105

VACCINATION MASSIVE ET MORTALITÉ

Par Arlette Charlot

Il est souvent affirmé que les pays pauvres subiraient une vague de mortalité dramatique liée au Covid, la responsabilité en incomberait au coût trop élevé des vaccins qui priverait ainsi les populations d’une protection indispensable contre la pandémie. Vérité ou Fausseté ?

Une analyse faite en janvier, sur un échantillon de 31 pays représentant 39% de la population mondiale, sélectionnés selon la taille de population, le niveau de développement et le taux de vaccination, tente de répondre à cette question.


Du tableau (au bas de l’article), établi à partir de sources officielles, il ressort la synthèse suivante :

Moyenne des 31 pays, taux de vaccination 49% : 100 décès COVID pour 100 000 habitants
– 11 pays, taux de vaccination inférieur à 21% : 9 décès COVID pour 100 000 habitants
– 1 pays, l’Inde, taux de vaccination de 46,6% : 35 décès COVID pour 100 000 habitants
– 10 pays, taux de vaccination de 21% à 60% : 160 décès COVID pour 100 000 habitants
– 9 pays, taux de vaccination supérieur à 60% : 201 décès COVID  pour 100 000 habitants.

Certes, la structure par âge de la population, les modes de vie, le climat … ont une influence sur les conséquences de la pandémie par pays, mais les écarts de vaccination et de mortalité sont tels que ces facteurs ne sont pas susceptibles de modifier en profondeur la tendance générale.

Christian Vélot, maître de conférences en génétique moléculaire à l’université Paris-Sud et responsable d’une équipe de recherche à l’Institut de génétique et microbiologie d’Orsay, ne cesse depuis deux ans d’alerter sur les méfaits de la vaccination massive. Il explique, dans différents entretiens, la capacité des vaccins type ARNm à favoriser l’apparition de nouveaux variants, lorsqu’ils sont injectés massivement à toute une population. La vaccination devrait être sélective, et réalisée seulement sur les personnes vulnérables, du fait de leur âge ou d’une santé fragile.

Le développement rapide du variant Omicron en fin d’année 2021, consécutif à la vaccination massive durant cette même année parait confirmer le bien fondé de l’analyse du professeur.

Cependant la remise en cause du dogme de la vaccination massive (voir notre article précédent) est souvent considérée comme une hérésie. Et suite à une première diffusion de ces données, les critiques ont afflué : les chiffres officiels ne seraient pas fiables, les pays pauvres ne sauraient pas comptabiliser les décès dus au Covid, les éléments concernant l’Inde seraient faux, Ouest France l’a dit ….Mais, hormis ces dénégations, aucun élément de preuve n’est apporté pour étayer cette affirmation d’une mortalité dramatique dans les pays à faible taux de vaccination.
Certes, une revue dénommée « Science » a consacré un long article sur ce qui serait une catastrophe sanitaire liée au COVID en Inde. Mais l’indépendance de cette publication n’est pas assurée, aucune indication n’est fournie sur les dirigeants et les laboratoires pharmaceutiques, dont Pfizer, interviennent dans cette revue en tant qu’annonceurs pour des offres d’emploi. En outre, cette information n’a guère été relayée, ni par les médias (à l’exception de Ouest France), ni par les chantres de la vaccination massive. Pour cause de partialité?

En abaissant considérablement les coûts, la levée des brevets sur les vaccins est, bien évidemment, une nécessité indispensable à la liberté de choix des populations, celle de se faire vacciner ou non.

En France, cette liberté a été supprimée, imposant aux habitants des injections à répétition,  sans que les organismes de contrôle (Conseil d’état, Conseil Constitutionnel) ne s’y opposent. Les médias, dans leur quasi-totalité, soutiennent sans réserve les mesures dites « sanitaires » du gouvernement. L’action des syndicats et des partis politiques d’opposition se limite à quelques protestations de pure forme, du fait de leur adhésion au sacro-saint principe de la vaccination massive, comme en atteste leur slogan « convaincre plutôt que contraindre ».

Tous les contrepouvoirs à la politique liberticide de Macron ont été neutralisés, laissant la porte ouverte à des actes désespérés ou violents, pouvant être considérés, à tort par certains, comme seuls moyens restant pour lutter contre le diktat macronien. Et le risque de l’exploitation de cette situation par des organisations d’extrême droite est malheureusement bien réel.

En mars, nous avons étendu l’analyse à l’ensemble de la population mondiale, hors Chine et petits Etats.

Dans une très large majorité, les résultats sont confirmés : la vaccination massive ne protège pas des formes graves du COVID, aucun doute possible, sauf à faire preuve d’une foi inébranlable dans la parole médiatique.

Présentation générale des données de l’étude

Cette étude porte sur 80% de la population mondiale, et 155 états.

Les informations sur la Chine ne paraissent pas suffisamment fiables, et celles des pays de moins de 1 million d’habitants sujettes à caution (paradis fiscaux, ou zones très touristiques), nous ne les avons donc pas retenues dans l’analyse.

Les chiffres sur la mortalité concernent toute la période du COVID, de janvier 2020 à janvier 2022, soit 2 années complètes.

La médiane est un indicateur qui partage en deux la population étudiée : 50% de la population a un taux de vaccination inférieur à 46,6% et l’autre 50% supérieur. Idem pour les décès. En fait ce sont les données de l’Inde qui constituent la médiane.

A titre de comparaison, le nombre de décès du cancer est de 10,1 millions par an (soit 20,2 millions sur 2 ans), et celui des décès prématurés liés à la pollution de l’air de 6,7 millions par an (soit 13,4 millions sur 2 ans). Et on réintroduit des pesticides pour faire plaisir à la FNSEA !!

Population, Mortalité COVID, selon les taux de vaccination

Dans le tableau ci-dessus, les 155 pays sont répartis en 4 groupes, fonction de leur taux de vaccination. L’Inde est traitée à part, du fait du poids de sa population et la France, en tant qu’exemple national.

Un constat clair « Tous vaccinés, tous protégés » est une contrevérité

Les pays les moins vaccinés connaissent le plus faible taux de mortalité COVID et c’est massif. Cela ne signifie pas que la vaccination entraîne des morts mais il apparaît clairement qu’elle ne protège pas, c’est une évidence qui ne peut être niée.

Les exceptions dans chacun des groupes

MOINS DE 20%, DES DONNÉES  ASSEZ HOMOGÈNES.

Sur 44 pays, 2 seulement décrochent de la moyenne pour la mortalité Covid : La Namibie avec  161 décès et la Libye avec 89 décès.

DE 20% À MOINS DE 50%, DES DONNÉES  PLUS ÉCLECTIQUES ET DES ÉCARTS PLUS IMPORTANTS

Sur 44 pays, 14 décrochent de la moyenne, essentiellement des pays de l’Est, Bulgarie 452 décès, Moldavie 395 décès, Bosnie Herzégovine 394 décès …. Russie 213 décès … Serbie 186 décès.

En contrepartie, un grand nombre de pays de ce groupe de vaccination connaissent un taux moyen de mortalité bien inférieur à la moyenne.

DE 50% À MOINS DE 75%, DES DONNÉES QUELQUE PEU HÉTÉROGÈNES

Sur 43 pays, 4 pays décrochent de la moyenne, le Pérou 615 décès, la Hongrie 411 décès, la Croatie 321 décès.

3 autres pays se distinguent du groupe par une  faible mortalité, le Laos 6,8 décès, Taiwan 3,6 décès.

Et le Bhoutan est le symbole rêvé pour les tenants de la vaccination massive : avec un taux de vaccination de 74%, ce petit Etat niché au cœur de l’Himalaya, n’a qu’une mortalité de 0,11 (soit 3 morts au total) . Sa population est de 2,7 millions habitants et ce pays bouddhiste maintient ses frontières fermées au tourisme de masse.

LA FRANCE

Les données se passent de commentaires et invalident le discours ressassé depuis des mois sur les bienfaits de la vaccination massive et rendent inutiles les mesures de coercition prises pour forcer à la vaccination.

PLUS DE 75%, UNE POPULATION ET UN NOMBRE D’ÉTATS INFÉRIEURS DE MOITIÉ À CEUX DES GROUPES PRÉCÉDENTS.

