116

Vague, fais-moi peur !

Les autorités ne manquent pas une occasion de tenter de ré-insuffler la peur dans la population, en brandissant des chiffres et des adjectifs bien choisis. Ainsi, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, nous parle d’une « 5ème vague qui démarre de façon fulgurante », et Catherine Hill nous culpabilise : «  Apparemment, 45 morts par jour, tout le monde s’en fiche complètement, ça ne dérange personne, finalement ».

Pourtant, si on regarde les chiffres officiels, on peut se demander s’il se passe en ce moment quelque chose de grave, ou même de simplement inquiétant.

Commençons par rappeler une vérité, que peu de gens connaissent, apparemment : chaque jour, des gens meurent en France. Et, chose incroyable, ça a commencé avant le printemps 2020 ! Combien de gens meurent ? Cela dépend des saisons : on compte généralement entre 1500 et 2000 décès par jour en France, avec des pics hivernaux qui peuvent monter au-delà.

Ce graphique montre le nombre de décès quotidiens enregistrés par l’INSEE sur les années 2015 à 2019 :

On observe chaque hiver une augmentation du nombre de décès quotidiens.

Et cela surprendra beaucoup de gens : la grande majorité des personnes qui décèdent sont âgées. Par exemple, parmi les 601 000 personnes décédées en 2015 en France, plus de 345 000 étaient nées avant 1935, plus de 447 000 avant 1945, et seules 71 000 étaient nées après 1955.

Une sorte de forme classique se répétant chaque année avec une alternance entre creux en été et pics en hiver, on cherchera à établir un nombre moyen de décès « attendus » chaque jour de l’année. La description du calcul est détaillée en fin de ce billet.

Après avoir établi le calcul d’un nombre de décès « attendus » chaque jour, en s’appuyant sur les moyennes quotidiennes de 2015 à 2019 et sur la pyramide des âges de chaque année, traçons la courbe verte des décès attendus, en prenant en compte la pyramide des âges au 1er janvier de 2015 à 2021, et comparons-la aux décès observés.

Pour la période concernée par le Covid-19 , le nombre de décès observés par l’INSEE correspond au sommet de la zone rouge. On a simplement séparé ces décès en deux couleurs : en rouge le nombre de décès « Covid » à l’hôpital quotidiennement rapportés par Santé Publique France (cliquer sur « SYNTHÈSE » pour voir la courbe et télécharger les données), et en bleu, les autres décès.

Zoomons sur les années 2020 et 2021 :

Une année 2020 atypique

En 2020, on observe plusieurs écarts importants entre le nombre de décès « attendus » et le nombre de décès observés :

– les 10 premières semaines de 2020 ont été particulièrement clémentes, avec beaucoup moins de décès qu’attendu.

– deux périodes dépassent largement ce qui était attendu : du 15 mars à fin avril, puis de début octobre à fin décembre 2020.

Pour ces dépassements, les explications proposées dans le débat public divergent : pour les autorités, c’est la preuve de la dangerosité du virus venu de Wuhan, capable de tuer beaucoup de monde et d’induire des taux de mortalité élevés ; pour d’autres, tels Décoder l’Eco, cela s’explique surtout par les mesures de politique sanitaire imposées aux Français, avec notamment l’arrêt des soins pour toutes les infections respiratoires aiguës à partir de mars 2020, y compris lors de l’hiver 2020-2021. On ne creusera pas la question dans ce billet.

Mais en 2021, que se passe-t-il ?

Commençons par examiner une question préalable : jusqu’à quand les données de l’INSEE sont-elles fiables ? Les données les plus récentes sont toujours sous-estimées, en attendant la consolidation par les données non encore reçues. L’exactitude absolue des données n’est atteinte qu’au bout de plusieurs mois, voire plusieurs années ; mais l’ordre de grandeur des données est assez rapidement fiable.

Prenons par exemple les deux jeux de données diffusés par l’INSEE le 17 septembre 2021 et le 19 novembre 2021. Le jeux de données du 17/09 s’arrêtait au 06/09 (aucune donnée ultérieure) et le jeu du 19/11 s’arrête au 08/11.

La mise à jour du 19 novembre modifie-t-elle significativement la publication du 17 septembre ? De nombreuses corrections sont apportées aux données : l’INSEE indique 2109 décès enregistrés le 7 janvier 2021 au lieu de 2108, un décès supplémentaire le 11 janvier etc. Ces corrections sont généralement invisibles sur les courbes : elles ne font varier d’1 % les données fournies le 17 septembre qu’à partir des données du 5 août, c’est-à-dire à partir du dernier mois de données divulguées le 17 septembre. De façon visible à l’œil, les corrections ne touchent que les dix dernier jours de données (la zone entourée en vert.)

Sans prétendre à l’exactitude, en se contentant de l’ordre de grandeur et de la forme générale des courbes, on peut donc considérer les données de l’INSEE comme relativement fiables jusqu’à 15 jours avant les dernières données fournies.

On peut donc estimer que les corrections fournies à l’avenir par l’INSEE ne modifieront de façon visible le graphique qu’à partir de la zone grisée.

Or pour tout ce qui précède cette zone grisée, et où la forme de la courbe (bleue + rouge) est à peu près définitive, l’année 2021 ne manifeste aucun écart important entre les décès « attendus » et les décès observés. Ce que les médias ont appelé « 4ème vague » y est à peine visible, et ne se manifeste pas par une mortalité supérieure à la « normale » :

Cela n’a pas fait taire les discours catastrophistes poussant les pouvoirs publics à prendre de nouvelles mesures restrictives.

Par exemple, revenons à Catherine Hill et à son argument culpabilisant : « Apparemment, 45 morts par jour, tout le monde s’en fiche complètement, ça ne dérange personne, finalement ».
Il serait tout de même utile de lui rappeler qu’environ 1800 personnes meurent chaque jour en novembre, dont généralement plusieurs dizaines à cause d’infections respiratoires aiguës. Le fait que parmi ces 1800 personnes qui meurent chaque jour, 45 aient un diagnostic positif au Covid 19 est-il une bonne boussole pour décider des libertés publiques ?
Quelqu’un demandera-t-il à Catherine Hill si elle se fiche complètement des centaines de morts quotidiennes de cancers liées aux conditions environnementales, à la mal-bouffe, aux conditions de travail dans les entreprises ? Si finalement ça ne la dérange pas, les centaines de morts prématurées liées à la pauvreté et aux conditions de vie insalubres ?
La question se pose d’autant plus que les indicateurs fournis par Santé Publique France (cliquer sur « SYNTHÈSE » pour voir les courbes) ne permettent pas de savoir si une personne est hospitalisée ou décédée à cause du Covid ou à cause d’autre chose tout en ayant été testée positive au Covid. C’est pourtant ces indicateurs que Catherine Hill prend comme unique point de repère.

