243

Vaccins Covid, 200 000 morts ? Vraie ou fausse False News ?

Pour certains l’expression anglaise « fake news » signifie « fausse nouvelle », le terme anglais ne désigne pas une « fausse nouvelle », mais plutôt un faux article, une publication qui se fait passer pour un article de presse sans en être un. Fake est faux au sens d’une imitation, alors qu’au sens d’erroné c’est False.

Depuis 18 mois, ce terme a aussi changé de sens, la fake news étant devenu une information contraire à un discours officiel imposé, et on y met tout et n’importe quoi, ce qui fait qu’on a du mal à distinguer les vraies et les fausses fake news, les deux coexistant. Dans ce cas fake se traduit par vrai. Ainsi, si les chiffres officiels des effets secondaires des vaccins sont des réalités, les citer devient une fake news. On l’a vu à l’Assemblée quand notre ministre de la Santé s’est emporté contre le Dr Martine Wonner quand elle citait les chiffres officiels du VAERS, tout comme le CSA et le ministre des DOM-TOM se sont offusqués que la télévision guadeloupéenne puisse s’appuyer sur les chiffres officiels de l’ANSM pour ouvrir un débat avec partisans et opposants au vaccin. Car lorsqu’il n’y a qu’une « vérité », l’officielle, il ne peut, il ne doit pas y avoir débat.

Alors si on veut parler des effets secondaires et des décès dus aux vaccins, cela ne peut-être qu’une fabrique de fake news ! Alors je le dis clairement, afin qu’il n’y ait aucune ambiguïté, aucune critique, ce qui suit, ce ne sont que des fake news, afin que l’on ne nous accuse pas de colporter des mensonges. Nous affirmons en préambule que ce sont des mensonges, car il n’y a pas, ou si peu de décès que cela ne mérite pas que l’on y prête attention, ce qui est dérisoire est inexistant, bien que Winston Churchill disait que “s’occuper des choses les plus sérieuses du monde n’est possible qu’à condition de comprendre aussi les choses les plus dérisoires”. 

Comme il ne faut pas parler de chiffres qui pourraient fâcher, il est difficile d’obtenir ces vrais chiffres chez nous. Allez sur le site de l’ANSM, ce n’est pas toujours évident pour trouver ces fake news, elles sont de plus incomplètes, et sont souvent élastiques, des « ajustements » permettant d’enlever régulièrement des décès dans toutes les statistiques officielles. Alors il faut chercher sur les statistiques étrangères, plus accessible et plus claires.

Les fakes news américaines sont sur le site du CDC, équivalent de l’ANSM chez nous. L’accès qui nous concerne est ici.

10 688 décès signalés au 20 décembre 2021, ainsi que 496 millions de doses administrées.  Sachant qu’il y a de par le monde 10 milliards de dose injectées, un petit calcul que tous les enfants savent faire, mais plus les adultes (cela s’appelle encore une règle de trois), 10 688 décès, divisé par 496 millions, et multiplié par 10 000 millions, cela ferait exactement 215 483 décès dans le monde ! Citer, calculer un tel chiffre, est manifestement complotiste, car impossible, il n’y a pas autant de décès, « sinon cela se saurait !».

Là il faut introduire les biais pour être honnête. 

Tout d’abord, il est admis par tous, y compris par les intéressés, que ces chiffres sont sous-estimés, tout n’est pas déclaré. D’ailleurs la première chose que fait madame Ratignier-Carbonneil, directrice de l’ANSM, quand elle cite ses propres chiffres devant la commission au Sénat, c’est de préciser cette sous déclaration. Dans quelle proportion ? Difficile à dire. Plusieurs études datant d’avant la crise citent des chiffres inférieurs à 5% des cas déclarés. Personnellement j’ai toujours retenu 10% pour ne pas tomber dans l’excès. Je pense également que ces 5% sont à l’échelle mondiale (Vigibase, Vigiaccess), tous les pays ne déclarant pas, et que dans des pays comme la France, les déclarations sont bien supérieures à ces 5-10%. Je n’en dirais pas plus, personne n’en sait rien, tout ce que l’on sait, c’est qu’il y en a bien plus.

Ensuite, dans toutes ces déclarations, il est toujours bien précisé que ce sont des « déclarations », ce qui ne veut pas forcément dire qu’il y a un rapport avec la vaccination, les décès sont certes après vaccination, pouvant être accidentels et sans rapport. Une coïncidence. Le problème est que pour prouver le rapport, il faut une autopsie, qui n’est pas toujours formelle, et encore moins souvent faite. On aura peu de doute quand un jeune de 25 ans décède 2 jours après un vaccin, ce cas est presque toujours déclaré, mais pas toujours autopsié, il faut insister, le doute étant préféré. A l’inverse, pour un adulte de 60 ans, cardiaque connu, qui fait un arrêt cardiaque 15 jours après, on évite de faire le lien, la déclaration, et les autopsies sont rares, c’est une coïncidence.

En décembre, l’ANSM enregistrait du 19 novembre au 23 décembre 2021, 3 décès de J2 à J3 (1 deuxième dose, 2 troisième dose), tous écartés, mort subite et accidentelle. Pas de preuve que c’est le vaccin, mais pas de preuve non plus que cela ne l’est pas. Autre exemple, Maxime Beltra, décédé à 22 ans le soir de sa vaccination. Que de fake news à cette occasion ! Le lendemain tweet d’un élu, disant que c’est une allergie, sans avoir contacté quiconque dans la famille. Le mercredi, la presse affirme que l’autopsie n’a rien donné, alors que celle-ci avait lieu le lendemain après-midi (interview du père) ! Résultat des courses : myocardite d’après le père, inflammation du myocarde compatible avec un choc allergique pour la presse (allergie que l’intéressé maitrisait parfaitement depuis l’enfance, sachant quoi faire). On constate maintenant une chose : pour anticiper une fake news, vraie ou fausse, il faut en créer une. Comment s’y retrouver dans toutes ces fake coïncidences !

Revenons à nos moutons. 215 483 décès supposés dans le monde, selon un calcul rocambolesque. Ceci à partir des Etats-Unis. A-t-on les mêmes résultats ailleurs ? Voyons en Grande-Bretagne, où les publications officielles sont également claires. L’accès qui nous concerne, toujours pour les chiffres officiels, est ici1 913 décès au 22 décembre 2021, pour 89 millions de doses injectées. Toujours règle de trois, 1 913 décès pour 89 millions de doses, faites vous-même le calcul, cela fait 214 943 décès pour 10 milliards de doses. Un produit qui donne un décès dans x % de cas, va donner le même taux n’importe où sur la planète.

Deux pays différents, des organismes différents qui ont leurs propres méthodes, 215 483 d’un côté, 214 943 de l’autre, quelle confirmation précise ou quelle coïncidence !

J’aurais souhaité passer ensuite à Israël, mais pour utiliser les chiffres du site officiel et pas ceux qui traînent partout sur internet, il faut lire l’hébreu, je n’en suis pas capable. Cela ne me semble pas publié autrement. Si certains arrivent à la bonne source et font le calcul, ce serait intéressant de comparer, pour vérifier ces chiffres. (NB : un lecteur a eu accès, il nous donne les chiffres officiels, et le résultat final est de 374 000 morts dans le monde, même chose à partit d’Eidravigilance).Même chose pour la base européenne, il est quasiment impossible de trouver ces chiffres, bien cachés. Essayez, vous verrez (tapez C et allez sur covid). Un lecteur y serait arrivé, et signale près de 30 000 décès, ce qui en extrapolant avec 700 millions de doses, en ferait 428 000 dans le monde. Quand on sait que pour les remontées d’effets secondaires, seul 4 ou 5 pays (dont la France et GB), jouent le jeu, les remontées sont faibles et les résultats sans doute très éloignés de la réalité, on est en plain délire, impensable, mais… Où est la réalité ? Cela se saura un jour.

Ensuite, allons sur Vigiaccess, base OMS14 708 décès, pour 10 milliards de dose. On sait que c’est la base où il y a le moins de déclarations, où l’on constate ces moins de 5% de remontées. J’en veux pour preuve les effets secondaires globaux : 421 000 déclarés au Royaume-Uni pour 89 millions de doses, 3 millions sur Vigibase pour 10 milliards, au lieu de 44 millions en extrapolant, soit 15 fois moins. 6,5%, on n’est pas loin de ces 5% d’effets seulement déclarés. Si ces 14 708 décès ne sont que 6,5% des vrais décès, le chiffre est astronomique. Cette base est malheureusement peu fiable, j’en veux pour preuve ces près de 139 effets indésirables publiés sur les vaccins covid entre 2014 et 2019 !

Pour la France, on arrive quand même à trouver des infos en cherchant bien, sur le  site de l’ANSM. Malheureusement on n’a pas tous les vaccins, il en manque 2 sur 4 pour les décès, mais on peut extrapoler car on a le nombre de doses pour chacun des 4 vaccins utilisés. On a ainsi 1 400 décès au 30 décembre 2021, là encore « déclarés », sans que l’on puisse avoir la preuve formelle de la mise en cause du vaccin ou non. Toujours avec notre règle de trois, pour 173,5 millions de doses injectées selon l’ANSM, on arrive cette fois à 133 000 décès dans le monde. 

Là on est à moitié moins. Est-ce la France qui donne les bons chiffres ou les autres ? On connaît la confiance que l’on peut avoir dans nos chiffres, la France étant vraiment différente du reste du monde dans nombre de statistiques. La France a deux fois plus d’injections que la Grande-Bretagne et moins de décès ? Serions-nous plus résistants, surtout avec un vaccin moins toxique (Pfizer versus AstraZeneca) ? Si on sort des décès, la France déclare 3 fois moins d’effets indésirables (128 766) que la Grande Bretagne (420 000). Comme le dit Mme Ratignier-Carbonneil, il y a sous-déclarations évidentes, c’est officiel.

In fine, on a l’impression qu’en additionnant les chiffres officiels avoués de chacun des pays dans le monde, on arrive à des chiffres de 200 à 400 000 décès. Si on enlève la moitié de non imputables pour faire plaisir aux fake checkers, et qu’on augmente d’une part inconnue de sous-estimations, 200 000 décès est une fourchette basse, correspondant peu ou prou aux chiffres donnés par les anglo-saxons. Où se situe la réalité ? Chacun aura la sienne, en fonction d’une seule chose qui ne se discute pas : ce sont des chiffres officiels, non trouvés sur les réseaux sociaux et complotistes. La règle de trois est également universelle et pas encore remise en cause, même si c’est une règle de Troie dans un domaine où il ne faut pas entrer.

Au cours de ces recherches, j’ai été surpris par la fréquence des syndromes de Guillain-Barré. La Grande-Bretagneen déclare 582 (dont 30 Miller Fisher, syndrome très proche). Là il y a moins de problèmes que pour les décès : si un décès peut être catalogué de différentes manières et discuté, un Guillain-Barré est un Guillain-Barré, point besoin d’autopsie, et un cas déclaré est un cas certain, non discutable. Toujours en extrapolant, si en Angleterre les vaccins donnent dans x% de cas un Guillain-Barré, ce pourcentage doit être le même dans le monde entier car il s’agit du même vaccin, ce qui donne 65 400 Guillain-Barré ! Incroyable mais fake. A moins que les anglais aient une prédisposition génétique pour cette pathologie !

Vigibase en donne 4 530, soit 7% de déclarés, nous sommes bien dans une fourchette de sous-déclaration souvent avancée, et toujours la même.

Enfin pour terminer avec les décès, je n’ai pas abordé les décès sur le plus long terme. Les complications les plus fréquentes étant les myocardites et péricardites, quel est le devenir à long terme de ces affections ? 25% mourraient dans les 5 ans pour les myocardites aiguës, mais à partir de quand est-ce aigu ou non ? Durée de vie des moins aiguës ? Si on perd 10% de sa fonction cardiaque, combien de temps la pompe altérée va supporter sans que l’on ait de signes ? Je n’ai aucune réponse à ces questions, je laisse le soin aux cardiologues d’y répondre, ils sont pour le moment bien muets. Cela régresse dans l’immédiat, OK, mais quelles sont, quelles seront les séquelles ?

ZOLA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

243 commentaires

  1. France

    Mon garagiste, en bon provincial, autochtone consulte chaque jour la chronique nécrologique de l’ouest france.
    “Avant y avait JAMAIS de morts en-dessous de 70 ans. Maintenant, c’est tous les jours et même des jeunes”.
    Autant dire quil refuse obstinément de se faire injecter le poison.

    EUROPE

    Les courbes de surmortalités toutes causes confondues sur Euromomo.com sont éloquentes. Des dizaines de milliers de morts de plus en 2021 qu’en 2020, toutes concentrées au démarrage des injections.

    MONDE : Champions de football

    Beaucoup d’argent en jeu

    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2022/01/20/au-sujet-des-36-deces-post-vaccinaux-coquevide-en-2021-des-footballeurs-professionnels-de-la-fifa/

    USA ; Pilotes américains

    S’il est une catégorie professionnelle dont les employeurs prennent soin, c’est bien les pilotes d’avion, non?
    J’ai beaucoup volé aux USA, ai vu des hôtesses et stewards en surprise mais jamais un pilote ou copi. Il va sans dire que leurs organes principaux sont testés régulièrement, en particulier cœur et système nerveux.

    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2021/12/16/les-deces-de-pilotes-etats-uniens-ont-augmente-de-1750-apres-leur-vaccination-obligatoire/

    USA : Assurances-vie américaines

    Des sommes énormes en balance

    https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2022/01/06/le-pdg-dune-compagnie-dassurance-vie-de-lindiana-constate-que-les-deces-ont-augmente-de-40-chez-les-personnes-agees-de-18-a-64-ans/

    COnclusion

    Avec une surmortalité post-injections de 30 à 40%, les dites criminelles injections sont en train de tuer des millions de terriens.
    Dans le court terme sûrement bien plus que la PLANdémie.

    Quant au long terme et aux conséquences sur les enfants et sur les générations futures …

    JUSQU’ICI TOUT VA BIEN martèle notre fureur.

    AUCUN EFFET SECONDAIRE GRAVE
    répète, sans se lasser, le véreux.

    Quant à SALOMON qui savait d’indien égrener hypnotiquement le nombre (très exagéré)des covimorts, où se terre-t-il?

  2. Salut, merci pour ce billet, même s’il m’a un peu dérangé, n’allant pas tout-à-fait dans “le sens que je voulais” :-p

    Disons alors que je cherche à estimer mon “risque à la vaccination d’en ressortir avec une forme grave”, en prenant les derniers chiffres trouvés dans la dernière synthèse de l’ANSM :

    a) Étant donné 132 892 effets secondaires de rapportés au total depuis le début de la vaccination ;
    b) 24% de cas graves depuis le début de la vaccination (soit 31 894 cas au total) ;
    c) Étant donné 50,57 million de personnes de vaccinées min. 2 injections au 13 janvier 2022 ;

    d) Nous avons :
    (132892 * 24/100) / (50.57 * 10^6) * 100000 = 63.0691714

    e) C’est-à-dire 63 chances pour 100k de présenter un effet secondaire “grave”, soit une chance sur 1587.

    f) Si on dit que 33% des cas sont déclarés on trouve :
    (132892 * 24/100 * 1/(33/100)) / (50.57 * 10^6) * 100000 = 191.1187013
    càd. 191 chances pour 100k, soit une chance sur 523.

