la médecine et quels médicaments ils peuvent utiliser. Le CDC n’a pas le pouvoir de dicter aux hôpitaux ou aux médecins concernant les traitements médicaux. Pourtant, la plupart des médecins s’exécutèrent sans la moindre résistance.

La loi fédérale sur les soins a encouragé cette catastrophe humaine en offrant à tous les hôpitaux américains jusqu’à 39 000 dollars pour chaque patient des soins intensifs qu’ils mettent sous respirateur, malgré le fait qu’au début, il était évident que les respirateurs étaient une cause majeure de décès parmi ces patients confiants et sans méfiance. De plus, les hôpitaux ont reçu 12 000 dollars pour chaque patient admis aux soins intensifs, ce qui explique, à mon avis et à d’autres, pourquoi toutes les bureaucraties médicales fédérales (CDC, FDA, NIAID, NIH, etc.) ont fait tout ce qui était en leur pouvoir pour empêcher la vie et économiser les traitements précoces [46]. Laisser les patients se détériorer au point d’avoir besoin d’être hospitalisés signifiait beaucoup d’argent pour tous les hôpitaux. Un nombre croissant d’hôpitaux sont menacés de faillite, et beaucoup ont fermé leurs portes, avant même cette « pandémie» [50]. La plupart de ces hôpitaux appartiennent désormais à des sociétés nationales ou internationales, y compris des hôpitaux universitaires. [10]

Il est également intéressant de noter qu’avec l’arrivée de cette « pandémie », nous avons assisté à une augmentation du nombre de chaînes d’entreprises hospitalières rachetant un certain nombre de ces hôpitaux financièrement à risque [1 ,54]. Il a été noté que des milliards d’aide fédérale Covid sont utilisés par ces géants hospitaliers pour acquérir ces hôpitaux financièrement menacés, augmentant encore le pouvoir de la médecine d’entreprise sur l’indépendance des médecins. Les médecins expulsés de leurs hôpitaux ont du mal à trouver d’autres hôpitaux à rejoindre, car eux aussi peuvent appartenir au même groupe. En conséquence, les politiques de mandat de vaccination incluent un nombre beaucoup plus important d’employés hospitaliers. Par exemple, la Mayo Clinic a licencié 700 employés pour avoir exercé leur droit de refuser un vaccin expérimental dangereux, essentiellement non testé [51 ,57]. La Mayo Clinic l’a fait malgré le fait que bon nombre de ces employés ont travaillé pendant le pire de l’épidémie et sont licenciés lorsque la variante Omicron est la souche dominante du virus, a la pathogénicité d’un rhume pour la plupart et les vaccins sont inefficaces dans la prévention de l’infection.

De plus, il a été prouvé que la personne vaccinée asymptomatique a une charge virale aussi élevée qu’une personne infectée non vaccinée. Si le mandat du vaccin vise à prévenir la propagation du virus parmi le personnel hospitalier et les patients, ce sont les vaccinés qui présentent le plus grand risque de transmission, et non les non vaccinés. La différence est qu’une personne malade non vaccinée n’irait pas travailler, le vacciné asymptomatique le fera.

Le problème de la faillite des hôpitaux est devenu de plus en plus aigu en raison des mandats de vaccination des hôpitaux et du grand nombre de membres du personnel hospitalier, en particulier des infirmières, qui refusent d’être vaccinés de force [17 ,51]. Tout cela est sans précédent dans l’histoire des soins médicaux. Les médecins des hôpitaux sont responsables du traitement de leurs patients individuels et travaillent directement avec ces patients et leurs familles pour initier ces traitements. Des organisations extérieures, telles que le CDC, n’ont aucune autorité pour intervenir dans ces traitements et le faire expose les patients à de graves erreurs de la part d’une organisation qui n’a jamais traité un seul patient COVID-19.

Lorsque cette pandémie a commencé, les hôpitaux ont reçu l’ordre du CDC de suivre un protocole de traitement qui a entraîné la mort de centaines de milliers de patients, dont la plupart se seraient rétablis si des traitements appropriés avaient été autorisés [43 ,44]. La majorité de ces décès auraient pu être évités si les médecins avaient été autorisés à utiliser un traitement précoce avec des produits tels que l’ivermectine, l’hydroxy-chloroquine et un certain nombre d’autres médicaments sûrs et composés naturels. Il a été estimé, sur la base des résultats de médecins traitant avec succès les patients, que sur les 800 000 personnes dont on nous dit qu’elles sont mortes de Covid, 640 000 auraient non seulement pu être sauvées, mais auraient pu, dans de nombreux cas, retourner à leur pré-état de santé de l’infection avait exigé un traitement précoce avec ces méthodes éprouvées. Cette négligence du traitement précoce constitue un meurtre de masse. Cela signifie que 160 000 seraient en fait décédés, bien moins que le nombre de morts aux mains des bureaucraties, des associations médicales et des conseils médicaux qui ont refusé de défendre leurs patients [43,44].

Incroyablement, ces médecins compétents ont été empêchés de sauver ces personnes infectées par le Covid-19. Ce devrait être un embarras pour la profession médicale que tant de médecins aient suivi sans réfléchir les protocoles mortels établis par les contrôleurs de la médecine.”

Suivent des considérations sur la définition modifiée de pandémie, sur les masques, les différentes mesures, les preuves scientifiques, les fausses études, les attaques contre l’ivermectine (Toutes ces histoires de dangers de l’ivermectine se sont avérées fausses et certaines d’entre elles étaient incroyablement absurdes [37 ,43]. L’attaque contre l’ivermectine a été encore plus vicieuse que contre l’hydroxy-chloroquine. Tout cela, et bien plus encore, est méticuleusement relaté dans l’excellent nouveau livre de Robert Kennedy), les vaccins, les cancers après vaccins, etc. Tout y est, bien expliqué, documenté. Comme c’est très long, la suite ICI. Également une traduction grâce à https://www.onlinedoctranslator.com/fr/translationformICI.

Encore quelques extraits :

“Une nouvelle étude a maintenant fait surface, dont les résultats sont terrifiants [25]. Un chercheur de l’Université de Kingston à Londres, a réalisé une analyse approfondie des données du VAER (un sous-département du CDC qui recueille des données volontaires sur les complications des vaccins), dans laquelle il a regroupé les décès signalés à la suite des vaccins en fonction des numéros de lot du fabricant des vaccins. Les vaccins sont fabriqués en grandes quantités appelées lots. Ce qu’il a découvert, c’est que les vaccins sont divisés en plus de 20 000 lots et qu’un sur 200 de ces lots sont manifestement mortel pour quiconque reçoit un vaccin de ce lot, qui comprend des milliers de doses de vaccin.

Il a examiné tous les vaccins fabriqués – Pfizer, Moderna, Johnson et Johnson (Janssen), etc. Il a découvert que sur 200 lots de vaccins de Pfizer et d’autres fabricants, un lot sur 200 s’est avéré plus de 50 fois plus mortel que les vaccins provenant d’autres lots. Les autres lots de vaccins (lots) provoquaient également des décès et des incapacités, mais loin d’être à ce point. Ces lots mortels auraient dû apparaître au hasard parmi tous les “vaccins” s’il s’agissait d’un événement non intentionnel. Cependant, il a constaté que 5% des vaccins étaient responsables de 90% des événements indésirables graves, y compris des décès.

Tous les lots d’un vaccin sont numérotés, par exemple Moderna les étiquette avec des codes tels que 013M20A. Il a été noté que les numéros de lot se terminaient par 20A ou 21A. Les lots se terminant par 20A étaient beaucoup plus toxiques que ceux se terminant par 21A. Les lots se terminant par 20A ont eu environ 1700 événements indésirables, contre quelques centaines à vingt ou trente événements pour les lots 21A. Cet exemple explique pourquoi certaines personnes ont eu peu ou pas d’effets indésirables après avoir pris le vaccin tandis que d’autres sont soit tuées, soit gravement et définitivement blessées. Pour voir l’explication du chercheur, rendez-vous sur…

…/…

Pourquoi Fauci ne voulait pas d’autopsies après décès post vaccins ?

Il y a beaucoup de choses à propos de cette “pandémie” qui sont sans précédent dans l’histoire médicale. L’un des plus surprenants est qu’au plus fort de la pandémie, si peu d’autopsies, en particulier d’autopsies totales, étaient pratiquées. Un virus mystérieux se propageait rapidement dans le monde, un groupe sélectionné de personnes dont le système immunitaire était affaibli tombaient gravement malades et beaucoup mouraient et la seule façon dont nous pouvions rapidement acquérir le plus de connaissances sur ce virus, une autopsie, était découragée.

Guerriero a noté qu’à la fin avril 2020, environ 150 000 personnes étaient décédées, mais il n’y avait que 16 autopsies réalisées et rapportées dans la littérature médicale [24]. Parmi celles-ci, seules sept étaient des autopsies complètes, les 9 restantes étant partielles ou par biopsie…..”

La suite et fin dans les liens cités plus haut, ce billet ne reproduisant que moins de la moitié de l’article. De même vous y trouverez un lien pour toutes les sources. Des faits, rien que des faits.

ZOLA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

148 commentaires

  1. États-Unis. « Les gens aiment bien croire aux miracles. Mais aujourd’hui, la science dit que l’ivermectine n’en est pas un »
    C’est sur cette phrase que se termine cette courte vidéo d’un certain Dr Sawyer.
    https://twitter.com/NLFD_org/status/1526787159109226496

    Il demande aux gens de dénoncer les médecins qui prescrivent de l’ivermectine ou de l’HCQ, qui signent des exemptions de port du masque, ou qui ne croient pas à l’efficacité du « vaccin covid », pour qu’on leur retire leur licence. Il a créé un site où les patients en mal de délation peuvent se rendre. Je ne suis pas médecin mais je trouve que ça ressemble sacrément à une façon de contourner le Serment d’Hippocrate : On propose aux patients un site pour dénoncer les confrères, puis on dira : « c’est pas moi M’sieur, c’est les patients ! ».
    Le Dr Sawyer s’en prend nommément au Front Line Doctors.
    Ceux-ci ont décidé de porter plainte contre lui s’il continuait son harcèlement après la lettre de mise en demeure qu’ils viennent de lui envoyer.