Et quand bien même il n’y aurait pas ce flou, ses raisonnements sont souvent faibles.
Ex : « S’il y a 2 fois plus de gens qui arrivent en réanimation aujourd’hui qu’il y a 4 ou 5 semaines semaines, c’est inquiétant, c’est une vague » (à 02’30″)

Reprenons ce raisonnement sur les chiffres d’il y a 4 mois, en comparant la moyenne hebdomadaire d’entrées en soins critiques entre début juillet 2021 et 5 semaines plus tard.
Le nombre moyen d’entrées en soins critiques a été multiplié non pas par 2 mais par 7 !

A-t-on alors assisté à une catastrophe incommensurable ? Non : on a appelé ça « 4ème vague », mais les services de soins intensifs n’ont été mis en difficulté à aucun moment, et le nombre quotidien moyen de décès étiquetés « Covid 19 », bien qu’ayant doublé entre début juillet et mi-août 2021, est resté en-dessous de 3% des décès quotidiens survenus en France sur cette période. Cela se voit sur les courbes de Santé Publique France :


Ou, pour faire une moyenne glissante sur 7 jours, tout en distinguant le nombre de décès « Covid » selon la classe d’âge :


(Remarque : deux « pics », qu’on distingue au mois de novembre 2021— dans ce que les médias nomment “5ème vague” — correspondent manifestement à des erreurs de données : en effet, pour plusieurs tranches d’âges, le nombre de décès a été revu à la baisse, après des hausses inhabituelles.)

La 4ème vague d’étiquettes “Covid” a donc brièvement atteint la moyenne de 100 décès par jour en août 2021, à une époque où mouraient environ 1600 personnes par jour en France. Comme depuis le début de la crise du Covid, les décès en-dessous de 50 ans y sont à peu près invisibles.


A aucun moment de cette 4ème vague, le Covid n’a donc justifié d’être propulsé au rang de phénomène majeur digne de faire la Une des médias. Cela n’a pas empêché la mise en place de mesures de surveillance numérique inédites sur la population générale, la suppression arbitraire des revenus de dizaines de milliers de soignants, ni les discours culpabilisants à l’égard de tel ou tel segment de la population.

Aujourd’hui, certes, en écoutant Catherine Hill, Gabriel Attal et bien d’autres, on peut chercher à se faire peur avec la « 5ème vague ». Mais peut-être que cela vaudrait la peine de se demander au préalable à partir de quelle augmentation ça vaut le coup de s’inquiéter. Parce qu’il est un peu délirant de hurler au loup dès que, à l’abord de l’hiver, il y a une hausse du nombre des gens en fin de vie qui meurent de maladies respiratoires en France.
Ci-dessous, voici la projection, sur la base de la moyenne observée entre 2015 et 2019 et de la pyramide des âges au 1er janvier 2021, du nombre de décès attendus entre août et décembre 2021, ainsi que le nombre de décès étiquetés « Covid » constatés dans le fichier SI-VIC.
Si tout se passe comme avant le Covid, le nombre de décès quotidiens (toutes causes confondues) devrait passer en France de 1600 par jour fin août à un peu plus de 2000 par jour fin décembre.

Y a-t-il lieu de considérer le Covid-19 comme la menace principale sur la vie des Français, et comme une justification de quelque mesure liberticide que ce soit ?

__________________________________________________________________________

Description de la méthode de calcul du nombre quotidien de décès attendus

Grâce aux fichiers de l’INSEE et aux pyramides des âges, on peut faire une analyse un peu sophistiquée, en calculant, pour chaque jour entre le 1er janvier 2015 et le 31 décembre 2019, et pour chaque classe d’âge, le taux de décès quotidien.

Ainsi, on a par exemple calculé que le 27 mars 2015, les 62 personnes décédées qui étaient nées en 1930, représentaient 0,01816 % des 341 370 personnes nées en 1930 et vivantes au 1er janvier 2015.

En faisant un même calcul pour les personnes nées en 1931 et décédées le 27 mars 2016, puis pour les personnes nées en 1932 et décédées le 27 mars 2017, pour celles nées en 1933 et décédées le 27 mars 2018 et enfin pour celles nées en 1934 et décédées le 27 mars 2019, on a fait une moyenne de ces taux de mortalité : entre 2015 et 2019, le taux de mortalité observé le 27 mars, parmi les personnes ayant atteint 84 ans au 1er janvier de l’année, a été en moyenne de 0,017627 %.

De façon un peu arbitraire, on a choisi ces 5 années, 2015 à 2019, pour calculer un taux moyen, qu’on considérera par la suite comme « le taux moyen ». Il est à peu près certain qu’en prenant une autre série d’années, on trouverait des résultats différents, mais peu éloignés.

Bien entendu, on a fait le même calcul pour chaque jour de l’année (pas seulement pour le 27 mars) et pour chaque âge (pas seulement pour les personnes de 84 ans). On trouve donc un tableau de 366 colonnes et de 101 lignes (les personnes de 100 ans et plus au 1er janvier sont regroupées.) Cette table des taux de mortalité quotidiens âge par âge permet alors, pour n’importe quelle année dont on connaît la pyramide des âges au 1er janvier, de calculer pour chaque jour et pour chaque âge, un nombre de décès « attendus ». C’est-à-dire le nombre de décès qu’on aurait si le taux moyen s’appliquait. En calculant le nombre de décès « attendus » pour chaque âge, et en faisant la somme pour tous les âges, on peut calculer le nombre de décès “attendus” ce jour-là.

