85

Projet de loi liberticide

Un projet de loi liberticide vient d’être déposé par le premier ministre, dans le cadre d’une procédure accélérée et en pleine fêtes de Noël. Depuis des décennies, les pires textes pour les citoyens sortent toujours en période de vacances, été et Noël. Celui-ci ne fait pas exception, ayant pour but d’échapper au contrôle du parlement en cas de crise sanitaire, donnant tous pouvoirs au ministre de la santé et au premier ministre, pouvoirs très étendus, administratifs, de police et de choix des traitements.

Ce texte fait d’abord une distinction entre « Etat de crise sanitaire », et « Etat d’urgence sanitaire », pouvant « être déclarés sur tout ou partie du territoire ». Qu’est-ce qui et qui définit cette notion ? Le ministre de la santé, qui va être juge et partie.

En cas de « crise sanitaire ». Le ministre aura tous pouvoirs pendant 2 mois, au-delà cela doit être prolongé par décret en Conseil des ministres, après avis du Haut conseil de la Santé publique. Renouvelable 2 mois. Au -delà de 6 mois, le gouvernement doit aller devant le parlement pour expliquer les raisons du maintien. Il n’a pas à lui demander son accord ni avant, ni après, l’article L.3131-2 ne prévoit qu’une « présentation ».

Le premier ministre, « sur avis du ministre de la santé », peut : 

a) pratiquer un contrôle des prix de certains produits (il n’est pas précisé médicaux ou non), 

b) réquisitionner toute personne, tous biens, tous services.

Le ministre de la santé peut : 

a) ordonner le placement, l’isolement ou la mise en quarantaine de personnes. 

b) « prendre toute mesure permettant la mise à disposition de produits de santé ».C’est le ministre qui prescrit ! Il va définir ce que l’on peut autoriser ou non, commercialiser ou non.

En cas d’» urgence sanitaire », déclarée par le Conseil des ministres, sur rapport du ministre de la santé, il est créé un « comité scientifique » (modalités Art. L.3131-6) qui rend périodiquement des avis et propositions. Les dispositions de l’état d’urgence sont valables 1 mois, prolongeables par une loi.

Le premier ministre peut (Art.L.3131-9) : 1) règlementer ou interdire la circulation des personnes et des véhicules, 2) interdire la sortie du domicile, 3) fermer toutes sortes d’établissements, 4) limiter ou interdire les rassemblements, 5) prendre toute autre mesure limitant la liberté d’entreprendre, 6) subordonner les déplacements, les accès et l’exercice de certaines activités « à la présentation d’un test de dépistage, au suivi d’un traitement préventif, y compris un vaccin ».

Quand on voit toute ces prérogatives accordées au ministre de la santé, et quand on voit de quoi il est capable, avec son incompétence sur les masques (gestion des commandes, discours de girouette sur l’utilité), les commandes de respirateurs (10 000, passés où ?), la multiplications des lits de réanimation (12 000, où ?), le mépris du secteur libéral en première ligne, le fait qu’avec ses Hauts Conseils il ne savent pas lire et interpréter les publications médicales (cf Mehra, Remdesivir, Plaquénil dangereux,..), des vaccins commandés sur communiqués de presse sans articles scientifiques,… il y a de quoi être très, très inquiets pour notre santé, et  nos libertés, lors des prochaines crises.

Les dispositions qui suivent dans « Section dispositions communes » ne sont pas plus réjouissantes. La rédaction évoque plus une mise en détention qu’une quarantaine, » prononcée par le représentant de l’Etat dans le département (préfet) », avec « voies et délais de recours ainsi que modalités de saisine du juge des libertés et de la détention »,ce « juge des libertés et de détention pouvant être saisi par le procureur de la république » (Art.L.3131-12).

La « section 3, système d’information », écorne un peu la protection des données : « Les caisses d’assurance maladie peuvent, par dérogation et pour la durée strictement nécessaire à leur réalisation, mettre en œuvre des traitements de données à caractère personnel concernant la santé des personnes, le cas échéant sans leur consentement. » et autorise le directeur de la caisse nationale à rémunérer les professionnels de santé pour obtenir ces données (Art. L. 33124).

Certains crieront au scandale, mais je ne suis personnellement pas choqué compte tenu du contexte, si c’est l’intérêt général et que le traitement des données personnelles respecte l’anonymat et le secret médical.