    American Front Line Doctors, au sujet de ce médecin :
    https://americasfrontlinedoctors.org/news/press-releases/deceit-and-defamation-
    aflds-says-no-more/

  2. Bravo l’artiste et merci encore mille fois pour ces informations capitales. Elles confirment des confidences faites par certains professionnels sur des lots de vaccins: vaccin ou ersatz de vaccin ou placebo tout court afin de diminuer le nombre d’effets délétères qui auraient pu en questionner plus d’un et faire capoter la frénésie vaccinale et la poule aux œufs d’or. Malgré tout, comme dit le proverbe, nul n’est plus aveugle que quelqu’un qui ne veut pas voir. Et ceci est malheureusement valable pour de nombreux confrères souvent conscients du problème mais beaucoup plus attirés par le profit que par le serment d’Hippocrate. Triste époque.

  3. il est évident que s’agissant d’un vaccin expérimental,Pfizer et Cie n’allaient pas mettre la même composition dans les “vaccins” sous peine de perdre leur manne d’or suite à des effets trop délétères.Donc, il est clair que des lots placébos ou quasi-placébo(pour moi 80%) ont permis à ces labos de continuer leur “pompe à fric” en toute impunité

    • Je dirais même plus : Pfizer ne demandera jamais l’AMM définitive de son “vaccin” de base pour ne pas engager sa responsabilité, mais proposera un “nouveau vaccin” en AMM provisoire sous le confortable prétexte que le virus a muté !
      Que le milliard de cobayes bipèdes à gros cerveaux liquéfiés se le dise :
      Il n’y aura jamais d’AMM pour ce qu’ils se sont faits (et feront encore) ?) injecter !

      Malades et morts pour la “Science” du profit !

  4. Eh ben, v’la autre chose :https://www.aimsib.org/2022/05/22/les-espagnols-risquent-de-mourir-en-masse-du-monkeypox/
    On nous a pris pour de gourmets de Pangolins et autres Chauve Souris et maintenant pour des fornicateur de singes. Extrait :”L’affaire Monkeypox de mai 2022
    L’irruption de cas de variole du singe frappant concomitamment une population plutôt homosexuelle masculine à la fois en France, au Royaume-Uni, au Portugal, en Espagne, en Suède, aux USA et au Canada (18), chez des sujets qui n’ont aucunement voyagé en Afrique de manière récente, laisse pantois.
    Il apparaît évidemment comme hautement improbable que cette dissémination soit le fait du hasard d’autant plus qu’une simulation de mars 2021 nous en donnait déjà une glaçante prédiction, voyez plutôt :L’affaire Monkeypox de mai 2022″
    Ca va s’arrêter quand cet mascarade ?

  5. Quelle misère !
    Le complexe pharmaco-industriel a frappé et beaucoup ont été pris de vitesse.
    La peur a – aussi – saisi les médecins, au début avec la panique organisée d’un virus “inconnu” beaucoup ont fait confiance à l’autorité… des hospitaliers ont reconnu que ; sans soins appropriés les patients en réa qui s’en étaient sortis, s’en étaient tirés seuls…
    Aujourd’hui les médecins qui continuent à nier la manipulation sont soit corrompus jusqu’à l’os, soit pas capables de se remettre en question (trop déstabilisés, manquant de courage). C’est pourtant un constat à faire de toute urgence, que les 1ères victimes, qui ont entraîné à leur suite toutes les autres, que les médecins brisent courageusement le silence et s’unissent pour débattre sur la gestion de ce covid dans toute sa scandaleuse réalité.
    Tout le monde n’a pas eu le bon réflexe, l’intuition ou le recul nécessaire…dès le début de la crise. Mais maintenant : obéir c’est être complice.
    La corruption ! Voilà l’épidémie !
    Un océan de corruption – disait Laurent Mucchielli récemment. Une science dévoyée, une science de voyous – disait Olivier Soulier. (Voyez les derniers CSI )

    • Entre la corruption des uns, l’erreur et la honte des autres, la peur des tribunaux etc…ce sera compliqué pour arriver à des autocritiques…

      • jamais les médecins qui son restés nez dans le guidon des autorités sanitaires ne reviendront sur leurs erreurs ou leurs fautes, sauf tempérament ou courage exceptionnel …ce n’est pas dans leur nature de reconnaître leur ignorance ou leur incompétence … le Sorcier de la tribu à toujours raison, même le Chef l’écoute car ça l’arrange.
        la société n’a pas beaucoup évolué face à la maladie.

      • La sélection par la clientèle, pardon la “patientèle”, elle mêmes peut-être ? On n’est plus à un désert médical près !
        Si ça pouvait mettre quelques uns de ces mauvais toubibs sur le sable, ce serait déjà ça de pris.
        C’est quand même fort de café que de simples citoyens, certes instruits, sans doute, aient été plus lucides que des professionnels soi-disant hautement qualifiés !

        Perso, aux urgences en mai 2020, pour tout autre chose, j’ai vécu et j’ai vu (le bordel, relégué dans un couloir comme d’habitude; en tout et pour tout 2 suspicions en 12h environ !); puis j’ai cherché et j’ai trouvé les réponses, puis le reste a suivi. Le 12/07/2021 je n’étais pas étonné mais j’ai vu … un fou à la TV!
        Et je peste encore contre ceux qui disaient à l’époque “on n’a pas eu le choix”. Désolé, messieurs, mesdames, on a TOUJOURS le choix ! La suite pour vous c’est quoi ? Sauter d’un pont quand Micron 2è vous le dira; pour immuniser la communauté. Ah non, masque (inutile) en permanence et rappel tous les 3 mois à vie (qui devrait sérieusement s’abréger!), peut-être ? Mais quel raisonnement imbécile !
        Et dire qu’il y a des professionnels, ici, qui doutent encore, on perçoit mieux l’étendue du formatage intellectuel forcené des lobbyistes du secteur.

        • Au cabinet médical de mon bourg, 5 médecins sur 6 appliquent à la lettre la doxa.
          Le 6° prendra sa retraite dans 5 ans à moins d’être viré par la Kommandantür Nazionale aux Ordres du Maréchal (la Knom)
          Dans les villages/villes environnants, 90% des toubibs ne prennent plus de “nouveaux patients” et comment déterminer lequel soigne “pour de vrai” ?
          Bref, la sélection par la clientèle (patientèle, pardon) ce ne sera pas facile.

          • Bonsoir Jean-Marie, vous allez voir arriver les infirmiers (ères) en pratique avancée . Est-ce une bonne idée ? Bonne soirée.

      • Oui Michèle S il faut du temps.
        Mais lorsque la gestion de cette crise sera réellement mise en lumière, les tribunaux ne chargeront pas les médecins qui ont obéi à une autorité ayant usé d’informations fallacieuses, de coercition, de chantage…
        Donnez à des médecins des informations tronquées (chiffres, modèles maths frauduleux, taux de létalité…), des outils défaillants (tests, vaccins, médocs dangereux…), menacez-les s’ils entendent traiter classiquement et surtout – dès le départ – demandez qu’ils ne reçoivent pas les malades, et à l’hôpital : des traitements interdits aussi !
        Peut-on alors s’attendre à ce que ces médecins soignent correctement leurs malades ?
        Les tribunaux sauront distinguer où est l’incompétence, où est la faute professionnelle.
        Tout le monde n’a pas vocation à être une forte tête ou un héros.
        Etre un honnête homme suffit (en temps de paix…

    • Tellement vrai et c’est bon que quelqu’un ose le dire.
      Ceci étant dit,, il nous manque avant tout un président d’une autre stature, et intellectuelle, et morale, et qui serait donc capable de comprendre ce conseil.

  6. Et en “France” ? Mêmes causes mêmes effets : ajoutons y la collaboration des Ordres professionnels, des pseudo syndicats, et de la grande masse des professionnels eux mêmes ! Dont une grande majorité a reveauté Macron .,.

  7. 2 ans après, le même commentaire est bien devenu l’épitaphe de la Covid-19 :
    ” A fascinating tale of folly and self deception “.
    Merci Zola.

  8. voila une etude qui ne fait que traduire ce que beaucoup de mes amis et moi meme pensons et c’est pourquoi nous ne nous laisserons pas vacciner.le jugement interviendras tot ou tard .

    • Il s’agit de
      COVID-19 : 17 000 médecins dénoncent la corruption et les crimes contre l’humanité des “vaccins”.
      Sommet mondial, en anglais sous-titres français 1h30

      • Face aux conséquences dramatiques de la gestion irresponsable et insensée de la pandémie de COVID-19, plusieurs milliers de médecins et scientifiques médicaux dans le monde entier ont fondé une alliance internationale de médecins et scientifiques “déterminés à dire la vérité au pouvoir sur la recherche et le traitement de la pandémie de Covid”. Leur dernières conférence à fait l’objet d’une 4e déclaration sans détours que nous vous proposons de découvrir ici.
        En savoir plus :
        https://www.notre-planete.info/actualites/4934-COVID-vaccins-corruption-crimes-humanite
        En fait cela ne dure que 57′ ce sommet international s’est tenu le 11mai et vient d’être publié sur crowdbunker

    • Merci
      Ça fait du bien de les entendre !
      Le Global Covid Summit s’est tenu à l’initiative des “frontline doctors” du FLCCC, nos amis chers et extrêmement méritants aux US-Canada-UK, qui se battent depuis le début pour le bien des malades et font face à la diffamation, censure, aux menaces et à la persécution mise en place par le crime organisé.
      LA LUTTE CONTINUE
      👍👍👍

  9. Recrudescence d’une épidémie “grippale” dans une école de l’Ain avec forts maux de gorge… c’est la foire aux virus malgré toutes les injections (ou grâce à elles ?) !

  10. Cette histoire me fait penser au sketch de Coluche sur le schmilbilic où il décrit toutes les caractéristiques d’un oeuf et où les candidats sont appelés à deviner ce que c’est !
    Ici, on a tous les critères de l’escroquerie mais les gens continuent à ne pas deviner que c’en est une !
    (ceci pour faire avancer le shilimblique…, le schmilbilnic, le shliblimilbique… )
    50 millions de papys mougeots !