    Pour (a) et (b) : https://ansm.sante.fr/actualites/point-de-situation-sur-la-surveillance-des-vaccins-contre-la-covid-19-periode-du-31-12-2021-au-13-01-2022
    Pour (c) : https://ourworldindata.org/covid-vaccinations

    NB: J’imagine que le choix (c) de diviser par le nombre de personnes, au lieu du nombre d’injections est “attaquable” (?) – et pourtant c’est bien ce que je recherche : « Si je me livre à la vaccination, 1/2/3+ doses, combien de chances j’ai de ne pas bien m’en tirer ? »

    tchüs o/

  3. Il faut conseiller à Olivier Véran un traitement à l’Ivermectine : il ignore la remarquable efficacité de ce traitementquand il est pris au début de la contamination…

  4. @ Zola (12 janvier 2022 à 23h53)
    ZOLA : «Je crois qu’il n’a pas compris que si ici le terme de vaccin est banni, qu’il faut parler de graphène, de 5G, de J Michel, etc,, plus grand monde viendra ici et ira ailleurs pour chercher des infos, mais ce n’est pas son problème.»
    Oui, Zola.
    Il ne s’agit pas de tourner en rond entre “sachants”, mais de mettre nos infos à portée de ceux qui commencent à chercher. Et ils ne chercheront pas “injections”, ni peut-être même vaxx, mais bien “vaccins”.
    —————-
    De même, je trouve choquant de se réjouir du décès de vaccinés. D’une part, nous ne savons pas à quel point ils y ont été forcés, d’autre part cela revient à s’abaisser au niveau des intégristes de la vax qui se réjouissent de la mort de non vax.
    —————
    Être humain ou animal, une mort n’est jamais “normale”.
    —————-
    —- grand-mère
    (https://img.over-blog-kiwi.com/4/62/20/38/20200525/ob_6a2e01_covid-19-coronavirus-test-grand-mere.jpg)
    —- nuage
    (https://www.actu-belette.com/medias/album/tchenrbilen.png)
    —- pilote
    (https://www.berlinestanous.com/medias/images/humour-coronavirus-17.png)
    —————-

  5. Dure de s’y retrouver sur les chiffres, par exemple pour eudravigilance avec des chiffres variants entre 20000 et 30000 selon comment en est faite l’analyse des données, ou sur https://openvaers.com/covid-data ou il faut bien penser à pousser le bouton à droite le bouton en haut pour avoir les chiffres des USA uniquement (9778 morts).
    Mais une chose m’intrigue plus sur https://www.data-like.com/ :
    Alors que les chiffres sont au doigt mouillé plus ou moins cohérents entre les USA et l’Europe, sur les “cas graves”, on est à 62565 pour les USA et 571457 pour l’europe, soit un ratio de 9 entre les 2 chiffres.
    Des critères différents pour évaluer ce qu’est un cas grave entre ces 2 pharmacovigilances ?
    Merci pour des avis éclairés.

    • Je ne sais pas il faudrait préciser vos liens. Sur https://www.data-like.com/ Cas graves par tranches d’âge on a un total de 377 926
      Pour les 20000 ou 30000, les 30000 sont faux. Voir
      https://www.covid-factuel.fr/2022/01/11/vaccins-covid-200-000-morts-vraie-ou-fausse-false-news/comment-page-1/#comment-99276
      et
      https://www.covid-factuel.fr/2022/01/11/vaccins-covid-200-000-morts-vraie-ou-fausse-false-news/comment-page-1/#comment-99487
      et tous les posts précédents ou suivants

      • les 377926 que vous me donnez c’est donc sur la base des données eudravigilance par sexe (parce que par “critère de gravité le plus élevé”, on a 571457 “cas graves” eudravigilance, y compris les morts).
        Moi je les comparais avec les chiffres plus bas concernant le “Vaers (US) C-19 “. Et la si on prend les “cas graves par sexe”, on est à 62565 “cas graves par sexe” du Vears USA à comparer avec les 377926 d’eudravigilance, ce qui fait quand même 6 fois plus en Europe qu’au USA. C’est là aussi bizarre comme le ratio que j’avais précédemment noté de 1 à 9 sur la comparaison “Cas par critère de gravité le plus élevé” entre Eudravigilance et Vaers USA.

        • les 377926 que vous me donnez c’est donc sur la base des données eudravigilance par sexe (parce que par “critère de gravité le plus élevé”, on a 571457 “cas graves” eudravigilance, y compris les morts).

          Vous avez raison, erreur de ma part ces 377926 ne sont que les cas NEEA. Et les 571457 cas sont la somme des cas EEA et NEEA. Si on se contente des EEA on est à 193 531 et 8800 décès. Je ne sais toujours pas ce que sont ces NEEA.
          Pour le facteur 3 de vaers à EEA, il peut aussi être à chercher dans la qualification “Serious” qui pourrait ne pas recouvrir la même chose??

  6. Les médias continuent de parler d’effets secondaires rares. Pourtant je connais de près ou de loin trois personnes qui ont subit des effets secondaires. La première ma soeur qui n’a fait qu’une seule injection et qui depuis se plaint de maux de tête atroces.La deuxième est une jeune fille qui a développé un diabète après avoir été vaccinée(sa mère est infirmière et aurait détecté si elle avait eut du diabète avant ses injections). Et enfin une personne d’environ 60 ans qui a eut des problèmes cardiaques après vaccination et a faillit y rester. Je ne connais pas des milliers de personnes donc ça commence à faire beaucoup d’effets secondaires en tous genres.

    • nous on connaît pas trop de monde et on a 4 morts. pour les effets secondaires c’est pas possible de savoir car les gens en parle pas, je ais que la mairesse à une HTA depuis… mais bon, on parle pas trop avec les gens. on ne voit que les morts.

      village de 150 habitants

      • Jéremie Chardy 70 mondial en tennis n a pas joué depuis 1 an sans doute victime d un Gillain Barré post vacs
        Florian Dagoury, recordman du monde d’apnée, diagnostiqué avec une myocardite et une péricardite après sa vaccination Pfizer Il a perdu 1/3 des ses capacités pulmonaires

  7. Bonjour, j’aimerai savoir si vous aviez des données concernant les effets secondaires sur les femmes enceintes vaccinées.
    Merci pour votre réponse.

  8. juste une Coquille… “10 688 décès, divisé par 496 millions, et multiplié par 10 000 millions, cela ferait exactement 215 483 décès dans le monde”…. Le Nb de décès est exact, mais multiplié par 10 Mds

      • effectivement, mais je découvre…les 32 zéros en plus… je ne sais pas pourquoi j’avais vu 10 et pas 10 000… peut être que cela aurait été plus clair de dire 10 Mds,, pour moi, c’est ce que je fais, si le terme Mds existe, autant l”employer.

      • Un milliard est égal à 1000 millions : 1 000 000 000 Il faut 6 zéros pour écrire un million. Il faut 9 zéros pour écrire un milliard. Pour lire les nombres entre un million et un milliard, on place un petit trait tous les trois chiffres en partant de la droite.

  9. Une étude sérieuse de scientifiques de Harvard en 2010 sur les effets secondaires enregistrés dans la base VAERS Américaine montrait que moins de 1% des effets secondaires des vaccins étaient réellement comptabilisés
    Le système médical Américain étant similaire au système Français et le dogme idéologique vaccinal de même, on peut raisonnablement panser que le résultat est le même en France.
    https://truthsnitch.com/2017/10/24/cdc-silence-million-dollar-harvard-project-charged-upgrading-vaccine-safety-surveillance-system/
    https://rickjaffeesq.com/wp-content/uploads/2021/02/r18hs017045-lazarus-final-report-20116.pdf

  10. Merci pour toutes ces informations détaillées, et votre ironie douce . Merci pour tout le temps passé á étudier les données. Avec le CSI, vous nous permettez de savoir où l’on en est.

    • Le thème du billet étant les morts liées à la vaccination, et la véracité des chiffres, c’est bien normal ! Sinon, sur le forum ou les billets sur les traitements, vous retrouverez le mot. Ne vous inquiétez pas !

  11. Pourquoi persister à appeler “vaccin”, un liquide de composition réelle inconnue qui n’est pas un vaccin, mais une injection gén(om)ique ou un qualificatif du genre ?

    Que deviennent vos patients puisque non injecté vous ne pouvez plus exercer ?

    • On a bien compris, ça fait à peu près 250 fois que vous nous le répétez.
      Ici tout le monde sait que ce ne sont pas des vaccins, je ne comprends pas pourquoi vous insistez.
      Pour une meilleur comrpréhension les personnes écrivent vaccin, et aussi parce que ça va plus vite. Les articles qui sont publiés ici ne sont pas destinés à être publiés dans des revues scientifiques à comité de lecture, les commentaires non plus.
      Pourquoi ne changez vous pas de disque ?

      • @xmi

        on a bien compris qu’il commence à se créer comme dans de nombreux forums la police de la pensée. Lancée par quelques uns se sentant un peu au dessus de la mêlée. Jusqu’à maintenant on a toujours laissé couler les commentaires un peu décalés ou on a répondu gentiment.

        Alors je sais que ce n’est pas soumis à comité de lecture donc tout le monde se la joue yolo, mais je ne pense pas que ce soit 250 fois que cette remarque ait été fait par l’accusé. moi je ne le relèveplus parce que c’est comme parler dans le désert , mais injection est aussi rapide à écrire que vaccin et cela permettrait de sortir du mythe vaccinal qui est un atout qu’on laisse à nos ennemis.

        Donc j’aurais plutôt tendance à penser qu’il faut garder notre agressivité pour ceux qui pilotent cette crises et leurs petits kapos et contempteurs de nos positions. Il y aurait tellemetn de disque à changer ici suivant qui regarde qu’on devrait en faire un juke-box.

        n’étrillons pas le peu qui pensent plus ou moins comme nous, sinon nous allons nous retrouver seul si un jour on a besoin de faire nombre.

        • Oui, injection c’est plus un peu plus long que vaccin mais plus court que vaccination… alors essayons de nous en tenir à injection. (sur Word, cliquer “Remplacer partout” !
          Pour différencier le produit de l’acte on peut parler d’INJECTAT !

        • @ DUCHMOL,
          “mais je ne pense pas que ce soit 250 fois que cette remarque ait été fait par l’accusé”
          Vous avez raison, c’est peut être plus. Après chaque nouvel article, on a droit à au moins une fois ce mm reproche.

          A part les quelques patrouilleurs ou autres trolls désinformateurs, tout le monde ici a compris que ces substances sont de la daube inutile, inefficace et toxique, quel que soit le terme utilisé pour les désigner. On a l’impression d’voir affaire à un petit prof qui tape systématiquement, avec sa règle en bois, sur les doigts de l’élève qui a oublié une virgule ou commis une faute d’orthographe.
          Il serait plus profitable d’aller prêcher la bonne parole sur les sites comme LCI, 20 minutes, L’imMonde, Libernation, le Bigaro, Lèchepress, le nouvel snObservateur, far Ouest France, Marie Glaire etc….Il y trouvera plus de paroissiens égarés à convaincre.

          on a bien compris qu’il commence à se créer comme dans de nombreux forums la police de la pensée.

          Je vous retourne le compliment ou plutôt à celui que vous nommez l’accusé et qui vient régulièrement corriger les copies.
          Quant à moi, je ferai attention au terme utilisé, mais je ne garantis pas que ce sera toujours celui qui convient à la police de la pensée.

          • Vous ne comprenez pas, c’est même ça le pire…

            vous lui “lattez la gueule” bien fier de votre pouvoir derrière votre écran. je ne fais pas la remarque à chaque fois que je le vois, mais je pense pareil. il ne faut pas dire vaccins. Mais c’est peine perdu. donc je laisse couler (et j’ai tort, je sais).

            on pourrait dire : “oui vous avez raison, mais c’est plus simple à écrire, même si, c’est vrai, cela entretient une forme de confusion.”
            Vous voyez la différences entre les deux ou pas ?

            écartez les plus ‘intégristes’ et vous aurez l’air malin d’aller à l’affrontement avec votre dernier article ou votre lettre à des gens qui ne la lisent pas. fouché le dit bien : il faut tenir le rapport de force, et pour ce faire on a besoin des “intégristes”. si on commence à les renvoyer on aura l’air malin. lorsqu’il n’y aura plus accès aux magasins d’alimentation de plus de 10 000 m2, 80% ici se fera vacciner et c’est les 20% qui continueront le combat comme pendant la guerre… virez les et le passe dans tous les magasins ou la suppression des comptes bancaires arrivera plus vite que prévu.

            Ce sont les intégristes qui font peur et qui limitent un tout petit peu ce qui pourrait arriver. Le soucis c’est qu’il n’y en a pas assez. Alors ils ont le champ libre.

          • Je crois qu’il n’a pas compris que si ici le terme de vaccin est banni, qu’il faut parler de graphène, de 5G, de J Michel, etc,, plus grand monde viendra ici et ira ailleurs pour chercher des infos, mais ce n’est pas son problème.

          • @zola

            C’est super long et cela mériterait un billet quelque part, mais ce serait comme jean baptiste. je prêcherais dans le désert. Je pense que c’est super important cette présentation et que cela vaut la peine de le lire, toutefois… Bien que les réflexions avec plus de recul n’intéressent pas grand monde. et dès que l’on parle vaccin on a perdu tout le monde (ou presque) ce qui est une mise en abîme parfaite de ce que je veux démontrer.

            ce n’est pas très pro de faire des amalgames comme vous le faites, même si l’heure tardive et la fatigue pousse à la simplification à l’extrême – le cerveau ce gros faignant. , si on veut pinailler sur les chiffres à la virgule ensuite cela fait un poil tâche.
            il ne demande pas ou est jean michel, ni si la 5G contrôle déjà des gens qui émettent des codes bluetooth. Il exprime le fait qu’il est peut être contre-productif de parler de vaccins alors que ce n’en sont pas. Même si le raccourci peut séduire par la simplification qu’il procure et l’objectif de capter un public qui ne sera pas rebuter par la vérité crue. cacher ce truc.. tout le monde connaît.

            Ce “truc” est une injection expérimentale (avec une technique jamais testé en population générale, ni même en grand nombre avant cette expérience à ciel ouvert et qui est connu pour avoir surtout tué et jamais soigné – ce que l’on observe en ce moment d’ailleurs) qui fait fabriquer à vos cellules, sans qu’on sache lesquelles (la recherche serait chiante si on savait ce qu’on allait trouver) de la protéine de pointe. Et cette protéine de pointe serait repérée comme étrangère par votre organisme et engendrerait une réponse immunitaire. Cela veut dire que le corps ne combat pas un corps étranger injecté mais combat ce qu’il produit lui même. Dans le dernier truc donc je me rappelle, une injection c’est à la louche 2 milles milliards de capsules lipidique (pour un corps comprenant 37 milles milliards de cellules) encapsulant le message l’arnm. Personne ne sait combien d’arnM arrivera dans les cellules, ni dans quels cellules, ni combien de temps les cellules vont produire de cette protéine spike modifiée, ni à quel rythme elles vont produire de cette protéine. En sachant que la dite protéine est TOXIQUE en elle même, en ce sens qu’en ce fixant sur le récepteur ace2 (très présents sur les parois du système vasculaire, provoque (ou peut provoquer) des agglomérats (le corps qui se défend) et ces agglomérats en grossissant, provoquent des thromboses (le vaisseaux en question est bouché) tuant ce qui était vascularisé et éteignant définitivement certaines zones qui ne se réparent pas (cœur et cerveau en tête de liste). On ne sait pas ce qu’il advient des capsules lipidiques, mais au niveau où on est arrivé, on n’est plus à cela près. Ce truc énorme (il y en a 2 milles milliards) doit s’évaporer par un truc qu’on sait pas, mais qu’on trouvera si un jour on a envie de chercher. et je parle pas de tout ce qu’il y a d’autre parce qu’on sait pas à quoi cela sert, ni même ce que c’est, ni même si cela sert à quelque chose de biologiquement souhaitable, parce que dans un vaccin le but est d’irriter le système immunitaire pour le faire sur-réagir parce que le truc introduit n’est pas pathogène alors que là oui… mystère de la science aussi, un jour on saura peut être.

            Cette description est le CONCEPT même de ce qui est attendu (sauf les thromboses qui se voient de trop). C’est tellement attendu que le vidal se fend d’une page expliquant que la recherche de signes biologiques pouvant faire suspecter ce comportement (et donc de pouvoir intervenir avant que ce soit trop tard (on remarquera que c’est le rolling gag de cette gestion, on s’efforce d’intervenir le plus tard possible)) n’est pas nécessaires (en clair on sait déjà, pas la peine de chercher ni d’affoler la population.) C’est tellement attendu qu pfisser (par terre) ajoute dans la formulation pour enfants un produit censé éviter ce truc qui selon le vidal n’existe pas. Pourquoi on l’évite pas pour les adultes… je suis pas assez intelligent pour me poser ce genre de question, pas comme marty qui lui réduit le temps de grossesse en le distribuant sur plusieurs femmes. Ce qui est, bien évidemment, la preuve que c’est un grand docteur qu’il faut écouter. Bien entendu aucune véritable étude sur le nouveau cocktail…juste un truc à la pasteur, bâclé en quelques jours sur pas beaucoup d’enfants et en se dépêchant de vacciner le groupe témoins s’il y en a eu un – c’est devenu le golden standard en recherche clinique. On ne sait même pas quelles conséquences si cet arnM est transcrit dans l’adn des cellules (lesquelles ?) puisqu’il existe des mécanismes de transcriptase inverse dans l’organisme. Mais là aussi plus personne en parle… hopp sous le tapis.

