128

Les boucs émissaires de la covid

Après le pangolin, les chauves-souris, les moutons, les cobayes, les hamsters dorés, la ménagerie covid s’agrandit. Voici venir les boucs, on va bientôt pouvoir ouvrir un zoo.

Mesures barrières, restrictions, 2 confinements, vaccins, pass sanitaire, etc, rien n’y fait. Nous sommes repartis pour une énième vague. Après bientôt deux ans, rien n’a changé, nous avons l’impression d’en être au même point, peut-être pire. En effet chacune des vagues précédentes était due à un nouveau variant, permettant de penser chaque fois à de nouvelles épidémies, cette fois il n’y a pas eu de nouveau variant. Pour la première fois, c’est cette fois une rechute de la vague précédente due au variant delta, ce qui n’était pas le cas pour les autres. Pire : une récidive malgré 70% de français totalement vaccinés en population générale et 10% triplement vaccinés. Signalons que ces pourcentages sont supérieurs si on considère uniquement les adultes (90% des plus de 18 ans sont vaccinés) et personnes à risques.

Devant un échec, quand on n’y arrive pas, il faut toujours trouver un coupable, un responsable de la situation : un bouc émissaire. Les autorités l’ont trouvé. C’est celui qui veut que les choses soient faites correctement, comme elles l’ont toujours été jusqu’à il y a un an. C’est celui qui veut bien se faire vacciner, mais qui demande que toutes les études soient terminées avant ; celui qui demande que le principe de précaution, appliqué depuis toujours en médecine et abandonné depuis 1 an, soit respecté ; celui qui préfère le traitement médical au vaccin, seule option non essayée depuis 2 ans, voire même interdite !

Le bouc émissaire, le coupable désigné par les autorités, c’est le non-vacciné. Et pourtant ! IL N’EST POUR RIEN DANS LA VAGUE ACTUELLE ! En effet, soumis au pass régulier, il ne peut contaminer les autres, contrairement aux vaccinés, non soumis à ces contrôles pendant 7 mois, alors que l’on sait qu’ils peuvent être autant porteurs et autant contaminants. Cluster au dernier congrès des maires, or tous les participants non-vaccinés étaient testés négatifs, ne pouvant contaminer les autres, seuls les vaccinés ont pu contaminer. Il en est ainsi partout. Si vous êtes contaminé au restaurant, dans le train, au cinéma, au travail, ce sera toujours par un vacciné, pas par un non-vaccinés testé négatif. Ce sont les vaccinés non testés, les premiers responsables de l’expansion de la vague actuelle, pas les testés négatifs !

Au lieu de se pencher sur ce problème et de le régler, les dernières mesures annoncées ce jour ne feront que faire perdurer le problème : les contamineurs non testés pourront continuer à transmettre sans le savoir le virus, en toute impunité, le délai pour la troisième dose étant même repoussé du 15 décembre au 15 janvier, alors que dans le même temps on considère qu’il faut le faire après 5 mois au lieu de 6 mois ! On allonge ce qu’on devrait raccourcir et inversement. Allez comprendre quelque chose ! 

Quant aux tests à faire toutes les 24 heures, cette mesure ne repose sur aucune base scientifique, mais politique. Un jour 48 heures, le lendemain 72 heures, 3 mois plus tard 24 heures, ce n’est pas lié à une quelconque étude médicale. C’est simplement fait pour pourrir la vie des plus prudents, une obligation déguisée, mais qui n’est pas prononcée, pour des raisons juridiques et pour échapper à certaines responsabilités. Le vacciné reste responsable, avec son « consentement éclairé d’office», il ne peut s’en prendre qu’à lui-même s’il arrive quelque chose, il n’était pas obligé.

En ne s’occupant pas du problème de ceux qui contaminent, pour ne s’occuper quasiment que de ceux qui ne contaminent pas, la vague va continuer sur sa lancée, et s’arrêtera d’elle-même, comme toutes les autres, quand elle le décidera. Quand elle sera finie, certains diront que c’est grâce à leurs mesures, ce qui sera un mensonge. Le virus fera comme il a toujours fait, avec ou sans traitement, c’est le propre des vagues virales, et ce jusqu’à la suivante, tant qu’on appliquera des mesures qui n’ont pas marché. Pour l’efficacité des mesures et des vaccins, demandez à Renaud Muselier, Jean Castex, Michel Cymes ou Roselyne Bachelot, tous double-vaccinés, ce qu’ils en pensent, et surtout combien de personnes ils ont chacun contaminés ? C’est plus que les 1,4 du R effectif, Muselier en a avoué 12, Castex, c’est certainement plus !

Un petit bémol quand même : moins de formes graves. Le vaccin ? Peut-être, mais ce n’est pas ce que l’on apprend dans d’autres pays. Chez nous, les politiques disent que les hospitalisés sont majoritairement non-vaccinés, les médecins hospitaliers qui les soignent disent l’inverse. Qui croire ? N’oublions pas non plus que les 120 000 plus fragiles (âgés + comorbidités) ne peuvent décéder deux fois, et que l’évolution naturelle de toutes les grandes épidémies virales depuis des siècles, va vers l’épuisement de la virulence après 2 ans, même sans traitements efficaces.

Pour terminer en ce qui concerne les causes de cette explosion récente de cas, deux courbes qui se passent de commentaire. Alors que cela semblait aller mieux, qu’est-ce qui a pu provoquer une reprise de la même épidémie ? On a déjà vu cela pour Israël et nombre d’autres pays. Là encore on ne se penche pas sur le problème. Troublant, non ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

128 commentaires

  1. Tout est voulu pour maintenir la population dans la peur et la culpabilité, diviser pour mieux régner.. plus aucune tolérance les vacciné contre les non vaccinés, et personne ne bouge… les laboratoires se frottent les mains.. qui gouverne réellement …

  2. Bonjour Gérard
    Merci pour ton analyse précise et documentée de la situation.Je pense que Veran la lira ?? En tout cas il devrait lire ton argumentation!!C’est triste de constater que ce gouvernement transforme la science en politique ce qui abouti à toutes ces décisions stupides et juridico Politiques , pour éviter d’être coupables et responsables de leurs décisions Orwelliennes

  3. Petite question naïve, forcément naïve !

    Comment font nos médecins préférés “complotistes” continuer de soigner leurs malades s’ils ne sont pas injectés ?

    • Comment font nos médecins préférés “complotistes” pour continuer de soigner leurs malades s’ils ne sont pas injectés ?

      Mais comme on disait “d’mon temps” : “Nos lecteurs auront corrigé d’eux-mêmes”

    • Pourquoi, tous ces médecins, plutôt docteurs que médecins, car être médecin entraîne le soin au patient, car le bon vieux serment d’Hippocrate les y oblige. Car renier dans les faits ce serment peut engendrer par effet boomerang un effet hautement dangereux pour celui ou ceux qui l’ont proféré. Car choisir le fric roi , au lieu de ce serment, ne peut avoir qu’une telle issue fatale.

  4. Je viens juste placer mon grain de sel (qui ne fera pas avancer le schmilblick) :
    Cet article se place sur le terrain de la raison. Or, depuis deux ans, chaque fois qu’on a agit ainsi on a été hors sujet ! Les psychopathes suivent leur plan qui n’a que faire de la raison. Alors, je vous le demande : que faire ? !