    • Ce qu’il mentionne en conclusion doit être (paraphrasé par Hannah Arendt) le fragment no. 121 du grand penseur Héraclite d’Ephèse.
      “Les Ephésiens adultes méritent tous la mort : puisqu’ils ont chassé Hermodore, le meilleur d’entre eux, en disant : Qu’aucun d’entre nous ne soit le meilleur, et s’il y en a un, qu’il s’en aille vivre ailleurs et avec d’autres.” Fin de la citation d’Héraclite.
      Cet événement politique du VI e siècle avant notre ère, est à rapprocher du célèbre “LA RÉPUBLIQUE N’A PAS BESOIN DE SAVANTS” qui a scellé le sort de Lavoisier, grand savant guillotiné sous Robespierre et ses acolytes.

  11. Covid-écolo fiction :
    Ecolo de longue date, je suis le mouvement anti vax, anti pass depuis le début en attendant d’y voir clair… alertée par l’activation d’un conseil de défense pour un problème sanitaire? Au début, peur de l’inconnu comme tous, puis le chiffre 1,3% de mortalité, à coté d’ébola du pipi de chat! Sidérée par l’absence de thérapie face à un problème bronchique, où est passée la meilleure médecine du monde ? l’interdiction faite aux médecins de soigner! … tout en induisant par la prise de doliprane la suppression de la fièvre face à un problème inflammatoire, ces incohérences n’ont fait que soulever mes doutes… Puis la dispense d’effets secondaires des labos, le secret des contrats, l’opacité de l’Europe… ont commencé à attiser ma méfiance.
    Je ne me suis pas vaccinée, j’ai accepté d’être recluse, de tout arrêter pendant 2 ans… sans tricher.
    Une connaissance médicale me fait part de faits, qu’elle ne comprend pas, elle est à jour de tous ces vaccins, fait une première sérologie covid : aucun anticorps! Elle côtoie des covidés à longueur de journée et ne l’a pas eu? Moi, non plus, sauf peut-être de façon totalement asymptomatique? comme la plus part des tonnes de maladies que je dois héberger de façon bénine, étant comme tout être vivant, un bouillon de culture ambulant. Du coup, elle fait la sérologie de tous ses vaccins, elle n’a aucun anticorps de rien! C’est à ne rien y comprendre.
    Je lis amusée, interloquée, les théories complotistes dont certaines sont tout de même assez fumeuses… en mode veille, collecte d’info. Petit à petit, des connections se font comme un scénario de BD-fiction…

    Coté écologie, pour limiter l’impact CO2, les quota carbone individualisés sont une solution radicale efficace qui peut préserver un semblant de liberté dans un champ très contraint. Mais on a tant procrastiné depuis 1972… que cela urge. En prospective écolo, quelques scénarios cohabitent : fascisme vert, fascisme digital, laxisme beat jusqu’à guerre civile – chaos systèmique, sobriété heureuse de peuples solidaires.
    Une info officielle : les Etats réfléchissent à des monnaies digitales, Europe, Chine (monnaie qui s’use)… les complotistes parlent de suppression de l’argent, de QR code monnaie. Parallèlement, le pass sanitaire puis vaccinal conditionne les populations au bridage des libertés par contrôle QR code au quotidien : QR code pour aller au resto, pour prendre le train, pour aller en vacances, au ciné, pour faire son sport,….
    Et si, plutôt que de mettre en place les quotas carbone de façon démocratique, on préparait une imposition par une forme de big brother digital QR codisé?
    Pourquoi un cabinet américain coordonne ces choix pour plusieurs pays, que l’on retrouve aussi à l’OMS et auprès de notre gouvernement?
    Et si de la fameuse suppression de la monnaie indexée sur rien, à part une spéculation débridée totalement toxique, on basculait vers une monnaie ex-nihilo liée au budget carbone? Ex-nihilo, non, il faut trouver un truc pour garder l’ordre social : certains en haut, d’autres en bas. Là, pas encore d’infos…. sauf que, qui dit dictature dit oligarque au passe-droit privilégié.
    Cela donne du sens à plusieurs phénomènes de fond… la procrastination éhontée des élites fait qu’on a plus le temps de la négociation démocratique, d’où le glissement vers de la démocrature? Nos oligarques valent bien ceux de Poutine, mais au lieu d’être serviles, c’est eux qui manipulent et corrompent à tout va. Même Jean Lassalle dit qu’on est plus en démocratie….
    ET si on fait du Jancovici à l’envers : il dit que l’esclavage ne s’est pas arrêté par humanisme, mais gràce au pétrole bien plus facile à dompter que des humains rebelles. Si il n’y a plus de pétrole, les pourris ne voudront –il pas rétablir l’esclavage humain pour garder leurs privilèges?
    Donc ce scénario dictature QR codisé pour appréhender un monde sans pétrole a une certaine logique… toxique pour les droits humains.
    Mais que vient faire le vaccin dans ce scénario?
    Apprentissage des foules à gérer un risque vital, aujourd’hui covid, demain impasse environnementale?
    Au passage, un jack-pot commercial : l’abonnement étant le meilleur business model, ça ruisselle, l’abonnement vaccinal !
    J’ai lu des articles sur le transhumanisme, qui fait rage au sein de l’élite américaine, les suprémacistes blancs : sexistes, racistes, et classistes. Ces gens sont ouverts à l’eugénisme couplé à l’homme augmenté pour l’élite, pour préserver la suprématie des leurs : une résurgence des théories nazies enrobées d’high-tech. Quand on lit les commentaires des articles écolos, nombreux postent : “de toute façon, on est trop nombreux”, “de toute façon, chine inde sont trop nombreux”, “il faut réguler la population”, un article sur la démographie dans Le Monde a même utilisé cette odieuse expression : les individus surnuméraires !!! comme pour une portée de porcins! Ce qui me vaut des posts du genre : “et la suite de la phrase, c’est quoi? on les butte, ceux qui sont en trop?” Un écho “à ceux qui ne sont rien”…. de notre cher président fasciné par la puissance de l’élite américaine….

    Question : les suprémacistes blancs qui grouillent parmi l’élite US seraient-ils capables sur le plan de l’éthique de produire un scénario de ce type : Une maladie induite par du bidouillage OGM sur des virus activables, puis un “vaccin” qui produirait des arrêts cardiaques fortuits pour certains profils fragiles, un “vaccin” qui perturberait le cycle féminin au point d’induire une stérilité? Les deux diffusés de façon aléatoire pour rester discret et rendre les phénomènes trop complexes pour être compris? Soit une réduction de la population coconmitante à la mise en place des quotas carbone via QR code? On travaillerait sur toutes les composantes de l’équation de Kaya; chère à Jancovici :trop bien!

    Et comme au bon vieux temps, on dissocierait les missions, pour que le dessein holistique ne soit pas perçu? Ou perçu trop tard?
    L’un la maladie, l’autre le vaccin, l’autre le pass, les autres le QR code, d’autres la monnaie, d’autres le crédit carbone, d’autres le CO2, d’autre un Etat de plus en plus autoritaire tout en étant tout sourire…. qui lâche de façon surprenante des paquets d’argent magique pour calmer les foules….

    Et si? le titre d’un excellent livre de prospective humaniste, merci Rop Hopkins de nous aider à luter pour un monde meilleur 🙂

    Non, ceci est un délire fantasmagorique, digne d’un film de science-fiction. Tu sais bien que coincidence n’est pas causalité. Avec des SI on mettrait Paris en bouteille, Il faut que j’arrête de lire des mangas, de la sf. Après les horreurs de la seconde guerre mondiale, on est plus assez barbare pour penser le monde de cette façon. Ce qui se passe en Russie, en Chine, nous a vacciné à jamais contre ce genre de dérive inhumaine.
    Reviens sur terre, on est en démocratie, tu vas encore voter dans quinze jours !

    • Je crois hélas que tous les discours idéologiques fumeux développés par une soit-disant élite blanche ne servent que d’emballage à une réalité bien plus vulgaire : une cupidité et une soif de puissance primales exacerbées au nom d’un égoïsme déifié !
      Le veau d’or est le seul culte universel !

    • Vous exprimez très clairement ce que je ressens, sans tout comprendre mais avec angoisse… Il y a un schéma derrière tout ça.
      Une jeune femme d’origine roumaine qui vit en France depuis vingt ans m’a confirmé qu’elle ressent une dérive anti démocratique claire.