En mettant en ligne, je découvre que Monsieur Véran vient de dire que le débat sur ce texte était clos, qu’il n’aurait pas lieu avant des mois.  Il faudrait que ces messieurs accordent leurs violons, ce texte étant déposé en urgence, dans le cadre d’une procédure accélérée, comme écrit en première ligne du texte ! Énième volte face de ces deux girouettes qui prétendent gérer l’urgence avec carte blanche ? Grave. Belle démonstration de leur incapacité à gérer l’urgence ! Depuis le début ils ne savent pas ce qu’ils veulent, sinon de nous l’imposer.

Gérard Maudrux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

85 commentaires

    • Je ne vois vraiment pas l’intérêt de mettre des gants ! le virus ne traverse pas la peau. Et avoir des gants n’empêche pas de se toucher le visage, le masque, et tout autre objet qu’on touchera après. Au lieu de passer les gants à l’alcool on se passe directement les mains et ça fait un déchet de moins.

      • C’est Raoult qui parle de gants. Je n’en met pas, et utilise du gel HA et lave les mains. Avec le gant, pas de problème de coupures, rien ne file sous les ongles. En l’absence de gel ou solution HA, c’est un palliatif acceptable.
        Chacun fait comme il le désire.

    • Décidément, c’est sidérant!, On se demande à quoi servent tous les articles et études démontrant qu’il n’y a pas de pandémie et que tous les facteurs liés à la gestion de cette machination ont été systématiquement instrumentalisés.

      On s’aperçoit à l’arrivée que pratiquement personne n’en tient compte, non, mais lisez, c’est dingue ! Et je vais être le seul à le relever, l’empêcheur de tourner en rond, alors adieu !

  1. Avec ce projet de loi n°3714, le Parlement VOV (Veulerie, Obéissance, Vénalité) est à un tournant. Il a déjà voté plusieurs lois inconstitutionnelles sans frémir et, appuyé par l’agent empressé du pouvoir qu’est le Conseil d’Etat, il peut encore plaider l’imbécillité crasse pour échapper aux nombreuses poursuites pour crime contre l’humanité qui vont atteindre l’exécutif: Reiner Fuellmich, bien sûr, mais aussi bientôt Carlo Alberto Brusa, sans oublier parmi beaucoup d’autres le copieux “rapport dictature” de Maître Virginie de Araujo-Recchia qu’on peut lire ici: http://www.profession-gendarme.com/rapport-dictature-2020-terrorisme-detat-atteinte-aux-interets-fondamentaux-de-la-nation-et-crime-contre-lhumanite/
    Voter une loi inconstitutionnelle est une chose, participer directement à un crime contre l’humanité en est une autre. Forcer une population à se faire injecter un produit de thérapie génique élaboré en quelques semaines, par la contrainte, le chantage, la manipulation, bref, l’extorsion, est bien constitutif du crime contre l’humanité visé à l’article 7 du Statut de Rome de la Cour pénale internationale, faits également visés expressément par les articles 1 à 7 du Code de Nuremberg. Il est essentiel aujourd’hui que les parlementaires se déclarent dans leurs capacités criminels afin de pouvoir bientôt purger le plus efficacement possible nos institutions sans que de telles choses puissent se reproduire dans un avenir proche.
    En attendant les arrestations, il est demandé au corps médical de ne pas minimiser la gravité des faits afin que les juristes puissent s’appuyer efficacement sur vos déclarations. Les procédures ne suivront bien entendu pas le cours habituel des choses car le système judiciaire pénal de notre pays est en partie corrompu. Elles serviront en réalité directement à étayer en droit les prochains mandats d’amener. Continuez donc à bien mettre en évidence que tous les grands principes de la médecine sont entièrement bafoués par ce projet de loi.

    • C’est toujours un bonheur d’écouter le Dr Fouché, esprit libre et brillant qui comme le Dr Maudrux fait partie des trop rares lanceurs d’alerte au sein de cette société devenue complètement folle !

  2. « Et, en conséquence, regardons-le comme l’embryon d’un serpent qui, à peine éclos, deviendrait malfaisant par nature, et tuons-le dans l’œuf. »

    And therefore think him as a serpent’s egg / Which hatch’d, would, as his kind grow mischievous; / And kill him in the shell.

    … Tirade de Brutus, dans “Julius Caesar”. William Shakespeare.