            Ce simple descriptif devrait faire hurler de peur les parents qui emmènent leurs enfants se faire picouser pour aller faire du foot. Ce qui est con, puisque depuis 2021 – corrélé avec le réchauffement climatique, et la perte de bio-diversité, on suspecte une lien probable – le foot est devenu assez dangereux avec des jeunes gens qui “tombent” dans les stades à un rythme jamais vu. À tel point qu’on se demande s’il n’y a pas une arme (forcément américaine) à forte énergie, tuant à distance les jeunes dans les stades pour éviter que la future génération ne soit pas bonne en foot et se concentre sur le recyclage, assis (on attrape moins le covid assis en plus, c’est raccord). MAIS les parents n’ont pas peur, parce que c’est un vaccin et que depuis qu’ils sont petits, on leur répètent que les vaccins sont sûrs, qu’ils sauvent des vies, que c’est la meilleur chose que la médecine ait inventée (alors que c’est le lavage des mains du médecins ente 2 patients en vrai. Avant le “médecin” passait de dissection d’un cadavre à accouchement sans même se laver les mains… ce qui causait par hasard sans causalité – corrélation ne valant rien – tout plein de problématiques post-partum, aussi bien pour la maman que pour le bébé ; il faisait aussi les malades “normaux” qui ne vivaient pas très bien non plus ce mélange de genre (c’était vraiment des chochottes à l’époque, on voit qu’il zavaient pas le sars-cov2). Et l’autre druide charlatan qui lui aussi parle du lavage des mains… si c’est pas un preuve que c’est un mec du 18ème, tellemetn rétrograde.

            Donc il ne peut venir à personne à l’idée que le vaccin pourrait tuer AUTANT de gens. Et que cela en abîmerait ENCORE PLUS QUE D’HABITUDE, à tel point que dans le poste de monsieur tout le monde, on commence à le voir, cela déborde de partout. Bon, les gens ne réalisent pas que le vaccin pour les femmes enceintes… c’est un peu une nouveauté… les nanas en cloque elle peuvent pas boire goutte d’alcool – le truc plutôt naturel – elle peuvent pas tirer quelques taffs d’une clope, elles doivent faire attention à ce qu’elles mangent (légumes crus et javel.. ah souvenir !) mais s’injecter un truc expérimental, sans aucun recul, sans même qu’on sache ce qu’il y a dedans, c’est ok… BEN OUI C’EST UN VACCIN ON VOUS DIT.

            Et donc dès que quelqu’un se lève en s’excusant de prendre la parole pour demander s’il n’y aurait pas un petit manque de recul pour vacciner 7 milliards de personnes avec un truc nouveau fait en 3 semaines, testé en 2 mois, dont personne n’a rien vu sauf les commissions corrompus qui cachent les termes de l’accord et dispense les producteurs de TOUT risques juridiques (certains pays doivent mettre en caution des morceaux de territoire pour protéger financièrement les producteurs) il est tellement facile de l’accuser d’être ANTI-VAX, puisque c’est un vaccin. Et tout le monde le sait, même ici, que l’anti-vax est un obscurantiste (probablement complotiste avant l’heure) qui refuse les progrès de la science et de la médecine et qui met en danger la vie de ses enfants (limite on devrait lui retirer, pour leur bien) parce que moi j’ai vu les ravages de la polio (qu’on soignait pas non plus, ben la fièvre c’est dangereux on vous dit…). À la limite c’est comme une secte (on me l’a déjà dit, venant de ma famille). DONC en présentant cela comme des vaccins et en tentant de le rapprocher avec les effets secondaires de vaccins précédant, pour faire comprendre que la médecine n’est pas exempte de couacs – pour ceux qui y croient encore, à la médecine- et il y en a plein ici – on devient DE FACTO des anti-vax. Il n’y a même plus besoin d’argumenter contre nous, ni de présenter des preuves, ni des arguments, des études cliniques ou épidémiologiques… on est des anti-vax. De ceux qui, comme nombre de personne ici, les combattait il y a encore 24 mois.

            Et comme on est des anti-vax, il n’est pas besoin pour vérantaplan de répondre aux question des parlementaires (on ne s’abaisse pas à parler avec la piétaille, qui en plus fume de la chloroquine, c’est dire le niveau) puisque les anti-vax sont des gens dérangés, un peu arriérés qui ont, bien malgré eux, des trouble psy qui peuvent être sévères et mettent en danger non seulement la vie de leurs enfants mais de la terre entière. on le sait, ce sont des anti-vax. et peut être qu’il faudrait envisager un suivi psy. et soyez honnêtes avec vous même, ce truc sur les anti-vax, il y a 2 ans.. vous le pensiez pas un peu ? Complotiste pour complotiste je suis pas loin de penser que cela entrera bien tôt comme troubles dans le grand livres de maladies officielles. Je ne m’étais d’ailleurs déjà pas trompé lorsque je disais, il y a un an, que l’amm conditionnelle le resterait et qu’il sortirait un nouveau vaccin en amm conditionnelle aussi pour remplacer celui là, qui refera partir la pharmacovigilance à zéro… C’est ce qui se profile.

            donc moi je m’en moque de comment vous appelez ce truc qu’on veut injecter à tout le monde, j’en suis même arrivé à m’en foutre de savoir pourquoi ils veulent _absolument_ l’injecter à tout le monde (si tu a un schéma vaccinal complet dans un pays européen qui ne comporte aucune dose arnm – je crois que le sinovac est accepté en finlande ! et disponible ! et compte pour le pass au moins pour le moment, en france tu dois compléter avec une dose arnm, peut importe la marque, du moment que c’est arnm) et je m’en fou des manifs, pétitions, lettres, rencontres avec les putes (désolé pour les travailleuses – il faudrait d’ailleurs discuter du terme) qui votent. Je m’en fout du vote pour savoir quel pantin sera élu prochainement, parce que la seule sortie de cette crise c’est lorsqu’il s’apercevront que truc à foiré, que cela leur échappe, qu’ils risquent de devoir répondre à certaines questions gênantes (et toute la classe : politiques, ordre, académies, fonctionnaires, juges, profs, médecins….) et qu’ils auront de peur d’aller plus loin pour s’éviter ce sort funeste.

            Et cette peur d’aller plus loin viendra d’une radicalisation importante d’une masse critique de la population, masse qu’ils auront du mal à cerner, dont ils ne pourront pas chopper un leader pour couper la tête et que chaque martyr qu’ils abattrons pour l’exemple ne fera que renforcer la détermination de ceux qui restent . Et donc ma petite vision bornée de ce qui se passe n’est pas de savoir si jean michel était un pédophile, si il y a des puces 5g dans les seringues, des pieuvres qui s’assemblent dans les vaccins, si la dame est un homme (en plus iel est assez moche et a des goûts de chiotte) ou s’il veulent dépopuler avec les guideline de stone machin, s’ils vont tricher aux élections, s’ils veulent confisquer les comptes en banques ou interner dans des camps de concentration… mais est-ce qu’on aura la masse suffisante pour qu’ils aient peur. Et là je suis sérieux, je ne parle ni de pendre, ni d’égorger, ni d’éventrer, ni d’aller chercher leurs familles. Juste de résister et dire “non, peut importe ce que cela coûte on ne le fera pas, et on restera debout à te regarder et tu verras dans nos yeux tes crimes, et on te pardonnera jamais et on ne te laissera jamais tranquille.”

            Et , malheureusement, mon pessimisme, probablement dû au choc post-traumatique de la crise, me pousse à penser que nous ne seront pas assez (et de très loin) parce que même dans les milieux à la marge, il n’y a pas grand monde d’assez prêt à tenir le rapport de force. Parce que c’est difficile, parce que c’est éprouvant, parce que c’est risqué et parce qu’on ne peut que réussir ensemble. comme je ne me sens pas une âme de martyr solitaire et que écrire dans le vide me lasse de plus en plus (c’est en même temps une thérapie, un moment de faire société, une tentative de montrer un autre point de vue de ce qui se passe), on se prépare à partir s’ils nous laissent partir (dans des conditions acceptables pour nous). parce que sur peut être 50 000 commentaires du blog en remontant un peu… je ne vois que 4-5 personnes qui me semble capable de tenir le rapport de force lorsque cela se durcira. et autour de chez nous dans le village, juste personne. zéro. (même avec 4 mort). et sur les groupes de résistants que l’on rencontre IRL ce qui se dégage est plutôt se cacher ou fuir. et même dans les rézos alternatifs sur les 100aines de “contacts” il n’y que peu de gens et aucun “chef” ne veut faire remonter aux RG qu’ils rencontrent régulièrement l’exaspération. bruit de pantoufles.

            C’est triste… mais c’est la vie… alors tout ne vient pas de “vaccin” au lieu “d’expérience” – ne parlons même pas de thérapie car cela ne thérapise rien – mais c’est la première pierre. le péché originel selon moi. descartes disait “je pense donc je suis” : l’esprit est avant la matière, c’est ce que je pense (et dit) qui fabrique la réalité autour de moi. que je suis acteur de mon environnement par ma pensé. En utilisant les mots de l’ennemi, je devient un spectateur qui ne peut que dire que le film ne lui plaît pas et lez film continue quand même. C’est marrant parce que bohr dit la même chose : c’est l’observation qui “fixe” la probabilité. l’observateur qui “créé” la (ou sa) réalité.

            ps : savoir où est jean michel est le comique de répétition qui fait passer le goût amer du mauvais film et de la réalité déprimante.

          • @Duchmol : Votre longue réponse est exemplaire, vous avez dit tout ce qui est important ! Elle mériterait en effet un billet séparé et qu’on y réfélchisse à deux, trois, dix fois.
            Et hélas, je rejoins votre pessimisme sur la suite, car moi non plus je ne pense pas qu’on sera assez nombreux. Sans compter que nombre d’entre nous sont vieux (75 ans pour ma part).

          • A TOUS !
            Moi aussi je persiste à penser que continuer à parler de “vaccins” c’est se faire complice des faussaires assassins !
            Les Français sont beaucoup plus regardants sur l’appellation Champagne alors que des productions de “champagne” hors Champagne peuvent avoir tout à fait la qualité de notre sacro-saint Champagne !
            On ne se “vaccine” pas au Pfizer, on se “shoote” au Pfizer, et ce n’est pas parce que c’est remboursé par !a Sécu que ce n’est pas de la merde !
            Grâce aux AVC et crises cardiaques labellisées “Comirnaty”, vous pouvez évitez une mort lente par asphyxie : c’est la seule pub non mensongère qui devrait être permise !

  12. Excellente analyse. On pense aussi aux informations selon lesquelles la grande majorité des effets secondaires graves sont liés à certains lots (5%), ce n’est plus la loterie, mais la roulette russe (toujours les Russes…). En ce qui concerne les effets secondaires à long terme notamment cardiaques, on peut craindre que ça conduise à une course en avant pour des injections thérapeutiques toujours plus expérimentales destinées à réparer les effets délétères des précédentes. Et réservées aux “bons citoyens”. Laurent Alexandre doit en baver de plaisir anticipé.

    • alors les injections thérapeutiques toujours plus expérimentales destinées à réparer les effets délétères des précédentes je suis ravi que ce soit réservé aux citoyen comme laurent alexandre… ayant un mini recul sur big pharma je suis persuadé qu’elle réussirait bien mieux que nous à nous débarrasser du bougre et de ses clones.

  13. @Zola : fake news – false news…? Incidemment les anglosaxons usent aussi plaisamment de l’expression «faux news», où faux est ce qu’en hommage posthume à Étiemble on peut appeller : du frenglish – mais aussi, évidemment, une allusion aux «Fox news» dont l’honnêteté et la fiabilité ne le cèdent en rien aux dépêches de notre AFP nationale …

  14. Y a t il eu des etudes sur les bébé covid (nés de mères vaccinées et/ou infectées)?
    Ca serait interessant de connaitre l’impact des ‘vaccins’ sur les naissances et la santé et physiologie des nouveaux nés.

    • Il y en aura dans 2 ou 3 ans sur ordre de la justice et les coupables diront :
      “on savait pas,” ” on nous avait juré que ces ” vaccins “étaient sûrs”, “nous n’avons fait que notre devoir, si on ne le faisait pas on aurait été mis sur la touche ou empêché d’exercer”.”faut nous comprendre”
      Au moins les soignants suspendus au moins n’auront pas participé à cette folie

          • C’est bien tombé. Ce n’est pas un vrai problème. On a suffisamment de d’emm..pour ne pas en plus faire attention à écrire comme il faut. Le politiquementcorrect, on n’en a pas besoin. Restons un peu Zen

          • @Michèle S

            je ne sais pas si c’est bien tombé…

            on passe la moitié du temps à argumenter que c’est pas un vaccin comme les autres. On gagnerait cette moitié de temps si on ne disait pas vaccin. et si on le comparait à un médicament. Il est super facile de dire à des gens que des medocs sont de la merde car ils ont plein d’exemple en tête….

            faire la même chose pour un vaccin est compliqué pour la bonne et simple raison que le vaccin est la poule aux oeuf d’or de big pharma. qui va décliner cette techno pour tout ce qui va arriver à partir de maintenant sauf si on arrive à lui mettre une claque assez forte. (ce dont je doute, car déjà nos rangs sont clairsemés et nous sommes même en ordre dispersés)

          • Oui
            Les mots ont un sens et la guerre de l’information se perd aussi sur le sens des mots.
            Faire un effort, c’est possible.

    • Selon le wochenblick autrichien :
      Après la vaccination corona : des fausses couches jusqu’à 8 fois plus fréquentes
      Pendant ce temps, des chercheurs néo-zélandais ont mené une nouvelle étude en utilisant les données originales et ont conclu que les fausses couches étaient 7 à 8 fois plus fréquentes que les résultats originaux ne le montraient. Et pourtant, le CDC et la FDA continuent de recommander la vaccination des femmes enceintes , même si une analyse correcte des données d’origine montre que 82 % à 91 % des femmes enceintes feront une fausse couche si leur enfant à naître a moins de 20 semaines.

      https://www-wochenblick-at.translate.goog/corona/2-620-tote-babys-nach-impfung-und-berichte-schrecklicher-nebenwirkungen/?_x_tr_sl=de&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr

      Si vous aimez les films d’horreur, c’est là. N’oubliez pas le bag (pas doggy hein, mais dégueu)

      Cela corrobore les 9 à 10 x plus de décès en réalité qu’enregistrés.

    • J’ai lu hier le témoignage (je ne sais pas ce qu’il vaut) d’une mère qui a un enfant qui devait se faire opérer d’une malformation cardiaque en janvier : l’hôpital lui a dit qu’il repoussait l’opération en mars car ils avaient plusieurs cas de bébés nés avec des problèmes cardiaques ces dernières semaines et qu’ils devaient les gérer en priorité…

      • M’est avis que l’opération va être reportée aux calendes grecques… à moins que toutes les conceptions plus récentes n’avortent avant de se traduire en bébés cardiaques !