Le nombre de décès reste supérieur à celui des groupes de vaccination de moins de 50%

Les écarts importants : Belgique 250 décès, Italie 233 décès, Chili 205n Espagne 191.

Tout à l’opposé se situent 2 pays de l’Océanie : Australie 10,3 décès, Nouvelle Zélande 1,0 !

Pour mieux comprendre ces constats, une deuxième approche a paru nécessaire, par continents et sous continents

Taux de vaccination, Mortalité COVID, par continents et sous continents

En fonction des tailles de population et du degré d’homogénéité des données, nous avons dégroupé certains  continents. Pour l’Union Européenne, 2 pays de moins d’un million d’habitants ne figurent pas dans la liste : Luxembourg et Malte (voir nos critères plus haut).

Une tendance générale nette confirmant l’absence d’impact de la vaccination

L’Afrique, l’Asie (hors Asie de l’Est), les Antilles, concentrent 69% de la population étudiée et sont caractérisés par un taux de vaccination variant entre 10% et 52% et un nombre de décès inférieur à 78 pour 100 000 h.

A l’opposé, l’Amérique du Nord et du Sud et L’Union Européenne représentant 22% de la population étudiée sont caractérisés par un taux de vaccination supérieur à 60% et un nombre de décès supérieur à 200 pour 100 000 h.

L’Europe hors UE, se distingue par un taux de vaccination plus faible (51%) et un mortalité COVID élevé.

Deux exceptions à la tendance

L’Océanie : une mortalité très faible et un taux de vaccination élevé, mais la corrélation est loin d’être générale car un des 3 pays de ce continent est La Papouasie Nouvelle Guinée (9 millions H) qui déroge à la moyenne : 7,5% de vaccinés, 7 morts pour 100 000 h.

L’Asie de l’ Est inclut 4 pays dont le Japon : avec une population de 126 millions habitants, il fait figure d’exception parmi les pays développés : un taux de vaccination de 79%, et seulement 15 décès pour 100 000 h.

En conclusion

L’analyse exhaustive mondiale par pays permet d’affirmer, sans aucune réserve,  que la vaccination massive n’est pas la solution. Certains vont arguer du fait que l’Afrique n’a pas vraiment compté ou déclaré ses morts COVID, rappelons qu’au moment du Sida, les pays d’Afrique n’avaient pas hésité à alerter sur les conséquences catastrophiques de la maladie. En outre le phénomène est massif.

Une étude détaillée par pays permettrait de déterminer les facteurs expliquant les différences constatées, le climat, la géographie, les système de santé, les choix dans la prévention, la structure par âge de la population, les habitudes alimentaires et l’obésité, les comorbidités …

Cette pandémie prend ses racines dans le système de production capitaliste et ses conséquences écologiques, et la combattre doit commencer par un changement radical dans l’exploitation de la planète, mais aussi dans l’immédiat par une mise à l’écart du lobbying des laboratoires pharmaceutiques dans les prises de décisions des autorités.

La levée des brevets reste cependant une priorité, afin de laisser la liberté de choix  à toutes les populations.

Source :

Source https://gisanddata.maps.arcgis.com/apps/dashboards/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6

World • PopulationData.net

Nos bases de données PDF sur les 155 pays, triées en fonction du taux de vaccination, et du continent sont ici :

Vaccination et décès Covid selon le taux de mortalité.

Vaccination et décès Covid selon le taux de vaccinations.

Vaccination et décès Covid selon le continent.

Article paru sur https://www.cuisinedespatrons.com/vaccination-massive-et-mortalite/

Autre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

105 commentaires

  1. In mémoriam
    Elle était infirmière et travaillait en planning familial, tout allait bien, fin de carrière, a bénéficié d’une vaccination tout début 2021… deux trois mois plus tard cancer ovarien, les reins ont ensuite disfonctionné…St Louis, Curie.. je ne sais pas mais à ma connaissance personne n’a jamais suspecté la vaccination, un traitement différent aurait-il pu être mis en place en tenant compte de cette hypothèse? Elle a eu de nombreuses perfusions… Je l’ai appris hier mais elle est décédée il y a un mois
    Je ne suis pas médecin, juste triste, avec l’envie de lui rendre hommage

    Je suis restée neutre et n’ai rien dit à la connaissance professionnelle qui me l’a annoncé : je sais qu’elle est vaccinée, elle sait que je ne le suis pas. Déni? Angoisse? Nous devons trouver le chemin des mots chacun (e) à sa mesure et à son rythme
    Pas en colère contre tout le monde
    Mais y a des salauds

    • Il faudra en fin scanner chercher la surmortalité “cancer”. Etavec ce que je vois chez des amis proches et ce que je lis sur ce blig..
      Pour mes connaissances proches , multiplication par 4.

  2. Il n’est pas croyable comme le peuple, dés lors qu’il est assujetti, tombe si soudain en un tel et si profond oubli de la franchise, qu’il n’est pas possible qu’il se réveille pour la ravoir, servant si franchement et tant volontiers qu’on dirait, à le voir, qu’il a, non pas perdu sa liberté, mais gagné sa servitude. Etienne de La Boétie, Discours de la servitude volontaire (écrit en 1548, à l’âge de 18 ans).

  3. Bonjour Michèle , en réponse , oui et justement il est pour moi impensable de mélanger les unités humaines et les unités mathématiques, c’est à ce titre que cela heurte profondément mon humanité.🤗😉.Bonne journée

  4. https://odysee.com/@ivermectine-covid.ch:5/-Lettre-à-Andrew-Hill—ce-chercheur-a-t–volontairement-saboté-les-données-sur-l'ivermectine-pour-empêcher-son-approbation–Les-Drs-Tess-Lawrie,-Pierre-Kory-et-Paul-Marik-s'adressent-à-lui-(février-2022):5?r=Fpy696u12bVfrqzZxSaEuMgjEWBCYWWC
    Costa, alias Jabba le Hutt, n’est pas vraiment en odeur de sainteté depuis la fraude découverte par Dr Tess Lawrie et le journaliste d’investigation Phil Harper, sur l’étude du Dr Andrew Hill en janvier 2021, laquelle a abouti à la mise â l’écart de l’ivermectine par l’OMS. Il y a une plainte en cours de BonSens.org contre Dr Andrew Owen qui apparaît comme l’auteur fantôme de l’étude sur les méta-données du préprint (ce qu’à découvert Phil Harper, voir FS). Le Dr Owen n’est pas parmi les auteurs de l’étude , et pourtant il apparaît comme seul auteur sur les méta-données. Il y a eu, comme par hasard eu des sommes importantes qui ont arrosé tous ces protagonistes . La plainte est contre Dr Andrew Hill, Marisol Touraine qui préside UNITAID dont Hill parle sur ce Zoom comme « ayant eu son mot à dire dans les conclusions », Dominique Costagliola, et Dr Andrew Owen.
    C’est ÉNORME. REGARDEZ CETTE VIDÉO DE 15 MINUTES. Le Dr Tess Lawrie a eu la présence d’esprit d’enregistrer sa conversation Zoom avec Dr Andrew Hill. ACCABLANT.

  5. Excellent travail ! À savoir également : Le 30 et 31 mars 2022 à Marseille IHU : Colloque international . Premier bilan des connaissances et des controverses scientifiques. Avec Reinfo Liberté et Enseignement Recherche Libertés . Avec Robert Malone, Pierre Kory, Harvey Risch, Peter Mc Cullough, et plein d’autres. Le 1 et 2 avril 2022: à Massy , International Covid Summit , Top World Covid Experts meet the families. Bring your family and let knowledge be their first line of defense.
    Avec la présence à Marseille du Dr Gérard Maudrux ++++

    • C’est marrant (enfin façon de parler !) mais on ne les entend plus beaucoup les empêcheurs de tourner en rond qui critiquaient Raoult.
      Même si je ne partage pas sa position sur la “vaccination” des personnes à risque. Qui sont-elles au fait, toute personne accessoirement un peu âgée, malade, morbide ou comorbide, et sur quels critères ?
      On va sans doute entendre piailler les sbires aux ordre de l’AFP ou de France TV ! Parce que là, y’a du lourd (Malone, Mc Cullogh, Kory…). C’est drôle mais ils ont pas invité Karine ni le copain Yazdan, ni la brèle Costa… ?
      Et dire que partout des trolls prédisaient sa chute. Il rebondit bien le savant fou de Marseille ! Delfraissy au “Conseil Scientifique” va en perdre ses cheveux !