Cela donne une courbe, qu’on a représentée ici en vert :

Chaque année la courbe des décès attendus a une forme assez semblable, mais elle est « modulée » par la pyramide des âges au 1er janvier. On voit par exemple que le pic entouré en rouge n’est pas à la même hauteur chaque année.

Cette figure montre à la fois les qualités et les limites de cette approche d’un « taux moyen quotidien de mortalité » : on observe qu’il « colle » assez bien aux années 2015 à 2019 prises individuellement… mais qu’il s’éloigne parfois. Ainsi, la mortalité de février 2015 a été en réalité plus élevée que celle qu’on aurait « attendue ». A l’inverse la mortalité de début 2016 a été plus faible.

Cette figure permet de voir à peu près dans quelles proportions se situent les différences entre ce qui est « attendu » et ce qui est observé. Elle donne une idée de l’ampleur des limitations de cette méthode.

Cette vérification permet donc de « valider » l’idée et le calcul d’un « nombre de décès attendus », applicable chaque jour de chaque année dont on connaît la pyramide des âges au 1er janvier, en ayant par avance une petite idée de ses limites.

Parmi les insuffisance de cette méthode pour prévoir la mortalité, on citera par exemple :
– on n’a pas pris en compte le fait que la population d’une classe d’âge diminue au fur et à mesure que l’année avance. Ceci conduit à sous-évaluer de plus en plus le taux réel de mortalité de chacune des années de référence en s’approchant du 31 décembre, et peut expliquer le “pic” du 1er janvier de chaque année sur la courbe des décès attendus
– rien n’est prévisible, et la variabilité des épisodes de refroidissement, tant en intensité qu’en termes du “moment” de déclenchement, ne permet pas de soutenir le principe d’un taux de mortalité moyen pour un jour de l’année. C’est donc une approche nécessairement approximative.
– on n’a pas détaillé ici le traitement spécifique appliqué au calcul d’un taux de mortalité infantile pour les enfants décédés l’année de leur naissance.
– on n’a pas détaillé ici le “bricolage” employé pour tenir compte des années bissextiles 2016 et 2020.
– on n’a pas tenu compte de la différence de population féminine et masculine dans les calculs de taux quotidiens et de mortalité attendue.

Source de 2015 à 2018 : https://www.insee.fr/fr/information/4769950
Source de 2018 à 2021 : https://www.insee.fr/fr/statistiques/4487988

Enzo L.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

116 commentaires

  1. Avec du retard, merci Enzo pour cette remarquable description.
    Elle montre bien comment bien COMMENT LE RIDEAU ROUGE DU SPECTACLE DU COVID 19 cache le spectaculaire programme du monde capitaliste sur la domination humaine pour le bien fondé de ses profits.
    Dont les décès non naturels, c’est-à-dire ceux causés par une mort prématurée:
    – maladies diverses dues à la destruction, par la techno-scientiste-industrielle, de notre milieu naturel;
    – accidents du travail dus au nouveau monde esclavagiste pour pouvoir survivre, entretenu par seulement 1% de la population les plus riches du monde , dont les gouvernements, leurs sbires et les chiens de garde journalistiques à la solde viennent lécher les bottes, pour un fauteuil……
    – suicides résultants toujours par ce monde capitaliste sans pitié, broyant sous ses pas par sa machine de guerre militaro-police-économico-politico, toutes les actions voulant le remplacer par une VERITABLE VIE A ECHELLE HUMAINE, sachant que si ce système laisse prendre la moindre étincelle prendre feu, c’est sa mort assurée et sa destruction complète.
    Mais il arrive qu’une étincelle se liant à d’autres étincelles embrasent la foret et la détruisent complètement.
    L’espoir est dans le cœur suivi de l’action.
    Merci encore pour cette article.

  2. Radios, télés mentent
    Radios, télés mentent
    Radios, télés sont démentes
    (air connu des anciens*)

    Elles font du psittacisme
    ultracrépidarianistes
    et répètent en perroquets
    des gros mensonges
    qu’elles ne vérifient pas

    * Radio-Londres :
    Radio-Paris ment, Radio-Paris ment
    Radio-Paris est allemand
    (Sur l’air du début de la cucaratcha)

    Liberté, Résistance, Liberté, Résistance, Liberté, Résistance,

  3. c’est un souhait que les langues puissent se délier mais ils auront coupé les langues auparavant.Se rappeler le temps qu’il a fallu entre 33 et 46 pour que les gens parlent.Ils sont loin d’avoir dit leur dernier mot mais,heureusement, même sans langue la Vérité sortira et là,il n’y aura pas de cadeau à faire aux coupables (ir)responsables.

  4. Si l’omicron est plus contagieux et plus bénin,et supplante le delta;alors c’est une bonne nouvelle: ça voudrait que la pandémie toucherait à sa fin l’année prochaine comme annoncé par le docteur Zola.Néanmoins j’ai peur que nos gouvernants ne s’en satisfassent.En effet tant que le groupe témoin des non vaccinés existera,ils ne pourront pas attribuer la victoire contre la COVID aux ” vaccins” parce qu’on verra bien alors que ce nouveau variant n’est pas dangereux pour les non vaccinés.C’est pourquoi je pense qu’ils voudront étendre par tous les moyens la vaccination et donc la rendre obligatoire à toutes les catégories d’âge dans les délais les plus brefs.Et une fois tout le monde vacciné,le seul mérite à la victoire contre la COVID sera les ” vaccins”.Ainsi plus rien n’empêchera de continuer à faire des rappels obligatoires pour notre plus grand bien et leur profit.Les mois qui arrivent vont être cruciaux pour que la vérité éclate enfin et beaucoup de langues ,je pense, vont commencer à se délier et dessiller les yeux.

    • https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/covid-lallemagne-trouve-son-edward-snowden
      Depuis 2017 ils ont préparé la situation actuelle…
      ” Assisté de l’analyste politique Thomas Röper (Anti-Spiegel.de, Apolut.net), Eduard Schneeten a passé au crible depuis six mois plusieurs millions de documents grâce à des logiciels spécialisés. Cela a permis de mettre à jour le modus operandi des pilotes de la manœuvre dite “anticovid”, de démontrer qu’il s’agit d’un réseau tissé très étroit et chargé d’une mission précise : obliger par tous les moyens la population mondiale à se soumettre au dictat d’intérêts privés sous prétexte de “santé publique.”