  15. @Zola
    Tout ce qui suit est dit sans aucune agressivité, parce que je vous apprécie énormément. Mais entrons dans le vif du sujet :
    1) Raoult n’exerce plus la médecine. Sauf erreur de ma part, il n’est plus qu’un professeur à la retraite, il vient de recevoir un blâme de l’Ordre, et il quittera la tête de l’IHU dans six mois. Un type comme Éric Chabrière s’est fait jeter de l’AP-HM et il sera probablement débarqué de l’IHU par le nouveau directeur. Idem, très probablement, pour les plus proches collaborateurs de Raoult après son départ. Actuellement, l’IHU ne peut plus accueillir les patients à temps par manque de personnel (source, le compte Twiter de Chabrière, justement.) Que peut avoir à préserver Raoult qui mérite de fermer les yeux sur la catastrophe vaccinale que vous décrivez si bien ?
    2) Aujourd’hui, Raoult est le seul qui pourrait siffler la fin de la récréation. À cause de son envergure, et parce qu’il a ses entrées chez tous les médias. Bizarrement, il est dans la position du Général en juin 40. C’est sans doute lourd à porter, mais c’est comme ça. Vous imaginez de Gaulle s’asseyant « au bord de la rivière » à Colombey en attendant de voir passer les cadavres de Pétain et d’Hitler ? La comparaison vous semble exagérée ? Non, parce que ce pays, dirigé par un aliéné, est au bord de la faillite et de la dictature hygiéniste. S’il n’est pas déjà tombé dans l’abîme.
    3) Souvenez-vous de la stratégie risquée des Judenrat, à une certaine époque. À force de la jouer trop fine, le rabbin Murmelstein, par exemple, a fini par défendre la jolie fiction nazie du camp de Theresienstad. Dans le film “La Liste de Schindler”, par ailleurs historiquement un peu douteux, une scène m’a marqué : un mari qui console sa femme, à chaque déchéance, en disant : « Maintenant, on ne peut plus tomber plus bas. » Eh bien si, on peut, comme le montrent les deux ans qui viennent de s’écouler, et comme le montrera la suite.
    @défenseurs de Raoult :
    Arrêtez les leçons diverses et variées, par pitié ! Dès mars/avril 2020, quand peu de gens connaissaient Raoult, j’ai eu des conflits très durs avec des médecins et des amis – que je ne verrai plus. La prise en charge et le traitement, soit la base de son propos à l’époque, étaient la solution à cette crise. Pour ça, avec quelques autres, Raoult continuera à figurer dans mon Panthéon personnel des grands hommes. Mais comprenez qu’il ne peut plus, aujourd’hui, taper à bras raccourcis sur les vaccins (parce qu’il y va fort) et continuer à les « recommander » aux plus de cinquante ans et aux soignants (ce qui revient inexorablement à cautionner une vaccination obligatoire). Même en fermant les yeux sur les effets secondaires, comment prétendre qu’un produit inefficace (et dépassé, puisqu’on continue à injecter contre la bonne vieille Spike de Wuhan) peut être bon pour des personnes en danger ? Si les décès ont tendance à diminuer, c’est à l’évidence pour deux raisons :
    A) La diminution régulière de la virulence des variants.
    B) Les extraordinaires progrès des soins critiques (les trois genres confondus), dont personne ne parle parce que ça va à l’encontre de la fable vaccinale.
    Je doute que Raoult ignore ces deux points, car il a été le premier à parler de variants et à saluer, par exemple à travers Louis Fouché, le travail des réanimateurs.

    • Je ne commenterai qu’un aspect de ce qui m’apparaît un peu délirant : le Professeur Raoult n’est pas sanctionné par les structures ordinales (quoi qu’on pense de celles-ci) puisque il y a eu un appel qui a annulé la décision de première instance. Il était déjà retraité, mais disposait d’un contrat renouvelable à la discrétion de l’AP/HM. Pour ses activités professorales, il est professeur émérite depuis quelques années et son habilitation à encadrer des thèses a été prolongée. Le conseil d’administration de l’IHU lui a renouvelé sa confiance. C’est comme Poutine, il restera jusqu’à ce qu’un successeur digne de l’institution soit trouvé. Pour le volet hospitalier, qui n’entrave nullement son activité, un successeur de Crémieux peut très bien lui proposer un nouveau contrat, puisque ça apporterait des ressources budgétaires à l’AP/HM. Le professeur est sorti grandi et conforté de toutes ces péripéties minables. La seule réalité est qu’il ne rajeunit pas.

        • Dans l’article en lien, à propos des raisons de la condamnation du Pr Raoult: “Elle avait considéré que Didier Raoult avait enfreint l’article 12 du code de déontologie, qui oblige les médecins à communiquer avec « prudence » auprès du grand public et sur la base de « données » scientifiques « confirmées ». ”
          Si on part de ce principe-là, combien de médecins de plateaux pourraient être condamnés pour avoir parlé sur la base de données scientifiques non “confirmées”?

        • Par l’entremise de son avocat Maître di Vizio, le Pr. Raoult a jeté un contre appel. Il n’avait pas fait appel en premier de la décision injuste de première instance par souci d’apaisement. Mais ce double appel annule totalement la décision de première instance, donc il n’y a plus de blame. Par ailleurs, cet appel va coûter cher à l’ordre car Maître di Vizio va déployer l’artillerie lourde contre tous ceux qui ont dénigré le professeur et raconté des mensonge et tenu des propos indignes de leur appartenance au corps médical.

    • @Roubachoff et @K2r

      Le soucis du raoult est qu’il est englué dans sa vaccinolatrerie. J’ai écouté un bout de son ITW sur sud radio (j’ai pas pu aller jusqu’au bout) et un bout de son truc sur sa chaîne. Il ne peut pas se déjuger sur les vaccins et tente un ni-ni genre pro (ne faites pas cela chez vous) : les vaccins provoquent une ade dans l’intervalle injection -> 3 semaines. rien sur les rappels trimestriels dans ce que j’ai vu. et petite incise … ce que l’on ne voit pas avec les inactivés… donc vacciner contre corona c’est de la science fiction, sauf avec un vaccin à virus inactivé ? il se raccroche à cette ade pour sauver le soldat vaccin… en ce cas, si c’est cela le soucis, pourquoi cet ade n’a pas été vu dans l’essai clinique ? parce que là, ces 3 premières semaines étaient encore observées !!! Ce n’est pas possible que le pic de contamination soit dû aux ade sinon on l’aurait vu dans l’étude. C’est autre chose.

      il est coincé dans cette dissonance cognitive qui remettrait en cause un pan entier de ses croyances et donc navigue à vu en essayant d’intégrer la réalité dans son narratif. Ainsi, je pense qu’il ne peut pas être celui qui va nous sortir de là. Parce qu’on a réussi à le corneriser alors qu’il disait juste que le rôle du médecin est de soigner… alors remettre à plat la gestion de la crise dite sanitaire, personne n’en est capable.

      il n’y aura que les morts qui s’accumulent (une de plus aujourd’hui dans notre entourage : nana 40-50 ans avec une fille de 8 ans, au moins double vaxx… pafff mort cardiaque qui n’a bien entendu rien à voir). Ce sont les morts qui vont s’accumuler qui vont faire que les gens vont se réveiller. maintenant je passe pour un huluberlu a essayer depuis 24 mois (à la grosse louche) à éveiller les gens… s’ils crèvent tant mieux cela va hâter le réveil des autres. Il vaut mieux 100 000 morts en un an que 500 000 sur 10 ans.

      L’hystérisation à cela de positif, elle fait tomber les digues qui vous empêchent d’avancer.

      • @Duchmol : vous dites qu’il vaut mieux 100 000 morts en un an que 500 000 en 10 ans. Je ne comprends pas très bien le raisonnement ni le rapport des chiffres. Parce que si des injectés doivent mourir des injections maudites, c’est trop tard : c’est déjà dans leur organisme, pour certains déjà trois fois ! Et il y a 90 % d’injectés parmi nous… (pas moi, hein !). Donc si cata à venir, elle est déjà en marche, inéluctable, râpé, foutu, fini…

        • @AMMONET

          ce que j’essaie de dire c’est qu’il est plus facile de cacher 500 000 morts sur 10 ans que 100 000 tout de suite. Parce qu’il est entendu que les effets secondaires graves deviennent de plus en plus fréquents avec les injections répétée.

          Et donc que s’il doit y avoir des morts, plus on fait d’injection, plus il y en aura. J’ai lu qqpart que bilou la picouse, spécialiste en virus aurait une nouvelle spike à injecter, bien plus résistante que l’actuelle pour une “meilleure réponse” au vaccin. Ainsi s’ils continuent à injecter il vont augmenter les morts “rapides”. Ainsi je continuerais pas dire aux gens de ne pas se vacciner, mais je ne pleurerais pas les morts de ceux qui l’on fait. chacun choisit sa ligne de vie.

        • @JEAN D.

          Maintenant que les chiffres sortent de partout, que les pays sans vaccin s’en sortent mieux, que le fascisme vaccinal se voit en direct au prime time, que les effets secondaires commencent à passer dans le poste, en clair qu’il n’est plus possible sauf pour un journaliste et un docteur en médecine spécialité plateautévéiste de les cacher.. le raoult ajuste son discours.

          je ne suis pas un spécialiste, mais cela fait 12 mois qu’on dit cela, dès les premiers essais au brésil, en afrique du sud et en angleterre on SAVAIT que les vaccins créaient les variants (retourner lire les billets du dr maudrux). Ensuite pas besoin d’être bac + 25 pour s’apercevoir que plus on vaccine, plus il y a une épidémie forte. Le moindre péquin un peu éveillé pouvait faire la corrélation (on prenait l’exemple d’israel, remontez dans les billets). Maintenant qu’on peut le faire pour 99% des pays sur le site internet qui sort les graphiques c’est “facile” de monter à l’attaque. Maintenant qu’on parle de 4ème dose c’est facile de monter à l’attaque (sauf pour les morts des 3 premières doses). Il disait qu’il n’y avait pas plus de cas à l’ihu qu’en pop générale, ce qui veut dire que la “vaccination” des soignants est inutile.

          Je suis pas médecin, mais d’abord ne pas nuire… est la base de la base en médecine. l’autre base est la volonté du patient (qu’il soit soignant ou pas), la 3ème base est la science (et je suis désolé mais ce qui a été fait avec les “vaccins” est tout sauf de la science : aucune étude sur les doses supérieurs à 2, aucune étude sur les mélanges, aucune étude sur les vieux, aucune sur les femmes enceintes, aucune étude sur les enfants (je considère que ce qui sert d’étude pour les enfants est une merde à la pif gadget version pasteur)). Le pire de tout est qu’on a obligé les soignants à se vacciner pour qu’ils ne contaminent pas les patients avec un vaccin dont on n’avait pas étudié s’il fonctionnait sur la transmission.

          Mon opinion sur l’obligation vaccinale des soignants : *
          – ne pas faire douter du mythe vaccinal, et donc dès qu’un vaccin existe on l’impose aux soignants.
          – en les vaccinant de force, ils se vengeront sur les gens non vaccinés (et on le voit actuellement)

          Partant de là son discours de dire que le “vaccin” était recommandé pour les vieux et les soignants “avait enfreint l’article 12 du code de déontologie, qui oblige les médecins à communiquer avec « prudence » auprès du grand public et sur la base de « données » scientifiques « confirmées ».

          Maintenant cela n’enlève rien de ce qu’il a apporté au débat. Il a soigné des gens et nous a fait sortir, nous, plus vite de la psychose. Mais cela montre, s’il le fallait, que dès que l’on parle “vaccin” la médecin va se cacher et la propagande prend le dessus tout de suite, blouse blanche ou pas. et là c’est interrogeant.

          • @Duchmol
            Tout à fait d’accord avec vos remarques. Maintenant, Raoult est (presque) passé du bon côté de la force, et c’est une bonne chose. Franchement, je doute qu’il s’agisse d’une stratégie prévue de longue date. Suivant réguilèrement le twiter de Chabrière, je pense qu’il a dû subir une certaine “insistance” de la part de ses proches collaborateurs, qui semblaient en avoir marer du blackout sur l’efficacité et la dangerosité de l’injection. Il se peut aussi que certains de ses amis politiques, dans la mouvance LR, aient conscience que Macresse (la concurrente de Pécron) les conduit tout droit dans le mur avec sa surenchère hygiéniste.
            Bien sûr, entendre déclamer comme des révélations des choses que nous savons et disons depuis des mois peut être un peu agaçant. Quoi qu’il en soit, le réveil d’un type pareil est un moment appréciable. Enfin, à mes yeux.
            PS : Vous avez vu la baffe qu’a reçu Michel-Edouard Leclerc ? Bon, il s’en est sorti avec toute la mauvaise foi possible, mais pour qu’il ait rétropédalé si vite, c’est que la réaction des clients (et sans doute du personnel) a dû être spectaculaire.

    • Ce doit être un grand joueur d’échecs. Il avance ses pions un par un, pas tous ensemble, sinon l’adversaire le disqualifie.Et il avance, vous ne pouvez le nier. Il peut gagner, la partie n’est pas finie, et elles sont toujours longues. Vous vous bousculez le plateau, fin de partie, personne n’a gagné. Vous ne seriez pas un bon joueur (sans agressivité, bien sûr).

      • @zola

        si le but est de le mettre devant un tribunal de nuremberg de les pendre, j’accepterais du bout des lèvres.

        Mais là, chaque jour ce sont des gens qui meurent d’une injection. chaque jour ce sont des enfants qui meurent ou sont abîmés. C’est sympa la partie d’échec ou ceux qui en paient le prix ne sont pas ceux qui jouent. J’aimerais bien que ce soit un de ces petits enfants qui crèvent après une injection… cela mettrait un peu de piment dans la partie d’échec.

        aujourd’hui j’ai appris le décès d’une insuffisance cardiaque (au moins double vaccinée) d’une maman qui laisse une petite fille de 8 ans). sacré de putain de partie d’échec.

      • @Zola
        1) Bon, chez Bercoff, on dirait bien que Raoult vient de renverser le plateau. “Les vaccins ont augmenté l’épidémie”. Allez lire et écouter, c’est renversant, justement.
        2) Je suppose ne pas avoir été le seul à souligner l’ambiguïté de sa position. Ou, qui sait, peut-être lit-il ce blog…
        3) Si je dois reconnaître que je me suis trompé, j’en serais le plus heureux des hommes.
        4) En toute amitié : pas de chance, dans ma folle jeunesse, sans être un champion, je n’étais pas mauvais aux échecs – où on ne pousse pas ses pions les uns après les autres, mais où on calcule de longues séquences de coups, avec les arborescences que génère chaque réplique différente de l’adversaire. Par-dessus tout, j’adorais les problèmes et les quizz de combinaisons.
        https://www.sudradio.fr/societe/didier-raoult-lien-utilite-vaccination-nombre-cas-

          • @Masquarenc
            …Et que je n’ai jamais vu un joueur d’échecs en disqualifier un autre… Mais je n’ai pas voulu en rajouter, par respect pour notre ami Zola. Cela dit, sa remarque m’a remis en mémoire une période de ma vie qui m’a beaucoup apporté, même si j’ai arrêté assez vite les échecs. Qui sait, nous aurons peut-être l’occasion d’en reparler ailleurs, en des temps plus sereins.

      • Votre analogie avec le jeu d’échecs fait penser à ce que répondait Kasparov à qui on disait que Poutine était un bon joueur : “aux échecs, il y a des règles”.
        Concernant ce qui se passe avec le Covid, je n’ai vu à ce jour aucune application des règles communément admises : règles de droit, bien sûr, mais également règles éthiques ( primum non nocere), rigueur dans les raisonnements scientifiques et plus simplement encore des règles qui font société (respect des opinions adverses, courtoisie et politesse).
        Pour en venir à DR, je crois qu’il est comme nous : il voit le cadre dans lequel il évoluait disparaître, et il fait comme il peut.
        Il s’est fait massacrer sur les traitements précoces (et chacun sait ici que ce combat, malheureusement perdu, a permis cette épidémie d’injections).
        Il continue donc ce qu’il a toujours fait : traiter, observer et publier.
        Et il se rend compte, comme tout un chacun ayant un minimum d’honnêteté (mais lui, il parle d’une estrade que personne d’autre n’a), qu’Omicron est quasi inoffensif, et que les vaccins (pardon, les injections !) favorisent les contagions.
        En réalité, la partie est donc gagnée, mais comme il n’y a pas de règles…

        • Aux échecs, il y a des règles – et des arbitres.
          En politique il n’y en a pas.
          Donc avec les gens au pouvoir, a fortiori quand on dépend d’eux, il convient de prendre des risques calculés.

          • Eh bien, là, il semble décidé à ne plus calculer les risques, et c’est tant mieux. Je pense de plus en plus qu’on nous cache des éléments importants. Sanitaires ? Politiques ? Je n’en sais rien mais la donne change. Enfin, j’en ai comme le pressentiment…

    • Il n’en est pas moins vrai que Raoult n’est pas totalement « anti-inject » et qu’il n’est pas du tout « anti-vax » en ayant encore de l’estime absolument infondée pour le magouilleur Louis Pasteur

      Or depuis 1879 il est démontré, par des esprits médicaux libres, avec les équipements de communication du moment, qu’il est intelligent d’être « anti-vax ».Et déjà de ne pas considérer que nous serions tous pareils devant une agression virale ou microbienne et devrions tous nous voir imposer le même traitement classe d’âge après classe d’âge.