    • Erratum: le titre exact est pour Marseille « Covid19 : premier bilan des connaissances et des controverses scientifiques ».

  6. ” Moderna annonce un accord avec le ministère de la Santé, du Travail et du Bien-être (MHLW) pour fournir au Japon 70 millions de doses supplémentaires du vaccin de rappel Covid-19, pour une livraison prévue au second semestre 2022. ”
    https://www.boursorama.com/bourse/actualites/wall-street-en-forte-hausse-apres-la-decision-de-la-fed-8bb9ef3867b4ca5a6967b53c6db2802d
    (13 eme paragraphe)
    Je laisse le choix des commentaires. Pour ma part, il ne me vient à l’esprit qu’un vague sentiment de lassitude.

  7. Est-il logique et didactique et performant d’appeler gros chat siamois un jeune tigre ?
    Est-il logique et didactique et performant d’appeler “vaccin” une “IGE (injection génique expérimentale)” à très grabnde échelle intenrationale ?

    C’est plus que lamentable cette absence majoritaire, même chez les anti-inject , du souci du juste mot pour la juste chose, du souci des mots pesés pour éviter d’accroître, voire pour contribuer à réduire, les maux pesants.

    Si quelqu’un avait l’amabilité de m’expliquer que c’est vraiment un détail, je le remercie par avance.

    Non les vaccins n’ont pas fait disparaitre les épidémies. C’est un mythe tenace dénoncé depuis longtemps, entre autres, par la Ligue Nationale pour la Liberté des Vaccinations (dont je ne suis pas porte-parole)

    Contre-informez vous et abjurez donc votre appartenances à l’ « Église du Sacro-Saint Vaccin Miraculeux, Indispensable et Irremplaçable ».dont ce triste menteur et plagiaire Louis Pasteur est le Prophète te, sinon le dieu.

  8. Oui la corrélation vaccin/mortalité est tout à fait discutable, mon intuition me dit que la corrélation est à chercher ailleurs. Le lien mort-âge est d’une évidence biblique, c’est comme pour la grippe, donc une analyse pays- mortalité % de personne de +70 ans, serait intéressante.
    Quand on voit les ravages au sein de la population obèse diabètique, n’y aurait-il pas un lien avec la malbouffe? Peut-on établir des analyses population / mortalité / vaccin / indice de masse corporelle? ou CA de Mac Donalds dans le pays concerné?

    • Excellent ! Tout ce que j’en déduis, personnellement c’est qu’il n’y avait aucune raison de nous monter un plan pareil, même si ce virus manipulé et lâché sans doute par inadvertance, a fait peur à plus d’un “responsable”. On saura un jour, enfin.. peut-être !
      Et que ces injections au mieux n’ont servi à rien. Pour quantifier a nocivité, il faudra sans doute attendre un peu (ce n’est sans doute pas pour rien qu’avant, jusqu’en 2019, il fallait 10 ans, à minima, pour étudier de tels produits. Même si les grands traits se dessinent. Si seulement ça pouvait mettre à bas quelques labos, j’y trouverais un plaisir indéniable car ce sont sans doute eux et leurs serviteurs Étatiques zélés, corrompus par le fric et l’excès de pouvoir, les responsables du mal être généralisé. Triste génération !

  9. Ce qui confirme que les garagistes sont pleins de bon sens,et que réfléchir en utilisant aussi ses mains est supérieur à réfléchir sans les utiliser

    • Voilà, c’est cela, concentrons-nous sur la prochaine plandémie de mai 22, oui elle est prévue, elle arrive après les zélections, et sur les mesures prévues de vaxxination obligatoire partout en france en europeleurope, qu’est ce qu’elle dit Layen, juillet 22, c’est ça, parfum vanille, fraise, coco, c’est bien coco, ça fait vacances !

      • A nous de ne pas laisser faire !
        Et vu l’échec patent de la “3è dose”, ça semble enfin prendre le bon chemin et peu importe comment ces gens se sont rendus compte de leur erreur, l’important c’est qu’ils aient ouvert ou juste entrouvert les yeux.
        Des signes ici ou là tendent à montrer que la réélection du “Prince” n’est pas si assurée que ça et les clones capables de prendre sa place ne semble guère en bonne posture. Bref, l’espoir renaît !

  10. Très appréciables vos analyses comparatives. Auriez des données concernant Israël, car elle a un taux de vaccination important comparé aux autres pays du Moyen Orient qui est pour ainsi dire le même climat qu’en Afrique…

    • Encore plus parlant comparez Israël et … la Jordanie ! Surprise, surprise. Certains diront sans doute comme pour l’Inde que ce pays ne sait pas compter !

  11. En regardant les décès toutes causes en France avec l’INSEE, force de constater qu’entre 2020, sans vaccin et 2021 avec “injection ARN Messager”, rien ne saute aux yeux en termes d’efficacité: rien !
    Surcroit de décès en 2020 sur 2019 : + 55.721 décès.
    Surcroit de décès en 2021 sur 2019 : + 46.873 décès.
    Alors qu’il y avait un surcroit à l’Hôpital de +15.378 à l’Hôpital en 2020
    En 2021 il est de + 28.541 décès à l’hôpital : gros problème non?

    • Bonjour,
      Ce n’est pas à partir de ces chiffres que l’on peut tirer une conclusion.
      Il faudrait comparer le surcroit de décès en 2021 avec injection, avec ce qu’il aurait été sans injection, ce qui évidemment n’est pas possible. C’est pourquoi le Dr Maudrux compare les évolutions de la mortalité entre pays plus ou moins vaccinés.

      • Erreur de raisonnement ce que vous dites.
        Les statuts “vaccinaux” sont différents d’un pays à l’autre, les taux en population selon les critères de santé également. Il y a bien trop d’écarts ce qui rend ces “statistiques” foireuses d’entrée de jeu ! Pour qu’une statistique représente un tant soit peu la réalité il faut du temps et que les données soient fiables. Mélanger les “systèmes” de comptage est d’emblée courir à l’échec.
        A contrario, comparer les décès Insee est intéressant, qui plus est par tranche d’âge. Vous pouvez même introduire la fameuse vaccination (du moins statistiquement, et non nominativement, puisqu’on n’a pas accès au fichier dédié), puisque vous avez des chiffres journaliers et mensuels des nombres d’injections et des échelles de grandeur (peu précises) de l’âge de la population vaccinée dans le temps ! La conjonction des paramètres devrait montrer si effectivement il y a bien “surmortalité” de “vaccinés”. Mais même dans ce cas elle serait “légère”.
        L’enseignement à en tirer n’est pas celui vers lequel pointe cet article et que stigmatise @Didier Hantz. La mortalité “vaccinale” est certes élevée comparativement à d’autres “médicaments” mais elle n’est à 1 ère vue, pas phénoménale. Ce qui par contre saute aux yeux, c’est que cette mortalité AVEC INJECTIONS, n’a en rien diminué la mortalité générale. Mais à quoi donc peuvent bien avoir servi ces injections?
        Sur le surcroît des décès à l’hôpital je ne dirais pas “gros problème”, mais simplement “problème”, à expliciter au fil du temps !
        Pour affiner il faut attendre les résultats du rapport ATIH 2021 et le comparer à celui de 2020. Mais on sait déjà que la mortalité “EHPAD” a été moindre en 2021 (effet moisson normal). Cela peut compenser en partie la hausse des décès “hôpital”; les “anciens” mourraient en EHPAD en 2020 faute de pouvoir les prendre ne charge à l’Hôpital; c’est redevenu quasi normal en 2021 (ce serait à comparer avec …2019 !).
        En plus on sait également que les effets délétères des injections peuvent avoir été moindres chez les personnes très âgées et qu’en plus certaines n’y ont pas eu accès (refus ou éloignement), voir les taux de “vaccination” par tranches d’âges, à 1 puis 2 puis 3 injections.
        Il faudra donc regarder précisément pas tranche d’age ce que cela donne et attendre février 2023 pour avoir les chiffres incluant Omicron et 3è dose, bien trop récents pour en tirer quelque enseignement, statistique s’entend !
        Donc non; les comparaison type “Monde” n’apportent rien de probant. Plutôt, elles amènent à faire beaucoup trop de suppositions, de quoi faire sourire les équipes de “projectionnistes” Drees/pasteur trop heureux sans doute de nous intoxiquer encore un peu plus ! Ne copions donc pas leurs raisonnements. Même si présentement nombre de données trop incertaines ont été éliminées, il y a encore beaucoup trop de parasitages statistiques rendant la conclusion, susceptible d’être critiquée. En outre les considérations autres (Pesticide, capitalisme, pollution..) n’ont rien à y faire. On le sait depuis le début que c’était pas une pandémie !