      Ces réseaux sont désormais parfaitement identifiés grâce aux deux analystes.

  5. Les pays qui ont comme unique préoccupation de craindre leur ombre ne peuvent que disparaître, ne voyant pas le coup fatal arriver par derrière.

  6. Bonne nouvelle en provenance d’Afrique du Sud : le variant omicron semble encore plus bénin que le delta (un Bénin d’Afrique du Sud 🙂 Bref).
    Information donnée par le ministre de la santé publique d’AdS et la présidente de l’association des médecins d’AdS.
    Le variant omicron donne pour symptômes une grosse fatigue et un mal de gorge, parfois de la fievre (!) et parfois mal à la tête.
    Bref, le covid initial était du niveau d’une très sale grippe (mais à ~10% du niveau de la grippe espagnole, faut pas pousser), le variant delta du niveau d’une grippe banale, et le omicron du niveau d’une grosse crève.
    L’information circule-t-elle? Que nenni. On ne mentionne que sa haute contagiosité (certes, mais…) et le fait que les vaccins seraient inefficace contre le variant (certes, mais…). Certes, mais vous a-t-on dit que c’était un gros rhume? Gros titre de ce matin, à mourir de rire : En AdS le variant omicron entraîne la saturation … des centres de vaccination. Mort de rire, si ce n’était pas si sinistre.
    Et on sème la panique pour une grosse crève?

    • Cela fait maintenant plus de 2 jours que cette info circule uniquement sur le net, avec ce témoignage de cette médecin (Angelique Coetzee) qui a vu les premier cas. Moitié vax, moitié non vax. O2 normale chez tous, troubles bénins. Ils en sont à une trentaine, 0 hospitalisation. Idem pour les 4 premiers au Bostwana (tous vax). Surtout 0 troubles du goût et odorat, semblant signer aucune atteinte nerveuse.

      • Comment arriver à faire passer ce message hors de notre camp ?

        Le CSI informe beaucoup et généralement pertinemment, quoique sans synthèse, mais agit peu concrètement.
        . Au strict minimum une « adresse » collective à Macron et une autre à Castex qu’ils déposeraient eux mêmes après avoir prévenu la presse évidemment là où nous mentent les deux intéressés.
        Avec enchaînement sur la grille de Palais Bourbon si refus.
        Hélas plusieurs d’entre eux sont injectophobes, mais ultra(?) vaccinophiles avec admiration déplorable pour ce salaud de Louis Pasteur
        https://www.youtube.com/watch?v=hlt56cgV09M&t=14s
        Beaucoup moins de bregeons ou de mougeonnes se seraient volontairement fait injecter s’ils n’étaient pas fidèles de l’ « Église du Sacro-Saint Vaccin Miraculeux, Indispensable et Irremplaçable ».

        Dès 1879 pourtant des médecins ont été antivaccins à très juste titre. Et la Ligue Nationale pour la liberté des Vaccination existe depuis 1954.

    • Les maladies infectieuses respiratoires virales a arn mutent en permanence et les nouveaux variants sont souvent + infectieux et – letaux.
      Cet omicron semble donc suivre la regle : pas de quoi fouetter un chat ni de pratiquer un apartheid aerien envers l äfrique du sud ni de paralyser lestransports aeriens avec des millions d’emplois en jeu !!!!

      • Ouais, d’accord avec vous, Trump, et de plus je n’aime pas qu’on tape sur les chats !
        Ceci dit, tout ça, on le sait depuis des mois sinon des années, ici, mais on continue à se demander “pourquoi” ils font tout ça et veulent nous vacciner tous à tout prix. Pour éliminer le groupe témoin ? Pour stériliser les générations futures ? Pour… Ah, oui, je suis complotiste. Ne faites pas attention à moi. (Au fait la Terre est plate, mais, chut, faut le dire à personne…)

  7. Merci pour ce billet !
    Sans parler des décès, Pierre de decoder l’éco avait analysé la 4ème vague comme étant une vague de tests positifs dû au nombre de tests réalisés élevé, à la marge d’erreur des faux positifs et au transfert de population non vax vers vax. Si ce postulat est vrai, on aurait du avoir calme plat cet été dans les eaux usées, or ce n’est pas le cas, on voit bien une vague en août (voir https://www.reseau-obepine.fr/donnees-ouvertes/). Ceci dit, je n’ai pas les infos concernant les mesures d’analyses des eaux usées. Comment l’expliquer?

    • Les virus se transmettent probablement essentiellement par contact manuporté et sont très présents dans les selles et donc les eaux usées, comme le dit souvent le professeur Raoult. Les études des données de Pierre semblent indiquer que le virus est alors présent mais ne donne des infections visibles que dans certaines circonstances, notamment par temps froid. L’ADE ou l’affaiblissement des défenses immunitaires chez les vaccinés pourrait évidemment déclencher une IRA hors saison, dans le cadre de cette hypothèse.

      • Il faudrait connaître ce qui est recherché. Si c’est la protéine S1 seule, on va trouver la vaccination, si c’est les protéines de l’enveloppe, on verra les vraies contaminations.

    • @ Mafrin,

      IL me semble que la recherche de Sarscov2, dans les eaux usées ,se fait avec les mêmes tests PCR bidons, qui donnent énormément de faux positifs. Dans ce cas il s’agirait bien d’une vague de tests positifs, puisque les hopitaux étaient vides

      • Pas d’accord. Les 2% de faux positifs donnerait un bruit de fond horizontal constant dans les eaux usées.
        Mon analyse suite à vos remarques, à confirmer, si on enlève les faux positifs, la vague de cet été pourrait en partie s’expliquer par de l’ADE détecté dans les eaux mais non détecté par les tests sur humains puisque les vaccinés n’ont pas besoin de tests pour leur pass. Ça se tient ?

        • 2% seulement de faux positifs? c’est le fabricant qui dit ça… le pcr est incapable de spécifier quoi que ce soit et même le cdc l’admet au point de vouloir le supprimer l’an prochain

        • S’il n’y a pas plein de morts, c’est qu’il ne se passe rien parce qu’en france on ne soigne pas. pas de morts, pas de vague. point.

