112

Quelle hausse de mortalité chez les 18-24 ans ?

[Version rectifiée le 03/02/22 à 15h45 : quelques erreurs d'inattention s'étaient glissées dans le traitement des données.]

Devant une commission du Sénat états-unien en janvier 2022, le cardiologue et chercheur Peter McCullough a réaffirmé que les vaccins anti-Covid à ARNm causaient des myocardites (ce qu’admet aussi la FDA, et que l’étude de Witberg et al. menée en Israël avait mis en évidence), en apportant une précision : la tranche de population la plus touchée par les myocardites post-vaccinales serait les hommes de 18 à 24 ans. Un autre intervenant, le Dr Ryan Cole, expliquait que les Etats-Unis n’allouent pas de moyens pour enquêter sur les événements indésirables post-vaccinaux, parce que les autorités partent du principe que les vaccins sont “sûrs et efficaces”.

N’étant pas convaincu que la France mette davantage de moyens pour enquêter, on a cherché à observer si les données françaises indiquent un impact sensible des myocardites sur le nombre de décès chez les hommes de 18 à 24 ans.

Pour ce faire, on a croisé les données de vaccination en France pour la tranche 18-24 ans avec les données de l’INSEE concernant les décès quotidiens, qu’il a fallu traiter informatiquement pour sélectionner et décompter jour par jour les hommes de 18 à 24 ans décédés en 2019, 2020 et 2021.

Le graphique ci-dessous représente sous forme de barres le nombre de décès quotidien des hommes de 18 à 24 ans (les hommes nés entre 1994 et 2000 inclus pour les décès intervenus en 2019, les hommes nés entre 1995 et 2001 inclus pour les décès intervenus en 2020, ou entre 1996 et 2002 pour les décès survenus en 2021), répartis par lieu de décès (HopCli = Hôpital ou Clinique ; HosMar = Hospice, Maison de retraite ou EHPAD ; Logement ; Autre ; ou Non renseigné). Ce nombre est multiplié par 1 000 000 et divisé par le nombre d’hommes de 18 à 24 ans vivants le 1er janvier de chacune des trois années représentées : 2 738 917 au 1er janvier 2019, 2 757 115 au 1er janvier 2020 et 2 790 735 au 1er janvier 2021. Les barres correspondent donc pour chaque jour au taux de mortalité, exprimé en nombre de décès par million.

Une courbe rouge, reprend la moyenne sur 7 jours glissants de la mortalité représentée par les barres : elle indique, de façon moins erratique et tous lieux de décès confondus, la mortalité de la semaine écoulée (divisée par 7).

On a également représenté la moyenne trimestrielle de la mortalité, par une ligne marron.

Enfin, une courbe violette indique le nombre de doses de vaccin injectées à des personnes de 18 à 24 ans, qu’il s’agisse de 1ère dose, de 2ème dose ou de booster (tous genres confondus, car les données de Santé Publique France concernant les vaccins ne permettent pas de distinguer en femmes et hommes pour une tranche d’âges.) On a aussi ramené ce nombre de doses à la population de la tranche d’âge des deux sexes (5 474 811 au 1er janvier 2021), en faisant là aussi la moyenne sur 7 jours glissants. Par exemple, au pic de vaccination, avec environ de 110 000 doses injectées chaque jour, c’est à peu près 2,2 % de la population de 18 à 24 qui recevait une injection chaque jour.

A noter : les données de vaccination indiquées par Santé Publique France peuvent être enregistrées avec quelques jours de retard par rapport aux dates réelles d’injection, et la courbe correspondant aux doses injectées est donc approximative.

Qu’observe-t-on ?

La montée en puissance de la campagne de vaccination est accompagnée d’une hausse de la mortalité.
Les deux courbes atteignant leur pic en même temps.
Le pic de mortalité de juillet 2021 correspond à un record sur les 3 années observées.

Dans ce tableau, tiré des mêmes données et résumant la mortalité par trimestre de 2019 à 2021, on constate que le 3ème trimestre 2021 affiche une mortalité record (168,8 décès par million d’hommes de 18 à 24 ans), avec un taux de mortalité de 11 % supérieur à celui du 3ème trimestre 2020 (151,6), et plus de 50 décès supplémentaires.

Par rapport au 3ème trimestre 2019, c’est une hausse de 14 % du taux de mortalité, avec 67 décès supplémentaires. Le 4ème trimestre 2021 affiche lui aussi une mortalité nettement supérieure au 4ème trimestre des années précédentes, en hausse de 14 % par rapport à 2020 ou de 12 % par rapport à 2019 et de l’ordre de 60 décès supplémentaires.

Une hausse du taux de mortalité de l’ordre de 12% a peu de chances d’être due au hasard.

Cette hausse de mortalité est-elle imputable au Covid ? Manifestement pas : aux 3ème et 4ème trimestres 2021, le nombre de décès hospitaliers avec le Covid — que le Covid soit ou non en cause dans le décès — s’élevait à 34 décès pour les jeunes des deux sexes de 10 à 29 ans (ce qui englobe et dépasse la tranche des hommes de 18-24 ans). Parmi les 871 décès de jeunes hommes, et parmi les quelques 100 décès supplémentaires constatés par rapport aux 764 de la même période en 2020, moins de 34 peuvent être imputés au Covid.

Comment s’expliquent alors ces décès supplémentaires ?

Au moins trois pistes devraient faire l’objet d’enquêtes sérieuses, parce qu’il s’agit d’une surmortalité se chiffrant en dizaines de décès de jeunes :

Au moins trois pistes devraient faire l’objet d’enquêtes sérieuses, parce qu’il s’agit d’une surmortalité se chiffrant en dizaines de décès de jeunes :
– les effets à plus ou moins long terme des infections au Covid-19, qui sont notamment susceptibles de causer des myocardites ;

– l’implication des vaccins, que le graphique ci-dessus et les connaissances officielles sur les effets secondaires semblent pouvoir désigner ;

– les suicides, que peut avoir générés la détresse psychologique et sociale engendrée par la réponse politique apportée à la pandémie.

(La première hypothèse (myocardites ou autres effets à long terme dus au Covid lui-même) se traduirait vraisemblablement par une montée en puissance de la surmortalité, depuis le début des infections en février ou mars 2020, ce que l’on observe absolument pas. Au contraire : avant la campagne de vaccination, on observe une légère sous-mortalité. Cette hypothèse ne semble donc pas la plus solide.)

Pour compléter l’information, le même travail sur les données, mené pour les femmes de 18 à 24 ans, donne un résultat sensiblement différent :

Quelle que soit la période, la mortalité chez les femmes de 18 à 24 ans est généralement plus basse que celle des hommes du même âge, et si une hausse est observable aux 3ème et surtout au 4ème trimestre 2021 par rapport aux années précédentes, elle est d’une ampleur moindre que chez les hommes, et le simple hasard est une hypothèse plus plausible que pour les hommes.

Il semble donc que, quelle que soit la cause de la hausse de mortalité constatée chez les 18 – 24 ans sur la deuxième moitié de 2021 (vaccins, suicides ou autres), les hommes soient plus touchés que les femmes.

Il n’en reste pas moins quelques questions vertigineuses : combien de jeunes a-t-on peut-être sacrifiés ? Combien d’autres prend-on le risque de sacrifier encore ?

Sauf erreur, aucun responsable politique, ni aucun média, ni l’ANSM ne se sont publiquement penchés sur la question.

Enzo L.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

112 commentaires

  1. Parfaitement en phase avec les chiffres de mortalité standardisée par âge sur euromono
    On a sacrifié des jeunes pour protéger des vieux

  2. Bonjour, pouvez vous me renvoyer le lien de l’audition complète d’Alice Desbiolles devant la Commission du Sénat ? je ne la trouve plus dans mes mails.
    Merci +++

    • Période de recueil des signatures 12/01/2022 – 12/07/2022 . Attendre jusqu’en juillet 2022 , de qui se moque-t-on !
      D’ici là :, petite blague :
          Le covid ? … Mais c’est du pipi de chat !
       