      Pour s’en convaincre il faut au moins survoler la seconde édition du livre (512 pages) de Michel GEORGET (décédé en 2019) « Vaccinations. Les vérités indésirables ; S’informer, Choisir , Assumer » (25 euros) . Sans omettre dans le survol de cette pépite explosive très/trop ignorée les précieuses pages 257 et 258 sur le soi-disant traitement contre la rage de ce triste sire de Louis Pasteur, le Prophète, sinon le dieu de l’ « Église du Sacro-Saint Vaccin Miraculeux, Indispensable et Irremplaçable ».

      En mémorisant bien dans l’introduction ce lamentable constat (page 12) « La plupart des médecins ignorent tout ce qui va suivre concernant les dangers spécifiques des vaccinations »

      • Si vous permettez, sur ce blog les avis sont partagés, il y a des anti vaccins par principe, même des vaccins considérés comme éprouvés, récurrents, qui ne posent que très très peu d’effet indésirables, et il y a des anti injectiton.. ce qui pour moi n’a rien à voir, thérapie génique en effet…et je comprends pas qu’ on évoque, que DR ne semble pas faire le distinguo sur ce point, comme Blachier ou Kierzek…ils raisonnent comme si il s’agissait du vaccin de la grippe annuel et destiné aux personnes fragiles, à risque etc..hors on ne parle pas de la même chose pour l’occasion, il me semble, enfin pour moi …

  16. Bravo pour ce billet , quelle formidable analyse! Et dire qu’il y a des médecins, nez dans le guidon qui suivent les délires des médecins de plateaux T.V. Lamentable.

  17. Petit rappel historique : la grippe porcine de 1973 (ou 79, je ne sais plus). 500 contaminés. Un mort. On a vite vite bricolé un vaccin super extra génial. On a attendu 25 morts déclarés du vaccin pour arrêter la campagne de débilités.
    Si on joue à la même règle de trois, combien faudra-t-il de morts du vaccin pour arriver à se dire qu’il faudrait peut-être envisager d’arrêter les sottises?
    Boaf, pas grave.
    On aura tous un pass, et compris l’utilité du pass.
    On pourra mettre en place le “pass vert” : celui, écolo, qui nous permettra de “sauver la planète” et retrouver lavidavan.

  18. merci de ce texte. qui malheureusement n’aidera pas assez, car 10 688 décès incertains pour 496 millions de doses, ça fait un taux de létalité de 0,0022%. Nos technocrates voient les choses de plus loin, et peut-être de bonne foi : en très gros “combien de vies sauvées”. Déjà, il y a là une erreur dans la mesure où l’on devrait comparer non pas les vies perdues, mais les années de vie perdues : une jeune de 20 ans qui meurt, c’est 60 années de vie perdue, et une personne de 85 ans, 0, statistiquement. Or ce calcul comparatif n’est pas fait; les parents s’envoient joyeusement sacrifier peut-etre la santé à long terme de leur enfants pour sauver hypothétiquement d’anciennes générations (or ils ne sauvent personne puisque l’injection n’empêche pas la transmission).
    Des américains avaient fait une étude des effets secondaire sur un échantillon représentatif ed la population; ils étaient de mémoire arrivés à un taux d’ES d’environ 10x celui rapporté dans VAERS. En France, ça serait peut-être pire vu le déni dans lequel nous nageons.
    Des évènements suspects, il est probable que nous en ayons tous autour de nous, comme nous sommes aussi entourés de gens “vaccinés” qui vont très bien (ça me rappelle ce dessin publié par Elon Musk, un fax et un non fax l’un et l’autre surpris que l’autre soit encore en vie). Le problème c’est que ce ne sont que des cas suspects, personne ne les étudie ou presque, en tous cas en France. Le court terme est pour moi la face émergée de l’Iceberg. Il existe une rumeur de “cancers fulgurants”, mis sur le dos de la baisse des dépistages précoces pendant le confinement – mais ça fait un moment qu’on n’est plus confinés… (il y a cette étude pre-print faite par un médecin belge qui s’est retrouvé avec un cancer rapide et métastatique – il montre biopsies à l’appui l’avant et après 3ème injection en septembre – “on” (un représentant de la technocratie) m’a répondu que c’était anecdotique… certes mais c’est troublant et cela mérite étude)
    Le problème de l’effet sur les menstruations des femmes est problématique à plus d’un titre : ça fait un moment (9 mois) qu’il y a des alertes à ce sujet, que personne ne s’intéresse à ce qui provoque ce phénomène qui pourrait pourtant mettre à mal la fertilité des femmes (on ne sait pas justement). Plus grave, on trouve des article reproduisant des études pas réalistes qui annoncent un décalage d’un jour de règles, là où les témoignages font état d’hémorragies qui durent des semaines ou alors d’arrêt complet.
    Sino, pour les anecdotes suspectes, j’ai connaissance de 3 décès par crise cardiaque (hommes de proche de 60 ans), un AVC sur un homme de 20 ans, une alerte cardiaque chez une femme de 42 ans très sportive (mais rien de sérieux diagnostiqué). Mais sinon ils vont tous bien pour le moment.

    • J’aime bien cette notion d’années de vie perdues. Il ne s’agit effectivement pas des mêmes décès, on ne peut pas les comptabiliser de la même manière quand on évalue le “bénéfice”. Ce terme le met bien en avant.

      • Oui et non. Si qqun est en bonne santé et heureux de vivre, qu’il ait 20 , 40, 60, ou 80 ans, pour lui , c’est la même tragédie. Il vivait..il ne vit plus.
        Et de plus
        A quoi sert une notion globale en la matière? En quoi un haut nombre de vivants est- il bénéfique, ou pas,pour une collectivité.? Cette notion est essentiellement militaire. Il fallait être nombreux pour résister aux envahisseurs, avoir des bras pour travailler la terre etc..
        Cette épioque est révolue, et donc les idées de bénéfice lié au nombre egalement

        • @Michèle S

          Le soucis de base c’est que l’on force les gens à se faire injecter et que cela les tue. tout le reste n’est que discussion oiseuse.

          • En fait, il faut bien sûr parler du principal,le principe de base, celui qu’on ne saurait contourner, mais ça ne suffit pas, car chacun se moque ou triture la loi et peu ont des principes. L’obligation vaccinale, chacun ou presque l’a acceptée du temps des 3 vaccins infantiles. Je ne renie pas la mienne.Les ravages, chez nos parents de la polio, je les ai vus, chez des amies aussi. .Même si entre une époque et une autre, il pouvait y avoir peut-être un changement du risque, pour rien au monde je n’aurais pas fait vacciner mes enfants.
            Mais entre une obligation pour les enfants contre 3 fléaux et une pour 11 maladies éventuellement graves et enfin une oibligation vaccinale pour la grippe pour tous , il y a des paliers franchis insoutenables..
            Donc oui, la première lutte est celle contre l’obligation, par principe.
            Cela n’empêche pas une autre basée sur autre chose, qui est que même pour les volontaires, ceux qui préfèrent se faire vacciner, il y a tromperie sur l’information. Chacun pour des raisons qui lui sont propres peut souhaiter
            se faire vacciner
            boire à tous les repas
            fumer comme un sapeur
            ne jamais manger de viande
            en manger 1 kg par repas etc..
            Simplement il doit être informé autant que faire se peut des risques qu’il prend.

            Quand au bénéfice de telle ou telle action individuelle, sur un groupe auquel on se sent appartenir et pour lequel on est prêt à faire quelques efforts, du plus petit au plus important chacun doit esperer pouvoir le mesurer.
            .
            Ces questions de bénéfice collectif, on est amené à s’en poser régulièrement, pourvu qu’on se pense comme un individu libre, dans une limite et sous la condition d’un bien commun ( ou ce qu’on pense l’être..) qu nous paraît indispensable.

            On en revient à: en quoi le bien commun necessite de dire que telle vie comptera plus que telle auutre?

            Commencer à vouloir y répondre est me semble-t-il très dangereux.

          • @michel s (sans agressivité)

            “L’obligation vaccinale, chacun ou presque l’a acceptée. Je ne renie pas la mienne.Les ravages, chez nos parents en éhpad du covid, je les ai vus, chez des amies aussi. .Même si entre une époque et une autre, il pouvait y avoir peut-être un changement du risque, pour rien au monde je n’aurais pas fait vacciner mes enfants.”

            un médecin à l’époque expliquait qu’il “soignait la polio” on l’a disqualifié.
            un autre médecin soignait le tétanos on l’a disqualifié aussi…

            un médecin disait qu’il soignait le covid.. on l’a disqualifié aussi.

            je trouve la comparaison fabuleuse… Vous ne pourrez jamais avancer tant que vous vivez dans ce mythe vaccinal. et ils le savent, et ils le jouent contre vous.

          • @Michèle S (toujours sans animosité)

            On en revient à: en quoi le bien commun nécessite de dire que telle vie comptera plus que telle autre? Commencer à vouloir y répondre est me semble-t-il très dangereux.

            Il n’est pas question de savoir si une vie compte plus qu’un autre. Il est question de savoir si on accepte de sacrifier un enfant de 3 ans pour peut être sauver la vie d’un vieux de 85.

            Votre positionnement est tout aussi dangereux… parce qu’il ouvre la voie aux bébé médicaments. ben quoi un bébé fait exclusivement pour servir de pièce de rechange à un parent ou un cousin ou un frère ? hop un cœur parfaitement compatible… en quoi la vie de ce bébé est plus importante que celle de son frère ?

            et s’il y a en réa un lit occupé par un patient en foin de vie de 85 ans doit-on laisser crever un ado qui en aurait besoin ? et si les 2 arrivent en même temps ? on place en réa le plus riche ? le plus influent ? le plus jeune ? d’après vous ?

    • @JulietteD
      Votre intervention est intéressante, mais n’oublions pas un point essentiel : n’étant pas un traitement (administré à des malades en danger) mais une prévention (injectée à des gens en bonne santé qui risquent d’attraper une maladie) un “vaccin” se doit d’être pratiquement sans risques. Je pense que cet argument seul suffit à clore le débat.
      PS : Cette position pourrait être révisée face à un agent pathogène d’une très forte contagiosité et d’une létalité/mortalité phénoménale (du genre Ebola). Faut-il rappeler le taux de mortalité du Covid ?

      • @Roubachoff

        si l’épidémie était dangereuses, les gens se marcheraient dessus pour être injectées avant les autres. Il n’y a rien à réviser, les choses se feraient d’elle même sans besoin de cranes d’oeuf ni d’étrons malfaisants

      • “Cette position pourrait être révisée face à un agent pathogène d’une très forte contagiosité et d’une létalité/mortalité phénoménale (du genre Ebola). Faut-il rappeler le taux de mortalité du Covid ?”
        Ajouter
        “avec un vaccin qui empêche la contagiosité”.
        Aucune obligation pour un bénéfice personnel ne peut être faite sinon.. Si il y a eu obligation vaccinale des enfants d’âge scolaire en France pour 3 vaccins, c’est que l’Etat pensait comme un devoir celui de protéger des enfants de la méconnaissance des parents.. Ce nétait pas pour protéger les parents de la maladie de leurs enfants. La vaccination des adultes, considérés comme responsables, n’a jamais été obligatoire, sauf pour certaines professions. ( santé, militaires, enseignants)

        • l’état avec ses scandales sanitaires et ses conflits d’intérêts contre la méconnaissance des parents…
          Il est montré qu plus les parents sont instruits, moins ils écoutent les médecins. Ce n’est pas une question de méconnaissance, mais de confiance.

          vous avez des données épidémiologiques sur la diphtérie, le tétanos et la polio ? parce qu’on ne protège pas contre une idée, mais contre une réalité.

  19. Bonjour à tous, simple citoyen je lis régulièrement ce blog et ses commentaires, que je considère comme beaucoup d’autres comme une bouffée d’oxygène dans le délire actuel.

    Je vois beaucoup de témoignages de forte mortalité chez des personnes jeunes, je voudrais simplement contrebalancer avec le fait que les données de l’INSEE ne montrent sur 2021 aucune différence significative de mortalité avec les années précédentes sur les <60ans.
    Cela n'empêche pas les tous les autres effets secondaires évidemment, mais du point de vue des décès à court terme l'impact semble limité (c'est déjà ça).

    Un autre point que je vois souvent passer : les statistiques Euromomo mettent en évidence une surmortalité globale en 2021 sur la tranche d'âge 15-64 ans, mais quand on regarde le détail par pays l'ensemble de cette surmortalité est très marquée uniquement en Angleterre durant les pics de Covid, et de nombreux autres pays seraient plutôt en sous-mortalité en 2021. ça ne me parait pas compatible avec des vaccins dont les effets mortels devraient se voir partout.

    Il y a toujours l'hypothèse que les données de mortalité ne soient pas justes, mais ça me parait un peu gros…

    Au plaisir d'en discuter

    • moi je vois les gens tomber autour de moi. j’en suis à 4 (et je suis plutôt du style ours dans sa tanière avec peu de vie sociale hors les rencontres entre résistants ou les gens voient aussi des gens crever et d’autres esquintés).

      donc je ne sais pas pourquoi il n’y a pas de surmortalité, dans notre village, normalement c’est un vieux mort par an (et pas tous les ans) pour 2021 nous en sommes à 3 “jeunes” en plus du vieux.

      comme dit raoult je ne peux discuter que de ce que je vois.

  20. Bonjour et merci pour l’article.
    On entend souvent dire dans nos rangs que ces “vaccins” anti-covid ont beaucoup plus d’effets secondaires que tous les autres utilisés précédemment. Je veux bien le croire en valeur absolue, mais rapporté au nombre de doses injectées, ça donne quoi pour les anciens vaccins, en particulier pour ceux qui ont été retiré après avoir constaté les effets secondaires graves ? Il faudrait comparer les morts ou effets graves “par million de dose”.

    • @PC81

      ouais… c’est pas grave 100 000 morts… car on a fait des triples injections (bientôt quadruples) aux gens.. donc ramené à l’injection c’est si grave.

      il ne faut pas le faire par dose injecté, mais par personne injecté.

    • Vos allez , comme je viens de le faire sur le site deVAERS qui recense les effets secondaires aux usa
      Vous cherchez les data des effets ” serious ” et hospitalisés. de tous les vaccins depuis le début possible 1990(all years)
      Et arrive la liste des vaccins et nbre d’effets secondaires graves
      covid 19 (en 2021 seulement donc):
      54 809
      Sur un total, pour tous les vaccins donc 32 ans de….124 616
      C’est éclairant.
      1 an de vacc covid donne 50% de 32 ans pour la totalité des vaccins

    • Merci à tous pour vos réponses, spécialement à SW pour le lien Twitter, où l’image 6/n est très parlante : données VAERS :
      – vaccins grippe sur 4 ans = 0,11 morts/million de doses
      – “vaccins” covid 1 an = 15 morts /million soit 130 fois plus…
      Pour les effets graves, le ratio n’est “que” de 50 et est à 25 pour les cas déclarés.
      Je pense que ces ratios s’affranchissent du problème de sous-déclaration, qui doit être le même pour la grippe et pour le covid.
      J’abuse : quels sont les chiffres pour les vaccins qui ont fini par être arrêtés car jugés trop dangereux ?

  21. Bonjour
    Merci pour votre article. Il y a une petite coquille avec les chiffres de la GB. Une fois 1813 et une fois 1913. Calcul opéré avec 1913 mais est-ce vraiment le bon nombre?
    Bien à vous

    • J’ai réadditionné les 4 chiffres donnés par le lien (les décès sont tout en bas de page), c’est bien 1 913, j’ai donc corrigé le 1813 (touche d’à côté). Merci d’avoir relevé cette petite coquille.

    • Il suffirait de demander les chiffres des entreprises funéraires, 2 mois après le début des vaccinations,, simple et indiscutable

  22. D’après les chiffres des assureurs US, j’arrivais à près de 9x en sous-déclaration.
    Alors 10x c’est bien possible avec les cancers et autres pathologies.

    • N’oublions pas que une personne vaccinée =entre 2 et 4 doses.
      Mettons 2,5
      Pour avoir le nombre de morts.. myocardites etc .par millions de personnes vaccinées, il faut diviser le nombre de doses par 2,5( ou multiplier le nombre d’elket par million de doses par 2, 5)
      215 000 décès pour environ 10 milliards de doses soit 215 000 décès pour environ
      4 milliards de vaccinés soit 0,0054% de vaccinés meurent du vaccin.