    • ça dépend de l’interprétation. En 2021,personnes les plus exposés sont les plus vaccinées, avec la moisson 2020, le ”restez chez vous”, il me semble que la différence devrait être beaucoup plus significative.
      En plus Delta semblait moins coriace que les virus de 2020.

      Pour moi ça montrerait plutôt une inefficacité du vaccin (si on essaie d’extrapoler sur ce sujet).

  12. @Arlette CHARLOT
    Madame,
    La clarté de votre article me laisse pantois. Ceci dit, il s’inscrit dans le droit fil de toutes les publications de CovidFactuel. Toutes mes félicitations à vos collègues rédacteurs.

    Je n’ai pas lu tous les commentaires ci-dessous (34 à cette heure) mais ai fait une très simple recherche, celle du mot SOIN.
    Je comprends que ce mot n’apparaisse pas dans votre article, dont ce n’est pas l’objet et dont la prise en compte alourdirait le propos.
    Néanmoins je suis stupéfait qu’aucun commentaire ne l’évoque. Celà prouve, à mon sens, le degré d’hypnose collective après deux années de PLANdémie.

    Mon sentiment est que ce qui distingue le plus les populations injectées et non injectées, vis a vis la “covimortalité”, procède de deux facteurs:
    – l’effet délétère des injections sur l’immunité, certes, mais aussi
    – le fait que les populations les moins injectées sont aussi, probablement, celles qu’on a le plus soigné, précocement, de la maladie covid.

    Je vous propose donc d’utiliser votre talent pour (tenter de) rédiger votre prochain article en ce sens “covimortalité vs soin précoce”.  Une partie de ce travail a, d’ailleurs,  déjà été produite ici même, par G.Maudrux me semble-t-il, qui comparait la covimortalité entre les états indiens avec ces extrêmes Kerala et Uttar-Pradesh.

    Je ne connais pas l’étendue de la prévention pratiquée au Japon et du soin précoce apporté aux covidés mais je ne serais pas étonné si  l’un de ces deux facteurs, voire la combinaison des deux, n’expliquât le “miracle japonais”.

    Le sujet est intéressant car il mettrait en lumière:
    – la totale inutilité et inefficacité des injections (sans parler de leur nocivité)
    – le fait que la pandémie n’aurait jamais dû être déclarée et qu’on n’a eu à faire qu’à une PLANdémie, orchestrée autour de l’omerta sur la prévention et l’interdiction du soin précoce.
    Très cordialement

    • Si, si, Nicole (c’est moi!)vers 10h du matin a écrit dans les commentaires:”Offrir les plus fragiles au vaxx et à ses risques c’est une offrande propitiatoire au dieu qui nous gouverne, l’argent ? Soignons tout le monde et les fragiles échapperont au risque.”
      Je suis bien d’accord avec vous, il fallait soigner.Tout a commencé avec le refus de soin,refus des consultations en ville,refus d’hospitalisation,refus de prescrire certains médicaments qui soignent et interdiction même de soigner.Tout était dit et aurait dû être compris à ce moment là!
      Au début je disais :”Je ne comprends pas…” et ma fille et un de mes médecins me disaient :”Il faut arrêter d’essayer de comprendre”!
      Maintenant j’ai bien compris et beaucoup d’autres aussi mais ça ne change rien!

          • Il semble bien que pourtant un nombre conséquent se soit réveillé. 54 millions d’injectés 2 doses mais seulement 34 millions de “boostés” 3 doses ! Il y a comme de la défection dans l’air, non ? E tla transfo passe sanitaire et passe vaccinal ou la réduction de validité de 6 à 4 mois du “Certificat de rétablissement” valant passe quel qu’il soit n’y ont apparemment rien fait. La “cohorte de “non-vaccinés” ayant grossi d’autant. Je n’ose imaginer ce que ça va donner le 9 avril ! Les “emmerdés” nouveaux vont-ils faire enfin payer l’Emmerdeur N°1?
            N’attendons cependant pas d’eux qu’ils fasse leur mea culpa en public !

      • J’ai mis 3 heures pour faire quelques recherches et comprendre toute l’arnaque, début 2021, quand j’ai appris par hasard que l’ivermectine, dont on n’avait pas parlé dans les médias, donnait de très bons résultats. (après l’intervention du Pr Kory devant le sénat américain)…On nous disait qu’il n’existait aucun traitement, alors que déjà il y avait eu le problème avec le Pr Raoult… dans son cas on s’en est pris à un homme pour démolir ses médicaments efficace…. pour l’ivermectine, la seule solution a tout d’abord été de ne pas en parler, d’interdire les recherches pendant un an, le temps que les ” vaccins ” arrivent et soient autorisés. Les responsables devront être jugés.

  13. Merci pour cette analyse intéressante, mais à mon avis les chiffres officiels de décès covid donnés par les états sont biaisés et la méthode la plus fiable consiste à analyser la surmortalité par rapport aux années avant covid, comme dans l’article récent du Lancet : “Estimating excess mortality due to the COVID-19 pandemic: a systematic analysis of COVID-19-related mortality, 2020–21”. Une analyse des ces résultats serait intéressante.
    Entre parenthèses, Le Monde a rapporté cet étude mais en donnant les nombres de décès de quelques pays, non rapportés à la population. Evidemment, l’Inde apparait comme le pays le plus touché alors qu’il l’est moins que les Etats-Unis ! Incompétence des journalistes ou mauvaise foi ?

    • “Evidemment, l’Inde apparait comme le pays le plus touché alors qu’il l’est moins que les Etats-Unis ! Incompétence des journalistes ou mauvaise foi ?”
      Les deux sans doute, mon cher ! Surtout venant du média “Le Monde” qui a perdu sa crédibilité passée depuis son dernier rachat. C’est donc désormais, juste la “voix de son Maître” ! Je vous lasse chercher quels financiers sont désormais aux manettes.
      Et sur le terrain que vous suggérez, bien plus près c’est à dire, chez nous, il y a l’Insee et ses fichiers de décès au format Excel, fiables, eux. Ils contiennent dates et lieux de naissance et de décès, donc âge.
      Il est donc relativement facile de comparer ce qui est comparable. Pour la période Covid il y a déjà des gens compétents qui se sont penchés sur ces chiffres en comparant 2021 à 2020 puis à 2019 et à la décennie depuis 2010. Pour l’instant, aucune “surmortalité” évidente, il faut “creuser un peu plus profond” pour détecter quelque chose. Et là on trouve par exemple que 2021 n’a pas été moins mortelle que …2020. Ce n’est pas ce qu’on pouvait attendre compte tenu des phénomènes observés. “vaccination” et effet moisson (les morts supplémentaires de 2020 dus au Covid ne sont sans doute pas ressuscités !
      -2020, arrivée d’un virus nouveau, vague de printemps et de fin d’année plus fortes que celles de 2021, pas de traitements, pas de “vaccins”, EHPAD soignés au Rivotril et Hôpitaux submergés ça et là!
      -2021, 54 millions d’injectés à terme (plus de 50 millions en 9 mois environ), des “variants, certes parfois plus contagieux mais nettement moins dangereux, quelques médecins soignat délibérément en bravant les interdits; mais les courbes (cas, Hospitalisation, réas, décès) ne bougent pas trop dans leur globalité.
      -1ère conclusion évidente: La campagne d’injection massive n’a rien apporté
      -2è conclusion évidente; On nous ment !
      Pas besoin d’aller chercher des comparaisons foireuses bourrées de biais. On peut appliquer ce schéma intellectuel à nombre de pays ! Chacun pouvant avoir une pratique et des us et coutumes différents, aller plus loin nous ramène de facto à la case départ, mais ça permet à ces journaleux de revenir systématiquement sur le message officiel en pointant ce biais majeur de raisonnement. On compare l’Inde à l’Inde ou à un pays voisin, Israël à la Jordanie, les pays d’Afrique Centrale entre eux, voire avec le Japon (Ivermectine), les grands Etats Européens entre eux; comparer Danemark et Suède est cohérent, Allemagne, France, Espagne, Royaume-Uni, Italie également, Mais France ou Allemagne et Suède ou Roumanie beaucoup moins !