       C’est un mec qui se rend
      aux urgences de l’hosto.
      Et là, il voit une file
      d’attente vachement serrée, d’un kilomètre sur deux rangs ! 
      Des hommes, des femmes,
      des vieux, des jeunes … tous saignent des doigts.
      Alors le mec va voir le
      médecin urgentiste :
        – Salut docteur, c’est quoi tout ce
      monde ? C’est une épidémie ?
        – C’est pire !
        – Une pandémie ?
        – Non, pire encore !
        – Et je peux attraper ça, moi aussi ?
        – Ben, ça dépend ce que vous avez fait
      en mai.
      – Ah bon ? Et qu’est ce
      qu’ils ont fait eux, en mai ?
        – Et bien en mai, ils ont voté Macron.
      Et depuis ils s’en mordent les doigts !
      …Mais ça, c’est pas grave encore,
      parce que dans pas longtemps ils vont carrément
      se bouffer les couilles !”

    • Merci pour le lien mais ils se foutent de nous, ils faut s’inscrire sur leur site avant de signer
      Depuis quand il leur faut une pétition non diffusée sur les sites de pétitions connus pour faire une enquête sur les effets secondaires ?
      Cette pétition est morte avant même d’être lancée

  3. Merci Enzo le magnifique pour toutes vos compilations . Par ailleurs je souhaite répondre à Drmj : les cas sont rares … c’est de l’humour? Sinon je lis que vous n’avez pas saisi l’importance de cette mort orchestrée et … silencieuse.

  4. Il n’y a rien de bon à attendre du monde médical pasteurien scientiste obtus ou, pour les jeunes médecins, pourtant de bonne volonté, ignorants, et particulièrement des approches naturelles non bigpharmatesques de la santé physique et mentale.

    Pour ce qui est du contexte Sars Cov2, peu de gens, même estimés de notre bord des anti-injections, ont au moins survolé la seconde édition du livre (512 pages) de Michel GEORGET (décédé en 2019) « Vaccinations. Les vérités indésirables ; S’informer, Choisir , Assumer » (25 euros) . Sans omettre dans le survol de cette pépite explosive très/trop ignorée les précieuses pages 257 et 258 sur la véritable histoire du petit Bas-Rhinois Joseph Meister qui n’avait pas à craindre la rage, sauf celle de se faire mousser de ce triste sire de Louis Pasteur, le Prophète, sinon le dieu de l’ « Église du Sacro-Saint Vaccin Miraculeux, Indispensable et Irremplaçable ».

    En mémorisant bien dans l’introduction ce lamentable constat (page 12) « La plupart des médecins ignorent tout ce qui va suivre concernant les dangers spécifiques des vaccinations »

    S’il n’y avait pas un culte vaccinal infondé (dénoncé par une association internationale de médecins dès 1879) , il n’y aurait pas eu un culte « injectionnal » tout aussi infondé, voire encore plus puisqu’on touche aux gènes.

    • J’ai lu les 2 livres de M. Georget . Je ne suis pas médecin ! Il faut que tout le monde les lisent, mais je pense que c,est très difficile pour les médecins qui ont été biberonné avec bigpharma de comprendre quelque chose qui ne va pas dans leur sens et qui dérange leur croyance aveugle en ce qui concerne la vaccination !

    • le problème de Stéphanie Seneff, c’est qu’elle a fait carrière dans l’IT… est qu’elle est assez décrédibilisée dans le monde académique en matière de biologie. Elle avait obtenu un diplôme de bio-physique mais en 1968… on sens que c’est cela sa passion, et peut-etre a-t-elle raison, mais il faudrait que ces alertes soient portées par des personnes plus crédibles au plan académique (certains de ses papiers ont été littéralement démontés par des scientifiques)

  5. Une interview longue et intéressante du virologue Pierre Sonigo : https://www.youtube.com/watch?v=EuLlzmW_IY8
    (Comme il parle lentement, on peut la regarder en vitesse accélérée 🙂 )
    Entre autres considérations, il pense que les injections vaccinales (il y est plutôt favorable pour les personnes à risque) ne devraient être administrées ni aux enfants (à 32’30”), ni aux personnes qui ont déjà été infectées (37’40”), et que de façon générale, la décision de vacciner devrait revenir aux médecins, au cas par cas, et non pas au gouvernement.

    • Sonigo est atypique, compétent et passionnant. A ceux qui ont apprécié cette interview je ne peux que recommander ses livres sur l’évolution.

    • Bien sûr Pierre Sonigo est un bon chercheur mais qui, quelle étude a démontré que la vaccination est plutôt favorable aux personnes à risques ? D.Raoult : Ces vaccins sont inefficaces !” S’ils sont inefficaces c’est donc pour tous !!!
      Seule solution, le traitement à l’Ivermectine entre autre, voir https://crowdbunker.com/v/59jX9poP CSI n°41

      • Je ne suis pas compétente mais j’ai vu nos enfants et petits enfants vaxx plutôt plus malades que nous non vaxx. Je ne vois pas quel avantage leur a apporté le vaxx ? De plus ils étaient en pleine forme et force de l’âge, quel aurait été l’avantage pour des gens plus faibles comme nous ? Je sens comme un barrage qui m’empêche de comprendre….

  6. Je recommande la lecture de cette interview de Jean-Marc Sabatier où il explique :
    + la mécanique des maladies induites par le Sars-Cov-2 qui provoque un dérèglement du Système Rénine-Angiotensine (SRA) et potentiellement de nombreux organes,
    + le remède simple que constituerait le décarençage en vitamine D,
    + et au passage l’explication de l’utilité de l’ivermectine.
    https://www.linkedin.com/posts/jean-marc-sabatier-151ba38_comprendre-la-covid-19-activity-6895240946158596096-TZGk
    Si des personnes compétentes pouvaient donner leur avis sur ce point de vue qui contredit toutes les politiques menées depuis deux ans.

    • Bonjour,
      Je n’ai aucune compétence sur les points évoqués, mais je pense en avoir une en immunologie. Thèse chez C. Ropartz en 1971 et directeur du site du Havre de l’EFS pendant 40 ans.
      Que le Gouvernement nous écrive qu’il n’est “pas pertinent” de faire une sérologie AVANT “vaccination” constitue un “foutage de gueule” éhonté. Surtout quand on sait que nos jeunes (< 40? 50? 60 ans?) peuvent faire une Covid19 parfaitement inapparente. Qu'un biologiste DOIVE écrire en substance sur un résultat Positif : " ces anticorps ne protègent pas et ne servent à rien", en est un second de "foutage de gueule". Dernier point, chez un sujet NON IMMUNODÉPRIMÉ, un taux d'anticorps très faible, voire négatif après une Covid19 (baisse d'anticorps qui demande souvent des années) est relancé en quelques jours en cas de nouveau contact. Cela s'appelle une réponse secondaire. C'est bien pour ça qu'on exige une RAI (recherche anticorps irrégulier) si une nouvelle transfusion étrythrocytaire doit avoir lieu plus de TROIS jours (72 heures) après la précédente, et que des épreuves de compatibilité sont EXIGEES LÉGALEMENT (ce qui est, dans nombre de cas, une connerie législative de plus) si un anticorps est présent, ou A ÉTÉ dépisté un jour.
      Mais un Grand Chef doit Cheffer. Et la meilleure façon de CHEFFER consiste à pouvoir faire exécuter des ordres idiots par ses subalternes (auto-ausweis pour faire pisser Medor, port du masque dans une rue déserte du Havre un jour de tempête, "vaccin" obligatoire pour un maximum des personnes qui ne seront pas malades, etc. Mais "cheffer", c'est JOUISSIF, pour un pervers… et ça, c'est n'a pas de prix…(voir le coût des "doses" qui seraient évitées par une simple sérologie).

      • PS, désolé pour les coquilles incluses pat mon “correcteur, aide à la rédaction)
        A propos de “cheffer”, sont-ce les Gilets Jaunes ou des blackblocs opportuns qui poussent les policiers au suicide, ou le fait de DEVOIR EXÉCUTER des ordres qui leur paraissent absurdes, voire parfois illégaux ou révoltants…

        • Des black blocs payé par Georges Soros, ils ont criés en pleine rue qu’ils n’avaient pas été payé par Soros lors d’une des dernières manif…
          Ces même black blocs repérables à leurs tenues noires prenaient en plein visage des faux gaz lacrymaux et ne s’éloignaient pas, vu dans une vidéo, tout est organisé pour nuire aux manifs
          Tout est escroquerie

      • Merci pour ces précisions
        Tout est fait en dépit du bon sens, pire tout est fait dans une volonté de nuire à la population, ce n’est plus de l’ordre de la santé, mais pour servir de prétexte à mettre une nation en surveillance rapprochée, sachant les révoltes à venir, nos sénateurs s’intéressent de près au crédit social chinois en pleine crise sanitaire, comme c’est surprenant voyez plutôt
        Délégation sénatoriale à la prospective : compte rendu de la semaine du 8 février 2021

        https://www.senat.fr/basile/visio.do?id=c/compte-rendu-commissions/20210208/pro_2021_02_11.html&idtable=c/compte-rendu-commissions/20210208/pro_2021_02_11.html|c/compte-rendu-commissions/20210315/pro_2021_03_18.html&_c=S%E9verine+Ars%E8ne+&rch=gs&de=20201230&au=20211230&dp=1+an&radio=dp&aff=sep&tri=p&off=0&afd=ppr&afd=ppl&afd=pjl&afd=cvn

  7. Bonjour,

    Vous écrivez M. Enzo L. : “Une hausse du taux de mortalité de l’ordre de 12% a peu de chances d’être due au hasard.”