    • Sauf que dans tout ça, l’écologie est un alibi bidon! Un dogme comme un autre. La vraie cause est la révolution industrielle qui née il y a un peu plus de 150 ans, n’est plus en phase avec la cadence d’absorbtion des changements sur la planète. Ça va trop vite pour elle, la planète elle ne suite plus ! Ce qui n’a rien à voir avc d’éventuels changements climatiques, eux, sans doute immuables et dus à la vie même de la planète elle-même.
      Confondre extraction du pétrole, évolution du climat et économie en y englobant le mondialisme est une erreur monstrueuse.
      Si l’on admet que l’humain est responsable de tout et que l’on doit absolument “revenir à l’âge de pierre, ou du moins à des fonctionnements plus en rapport avec le fonctionnement normal de la planète, ce n’est pas une écologie punitive basée sur ‘émission de CO2 qu’il faut; mais l’arrêt brutal de toute industrialisation. Il faut revenir aux zones d’influence de seulement quelques kilomètres. Plus d’avion, plus ou peu d’usines qui ne servent qu’à produire pour jeter, etc… et la production de CO2 diminuera. Ce n’est certes pas les usines à qr codes qui von faire diminuer la production de CO2. Le big Data est très gourmand en énergie et tout le monde ayant encore un peu les pieds sur terre sait que les énergies renouvelable sont l’antithèse même de la fiabilité dans la fourniture d’énergie électrique.
      De fait si on entre dans ce système de contrôle, les émissions de CO2 ne peuvent diminuer, à moins d’augmenter de façon importante, voire très importante la production à base du nucléaire, ou du pétrole, du gaz ou du charbon. Bref, nos bons écolos tournent en rond !
      Vous citez Jancovici; n’a-t-il pas dit qu’il faudrait choisir entre PIB et CO2? je le rejoint dans l’idée, on ne peut pas faire de la “croissance” et économiser du CO2 puisque pour fabriquer cette croissance il faut nécessairement consommer de l’énergie et que les ressources naturelle ne permettent pas qe cette énergie soit totalement renouvelable et universellement disponible.
      Pour rappel également le carbone en lui-même est naturel, et du CO2 tout animal “respirant” en rejette. Là je vais m’en prendre à ceux qui veulent protéger la vie nimale à tout prix. Il va bientôt y avoir plus d’animaux de compagnie en france que d’enfants, si ce n’est pas déjà fait. Ailleurs (des complotistes sans doute !) on nous parle de volonté de dépopulation (par les “vaccins” ou la 5g !); il paraît que pour certains génies, on serait trop d’humains sur Terre. Mais alors, on fait quoi quand il y aura plus de chien et chats, lapins, furets, hamsters…. que d’humains. Il va se passer quoi avec le CO2 ?
      Pour en revenir à cette nécessité de désindustrialisation à outrance (après la course à l’industrialisation) prônée par certains; mais qui va en pâtir en premier? Nous, pas certains, les mondialistes ultra riche qui n’auront de fait plus rien à vendre, là certainement.
      Au vu de la mascarade des 2 ans passés je vous laisse réfléchir sur les contradictions. Le score de Jadot aux Présidentielles m’a d’ailleurs bien fait rire !
      Un seul exemple; comment pouvez-vous croire que, côté transport individuel, la voiture électrique puisse être la solution anti carbone ? Sa production génère autant de CO2, voire plus, que la production d’une voiture à moteur thermique et sa consommation de carburant durant au moins 10 ans. Ensuite il faudra bien produire l’énergie pour recharger ces véhicules. Je ne parle même pas de l’extraction du lithium, matériau hautement polluant.
      Mais comment pouvez vous avoir la vue aussi basse ! La mondialisation est une fumisterie, le dogme de l’écologie est une fumisterie, les mesures actuelles ont eu l’avantage de mettre en évidence les objectifs réels (et jusqu’alors cachés) d’une caste mondialiste au pouvoir. Leur objectif n’est pas le bien être ni des humains ni de la planète, juste d’amasser le plus de pouvoir et de fric. Leur désir est d’asservir les autres, peu importe à quoi et à l’aide de quel subterfuge.
      Ce virus quand bien même répandu par inadvertance leur a fourni les moyens de tester grandeur nature leurs idées machiavéliques.
      Malheureusement pour eux, la peur sur laquelle ils comptent pour que leurs théories fonctionnement soit en train de disparaître. On parle de plus en plus de “plandémie” et il y a de plus en plus de gens sceptique face au discours écologique punitif.
      Quand on veut être écologique on se doit de prendre en compte TOUS les équilibres. Or ce sont ces gens aux commandes qui en rompent le plus, y compris les-dits écologistes. Que pensez-vous de Nicolas Hulot et de ses hélicoptères ou bien des éoliennes qu’on fait tourner en récepteur pour quand il n’y a pas de vent, etc…
      Les événements de ces 2 dernières années ont sans doute eu l’effet contraire en partie à celui recherché. Leur violence a fait prendre à un nombre important de personne qu’ils se faisaient mener par le bout du nez. Et en général, chez nous en particulier, l’humain n’aime pas ça !

      • “Ce qui n’a rien à voir avc d’éventuels changements climatiques, eux, sans doute immuables et dus à la vie même de la planète elle-même. ” ! ! !
        Quand on relargue en moins de 200 ans la quantité de CO2 que la biosphère avait mis 200 millions d’années à extraire de l’atmosphère en la piégeant dans le sous-sol, il faut vraiment l’innocence du chérubin pour croire qu’on n’y est pour rien !

        • Il me semble qu’extraire un bout de phrase du contexte global de ma prose en dénature le sens. J’ai parlé de 150 ans d’e production industrielle outrancière, vous parlez de 200 ans. Et je me contentais de décrire une situation.
          Par contre je ne suis pas certain que la biosphère ait mis 200 millions d’années à “extraire le CO2 de l’atmosphère”. Cela se fait en continu il me semble. 200 millions d’années c’est le temps mis par le piégeage sous terrain (dû aux mouvements de la croûte terrestre (là l’humain n’y est pour rien, en pour cause…) des végétaux en décomposition ayant entre autre généré le pétrole, mais aussi certains gaz comme le méthane en sibérie (le dégel du permafrost génère des “fuites” de ce gaz, piégé à l’état liquide sous les terres gelées.
          Ce sont les rejets à outrance dus justement à l’industrialisation qui posent actuellement problème. Mais ce que je voulais avant tout faire comprendre c’est que cette situation peut en effet être aggravée par l’action humaine, mais qu’au départ ce-dit “réchauffement climatique est sans doute avant tout d’origine sans doute naturelle. Je vous renvoie aux épisodes géologiques subis par notre planète depuis sa formation.
          Je considère donc que vous avez déformé mes propos. En la matière le scepticisme doit être de rigueur, il y a trop de paramètres que nous nous maîtrisons pas. Un peu comme en génétique, pour revenir au sujet principal.

          • Pourquoi dire que la planète ne suit plus mais que le climat c’est pas nous ?
            Sauf chute de météorites ou éruptions cataclysmiques, jamais les changements climatiques naturels n’ont été aussi brutaux.
            L’effet de serre du CO2 n’est pas une affabulation : quand on double sa concentration on double cet effet, donc ça chauffe !
            Refuser ce constat, c’est nier l’arithmétique… au nom de quelle idéologie autre que celle de l’autruche ?
            Le scepticisme n’a sa place que sur la vitesse avec laquelle on va percuter le mur climatique, pas sur le fait qu’on va le percuter !
            Personnellement, je pensais être assez vieux pour assister au début de la cata sans en être directement victime mais cet espoir s’amenuise de plus en plus…

  12. Mwouais…
    On tourne en rond !
                                         on tourne en rond ! !
                                                                                    on tourne en rond ! ! !
    On sait déjà tout depuis deux ans !
    L’argent tient Big Pharma qui détient les politiques et les médias qui confisquent la vérité pour le seul profit des Bill Gâteux !
    Quand il n’y a plus d’institution judiciaire digne de ce nom, il ne reste que la justice de la rue, sans appel celle-là (si ça commence quelque part, cela pourrait se propager comme une trainée de poudre et tout faire sauter) !
    (pour l’instant ils ont l’Ukraine pour faire diversion, mais pour combien de temps ?)

    • Bonsoir Mas, sur le site du ministère de l’intérieur, nous pouvons lire que le frisotant ministre « Darmalin «  a passé commande de 90 chars anti-émeutes . De la suite dans les idées mmm?

      • C’est Hidalgo qui va pleurer pour sa ville ! Parce que si il commence à les répartir au compte goutte dans chaque métropole un tant soit peu “inflammable”, ça a des chances de pas être efficace. Et sinon combien de temps entre la commande et la mise en service. Ils s’attendent à des manifs musclées ?

  13. Pouvons-nous raisonner autrement que comme des casseroles ?
    En termes de Santé Publique, le monde entier raisonne comme casseroles; nous assistons à un concert géant de casseroles orchestré par des jean-foutres ou foutriquets !

  14. Merci pour ce document exceptionnel. Je me suis permis d’essayer de le faire passer sur Egora sous le titre « fable du jour » et en inversant l’écriture de tous les noms+ « sur une planète imaginaire« , et à ma grande surprise il a été publié . Je vais essayer le QDM mais peu d’espoir. C’est terrifiant , mais on s’en doutait fortement.

    • Laisser donc le QdM s’enfermer dans sa bêtise ! L’OdM change de “maître” de cérémonie, sa voix officielle a par conséquent de grandes chances de faire elle aussi tournr les … chaises !

      • Aucun espoir malheureusement de ce côtè , la presse médicale dépend des puissances d’argent . Ils censurent à tour de bras. Le QDM m’a bien sûr censuré sur ce coup là, mais il faut quand même rester présents sur ces forums , c’est indispensable ( censure = 1/2, donc la moitié passe, c’est déjà cela. Exemple: J’ai réussi à faire passer l’ivermectingate (lettre à Andrew Hill) au 2eme ou 3ème essai. Ils n’en parlaient absolument pas. Surtout ne pas abandonner ce terrain !

  15. Merci pour cette traduction. Staline a fait des émules chez les financiers neoliberaux. Pied de nez funeste, funèbre
    Plutôt de l histoire.

  16. J’apprécie la franchise du Dr PERNOT FRANCOIS , et souhaite qu’il trouve encore intérêt à participer à ce forum.

    • Merci de votre soutien ; bien sur que je continuerai à suivre ce forum ; je n’ai jamais été transi de certitude d’une manière générale et par ailleurs le débat initié par G.Maudrux m’a d’emblée interpellé ; le travail de recueil qu’il fait maintenant depuis deux ans témoigne de beaucoup de travail et de sérieux et sera , à mon avis , très utile le jour où les passions seront calmées pour analyser ce qu’il faudra garder ou jeter de cette déjà trop longue épidémie et qui ne me parait pas encore prête à se terminer malgré un vaccin sans doute encore très imparfait.

      • Oui mais ce travail ne sert à rien si vous ne vous remettez pas en question plus énergiquement.
        Saluer le travail de quelqu’un c’est bien, s’en inspirer pour changer son comportement c’est mieux. Présentement je sens que votre croyance vous même encore par le bout du nez. Encore une fois, c’est la différence sans doute entre un médecin et un scientifique. Ce dernier se remet perpétuellement en question. Enfin,…. tant qu’il n’est pas corrompu !

      • Le docteur Laurence Kayser (dans un interview à Kairos je crois ) avait témoigné de l’ évolution de sa perception de l’épidémie et de ses pratiques. D’autres médecins l’ont fait ailleurs ( sur doctothon par exemple). Je cite le Dr Kayser, parcequ’elle n’hésite pas à reconnaître qu’au début elle avait très peur. Mais rapidement elle a été interpellée par certaines directives gouvernementales ce qui, de fil en aiguille, l’a amené à modifier sa pratique ( ce qui l’amène à être poursuivie par le conseil de l’ordre de Belgique).
        @PERNOT FRANCOIS : pourriez vous exposer votre cheminement , ce qui vous a amené à fréquenter ce blog …votre opinion concernant les interventions des conseils de l’ordre et tutti quanti…Si le format commentaire est trop court pour ce faire, et qu’il y faudrait un texte plus long, le webmaster acceptera peut-être de publier votre témoignage comme un billet de blog ????