        • 2% de faux positifs, vous rigolez !

          Au dessus de 35 cycles c’est 97% de faux positifs. Les mises en cultures sont négatives dans 97% des cas.

          • Je me base sur l’hypothèse de Pierre de decoder l’éco, il donne un exemple de 2% pour sa démonstration. J’essaie de faire un parallèle entre son étude et l’analyse des eaux usées concernant la 4ème non-vague de cet été. Je n’affirme rien, je m’interroge comme tout “anti-science” qui se respecte 😉

  8. Bonsoir
    Pour info, j’avais publié le document sur Linkedin ce matin et mon post a été censuré dans l’après-midi
    L’INSEE étant un site complotiste, c’est assez logique

  9. Bonsoir chers colibris, en phénicien Omicron veut dire oeil .En 1963 est sorti un film SF qui portait le nom d’Omicron .A visionner pour info. Avez-vous vous vu la nouvelle couverture de The économist. ? Deux seringues- dont une remplie de liquide rouge -font partie du tableau . Qu’ont-ils encore mis en place pour nous accabler ? Quand les âmes infectées par le discours me disent qu’elles vont reprendre une troisième dose je leur réponds: « Recevez les remerciements de la multinationale multirécidiviste pfizer . » Bonne soirée .

  10. Merci pour tout ce travail et la clarté honnête de la démonstration. Je suis aussi fidèlement les chiffres de SPF (et de sites officiels), quotidiennement depuis mars 2020, et en extrais des graphes (et des conclusions) qui sont en tout point similaires aux vôtres (repris dans vos différents billets). Chiffres et graphes démontrent la fausseté – la contradiction, souvent- du discours médiatico-gouvernemental et l’irresponsabilité des mesures prises (en ajustement aux normes de la mondialisation). Ce gouffre a des conséquences dangereuses pour la santé publique, qui mériterait l’instruction d’un jugement. Quand et comment instruire une telle procédure? N’est-il pas temps d’une vaste information du public? Comment s’y prendre?

    • Bonjour,
      L’association BonSens et l’AIMSIB ont déposé au pénal une plainte contre X, dont le dossier charge les médias dominants d’abus d’ignorance et de complicité d’empoisonnement, entre autres.
      Une autre plaine au pénal a, je crois, été déposée à l’encontre des parlementaires qui constituaient la commission mixte paritaire ayant validé la loi du 5 août 2021 instaurant le passe sanitaire étendu.
      Début Juillet le CSAPE a déposé une plainte devant la Cour Pénale Internationale contre les dirigeants français pour crime contre l’humanité. Mais la CPI a semblé vouloir faire l’autruche.
      Vous devriez peut-être vous rapprocher de ces associations pour leur proposer votre contribution, ou leur demander conseil ?

      Mais le problème est que la justice aura besoin de temps pour travailler, et qu’il y a un fort risque pour des pressions soient exercées pour freiner ou empêcher toute enquête…

  11. Si vous faîtes une recherche Google de ” France COVID figures”, ils vous montrent un pic de “cas” qui ne veut rien dire puisque une partie de ceux ci pourrait courrir un marathon avec des vestiges d arn dans les fosses nasales, une autre partie sont des faux + puisque les autorités sanitaires s entetent a amplifier au delà des 34 cycles recommandés par l’ IHU Marseille ,et ainsi seule une faible partie de ces “cas “”présente un réel potentiel infectieux ,bénin pour l immense majorité de la population….
    Si vous regarder la courbe correspondante des décès COVID, elle est quasiment plate…..
    Idem pour le nouveau variant post president xi/ omicron dont les autorités médicales sud africaines justement indignées par l’ apartheid contre leur pays,attestent de.la bénignité chez des patients tous vaccinés…..
    Conclusion le” Dr “Veran, au lieu de rassurer la population comme le ferait un VRAI médecin, s enlise dans une communication de plus en plus inaudible: combien de.piqouses les Français vont ils encore tolérer??????

    • @trump: à vue de nez, je dirais, au moins 8. Basé sur mes expériences perso, bien sûr. N’oubliez pas que, pour nombre de gens, ils ne peuvent pas se permettre de perdre le pass car ça veut dire perdre leur boulot et leurs revenus. Je viens d’éviter à une personne de faire la 3ème dose en lui expliquant que les tests sont gratuits si vous avez un suivi hospitalier (la convoc suffit) mais la pauvre a quand même eu deux doses parce qu’elle croyait indispensable d’être vaccinée pour accéder à l’hosto, ou alors il fallait payer les tests. Bien sûr, personne d’officiel ne l’a détrompée. Certains pharmaciens prétendent même le contraire !
      Donc, on verra. On prend des paris ? Sur le nombre de doses qui sera accepté ?
      Et moi qui n’ai pas “procréé” et n’ai donc ni enfants ni petits-enfants, j’ai vraiment mal au coeur pour tous ces pauvres gamins qu’on empoisonne joyeusement, et à partir de 5 ans probablement en janvier ! Un vrai crime contre l’humanité. Il est où, le consentement éclairé des mômes pour se faire empoisonner ?
      On peut me réserver une place sur la première fusée qui partira coloniser Mars?

  12. Vagues et vaguelettes.
    Si je me fie aux très rares chiffres qui ont été communiqués et reconstitués par l’INSEE et l’INSERM (à partir de 2003…) sur l’épidémie de 1968-70, la grippe de Hong-Kong a emporté, en 20 mois, de l’ordre de 2,1 % des plus de 75 ans.
    À ce jour, également après 20 mois, le (ou la) covid en a emporté de l’ordre de… 1,75 %. Beaucoup moins, donc.
    Le niveau de gravité relatif entre les deux virus apparaît ici clairement même si le nombre de décès de 2020-21 est supérieur à celui de 1968-70 : ce sont les plus de 75 ans qui sont plus nombreux.
    En tout cas : STRICTEMENT RIEN à voir avec le virus lui-même.
    Pour la grippe, nul n’a imaginé de « fermer » la France durant des semaines, ni de confiner la population, ni de détruire l’économie. Pour le covid…
    Les éléments que je communique tiennent compte, bien sûr, non seulement de « l’excédent de mortalité », mais des décès « accompagnés » par grippe comme par covid. Si je ne le faisais pas, il faudrait alors distinguer les premiers des seconds, ce qui est quasi-impossible et surtout sujet à manipulations : Enzo l’a écrit à plusieurs reprises. Un petit jeu qui a de grandes conséquences en termes de chiffre d’affaires. À titre d’exemples : Trump annonçant à l’époque que le nombre de morts du covid n’était pas de 100 000 mais seulement de 2 à 10 000, ou encore l’ineffable Pr Lina « trompettant » chaque automne les 20 000 décès de grippe lorsque Flahaut en « trouvait » 900.
    Les premiers sont morts « avec » la grippe, les seconds « de » la grippe, comme certains sont morts « avec » ou « du » covid. Tout le monde a raison mais dans le premier cas les vaccins se vendent mieux… et les mesures contraignantes aussi.