    Ce n’est peut-être pas le hasard, mais c’est loin d’être exceptionnel. Toutes les années voient des hausses de 10-12% entre le 1er et le 3e trimestre.

    Ce 3e trimestre est celui des vacances, et je pense que c’est une des raisons qui explique la hausse très nette chaque année.
    Il faudrait compléter par la ventilation des causes des décès quand ça sortira (il y a eu pas mal de noyades cette année – après, oui, peut-être que des malaises dus au vaccin ont entraîné ces noyades…).

    Je pense qu’il sera très difficile de prouver à la fois une hausse “singulière” de la mortalité dans cette population, et d’en accuser 1) le vaccin ou 2) les conséquences sur la santé mentale des mesures politiques prises pour contrer la pandémie.

    Mais votre travail sur ces données est très intéressant et riche d’informations (quelle différence H/F !!!)

    • @Éponine,
      Lorsque vous dites que toutes les années voient des hausses de 10-12% entre le 1er et le 3e trimestre, vous avez raison, mais — peut-être n’est-ce pas clair — je compare le 3ème trismestre de 2021 avec le 3ème trimestre des anées précédentes.
      Et mon propos n’est pas de “prouver”. Il est de dénoncer l’absence de prise en compte de données qui devraient tout de même interroger.

      • Merci pour votre réponse Enzo L.
        Je suis personnellement convaincue “qu’il s’est passé un truc” en 2021 au niveau de la surmortalité toutes causes dans des tranches d’âge où l’épidémie ne peut servir d’explication (les courbes des excès de mortalité du site euromomo sont assez éloquentes à ce sujet), mais je pense “qu’il” (et je n’ai pas dit “vous” dans mon message précédent) sera difficile de le prouver.
        Concernant vos tableaux comparatifs, je crois que ce serait plus solide de faire l’exercice sur plus que trois années, parce que rien ne dit que 2019 est une année parfaitement “normale”. (mais je ne vous demande pas de le faire 😉

      • Bonjour
        Je ne dis pas que cette dame n’est pas morte de mort naturelle. Je n’ai jamais été son médecin traitant.
        Mai ce que je dénonce c’est le fait qu’une serologie est considérée comme NON PERTINENTE par nos autorités. Un couplé de 75 ans, contaminé Covid19 le 13 mars 2020 présentait encore respectivement 253 et 108 unités d’anticorps un an plus tard. Et le résultat biologique de noter en substance de façon OBLIGATOIRE : “ces anticorps ne servent à rien “. Un contrôle 152 jours plus tard donnait 98 unités, soit une baisse de 5% !!!
        N’a-t-on pas ici droit à un “foutage de gueule” de la part de nos autorités soi-disant sanitaires?

  8. – 40 studies on vaccine efficacy questioning vaccine mandates:
    https://brownstone.org/articles/16-studies-on-vaccine-efficacy/
    – 146 studies, showing natural immunity superior to vaccine induced immunity:
    https://brownstone.org/articles/79-research-studies-affirm-naturally-acquired-immunity-to-covid-19-documented-linked-and-quoted/
    75 studies and articles against school closures:
    https://brownstone.org/articles/75-studies-and-articles-against-covid-19-school-closures/
    more than 400 studies on failure of compulsory Covid-19 mandates:
    https://brownstone.org/articles/more-than-400-studies-on-the-failure-of-compulsory-covid-interventions/

  9. Et garder à l’esprit que la mortalité d’une myocardite ( laquelle n’est jamais bénigne ) est de 40% à 5 ans, sans compter les insuffisances cardiaques séquellaires qui vont fortement dégrader la qualité de vie de ces jeunes et diminuer également fortement leur espérance de vie.

    • Exactement, et cela, on ne peut le constater maintenant.
      Les repérer dans 5 à 10 ans sera ardu, puisqu’il faudra attendre.
      Et qui s’en souciera dans 20 ans?

    • “Et garder à l’esprit que la mortalité d’une myocardite ( laquelle n’est jamais bénigne ) est de 40% à 5 ans,”
      pouvez-vous donner un lien sur une publication?
      Merci

  10. Excellent travail ! Nous en sommes malheureusement aux sacrifices humains des anciennes civilisations précolombiennes. Pour satisfaire les « dieux « , il faut sacrifier de jeunes hommes, voire des enfants. Et le peuple est ainsi content et rassuré. On nous rétorquera que la paix sociale est à ce prix et qu’on touche à la « raison d’État ». Cynisme absolu en contradiction avec l’évidence scientifique. En attendant « les dieux «  accumulent des milliards et conditionnent les peuples à l’obéissance aveugle « Coûte que coûte ». Et Justin le couard, soit-disant positif au Covid, est exfiltré avec sa famille dans un lieu inconnu, alors que les trucks bloquent Ottawa avec le Freedom Convoy. Lueur d’espoir ?

    • Voici plusieurs témoignages d’internautes que j’ai relevé sous une vidéo sur la mortalité de l’entourage

      Mon meilleur ami est mort suite à son injection, les médecins lui ont trouvés 1,5 l de sang accumulé dans l’estomac, du jamais vu d’après eux. 28 ans en bonne santé, sportif. Ma fille suite à son injection à fait une fausse couche suite à son injection, elle aussi était sportive et en bonne santé . Je crois que l’injection flingue les gens sportifs et en bonne santé. Moi je suis le mouton noir de la famille : 3 doses de retard .
      idem dans mon entourage mais sans décès (ouf) , plusieurs zonas sans aucune raison , fatigue générale pour certains, et diminutions flagantes des performances sportives.

      Mon boulanger a fait ses doses fin avril et début juin….en septembre il a déclaré un cancer foudroyant , un lymphome, c’est à dire qui touche au système immunitaire…il est décédé mi novembre….51 ans … sportif aucun problème de santé et aucun antécédent….2 enfants….

      Dans mon entourage, 1 cancer du rein brutal, et 1 décès suite à une thrombose 3 jours après la 2eme dose. J’ai 64 ans pas vacciné, j’ai eu le COVID delta et je suis toujours là.

      Idem moi 63ans nonvax j’ai attrapé delta début décembre de ma fille doublement vaccinée et bien rétablie En 5jours par contre ma fille encre plus malade que moi même

      ma fille étudiante en ifsi pour être infirmiere a donné sa dem en janvier ses mots : je ne serai pas complice de ces assassins ( elle va avoir 23 ans) des gens sont morts après les avoirs injectés ( ifsi de service psychiatrique)…hyper traumatisée elle en avait perdu ses cheveux… elle s’est donc reconvertie, mais dure début dans la vie surtout pour 80 cts de l’heure la 1ère année. Elle a vu mourir des gens ( ages) parce que seuls dans leur chambre, de tristesse.
      2 de ses amis sur une bande de 7 ou 8 jeunes, ont des problèmes de cœur ils ont environ 25 ans.
      apres leur injection. Voila…ce que je peux exprimer de notre côté…Je suis seule avec mes filles et nous résistons même si c’est dur. Nous ne lâcherons rien

      Sylvie JAQUEMET-JEANNE
      il y a 4 heures
      Mon kiné en pleine santé a failli mourir d’une embolie pulmonaire. Cabinet fermé 1 mois. Double vacciné Pfizer…

      Moi, je suis dans une île de 12000 habitants et rien qu autour de moi, trois personnes âgées sont très malade. L un un zona, l autre infarctus, l autre crise cardiaque et jambes qui gonflent ça fait beaucoup