    • Résister, ne pas céder, se regrouper pour être plus fort et moins seul….
      Les valeurs morales, la lucidité et l’humanité sont de notre côté. La dignité aussi.
      Il faudra bien que cela finisse par s’effondrer, espérons plutôt tôt que tard…

  5. 2 impostures majeures :
    1) appeler “vaccin” un produit qui n’est qu’un stimulant passager de l’immunité. 2) refus des autorités de rendre ce vaccin obligatoire, uniquement pour ne pas endosser la responsabilité (donc indemnisations) des éventuels effets secondaires graves.

    • Soyez sérieux
      Il est de fait quasi-obligatoire et ne pas accepter cette dictature est, plus que frustrant, stressant.
      Un cauchemar : un soignant qui sonne à votre porte avec sa seringue … et deux gendarmes
      Et quand en prime vous avez un être cher à l’hôpital …..

    • Il est pourtant obligatoire pour tous les soignants, les pompiers etc.
      Je suppose que c’est illégal, pour un produit expérimental en plus, et je crois savoir qu’il y a des procès en cours.
      Mais d’ici à ce qu’ils aboutissent, de l’eau coulera sous les ponts.

      • supposer? … Mettez vous bien cela dans la tête, c’est plus qu’ILLEGAL, cela est constant dans toutes les lois françaises, européennes et internationales, le code de Nuremberg étant, de surcroit, au dessus de toutes les autres lois. En voici un passage:
        “Le consentement volontaire du sujet humain est absolument essentiel”, précise le Code. “Cela veut dire que la personne concernée doit avoir la capacité légale de consentir ; qu’elle doit être placée en situation d’exercer un LIBRE POUVOIR DE CHOIX, SANS intervention de quelque élément de FORCE, de FRAUDE, de CONTRAINTE de SUPERCHERIE , de DUPERIE ou AUTRES FORMES SOURNOISES de CONTRAINTE ou COERCITION ; et qu’elle doit avoir une connaissance et une compréhension suffisante de ce que cela implique, de façon à lui permettre de prendre une DÉCISION ÉCLAIRÉE.”

        je dirai donc plus, utiliser un faux pass n’a automatiquement rien d’illégal, puisqu’un vrai nous oblige à subir une action illégale. Avez vous pensé qu’on vous interdit jusqu’à l’accès à un hôpital pour des soins de manière illégale, or c’est pourtant un droit fondamental de l’être humain. Donc un “faux” pass est d’autant légal puisque c’est la seule solution pour rétablir des droits légaux bafoués.
        Les preuves de la transgression volontaire des lois sont plus qu’aveuglantes quand on voit ce qui nous a été dit et imposé, sur quelle bases, et avec quels résultats, depuis bientôt 2 ans, à commencer par l’AMM qui n’a plus aucune base légale depuis des mois, les labos n’ayant pas fourni les documents nécessaires, ni une demande de prolongement, sans parler des refus de transparence des essais et de la composition du vaccin, dont la formule a varié sans aucune information, ni autorisation nouvelles… Au delà, censure, mensonges, menaces diverses, poursuites des médecins, interdiction de soins…destruction du tissu hospitalier… la liste est quasi infinie

        • Très bien, mais ces procès intentés contre l’obligation vaccinale des soignants, ou contre le pass, semblent jusqu’à présent non recevables ou reviennent sans suite.
          La justice semble donc se moquer des lois dont vous parlez.
          Il est bien difficile alors de distinguer ce qui est légal de ce qui ne l’est pas.
          Même si, moralement, c’est évident.

  6. Bonjour à tous,

    Une question me hante à propos des vaccins.
    Cet été, un très proche, 57 ans, est hélas mort soudainement pendant la nuit, plusieurs semaines après l’injection ; un ami plus éloigné, 70 ans, de la même manière, 15 jours après l’injection. Tous deux avaient des soucis cardiaques/respiratoires, et couraient des risques avec le Covid, certes. Mais je ne peux m’empêcher de douter, car, sans autopsie, comment savoir si le vaccin, à court ou moyen terme, n’a pas aggravé leurs soucis ?

    Deux autres proches amis ont mis plus de 6 mois à se remettre, plus ou moins bien, de leur 2ème dose Pfizzer, ils restent très fatigués + confusions, brouillard mental : pas d’examen, pas de recherches, ils ne savent pas ce qui cloche. Bref, on parle d’effets dans les 3 mois, mais nous constatons des effets à bien plus long terme. Y-a-t-il des études sérieuses sur les effets à moyen terme sur les injections ? Car l’argument de la proximité des effets dans le temps pour établir le lien entre injection et EI ne me suffit pas, et maintenant, à presque 1 an des premières injections, on devrait avoir des résultats sur le moyen terme, non ? Merci pour vos réponses. Cl. T.

  7. Peut-être suis-je un privilégié avec mon épouse et notre mode de vie ( diet Med, D3, Zinc, Vit C, Echinacée, Jus d’Aronia mélanocarpa pour son fort taux d’antioxydants ) mais j’ai relevé dans l’entourage de mes enfants ( non vaccinée aussi) une de mes belles fille Biologiste ( vaccinée) devenu cas contact en raison d’une de ses collègues de travail, vaccinée total ayant attrapé la Covid fortement malgré ça, la maman de cette belle-fille, ancienne infirmière, vaccinée est en train de “couver” un rhume suspect, une collègue de travail de ma fille ( vaccinée) dont le mari vacciné également … a le Covid sévère, mon autre belle-fille,infirmière en HP, vaccinée par obligation redoute la transmission car une de ses collègue de travail (vaccinée aussi) a la Covid …
    Constatation-question : Où sont les non vaccinés contaminés ? Pas dans les Supermarchés, ni dans les manifs ou autre …

    • On a tellement d’illusions sur les bénéfices attribués aux vaccins classiques depuis longtemps, alors que Pasteur était un “sale type,” que c’est très regrettable et non didactique de parler de “vaccinés”, alors qu’il s’agit d’une “injection gén(om)ique”

      Au minimum, SVP, mettez des guillemets à “vacciné”, mais, préférez poursuivre le combat en préférant et plus que privilégiant “injecté”

      • Ce “vaccin” est toujours en phase 3 C’est a dire qu’il est administré en double aveugle donc la moitié des vaccinés a reçu un placebo. Alors .?… cette moitié de vaccinés se trouve non vaccinés, cette moitié de non vaccinés développe une réaction bénéfique meilleur que le “vaccin” mais l’autre moitié est contaminante et peut être contaminée. Et l’algorithme du super ordinateur quantique homosapiens . Qui peut démontrer le contraire ?…

  8. Bonjour les écureuils à queue touffue . En marche qu’il disait c’est amusant de dire cela et de provoquer un temps circulaire . Au sein de cette horreur il est urgent de lire ou relire Georges Perec : Cantatrix sopranica ( rire garanti) et La disparition

  9. Bonjour , l’exemple de Singapour va dans le sens de votre article. En effet e territoire quasiment clos avec 90% de sa population vacciné fait actuellement face à une épidémie de Delta. Find le vaccin ne protège pas de la transmission et à sélectionner le delta qui pré-existai au moment de la vaccination. Source : conférence Jacque Fantini Pr de biochimies et biologie moléculaire aux Marseille Université (43 min 46 sec sur vidéo disponible sur YouTube).