  14. Si j’ai bien compris ce gros travail prouve que: plus le ¨% des “vaxxinés” est élevé dans un pays, plus les décès dus au Covid sont élevés (malgré des données incomplètes dissimulées par les pays qui le prouveraient mieux).

    Mais elle écrit en conclusion:
    “Cette pandémie prend ses racines dans le système de production capitaliste et ses conséquences écologiques,”

    Donc les seuls coupables sont: le système capitaliste etc…..

    La vaccination n’est en fait pas directement mise en cause, en effet, la suite stupéfiante est contraire à ce que prouve le gros travail effectué
    “La levée des brevets reste cependant une priorité, afin de laisser la liberté de choix à toutes les populations.”

    Ben voyons,.
    Mais qui est Mme Arlette Charlot, une parente du couple Pinçon – Charlot Monique, dont la bête noire est exclusivement le capitalisme.

    • Moi, j’aime ma liberté. Un produit existe, chacun en fait ce qu’il veut, que ce soit la vodka, le Margaux, le coca, le doliprane, l’injection à ARN m,. Tous sont nocifs, en gros, mais peuvent apporter un bien-être, physiologique ou psychologique.
      Donc, si certains sont rassures par la vodka le doliprane ou l’arnm, eh bien qu’ils ne se gênent pas.
      Sur le rapport avec les soins, c’est difficile, sauf au cas par cas, ce qui a été fait sur ce blog ( Uttar pradesh , Amérique latine partiellement, Sénégal etc.. ) mais en Europe, quand? qui ?comment? pour avoir les chiffres c’est bien compliqué.
      Si vous les avez, ce serait sympa de les fournir.

      • D’accord avec ce raisonnement; mais en ce qui concerne l’ARNm il y a encore pas mal d’ombre sur ce qui se passe après. C’est donc éminemment plus dangereux que la Vodka ou le Doliprane qui ne peuvent nuire qu’à celui qui en abuse.
        Je vois au moins 3 cas de figure, la femme enceinte (transmission de l’ARNm au foetus), les jeunes (H+F) en âge de procréer (rétrotranscription dans l’ADN, éventuellement prédisposition cancer ou maladies auto-immunes, …), et les transfusions sanguines (ne va-t-on pas vers un scandale N°2 du sang contaminé à la “spike”?).
        Pour rappel, il n’y a eu aucunes études sur la toxicité ni sur la possible cancérogénèse Et on sait que nos labos chéris (sic !) Pfizer, Gilead, Merck… (par exemple) n’ont pas hésité un seul instant pour tenter d’homologuer dans la foulée des “traitements” visiblement plus dangereux que le mal lui-même. je cite Remdesivir et Molnupiravir par exemple !
        Quand retire-t-on sa Légion d’honneur à Karine Lacombe pour avoir fait éhontément la promotion du 1er et quand traduit-on en justice Merck pour le 2è dont on savait depuis déjà quelques années que la molécule le composant est mutagène donc cancérigène.
        Quand est-ce qu’ils vont arrêter de se moquer de nous ?

  15. Que les “vaccins” ne servent à rien cela me parait une évidence. De plus avec le phénomène ADE dont parle depuis longtemps Raoult me parait là aussi une évidence. Combien de cancers sont apparus ou ont été réactivés suite à ces injections??? Combien d’effets secondaires suite à ces injections et encore nous ne connaissons pas les effets à moyen et long terme? Toutes les personnes de mon entourage qui ont été infectés par le covid (Test PCR + et avec effets secondaires souvent importants) ont reçu 2 et souvent 3 injections.
    Il serait particulièrement interressant de comparer les pays qui traitent avec HCQ ou ivermectine avec ceux qui ne traitent pas. Un exemple particulièrement interressant est celui de l’Inde avec ses différent états. Les états qui ont traité comme Dehli ou Goa ont des taux de mortalité particulièrement bas alors que ceux qui n’ont pas traité ont un taux de mortalité élevé.
    En Afrique beaucoup de gens prennent de l’HCQ contre le palu ce qui doivent les protéger du covid.
    Ce genre d’étude serait très interressant à faire.

  16. Tout a fait d’accord pour l’ineficacité de la vaccination massive. Son interet est cependant indiscutable chez les personnes agées et à risques, inutile chez les jeunes. Les statistiques à la fiabilité aussi differentes sur des populations aussi differentes rend très risqué les chiffres qu’on nous montre ici.

    • Pas du tout d’accord , on en a discuté des centaines de fois ici, et les dernières études israeliennes semblent justement démontrer son inefficacité à partir de la 3eme dose sur cette catégorie? Mais ca fait tendance de le dire, et puis les vieux on s’en fout !!!

    • votre commentaire à propos des personnes agées montre, de toute évidence, que vous êtes favorable à l’euthanasie des “vieux”.

      • Je pense que c’était “humoristique”, mais franchement, nos gouvernements “ils s’en foutent des vieux” et “ils s’en foutent des autres aussi” ! Surtout des enfants!

      • Très certainement, MAS voulait abonder dans le sens de Raoult, à savoir que la perte d’espérance de vie dûe au covid est très faible puisque l’immense majorité des covimorts ont atteint l’espérance de vie et, pour beaucoup, l’ont dépassée.
        Ceci dit, tous les courageux toubibs (moins de 5000 en France), qui ont bravé l’interdiction de soin précoces, ont fait ZERO MORT même chez leurs covidés très âgés ET, même, comorbides.
        Réciproquement, vous n’avez pas été sans remarquer que, depuis le début des injections, décèdent subitement, outre quelques jeunes et même très jeunes, un nombre effrayant de “jeunes-vieux” ou “vieux-jeunes”, en pleine forme (j’en fais partie mais, bien sûr, je refuse l’injection).

          • Non, ce n’est pas choquant. C’est un terme mathématique qui signifie “moyenne ” , mais en terme de probabilité, qui est universel et qui, souhaitons-le ne sera pas changé .
            Votre réflexion est semblable à celle de jeunes quand ils rencontrent en 1ere le mot “discriminant” en cours de maths et qu’il leur déplaît.
            Ne pas confondre vocabulaire technique et vocabulaire usuel. Un mot a souvent plusieurs sens et les dictionnaire ont bien l’habitude de donner TOUS les sens d’un mot, en fonction du contexte ou du registre.
            C’est un peu comme les médicaments. Ne pas croire qu’un médicament ne marche qu’avec une seule maladie😅

    • il n’y a rien (aucune étude) qui prouve l’intérêt indiscutable du Cominarty et consort chez les personnes âgées et à risque.

    • Indiscutable, allons donc ! Être vieux est donc un risque, à quel âge est-on vieux ? Ou les personnes âgées et en + à risque ( cumul) ? Même sur ce sujet de l’intérêt de la vaxx pour les PA + R, que pouvons-nous dire, ce sont les vieux qui meurent le plus !

    • Très discutable au contraire.
      Déjà parce que vos “personnes âgées et à risques” (mais qu’entendez-vous par là exactement ?) ont déjà ne serait-ce que des habitudes alimentaires et sanitaires très différentes les uns des autres en étant arrivés dans sur cette planète avec déjà des patrimoines génétiques très différents

      Globaliser n’est jamais une façon intelligentes de raisonner

    • “Son interet est cependant indiscutable chez les personnes agées et à risques”
      Là je me marre, puisque au départ ces “cohortes” n’ont fait partie d’aucun des essais et qu’il n’y a depuis eu aucune étude (normal puisqu’on ne peut comparer à rien !). Enfin comparer l’incomparable, n’a jamais rien produit de tangible. Pas besoin en effet de ces comparaisons à rallonge pour vir que partout ces injections n’ont eu aucune incidence positive. elles sont donc inutiles voire dangereuses. leur but était sans doute ailleurs !