      Le beau père de mon frère est décédé en décembre pour une tumeur décelée en octobre alors qu’en septembre il n’y avait rien. Pas mal d’avc autour de moi, j’ai l’impression que personnes qui ont prit le traitement autour de moi chope tout ce qui traine. Je suis à la marge mais très content de ne pas avoir prit ce traitement, dès le départ j’ai ressentit quelque chose de louche dans l’histoire

      Nathalie Creuzet
      il y a 2 jours
      Un médecin urgentiste 33 ans ne s est pas rendu à son travail…ses collègues ont alerté les pompiers…ils l ont trouvé mort dans ses toilettes…embolie pulmonaire. Sportif etc etc…

      J’ai des amis très proches, entre autres, que je croyais avoir convaincu au sujet des injections, et qui ont cédé à la peur.
      3 pic pic. Depuis, ils ont fait plusieurs allers retours à l’hôpital avec des effets secondaires que les médecins n’arrivent pas à expliquer… Ou refusent d’expliquer. Après quelques scanners, une IRM est prévue prochainement. Je compatis. Que faire d’autre ?

      vérifier leur taux de D-dimères en faisant une prise de sang, cela leur permettra de savoir s’ils ont des caillots dans le corps..

      mon frère c’est fait injecter il y a quelques semaines, et là on lui découvre un lymphome; on attend d’en savoir plus dans 1 mois … Je ne peux absolument pas affirmer que c’est corrélé. Mais bon , à force de voir la même chose se répéter, on fini par se poser des questions.

      Ici en Belgique c’est pareil je vois dans mon entourage des gens en pleines santé,qui ont depuis leurs vaccination des problèmes de santé? Un jeune sportif du quartier qui a fait un unfractus sur le terrain de foot, ce n’est meme pas passé au journal local?

      Belges aussi ,une grosse part de ma famille n est pas piquousée, mais beaucoup de connaissances,sont décédées de crise cardiaque, dont un très jeune et aujourd’hui je viens d apprendre q une ancienne voisine a fait un avc ,en prenant son bus !elle avait la cinquantaine ! Tout les autres piquousés on fait plusieurs fois le cocovide et l on transmis à leur famille ( comme un cheval de Troie ) moi et mon mari, 62ans ,on a rien attrapé même pas un rhume !

      j’ai 2 personnes mort subite 18 et 30. Plus 1 parkinson Je viens de comprendre que le parkinson ça fait partie des effets secondaires

      Je vis en Belgique et les gens tombent de partout, entre AVC, cancer et crise cardiaque c’est hallucinant et effectivement, la majorité est vax et étaient en pleine forme avant cette saleté … Courage pour cette perte et courage à ses proches. Je ne peux que comprendre, j’ai perdu des proches moi aussi…

      c’est terrifiant mais autour de moi, des gens en pleine forme ont développé après le pic-pic des symptômes très graves , d’autres ont vu leur cancer en rémission se réactiver d’une manière anormalement rapide… à un degré plus superficiel, d’autres ont développé des formes moins sévères ( saignements répétés, douleurs persistantes et gonflement à l’endroit de la piquouze, essoufflement persistant, grande fatigue…) il y a de quoi effectivement se poser des questions légitimes.

      J’ai des doutes aussi, mon père était en bonne santé jusqu’à sa 2ème injection, où les médecins lui ont trouvé trois cancer ( reins, prostate et os), soit disant pas grave car évolution très lente, puis troisième dose, il est actuellement hospitalisé pour le cancer qui était le moins grave. Il n’a jamais fumé, il boit un verre de vin ou de bière de temps en temps et a toujours été très actif. Ces “hasards” m’interpellent profondément.

      Mon entourage est plutôt restreint. Mais j’ai personnellement commencé à me poser des questions cet été quand mon beau-frère, seul non injecté dans une équipe de 12 personnes, a été le seul à ne pas avoir le covid (ils l’ont tous choppé quasiment en même temps, lui ne l’a toujours pas eu).

      Ma mère est partie dès le début (j’ai 31 ans et elle en avait 61). Suite à une injections à l’Aztrazeneca, tout s’est enchaîné au 10ème jour, elle est décédée d’au moins 6 thromboses dans différentes parties du corps. Je n’ai pas pu la voir partir. J’étais réticent dès le début, mais mes parents étaient lobotomisés par la télé mainstream. J’ai passé 2 ans reclus et des périodes de dépression. Malheureusement les gens attendent que ça les touche pour commencer à s’inquiéter..

      Je ne connais personne qui ait eu quelque chose d’extrèmement grave après ces injections, pour l’instant en tout cas, mais je connais un nombre anormal de gens qui ont dû prendre des jours de congé après ces injections pour cause de fièvre, douleurs, vertiges et autres symptômes passagers. Je m’inquiète surtout de voir combien de gens pensent que c’est normal de se vacciner et d’être malade au lit une journée. Je veux bien si c’est pour éviter le tétanos, mais être malade une journée pour éviter de chopper un virus avec lequel on est malade trois jours, ça ne vaut pas la peine. Et pourtant beaucoup de gens pensent que finir au lit une journée ce n’est rien, que ça vaut toujours plus la peine que le covid, et là on n’aborde pas encore les effets secondaires graves

      J’ai perdu ma sœur , ma grand mère , mon beau père et je parle pas des gens que j’ai vu mourir ces deux dernières années (voisins, amis ,collègues…..)
      Mon constat est simple ce n’est que le début , ça fait mal mais ça va être pire .Je ne me fâche pas avec les gens j’essaye juste de profiter d’eux tant que je peux chaque instant ou je peut rire plaisanter ,savourer c’est pour moi le plus important mais ce qui me déchire le plus c’est de savoir que les personnes en face de moi ne seront plus la alors je serre les dents je fait un sourire et j’essaye de les rendre joyeux car c’est ce genre d’image que je veux garder …

      je crains que nous ne soyons qu’au début de tous les effets secondaires graves, dans mon entourage, 2 leucémies post injection.

      Bon courage. Sur mon lieu de travail aujourd’hui, tous mes collègues double-vaccinés et triplé-vaccinés sont malades😱😱😱🤷🤷🤷. Nous faisons tourner la boîte avec 1/3 des effectifs, seuls les non vaccinés sont au boulot. Tous les autres ont le Covid aujourd’hui. Ça mérite réflexion. Et ce ne sont pas des rumeurs, je suis crevée à faire le travail pour trois

      moi j ai mon jeune frère de 60 ans qui est mort d une crise cardiaque le soir de noel, quelques jours, peu avant il a été chez son docteur, moi j en deduis qu il avait été faire sa 3ème dose car il n était pas malade. j ai demandé confirmation à ma niece mais elle n a pas daigné me répondre je suppose que mon frère aîné lui a dit de ne pas me répondre car on s était pris la tête a cause de ça. Mon frère et ma belle sœur sont dans le denie total.

      Ma proprio, quinqua qui pétait la forme, femme hyper active et dynamique s’est vu diagnostiquer un cancer foudroyant des os après sa première dose. Du jour au lendemain elle est devenue méconnaissable, à l’article de la mort à ce jour.

      j’ai pu observer dans mon entourage, chez les personnes injectées, que leurs petits maux quotidiens ont soudainement empiré après la vaccination, ou bien apparition de zona, herpès qui ne s’était jamais déclaré avant.

      la belle-soœur d’une amie, qui était vaccinée avec cette thérapie génique à fait elle aussi, un “cancer :foudroyant” quand d’autres sont terrassés par des crises cardiaques !!

      Moi j’ai perdu une soeur en 2 semaine alors qu’elle avait 23 ans la joie de vivre

      Rien que dans ma ville pour l’année 2021 les pompes funèbres le chiffre anormal de 30% de décès de plus que les années antérieures.Alors drôle de coïncidence comme même.

      TOUT EST CACHE !!! Dans mon entourage, un ami (thrombose cérébrale) 1 mois après sa 2ème dose, il a été transporté à l’hôpital, a été soigné et s’en ai sorti !!! Il faut savoir que 13 joueurs de foot en 2021 sont DCD sur le terrain suite aux injections (après efforts physiques) !!! Donc on peut vraiment se poser des questions !!!!!!!!!

      Pour l’instant, dans mon entourage direct, 4 personnes (que des hommes) ont connu un “effet” : 2 sont morts (52ans et 61ans, dont 1 un cancer foudroyant justement pour le plus jeune), 1 a fait un AVC (45ans) et le dernier a du psoriasis constamment alors qu’il n’en avait jamais eu avant (38ans).