  10. #balancetoncloporte
    Philippe Val, ancien directeur de Charlie Hebdo, LCI : “les non vaccinés sont des anti science et sont responsables de la transmission du covid”
    C’est dur d’être insultés par des cons 😊

    • Philippe Val a toujours été un crétin et cela depuis l’époque où il était avec Patrick Font. Val était même un triste sire que seul l’argent intéressait. Cela dit pour l’avoir côtoyé à cette époque. Des deux, Font était le type sympa…malgré la suite….

      • Rien d’étonnant avec cet individu.
        Il a aussi été directeur de France Inter . Quand on sait ce que vaut l’information sur cette radio, à fortiori avec les journalistes d’aujourd’hui , c’est de la désinformation permanente à la solde du ministère. Circulez, il n’y a rien à voir ni écouter.

  11. La courbe des décès ressemble énormément à la courbe des injections, avec un décalage semble-t-il. Ce qui est cohérent avec l’hypothèse de plus en plus défendue ici et ailleurs.

    Mais la courbe des contaminations ressemble moins aux 2 autres. En général je soupçonne une corrélation avec le battage médiatique, et donc la psychose générale, mais World In Data montre que le nombre de tests par cas ne cesse de diminuer depuis le 11 octobre, cad le retour du froid.

    Donc je me permets de rappeler une autre hypothèse, sur les tests: ils détecteraient du “bruit” (faible spécificité mais forte sensibilité). Le retour du froid, 1 mois après la fin des vacances d’été, correspond à priori à une période où les gens recommencent à fatiguer. Durant mes études, c’était la période où ça toussait de-ci de-là partout dans les amphis. Donc si les gens sont d’avantage porteurs de virus hivernaux en tout genre et si les tests ne sont pas suffisamment spécifiques, il n’y a rien d’étonnant à ce que les chiffres montrent une remontée des “contaminations”. Et ce au plus grand plaisir d’Olivier Vérole 😉

    • @CYGNES
      Oui, vous avez raison. Mais la première folie, c’est de tester en boucle toute la population. Comme on ne s’est jamais amusé à faire ça avec la grippe, par exemple, vu le coût faramineux de l’opération (une thèse très juste de Laurent Toubiana) on ne dispose d’aucun élément de contrôle. Bref, on compare l’incidence à l’ancienne (nombre de malades et mortalité) à l’incidence “new âge” (nombre de porteurs, malades ou pas). Un tour de passe-passe qui permet de produire en série des prévisions catastrophiques, de maintenir l’état d’urgence pendant (au moins) deux ans et de garder la population dans un état d’anxiété permanent. Sans ce délire profond, on considérerait aujourd’hui que l’épidémie est quasiment terminée.
      Et si elle repartait quand même ? Eh bien, on prendrait les mesures de bon sens consistant à soigner et à protéger, comme on l’a toujours fait.
      (Au sujet des tests : la pratique des “tests tout azimuth” de l’IHU, au début, procédait d’une démarche de recherche visant à mieux connaître une maladie nouvelle. Dans ce contexte, elle était justifiée. Faire des tests un outil de gestion d’une épidémie mondiale est une toute autre affaire.)

  12. Étant considéré le culte du vaccin et de ce triste sire de Louis Pasteur qu’on nous a inculqué dès l’école primaire, il serait didactiquement largement préférable, face aux mougeons naïfs qui pensent s’être fait quasi tout simplement « vaccinés », de prendre soin justement de mettre au minimum des guillemets (et plutôt huit que quatre) à « « vaccins »», mais d’utiliser plutôt le mot « injecté » pour bien faire conscientiser la différence.

    Ce “machin” liquide aux composants mal connus n’a rien à voir, à part la seringue, avec ce mauvais vieux vaccins dont on oublie vite qu’il a fait des morts et des abimés plus ou moins durablement et qu’il n’est pas le facteur essentiel de la décroissance d’une épidémie commencée avant sa plus ou moins opportune fabrication plus ou moins financièrement juteuse..

    Trop peu de Français, hélas, sont sortis de l’ « Église du Sacro-Saint Vaccin Miraculeux, Indispensable et Irremplaçable » dont le mal connu et très indûment adulé triste sire ci-dessus évoqué, est le Prophète, sinon le dieu

    Autrement il y aurait beaucoup moins d’injectés

  13. Parfaite synthèse d’une situation qui perdure et s’aggrave. C’est tellement facile de trouver des bouc émissaires: c’est le privilège des faibles et des incompétents où de tous ceux atteints du syndrome de Dunning et Kruger; ils sont nombreux par les temps qui courent autant en politique que dans la médecine. Ceci dit, je vous trouve très optimiste quand vous suggérez que cette dite pandémie (qui va finir par le devenir) s’arrêtera d’elle même quand elle le décidera. Totalement d’accord mais à la seule condition que l’on suspende cette folle politique de rappels successifs par ces dits vaccins. Il suffit d’être un minimum intelligent pour constater que les pays les plus vaccinés sont ceux où il y a le plus de vagues successives avec leur cortège de DC ( vaccinés ou pas, chez moi, c’est du 50/50 et je suis modeste..) Vous avez déjà évoqué le phénomène ADE. Ce dernier est primordial dans ce qui se passe actuellement. Il favorise d’une part les mutations virales délétères et d’autre part l’apparition de vagues successives à cause des vaccinés. Ce problème crucial est totalement occulté par nos médias dits scientifiques. Notre confrère JM Sabatier l’a parfaitement analysé pour alerter les autorités face à la répétition de doses successives. Ce phénomène ADE pervers s’il en est est inexistant chez les non-vaccinés (merci à eux) dans la mesure où les anticorps facilitants sont absents dans le cadre d’une immunité naturelle acquise. Par contre, chez les vaccinés, revaccinés, rerevaccinés, le rapport entre anticorps neutralisants et anticorps facilitants s’inverse de plus en plus vite au fur et à mesure des rappels successifs. Les facilitants dominent les neutralisants. C’est un auto-entretient rêvé pour les accros aux vaccins ARNm qui tournera vite au cauchemar si ce délire continue. Depuis hier on nous sort du chapeau un variant sud-africain et aujourd’hui un Israélien. Au diable l’avarice. Au lieu d’arrêter cette folie vaccinale, ils nous proposeront bientôt un rappel tous les trois mois, puis deux mois puis, pourquoi pas tous les 15 jours. Face à cette gabegie gargantuesque, Machiavel doit faire la fête. Espoir avec le Valnéva, Quien sabe. Bon courage à tous.
    PS: quand j’ai tenu ce discours sur QDM, j’ai été qualifié de désinformateur.. mais vous savez de quoi je parle cher Mr G Zola.
    Continuez, vous êtes une bouffée de d’oxygène dans ce monde de brutes.