  17. La seule vérité qui peut faire écrouler le système:le vaccin protège-t-il des formes graves?
    Si la réponse est non et que cela est clairement étayé,alors l’édifice s’écroule.
    Pour le moment les médias insistent sur la protection envers les formes graves.
    Personnelement je pense que si le virus est peu dangereux,alors il y a très peu de formes graves.Alors le vaccin est inutile pour la majorité.

    • Même Raoult, qui se tortille un peu pour dire du mal des vaccins a constaté que les injections géniques n’ont aucun effet sur l’épidémie. J’avoue que je cherche encore pourquoi il veut néanmoins les recommander pour les personnes à risques. Je laisse les spécialistes essayer de l’expliquer.

        • D’accord pour le risque de censure évident, mais « est-ce bien raisonnable » de continuer à vacciner des sujets jeunes même consentants du fait de la propagande officielle ? Non, ce n’est pas raisonnable. La mortalité par vaccin étant supérieure à la mortalité Covid dans cette tranche d’âge, et la morbidité ultérieure est strictement inconnue .Quand aux enfants = sacrifices au veau d’or .
          Quand aux personnes âgées…..elles mourrons quand même, c’est notre lot commun, mais si on pouvait leur permettre d’avoir la qualité de vie la meilleure possible, sans risques de dysimmunité et son cortège d’atteintes systémiques en tout genre, ce serait quand même bien mieux. Ces vaccins sont à interdire d’urgence, si les ténors ne le disent pas , c’est une faute. Leurs voix portent, ils ont un rôle à jouer, ici et maintenant.

          • Je ne fais pas de politique, et je le regrette amèrement. Je croyais qu’il y avait bien mieux à faire sur cette terre après avoir lu trop jeune le roi Créon dire dans Antigone de Anouilh « il se demande s’il n’est pas vain de conduire les hommes, Si ce n’est pas un office sordide qu’on doit laisser à d’autres plus frustes« . Il ne faut pas laisser lire n’importe quoi aux enfants.
            DE GAULLE avait raison « les français sont des veaux ».

    • Vous avez raison dans l’état actuel de l’épidémie notamment en France et peut-être pourrez-vous le démontrer ; je pense par contre que la gravité de l’épidémie n’avait rien à voir dans les premiers mois de la diffusion du virus et vous allez avoir beaucoup de mal à démontrer qu’il ne protégeait pas alors contre les formes graves ; donc je ne parierai sur l’écroulement complet du système.

      • Excusez moi mais pendant les premiers mois de l’épidémie (2020) il n’y avait pas de vaxx et 2021 a connu plus de morts avec un virus déjà moins méchant et plein de gens “vaxxinés /protégés”….
        Pour moi la protection des plus fragiles attribuée au vaxx est indémontrable et relève du mythe pour essayer de sauver la face.

        • ce qui a fait des morts en 2020, c’est le rivotril, et les cas graves intubés … les poumons étant fragilisés, je comprend qu’en les mettant sous pression on les a “explosés”, il n’en faut pas plus;

      • Décidément vous êtes aveugle, ou …têtu, pour ne pas employer un qualificatif plus imagé.
        Lisez le rapport de l’ATIH pour 2020 paru fin 2021, COVID a occupé les hôpitaux en moyenne à … 2%. Est-ce que vous pouvez raisonnablement croire que ces 2 % soient à eux seuls responsables du fiasco? Moi pas ! Pour rappel 2020, pas de vaccins et une épidémie surprise (quoique !) en mars-avril. Mais pas de grippe de même qu’en Oct-Nov-déc. Et traditionnellement les hôpitaux sont en crise à ces moments-là. Par ailleurs pour rappel également les consignes d’absence de soins ont drainé des personnes aux Urgences alors qu’elles n’auraient éventuellement pas dû y aller, du moins pas en catastrophe, voire trop tard, contribuant de fait à des engorgements.
        Mais de qui s’est-on moqué? Regardez également les bulletins hebdos du Réseau Sentinelles; vous y verrez que depuis 1 an c’est la grippe qui domine. Normal puisque faute de Covid et à cause de tests PCR merdiques on l’a retrouvée !
        Enfin je vous jette une petite réflexion, pour la route. Vous auriez une méthode pour comptabiliser les “formes graves évitées” ? Parce que moi, là j’ai pas d’idée… Vue de l’esprit, tout comme la fameuse immunité collective qui a fait saliver plus d’un TV Toubib et journaleux. Ces concepts n’existent que chez des charlatans. Je vous laisse leur attribuer une spécialité, on a l’embarras du choix !

      • Impossible pour le moment de démontrer que le vaccin a protégé ou non.Donc le rendre obligatoire en forçant les gens a signer une décharge est hautement suspect.
        D’ailleurs avec 90% de vaccinés nous avons toujours officiellement des dizaines de morts par jour du covid.
        Cas remarquable ,le nombre de” cas positifs” a explosé depuis janvier brutalement.
        Bon je vais aller me faire vacciner contre la variole du singe ET du léopard,on n’est jamais assez prudent.Et puis Bill Gates l’a annoncé pour bientot,et depuis qu’il est infectiologue,il s’est rarement trompé dans ses prévisions!

    • Faut – il se faire injecter le novavax pour pouvoir reprendre son activité, alors que l’épidémie est derrière nous et que le virus a beaucoup perdu de sa virulence. Ce a seule fin de rentrer dans le moule ?

    • Peux t on vraiment faire la distinction entre formes graves chez les gens sans comorbidite avec ou sans vaccin à t on un registre fiable ?

  18. L’article du Dr Russell L. Blaylock est publié dans la revue Surgical Neurology International ( 22 avril 2022) : pas inintéressant de relever que l’éditeur en chef de la revue officie dans un hôpital militaire : Avicenne Military Hospital, Marrakech.

    Quelle fut la politique sanitaire marocaine ? Je crois me souvenir d’une intervention intéressante d’un ou deux scientifiques du pays !

      • Avant de vacciner massivement sur ordre du Roi ! Bon massivement c’st pas le bout du monde chez eux, ils ont pas fait comme en Australie; ça a surtout concerné les grandes villes.
        Et il me semble qu’ils ont utilisé un des vaccins Chinois; faut donc énormément relativiser avec ce pays.
        De plus ils ont une grande tradition d’herboristerie et de médecines naturelles. Ils ont donc d’abord soigné, y compris en effet avec AZT+HCQ. A mi-2021, ils avaient de bons chiffres,

  19. Merci pour la transmission de ce document très explicite sur la manipulation par désinformation de l’ensemble du système de soins ce qui préfigure le crédit social à la chinoise ! !! Félicitations pour ton courage intellectuel et ne baisse pas les bras .L’avenir te donnera raison sur l’approche tous azimuts de cette pandémie issue du laboratoire de manipulation génétique de WUHAN

    • @LISBONNE :La France se réveille, espérez vous !? Au risque de vous décevoir, beaucoup d’articles reprenant cette info concluent …en la nécessité d’injections supplémentaires.

      Tant qu’on n’y rajoute pas le vaccin contre l’anthrax, me direz vous, tout va bien.

    • Bon article de IDJ un media non-aligné.
      @graindebeaute : La propagande vaxxinale continue, certes, mais elle est en contradiction flagrante avec les données cliniques observables, et cela se voit de plus en plus.

  20. Ce long extrait totalement à charge contre le vaccin me met très mal à l’aise ; quand il signale tous ces bons médecins qui ont refusé de se faire vacciner ou de vacciner “pour refuser de participer au meurtre de leurs patients ” c’est même beaucoup de colère que je ressens ; car pour participer au meurtre il faut sous-entendre que ces gestes étaient prémédités et que ceux qui ont participé à cette vaccination , comme moi d’ailleurs ,sont des meurtriers passibles de la prison et de la mise au banc définitif de la société ; énorme également me parait cette allusion aux personnes mises sous respirateur uniquement pour faire monter les prix de journée des hôpitaux US; certes cette idée était mauvaise mais devant un patient en état de détresse respiratoire en début de pandémie il était logique d’y recourir avant que l’expérience montre effectivement que c’était le plus souvent une erreur ; enfin affirmer que certains lots de vaccins doués d’une potentialité létale très élevée ont été injectés en n’étant pas repérés par les agences de santé et donc sans remettre en leur cause utilisation me parait une énorme fake news ; certes moi aussi j’ai été tout à fait contre le fait d’avoir interdit aux médecins ce qu’ils pensaient utiles de prescrire avec des produits par ailleurs ayant prouvé leur innocuité et , comme l’ont montré certains de vos articles , une efficacité indiscutable. Certes moi aussi je n’ai pas une confiance aveugle dans “big pharma” mais de là à vouloir transformer les entreprises pharmaceutiques en ennemies de l’humanité capables d’envoyer sans arrière pensée des milliers , que dis-je , des millions d’individus ad patres pour augmenter leur chiffre d’affaire je dis non en estimant que “tout ce qui est excessif est dérisoire “.Il serait peut-être bon et temps de faire un peu baisser la pression entre pro , anti et agnostique de la vaccination covid afin d’étudier sérieusement les arguments des uns et des autres car l’évolution de l’épidémie ds le monde est en train de montrer qu’on en a pas fini avec elle , malgré le vaccin et je le concède bien volontiers ; mais cet article est plutôt du genre à exacerber les prises de position extrêmes et à mon avis ne rend pas service à notre cause commune qui est de prévenir et de traiter efficacement le covid 19 en espérant pouvoir s’en débarrasser un jour!
    gagner un peu plus d’argent

    • Dans l’état actuel de sacralisation de la technoscience, il ne faut pas oublier le leitmotiv : “tout ce qui peut être fait doit être fait” ! Voir Elon Musk, l’installation des antennes 5G, et autres “progrès” dont on ignore les conséquences : écoute-t-on ceux qui s’en préoccupent ? Et en plus, ça rapporte beaucoup d’argent à la minorité bien placée. Tant de cynisme est bien sûr effayant.
      Pour ce qui est des respirateurs utilisés hors de propos, j’ai vu passer un article qui mentionnait la panique – à mon avis fabriquée – dans les hôpitaux, tant ils avaient peur d’être submergés.