      J’ai un ami mort aussi après la 3 e injection
      à l hôpital on a osé lui dire que ce sont les
      comprimés pour la
      tension qui n ont tué
      je suis perplexe

      Depuis mi décembre au boulot c’est l’hécatombe covid qui a commencé avec une personne vaccinée et non pas un non vacciné n’en déplaise. J’ai un traitement pour l’hypertension, fumeuse (depuis 40 ans)je suis amie avec la bronchite chronique et j’ai 50 ans. Après les vacances d’isolement payées par l’état en grande partie de retour au taff j’ai discuté avec beaucoup de gens qui l’ont eu aussi et le constat est le suivant : j’ai eu le variant delta et franchement un gros rhume limite une petite grippette j’ai des bronchites qui m’ont fait beaucoup plus de mal que le covid et pourtant tous les gens qui font du sport, qui mange sainement (ce qui n’est pas mon cas) , sont en bonne santé et plus jeune que moi aussi voir beaucoup plus jeune pour certains ont plus morfler et du coup ça m’a interpellé car les 3/4 sont vaccinés contrairement à moi qui ne le suis pas .

      Nous aussi en Bretagne, beaucoup après la 3eme dose, y compris les effets secondaire bref tumeur sous les bras, grosse fatigue, fièvre, covid quand même, les gens tombent comme des mouches et la notamment une jeune femme de 28 ans enceinte de 8 mois, embolie pulmonaire, retrouvée décédée à son domicile, ils n’ont pu être sauvés . On ne comprend pas, nous sommes bouleversés aussi, un Mr de 70 ans celui ci, le père du moniteur de l’auto école de notre commune, a perdu à qlqs semaines d’intervalles ses 4 potes, après leur 3 ème dose, coïncidence ouais, bref….. Soyons prudent. Notre corps est fragile certe mais nous appartient. Alors moi je dis non. Non c’est non, ce n’est pas

      Encore deux jeunes 25 ans un encéphalite aucun problème avant l’autre AVC.

      Même constat autour de moi! Mon beau frère est décédé 9 jours après la dose.

      c arrivé dans ma famille aussi, en 1mois et demi, ma belle soeur est dcd d’un cancer foudroyant. Les médecins n’ont pas su dire d’où ça venait et où ça a commencé…

  11. Bonjour,
    Je me permets de mettre en lien des travaux de la CDC qui sont intéressants sur le sujet même si c’ést sur une période post vaccinale restreinte: 0-7 jours.
    https://cdn.who.int/media/docs/default-source/blue-print/shimabukuro_who-blueprint_myocarditis_who-vr-call_25oct2021.pdf?sfvrsn=40e99d51_7
    1e et 2e dose; Oct 2021 – pages 6-7
    https://www.cdc.gov/vaccines/acip/meetings/downloads/slides-2022-01-05/02-COVID-Su-508.pdf
    booster; Jan 2021 – Pages 14+

  12. Bonjour,
    Ci-dessous, texte et explication que j’ai laissée sur ce site (encore une fois Merci à Maudrux et ses successeurs) concernant l’etude des myocardites chez les jeunes.
    … “Combien de temps après le Moderna ?
    Chez un naïf de covid, et primo-vacciné, normalement pas d’incident rapproché. Chez un sujet ayant déjà fait une Covid19 ou en rappel “d’injection”, une réaction peut survenir rapidement.
    Pour la raison suivante. Vous avez déjà une immunité humorale pour neutraliser un antigène et cellulaire qui est présente pour faire le ménage des cellules anormales produisant un antigène viral. Or l’ARNm injecté, arrivant AUSSI (entre autres) dans une cellule cardiaque rendra cette dernière, produisant une spike virale, “pathologique”, vue par des anticorps anti-spike et un lymphocytes NK. Et le ménage est fait. C’est normal. Par contre, si avec la “thérapeutique” qui nous est imposée pour ne pas être “emmerdés” vous liquidez quelques cellules hépatiques, hématologiques vous vous en apercevrez moins, elles régénèrent vite.”
    PS : dans un patelin de 15 maisons, résidence secondaire, j’avais une petite voisine de 90 ans qui pétait la forme, autonome sans canne chez elle, toute sa tête, humour… troisième “injection” toute fin 2021, début 2022. Retrouvée morte chez elle par les pompiers suite à son appel pour “malaise” il y a 8 jours, soit 2 à 3 semaines après sa “dose”. Décédée de mort naturelle, évidemment à cet âge, les vaccins étant efficaces, sans danger, etc…La recherche d’une sérologie pré-vaccinale, jugée officiellement “non pertinente”, n’est, bien sûr, qu’exceptionnellement demandée par la majorité des confrères qui tentent d’éviter les “emmerdements” décidés par les autorités en place. Mais nous ne sommes pas en dictature, il y a un Parlement, et même bicameral qui vote les lois, une Justice indépendante, et les manifestants ne vont pas en prison. Simplement parfois éborgnés par erreur.

      • Bonjour
        Je ne dis pas que cette dame n’est pas morte de mort naturelle. Je n’ai jamais été son médecin traitant.
        Mai ce que je dénonce c’est le fait qu’une serologie est considérée comme NON PERTINENTE par nos autorités. Un couplé de 75 ans, contaminé Covid19 le 13 mars 2020 présentait encore respectivement 253 et 108 unités d’anticorps un an plus tard. Et le résultat biologique de noter en substance de façon OBLIGATOIRE : “ces anticorps ne servent à rien “. Un contrôle 152 jours plus tard donnait 98 unités, soit une baisse de 5% !!!
        N’a-t-on pas ici droit à un “foutage de gueule” de la part de nos autorités soi-disant sanitaires?

    • est-ce à dire que la proposition d’hier de Véran conduisant à un raccourcissement du pass rétablissement de ceux qui n’ont reçu aucune injection, ie une injection peu après le rétablissement, et en conduisant pas mal à se faire injecter pour ne pas perdre le “pass” conduirait à faire un nombre non négligeable de victimes?

      • La majorité des vaccination qui nous sont imposées est parfaitement injustifiée, et les éventuelles victimes n’ont aucune raison d’être. Il semble maintenant admis que la meilleure immunité fait suite à une infection et non à un “vaccin”. Et de plus, quand circule un virus maintenant anodin (variant actuel) la vaccination qui n’a pour résultat que d’entraîner une destruction de nos propres cellules est une politique, certes financièrement intéressante pour Big Pharma, mais aberrante sur le plan sanitaire et immunologique. Il est ABERRANT de vacciner, et de plus avec un produit entraînant une destruction cellulaire, des personnes sans risque particulier ou ayant déjà des anticorps. En cas de nouveau contact avec le virus, une réponse immunitaire secondaire à lieu en quelques jours. C’est connu depuis 70 ans. Cf, MHNN Rhésus par exemple, et bien documenté depuis plus de 50.
        Et, comble du cynisme et du “foutage de gueule”, au début de la “pandemie”, et bien avant le dernier médicament de Pfizer il était interdit de soigner un malade autrement que par le traitement Buzyn : “paracétamol à domicile”‘ et par précaution il fallait laisser”glisser” nos anciens dans les EHPADS, faute de visites. Politique financièrement avantageuse pour l’équilibre des retraites et les finances de Blacrock. Mais ce n’est pas pour rien que nous avons élu un banquier comme Président.

  13. Aux USA, un CEO dans le business des assurances (Indiana) a dit avoir constaté 40% de surmortalité inexpliquée, hors cas Covid. Les assureurs auraient-ils quelque chose à dire sur ce sujet?

  14. Comment peut se laisser injecter ces produits et laisser injecter des, ses enfants quand on sait comment ont été faites les études par pfizer pour annoncer 95 % d’efficacité, alors toutes les donnees pfizer souffrent d énormes biais a tous les stades ( par exemple seulement 2000 enfants ont participes aux tests) comme le montre tres bien la bio-statisticienne Christine Cotton dans sa video de Debreifing de France soir, qu elle termine en demandant l arret urgent de ces abominations.

      • La plupart des gens se doutent bien qu’il y a anguille sous roche, mais en ayant accepté de se faire injecter, voire en ayant incité d’autres à la faire, ils se sont mis du coté des criminels et en sont devenus par complciité active ou passive : du coup pas question de se l’avouer pour ne pas avoir à l’avouer à tous leurs proches !