  14. Bonjour,
    La question essentielle reste “pourquoi” et chacun y va de sa théorie. Pour certains “great reset”, pour d’autres “dépopulation “, d’autres encore la simple hubris de nos gouvernants.
    Depuis 2 années, je me suis informé, études, fr/ang, et bcp d’internet. Pour ce qui m’a interpellé et fait basculer, ce fut le refus d’utiliser le protocole IHU ds les Ehpads, mais en “contrepartie” le décret rivotril. C’était trop !
    Aujourd’hui, contraintes vaccinale et sociale, levée du secret médical, censure des voix dissidentes, c’est infiniment trop. Alors “pourquoi”?
    Me revient à l’esprit ds les interventions de DRaoult cette opposition entre molecules anciennes, quasi gratuites, génériquées, polyvalentes, et les nouvelles propositions de thérapies géniques.
    Au delà, je me rappelle que l’agrochimie, utilise aussi des ogm, et donc brevette le vivant. (brevets=royalties) agriculteurs dépendants, promesses de resolutions des problèmes futurs.
    La santé à l’ancienne, généraliste, spécialiste, hôpitaux, cliniques et traitements sont-ils dépassés au point qu’un gouvernement organise sa “réforme” ou sa “mort”? Et le “médicament” si difficile à inventer, tester, mais au brevet si court.
    Alors de meme que Bayer/Monsanto a “réformé” l’agriculture traditionnelle, les big pharmas ne revient-ils pas de “réformer la santé de” papa”?
    Crisp ks9, est intervenu ces années passées, et un prix Nobel à la clé. De quoi envisager un monde d’applications, et therapies gniques à tous les etages, corrections des défauts de programmation, vaccins, et pourquoi pas eugenisme interdit !? On parle de transhumanisme, n’arrive-t’on pas à ce point ou de libres et vulnerables, nous pourrions aboutir à toutes les corrections de programme, mais “captifs” (esclaves) possédés car sous brevets.
    Bon, je pose ça là, je poursuis mes réflexions en attendant le dénouement ! Bonsoir et merci de cet espace d’expression libre.

  15. #lesanimauxmaladesdelapeste
    #harosurlebaudet
    #balancetoncloporte
    Malheureusement c’est ainsi depuis la nuit des temps…
    Merci pour ce billet !

  16. Nos gouvernement ne reçoivent pas la substance vénéneuse mais de l’eau salée.
    Ces pseudos vaccins n’ont reçu qu’une AMM conditionnelle et ce pour 1 an à renouveler. Cette demande de renouvellement devait intervenir 6 mois avant la fin de l’année. Les Entreprises pharmaceutiques devaient fournir des documents concernant notamment la composition de leur vaccin. Or, il n’y a eu aucune demande de renouvellement ni fournitures des documents demandés. Ainsi ces entreprises n’ont pas respecter la phase 3. La fin de l’AMM conditionnelle arrive maintenant. Comment fait-on ? On va continuer à injecter des produits sans AMM et la phase 3 non terminée ? J’aimerais savoir.

    • @julia ’ nos gouvernements ne reçoivent pas la sustance vénéneuse mais de l’eau salée ”
      Sans doute, ou qq chose d’autre, ou même rien du tout, mais encore faut-il le démontrer…

      • @ julia, masquarenc, etc : Oui, il est probable qu’une partie aussi de la population a reçu des placebos (tiens, par exemple, tous les bons “vaccinés” qui affirment qu’ils n’ont vraiment eu aucun souci et aucun effet secondaire…) pour diluer l’effet nocif des injections si le but est vraiment de liquider un certain nombre de gens : si un vacciné sur deux tombait raide mort 2 h après, ben ça serait quand même un peu trop voyant.
        Si le but est de stériliser (et donc entamer un processus de dépopulation), c’est moins “grave”, parce que tous les gosses injectés aujourd’hui auront ces problèmes dans plusieurs années, et dans plus de 15 ans si on commence à piquouser les mômes de 5 ans. Donc d’ici là, rappelez-vous le pseudo “scandale du sang contaminé” : on attendra le temps nécessaire pour exonérer les “responsables mais pas coupables”, et le tour sera joué.
        Ce qui est marrant, c’est que ces deux hypothèses ne s’excluent pas…

    • J’ai fait la même observation que vous sur le renouvellement de l’AMM. La première idée qui me vient à l’esprit est que, au vu de la pharmacovigilance, ils savent déjà que le renouvellement sera impossible et se contentent de traire la bête au maximum. Cela pourrait contribuer à expliquer le brusque emballement vaccinal de nos dirigeants : piquer un maximum de monde avant l’interdiction.
      La deuxième hypothèse est qu’ils trouveront un moyen de passer outre. A cet égard, l’autorisation “définitive” donnée au Pfizer par la FDA cet été est inquiétante et incompréhensible…

  17. Nos gouvernement ne reçoivent pas la substance vénéneuse mais de l’eau salée.
    Ces pseudos vaccins n’ont reçu qu’une AMM conditionnelle et ce pour 1 an à renouveler. Cette demande de renouvellement devait intervenir 6 mois avant la fin de l’année. Les Entreprises pharmaceutiques devaient fournir de document concernant notamment la composition de leur vaccin. Or, il n’y a eu aucune demande de renouvellement ni fournitures des documents demandés. Ainsi ces entreprises n’ont pas respecter la phase 3. La fin de l’AMM conditionnelle arrive maintenant. Comment fait-on ? On va continuer à injecter des produits sans AMM et la phase 3 non terminée ? J’aimerais savoir.

  18. Merci encore et toujours, monsieur Zola, pour cette synthèse sans faille ! Et comme le disait un autre de nos grands hommes nationaux un petit croquis valant mieux qu’un long discours, les graphiques que vous nous présentez sont tellement parlant qu’ils se suffisent (presque) à eux-mêmes !

  19. Merci Zola d’expliquer avec brio les événements actuels. Reste une question à laquelle pas grand monde apporte peu de réponses. En dehors de l’argent, quelle raison ont-ils (les labos et les politiques et les “gros bonnets” que je ne vais pas citer) à vouloir à tout prix injecter ces produits dans le deltoïde des gens ? Il y en a forcément une ou plusieurs mais il y en a bien une qui domine. J’ai bien ma petite idée mais vous, qu’en pensez-vous? Commentez s’il vous plait ! Lâchez-vous !

    • @ALAIN JOSEPH « En dehors de l’argent, quelle raison ont-ils (les labos et les politiques et les “gros bonnets” que je ne vais pas citer) à vouloir à tout prix injecter ces produits dans le deltoïde des gens ? »

      Dès l’instant où les « autorités » sanitaires, politiques, ont déjà énormément d’argent entre leurs deux mains, elles sentent qu’il leur manque quelque chose.

      Et, ce quelque chose c’est une troisième main pour exercer le pouvoir de nous dominer, nous contrôler mentalement et physiquement, de nous dresser.

      Pour elles c’est une vraie jouissance.

      Et, comme il se dit que la morale et la jouissance ne font pas toujours bon ménage, c’est peut-être une des raisons pour lesquelles nous en sommes là.

      • @Carabi : plusieurs possibilités qui ne s’excluent pas: contrôle de la population par la mise en “fiche”, élimination des plus âgés non productifs et qui coûtent cher, dépopulation directe (mais limitée pour que ça se voie pas trop) par les décès prématurés provoqués par l’injection, dépopulation à plus long terme par la stérilisation d’une partie de la population. J’ai oublié quelque chose ? Ah oui, peut-être : instauration d’un ordre mondial autoritariste, pour dire le moins, où ne nous restera que la “liberté d’obéir”…

  20. Merci beaucoup cher Zola, cette stigmatisation envers les non vaccinés est de plus en plus insupportable.
    J’ai très peur pour mes petits enfants.

  21. Voilà ce qui a été censuré immédiatement sur face de bouc hier avec avertissement :
    Les injections font exploser les myocardites:
    Jean michel claverie ( éméritus PU-PH- research- professor of medicine-ball At Aix Marseille université)
    « Quelques données fiables susceptibles de refroidir ( je l’espère) ceux qui militent pour la xavination des ados des enfants et des mineurs
    12-15ans (mâle) +2240%( 23 fois plus) de myocardites
    16-17ans (mâle) +3933% ( 40 fois plus)
    18-24ans +1836%
    25-29ans +522%

    Vous êtes toujours en faveur d’une xavination obligatoire pour tous les mineurs?