    • N’oubliez pas que les chiffres que vous donnez devraient êttre bien inférieurs en réalité , sachant qu’ils ont tout fait pour empêcher les malades de voir des médecins, et ces derniers de soigner normalement et précocement… conseils du doliprane, en réalité la dernière chose à faire, plus rivotril dans les hepads… tout ceci est une abomination de la part de tous les responsables de la santé, j’attends que Nuremberg passe par là !

  13. C’est évident que la peur c’est un outil de pouvoir, et le pire que il ya de gens qui ont une addiction à la peur pour préserver leur petits confort ou peut être il ya de gens avec des soucis psychologiques , Merci pour votre combat, il faut surtout pas rien lâcher

    • L’addiction à la peur… Oui.
      – Entretenir la peur chez l’autre pour le garder à sa merci.
      – Et pour celui qui a peur, préserver le statu-quo pour ne pas avoir à faire face à l’inconnu, pour ne pas augmenter les risques. Cette stratégie apporte un léger sentiment de réconfort face à la peur, mais en même temps entretient cette peur.

    • Parce qu’ils font face à une vague cognée avec le delta. Ceci dit, j’ai toujours constaté que ceux qui avaient moins de cas subissent une sorte de rattrapage. Sans doute moins d’immunité collective car moins touchés depuis le début. Ça passera quand ils seront à notre niveau, quelles que soient les mesures qu’ils prennent.

      • Ce qui signifie que le vaccin ne sert à rien contre le variant delta ( je cois qu’ils ont autour de 70% de vaccinés).

        Le nombre de décès quotidien est quand même bcp plus bas qu’en décembre 20206- Janvier 2021.

  14. Merci Enzo de nous rendre moins bêtes. Vous aviez fait je crois un papier sur les 20 morts de la grippe ordinaire pour toute l’année 2020 annoncés par Santé Publique France. Pourriez-vous le développer ou au moins le republier ?

  15. Il est bien loin le temps où Catherine Hill enquêtait sur les nomades du nucléaire et dénonçait les effets de leurs conditions de travail sur leur santé…. Aujourd’hui ses études vont dans le sens du discours officiel

    • A l’époque son discours n’était peut-être pas dans le sens du discours officiel, mais il était déjà ce qu’il est aujourd’hui: dans la bien-pensance la plus plate, la plus ordinaire. Des gens intelligents et avisés dirigeaient le nucléaire; c’est la disparition de cette couche intelligente qui a laissé la place, au bout du compte, après la Jospinerie anti-nucléaire pour plaire aux bobos écolos, à toute la Hollanderie et maintenant la Macronie complètement a-scientifique et inculte

  16. On ne chopé le covid que par manque de PRÉVENTION On n’est hospitalisé que par manque de SOIN.

    Persister à décompter les morts covid c’est entrer dans le jeu des TERRORISTES.
    Il n’y aura plus que très peu de covidés quand on recommendera la simple prévention. TOUTE MALADIE SE PRÉVIENT.
    Il n’y aura plus AUCUNE SATURATION covid à l’hosto quand les généralistes SOIGNERONT.
    .les covidés aux stades les plus précoces.
    TOUTE MALADIE SE PREVIENT ET SE SOIGNE et celle-ci est particulièrement BENIGNE.
    La cause unique de tout ce criminel cirque est l’interdiction de la prévention et du soin.
    DR MAUDRUX, par pitié, luttez d’abord sur ce point* et remettez vos décomptes à plus tard, quand viendra le temps de la justice.

    * prevention+soin = fin des AMM = FIN DES CRIMINELLES INJECTIONS

    • Il convient, je pense, de prendre en compte le fait que, depuis plus de 10ans au moins, chaque hiver, les hôpitaux sont en tension/débordés par la grippe !

      https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/07/2010-2018hopitauxsatures.png

      Le Pr. Toubiana chez Bercoff l’a rappelé,

      COVID MARS 2020 = 140 malades/semaine pour 100 000 habitants
      COVID NOV 2020 = 19 malades/semaine pour 100 000 habitants

      GRIPPE SAISONNIÈRE = 600 malades/semaine pour 100 000 habitants !

      Y’a pas à dire, on peut discuter de tout, sauf des chiffres, même si on peut leur fait dire tout et son contraire !

      JBL

      • C’est sûrement exact, les variations des courbes entre elles sont plates, quasi inexistantes. Cependant, après réflexion, cela ne suffit pas pour dire “ça n’est rien” et il ne faudrait pas que l’on tombe dans ce travers. Admettons que le Covid ne tue, soyons large, que 0.3% des contaminés. OK, c’est peu, surtout ramené à la population totale etc. Mais imaginez que les accidents d’avion ne tuent que 0.3% des gens qui prennent l’avion. Ce serait peu aussi, d’autant que cette population est faible par rapport à la population totale. Mais ça ferait quand même un avion qui s’écrase tous les 300 vols, et ça personne ne l’accepterait et les avions resteraient tous cloués au sol, “confinés” en quelque sorte.
        Comme quoi, discourir sur les pourcentages, en disant ceci ou cela, ça fait pas bézef, ça se fait au bistro, mais pas dans la réalité.