  3. N’étant pas médecin, je me pose la question, comment les médecins peuvent-ils accepter pareille dictature médicale? Certes il y a des rebelles mais ils sont minoritaires.
    L’obligation vaccinale des nourrissons a transformé l’acte médical de vacciner en une formalité administrative. Peu voire aucune réaction des médecins. Sans être opposé à toute vaccination il me semble que seul le médecin traitant à les connaissances de ses patients pour savoir si le bénéfice/risque est favorable vaccin par vaccin.
    Les médecins ont eu des consignes de ne pas soigner les malades du covid voire même des interdictions, mis à part le Dr Maudrux et ceux qui le suivent qui s’est rebellé?
    Chaque individu étant différent les obligations médicales non différenciées sont contraires à la science.
    La révolte des médecins c’est pour quand?

    • Il y a depuis plusieurs années deux sortes de médecins: 1°) les mutons craintifs qui suivent les directives immorales des gouvernements; 2°) les “vrais “médecins qui appliquent le Système D, on ment, on contourne pour le bien de nos patients. Et ça marche. La Kommandantur parisienne est du niveau de celle des films de Gérard Oury.

  4. La baisse en réanimation continue. 2710 désormais. Hospitalisations 24884 soit 80 de moins. Est ce que ce ne serait pas lâche de la part de ce satané virus d abandonner le gouvernement en ces temps difficiles ?

    • Tous les pays malheureusement ont leurs tarés. Chez nous il y en bien qui sont pour refuser les soins aux immigré en situation irrégulière …
      Il faudrait que l’Europe serve à fédérer les hommes de bonne volonté au lieu de grouper les dingues, mais bon pas sûr que tout 2021 y suffise …

      • Ça va être dur. Vous connaissez sûrement l expérience de Milgram. Nous le vivons actuellement je pense. L endoctrinement est trop important. Cela dit la vérité a toujours triomphé.

    • C’est à chaque fois le même discours. Les textes sont explicites (par exemple, Traité d’Aix-la-Chapelle) et compréhensibles par un enfant de dix ans, mais on vient nous expliquer que non, ce n’est pas du tout ça que ça veut dire. Comme les gens ne sont pas idiots, ils se rebiffent, le projet est (parfois) différé puis repassé en douce quelques mois plus tard. Tant qu’il n’y aura pas en France un vrai contre-pouvoir (l’Assemblée Nationale n’est plus qu’une chambre d’enregistrement) on n’en sortira pas.

      • Un contre pouvoir est tout à fait insuffisant car il s’entendra aussitôt avec le pouvoir exécutif.
        Il faut impérativement se débarrasser de tout ce qui dans les institutions ressemble de près ou de loin à un pouvoir non contrôlé. Une démocratie moderne et apaisée implique la disparition du pouvoir personnel. Vous voyez le boulot …

    • On aime ou pas, mais il faut soutenir Raoult et de manière générale tous ceux portant voix contre l’ordre établi.
      Ce qu’a fait REINFOCOVID, en partie animé par le Dr Louis Fouché, a fonctionné. L’ordre des médecins qui avait convoqué Louis Fouché a été inondée de courriels de protestations, cette instance a du coup a reculé.
      Cette méthode marche très bien, les pétitions ils s’en foutent (ils considèrent les sites de pétitions comme des nids de conspirationnistes), mais les protestations sur leur lieu de travail, via leur compte mail perso ou celui professionnel, ça ils n’aiment pas, ce sont des carriéristes et à ce titre ils détestent les vagues, surtout quand ça les éclabousse.

    • Je viens de terminer le dernier ouvrage du grand Homme « La science est un sport de combat ».
      Remarquablement instructif

  5. Moment toujours délicieux que d’entendre les péroraisons de Mme Karine Lacombe (vêtue d’un pull en laine tout droit sorti du Père Noël est une ordure) qui était l’invité de la remplaçante de JJ Bourdin, en la personne de Apolline Malherbe, le tout sur BFMTV : https://youtu.be/jx5W39Fp1qk (*)
    À noter l’éclair de lucidité pour le moins inhabituel chez Apolline Malherbe qui a justement relevé le fait que, le nombre des tests Covid en France ayant triplé en quelques semaines, sans que ne varie le nombre de cas réputés positifs, et d’en conclure fort légitimement que la barre des 5000 cas arbitrairement fixée par Macron pour nous lâcher les baskets ne faisait plus sens.
    Bon, Karine Lacombe ne répond pas à la question, mais dans ce brouillard épais qui embrume les esprits des télégraphistes que sont devenus les journalistes, avons nous, lors de cet entretien, assisté à un sursaut d’intelligence ? ou bien à un instant d’égarement ?
    (*) à partir de la minute 20 pour ceux qui n’auraient pas le courage d’ingurgiter la bouillie tiède de la dame Karine Lacombe.