      • Additif en ce qui concerne les respirateurs : la panique organisée a eu pour conséquence que les malades arrivant à l’hôpital étaient catalogués comme sous-oxygénés, alors qu’ils souffraient d’hémorragies bronchiques, ce que personne n’attendait…

    • On va bien finir par se faire entendre .
      Quand tout est sourcé , on n’est plus dans « l’opinion » mais l’on passe du récit au réel ! Alors espérons …

    • Si, en tant que médecin – apparemment vous l’êtes –, vous vous étiez rebellé en son temps contre la DOXA, vous seriez plus crédible.
      La vérité est souvent clivante, vous l’ignoriez ?

      • Je n’avais aucune raison de me rebeller puisque je croyais à l’efficacité du vaccin et que je crois toujours qu’il a été très utile à la période la plus grave de l’épidémie ; Quant à “la vérité est toujours clivante , vous l’ignoriez ” je pense que si effectivement je suis médecin je doute que vous le soyez où alors vous n’avez exercé que ds les salons ; sinon vous auriez appris qu’en médecine de tous les jours la vérité n’est pas clivante car il n’ y a jamais eu de vérité absolue ds ce domaine.

        • Hélène Banoun indiquait que le virus a commencé à circuler en France en septembre 2019 mais à ce moment là les médecins ont traité une maladie respiratoire. L’interdiction de prescription n’avait jamais existé , cela aurait pu interroger les médecins. Quand à l’utilité du vaccin en 2021 il n’y avait plus de situation grave, si tant est qu’elle est jamais existé.

        • Je regrette. Refuser, ou accepter de refuser, de donnera un malade une substance non toxique d’après l’expérience d’un délire siècle, ni un antibiotique banal ,pour,ne serait-ce que “au cas où .”, c’est au mieux non assistance à personne en danger.

          • Désolée
            Pas d’un délire..d’un demi-siecle..même si ce siècle est en plein délire, ( comme tous ?? Peut-être )

        • Non ! Vous avez cru que c’était un vaccin et votre cerveau conditionné a fait le reste. Vous n’avez justement pas regardé plus loin que le bout de votre nez. La lecture du Larousse à l’époque aurait du vous mettre la puce à l’oreille (je l’ai fait, pourquoi pas vous !), elle n’étais même pas modifiée. Ces produits n’ont JAMAIS répondu à la définition d’un vaccin; sinon pourquoi certains ont-ils remué ciel et terre pour faire modifier le Règlement UE interdisant les essais thérapies géniques. Pour s’en convaincre il suffit de regarder 2020; pas de vaccins et pas plus de morts une fois passée la “vague” de mars-avril. Le rapport ATIH, tout à fait officiel le démontre avec force. Il fallait peut-être lire autre chose que le QdM. Et sinon, également quand on est dans le brouillard, essayer de réfléchir par soi-même sinon c’est que vos études ne vous ont servi à rien!
          Je ne suis pas médecin, mais scientifique; mais vous n’êtes pas scientifique, il n’y avait donc aucune raison pour que vous vous abandonniez aux décisions des scientifiques médiatisés dont on sait désormais et depuis 1 an minimum, qu’ils sont en majorité corrompus.
          Le dogme de Pasteur en prenait déjà un coup dans l’aile depuis quelques temps. Il va être temps de faire 2 colonnes systématiquement, le pour, et le contre, individuellement; puisque ce genre de produit s’apparente à un traitement. Toute maladie potentielle n’est absolument pas un candidat à instaurer voire rendre obligatoire une “vaccination” de masse. Vous risquez ce faisant de vous voir confronté à une phénomène incontrôlable tel qu’on en connait avec la folie des antibiotiques ayant donné naissance à des bactéries antibio-résistantes, avec au passage quelques déboires sans doute bien plus importants et l’émergence ou la résurgence de maladies nettement plus invalidantes voire mortelles. Certains s’interrogent déjà sur les relations avec les cancers ou autre encéphalites. Et ce n’est que le début !
          Alors décidément, non, vous n’avez aucune excuse !

        • @PernodFrançois. Ne dit-on pas qu’il n’y a que la foi qui sauve ? Un peu d’esprit critique ne fait pas de mal. «  Le doute est le commencement de la sagesse » Aristote. Il y a encore du chemin jusqu’à l’éveil….

          • « Personne n’est plus redoutable que celui qui n’a jamais de doute «  Jacques Sternberg

        • croire à l’efficacité du (soit disant” vaccin…. fabriqué en 12 mois (pour ce qui nous était dit… en réalité déjà prévu auparavant … ) il fallait se poser des questions… j’ai vu qu’on a trafiqué le soit disant essai Ricovery pour démolir Raoult et l’hydroxychloroquine, début 2021, j’ai appris en janvier 2021 que l’ivermectine était efficace à près de 75%, à tous les stades, donc à priori mieux que l’ et surtout sans quasiment aucun effet secondaire… les médias avaient fait ( et continuent) un black out total sur ce produit, encore aujourd’hui, beaucoup n’en ont jamais entendu parler, vous pouvez faire le test. il savent pour l’hyroxychloroquine mais s’il avait suffi de décrédibiliser Raoult, son nom étant associé à la molécule… pour l’ivermectine, ne pouvant pas s’attaquer à un individu, ils ont censuré le nom du produit et boycotté ceux qui auraient pu en parler

    • Vous devriez lire les papiers d’enzo lolo sur les lots. ou Muchielli sur les effets secondaires . Ou encore les papiers déclassifiés sur la méthodologie des essais pfizer. ceux là même qui devaient ne pas être disponibles avant 75 ans. que pensez-vous des molécules interdites de prescriptions en France? pourquoi avoir prescrit du doliprane, plutôt que de l’ivermectine a toutes personnes présentant des symptômes covid alors que l’on sait que ça fonctionne très bien en soin précoce? . Si vous voulez eradiquer une pandémie vous n’empêchez pas les medecins de soigner. Pourquoi avoir traité de charlatan et d’avoir laissé des medecins se faire interdire d’excercer parce qu’ils ont soigné des patients avec succès. certes on a tatonné les premiers mois mais si on avait vraiment voulu sortir de cette maladie respiratoire et qui empoisonne aussi le sang (on l’a su très vite) on aurait du tout faire pour soigner vite fait bien fait. alors pourquoi? en 6 mois c’était terminé. pas besoin de vaccin . de plus les labos qui ont créé ces vax ont beneficiés d’argent public (tous les contrats ont été caviardés, on ne sait même pas combien ils ont reçus!) par contre les profits ne sont pas mutualisés. vous faites confiance a big pharma? combien de procès a Pfizer sur le dos? Et on continue de vacciner avec la souche alpha qui n’a plus cours, c’est normal. Et bientôt ce sera au tour des enfants qui se sont déjà tapé 11 vaccins OBLIGATOIRES (avec l’italie on est les champions du monde) Madame Buzyn est à l’OMS maintenant après avoir interdit les molécules qui soignent…trop fort milord! Vous n’êtes pas un peu naïf par hasard?;-) la vérité prend l’escalier mais vous n’avez pas fini d’en voir.

    • Seriez-vous un… Candide ?
      En ce qui concerne les “pro” injections anti-covid (définitivement les produits ARNm ne sont pas des vaccins, il suffit de relire la définition de ce mot, même modifiée, dans le Larousse), quels peuvent bien être les arguments en leur faveur?
      Moi, je n’en vois pas ! Par définition, une projection mathématique foireuse sur la supputation du nombre de vie sauvées sans aucune autre précision, est juste de la poudre aux yeux, ou un effet de manches, ou de la “Com.” pour parler en langage Macronien ! Ça n’en fait ni un argument et encore moins une vérité !
      Et pour finir je me pose une seule question: Comment des Médecins ont-ils pu se laisser berner de la sorte? Ma réponse est: la routine ou… la main dans le pot de confiture ! Si vous en avez d’autres, je veux bien prendre !
      Oui je sais, je suis dur ! Mais je suis en ALD cardio-vasculaire, et c’est bizarre (quoique !) mais mon toubib n’a même jamais murmuré un conseil d’injection de ces produits. Combien d’accidents circulatoires auraient-ils pu être évités? Et est-ce que individuellement (et non collectivement) le bénéfice pouvait exister? Alors même qu’on savait que la maladie ne tuait en principe statistiquement que les personnes âgées et/ou mal en point déjà en fin de vie (moyenne d’âge des décès, 82 ou 84 ans) .
      Ne s’est-on pas un peu foutu de nous, ou bien est-ce que les toubibs dans leur grande majorité ne savent plus réfléchir ?

      • Si je peux me permettre une possible explication, j’ai des amis médecins ( enfin ..j’avais ..) qui lors de leurs études, au cours de la 4eme année surtout, ont été pris de panique avec l’éventail de maladies diverses zet variées qui leurs ont été déballées, se sont fait “scanérisés ” de long en large, de peur d’en être porteur au moins d’une parmi les lots !
        Alors, on les a “rassuré” copieusement en leur donnant toutes les formules magiques du genre :
        – pour telle maladie ……Vous avez ce PROTOCOLE là !
        – pour telle autre ………..vous avez celui ci du labo Machin
        ETC etc….
        Alors ??? Rassurés ???
        – ha ouf oui…8-)

        • Ma chère Hélène, je vois que nous sommes sur la même longueur d’ondes !
          Je plains les générations futures parce qu’à ce rythme, trouver un vrai médecin qui n’aura pas été en quelque sorte lobotomisé dès son entrée en Fac sera un parcours du combattant.
          Ça ressemble étrangement à la position dans laquelle est une part de plus en plus grande de la population qui appelle Google au secours sans savoir vraiment quel va être le sens des réponses ou aux ados attardés qui ont désormais besoin de leur smartphone pour faire une addition et qui sont de fait incapable d’apprécier l’ordre de grandeur du résultat et donc incapables de savoir si le résultat affiché est le bon. Mais où va donc le pays de Lumières !
          Messieurs les toubibs vous avez la parole, bien sûr !