        • L aeronotique ne peut se comparer à la médecine
          Le pilote est ds l avion et meurt avec le client
          Le médecin a une obligation de moyen pas de résultats et surtout ne meurt pas corporellement avec le patient mais un peu de lui s en va avec chaque patient décédé

  17. Dommage en effet que les médias mainstream ne s’arretent pas aux chiffres de la mortalité. Idem ici au Portugal ou la mortalité reste dans la moyenne des 10 dernieres années. Tempete dans un verre d’eau…

  18. Pour améliorer la lisibilité des dates sur les graphiques, je suggère de mettre moins de chiffres en abscisse. Excel a la mauvaise habitude de mettre, de manière automatique, de nombreux chiffres sur ses graphes, ce qui est d’autant plus ennuyeux que les dates sont plus longues que d’autres indications, mais il ne faut pas se laisser faire. Après avoir sélectionné l’axe (en cliquant une fois dessus), aller sur Format. On voit apparaître Axe. On peut alors désélectionner les cases du milieu (auto) pour définir les chiffres de son choix.
    Cordialement.

  19. comme le dit l’ancien maire de notre commune venant de ceder sa place à 81 ans aux dernieres elections ne comprend pas tout ce tintouin: ” j’ai connu la grippe de l’hiver 68 69 et on en a même pas parlé (grippe de Hong Kong plus de 30.000 morts pour une population bien moindre)

    • oui bon @ossau…faut comprendre aussi, en hiver 68, on venait d’avoir les accords de grenelle, mai 68, les gréves, autre chose pour occuper les esprits !

      • là oui je suis, mai 68…a l’entrée de la vallée d’Ossau le maire étant un gars du pays.. Comme avait dit Chirac pour la Creuse : ” c’est beau mais c’est loin !” 🙂

  20. Un grand Merci pour ce magnifique travail. Il n’y a donc pas de vague Covid, et il y a des traitements. “Ils” le savent et mentent effrontément tous les jours avec aplomb. C’est qu’ils ont un “Plan”, qui n’est pas celui de la Santé. Qui? Il y a des moutons, des bergers qui vendent la laine, des patous chiens de garde. Si l’on veut comprendre quelque chose aux décisions administratives en cours, c’est en acceptant qu’elles n’ont aucun lien avec la santé, ni avec une fausse pandémie. Ayons le courage de l’accepter sans peur d’être marginalisés, c’est une évidence scientifique. Ce dossier remarquable sera mis sous la pile comme les autres. Il pourra remonter à la surface le jour où une justice s’emparera du dossier. Car un jour tous les mensonges seront révélés?

    • Je soutiens totalement ce commentaire car il exprime mieux que moi mes pensées. Il me semble que notre ennemi est les ‘young leaders’

    • Admettre que les décideurs savent déjà tout ce que nous savons au travers de ce blog notamment, c’est effectivement comprendre qu’ils ont un plan, et qu’ils déroulent ce plan coûte que coûte en usant de mensonges indicibles et de méthodes de plus en plus inhumaines.

      Je ne sais si nous en sortirons par le haut ou par le bas, mais les conséquences civilisationnelles de cette opération planétaire seront vertigineuses.

      Et je suis de plus en plus convaincu qu’ils iront jusqu’au bout de leur logique et emploieront la violence de masse lorsque le vent commencera à tourner. Ce sera leur ultime moyen de précipiter le plan, et aussi une pure question de survie pour eux.

      Nous allons vivre des moments historiques.

      Force et honneur à toutes et tous.

  21. BRAVO pour ce travail et MERCI.
    Les médias et ceux qu’ils affolent sont atteints d’hystérie collective.
    Pendant ce temps-là, la France vend +++ des armes ultra-létales à des dictateurs.
    Terrible cruauté cynique de nos dirigeants actuels, “au nom des valeurs de la République”, à savoir Liberté, Égalité … Fraternité (ben voyons ! On arme Al-Sissi et des dictatures du Golfe qui massacrent des gens, mais “c’est pas pareil”).

    • @Lez
      Mystère ! Un nouveau variant s’en prend-il aux tableaux ?
      Sérieusement, à quel niveau du texte manque-t-il un tableau pour vous ?

      • Après la phrase ” Cela donne une courbe, qu’on a représentée ici en vert : ” il y a un graphique visible et un second qui ne l’est pas. Il y a d’ailleurs une coupure du premier mot de la phrase C puis le graphique manquant puis la suite …que année la courbe etc.
        Je me joins aux autres commentateurs pour remercier l’excellence de l’article en particulier et du site en général.
        AD

      • Ça me gène de faire un reproche pour ce travail d’excellence et clarté, mais j’ai rien non plus dans le deuxième tableau après “Cela donne une courbe, qu’on a représentée ici en vert :”
        Je suis sous Fx 9402
        Je crains qu’il faudrait attendre qu’un historien découvre ce travail dans un lointain futur.

      • Chez moi il y a un cadre au niveau de

        C haque année la courbe des décès attendus a une forme assez semblable

        Le cadre commence après le C
        Merci pour ce travail

  22. Merci beaucoup pour cette analyse qui remet la réalité à sa place.
    Y a-t-il des éléments sur l’âge des personnes décédées ?

  23. Merci Zola pour votre travail et votre volonté. C est impressionnant tout le boulot nécessaire afin de retablir la vérité . Il y avait un dicton :Quand un fou(les covidistes ) lache des pierres dans un puit il faut parfois une quarantaine de personnes censés pour le nettoyer .

  24. Eh bien, nous voici armes contre les oiseaux de mauvais augure. C’est parfait,
    quant au fond eplicatif et à la forme avec ces courbes très parlantes . Merci Enzo

    • ouais mais j’ai lu qu’ils ne savaient pas compter ni soigner.
      En France et à Paris tout particulièrement, le complexe de supériorité fait des ravages.

      • J’ai noté un “cluster de complexe de supériorité” sur les plateaux télé…Il faudrait les confiner sévères,ça ferait du bien!Notez que je ne regarde pas la télé ,je ne lis que les réactions sur internet au fil de mes lectures,on ne peut hélas pas y échapper!

  25. Bonjour Enzo L.,
    J’imagine qu’on vous a déjà posé cette question, mais je suis curieuse de savoir si vous exercez une profession dans le domaine de la santé et/ou des statistiques.
    Personnellement je trouve que la qualité de vos publications en ligne, tant sur le fond que sur la forme, parle d’elle-même. Seriez-vous un amateur, je n’en serais que plus admirative. Mais beaucoup de gens ne se fient qu’aux arguments d’autorité et restent malheureusement imperméables aux arguments d’une source anonyme, aussi sourcés qu’ils soient.
    Je le déplore, et en même temps je comprends que vous teniez à votre anonymat, par les temps qui courent.