        • C’est vrai que les apôtres des injections auront du mal à admettre qu’ils se sont trompés et qu’ils ont trompé.

          Les parents auront du mal à reconnaître leur part de responsabilité.

          Mais pour beaucoup de gens, ce “vaccin” est aussi sûr que celui du tétanos, et ils ne voient pas pourquoi on en fait un plat. Un ami triple dosé pensait que les histoires d’incidents parmi les footballeurs était une blague….

        • Parmi tous ces gens qui doutent, on dénombre quand même les 5 millions qui vont perdre leur passe le 15 février, faute de 3° dose. Ceux-là doutent plus fort que les autres.
          5 millions ce n’est pas rien.

  15. On peut penser ,bien avant d’y croire réellement que cette abominable mise en oeuvre se fissure très concrètement , on peut imaginer pour preuve la levée de nombre restrictions à travers le monde ,pas encore en France parce que micron et consors manigancent , continuent de mentir et plus les élections se rapprochent , plus ils vont nous laisser miroiter que tout s’arrange , sans doute très vrai sur l’aspect sanitaire , mais de pire en pire sur les aspects politiques ,principalement avec le pass vaccinal qui risque de ne pas disparaître parce que la volonté des progressistes mondialistes est bel et bien de nous mettre à la sauce chinoise ou coréenne du nord : on vous pique et surtout vous obéissez sous peine de recevoir la prochaine dose ,non pas de ce qu’on nous présente comme vaccin ,mais directement d’une dose de T61 ou autre merveille létale .

  16. Bonjour
    Notre Président Bien Aimé Petit Père du Peuple nous avait annoncé 400 000 morts de la Covid19 (en mars 2020, si je ne m’abuse).
    Nous ne les observons pas. C’est donc que l’action de notre PBAPPP (Président… ) à évité une catastrophe. Certes au prix de quelques dégâts collatéraux (suicides de jeunes malgré l’offre généreuse de psychologues, glissements dans les EHPADs, retards et reports d’interventions, traitemnt doliprane à Buzyn à domicile ou au rivotril dans les EHPAD…), car nous sommes (six fois) en guerre… Et il va nous libérer (le pass sera peut-être suspendu, mais jamais abrogé) par décision présidentielle peu avant d’être candidat. Et le bon peuple dira : Merci Macron.

    • L’annonce par EM des 400000 morts “si on ne fait rien”, c’était de mémoire fin novembre 2020.
      C’était énoncé pour “justifier” le couvre-feu général à 20 heures porté peu après à 18 heures, méthode qui a bien pourri l’hiver 2020-2021 pour tous ceux qui vont turbiner et qui ont dû jongler pendant des mois avec les transports et les achats de première nécessité.
      Ces mesures redisons-le ne servent strictement à rien, Johns Hopkins vient de le confirmer.
      https://www.francesoir.fr/societe-sante/confinement-peu-voire-aucun-effet-sur-mortalite-covid-Johns-Hopkins

    • Bonjour Le Gueult -pas-en-guenilles-mentales, (si vous me le permettez ) oui, merci votre Grâce, du haut de votre grandeur et ,si rien de fâcheux ne vient empêcher votre martial commandement, Dieu nous en préserve, vous ferez preuve d’une opportune magnanimité et le peuple votera pour vous.

  17. Vote post me fait penser à signaler que j’ai bien reçu de Alldaychemist l’ivm et l’azy que j’avais cmlmandés. Pas mal de retard, mais..je l’ai avant d’avoir croisé petit o

  18. Bravo pour cet énorme et sérieux travail ; si je vous comprends bien ces chiffres signifieraient une augmentation de la mortalité chez les hommes jeunes survenant à distance de la vaccination ; et donc ce chiffre devrait continuer à se maintenir haut pour les mois qui viennent car les décès sont différés ; et si c’est le cas par atteinte cardiaque infra-clinique ; la conclusion est qu’il aurait fallu ne vacciner qu’une population d’un certain âge et vous avez peut-être tout à fait raison ; mais rappelez-vous l’époque où on nous disait qu’il y avait quantité de personnes jeunes en réanimation avec des décès à la clef … et en général non vaccinés ; je suis loin d’être un admirateur de ce gouvernement mais j’imagine mal qu’on ait pu nous mentir à ce point ; en tout cas si ce qui avait été dit à l’époque était vrai (on peut toujours rêver) cette surmortalité éventuellement due au vaccin a peut-être été compensée par moins de formes graves chez les jeunes vaccinés ! Mais votre travail est d’une remarquable qualité et justifierait sans doute que l’on supprime à ce jour ce pass vaccinal qui serait seulement ridicule s’il n’ostracisait pas une partie non négligeable de la population .

    • 1.”rappelez-vous l’époque où on nous disait qu’il y avait quantité de personnes jeunes en réanimation avec des décès à la clef … et en général non vaccinés”
      Ah? non je ne crois pas il me semble que jamais ils n’ont osé dire de telles choses. ils ont dit qu’il y avait des moins de 65 ans etc..pas ” jeunes”; les chiffres ne le permettaient quand même pas

      2. La courbe comptabilise la mortalité TOUTES CAUSES CONFONDUES
      pas de compensation, ou s’il y en a eu, elle est DEJA intégrée

      • Effectivement vous aviez raison et moi tort ; il y a eu 0% de décès chez les moins de 30 ans jusqu’à présent ; ça n’est pas cohérent ce que j’avais cru entendre ‘un peu trop vite sans doute, mais les statistiques semblent formelles; évidemment c’est très important à mettre en valeur si le vaccin peut être cause de myocardite à plus ou moins long terme ; ce qui serait intéressant c’est de savoir si la maladie elle-même peut susciter les mêmes complications plus ou moins tardives car les antigènes du vaccin et du virus sont surement très proches ; si ce n’est pas le cas la vaccination devrait être suspendue pour cette tranche d’âge ; merci de m’avoir corrigé et permis d’apprendre qqchose d’important pour la suite.

        • Le vaxxin est plus dangereux que le virus. Provoquer une myocardite 4 jours après le seconde injection, c’est un signal fort.
          L’organisme pourrait très bien fabriquer 10^^x fois plus de spicules que de virus.
          Sinon, prouvez nous que ces jeunes étaient contaminés, triple peine avec le vaxxin.
          Militez pour le test PCR dans leur cas. Soyez honnête et courageux.

    • Je rejoins le commentaire de Michèle S.
      Par ailleurs, personnellement, je n’ai jamais eu d’informations sourcées sur “cette surmortalité […] a peut-être été compensée par moins de formes graves chez les jeunes vaccinés !”
      Peut-être avez vous quelque chose à ce sujet ? je suis intéressée car la question se pose vue la stigmatisation actuellement sur les jeunes

    • “a peut-être été compensée par moins de formes graves chez les jeunes vaccinés !” dites-vous
      mais les jeunes ne font pas de formes graves, dans leur immense majorité.
      Eviter les formes graves c’est le dernier argument en date pour essayer encore de trouver un intérêt à ce vaccin qui n’en a pas, comme l’a indiqué le Pr Raoult à l’appui des données sur deux ans maintenant;

    • hypothétique compensation par moins de formes graves avec les deces quant à eux bien reels de jeunes.!!. Quant à la sincerité et à la bienveillance de ce gouvernement, il suffit de se rappeler le blocage des traitements précoces , (
      meme l’inoffensive vit D est sur la sellette) , de ne pas évoquer sa violence sociale et ses abus de pouvoirs ( soignants sans traitements bien qu’ils aient cotisés aux differentes caissesd’assurance)

    • Les vieux d’environ 60 ans (anciens jeunes) ne sont pas plus enchantés d’aller se faire piquouzer au moderna : effets secondaires à 24h migraine, fièvre, thyroïde agacée….
      Le vaccin est-il le même qu’il y a un an ? Si oui, à quoi sert-il ? précédemment les vaccins contre la grippe de l’année précédente étaient-ils recyclés ? Si oui, on peut se poser bcp de questions, et aussi dans le cas contraire.
      Oui, le business model occulte la finalité.

      • “Si oui, on peut se poser bcp de questions, et aussi dans le cas contraire.”

        Très drôle d’idée de vous poser des questions; il suffit d’être un bon mougeon.