          • @Didier L’aigle. Voici la situation sur la vaccination : Les vrais médecins existent toujours. Les 10 millions de non-vaccinés sont un chiffre donné par l’État, il ne correspond pas à la réalité + Le nombre de faux Pass est beaucoup plus important que ce qu’annoncent les autorités.
            Nous déconseillons la vaccination à nos patients à risque. Après, certains craquent pour se rassurer du fait de la propagande. On ne peut pas faire boire un âne qui n’a pas soif = les patients ont subi un lavage de cerveau médiatique infiniment délétère qu’on ne peut que déplorer. J’affiche chaque semaine le bulletin du Réseau Sentinelles en salle d’attente. Et nous informons au maximum + « Guérir parfois, soulager souvent , soigner toujours ».

          • @Didier Laigle . Si il y’a eu besoin de demander à vacciner aux pédicures, aux opticiens ….etc, la liste est longue, c’est justement parce-que le nombre de médecins prêts à le faire étai insuffisant .

      • Merci pour votre leçon de français ; mais vous savez bien qu’en langage courant le terme meurtrier désigne un acte réalisé volontairement qu’il soit ou non prémédité ; sinon on parle d’homicide involontaire .

        • Je ne me voulais pas pontifiant…et je dois reconnaître que le langage courant ne fait pas le distinguo.

          Au reste je ne sais si les anglosaxons distinguent deux mots comme le font les français. Je ne demande qu’à m’instruire…
          Cordialement

    • @ Pernot : C’est bien d ‘être de ceux qui soignent avec autre chose que du paracetamol, mais pour les vaccins, vous auriez dû être vent debout contre ceux-ci et leur obligation que ce soit pour les soignants ou le simple quidam sachant que dès le départ beaucoup on alerté contre leur dangerosité et leur inutilité. Ceux contre le SARS COV 1 ou le MERS ( à ARN) se sont montrés sans effets pour ne pas dire dangereux et l’industrie pharmaceutique qui n’a rien de philanthropique en a profité pour se remplir les poches sans aucun scrupule comme elle l’a fait pour bien d’autres vaccins.
      Vous auriez dû vous éclairer avec la série de livres sur les vaccins du docteur Michel de Lorgeril pour être plus circonspect :
      https://michel.delorgeril.info/politique-de-sante/le-livre-les-vaccins-a-lere-de-la-covid-19-vigilance-confiance-ou-compromis/
      ou https://michel.delorgeril.info/politique-de-sante/les-vaccins-contre-la-rougeole-les-oreillons-et-la-rubeole-ont-ils-ete-mieux-evalues-que-ceux-contre-la-covid-19/ etc…

    • Monsieur Pernot, il ne faudrait pas oublier que les laboratoires pharmaceutiques sont des industries créées pour faire des profits, comme l’industrie du tabac ou l’industrie chimique.
      Et ces mêmes laboratoires sont à l’origine de scandales sanitaires…. Alors pourquoi pas le scandale Covid ?

    • Je peux comprendre votre “malaise” après tout …MAIS croyez vous que tous les allemands pendant la guerre étaient tous des nazis pour avoir laissé se perpétrer le meurtre de tous ces juifs ??? Et non ! Il étaient “tout simplement ” conditionnés, sous hypnose, manipulés etc…Alors oui ça vous met mal à l’aise parceque vous vous sentez coupable au fond de vous d’avoir mis sous respirateur parceque vous ne saviez pas….Maintenant vous savez….C’est peut être là, l’origine du malaise . Ceci n’est pas un jugement, par contre ne continuez pas à nier en “dénonçant des fakes ” mot à la mode pour contrecarrer des études scientifiques faites par des chercheurs qui veulent mettre en lumière la terrible vérité, et pour cela ils prennent des gros risques…Parlez en à Zola justement 😉 Bonne journée…

      • PS° Je répondais à PERNOT FRANCOIS, puisque ma réponse m’apparait décalée de son message et puis je rajoute concernant les lots, n’oubliez pas que nous sommes dans une étude clinique, c’est à dire que certains “rats” vont recevoir du poison violent et d’autre un placebo, puis on étudie.( mais je ne vous apprends rien, Monsieur le Médecin…………………. )

    • Bonjour Monsieur Pernot François, votre vision du monde « -savoir-raison-garder- et -l’excès- nuit -à-la-crédibilité -de -l’auteur. « vous honore et, dans un monde normal, serein , ce sont des atouts. Votre honnêteté et désir de bien faire vous donne le courage de vous documenter sur ce qui nous occupe . Oui ce que révèle cet article est effrayant et, comme en médecine, un train peut en cacher un autre qui peut en cacher un autre. Autour de vous que voyez -vous? . Mes deux voisins -84 ans AVC et 76 ans une maladie de Kreuzfeld foudroyante – le fils avocat demande une autopsie -son père était en bonne santé avant l’injection. Une amie attendait un copain pour la soirée -60 ans-décédé d’un infarctus l’a-midi . Une amie très investie dans la protection d’autrui -55 ans -cancer du pancréas après sa deuxième dose … Et j’habite un trou de lapin. En tant que médecin vous avez l’habitude de débusquer le caché n’est ce pas ? Tous « vaccinés tous protégés «  le cynisme vous est étranger mais je me permets de vous proposer d’ouvrir les ailes de la lucidité ainsi vous nous aiderez et surtout vous vous aiderez vous-même ainsi que vos proches surtout si vous représentez l’autorité à leurs yeux.Nous devrions toutes et tous éviter de donner forme à l’indignation vertueuse qui légitime la violence. Pour apaiser l’esprit enfiévré «  La grande énigme » de Tomas Tranströmer est salutaire. »Que votre journée soit longue et votre nuit plaisante ».

    • Bonjour,
      Je n’irais pas jusqu’à dire que l’industrie pharmaceutique est une ennemie assumée de l’humanité, mais il est difficilement contestable que ses profits ont infiniment plus de valeur à ses yeux que la vie ou la santé des patients à qui l’on prescrit leurs produits. Je vous invite à vous pencher sur l’historique de la crise des opioïdes aux USA et sur le rôle délétère, voire criminel, des cabinets de conseils. Il s’agit là d’événements incontestables, pas d’opinion ou de point de vue. C’est consternant mais également très édifiant.

    • Vous avez raison, ici on ne fait plus rien d’autre que de la politique.
      C’est bien dommage. On est sensé parler de faits, je ne vois que des éléments à charge peu étayé. C’est décevant.
      Pourquoi le Dr. Blaylock fait loi? Jamais entendu parlé. Il à l ‘air d’être un farouche opposant à l’aspartame et il aime clairement crier “au feu les pompiers” trés bien.
      J’arrête ici de suivre ce blog.

      • Bah, pas grave ! On ne vous regrettera sans doute pas.
        Vous n’avez malheureusement rien compris. Le traitement de cette épidémie a effectivement été politique , chez nous autant qu’aux USA. Les médecins avaient à jouer leur rôle, mais en majorité ils ne l’ont pas fait. Le dire est salutaire. Pour eux comme pour nous. Que le Dr Pernot ne l’ai pas fait en totalité et réagisse plutôt tardivement lui vaut ce feu de critiques. Quant aux arguments un bouquin entier ne suffit pas. Depuis 1 an et demi on en a ! Depuis les essais bidonnés de Pfizer, les dépots de Brevets aux USA, jusqu’aux analyses statistique mettant en évidence, et la fausse pandémie et l’exagération médiatique qui en a découlé. Non les hôpitaux n’ont jamais croulé sous les malades et les morts Coid, oui il y a eu intoxication intellectuelle. Si ous n’en n’êtes pas encore convaincu, cherchez un peu sur Internet; il y a désormais tout ce qu’il faut.
        A propos de l’Aspartame (édulcorant de synthèse), il n’est pas le seul à mettre en garde contre la dangerosité de ces produits (le Sucralose serait aussi sur la sellette). Là encore vous semblez ne pas être informé. Un manque de temps peut-être. A moins que vous n’aimiez lire que ce qui vous conforte dans ce que vous pensez ou à quoi vous croyez.

    • Une faute que nul ne pourra nier a consisté à ne pas prendre en charge les malades à domicile. De ce fait 50% des hospitalisés ont du être admis immédiatement en réa et 20% sont décédés le jour de l’hospitalisation. On a empêché les médecins de soigner.

    • @ Pernot François: Vous devriez lire les 550 pages du livre de Peter Gotzsche “Remèdes Mortels et Crime Organisé” plus 50 pages de sources scientifiques. Vous saurez de quoi sont capables les industries pharmaceutiques qui constituent l’industrie la plus corruptrice.

    • Cher Dr Pernot, je comprends certes votre malaise, que ressentiront je pense un jour ou un autre de plus de plus de médecins ou de personnels soignants qui ont cru sincèrement faire leur devoir pour le bien de leurs patients en participant aux campagnes de vaccination, ou en ne prescrivant rien d’autre que du Doliprane, devant les publications inéluctables d’articles relayant les multiples erreurs commises, articles éventuellement légèrement manichéens.
      De très nombreux généralistes ont suivi à la lettre, et de bonne foi, les recommandations de la DGS. Là où votre profession collectivement devra se poser des questions, c’est que des signaux d’alerte scientifiques sont présents depuis le tout début — mais il fallait lire à fond les articles. Je ne suis pas médecin, mais chercheur, j’ai accès par mon université à toute la littérature médicale, dont je peux lire et analyser une petite partie — sans vouloir vexer quiconque, ce n’est pas si sorcier que cela de lire les rapports d’essais cliniques. Sur l’HCQ, je me rappelle avoir été outré courant 2020 en lisant un article sur la sécurité de la molécule, aux doses classiques du lupus, les mêmes que celles préconisées par l’IHU M-M, un essai en double insu dont les données brutes montraient une innocuité totale, alors que l’article concluait gravement que cette molécule ne pouvait être prescrite qu’avec énormément de précautions. Je me rappelle de l’avis de l’académie de médecine sur la vitamine D, encore aujourd’hui ignoré officiellement. Je me rappelle le premier papier sur le BNT162b2 de Pfizer, qui mentionnait explicitement qu’aucune étude de tératogenèse n’avait été effectuée, ce qui n’a pas empêché de distribuer à grande échelle le BNT162b2 aux femmes enceintes. Je me rappelle les premiers rapports de l’ANSM, disant noir sur blanc qu’en raison du grand nombre de cas de décès rapportés, l’ANSM renonçait à la moindre enquête sur toute remontée de décès d’une personne de plus de 50 ans — comme si c’était normal de mourir à 50 ans!!! Tous ces signaux auraient du déclencher l’application du principe de précaution, de la part des médecins en poste de responsabilité — je rappelle que ce principe porte sur toutes les sciences et technologies, et que c’est mon devoir comme le votre de l’appliquer sur toute innovation dont la sécurité n’a pas été complètement évaluée. Dans la gestion de l’approche “vaccins”, le principe de précaution a été jeté aux oubliettes.
      Votre profession devra mener une introspection complète, et ce type d’article est probablement utile, ou même indispensable pour faire sortir la majorité des médecins, de ville ou hospitaliers, de cette zone de confort “je ne savais pas, j’ai fait confiance aux experts de la HAS, j’ai suivi les instructions de la DGS”.
      Ceci dit, je salue avec un grand respect vos interventions sur ce forum, et la prise de conscience qui en émane.