  26. Ils savent que nous savons, nous savons qu’ils savent que nous savons… et les hypnotisés soumis ne voient rien !!!
    merci pour tout ce travail

  27. Pour paraphraser Catherine Hill, en France, 180 morts par jour du tabac, tout le monde s’en fiche complètement, ça ne dérange personne, finalement …
    (chiffres de Tabac info service)
    Le tabagisme est la première cause de mortalité prématurée évitable.
    ^^

    Il doit certainement y avoir des morts plus importantes que d’autres.

  28. Bonjour,
    Que ce soit l’impunité des diverses autorités pour l’amiante, le chlordecone, la non prise d’iode pour la présence d’un nuage officiellement arrêté par nos gabelous ou le renvoi des patients à domicile sous doliprane dans l’attente sans soins d’un inévitable tri pour entrée en réanimation, ou pour la mise à pied ou aux procès des récalcitrants aux injonctions gouvernementales, nous nous croyons à la belle époque et dans le beau pays et sous le beau régime où Lyssenko avait raison contre Mendel. Mais était-ce mieux sous MacArthy ou pour l’armement de destruction massive irakien ?
    Plus c’est gros, mieux ça passe, et à la demande du public et sous ses applaudissements…
    Esthétiquement, c’est beau. Bravo l’artiste…

  29. Première ……cinquième vague, et toutes les autres, En surfant sur les vagues et il y en aura d’autres c’est la meilleure façon d’éviter la PEUR, au contraire le surf procure plaisir et adrénaline . Surfons sur les vagues et tout ira bien,.

  30. Oui, lumineux, merci beaucoup, Enzo. C’est avec ça qu’on nous occupe depuis bientôt deux ans. Alors qu’il aurait suffi, bien entendu, de soigner les malades et de prendre quelques précautions de bon sens.
    Manque de chance (ou coup monté ?) Omicron déboule et, selon nos oracles, risque de tuer tout le monde. En d’autres termes, c’est reparti pour un tour.
    Plus rien ne compte. En Allemagne, la CDU-CSU perd le pouvoir après le long “règne” de Merkel. Pour les Européens, la coallition qui la remplace est sans doute encore plus dangereuse. Mais tout le monde s’en tape. Enfin, quoi ? Ce nouveau variant donne des courbatures, un peu de fièvre et fait tousser. Quelle catastrophe internationale ! (D’ailleurs, comment croire les propos rassurants de ministres et de médecins d’un pays africain ? Ces gens ne sont quand même pas comme nous…)
    Bienvenue en enfer, mes amis.

  31. Les résidents en Ephad représentent 1% de la population (env 600k personnes) et 25% des décès toutes causes.
    Ces personnes étant en plus regroupées, il est très facile d’organiser une catastrophe humanitaire rien qu’en etiquetant “correctement ” une infection respiratoire.

    Maintenant Vandrn Leyen à prévenu qu’il y avait une course contre la montre pour que les labos aient le temps de préparer une adaptation au variant omicron: concrètement cela veut dire qu’ils vont nous reconfiner tous très.

    • @Socrate de France
      Savez-vous ce qui pourrait être drôle, si ça n’était pas si triste ? Ces pauvres résidents des Ehpad, qui ont en permanence une chance sur cinq de ne pas finir l’année, sont les gens les plus confinés du pays, prisonniers à part – et encore. Prennent-ils l’avion ? Vont-ils au restaurant ? Visitent-ils des musées ? Non, ils crèvent de solitude – dans leur chambre, dès qu’il faut les protéger du terrible virus qui tue les moribonds. Pour l’instant, sur ces établissements, c’est la loi du silence qui prime. Mais nous saurons tout un jour. En attendant, une pensée pour des êtres humains privés de tout, transformés en bétail à vaccin et “miséricordieusement” endormis quand ils n’en peuvent vraiment plus.

      • Très bien
        Mais notre Bon Président Petit Père du Peuple fait de l’eugénisme au nom de la finance. Normal pour un ancien banquier.
        Mais celar gêne pas notre Bon Peuple, pas plus que le sort des sorcières ou des huguenots le jour de la Saint Barthélémy ne gênait les Bon Chrétiens. Pour ne pas prendre d’exemples plus récents.

      • Hydroxychloroquine, ivermectine, vit.D, Zinc…. ou .Rivotril >>>> ils ont choisi. ….. Vous savez comment on attire un troupeau de moutons ? On passe devant avec un seau et un peu de farine, surtout pas besoin de leur en donner, plus on court, plus ils accourent, et pour les pigeons, c’est pareil pour quelques grains qu’on leur a donné

  32. Sur le graphique Insee des décès de 1946 à 2021, on remarque pour janvier1949, environ 88 000 morts, pour une population totale d’environ 42 millions d’habitants (de mémoire). C’est aussi le mois où le docteur Lepine, français et le docteur Mueller, hollandais ? Ont découvert le virus de la grippe. Que t’est-il passé ? Ce sont les seuls informations que j’ai trouvé sur Internet.

  33. Pas de doutes c’est un métier à part entière
    Merci de la clarté de vos démonstrations et de la pertinence du choix de vos travaux qui éclairent ces heures sombres
    Merci Enzo L.

  34. (…)
    « parmi les 601 000 personnes décédées en 2015 en France, plus de 345 000 étaient nées avant 1935, plus de 447 000 avant 1945, et seules 71 000 étaient nées après 1955. »
    (…)

    Euh… il n’y aurait pas un problème de transcription là ?

    • Normalement toutes les personnes nées avant 1935 sont nées avant 1945 et sont incluses dans le 1er chiffre tandis que celles nées après 55 sont peu nombreuses et sans intersection avec le groupe avant 45 …les chiffres sont donc cohérents me semble t il

    • Ben on peut imaginer que la différence à 601000 sont ceux entre 60 et 70 ans?
      71000 avaient moins de 60 ans
      plus de 447000 avaient plus de 70 ans