  23. Il y a aussi des femmes ménopausées depuis 3 ans qui sont à nouveau réglées : ma soeur, vaccinée par obligation professionnelle.
    Donc le vaccin perturbe fortement le système hormonal et/ou veineux. Difficile de croire que cela n’aura aucun impact sur la génétique, la fertilité… on aurait du limiter ce satané vaccin au plus de 60 ans ou au moins, principe de précaution en dispenser les personnes qui n’ont pas fini leur projet de reproduction. Mais non, on a dit qu’on devait tous obéir sans faille, à celui qui n’a pas d’enfant et qui décide tout, tout seul, protégé par un secret défense sur 50 ans.

    • “Mais non, on a dit qu’on devait tous obéir sans faille, à celui qui n’a pas d’enfant et qui décide tout, tout seul, protégé par un secret défense sur 50 ans”

      Vous parlez bien de l’emmerdeur élyséen que des mougeons (probablement majoritairement âgés ou alors “intéressés”) vont réélire. ?

      Nos pratiques électorales présidentielles en particulier sont insensées. Elles ne permettent pas de désigner le plus grand commun rassembleur, mais le moins petit non commun diviseur

      Mais peut-être vous faut-il commencer par prendre connaissance des théorèmes, de circonstance, de Condorcet, Arrow, Gibbard-Satterthwaite, et également d’Hyland.

  24. Une étude qui pourrait confirmer le problème potentiel des vaccins, c’est de faire comme Le Monde comparer la mortalité 2018-2019-2020-2021 par tranche d’âge / 1000 habitants, en utilisant les ciffres de l’Insee (indiscutable ceux-là). Idem pour les pathologies ciblées : gillain-barré sur les 4 années qui précédent par tranche d’âge, myocardite par tranche d’âge.
    Cela permettrait de confirmer, si oui ou non, les vaccins augmentent la mortalité des moins de 60 ans, ceux pour qui le bénéfice-risque est contestable. Le vaccin étant attribué à des personnes saines, n’étant pas une thérapie, il ne saurait être acceptable qu’on en meure ou qu’attrape de grosses pathologies handicapantes.

    • Il pourrait aussi être possible, pour tous les vaccinés morts, de voir combien de jour après le vaccin ils sont morts. On peut supposer qu’il devrait y avoir equi-probabilité de ce nombre, et que donc si des nombres se détachent, c’est le vaccin. Non?

  25. enfin des fake news, comme vous dites ‘ça se saurait” tout comme le nuage de Tchernobyl, ou ce fichu pangolin…
    La 1ère idée qui m’est venue au déploiement des injections, ils commencent par les “vieux” si problèmes, ça passera normal, ils sont “vieux”… Les études ont été réalisées sur sujets sains et moins de 75 ans… Depuis de vraies études indépendantes sont sorties.
    Quelle tristesse, combien de temps les gens vont se laisser faire ??

  26. Par mes sources, il a été calculé que les décès après-vaxxx seraient bien de 200 000 personnes environ, mais par continent ! Cependant je ne peux relayer cette info qui me fera étiqueter comme site complotiste qui relaye des fake-news…
    Oups ! C’est déjà fait…

    Je l’intègre dans une nouvelle publication de ce jour, et la positionne sous ma dernière publication de Fake-News ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2022/01/09/paranosassocies-production-lremmerdeur-presentent-larmeedecons-sortie-nationale-prevue-le-samedi-15-janvier-2022/

    JBL

    • Par ailleurs je me permets de vous rappeler que R71 a traduit le CHAPITRE 4 du livre dynamite de RFK Jr ► https://resistance71.wordpress.com/2022/01/07/le-veritable-anthony-fauci-bill-gates-big-pharma-et-la-guerre-globale-contre-la-democratie-et-la-sante-publique-robert-f-kennedy-jr-chapitre-4/

      Que j’aie entièrement relu et placer dans le document PDF que je prépare et que vous pourrez ainsi lire, télécharger, imprimer et diffuser, partager librement et gratuitement bien sûr ► https://jbl1960blog.wordpress.com/les-pdfs-realises-par-jbl1960/ malgré la censure qui est encore monter d’un cran comme chaque début d’année (accès restreint ou carrément déréférencement de nos blogs des MdR…).

      Je voudrais réaliser un TRACT-PDF R/V justement qu’avec les derniers tableaux des chiffres OFFICIELS des décès et des effets indésirables du site EUDRAVIGILANCE / ANSM pour la France / VAERS ce pour claquer le museau aux co(n)vidiens.

      La pharmacie (toujours la même) du village le plus proche ayant carrément dit devant mon fils qu’elle en avait marre des non-vaxxinés qui n’ont AUCUN argument valable et que si cela ne tenait qu’à elle, elle les laisserait sur le parking et donc leur interdirait purement et simplement l’entrée de sa pharmacie… Et je précise que la Maison de Santé de ce village, dès janvier 2021 a stoppé la vaxxination après 1 décès du à l’ASTRAZENICA !

      Enfin, après les déclarations du presque anarcho-libertaire Michel Édouard Leclerc (ce sont ces mots, vous pouvez vérifier), le Leclerc de Jonzac, le plus proche a ouvert un point de vaccination anticovid.

      Voilà, voilà, voilà…

    • Kirsh 6/01/2022 : https://stevekirsch-substack-com.translate.goog/p/icymi-cdc-just-published-a-paper?_x_tr_sl=auto&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr https://stevekirsch.substack.com/p/icymi-cdc-just-published-a-paper
      ICYMI : le CDC vient de publier un article qui admet que le VAERS est sous-estimé d’au moins 6,5 fois
      C’était facile à manquer car cela n’a pas été spécifiquement appelé, mais un article du CDC publié il y a une semaine a confirmé (une fois de plus) que le VAERS est très sous-déclaré, même lorsque les gens sont invités à le signaler par le HHS…
      Pour savoir comment le facteur de sous-déclaration du VAERS est calculé à l’aide de très grands nombres, voir Comment vérifier par vous-même que plus de 150 000 Américains ont été tués par les vaccins COVID qui vous guide tout au long du processus et vous montre que le VAERS est probablement sous-déclaré d’au moins un facteur de 41…

      • 6,5 fois, c’est bien dans la fourchette dont je parle. Mais si on multiplie les chiffres officiels par 6,5, et même si ensuite on estime qu’un décès sur 2 est hors de cause, on reste dans des chiffres incroyables (mais vrais ?)

          • Ls chiffres donnés par les assureurs US sont implacables, surtout pour les jeunes.
            On est bien dans l’ordre de 10 fois.
            Après 6x, 9x, 10xx ou 11x, c’est possible.

  27. Mort du président européen?:le bulletin est, on ne peut plus,explicite.Les décès à moins de 70 ans?:,jamais aussi nombreux,c’est ce que je constate dans mes petits villages autour de chez moi depuis 5 à 6 mois mais je suis Complotiste et ce soir , notre Président nous règlera notre compte à nous les colporteurs de False News!

    • mon voisin pas complotiste pour un sous, en dehors de toute polémique, super mainstream m’a dit la même chose : tu ne trouves pas qu’on meurt vachement dans les petits villages ?

      on en est à 4 chez nous (dont 3 sans aucune raisons autres que le vaccin) pour 150 habitants, le plus jeune ayant 62 ans.

  28. Quel cauchemar! Très belle manière d’écrire cet article, merci.
    Pour ceux et celles qui comprennent l’anglais: Mike Yeadon donne des précisions qui font froid dans le dos, ainsi qu’une explication de tout ce qu’il y a derrière. De la science fiction.
    https://odysee.com/@Corona-Investigative-Committee:5/Mike-Session-86-en:0
    J’encourage toutes les personnes qui comprennent l’anglais ou l’allemand à aller sur le site de Corona-Ausschuss et de visionner les interviews faites avec des personnalités du monde entier: 2020tube.de (cf. commission d’enquête de l’avocat Reiner Füllmich de la commission d’enquête privée “Stiftung Corona Ausschuss”)

  29. Bonjour et merci pour vos travaux qui sont à relayer le plus largement dans les réseaux sociaux.
    Concernant le positionnement de Raoult nous sommes loin de la sagesse qui consiste “de ne rien dire et de rester tranquillement assis au bord de la rivière” car ses prises des positions pour une vaccination obligatoire des soignants, son refus de considérer la création artificielle du covid et la mortalité des injections et effets secondaires graves des injections ARNm contredisent les propos de Montagnier, Henrion Caude, Malone dont ces derniers (et bien d’autres) sont, contrairement à lui, des spécialistes dans le domaine de la génétique. Raoult affirme que le terme “vaccin” la bonne définition de ses injections expérimentales à abonnement indéfinis. Mais Raoult qui a sauvé des vies en soignant avec un traitement reste bien silencieux (ou au bord de la rivière) concernant les chiffres officiels (VAERS, EMA ou ANSM) de décès et effets secondaires qui ne sont que la pointe de l’iceberg du fait de la sous déclaration et qui ne sont pas loin dépasser (si ce n’est pas le cas) le nombre de décès dus au covid. Il faudrait que Raoult, sur ce sujet extrêmement important, plonge dans la rivière à moins que son silence ne soit son approbation à ce qu’il n’y ait de problème sanitaire sur les conséquences de ses injections….

    • Le raoult est coincé… il ne peut pas dire c’est pas bien, parce qu’il emporterait avec lui tout le mythe vaccinal. et comme il est un vaccinolatre…
      Ce que j’ai juste à dire autour de moi est : est-ce que vous pensez que tous ces bouffons que nous voyons au grand jour était différents avant le 1er janvier 2020 ? il suffit alors de laisser les gens faire les rapprochements avec ce qu’ils ont vécu… tous les hasards qu’ils ont connus… et la médecine prend chère.

      • Un ultra vaccinolâtre toujours toujours membre éminent de l’ « Église du Sacro-Saint Vaccin Miraculeux, Indispensable et Irremplaçable » dont ce triste sire de Louis Pasteur à la réputation usurpée est le Prophète, sinon le dieu
        Alors que NON, NON, NON ce ne sont pas les vaccins qui ont fait disparaître les épidémies ce que notre hôte devrait savoir.

        La revue “L’impatient” le démontrait déjà en 1978

    • Raoult sauf erreur de la part n’a jamais été pour la vaccination obligatoire des soignants pour le covid. Sous la pression il a parle un moment de vaccination ” systématique ” ce qui est différent.

      • Oui il a mentionné la vaccination pour le personnel soignant et les personnes fragiles, mais non je me taperai pas a nouveau ses vidéos pour vous le prouver…

          • Sa formule – je me la rappelle : j’invite (ou j’appelle ?) les soignants concernés « à se rapprocher de leur centre de vaccination.»
            Suffisamment alambiquée, je trouve, et dénuée de conviction, comme pour bien faire entendre que, la prononçant, il ne faisait que répercuter un ordre supérieur

  30. @zola,,,pour info à petite échelle , sur votre dernier point….Mon cardiologue, à qui j’ai envoyé des mails au sujet de ces pbs de myocardies et pericardies, m’à dit que ça n’était pas très grave, qu’il valait mieux ça que de finir en réa…que les vaxx arn étaient supers.. vous voyez le genre..
    et compte tenu de mes pbs cardiaques et atcd, un autre cardio m’ à recommandé l’inverse, donc de ne pas me faire injecter…
    Sont super les cardios,…ça m’avance bien…

    • Faites donc un essai en double double aveugles : un ventricule avec le vaccin, l’autre avec le placebo, et un cardiologue au courant et l’autre pas ! 😉

    • Gérard Maudrux l’a dit à maintes reprises : le myocarde ne se régénère pas. Dans le cas d’un déficit de 10%, quelles en seront les conséquences d’ici quelques années?

      • pour moi c’est le dc sans aucun doute !!!
        mais les cardios sont spéciaux, pour en avoir consultés qq uns , pour avis, c’est comme les diabétologues apparemment; y a un pas un qui dit la même chose, prescrit la même chose, diagnostique la même chose..un dit faites un test d’effort, un autre non surtout pas en ce moment, trop tôt…
        donc bon…avec le covid et les injections par dessus…

    • Très intéressant !
      A visionner, c’est pas long !
      L’avantage du vaccin sur la Covid, c’est que le passage à l’hôpital, si vous avez le temps d’y arriver, est beaucoup plus court.
      L’inconvénient, c’est que la famille à moins le temps de se préparer à votre disparition et qu’elle va devoir s’inquiéter pour tous ses membres vaccinés !

  31. Bonjour,
    Vous parlez des effets secondaires du vax tin mais je n’ai pas encore lu les effets secondaires sur les règles des jeunes filles avec fortes hémorragies qui durent plusieurs semaines…
    Que deviendra lorsqu’elles seront enceintes dans quelques années ?
    Bien sûr quand on propose au Gynéco de faire une déclaration d’effets indésirables, la réponse est toujours la même “mais ce n’est pas grave et cela va s’arrêter bientôt” sauf que les règles hémorragiques continuent sans discontinuer…

    • Cela fait partie de tous ces troubles qui pourraient poser problème sur le long terme, et qui jusqu’à maintenant nécessitait des années avant de valider un vaccin (toujours pas validés d’ailleurs !). Persuadé que ces troubles, ne sont pas aussi anodin, loin de là. Stérilités, endométrioses, cancers,… ? Nul ne le sait aujourd’hui, et le facteur risque est ignoré.
      Pour la Thalidomide, il a fallu des années pour découvrir l’ampleur du désastre, les leçons du passé ne servent malheureusement à rien.

      • Et pour le distilbène on en est encore à mesurer les effets sur la 3e génération… en attendant de pouvoir le faire sur la 4eme dans vingt ans si celles de la 3e ne meurent pas de myocardite avant ?

      • @zola…

        Vous réalisé, n’est-ce pas, que la “médecine” ne fait pas naufrage seulement depuis janvier 2020, mais que c’est le radeau de la méduse depuis toujours ?

        du coup pour les autres vaccins, les antivax sont complotistes ou pas?

      • Macron à déclaré aujourdhui que l’endomètriose était un problème de société !
        Aurait-il des info que nous n’avons pas?

    • Il y aurait aussi des femmes jeunes qui cessent d’avoir leurs règles. Est-ce que cela veut dire qu’elles n’ont plus d’ovules fonctionnels ? a-t-on fait des recherches dans ce sens ?

  32. Madame Ratignier Carbonelle se pare d un titre de docteur en Immunog hématologie. Je ne connais pas ce titre. Est elle médecin ? Pharmacien ?

      • Qu’est-ce à dire, libérer ou museler sa parole ?
        https://lactudissidente.com/la-directrice-generale-de-l-ansm-balance-tout/
        Le 1er décembre 2021, le Sénat auditionnait la directrice générale et la directrice de la surveillance de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé sur les traitements et la pharmacovigilance sur les vaccins.
        Christelle Ratignier-Carbonneil, directrice générale de l’ANSM, a avoué l’explosion des déclarations d’effets indésirables concernant les injections seules tout en reconnaissant une sous-déclaration. « On le sait, il y a une sous-déclaration en pharmacovigilance. À la mi-novembre, nous sommes à plus de 110000 déclarations d’effets indésirables. En une année normale, nous sommes autour de 45000 événements indésirables qui sont enregistrés dans la base nationale de vigilance, tous médicaments confondus. », a-t-elle annoncé.

      • À propos des règles deuxième injection 14 ans règles de juin à décembre sans discontinuer anémie !! Normal supplément de fer !! Normal réponde du médecin traitant cela arrive
        2 Eme cas deuxième injection plus de règle depuis !! Pas de déclaration par le médecin non plus
        Voyons bien qu il y a une sous déclaration des effets secondaires alors le mieux reste les anglais qui restent honnêtes qd même et peut-être plus rigoureux ? Sauf pour hydroxy et le lancet!!
        Difficile ce moment mr Zola c pour qd la descente du pic?

  33. Un de plus ? Décès du Président du Parlement Européen : https://actu.orange.fr/monde/le-president-du-parlement-europeen-david-sassoli-est-mort-CNT000001IuqEL/photos/le-president-du-parlement-europeen-david-sassoli-le-9-decembre-2021-a-paris-bc3c9faf0c1161f9bd314fb67d321f2f.html
    C’est fou le nombre de nouvelles maladies apparues avec le covid et les vaccins. Décédé “en raison d’une complication grave due à un dysfonctionnement du système immunitaire”. Commentaire très bizarre.
    200 001 ou 400 001 ?