    Il faut vraiment arrêter ce délire!!!! »

    La vérité dérange semble t’il!!!!

  22. Ceux qui sont le moins à croire sont tous les “toubib” de plateau télé et avant tout le président et son bon toutou ,bien élevé on ne sait pas , mais très obéissant c’est sûr : Olivier V .
    Comment se fait-il qu’en cas de guerre (et c’est bien pseudo jupiter qui l’a déclaré ) les intérêts financiers aient plus de pouvoirs que le devoir du moindre médecin ,à savoir :utiliser tout ce qui est possible pour soigner et sauver ,ce qu’ont interdit macron,véran et la garniture comité scientifique . .

  23. Aucune de ces mesures n’étant sanitaire, que sont-elles? Si on ne peut affirmer ce qu’elles cachent, on peut constater une volonté. “On” veut qu’absolument tous les humains soient injectés. Sans raison médicale ni sanitaire puisque cette injection ne sert à rien dans le cadre de cette “pandémie” (aucune protection et même potentiellement plus de transmissions sans compter les effets secondaires). Je crois qu’il est fini le temps de faire semblant de ne pas comprendre et d’être inconsidérément prudents dans les conclusions. Imposer un produit à l’humanité sous un faux prétexte alors que l’on constate sa nocivité cela s’appelle un génocide.

        • Certes mais ne dit-on pas qu’être contaminé par un humain est mieux qu’être tué ou durablement abîmé par une injection qui n’est pas un vaccin au sens habituel du concept et du mot

          Alors que seraient nombreux nos concitoyens bénéficiaires – vu leur patrimoine génétique ? – d’une immunité naturelle.

          Pour autant que “Vacciner” ait un sens, le faire systématiquement sans différenciation a toujours été incohérent …. sauf pour les actionnaires de Bigpharma évidemment

  24. Petit tour sur OWD pour voir l’Autriche, dont on parle avec une prochaine vaccination obligatoire et de fortes amendes à la clé. Surprise qui n’en est pas une : vague effectivement colossale en ascension, ayant débuté au tout début octobre. Ensuite petit tour sur la 3e dose (booster). Coïncidence : cela a démarré au tout début octobre. Bien entendu aucun rapport, même si on avait déjà vu cela avec Israël.

    • Je vous remercie pour vos analyses, toujours aussi intéressantes
      J’aurais cependant une interrogation au sujet du Royaume Uni, où selon OWD, plus de personnes auraient eu leur 3ème dose, mais où le nombre de cas et de décès semble plus bas que l’Autriche. Est-ce que cela serait aussi dû à un rattrapage de cas, étant donné que l’Autriche a eu jusqu’à présent moins de cas que le R-U ?

      • C’est vrai que c’est difficile de comparer, et surprenant de voir que leur courbe booster est superposable, mais sans les mêmes conséquences. Peut-être parce que le RU était en plateau élevé depuis un moment alors que l’Autriche était au plancher. Si on prend l’aire de la courbe depuis les booster (= nombre total de patients et non journalier), on doit être à peu près au même niveau. Chaque pays a ses particularités.

    • Très troublante coïncidence en effet, mais quelles pourraient en être les raisons logiques ? Un relâchement complet des gestes barrières boosté lui (à défaut de l’immunité?) par la 3e dose ? Serait-on en mesure de relier les nouveaux cas aux personnes nouvellement vaccinées ou re-vaccinées ou à leur entourage proche ? Autre question, dans ces explosions de contamination globalement concomitantes aux campagnes vaccinales, parvient-on à mesure l’importance des éventuelles nouvelles recontaminations ?

      • Pour les nouveaux cas, il faudrait déjà séparer les positifs des malades. Ensuite, oui il faudrait savoir si vaccinés ou non, ce sont des stats qu’on ne donne pas, et qui serraient très intéressantes. Les nouveaux cas sont des vax ou des non vax ? Pour ce qui est de la seconde question, même chose, des stats manquent, et il y a un problème que j’ai déjà évoqué plusieurs fois : contaminations ou maladies vaccinales ? Je connais nombre de personnes qui font un covid la semaine qui suit le vaccin, est-ce une réaction ou une contamination ?

        • Il y a en fait 3 catégorie qu’il faudrait clairement discerner ou même 4.
          1) Les non injectés
          2) les injectés récents pas encore ‘vaccinés
          3) les injectés anciens plus vraiment “vaccinés”
          4) les injectés pas trop récemment mais pas depuis trop longtemps pour pouvoir être considérés comme “vaccinés”
          Bachelot était du groupe 2 donc “non vaccinée” dans le langage pauvre du gouvernement
          Jacob Desvarieux du groupe 2 aussi, ils venait de recevoir sa 3e dose

          • Est-ce qu’il existe 1 seul vaccin au monde qui a montré par une vraie étude ET rct ET observationnelle que la deuxième dose change quoi que ce soit ?

            Il y a l’étude chinoise sur la rougeole : 15 ans, 3000 gamins, la 2ème dose ne sert à rien. l’immunité dure 20-25 ans…

            https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2393239/

            les gens vous découvrez ce que les “antivax” (que vous conspuez) disent depuis plus de 20 ans.

            inutile de parler de l’étude merdique de pfizzer qui se concentre sur les populations qui ne risquent rien et se dépèche de vacciner le groupe témoin histoire de n’avoir aucune donnée sérieuse.

      • Où avez-vous trouvé des preuves solides, études à l’appui, que tous les gestes barrières sont pertinents et efficaces ?

        Merci d’avance

        • Les masques (chirurgicaux) sont utiles pour arrêter les postillons que vous émettez en parlant, et ceux des personnes qui vous parlent.
          Seuls les FFP2 stoppent les aérosols par un effet électrostatique.
          Contrairement à ce que vous pourriez penser, vous émettez des postillons. Parlez 10 min devant votre tel portable avec le haut-parleur activé, et vous verrez comment est l’écran après votre conversation.
          Ceux qui, comme on dit, “postillonnent” sont ceux-là qui crachent de gros postillons que l’on voit à l’oeil nu. Mais le résultat est le même.
          Quant au gel hydroalcoolique et au lavage des mains, je m’étonne que vous ayez encore besoin d’une démonstration.

  25. Les chiffres : Point épidémiologique de l ‘ INVS semaine 46 de l’ année 2021 taux de positivité au SARS COV-19 100 cas pour 100 000 habitants et comme nous le savons un cas est une personne positive mais pas forcement malade
    taux d’incidence pour syndrome grippal 60 pour 100 000 habitants et là bien sur tous symptomatiques car recueil par le Réseau Sentinelle

  26. Je partage totalement votre avis, tout cela semble pourtant évident. Je suis atterrée par cette désignation de boucs- émissaires, l’espèce humaine n’évoluera donc jamais. Ce sont les vaccinés qui faussement rassurés contaminent , c’est gros comme une maison. Le grand Pr Castex, qui avait déclaré à la fin de l’été au JT de 13h sur TF1 que les doublement vaccinés n’étaient pas sujets contacts à une lourde responsabilité dans ce décervelage..et ironie du sort, il vient d’être dépisté positif. Mais cela ne changera pas l’avis de nos « élites », engluées dans une expérience de Milgram à l’échelle mondiale . Nous voyons tous les jours nos patients nous déclarer , rassurés, qu’ils sont vaccinés, arriver sans masque à leur consultation, et ne touchant plus au gel hydro-alcoolique. Seule la nature nous sortira de ce bourbier, mais seront-ils capables de tirer les leçons de leur aveuglement ?