  17. Puisque les injections font plus de mal et de morts que de bien, pourquoi alors les alerteurs s’entêtent-ils tous à dire “il faut “vacciner” seulement les personnes fragiles et à risque” ?? Les piquer c´est donc les achever.

  18. Je me permet d’émettre un regret sur cette synthèse. Les sujets brevets, pesticides, et microparticules, sont des sujets beaucoup plus complexes qu’abordés lapidairement dans l’article. D’autre part il ne faut pas amalgamer les dérives du capitalisme de connivence (entre institutions, gouvernements, et sociétés privées) avec le capitalisme lui même. Pour tous ces sujets sur lesquels tout un tas de poncifs circulent et sont relayés comme des mantras, il faudrait avoir la même rigueur que pour les analyses statistiques mais les sujets sont trop vastes et ce blog n’en est pas le lieu.

  19. “La levée des brevets reste cependant une priorité, afin de laisser la liberté de choix à toutes les populations.”
    Le vaccin est toxique ou il ne l’est pas !
    S’il l’est, pourquoi laisser une liberté de choix aux populations ?
    Une remarque :
    Les morts étiquetés Covid sont sujets à caution.
    Il est beaucoup plus sûr d’étudier les morts toutes causes.
    Et là aussi, on retrouve le même phénomène : le nombre de morts toutes causes augmente avec le taux de vaccination, particulièrement chez les jeunes et moyennement jeunes (12-44 ans).
    Le dernier CSI du 7 mars :
    https://crowdbunker.com/v/2G6td5oU
    le démontre amplement, quoique les intervenants insistent sur le fait que corrélation n’est pas nécessairement causalité.
    Il y a également une pétition lancée sur le sujet par Laurent Mucchielli, mais elle est réservée “aux universitaires et chercheurs, aux professionnels de santé et aux professionnels du droit” selon ses propres termes.
    Pour moi, la cause de ce phénomène est que les injections successives affaiblissent le système immunitaire, de sorte que les multi-injectés deviennent plus sensibles aux infections en général.
    Sans compter que le vaccin contre le Sars 2019 est peu efficace, ou totalement inefficace, contre les Sars 2021 et 2022 (delta et omicron et leurs dérivés), et qu’il peut avoir des effets secondaires.
    Un autre phénomène à considérer, mais qui va cette fois toucher plus particulièrement les personnes âgées, est la réactivation de cancers en rémission ou l’activation de tumeurs en phase de croissance non encore détectées.

    • Attention, toxicité…pour qui? Pourquoi?
      Exemple de dilemne, bien dit par Raoult qui donne Sa réponse.
      Si une femme enceinte attrape le covid ( pb: quel variant, pb 2: ça change tout le temps..) elle peut avoir une forme grave, et les conséquences en matière de fœtus sont peu connues, mais sans doute pas rigolotes.
      Donc, une femme qui a mettons 33 ans, ne peut pas trop attendre 10 ans que tout soit calme, ne peut pas vraiment prendre le risque de covid grave..ou pas en fait, car les tromboses virales ça existe aussi!. L’injection a montré que sur delta, elle reduisait les formes graves, sans malheureusement préjuger d’autres conséquences. Alors?
      Raoult dit: se vacciner en amont de la conception. D’autres diront pas d’injection..
      Et vous où votre fille?

      Donc, on voit que la gestion du risque est à faire au niveau de chaque individu .

      • pour moi le risque des vax est important, bien plus que l’emploi de traitements précoces, d’autant qu’on doit vacciner préventivement dans tous les cas, alors que les traitements ne sont appliqués qu’en cas de covid. Chez les femmes enceintes… on observe un grand nombre d’avortements après vaccination …et de nombreuses morts interviennent dans les 15 jours après la naissance… qu’en sera t-il pour les autres par la suite ?

        • Oui, d’où l’idée de Raoult de vacciner en amont de la conception,ou je dirais au moins 1 mois.
          Le pb qye je vois en plus est que de tte façon, au bout de 6 mois, l’injection, très officiellement n’est plus protectrice ….
          Bref, lieux vaut ne pas vouloir de gamin en ce moment!

          • “Bref, lieux vaut ne pas vouloir de gamin en ce moment!”
            Ou tout simplement ne pas se faire injecter ces saloperies, puisqu’on sait désormais de façon quasi certaine que cette protéine “S” a été créée en laboratoire. Seule solution un traitement précoce en cas de contamination, qui devrait éviter à la charge virale de se propager et d’atteindre le système circulatoire. En résumé aider le corps à combattre ce virus par la voie la plus naturelle possible.

    • a la liste ci-dessous il faudrait ajouter les alarmes de l’armée américaine qui tendent à l’arrêt pur et simple des injections.
      France
      Mon garagiste, en bon provincial autochtone consulte chaque jour la chronique nécrologique de l’ouest france.
      “Avant y avait JAMAIS de morts en-dessous de 70 ans. Maintenant, c’est tous les jours et même des jeunes”.
      Autant dire qu’il refuse obstinément de se faire injecter le poison.

      EUROPE
      Les courbes de surmortalités toutes causes confondues sur Euromomo.com sont éloquentes. Des dizaines de milliers de morts de plus en 2021 qu’en 2020, toutes concentrées au démarrage de chaque campagne d’injections.

      MONDE : Champions de football
      Beaucoup d’argent en jeu. La FIFA a publié ses inquiétudes. Depuis, elle est muette. Gageons que BigPharma l’a généreusement “compensée”.

      https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2022/01/20/au-sujet-des-36-deces-post-vaccinaux-coquevide-en-2021-des-footballeurs-professionnels-de-la-fifa/

      USA ; Pilotes (civils) américains
      S’il est une catégorie professionnelle dont les employeurs prennent soin, c’est bien les pilotes d’avion, non?
      J’ai beaucoup volé aux USA, ai vu des hôtesses et stewards en surpoids mais jamais un pilote ou copi. Il va sans dire que leurs organes principaux sont testés régulièrement, en particulier cœur et système nerveux.

      https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/12/16/les-deces-de-pilotes-etats-uniens-ont-augmente-de-1750-apres-leur-vaccination-obligatoire/

      USA : Assurances-vie américaines
      Des sommes énormes en balance

      https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2022/01/06/le-pdg-dune-compagnie-dassurance-vie-de-lindiana-constate-que-les-deces-ont-augmente-de-40-chez-les-personnes-agees-de-18-a-64-ans/

      Conclusion
      Avec une surmortalité post-injections de 30 à 40%, les criminelles injections sont en train de tuer des millions de terriens. Dans le court terme sûrement bien plus que la PLANdémie. Quant au long terme et aux conséquences sur les enfants et sur les générations futures …

      JUSQU’ICI TOUT VA BIEN martèle notre “fureur”

      AUCUN EFFET SECONDAIRE GRAVE répète, sans se lasser, le véreux.

      Quant à SALOMON qui savait si bien égrener hypnotiquement le nombre (très exagéré) des covimorts, où se terre-t-il? Ah oui, à l’OMS. S’il compte, désormais, les décès post-injections, il ne les brâme pas sur les medias !

      • quelques commentaires sur les pilotes, c’est une population de taille limitée, dont la santé physique (et mentale) est évaluée régulièrement (j’espère). Bref plutôt que de mettre un 1750% qui ne veut rien dire à part que c’est un GROS chiffre, il serait mieux de dire qu’en année normale et même en 2020, x morts pour y pilotes, et en 2021 n morts pour p pilotes.

      • Ce qui confirme que les garagistes sont pleins de bon sens,et que réfléchir en utilisant aussi ses mains est supérieur à réfléchir sans les utiliser

    • Commentaire sur : “Le vaccin est toxique ou il ne l’est pas !
      S’il l’est, pourquoi laisser une liberté de choix aux populations ?”
      Ne pensez-vous pas qu’il faut laisser aux gens la liberté de se faire leur propre opinion, sachant que les avis des experts divergent sur ce sujet ? On ne peut pas choisir pour eux comme le fait le gouvernement ou comme vous semblez vouloir le faire. Mais il faudrait que les media laissent s’exprimer les différents avis !