    • En résumé, l’injection n’a aucun effet sur la maladie…
      Par contre sur le patient, effet mortifère garanti : voir la vidéo du Prof. Patrick Meyer plus haut !

  34. je connais de nombreux cas de morts du vaxxtoxx , déclarés morts covid , dont un médecin généraliste de Dijon , 57 ans environ , mort 15 jours après la deuxième dose , classé mort d’infarctus , le père d’une cliente , diabétique , 53 ans , décédé 15 jours après le vtoxx , et déclaré mort de complications diabétiques , une personne de 68 ans , morte 3 semaines environ après le vtoxx , déclarée morte de pneumonie, une personne âgée de 92 ans , morte quelque temps après le vtoxx , déclarée à la famille par l’hôpital”’ défaillance générale due à une grande vieillesse” etc

  35. Dernières statistiques disponibles sur le site de la pharmacovigilance européenne :
    https://dap.ema.europa.eu/analytics/saw.dll?PortalPages
    Au total, la dernière fois que j’ai regardé, (c’est fastidieux, mais…) 29_934 enregistrements de décès suite aux quatre vaccins covid suivis – sans compter les autres conséquences (725_000 signalements, quand même).

    Et ce chiffre est notoirement sous-estimé, parce que tous les effets secondaires ne sont pas systématiquement signalés (ou carrément interdits comme cet été en France). Il n’y a qu’à voir le taux de réponse, 22% des enregistrements proviennent des Pays-Bas, qui ne représentent que 2.34% de la population européenne.
    Autrement dit, si tout le monde signalait comme aux Pays-Bas, au prorata on aurait quelques 290_000 morts signalés en Europe et quelques 31 millions de signalement d’effets indésirables au vaccin. Au bas mot, parce que les Pays-Bas ne signalent pas tous leur cas non plus.

    On comprend mieux le commentaire des soignants expliquant qu’ils sont effectivement saturés, mais pas par le covid. Probablement par les effets secondaires, donc.

    Vous reprendrez bien une dose?

    En fait, sur la même période, le covid n’a fait que 616_000 morts. Enfin, plutôt, un demi-million de morts sont morts “avec le covid”, mais comme la consigne officielle est d’enregistrer comme tel tout mort testé positif sauf cause manifestement différente (accident de la route, par exemple?) le total est évidemment sur-estimé par rapport à la dangerosité réelle de cette maladie.
    Et encore, c’est parce que la consigne officielle est de ne pas soigner les gens avec des médicaments simples mais potentiellement efficace : circulez, il n’y a rien à voir, crois au seul seigneur vaccin et tu seras sauvé.

    Grande première dans l’histoire de la médecine, donc, un vaccin qui tue plus sûrement que le virus qu’il est sensé combattre.

    Vous reprendrez bien une dose?

    • Bonjour Biem,
      J’ai trouvé une méthode “presque rapide” de compter les décès déclarés dans EudraVigilance, j’arrive aujourd’hui à un total de 20 165 décès déclarés et enregistrés pour 2021.
      (Comme je l’ai détaillé dans un billet de blog, cette méthode consiste à compter le nombre de patients pour lesquels le mot “fatal” apparaît au moins une fois dans le dossier enregistré. La méthode – fastidieuse – que j’employais jusque-là conduisait à compter plusieurs fois certains décès.)
      Explications détaillées (et fastidieuses) ici : https://blogs.mediapart.fr/enzo-lolo/blog/060821/covid-19-letiquette-fact-checker-est-elle-gage-de-competence
      @Zola, ça ne change pas grand chose à votre raisonnement, et ça rapprocherait davantage les chiffres européens des chiffres des USA

      • Et que ces chiffres américains et européens se rapprochent donne crédit au principe de la simple règle de trois. Peut-être essayer de calculer un nombre par million de vaccinés?

      • Enzo quel boulot pour en venir à votre conclusion imparable :
        “Pour conclure, Mediapart semble avoir fait confiance à un individu qui se présente comme “fact-checker”, mais dont les compétences et la rigueur sont manifestement limitées : pas un des arguments déployés par Fact&furious ne résiste au… fact-checking. ”
        Fact&furious est probablement plus une officine ayant pignon sur rue qu’un individu pour avoir ainsi obtenu la “confiance’ de Mediapart !

      • J’avais essayé d’extraire les “Fatal” dans la colonne K pour les compter, sans succès. On m’avait donné une formule magique, je n’ai pas réussi, et j’ai fait un copié-collé pour transporter la colonne dans Word, cela a planté Word avec les 249 000 lignes (d’ailleurs bloquées depuis des mois, comme si leur tableur ne pouvait enregistrer plus de 249 000 effets secondaires non prévus au départ). Manifestement tout est fait pour ne pas accéder à ces données, afin de ne pas gêner les pays qui ne veulent pas les donner.

        • Effectivement, il faut se débrouiller pour exporter depuis adrreports des fichiers de moins de 249 904 lignes, sinon ils sont tronqués. C’est pourquoi je sélectionne uniquement les cas “serious” ou “not specified”, et pour Pfizer, je sépare en plus homme et femmes en deux fichiers différents.
          Après, c’est bien une formule magique (“grep -ci fatal MonFichier.csv”) tapée dans le logiciel Terminal de mon ordi qui me donne le nombre de lignes ou “fatal” est mentionné dans le fichier…

          • Effectivement pour s’affranchier de la limite de 249 000 lignes sélectionner Serious et/ou extraire par sexe puis concaténer les fichiers obtenus.
            En plus des cas “fatal” je trouve intéressants, aussi, les cas Serious “Not Recovered/Not Resolved”. Hors “fatal” on en est pour l’année 2021 à plus de 226 000!
            Avec un bond sur le mois de décembre, pfizer en ayant comptabilisé 14700 en décembre alors qu’ils en avaient 10400 pour le mois de novembre et que sur les 11 premiers mois ils ont eu une moyenne de 7300 par mois. Même chose pour moderna ils sont passés de 2500 pour novembre à 5900 pour décembre.

          • Je parlais de la base Eudravigilance, qui s’est arrêtée à un peu plus de 249 000 il y a quelques mois, pas d’Excel (j’avais vérifié sur Excel si c’était pareil)

    • Cette base de l’EMA semble faite exprès pour qu’on ne puisse pas faire le total et qu’on discrédite ceux qui ont essayé car on est obligé d’ajouter les décès cause par cause, et on compte en double ceux qui ont plusieurs causes de décès simultanées.
      J’ai toutefois trouvé ceci :
      https://www.ema.europa.eu/en/human-regulatory/overview/public-health-threats/coronavirus-disease-covid-19/treatments-vaccines/vaccines-covid-19/safety-covid-19-vaccines :
      8 076 suspicions de décès déclarées*, qui se décomposent comme suit :
      -Pour le vaccin Pfizer : 5 962 décès au 1er décembre 2021
      – Pour le vaccin Moderna : 588 décès au 9 décembre 2021
      – Pour le vaccin Astra-Zeneca : 1 303 décès au 9 décembre 2021
      – Pour le vaccin Jansen : 223 décès au 9 décembre 2021

      Avec la même règle de 3, on arrive plutôt à “seulement” 129 000 morts au niveau mondial.
      Mais on reste dans les mêmes ordres de grandeur.

      Cependant, on pourra toujours répondre que c’est beaucoup moins que le virus qui aurait fait de l’ordre de 5 millions de morts à l’échelle mondiale je crois.

      En fait, LE critère devrait être le RAPPORT BÉNÉFICES/RISQUES PAR TRANCHES D’ÂGES ET DE COMORBIDITÉS, EN INTÉGRANT AUSSI LE LONG TERME BIEN SÛR.
      Et là je pense qu’on aurait de vraies surprises, par exemple pour les ados sportifs bien sûr, mais pas seulement.

      Ça montrerait probablement que la vaccination générale obligatoire tue statistiquement plus qu’elle ne sauve de gens jeunes et/ou qui ont le mérite d’avoir pris soin de leur santé et/ou qui prennent des précautions pour limiter les risques d’attraper le Covid, sans bien sûr aucun bénéfice pour la collectivité.

      Si jamais vous trouviez des infos là-dessus, je vous en remercierai infiniment !

  36. les parlementaires français se désintéressent totalement des effets secondaires de ces inoculations de produits en phase d’essai et n’ayant qu’une AMM Conditionnelle, pour preuve les débats à l’Assemblée nationale pendant lesquels le venin de certains députés a été au niveau de celui du ministre des solidarités (quelle farce !): https://sott.net/fr39158 c’est à la fois immonde et profondément désespérant.

  37. Une excellente raison dissuade, sans doute, les toubibs de faire des déclarations de pharmacovigilance:

    ils ne sont pas rétribués pour les heures, voire les dizaines d’heures qu’impose chaque procédure complète.

    Ceux qui seraient torturés par cette entorse à leur serment professionnel trouvent le réconfort en injectant dans les vaccinodromes au tarif de 70e l’injection.

    Une injection chaque 4mn (ils ne perdent pas de temps à donner la nécessaire information éclairée), faites le calcul:
    9000e par jour,

    ça engraisse plus que la pharmacovigilance. Non?

      • mouais…

        ils veulent pas se faire chier tout court. C’est comme les dizaines d’heures nécessaires à suivre l’évolution de la science et les nouvelles études indépendantes, pas se faire chier. mais ils TUENT des gens se faisant. Et ils s’en foutent en plus.

        ne pas vouloir déclarer un effet secondaire est punie pénalement, je crois me souvenir. À chaque fois, il faut aller devant le juge. au bout du 3ème, ils obtempéreront.

      • Ça prend 5 minutes. Pour le faire régulièrement. Et tout le monde peut déclarer, même les patients. Ce qui est le cas aux Pays-Bas. C’est pour cela que leur pharmacovigilance est meilleure. N’hésitez pas à y noter vos effets secondaires et à prévenir vos proches. L’objection que j’ai souvent entendue est “mais je n’en sais rien si c’est vraiment lié moi”.
        “Ben ce n’est pas grave, c’est à la pharmacovigilance de faire la part des choses tu sais”. J’ai même une consœur qui a vomi du sang après son propre vaccin et qui a eu du mal à se persuader qu’il fallait le déclarer…

    • Eh beh ! Je veux bien y aller, moi, piquouser des gens toute la journée, à ce tarif !
      Ah dommage, ils voudraient pas de moi, je ne suis pas personnel de santé, bien que je fasse les piqûres à mes chats et ceux de mon entourage, quand nécessaire (en sous-cutané seulement, toutefois). Mais ça paye moins, LOL.

  38. Mon garagiste, en bon provincial autochtone, consulte chaque jour la chronique nécrologique de l’ouest france.
    “Avant y avait JAMAIS de morts en-dessous de 70 ans. Maintenant, c’est tous les jours et même des jeunes”.
    Autant dire quil refuse obstinément de se faire injecter le poison.

    Les courbes de surmortalités toutes causes confondues sur Euromomo.com sont éloquentes. Des dizaines de milliers de morts de plus en 2021 qu’en 2020, toutes synchrones aux démarrages des injections.

  39. Bonjour,
    J’ai trouvé ici : https://4a1b9d73-4c47-4f3b-bb08-e515be8958ca.filesusr.com/ugd/3db409_cf19390c23064abd8ed733f61950d3c0.pdf un document du Israeli people’s committee qui renseigne 557 décès au 23/9/21.
    Au 23/9/21, 14,9 millions de doses faites en Israel selon OurWorldInData.
    Selon la même règle de 3 : 373825 décès pour les 10 milliards de doses.

    Au niveau Eudravigilance (ADR Reports), dans un extract de données au 1/1/22, il y aurait 36267 décès. Pour 1,1 milliards de doses à la même date. Règle de trois : 329700 morts pour 10 milliards de doses.

    Au niveau du VAERS, Etats-Unis, extract de données : 21382 morts le 8/1/22 pour 519,34 millions de doses, soit pour 10 milliards : 411715 décès.

    Les données de doses sont prises sur OurWorldInData, les données de décès via Le Glasen.