      • Totalement d’accord avec vos propos. Il est inadmissible que des médecins se soient retranché derrière des décisions politico-administratives alors que les actes commis ne les exonèrent pas de leur responsabilité en vertu de leur serment.
        “En priorité ne pas nuire”; Comment est-ce possible avec un produit dont la dangerosité n’a pas été même imaginée? Pfizer le reconnait, ils n’ont pas évalué.
        Un médecin digne de ce nom n’aurait jamais dû accepter d’injecter ces produits. Non seulement il est faut de dire qu’on ne savait pas; on sait depuis plus d’un an, mais encore les retournements de veste de Delfraissy et Fontanet auraient dû faire réfléchir toute la corporation. Enfin la décharge de responsabilité n’est que de la poudre aux yeux. Il semble que la Justice va avoir du boulot dans la décennie à venir. des procès vont bien finir par être médiatisés.
        Rappel pour la forme; depuis le procès du Médiator (encore un Labo incriminé, tiens donc !) il n’est plus nécessaire de faire la preuve de la cause mais simplement de démontrer l’éventuelle relation de cause, c’est fondamentalement différent, une suspicion de cause peut suffire.
        On comprend mieux avec le recul que certains, particulièrement arrosés par big-pharma, soient désormais mal à l’aise avec le raisonnement officiel.

    • – l’interdiction de prescription par les confrères était éthiquement et moralement inacceptable . On nous a retiré notre raison d’être.
      – l’injonction gouvernementale «  restez chez vous avec du Doliprane en attendant d’avoir des difficultés respiratoires «, sans même un saturomètre n’est pas défendable , c’est un défaut de soins caractérisé, voire non assistance à personne en danger .
      – la mise au point d’un vaccin en 6 mois relève du fantasme. Son utilisation en population générale , alors qu’il était facile de vérifier pour tout un chacun qu’il était en phase 3 expérimentale + l’absence de consentement éclairé ( vous voulez aller au cinéma? Un hamburger ou autres ?) sont extrêmement malaisants .
      – l’absence de pharmacovigilance ( 1/4 h de surveillance et bon vent ) posait et pose encore question. Tout médicament ou vaccin en phase 3 doit faire l’objet d’une pharmacovigilance active ( et non passive: on attend que les patients reviennent) au moins sur des cohortes représentatives de patients .
      – les dérisoires contrindication imposées également par l’État sous couvert de Conseil de défense, faisaient et font toujours vraiment hausser les sourcils .Là aussi , c’était au médecin de déterminer ces contrindications, à celui qui connaît bien son patient , c’est élémentaire.
      – les quasi interdictions d’autopsies par les Procureurs sont également aberrantes.
      – la déresponsabilité exigée par les fabricants , la non-divulgation des documents décidée par l’État en France pendant 50 ans .. uniquement pour protéger l’ordre public ? Vous y croyez vraiment ?
      Tout cela relève du simple bon sens. Ce sont de simples constatations des faits.

    • @PERNOT FRANCOIS : qui peut croire qu’en première intention un vaccin donne 95% d’efficacité. Ce qu’il n’a jamais montré sur les animaux.
      Au mieux ce vaccin permettait de sortir de la crise (créé par les incompétents), ce qu’en décembre 2020 j’avais appelé un vaccin politique.
      Comment croire que toutes les chaines de production produisent un produit constant, que dans la chaine logistique exigeante (je rappelle qu’au début il fallait le garder à -70°C), qu’en mélangeant avant l’injection on arrive à un dosage stable. Ce n’est qu’un processus industriel.
      De plus, ce vaccin est fait pour faire produire au corps de la spike qui va à la suite produire des anticorps. Bref encore une source d’erreur puisque on provoque un phénomène au 2ème degré alors qu’un vaccin avec le toxique inactivé est plus facile à doser.
      NB : je fais partie des gens qui ont du se faire vacciner pour se faire opérer (mais on m’a fait comprendre à demi mots que c’était pour ne pas le choper à l’hopital) et qui a attrapé le covid 3 semaine après la 2ème dose (3 jours à 39°C et plus). L’efficacité de ce vaccin est loin de sa promesse. Cela s’appelle tout simplement une escroquerie en droit des affaires.
      Quand je me vaccine contre le tétanos, je n’ai pas peur de jardiner.

  21. Pour pouvoir modifier le texte il faut le coller dans n’importe quel logiciel qui gère le texte avec l’option “adapter le style”

    • Ce scandale sanitaire et politique mondial historique est une honte pour l’humanité moderne, aussi grave que l’aveuglement volontaire des gouvernants pendant la dernière guerre mondiale devant les informations qui leur parvenaient sur les camps génocidaires nazis, Pape compris.

  22. Il n’est pas mentionné ici que la politique sanitaire du gouvernement de Macron a été dictée, à travers son Conseil scientifique à la botte, par la société de conseil McKinsey, également conseillère de Pfizer, toutes deux des compagnies américaines.
    La vassalisation de la France (et des autres pays Européens) aux USA est ici flagrante.
    Un autre exemple de cette vassalisation, qui sort du cadre de cet article, est le suivisme de la France sur les USA, à travers l’OTAN, dans leur cobelligérance dans la guerre Russie-Ukraine.

  23. Merci pour ce résumé et le lien sur l’article. Cette histoire de lots est véritablement à creuser. Sans doute est-ce un test de dosage, pour voir jusqu’où on peut aller sans trop de dommages. Sans doute due aux recherches de vaccins contre le SIDA dont tous les Fauci et comités scientifiques sont les principaux chercheurs depuis 20 ans.

    Hier CSI remarquable où Pierre Chaillot a méthodiquement démonté les courbes insee, sur les soi disant morts attendus en 2020 et 21, , les différences extraordinaires de surcroît de mortalité selon les régions, et où G.Maudrux a repris tous les épisodes et toutes les études sur l’ivermectine, et dévoilé ce que Zola lui avait dit de son prochain billet : J D Michel nous avait donné le début de l’article original et ceux qui ont écouté ce CSI devaient comme moi attendre ce billet de pied ferme.
    Merci!

    • Bien d’accord avec vous sur cette question d’inégalité de compositions de lots…aucune étude ou recherche approfondie en France sur ce point ? A part celle de P. Chaillot ?

  24. j’ai nettoyé le texte des espaces insécables qui créaient des retours à la ligne ingérables. Je peux vous le transmettre si vous voulez (par contre je n’ai pas le format word)

  25. J’apprends par le Quotidien du Médecin que Bouet ne se représente pas à la tête de l’Ordre des Médecins. Une fois retraité, j’espère qu’il pourra écrire ce qu’il a vécu pendant les années covid et faire son autocritique

  26. Privatisation de la santé et captation de la manne par des intérêts privés tout simplement. En France la privatisation avance aussi, comme l’entrée du privé dans les maisons de santé par décret, on dit merci qui ? merci Macron (Véran).
    “la santé n’a pas de prix”, il y a des centaines voire des milliards de milliards de $ à récupérer.

    • Ce qu’on appelle “la privatisation de la médecine” ne concerne en fait que les moyens techniques. L’idéologie sous-jacente est la transformation de toutes nos vies par une vision machinique (l’administration est une “machine”) réglable par des algorithmes. Les promoteurs, comme Bill Gates, Yuval Harari, et autres Elon Musk sont des malades mentaux qui, ayant des moyens – financiers et influentiels – démesurés par rapport à leur conscience morale, commencent à se prendre pour Dieu.
      Qui va les arrêter ?

  27. Après avoir dépasteurisé notre esprit si encore nécessaire, aidons notre entourage, nos collègues, nos voisins de table dans notre club du troisième âge communal à se dépasteuriser l’esprit dangereusement infecté dès l’école primaire à propos du Grand Bienfaiteur de l’humanité, prophète sinon dieu de l’église du Sacro-Saint Vaccin Salvateur Indispensable.

    Et ce alors que des dizaines de médecins, chercheurs, anthropologues et autres historiens, sur la planète entière, depuis bien plus de 10 décennies, malgré la pression mougeonnesque ambiante, ont essayé, démonstrations solides à l’appui, de déniaiser et de prouver que ce ne sont pas les vaccins qui ont fait reculer les épidémies ; mais qu’ils ont par contre parfois fait des dégâts plus ou moins durables et/ou officialisés, “heureusement” majoritairement non mortels ; enfin apparemment car il y a aussi des effets maléfiques induits, comme la modification durable du comportement des enfants vaccinés.

    Pour aider à la dépasteurisation, achetons le livre (sorti en ce mois d’avril) de Marc Menant « L’inquiétante histoire des vaccins »  (262 pages/18,90 euros) qui, parmi d’autres, consacre plusieurs pages à la vérité historique sur le triste sire jurassien tricheur trompeur manipulateur, puis à quelques uns de ses disciples comme Calmette et Guérin qu’a dénoncé le professeur Marcel Ferru, membre de l’Académie de médecine, dans son livre « La faillite du BCG »

    Donnons la priorité à notre immunité naturelle favorisée par des moyens de large préférence tout aussi naturels ; et en particulier une alimentation bio et intelligente la moins souvent cuite possible.

  28. Génocide de masse. Cherchez les sociétés eugénistes derrière? Il va falloir jouer serré car la vaccination se profile à la rentrée en particulier en direction des enfants. Il existe peux être des solutions alternatives.
    Merci pour votre travail, toujours très intéressant.
    https://solaris-france.org