  6. Tout ça malgré la baisse continu en Réa et hospitalisations !!! Des paranoïaques des démagogues !!!!

    • Nombre de personnes en réa le 28 novembre : 3776
      Aujourd’hui : 2728
      À quoi servent réellement ces mesures ???

  7. Il est édifiant de lire que ce comité national d’éthique pose comme acquis qu’il n’y a pas de traitement à la covid, que vacciner la population la plus fragile avec un truc qui n’a pas eu d’essai sur les animaux, et qui n’a même pas achevé complètement l’expérimentation,duquel les données ne sont pas accessibles ne pose pas de problème. Le souci majeur est : comment faire accepter la vaccination au plus grand nombre. Comme le conseil de l’ordre, il s’indigne des controverses médiatisées et appelle à ce que des gens sérieux expliquent au vulgum pecus ce que racontent des études que par nature il ne peut savoir lire. (Quand on voit comment plein de gens sérieux ont su lire lancet et Recovery…) La page 13 est particulièrement belle.Ce comité d’éthique, en supposant qu’il ait de l’éthique n’a en tout cas aucune morale. Au prochain rhume pandémique, il nous sortira les motifs par lesquels la vaccination obligatoire est éthique. Les arguments à venir sont déjà énoncés. https://www.ccne-ethique.fr/sites/default/files/publications/saisine_vaccins.pdf

    • Oh purée, quel blabla. des blablatteurs professionnels enfonçant les portes ouvertes à la chaîne. Quel travail…

      • Impressionnant, ils ont dû faire SciencePo ou Ena pour pondre ça. Imaginez un médecin qui tienne le même discours face à un patient qui vient pour se faire soigner et avoir une réponse ! Il aura intérêt à changer de médecin.

        • J’ai comme l’impression que l’ENA, c’est l’art abouti d’enfoncer les portes ouvertes, sans que personne ne le remarque. Ils doivent faire des compétitions à longueur de journée. Celui qui gagne est celui qui les ouvre toutes dans le plus grand fracas, histoire que personne ne remarque qu’elles sont déjà toutes grandes ouvertes. On endort le patient, et ainsi on peut le plumer. Colbert avec ses oies plumées était un précurseur. Aujourd’hui, il en serait tout ébaubi.
          Remarquez que pour vacciner un jeune enfant, on lui détourne son attention, papa ou maman lui faisant un petit calin, un petit bisou. Et paf l’aiguille entre dans le muscle, ni vu ni connu.
          Voilà pour qui ils nous prennent 🙁

          • C’est le principe du grand oral de l’ENA, aboutissement des études, et formés pour cela.

        • Tout à fait.
          Et quand je fais le parallèle avec le médecin, je suis encore mille fois trop bon, presque insultant avec les médecins. Qu’ils me pardonnent.
          La bonne comparaison, la plus réaliste, c’est avec les pickpockets.

        • D’ailleurs, à propos de voleurs, mon propos n’est pas si fort que cela.
          Sur CP un article cite l’ouvrage de 2 auteurs dont 1 prix Nobel Buchanan et Tullock :
          The Welfare Costs of Tarriffs, Monopolies, and Theft (1967)
          Theft, en anglais, c’est vol !

        • Excellent. Superbe outil pour écrire mes billets.
          A la troisième génération automatique je tombe sur cette phrase totalement d’actualité : Où que nous mène l’austérité contextuelle, il serait bon d’essayer précisément les ouvertures optimales, parce qu’il est temps d’agir.

  8. Disons ce que personne ne va dire sur cette épidémie et pourtant les informations sont publiques :
    – Une alerte SRAS a été lancée en Chine fin décembre 2017 et étouffé par le GVT chinois qui affirmait qu’il ne s’agissait que de grippe.
    – Les “grippes” 2018 et 2019 en Chine ont des symptômes tels que accidents cardiaques, pneumones, hypoxies, diarrhées, toux hémoragique….Bref des symptômes signalées aussi pour le covid. Et on signale dans de nombreuses villes des surcharges hospitalières.
    – En décembre 2019 deux autres villes étaient confrontées à la même situation que Wuhan : Kunming et X’ian.
    Toutes ces informations sont trouvables sur Flutrackers.
    Donc les Chinois nous ont clairement manipulé en cachant une partie de la vérité. Ils tirent les ficelles depuis le début avec leurs réseaux d’influence infiltré dans nos médias.