    • Et on attend encore l’arrivée du Clofoctol ( Octofène, Gramplus) dont l’action comme traitement précoce a pourtant bien été mise en évidence par l’Institut Pasteur de Lille ( donc pas de complotistes à priori) et qui nous était promis pour la fin de l’année 2021…mais c’est une très vieille molécule non rentable 🙁

  27. Aux USA, les Amish ont géré le Covid rapidement avec une mortalité moindre et une immunité collective atteinte en mai 2020 sans confinement, sans gestes barrières, sans masques, sans médicaments chimiques, sans vaccins :
    https://www.realclearpolitics.com/video/2021/10/10/attkisson_how_amish_communities_became_the_first_to_acheive_herd_immunity_from_covid-19_in_may_2020.html
    Cela confirme que, pour cette maladie, les contaminations n’étaient pas, ne sont pas le problème mais la solution pour une immunité collective solide et durable.
    Le choix des autorités, décidé en secret, du « tout vaccin » par contrainte au détriment de la prévention et des traitements ambulatoires précoces, n’est pas une erreur mais une faute lourde, voire criminelle, qui serait passible de poursuites judiciaires dans un pays normal.

  28. Alors là c est le pompon voilà que la police descend ds les restaurants vérifier les pass sanitaires avec l identité des personnes
    Comment cette France de vichy revient
    Comme dit Zola d accuser les non vaccinés de contaminants alors qu ils ont des pcr qui prouvent qu ils sont pas porteurs c est pas poser les bonnes questions
    Une autre vague avec le froid quoi de plus naturel un virus cela s éteint à un moment tout seul patience
    Ce qui m inquiète c est avec tous ces vaccinations si un nouveau variant plus résistant survenait quid de la létalité des vaccinés

    • Bien avant d’être digitalisee cette société a été pavlovisee
      “Si tu veux y avoir droit tu fais ça et ça”
      Tu gagnes un cadeau Bingo ! tu “obtiens” “ton” droit d’accès, ton pass ou n’importe quelle récompense.
      C’est pas une éducation qui habitue à se poser des questions.

    • Mauvaise langue. Vous n’avez pas honte à votre âge ?

      Mais quoiqu’il en soit est-il incontestable que l’inventeur du Test PCR a écrit et dit avant de mourir qu’il était inadapté pour les SARS COV ?

      • @koikilensoi
        L’inventeur du test PCR a dit de son vivant que ce test était inadapté comme outil de diagnostic.
        Son utilité est de confirmer un diagnostic posé sur la base de symptômes.
        En l’absence de symptômes ce test peut permettre de trouver n’importe quoi chez n’importe qui (c’est lui Kary Mullis qui le dit).
        Pour moi, je regrette fort que ce monsieur soit décédé en août 2019.

    • Depuis le départ, cette “pandémie” a pué pour moi, vétérinaire. Tout a été décidé à l’envers. Et les PCR en font partie. Nos labos vétos nous donnent les niveaux d’amplification lorsque nous demandons des PCR, et c’est un élément important pour faire un diagnostic. Quand j’ai vu passer une info sur internet en avril 2020 sur le fait que les labos humains ne communiquaient pas le CT lors de tests positifs car les médecins ne sauraient pas l’interpréter (sic), je me suis dit qu’il allait y avoir un mouvement d’indignation, de colère chez ceux-ci, relayé par des syndicats ( l’Ordre, j’ai plus beaucoup d’illusion s’il est à l’image du nôtre). J’ai contacté mon frère, toubib, il ne voyait pas le problème. Il y 30 ans, les gens de l’INRA disaient qu’au dessus de 12 à 15 cycles, on trouvait tout ce qu’on voulait, ils parlaient de “soupe”. J’ai donc compris très vite qu’on était dans un truc qui n’avait rien de sanitaire, et ça m’a beaucoup inquiétée. Un faux vaccin m’a été proposé, j’ai refusé, ne voulant pas ajouter du mensonge au mensonge. Je suis plus sereine désormais, advienne que pourra, inchallah, je fais ce qui me semble être juste, je reste droite dans mes bottes et j’essaie de garder le plus de bienveillance possible. Ne pas rajouter de la violence à la grande violence perpétrée actuellement. Brecht disait que les dictatures s’effondrent d’elles-mêmes, il faut juste de la patience. Bien à vous tous.

  29. Bonjour, je suis abonné à la newsletter mais depuis quelques temps, quand je reçois un mail de covid-factuel, le lien ne fonctionne pas. Je suis chez orange.
    Merci pour votre travail et bonne continuation.
    Cordialement
    Pat

  30. Des courbes et les interrogations interpellent effectivement. Est-ce le mouvement des familles à l’occasion des vacances de la Toussaint ?
    Un de nos amis a été hospitalisé pour une forme grave du Covid a dans le Doubs après avoir accueilli ses petits-enfants à cette période là. Il n’était pas vacciné.
    Le Figaro a publié le 16 nov dernier la comparaison des taux de mortalité depuis le début de la pandémie jusqu’à maintenant pour six pays européens. Ils sont classés en fonction du taux de vaccination (Cf les courbes signalées dans cet article https://www.lefigaro.fr/sciences/pourquoi-l-europe-fait-face-a-un-regain-de-l-epidemie-20211115)

    • La première courbe, qui évolue parallèlement aux autres, est celle des injections (3ème dose) … Les contaminations et les décès suivent l’évolution des doses injectées… Pas grand chose à voir avec les vacances de Toussaint !!! D’autant que ça continue à monter, non?

    • les enfants ne sont pas contaminants ou très peu, lu à plusieurs reprises mais je n’ai pas de lien à fournir. Aura-t-il été par exemple plus souvent faire des courses, des sorties durant la présence de ses petits enfants?
      J’espère qu’il va mieux.
      Remerciements @Zola de ne rien lâcher

  31. Étude et constat intéressant…Effectivement, les épidémies s’estompent progressivement avec le temps. Quant à celle-ci, de pandémie (?!), elle perdure, se renforce, puis disparait pour réapparaitre plus violemment pour de nouveau s’atténuer… Les pays riches sont plus touchés que les pays pauvres ne pouvant pas acheter les “vaccins” (produits géniques expérimentaux serait le vrai nom) Ce qui impliquerait que, 1- ces produits rapportant des sommes colossales à leurs fabricants, ont la faveur commerciale des ces derniers…Ceci est une hypothèse, mais elle est à étudier… 2- comme les fabricants savent que leurs produits n’ont pas un effet durable, ils sont obligés d’en “remettre une couche” tous les 5-6 mois, donc, par déduction, quelqu’un (organisme?) sème des produits dans l’espace (chemtrails ?) pour que les humains se retrouvent contaminés pour une période de quelques mois…Avec la clique de voyous qui composent l’OMS et autres organisations PRIVÉES à but lucratif (capitaliste), qui sont commanditées par des individus tels Soros, Klaus Schwab, Clinton, Bush, Rothschild, Morgfan et Cie, par des associations de malfaiteurs telles que les réunions Bildeberg, Davos et autres trilatérales…Nous sommes à la merci de ces mafias qui ont des buts inavouables quant à la destruction des humains qui, d’après eux, ne leurs servent à rien sinon à “gaspiller” les ressources de la Terre par leur surnombre….