        Hélas, à côté de ceux-ci amplement majoritaires en France, dont ceux qui vont revoter pour l’emmerdeur, il y a des gens très bien, très cultivés, très engagés sociétalement, sinon politiquement, qui n’ont pas le temps de se contre-informer sur la dangerosité des injections et, par ailleurs quoique ce soit très lié, ils ignorent encore le nom de Schwab et la réelle situation financière planétaire dont profitent largement les 1 % les plus riches

        Et c’est une importante raison pour laquelle on en est là

      • C’est la dernière “vérité” qui leur reste parce que son caractère fallacieux ne saute pas directement aux eaux du public : les formes graves sont très rares, d’autant que les personnes les plus à risques sont mortes avant l’arrivée des “injections”, alors on peut toujours leur attribuer toute réduction minime des mortalités minimes, comme si on n’avait pas fait des progrès dans les prises en charge hospitalières (grâce à l’IHU de Marseille) même si Hydroxychloroquine et Ivermectine restent bannies pour protéger les profits de big pharma !

      • Il est d’autant plus fabuleux que le troupeau accepte sans s’émouvoir l’obligation qui s’installe envers les plus jeunes, alors qu’on (les autorités, le public, les médecins, tout le monde) SAIT pertinemment que ça n’a aucune utilité pour personne et que ça comporte des risques potentiels qui quoique “faibles” statistiquement sont néanmoins avérés (autre mensonge de Véran, asséné devant l’Assemblée dite nationale sur un mode typiquement casuistique).

        • Apparemment, le troupeau se rebiffe. D’après l’immonde du jour, “la vaccination des 5-11 ans ne décolle toujours pas”.
          Au 29 janvier, seulement 4 % avaient reçu une première dose.

        • @Jeannette
          La prise de conscience que vous soulignez est réelle. Dans l’entourage de mon fils (40 ans) la réaction est unanime : “d’accord pour prendre des risques pour nous, et on s’est fait vacciner par obligation, mais hors de question de risquer la santé de nos enfants”.

    • Si,ils sont parlants sauf pour les sourds ou les aveugles.
      Passer de 2,3/ 1 000 000 en moyenne sur 3 ans à 2,7 c’est une variation à la moyenne de 0,4/2,3 soit de plus de 17% , justement au moment de pic de la vaccination.
      Curieusement il n’y a pas la même différence chez les femmes
      Curieusement les cardites post vaccinales ont été signalées par les différentes agences, rares mais ciblées sur les jeunes hommes.

      Bien sûr le nombre est faible mais ce n’est pas une raison, sous prétexte qu l’effectif est tres petit et p encore bien pire et que donc les stat basiques par IC sont peu opérantes pour nier un fait qui crève les yeux mêmes de l’OMS

      “Dans un communiqué, les experts du Comité consultatif mondial de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la sécurité des vaccins expliquent que des cas de myocardite – une inflammation du muscle cardiaque – et de péricardite – une inflammation de la membrane enveloppant le cœur – ont été signalés dans plusieurs pays, en particulier aux Etats-Unis.
      Des cas plus fréquents chez les hommes jeunes
      « Les cas rapportés sont généralement survenus dans les jours qui ont suivi la vaccination, plus fréquemment chez les jeunes hommes et plus souvent après la deuxième dose des vaccins à ARN messager contre le Covid-19 », ont-ils indiqué.
      Après examen des informations disponibles à ce jour, les experts de l’OMS concluent que « les données actuelles suggèrent un lien de causalité probable entre la myocardite et les vaccins à ARN messager”
      https://www.leparisien.fr/societe/sante/loms-estime-quun-lien-est-probable-entre-problemes-cardiaques-et-certains-vaccins-contre-le-covid-09-07-2021-UKI2WYOLNRFDTKIL6YK5EXERJQ.php

      ,

    • Certes il y a encore peu de morts au cours de la première année. Mais combien ont eu le cœur endommagé et vont décéder dans les cinq ans qui viennent ?

  19. https://ansm.sante.fr/uploads/2021/12/21/20211221-covid-19-vaccins-rapport-pv-pfizer-19.pdf
    Voici un lien pour le rapport no 19 de la très sérieuse Agence Nationale Sécurité du médicament…
    En résumé cet organisme officiel .. dit que pour Comirnaty de Pfeizer (soit la moitié des injections faites) c’est ‘(accrochez vous ) 46800 effets secondaires post injection (la plupart dans les 2 jours ) dont 28 % GRAVES,  1167 décès en 8 mois !! et 140 pathologies répertoriées dues aux vaccins, des 9 cas d’ Agranulocytoses, aux 434 cas de Zonas.…
    La plupart des scientifiques qui bossent sur le réquisition des données pensent que moins de 5 % des effets post vaccins sont déclarés (y compris des morts du jour ou du lendemain… qu’on passent dans la case : mort du covid) je vous laisse imaginer le massacre ! Les articles passionnants venu du blog de G Maudrux sont immédiatement taxés de complotistes et ça ne convainc que les convaincus comme moi. MAis quand vous envoyez, à vos amis et relations, le lien ci dessus pour aller gratter dans les données Officielles des agences Gouvernementales et qu’ils lisent Effets secondaires graves 1167 décès seulement pour Pfeiser ils sont sur le cul Car là c est irréfutable ! Ce sont les données ”contrôlées ”par les services du ”président dictateur : FAITES SUIVRE l’OFFICIEL du spectacle .RE Voici un lien pour le rapport no 18 de la très sérieuse Agence Nationale Sécurité du médicament…
    https://ansm.sante.fr/uploads/2021/12/21/20211221-covid-19-vaccins-rapport-pv-pfizer-19.pdf

    • Rapport très intéressant mais la conclusion dit le contraire de ce que vous avancez. Je ne comprends pas quel est l’intérêt de le citer.

      • c’est un biais habituel des rapports “orientés” : la conclusion va toujours dans le sens souhaité, même si c’est en contradiction avec le détail des chiffres du rapport. La cause en est que beaucoup de ceux qui vont “s’appuyer” sur ce rapport ne prennent pas la peine d’éplucher les chiffres et ne regardent que la conclusion. Or ce qui importe ici ce sont les données !
        J’avais vu ça très bien expliqué dans un article (sur Francesoir je crois ?) mais je ne sais plus lequel

    • L’ANSM, désolé de vous contredire ne peut-être qualifiée de « très sérieuse », elle a par le passé été obligée de changer de nom après le scandale du Mediator : » Le décret portant création de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), qui remplace dès mardi l’Afssaps, éclaboussée par l’affaire du Mediator, est paru dimanche au Journal Officiel (JO). » en date du 30 avril 2012. Soyez prudent dans les interprétations et les chiffres allégués qui sont à prendre avec des pincettes. La pharmacovigilance ne remonte pas les EI malheureusement car elle est quasi-inexistante: aucune surveillance des patients vaccinés, alors que nous sommes en phase 3 expérimentale. On peut approcher un peu mieux la réalité en regardant les chiffres des anglais et américains ( VAERS, NHS, NIH…)

  20. Pour essayer de faire des analyses recoupant les données de Santé Publiques France, de la DREES et de l’INSEE, je mesure toute la complexité du travail que vous avez accompli.
    On a du mal à imaginer que ceux qui sont en charge d’étudier ces données (dans les ministères ou autres structures attenantes) ne fassent pas aussi ce genre de calcul mais ils se gardent bien de publier quoique ce soit.
    Merci à tous ceux qui participent à ces travaux.
    Sans vous, nous ne pourrions y voir clair dans ce qui se passe depuis deux ans.