  40. Des résultats d’autopsie
    donnent des preuves
    irréfutables du rôle des
    injections à base d’ARNm dans
    les décès post vaccination
    par Sucharit Bhakdi, MD et Arne Burkhardt, MD.
    Ce texte est un résumé écrit des présentations des docteurs
    Bhakdi et Burkhardt lors du symposium Doctors for COVID Ethics
    qui a été diffusé en direct par UKColumn le 10 décembre 2021.
    Les preuves
    Nous présentons ici des preuves scientifiques qui devraient
    provoquer l’arrêt immédiat de l’utilisation des vaccins
    génétiques COVID-19. Nous expliquons d’abord pourquoi ces
    agents ne peuvent pas protéger contre les infections virales.
    Alors qu’aucun effet positif ne peut en être attendu, nous
    montrons que les vaccins peuvent déclencher des processus
    autodestructeurs qui conduisent à des maladies débilitantes et
    à la mort.
    Pourquoi les vaccins ne peuvent pas protéger contre
    l’infection
    Une erreur fondamentale à la base du développement des vaccins
    COVID-19 a été de négliger la distinction fonctionnelle entre
    les deux grandes catégories d’anticorps que le corps produit
    pour se protéger des microbes pathogènes.
    La première catégorie (IgA sécrétoire) est produite par les
    cellules immunitaires (lymphocytes) qui sont situées
    directement sous les muqueuses qui recouvrent les voies
    respiratoires et intestinales. Les anticorps produits par ceslymphocytes sont sécrétés à travers et à la surface des
    muqueuses.
    Ces anticorps sont donc sur place pour rencontrer les virus
    transmis par l’air, et ils peuvent être en mesure d’empêcher
    la liaison virale et l’infection des cellules.
    La deuxième catégorie d’anticorps (IgG et IgA circulants) se
    trouve dans la circulation sanguine. Ces anticorps protègent
    les organes internes de l’organisme contre les agents
    infectieux qui tentent de se propager via la circulation
    sanguine.
    Les vaccins qui sont injectés dans le muscle – c’est-à-dire à
    l’intérieur du corps – n’induiront que des IgG et des IgA
    circulantes, et non des IgA sécrétoires. De tels anticorps ne
    peuvent pas et ne protégeront pas efficacement les muqueuses
    de l’infection par le SRAS-CoV-2. Par conséquent, les
    « percées infectieuses » actuellement observées chez les
    personnes vaccinées ne font que confirmer les défauts de
    conception fondamentaux des vaccins.
    Les mesures d’anticorps dans le sang ne peuvent jamais fournir
    d’informations sur l’état réel de l’immunité contre
    l’infection des voies respiratoires.
    L’incapacité des anticorps induits par le vaccin à prévenir
    les infections par coronavirus a été signalée dans des
    publications scientifiques récentes.
    Les vaccins peuvent déclencher une autodestruction
    Une infection naturelle par le SRAS-CoV-2 (coronavirus) reste,
    chez la plupart des individus, localisée aux voies
    respiratoires. En revanche, les vaccins amènent les cellules
    situées au plus profond de notre organisme à exprimer la
    protéine de pointe virale, ce qui n’était pas prévu par la
    nature. Toute cellule qui exprime cet antigène étranger sera
    attaquée par le système immunitaire, qui fera intervenir à lafois des anticorps IgG et des lymphocytes T cytotoxiques. Cela
    peut se produire dans n’importe quel organe. Nous constatons
    aujourd’hui que le cœur est touché chez de nombreux jeunes, ce
    qui entraîne une myocardite, voire un arrêt cardiaque soudain
    et la mort. Comment et pourquoi de telles tragédies pourraient
    être liés à la vaccination sont restés des conjectures, faute
    de preuves scientifiques. Cette situation est maintenant
    rectifiée.
    Études histopathologiques : les patients
    Des analyses histopathologiques ont été réalisées sur les
    organes de 15 personnes décédées après la vaccination.
    L’âge, le sexe, le carnet de vaccination et le moment du décès
    après l’injection de chaque patient sont indiqués dans le
    tableau de la page suivante. Les points suivants sont de la
    plus haute importance :
    – Avant le décès, seuls 4 des 15 patients avaient été traités
    dans une unité de soins intensifs pendant plus de 2 jours. La
    majorité d’entre eux n’ont pas été hospitalisés et sont
    décédés chez eux (5), dans la rue (1), au travail (1), dans la
    voiture (1) ou dans un service de soins (1). Par conséquent,
    dans la plupart des cas, il est peu probable que
    l’intervention thérapeutique ait influencé de manière
    significative les résultats post-mortem.
    – Pas un seul de ces décès n’a été imputé à la vaccination par
    le coroner ou le procureur général ; cette relation n’a été
    établie que par les résultats de notre autopsie.
    – Les autopsies conventionnelles réalisées en premier lieu
    n’avait pas non plus révélé d’indices évidents d’un rôle
    possible de la vaccination, puisque seul l’aspect
    macroscopique des organes était observé, sans aller dans le
    détail. Dans la plupart des cas, une « insuffisance cardiaque
    rythmogène » a été indiquée comme cause du décès.Mais nos analyses histopathologiques ultérieures ont ensuite
    montré un résultat totalement différent. Voici un résumé des
    résultats fondamentaux.
    Cas / Sexe / Age (années) / Vaccin (injections) / intervalle
    entre le décès et la dernière injection
    1. femme. 82. Moderna (1. et 2.). 37 jours
    2. hommes. 72. Pfizer (1.). 31 jours
    3. femme. 95. Moderna (1. et 2.). 68 jours
    4. femme. 73. Pfizer (1.). inconnu
    5. homme. 54. Janssen (1.). 65 jours
    6. femme. 55. Pfizer (1. et 2.). 11 jours
    7. homme. 56. Pfizer (1. et 2.). 8 jours
    8. homme. 80. Pfizer (1. et 2.). 37 jours
    9. femme. 89. Inconnu (1. et 2.). 6 mois
    10. femme. 81. Inconnu (1. et 2.). inconnu
    11. homme. 64. AstraZeneca (1. et 2.). 7 jours
    12. femme. 71. Pfizer (1. et 2.). 20 jours
    13. homme. 28. AstraZeneca (1.), Pfizer (2.). 4 semaines
    14. homme. 78. Pfizer (1. et 2.). 65 jours
    15. femmes. 60. Pfizer (1.). 23 jours
    Études histopathologiques : résultats
    Des résultats histopathologiques de nature similaire ont été
    détectés dans les organes de 14 des 15 personnes décédées. Les
    organes les plus fréquemment touchés étaient le cœur (14 cas
    sur 15) et le poumon (13 cas sur 15). Des altérations
    pathologiques ont en outre été observées dans le foie (2 cas),
    la glande thyroïde (thyroïdite de Hashimoto, 2 cas), les
    glandes salivaires (syndrome de Sjögren, 2 cas) et le cerveau
    (2 cas).
    Un certain nombre d’aspects saillants ont dominé dans tous les
    tissus affectés de tous les cas :
    1. événements inflammatoires dans les petits vaisseaux
    sanguins (endothéliite), caractérisés par une abondancede lymphocytes T et de cellules endothéliales mortes
    séquestrées dans la paroi du vaisseau ;
    2. l’accumulation périvasculaire extensive de lymphocytes T
    ;
    3. une infiltration lymphocytaire massive de lymphocytes T
    dans les organes ou tissus non lymphatiques
    environnants.
    L’infiltration lymphocytaire est parfois associée à une
    activation lymphocytaire intense et à la formation de
    follicules. Lorsque ces phénomènes étaient présents, ils
    s’accompagnaient généralement d’une destruction tissulaire.
    Cette combinaison de pathologie multifocale, dominée par les
    lymphocytes T, qui reflète clairement le processus d’autoattaque immunologique, est sans précédent. Comme la
    vaccination était le seul dénominateur commun à tous les cas,
    il ne fait aucun doute qu’elle a été le déclencheur de
    l’autodestruction chez ces personnes décédées.
    Conclusion
    L’analyse histopathologique montre des preuves claires d’une
    pathologie de type auto-immune induite par le vaccin dans
    plusieurs organes. Il est évident que l’on doit s’attendre à
    ce qu’une myriade d’événements indésirables dérivant de tels
    processus d’auto-attaque se produise très fréquemment chez
    tous les individus, en particulier après des injections de
    rappel.
    Sans aucun doute, l’injection de vaccins génétiques COVID-19
    met des vies en danger de maladie et de mort. Nous notons que
    tant les vaccins à base d’ARNm que de vecteurs sont
    représentés parmi ces cas, ainsi que les quatre principaux
    fabricants.
    ___________
    Les auteursLe Dr Bhakdi a passé sa vie à pratiquer, enseigner et
    rechercher la microbiologie médicale et les maladies
    infectieuses. Il a présidé l’Institut de microbiologie
    médicale et d’hygiène de l’Université Johannes Gutenberg de
    Mayence, en Allemagne, de 1990 jusqu’à sa retraite en 2012. Il
    a publié plus de 300 articles de recherche dans les domaines
    de l’immunologie, de la bactériologie, de la virologie et de
    la parasitologie. Il a été rédacteur en chef de Medical
    Microbiology and Immunology, l’une des premières revues
    scientifiques de ce domaine, fondée par Robert Koch en 1887.
    Le Dr Arne Burkhardt est un pathologiste qui a enseigné aux
    universités de Hambourg, Berne et Tübingen. Il a été invité
    comme professeur invité/visiteur au Japon (Nihon University),
    aux États-Unis (Brookhaven National Institute), en Europe, en
    Corée, en Suède, en Malaisie et en Turquie. Il a dirigé
    l’Institut de pathologie de Reutlingen pendant 18 ans. Par la
    suite, il a exercé en tant que pathologiste indépendant avec
    des contrats de consultation avec des laboratoires aux ÉtatsUnis. Burkhardt a publié plus de 150 articles dans des revues
    scientifiques allemandes et internationales ainsi que des
    contributions à des manuels en allemand, en anglais et en
    japonais. Pendant de nombreuses années, il a audité et
    certifié des instituts de pathologie en Allemagne.
    source : https://doctors4covidethics.org
    traduction Wayan, relu par Hervé
    via https://lesakerfrancophone.fr

    • Bien vu Lulu! Je crois que dans l’abjection beaucoup de “médecins”, de “scientifiques” s’enfoncent. La corruption atteint des niveaux stratosphériques et ces gens-là qui ont mis le doigt dans l’engrenage même si ils prennent conscience de toute cette s…….e ne peuvent plus faire marche arrière. Je pense qu’ils ont simplement la trouille de leurs maîtres et corrupteurs.

      • …et autant des juges si la vérité éclate !
        Ils sont cuits, ils ne peuvent plus compter que sur leur grand nombre pour que les plus “passifs” s’en tirent avec un simple blâme, comme toute l’administration pétainiste après la victoire !

    • Ok, mais quelle a été la réponse donnée (par les autorités médicales) à la suite du “Symposium Doctors for COVID Ethics” ??
      Il semblerait qu’aucun compte de cette intervention n’ait été tenu , par qui que ce soit….

  41. Cours d’anglais contemporain, de mathématiques, de linguistique et sociologie, cours de logique, cours de français. Merci Monsieur Zola.
    De profundis pour tous ces morts.

  42. Merci monsieur Zola pour ces éléments et Bravo, car il faut du courage pour aborder publiquement ce sujet aujourd’hui en France
    Alors que le ministre de la santé publique nie la présence d’un problème lié à la toxicité de ces injections, n’hésitant pas à mentir froidement devant la représentation nationale en affirmant l’inexistence de décès causés par les injections de manière “avérée”.
    D’autre part, il a été évoqué plusieurs fois ici que les décès et effets indésirables graves signalés aux Pays-Bas depuis le debut de 2021 représenteraient les deux tiers de tous ceux remontés dans la statistique européenne (base Eudravigilance).
    Pouvez-vous confirmer ou infirmer ce point ?

    • On peut confirmer une chose : tout le monde sous estime, cache, à des degrés divers. Quand il y en a trop, c’est plus difficile à cacher.

  43. @Zola
    Oui, bravo ! Ce billet, je l’attendais depuis le mois de juillet 2021, quand notre ami Gérard Maudrux nous l’a annoncé, quelques jours avant de jeter l’éponge – ce que je comprends parfaitement, dans un monde devenu fou où je n’aurai bientôt plus le droit de rien alors que je n’ai violé aucune loi. (Deux crétins, dans une tribune, proposent (entre autres folies) des poursuites contre les non-vaccinés qui ont contaminé quelqu’un. Croient-ils, ces andouilles, que la protéine Spike laisse une adresse et un numéro de téléphone ?)
    Mais pouvez-vous, cher Zola, m’expliquer quelque chose ? Alors qu’un homme comme vous, ou comme le professeur Perronne, regarde la réalité en face, comme se fait-il que Didier Raoult s’empêtre dans son refus obstiné de seulement envisager la toxicité des injections à ARNm ? En agissant ainsi, il se condamne à tourner en rond (des déclarations fracassantes suivies de… rien, un peu à la manière d’un Emmanuel Todd) et nous contraint à monter au front en chaussettes. Je sais que beaucoup, ici, détestent qu’on critique cet homme. Pour l’avoir défendu un peu partout, je peux comprendre, mais il y a des limites. Car la farce, déjà pas très drôle au début, tourne au tragique. Parce qu’il y a de vraies victimes de la maladie (qui auraient pu être en partie évitées, l’IHU l’a démontré) mais aussi à cause de l’abjection, et je pèse mes mots, de certains médecins et soignants. Profiter de l’inévitable phase de “marchandage” par laquelle passe tout être humain face à sa mort prochaine pour vendre ses salades, c’est se vautrer dans l’ignominie.
    Il faudrait, sur ce sujet-là aussi, que nous donnions tous de la voix.

    • @Roubachoff
      Chacun joue son rôle de sa place et à sa manière ?
      et puis le style kamikaze a montré ses limites Dans une prescription il y a une variation des prises et des médicaments en fonction du temps.

    • @ Roubachoff (et autres intéressés par la question vaccinale)
      Vous avez raison : Raoult est on ne peut plus obscur concernant la vaccination. Son dernier livre, LA VERITE SUR LES VACCINS (Poche 2021), est vraiment très faible : bavard, mauvaise foi, peu ou pas scientifique. De plus il y s’y autorise des arguments d’autorités qui n’ont pas leur places dans une telle controverse, et, finalement, il y fait preuve d’une grande lâcheté politique …
      Cette lecture me fut déprimante !
      Il y a deux Raoult : celui du soin classique (et que l’on remercie) et celui de la vaccination (soin dit “préventif”) ; et quoi qu’il en dise il est PRO-VACCIN. Il n’a pas d’attitude scientifique, mais politico-commerciale. C’est incontestable !

      • Encore faudrait-il différencier les vaccins, leurs technologies , leur fréquence d’injection, leurs objectifs…parler comme ça de vaccin et vaccination, comme si tous se ressemblaient, me parait débile…mais je suis pas scientifique…

      • @Masquarenc

        je crois que vous vous trompez. C’est ce que tous les vaccinolatres affirment afin de noyer le poisson. Il y a 2 niveau de lecture. Le niveau individuel et le niveau général. Par exemple lorsqu’on dit la voiture pollue, qui se permet de dire : attention il faut regarder voiture par voiture ? seulement les vendeurs de voitures et les fans de voitures…

        LA vaccination en population général est une hérésie qui n’est mise en place que parce que les lobby vaccinaux et les médecins qui suivent comme des chiens : comme cela se passe actuellement pour le covid. Avec les même mécanismes, les même ressorts, les même entreprises, les même corrompus et les même falsifications. AUCUN vaccin n’est justifié en population général. Le plus drôle étant la “posologie”. Les rappels se font au doigt mouillé, pas de rappel, puis un puis zéro ou 3, puis 2, puis 3 non 2 .. non plus ce vaccin et puis si en fait…
        On pourrait les prendre un par un (et c’est le piège tendu) car il faudrait se battre pied à pied pour chaque vaccin et on finirait par arriver à un PAT. Avant de parler vaccin, il faut parler épidémie…

        Où sont les données de santé publique concernant chacune des maladies des 11 vaccins obligatoires ? et de ceux “recommandées”. N’est-ce pas là la manière scientifique de faire ? on OBSERVE (et donc on a des données…) avant toutes choses ? mais que pouic…

        C’est la même merde dans tous les secteurs de la médecine. Et là cela tue plein de gens et on le voit… mais comme il meurt 600 000 personnes par an en france… qui peut dire que dans ces 600 000, il n’y en a pas 50 000 évitables ? et qui sont morts à cause du médecin ?

    • les 2 crétins en question sont loin d’être des imbéciles involontaires car incultes, l’un est un avocat lié à LAREM (https://www.senat-enmarche-paris.fr/benjamin-fellous); l ‘autre est professeur de médecine et est lié paraît-il au chouchou d’un des membres du conseil scientifique par ailleurs très actif sur les réseaux sociaux contre Raoult et qui a “eu la peau” de Perronne au plus grand bonheur de Martin Hirsch. Leur tribune étant publiée par un média dont le propriétaire est très proche du pouvoir, on ne peut qu’en conclure que ces deux bons citoyens sont les petites mains d’une propagande assez hideuse. https://www.leparisien.fr/societe/la-loi-doit-sanctionner-ceux-qui-refusent-le-vaccin-et-transmettent-le-virus-lappel-dun-medecin-et-dun-avocat-09-01-2022-EKGP7O5ZY5AT3N52OB45XLCGEQ.php

      • Je n’ai jamais pu établir un lien de parenté entre le Pr. David Smadja et le minable larbin du Pr. Yapasazadargent, Nathan Pfeiffer-Smajda, qui avait pour role de “décrédibiliser” Christian Perronne. Quelqu’un en saurait-il plus?

    • Chacun a ses contraintes, et est parfois obligé de composer pour qu’au moins une partie de ses messages passent, et ne soient pas rejetés en bloc. C’est une forme de sagesse à la Confucius : ne dis rien, assieds-toi tranquillement au bord de la rivière, un jour tu verras passer le corps de tes ennemis.
      BAF a raison, le kamikaze, c’est one shot.

      • Confucius, c’est intéressant , mais pour l’heure, c’est essentiellement les corps de nos amis que l’on voit passer …. Certaines tyrannies ont pu perdurer durant des siècles, malgré qu’elles soient “localisées”, géographiquement parlant. Celle-ci ,qui est en train de s’installer à grand fracas, semble recouvrir de son manteau la planète entière … La station assise “au bord de la rivière” risque donc fort de nous faire prendre racine….

      • Bonjour et merci pour vos travaux qui sont à relayer le plus largement dans les réseaux sociaux.
        Concernant le positionnement de Raoult nous sommes loin de la sagesse qui consiste “de ne rien dire et de rester tranquillement assis au bord de la rivière” car ses prises des positions pour une vaccination obligatoire des soignants, son refus de considérer la création artificielle du covid et la mortalité des injections et effets secondaires graves des injections ARNm contredisent les propos de Montagnier, Henrion Caude, Malone dont ces derniers (et bien d’autres) sont, contrairement à lui, des spécialistes dans le domaine de la génétique. Raoult affirme que le terme “vaccin” la bonne définition de ses injections expérimentales à abonnement indéfinis. Mais Raoult qui a sauvé des vies en soignant avec un traitement reste bien silencieux (ou au bord de la rivière) concernant les chiffres officiels (VAERS, EMA ou ANSM) de décès et effets secondaires qui ne sont que la pointe de l’iceberg du fait de la sous déclaration et qui ne sont pas loin dépasser (si ce n’est pas le cas) le nombre de décès dus au covid. Il faudrait que Raoult, sur ce sujet extrêmement important, plonge dans la rivière à moins que son silence ne soit son approbation à ce qu’il n’y ait de problème sanitaire sur les conséquences de ses injections….

        • A chacun sa faiblesse. Le sinophile Raoult est en dissonance cognitive concernant le role de la Chine dans toute cette histoire. Côté US, des preuve irréfutables démontrent l’origine “Gain of function” des SARS-COV 1&2, développés conjointement entre Wuhan et Chapel Hill sous Fauci et Peter Daszak depuis plus de 15 ans. Quant aux traitements, il n’a rien inventé et des documents miltaires de DARPA semblent encore prouver que l’ivermectine, l’HCQ et l’interferon étaient des “antidotes” connus dès mars 2020 et que cette information devait être réfutée à tout prix, Le grand Didi a ses limites et ses préjugés aussi. Même Perronne a mis du temps avant de comprendre la vraie nature mondiale du compot plandémique.