  32. Excellent ! Merci.
    “la vague va continuer sur sa lancée, et s’arrêtera d’elle-même, comme toutes les autres, quand elle le décidera…”
    Y a-t-il une RAISON ?

  33. Magnifique analyse sur ce sempiternel sujet prétendument sanitaire toujours d’actualité qui n’en finit pas de faire des vagues pour le plus grand bonheur des marionnettistes qui tire les ficelles en terme de Profit , de Pouvoir et d’oppression tyrannique sur les Peuples etc …
    Merci mille fois pour la clarté,l’incisivité et la pertinence de vos propos illustrés par ces graphiques que vous avez choisi de présenter ,le tout agrémenté par un zest d’humour qui fait le plus grand bien en ces heures sombres de persécution incessante et obcessionnelle administrée à haute dose via les Médias propagandistes…

  34. Merci pour votre site et tous les commentaires journaliers qui permettent de garder le moral et d’espérer que la fin de ce cauchemar arrive vite. Il suffirait qu’une majorité refuse cette troisième dose pour faire céder le gouvernement!!
    Une information importante ce soir au CSI, le rôle protecteur de la vitamine D prise tous les jours en hiver est confirmée, et surtout une étude espagnole randomisée a montré qu’une supplémentation en Dedrogyl en cas d’entrée à l’hopital pour un covid aigu divise le risque de réa et de mort par 4 (pour 3 pour le vaccin selon Raoult) et sans effets secondaires!! Donc tenons bon!!!

  35. Il faudrait ajouter le cas de Xavier Bertrand, farouche partisan de la vaccination obligatoire, bien sûr doublement vacciné, qui, contaminé lui-même, a contaminé 12 personnes doublement vaccinées.

  36. Vous oubliez les chevaux qui se sont fait zigouiller par d’obscurs groupes paramilitaires afin de faire des prélèvements de matériel génétique . Massacre qui annonçait l’épidémie de maladie à prions qui a déjà commencé comme ce fut toujours le cas lors des vagues de mutilations animales .Massacre qui nous montrait la barbarie de notre ennemi et devrait nous pousser à ne pas prendre à la légère les bruits de bottes que l’on entend de plus en plus se rapprocher . Massacre dont vous ne voudrez pas connaître les raisons car cela ne colle pas avec votre vision des choses . Je sais que vous ne publierez pas ce message, mais vous ne pourrez pas dire que vous ne saviez pas . http://www.lesconfins.com/rapportNIDS.pdf

  37. Merci pour votre clairvoyance et vos analyses toujours bien documentés qui nous permettent de voir vraiment la réalité des faits .
    En regardant ces courbes on pourrait effectivement remarquer une similitude quasi-superposable entre le nombre de doses de vaccins administrés et le nombres de décès et avoir une conclusion simpliste en arguant que plus on vaccine, plus il y a de morts. On pourrait à l’inverse remarquer que la courbe des cas de COVID confirmés est exponentiel alors que celle des décès ralentis nettement pouvant arguer que plus on vaccine, moins il y a de morts.
    Bien évidemment, c’est deux interprétations sont totalement fausses et c’est pour cela que l’on peut faire dire ce que l’on veut à des statistiques , des chiffres ou des courbes, car comme le soulignait Nietsch :”Il n’y a pas de fait, il n’y a que des interprétations”
    Le seul moyen de pouvoir comparer toutes ces données statistiques serait d’intégrer tous les cas positifs, tous les cas COVID , tous les décès liés directement au COVID , tous ceux qui ont été traités précocement ou en phase tardive, ou qui non pas été traité comme dans les Epahd, tous les faux positifs et les faux négatifs , tous les vaccinés 1 , 2 ou 3 doses ou qui ne l’étaient pas et qui l’ont attrapés, randomisés les patients selon leur âge et leur co-morbidités, les formes bénignes et les formes graves et les comparés avec les vagues précédentes mais avec tous les biais que cela comportent comprenant le nombres de personnes déjà contaminées mais qui sont restés asymptomatiques , ou qui ont faits les symptômes mais non testés ou avec un faux test négatif , les personnes immunisés avec une sérologie négative ( Immunité cellulaire), les personnes indemnes avec un test faux positif, la létalité diminuée du fait des personnes fragiles déjà décédés…
    J’en passe et j’en oublie, vous m’excuserez. Pour moi, toutes ces courbes et ces chiffres fournis par les médias ne montrent qu’une chose , c’est que le vaccin n’est que partiellement et temporairement efficace avec en prime des effets secondaires non négligeables et qu’il est utopique de viser une immunité collective que les gouvernements des U.S.A, de l’Autriche et d’Israël tentent désespérément d’atteindre. La raison et la prudence voudraient que l’on ne réserve ce vaccin qu’aux personnes âgées ( âge à déterminer?) et/ou atteinte de comorbidités en évaluant au cas par cas la balance bénéfices/risques et en proposant sans contraindre ni forcer les différentes solutions disponibles à ce jour et à venir ( traitements, vaccins… ) à nos patients. En résumé , faire de la médecine et pas de la politique et abolir ce passe sanitaire sans queue ni tête qui en plus d’être inutile et de monter les gens les uns contre les autres, prive nos hôpitaux et nos patients en ville, de médecins, infirmières et aides soignantes compétents dans un contexte de pénurie chronique en période critique ou le pic épidémique et la période des fêtes vont probablement coïncidés. Je m’excuse par avance de vous livrer mon interprétation sans que je puisse répondre à vos objections et vos arguments. Merci à tous de votre compréhension.

  38. Bonjour, tout a fait d’accord avec vous, je peux vous remonter que mon gendre non vacciné a été contaminé par son patron triplement vacciné ?? Par ailleurs on peut retrouver toutes les données officielles sur le site gouvernemental : https://data.drees.solidarites-sante.gouv.fr/explore/?sort=modified&q=Covid-19&utm_source=sfmc&utm_medium=email&utm_campaign=SNC_Daily_Covid-19+j%E2%80%99ai+embauch%C3%A9+un+analyste+de+donn%C3%A9es&isBat=false&d=SNC&sk=Z2lsbGFuc2FyZEBnbWFpbC5jb20%3D&e=408f288e7a9ac2803ad56674bad65ee5f342e49ba9fd5ead176efc51bc13e7c1&j=659991&l=835&b=12004&sid=401554&senddate=2021-11-25&refine.keyword=H%C3%B4pital
    et dire que des professeurs en medecine assuraient hier encore qu’il n’y avait aucun vacciné à l’hopital. Comment avoir encore confiance

    • @dnaura
      C’est cela même
      On peut s’interroger sur le niveau intellectuel d’un pays dont le Ministre de la Santé déclare en séance du Sénat, en réponse à un membre de cette assemblée : “Vous savez, les molécules en -ine… Moi je crois au vaccin” (juillet 2020).
      En plus du niveau de corruption, il semble exister un sérieux souci de niveau tout court auquel le fanatisme est censé remédier.

  39. Pour ma part, j’ai compté 3 confinements plus ou moins stricts (mars/avril 2020, novembre 2021 et avril 2021). En ce qui concerne les vaccins, même le Conseil Scientifique reconnait qu’ils ne protègent pas de la maladie (rapport d’août 2021). Et pourtant, j’ai entendu Madame Delga (présidente CR Occitanie) regretter que la vaccination ne soit pas obligatoire en France (Sud Radio le 25/11)! Et personne ne parle des effets secondaires. Combien de morts dû aux vaccins?
    On peut également se poser la question du port du masque. Il n’a pas empêché les vagues successives après le mois de mai 2020.