  21. Texte tt à fait conforté par les données de l’ANSM français (pour les33 cas de Cardiopathie qu’elle relève 30 concernent de jeunes adultes
    Myocardites et péricardites
    Au total, 33 cas de myocardite et 15 cas de péricardites avaient été rapportés à la date du
    26/08/2021.
    Les événements de myocardite (dont trois cas de myopéricardites) concernaient,
    dans 30 cas, des sujets âgés de 16 à 18 ans (dont 16 des sujets de 18 ans) et dans trois cas des sujets âgés de 12 à 15 ans. Ils étaient survenus pour 13 d’entre eux après une 1ère injection (39,4 % ; délai moyen de survenue : 13 jours), pour 18 d’entre eux après une seconde (54,5 % ; délai moyen de survenue : 4 jours). Pour deux cas, le rang d’injection n’était pas
    connu. L’évolution était déjà connue et favorable pour 29 cas (87,9 %). Une association à un trouble du rythme était rapportée dans un cas survenu dans un contexte familial d’infection viral. Dans 26 cas sur 33 (78,8 %), la douleur thoracique était un des premiers symptômes rencontrés, associée à de la fièvre dans 7 cas (21,2 %). Par ailleurs, dans trois cas (9,1 %), une symptomatologie diarrhéique était rapportée.
    Les 15 cas de péricardite étaient survenus chez des sujets de 14 à 18 ans pour 14 (93,3 %) d’entre eux et chez un sujet de 12 à 15 ans pour le dernier. Ils étaient survenus pour 8 d’entre eux après une 1ère injection (53,3 % ; délai moyen de survenue : 13 jours), pour 6 d’entre eux après une seconde (40 % ; délai moyen de survenue : 4 jours). Pour 1 cas, le rang d’injection
    était inconnu. L’évolution était déjà connue et favorable pour 9 cas (60 %). Un épanchement péricardique n’était mentionné que dans 3 des 15 cas ; la douleur thoracique était renseignée comme symptôme initial dans 13 cas sur 15 (86,7).

    source
    https://ansm.sante.fr/uploads/2021/09/24/20210923-covid-19-vaccins-cominarty-pfizer-rapport-18.pdf

    Voici un lien pour consulter le rapport no 18 de la très sérieuse Agence Nationale Sécurité du médicament… concernant les effets indésirables de fin décembre 2020 au 24 NOV 2021
    En résumé cet organisme officiel .. dit que pour Comirnaty de Pfeizer (soit la moitié des injections faites) c’est ‘(accrochez vous ) 46800 effets secondaires post injection (la plupart dans les 2 jours ) dont 28 % GRAVES,     1167 décès en 8 mois !! et 140 pathologies répertoriées dues aux vaccins, des 9 cas d’ Agranulocytoses, aux 434 cas de Zonas.…
    La plupart des scientifiques qui bossent sur le réquisition des données pensent que moins de 5 % des effets post vaccins sont déclarés (y compris des morts du jour ou du lendemain… qu’on passent dans la case : mort du covid) je vous laisse imaginer le massacre !
    On connaît qq sportifs célèbres cloués à la maison depuis 5 mois comme J Chardy tennis pro
    ou Florian Dagoury, plongeur statique en apnée rec du monde, qui a été diagnostiqué avec une myocardite et une péricardite 40 jours après sa deuxième dose du vaccin Pfizer
    Ce n est pas moi qui le dit c’est ANSécuritéM
    D après le VAERS de la FDA aux USA les ”injections’ c est plus de 53000 morts dans le monde (en réalité plusieurs millions de morts et des millions d’handicapés ..car 95 % des cas ne sont pas déclarés. J’ai personnellement 5 relations qui ont eu des effets secondaires et aucun n a été déclaré par son médecin )
    On est plus très loin  d’ un génocide de cons !
    MERCI DE COPIER et FAIRE CIRCULER CES TEXTES !

    • Tous les correspondants locaux de pharmacovigilance en établissement de santé sont pharmaciens (Décret). Tous, chaque année, sont rappelés par les CRPV (Centres regionaux de pharmacovigilance) pour “stimuler” ces déclarations passives. Compte tenu de la lourdeur des questionnaires, il y a peu de déclarations. 0 à 5/an pour un CH de 520 lits…
      Ex, en juillet dernier, je remplace une collègue absente une journée. Lors de la validation des prescriptions en cardio, je tombe sur un dossier d’un jeune homme de 2002. Dg d’hospit : myocardite post vax à J20 après D1. 1) D’après l’ANSM, la probabilité pour tomber sur ce cas était quasi nulle ; 2) ce cas n’a jamais été déclaré malgré demande. J’espère que les choses ont changé depuis…
      Oui, le nombre de déclarations enregistrées par l’ANSM est sous-estimé, et s’il y a eu déclaration c’est qu’il y avait une forte présomption de causalité.
      Idem pour les DC, qui devaient être “inattendus” sûrement.

  22. La comparaison des courbes est sans appel.
    Merci pour cet énorme travail qui nous donne des informations me semble-t-il inédites.

  23. Chez les femmes, bcp de thromboses ou problèmes liés aux cycles menstruels, voir la fertilité à la longue et les dégâts moins manifestés mais non moins manifestes!

    • Il serait bon en effet que l’on se préoccupe également des effets secondaires chez les femmes, il y en a qui meurent aussi … ce n’est peut-être pas des mêmes causes mais la physiologie des femmes et des hommes n’est pas identique … il ne faudrait pas les oublier mais c’est peut-être plus difficile à recenser dans la jungle des bases de données.

  24. Bonjour..
    Comment faire comprendre aux français et autres que ce n’ est pas un vaccin , mais un liquide en phase d’ étude , donc ,ils font des essais sur les êtres humains de produit inconnu , Il y a plus de 70 millions d’ habitants en france avec les sans papiers, seul 10 millions de français ont compris ce que voulait dire , produit en phase d’ expérimentation ainsi que la décharge comme quoi , que si vous êtes d’ accord pour participer à l’ injection vous ne pourrait pas attaquer en justice l’ état ou l’ industriel , en cas d’ effets indésirables graves..Finalement, c’ est bien la que l’ on comprend que l’ école est bien , une fabrique de crétins qui ne comprennent pas ce que veut dire, en phase expérimentale , ou encore , impossible d’ attaquer en justice l’ état , ministres de la santé et les industries..Pauvres de nous , après l’ arrêt des herboristeries et de l’ homéopathie , vous êtes condamné à vous soignez avec des cachets chimiques…j’ ajouterais que le grand tennisman nous a démontré que l’ on pouvait dire NON à l’ injection ,il vaut mieux un non , que de devoir souffrir toute sa fin de vie de complications de santé , à moins d’ avoir la chance d’ en mourir aussitôt après…Donc , c’ est non à l’ injection automatique des enfants dans les écoles , injection d’ un produit inconnu en phase d’ expérimentation , oui ,il faudrait être fou pour faire cela à des enfants en bonne santé…La grippe existe depuis le début du monde, elle tue toujours les plus faible, c’ est la loi de la nature, mais de la à faire vacciné , et en suite de tomber quand même malade , de devenir porteur et de diffuser la maladie dans sa propre famille , et d’ en subir volontairement les effets néfastes , c’ est de la pur folie..Rien que cela devrait faire réfléchir les gens qui n’ont pas d’ instruction élémentaire…

    • LEVONS NOUS EN MASSE pour nous défendre… ce n’est même pas un totalitarisme qu’ils préparent, mais bien pire !
      Voyez ce que révèle KAREN KINGSTON, ancienne-employee-de-pfizer.
      C’est clair, ces démons préparent la fin de l’humanité… ils ont déjà rendu les populations obéissantes, plus qu’une question d’un peu de temps pour arriver à leurs fins, et ils n’ont pas que du vaxx pour y arriver.
      https://cv19.fr/2021/07/30/une-ancienne-employee-de-pfizer-confirme-la-presence-doxyde-de-graphene-dans-les-vaccins-covid/

      COMMENT FAUT-IL LE DIRE pour que vous compreniez ? Bientôt il sera trop tard

      • SUITE…c’est bien une expérimentation, mais pas celle que vous croyez, ce n’est pas pour vous soigner mais vous tuer ou s’emparer de votre esprit, de votre volonté pour faire de vous des esclaves, sans possibilité de retour en arrière… il y a quelques mois, dire cela aurait été pour moi du complotisme, mais je vous certifie que j’y ai très longuement réfléchi… c’est ce qui nous arrivera si nous ne nous mobilisons pas davantage… j’ajouterai que j’en arrive à me demander si une partie des vaccinés ne subissent pas déjà les premiers effets, à les voir aussi obéissants, persuadés que c’est pour leur bien, ce dernier point n’étant qu’une question sans réponse pour le moment.

  25. Il n’y a pas de raisons particulières pour une augmentation des suicides des jeunes hommes uniquement à compter de juin 2021 car les jeunes étaient déjà en fortes difficultés auparavant. Le confinement 2021 avait notamment pris fin quelques semaines avant. Il ne reste donc que l’explication du vaccin.

  26. Merci beaucoup pour cette analyse qui renforce nos convictions et nous encourage à tenir bon dans le temps. Avec 4 fils entre 13 et 20 ans, sportifs et en bonne santé, primum non nocere, même s’ils doivent assumer un certain nombre de contraintes dues au chantage à la vaccination dont nous sommes victimes.
    Dommage que l’écrasante majorité des médecins n’ait pas votre prudence et votre discernement.