      • le problème est qu’on nous a vendu un produit toxique en pratiquant le mensonge, la désinformation pour servir des intérêts mafieux, et vous voulez que ces coupables continuent leur business ? c’est- nous tous qui devrons en payer le prix fort, avec la ruine des comptes publics… je n’ai pas envie de continuer à payer de tels faux vaccins inutiles…
        que ceux qui en veulent encore les paient de leur poche, ça les fera réfléchir !!! Un minimum, alors qu’actuellement les non vax doivent payer un test pour aller à l’hôpital pour soi disant protéger ceux qui sont vaccinés… le monde à l’envers… j’aurais presque envie de dire vivement quelques bombes en France pour régler le problème !

  20. Si l’on veut tester la force du facteur de risque “vacciné ou non”, on ne peut pas faire l’impasse sur les facteur de risques qui sont bien plus forts, à voir l’âge et les comorbidités. Et comme la vaccination massive est un luxe de pays riche à population âgée, une analyse ne prenant pas cela en compte a toutes les chances d’être sans intérêt.

  21. Cet article très bien sourcé ne fait que confirmer ce que nous savons déjà. Il faudrait quand même arrêter de nommer “vaccins” des produits qui n’en sont pas. Déjà que les produits qui répondent à la définition de vrais vaccins n’ont pas été aussi extraordinaires qu’on veut bien nous le faire accroire. A relire Michel Georget et Michel de Lorgeril nous nous rendons compte que les “vrais” vaccins sont très souvent arrivés après la bataille. Nous pourrions y réfléchir sérieusement. Quant aux “vaccins” anticovid je pense qu’ils ont été mis sur le marché dans un but de nuisance. Comment un produit qui baisse les défenses immunitaires plutôt que de les renforcer peut-il être bénéfique à des personnes âgées ou souffrant de comorbidités ( le comble de la perversité étant de les imposer aux enfants). Il est préférable de soutenir et renforcer leurs défenses immunitaires avec des produits connus qui ont fait leurs preuves. La médecine doit rester une affaire de bon sens et il faut arrêter de la recouvrir de chiffres et de raisonnements oiseux que l’industrie pharmaceutique se plait à développer.

  22. Article très intéressant . Il manque cependant un information importante concernant 2 grands pays , l’Inde et le Japon , pour lesquels une vaccination significative s’accompagne d’un taux de mortalité bas :
    Inde , vax à 46% , décès de 35 / 100000
    Japon , vax à 79% , décès de 15 / 100000
    Or ce sont justement ces pays qui ont utilisé l’Ivermectine à partir de 2021 , avec des résultats spectaculaires sur la mortalité .

    • EXACTEMENT! je crois qu’il faut insister beaucoup plus sur le fait de traiter précocement, cela coupe “l’herbe sous les pieds du virus” et évite de passer aux stades graves de la virose! Et donc moins de morts, c’est tellement EVIDENT!

  23. À propos du Japon n’y aurait-il pas un effet de la consommation de thé vert sur le faible taux de mortalité comme d’ailleurs en Corée, Taïwan et Chine ?
    J’ai lu je ne sais plus où que le thé vert présentait des propriétés anti-virales actives contre le SARS-CoV-2. Dans la grande banlieue de Tokyo beaucoup de personnes cultivent leur propre thé vert par exemple à Igashi-Murayama à l’ouest de Tokyo centre. Et puis beaucoup de Japonais utilisent des plantes aux vertus médicinales avérées comme l’ashitaba (la plante de la longue vie). Je me traite moi-même tous les jours avec cette plante séchée que mon fils me fait parvenir du Japon.
    À lire sur mon blog : https://jacqueshenry.wordpress.com/2019/02/24/nouvelles-indirectes-du-japon-lashibata-明日葉-plante-magique/

  24. Bonjour
    d’accord avec Douar.mais le tableau montre que les pays très vaccinés au delà de 75%,soient 22 pays n’ont que 90 morts pour 100000,ce qui tendrait à justifier une vaccination la plus exhaustive possible.En fait ces études sont tout simplement bourrées de biais que vous ne voulez pas voir et donc de peu d’intérêts.

  25. Quelle arrogance! Hors pays occidentaux, les pays ne savent pas compter! Toujours la meme rengaine! Une seul constat si nous, pays occidentaux soumis à l’oms gattienne savons bien compter surtout les gros sous engrangés par une classe super privilégiee, nous ne savons plus ni voir ce que l’on voit, ni reflechir sur ce que l’on voit.

  26. ARTICLE TRES INSTRUCTIF QUI,HELAS, NE CHANGERA RIEN A L’AVEUGLEMENT DE NOS INDIGNES DECIDEURS
    bravo pour votre travail sérieux et édifiant en ce qui concerne les ravages de la vaccination de masse…FELICITATIONS

  27. Le véritable Anthony Fauci, Bill Gates, Big Pharma et la guerre globale contre la démocratie et la santé publique Robert F. Kennedy Jr (chapitre 11)

    Un des extraits du livre de F.KENNEDY traduit par Resistance71 blog

    Chapitre 11 Exagérer de fausses pandémies : crier au loup !

    “Les gouvernements adorent les épidémies, de la même manière qu’ils adorent la guerre, vraiment. Cela leur donne la chance d’imposer leur volonté et de nous faire peur afin de nous agglutiner et nous faire faire ce qu’on nous dit de faire.”
    ~ Dr Damien Downing, président de la British Society of Ecological Medicine, entretien sur Al Jazeera, 2009 ~

    “La peur est un marché. Instiller la peur chez les gens a aussi un avantage. Pas seulement en ce qui concerne l’utilisation de produits médicamenteux. Les gens pilotés par l’anxiété et l’angoisse sont plus faciles à manipuler et diriger.”
    ~ Greg Gogerenzer, directeur émérite du Max Planck Institute for Educational Research, 2021 ~

    En 1906, les maladies infectieuses causaient un tiers des décès aux Etats-Unis chaque année et entre 800 et 1000 sur 100 000 Américains mouraient d’une maladie infectieuse. En 1976, moins de 50 Américains sur 100 000 en mouraient et le CDC et le NIAID étaient soumis à une intense pression pour justifier de leurs budgets. Gonfler les épidémies / pandémies devint une stratégie institutionnelle de ces deux agences.
    La suite de la traduction du livre de Kennedy ici

    https://resistance71.wordpress.com/2022/03/15/le-veritable-anthony-fauci-bill-gates-big-pharma-et-la-guerre-globale-contre-la-democratie-et-la-sante-publique-robert-f-kennedy-jr-chapitre-11/

  28. Article qui perd beaucoup de crédit quand il s’éloigne de son sujet: l’allusion aux “pesticides” et la FNSEA est absolument ridicule et même diffamatoire. Vous ne maitrisez pas le sujet de la protection des plantes alors abstenez vous.
    Idem sur la mortalité liée à la pollution atmosphérique: les chiffres annoncées proviennent de modélisations et non pas de données réelles. De plus, la pollution atmosphérique inclut les particules fines dues aux tempêtes de sables qui est le principal facteur, mais le lecteur pensera que ce sont avant tout des pollutions anthropiques.
    Bref, ce genre de papier discrédite malheureusement l’approche critique de la gestion du covid.

    • Comme prétendre que sortir du capitalisme nous débarrassera des épidémies ! Bon Dieu c’ était pourtant simple !

  29. Avant de demander la levée des brevets pour injecter. Faudrait demander la levée des brevets pour voir si ça marche !
    Et si la base est bonne l’améliorer.

    En plus demander la levée des brevets sur un truc dont la commercialisation est fini ??
    On devait pas avoir un nouveau vaxxin mis à jour, au fait ?