  40. Merci pour ce billet concis et très clair.
    Pourrir la vie d’une partie du peuple,
    tel est donc l’objectif avoué ! Triste mentalité que celle de nos actuels dirigeants.
    Combattre l’oppression n’a jamais été un droit, c’est un devoir naturel imprescriptible.

  41. La vie dans ce pays est jusqu’à aujourd’hui parfaitement respirable pour ceux qui “vaccinés” ne voient pas ou ne veulent pas voir le problème. Croire pouvoir “vacciner” 100% de la population du pays est un signe psychiatrique: le délire est dans la conviction disait un de mes maitres. Le fantasme éliminer tout groupe contrôle, ça ce serait surement parfait pour certains, peut être est ce l’espoir plus ou moins conscient d’un abri dans l’angoisse qui doit etre celle de ceux qui à la barre ont choisi la fuite en avant. Ce serait avant tout une erreur, une faute scientifique selon ce que l’on a toujours enseigné des expériences médicales. Mais on s’affranchit sans vergogne de toutes les règles.
    En outre c’est ou c’est devenu une zoonose il ne faudra pas oublier les animaux!
    Mais lorsqu’une société en crise désigne un sous ensemble des siens comme bouc émissaire, un pas est franchi, qui rappelle les heures les plus sombres de l’histoire contemporaine. En revisionnant récemment sur Arte un documentaire bien connu où l’on voit Goebbels haranguer l’immense foule qui répond à l’unisson, une pensée m’a traversé: “tous vaccinés, tous protégés”….Avec l’assentiment de la majorité des Français. Triste jour.

    • Puisque vous faites allusion aux » heures les plus sombres de notre histoire »,je me permets de conseiller aux lecteurs de ce blog, » l’info en question » qui vient de se terminer. Disponible en replay demain: tous les liens pour la regarder se trouvent sur la page FB de Chloé Framery. L’invite de ce soir: Bruno Riondel,historien du totalitarisme…il fait une analyse très pertinente et éclairante de ce que nous vivons.J’insiste,à écouter absolument.Les parallèles qu’il établit entre ce que nous vivons( et cherchons vainement à rationaliser) et les 2 totalitarismes du 20 ème siècle sont établis avec pertinence.Vous ne vous poserez plus les mêmes questions après avoir écouté son analyse….Important,ayons les yeux rivés sur le résultat de la votation suisse prévue le 28 Novembre.Si nos voisins helvétes font triompher un NON retentissant à leur loi Covid,cela peut-être le 1er domino qui tombe💪💪💪

  42. https://pgibertie.com/2021/11/25/la-derive-totalitaire-de-monsieur-veran/
    notre ministre de la santé admet vouloir nous mettre au ban de la société parce que nous osons user de notre liberté. Tout est dit, rien n’est sanitaire, rien n’est destiné à mettre en œuvre le principe constitutionnel de solidarité. C’est simple, comme l’écrivait Macron dans un SMS à Véran il y a plusieurs mois: “on les aura ces connards” (sous entendu on se passera du consentement “éclairé”) et le duo fait tout pour que ce but soit atteint.

      • Peut-être pas trop tard. Les vaccinés par conviction vont peut-être enfin finir par se poser des questions en voyant leur vaccin miracle ne répondre à aucune des promesses attendues.

      • Si vous me le permettez, je vous laisse l’étude scientifique, en français, de Matthew Philips qui explique, très clairement que 10% est tout ce dont nous avons besoin ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/03/dune-idee-minoritaire-au-plebiscite-la-solution-a-10-pour-cent-de-matthew-philips-2011.pdf

        En Autriche ; 9 millions d’habitants ► 2 millions qui refusent le vaxxxin/tocsin !
        En France, Macron reconnait 6 millions de réfractaires, or sur le terrain, des sources et contacts me disent qu’on est 3 x +…

        Aussi, ne lâchons rien de rien et croyez bien que je ne minore rien… C’est eux ou NOUS cependant que nous avons la force du nombre et qu’ils ne pourront pas arrêter tout le monde !
        JBL

        • Je partage votre avis JBL1960, j’aimerai simplement rajouter qu’il ne faut pas oublier qu’il y a un certain nombre de personnes (non négligeable à mon avis) qui ont été obligé de se faire injecter ou de faire injecter à leurs enfants ce pseudo “vaccin” pour pouvoir continuer à travailler ou suivre une scolarité normale. Apparement, beaucoup de ces personnes étaient farouchement opposées à ces injections, mais elles n’avaient pas le choix. Je pense et j’espère qu’un nombre important de ces dernières viendront progressivement rejoindre les rangs des résistants à la “vaccination anti-COVID ARNm” surtout quand les EI prendront de l’ampleur (ce qui est malheureusement prévisible, contrairement aux affirmations de VERAN & Coe) et qu’il sera question de la 4éme dose, comme en Israel. Dans mon entourage, je constate déjà un refus de la 3ème dose chez certains retraités, notamment quand l’absence de pass sanitaire ne pose pas de problème majeur.

          Merci beaucoup à ZOLA pour ses remarquables analyses pertinentes et pragmatiques !

    • Exactement !
      Voici ce que me précisait, ce jour, le Presque Dr. T’Ché-RIEN justement : il existe à ce jour pas loin de 200 candidats vaccins anti-covid… Le Valneva étant seul conçu à partir de virus entier tué donc moins efficace qu’avec un virus atténué et nécessitant plusieurs doses, au moins deux, pour atteindre une efficacité.
      Contrairement à l’ARNm, ce type de vaccin peut donc s’appeler vraiment vaccin en fonction de la définition même de ce type de thérapeutique.
      Mais, vu que ces virus sont très mutagènes, comme la grippe, ils nécessiteraient donc des rappels à chaque saison. Sauf que les virus s’adaptent et finiront par rendre ces injections totalement obsolètes et inefficaces. Remarquez bien que nous n’avons toujours pas éradiqué la grippe, ou comme le disait D. Raoult il y a encore peu, « c’est un défi idiot » !

      Et dans une de ses Chroniques de décembre 2020, page 11 ► 4 MAINS ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2020/12/4-mains.pdf

      Voici ce qu’il nous précisait : Le corps humain c’est 38000 milliards de cellules, nous possédons cent fois plus de bactéries et de virus, le tout baignant dans chaque mètre cube de planète contenant en moyenne plus de 400 milliards de virus et presque autant de bactéries. Pour rester en vie, chaque seconde, notre corps fait des médicaments (les virus ont créé les antibiotiques pour stopper les proliférations bactériennes), des vaccins, nos anticorps… mais tout cela vieillit et nous sommes programmés pour mourir ! Car avec ou sans maladie nous mourons ! Nous avons les connaissances, les technologies pour désormais ne plus mourir prématurément d’un simple microbe. Ensemble, en groupe, nous nous offrons mutuellement en permanence nos immunités. Nous pouvons aussi nous échanger nos contaminations. Or, il y a fort longtemps que l’humanité sait que quand on est enrhumé, on ne va surtout pas taper la bise à mémé et à pépé ! On ne s’embrasse pas dans ces cas-là et on se lave les mains !

      Souvent Véran varie et bien fol est qui s’y fie !