  30. Parfaitement raccord, je vous transmets le Chapitre 11 – Exagérer de fausses pandémies : crier au loup ! Du livre dynamite : Le véritable Anthony Fauci, Bill Gates, Big Pharma et la guerre globale contre la démocratie et la santé publique Robert F. Kennedy Jr (chapitre 11) ► https://resistance71.wordpress.com/2022/03/15/le-veritable-anthony-fauci-bill-gates-big-pharma-et-la-guerre-globale-contre-la-democratie-et-la-sante-publique-robert-f-kennedy-jr-chapitre-11/

    Que R71 est en train de traduire et dont je prépare une pagination PDF, le dernier chapitre 12 étant très long, R71 le publiera en 3 parties…

  31. Pourquoi mélanger des résultats vaccins et vaxxx ou thérapies géniques?
    Pourquoi parler de mort covid ou avec covid pour 100000h et ne pas rappeler que 1000 doivent nécessairement mourir par an pour une population stable avec une espérance de vie illusoire de 100 ans Je pense qu’il serait bien de revoir ch.Velot mais aussi P. Chaillot ou Décoder l’eco

  32. Merci pour ce nouvel article passionnant
    Ce qui me scandalise le plus, moi, médecin, c’est d’entendre cette publicité à la radio (France Inter) ce matin qui insiste lourdement pour inciter à la “vaccination”, pardon INJECTION, les femmes enceintes et ce dès le début de la grossesse …..
    C’est hallucinant car nous sommes d’une méfiance bien légitime sur la prescription de médicaments possédant une AMM et là une injection qui ne “bénéficie” que d’une AMM conditionnelle est claironnée par des génies politiques transcendants dans la toute puissance de leur science infuse
    Cette histoire n’a rien de médical, elle est exclusivement politique et menée par des irresponsables pour ne pas de plus …..

    • Heureusement, il existe encore des médecins de bon sens pour qui soigner signifie encore quelque chose et ma femme et moi, scientifiques tous deux, partageons votre indignation. Écrivant un journal depuis près de 2 ans, initialement comme support de ma mémoire, j’avais hésité entre les verbes “injecter” et “infecter” pour créer un néologisme “injfecter”!

    • Largement d’accord avec vous!! Médecin aussi,je note que cette publicité est largement relayée par les gynéco-obstétriciens de mon secteur,c’est juste hallucinant,comment peuvent-ils dire ça???Quant à notre instance,on attend toujours une prise de position déontologique,qui ne viendra pas…On est seuls…Merci le blog de ces articles très pertinents et de ces échanges!

  33. La protection par le vaccin Arn messager est évidente mais vous posez le vrai problème de sa généralisation à une population qui ne présentait aucun risque randomisé. Vacciner 90% qui ne craignent rien donnera 100% de réussite, c’est une lapalissade. Vacciner les 10 ou 20% de la population dite à risques et gérer l’épidémie eut été le seul choix cohérent.
    D’autant que si ce que vous avancez est exact quant au développement accéléré et amplifié de mutations au sein d’une population majoritairement vaccinée. Il est vrai que les mutants sont tous venus de lieux présentant un taux très élevé de vaccination.
    Mais comme d’habitude, quand le politique se pique de médecine, comme M. Jourdain se pique de faire des vers, on court à l’échec.
    Tout aurait pu être tellement plus simple et sur une pandémie classique sans réactions autres que de la distanciation sociale, tout serait déjà fini et derrière nous, avec au final pas davantage de morts, et surtout avec une économie non laminée par une crise créée de toutes pièces par nos dirigeants et leurs erreurs.

    • De façon générale, j’aimerais qu’on
      ne dise pas
      :”vacciner tel ou tel. ”
      Mais” proposer la vaccination ” ou mieux “envisager la vaccination avec telle ou telle personne”
      Rappelons que les effets secondaires sont nombreux, non correctement étudiés, et que l’habeas corpus est un principe de la loi, que le consentement dout être là, et de surcroît éclairé.

      • Bonjour mon commantaire précédent est imcomplet, en réponse à JSA, certains variants viennent d’Afrique du Sud, mais il me semble que c’est un pays qui n’est pas bcp vacciné ! Je me trompes ? Sinon merci encore pour ce blog que je suis beaucoup.

    • “La protection par le vaccin Arn messager est évidente …”

      Vous démontrez cela, scientifiquement je présume, comment ?

      Avec quelles statistiques solides et incontestables ?

      Merci.

  34. Pourquoi le vaxx protégerait il les plus fragiles alors qu’il ne protège pas les autres et même semble les rendre plus malades ? Je n’en peux plus d’entendre cette rengaine ! C’est peut-être vrai pour un vrai vaxx mais pas pour celui là. En continuant à dire cela on va condamner la population fragile à la vaxx obligatoire et on contribue à propager l’idée que vaxxiner sert à quelque chose.

    • Je suis tout à fait d’accord avec vous, on voit bien que ça ne protège pas les personnes fragiles encore moins actuellement. Si nous colportons leur rumeur ils gagnent sur tous les fronts. Les médias s’en chargent suffisamment pour que nous osions un discours vrai ici dans ce blog.

      • je suis d’accord avec vous et qq études et avis autorisés en matière scientifiques et médicales s’y opposent, surtout à compter d’une multiplicité de doses, qui n’engendrent plus aucun gain d’anticorps, et diminuent une réponse immunitaire déjà très affaiblie pour cette catégorie de sacrifiés?…

    • Cette rengaine ressemble par trop aux publicités “agressantes” sur le fait de maigrir ou de vendre sa voiture … sauf que cette publicité est payée par la Sécu!

    • @Nicole et @ Cathy
      même réflexion que vous !

      Peut-être que les injections protègent les + fragiles du Covid (je dis bien peut-être) mais les effets néfastes à court, moyen et long terme de ces inoculations répétées, seront dévastatrices pour ces personnes déjà diminuées physiquement

      • Cela a été dit à plusieurs reprises ici même :si l’on n’a pas de défenses devant la maladie le vaxx ne pourra pas les susciter.
        Offrir les plus fragiles au vaxx et à ses risques c’est une offrande propitiatoire au dieu qui nous gouverne, l’argent ? Soignons tout le monde et les fragiles échapperont au risque.

      • Pour rappel vidéo sur la toxicité des injections arn sur les personnes âgées:
        https://odysee.com/@jeremiemercier:0/analyse-de-la-toxicit%C3%A9-des-injections:4
        L’analyse des données du VAERS (Vaccine Adverse Effect Reporting System) aux États-Unis permet de mesurer la toxicité des différentes injections communément appelées « vaccins anti-Covid ».
        Compte tenu de l’évolution du nombre de morts et du nombre d’effets indésirables dans le temps après la date des injections, on peut montrer qu’il existe un lien de causalité entre ces effets indésirables (parfois fatals) et l’injection en question. On peut aussi démontrer que l’injection Janssen tue 3 fois plus que l’injection Moderna, et même 4 fois plus que l’injection Pfizer.
        En outre, Joseph Hickey et Denis Rancourt démontrent que les personnes les plus âgées sont celles qui ont le plus souffert de ces effets indésirables (notamment la mort).

    • Bien sûr, vous avez raison. Bravo! Aucune étude – puisqu’il faut constamment se référer à des études et des courbes n’a prouvé que les plus fragiles retiraient un bénéfice quelconque de cette “vaccination”. A mon humble avis, il ne faut SURTOUT pas leur injecter quoique ce soit. N’oublions pas que ce virus a été fabriqué pour nuire et que ce fameux ARNm n’est pas celui du virus mais est fabriqué de A à Z. Refusons les apprentis sorciers.

    • extrait..”Science et Avenir” fevrier 2022
      “Atteignons-nous un plafond immunitaire après trois doses de vaccin ? C’est la question que posent les résultats d’une étude menée en Israël sur une cohorte qui a reçu quatre doses contre le SARS-CoV-2. Pour le moment simplement postée sur medRxiv, l’étude, qui n’a donc pas été relue par des pairs, suggère que les vaccins à ARN pourraient approcher de leur niveau maximal après trois injections.”

  35. De tout temps, les infectiologues serinaient aux étudiants que nous avons été: “vacciner en période épidémique favorise l’émergence de mutations”. Ce qui est une évidence: il suffit d’examiner une boîte de Pétri ensemencée par une culture microbienne sur laquelle on a versé une substance susceptible d’empêcher le germe de se développer: les quelques mutants résistants qui, sinon, n’auraient jamais fait parler d’eux… prennent le dessus et colonisent toute la boîte. C’est une loi générale de la biologie: depuis Darwin…