    • Analyse fort interessante. Pourriez-vous communiquer les références précises des grippes chinoises dont vous parlez.
      merci

    • Nos services de renseignements ont été incapables d’analyser la situation il leur aurait suffi de se renseigner aupres des autorités de Taïwan qui des décembre 2019 ont alerté et interrompu les vols de wuhan

  9. Merci cher Mr Maudrux et cher collègue, nous attendions votre voix contestataire devant cette aberrante législation qui, espérons, est la voix de la majorité du corps médical .Confraternellement.

  10. votre naiveté est étrange,nos données sont dejà vendus par Amelie depuis un an a Facebookberg,et oui,et donc la CNIL a attaqué et l’eEat et Amelie ont dit on arretera tout ca dans deux ans,inoui,Doc,Doctilib aussi vend nos données et ont des plaintes serieuses,ce texte est digne des pires dictatures,immonde,mensonge et faux vaccins,dont les Etats unis Chicago et d’autres Etats, arrêtent pour des Guilain Barre en nombre ,paralysie et des morts,donc les médecins qui se cpouchent, et obeissent, sont pour nous tous ce qu’il y a de pire ,des mouchards,,des menteurs.Qui ne sait pas dans le detail ce que contient ce pseudo vaccin,dont les virus sont injectés sont vivants,(garde a _70°°, brin de sida,des brins d’Ebola et des brins des SRAS,et des nanoparticules en nombres de métaux qui passent la barrière encéphalique et chimique allergisante et cancérigene, et j’en passe et des pire,l’obligation des tests sur 5 ans avant de mettre un vaccin sur le marche,aux orties! Ce proet de loi est dans les fagots depuis Juillet,ils ont programmé tout ca ,il ya des années,pour vacciner les populations et les pucer comme cela se fait sur les animaux depuis des années, ce sont des criminels et les médecins mouchards et obéissants qui osent nous suggérer de se faire piquer,nous ne nous laisserons pas faire,cela ne vous choque pas dans le contexte actuel,mais le contexte c’est que il y a eu moins de morts que l’année dernière et ceux du COvid ,0,5% sur la moitie déclarée Covid qui n’en sont pas,!!!!On est en dictature programmes et incroyablement vicieuse par le biais sanitaire bidon ,et voir le détail par les avocats dont Brusa ,qui brisent le silence gräce aux plaintes de nous tous ,un médecin digne de ce nom, ne peux “piquer” une personne ni lui même en sachant ce que cela contient !!!!!

    • Oullllalllla…!!!! vite! du Largactyl!!!! (et en +, d’après Gérard, c’est un traitement de la Covid…)

  11. Ceci n’est pas une dictature mais une technocrature.
    Sous dictature, le cadre est posé avant et s’impose à ceux qui le subissent, dans une technocrature, le cadre est déterminé par le peuple.
    Macron ne s’est pas saisit du pouvoir par la force, mais par l’ignorance d’un peuple pour qui voter se résume à un acte démocratique.
    En résulte ce que nous vivons, Covid n’est que le révélateur de ce que sont nos sociétés, se focaliser sur le seul virus réduit le champ de vision.
    Et comme nous sommes dans le “en même temps”, le passeport vaccinal qui se profile et qui s’imposera il n’en faut pas douter à l’ensemble de l’UE, va rétablir les frontières entre états et surtout imposer des frontières à l’intérieur même des états.
    J’invite à la lecture d’un pavé (éditions l’Artilleur) : [Christophe Booker et Richard North] “La Grande Dissimulation” qui relate l’histoire de la construction de l’UE. Tout y est.
    Le passeport vaccinal va de facto obliger à des contrôles permanents à l’entrée de : tous les commerces, lieux de culte, lieux de loisir, parcs et jardins, lieux culturels, etc.
    Par commodité, et afin de ne pas ralentir les flux de personnes et par la même du commerce, il est fort possible que certains députés en roue libre imposeront à ceux qui ne sont pas vaccinés, ou ceux qui le sont, voire les deux, de porter un signe distinctif, un badge visible avec un QR Code, pourquoi pas ?
    En équipant la plupart des lieux susmentionnés, un portique avec lecteur optique permettra alors de trier le grain de l’ivraie, ceux qui franchiraient la frontière sanitaire sans y avoir droit seraient immédiatement arraisonnés par des brigades volantes.
    Cette loi est l’aboutissement des demandes des français, c’est donc une technocrature, pas une dictature, car lorsque nous acceptons d’êtres confinés, d’êtres masqués, d’accepter la fermeture des commerces, nous donnons quitus au cadre qui doit suivre. Encore faut-il en avoir conscience.

    Je me répète, à ne pas affronter le virus (être libre, juste être libre) nous aurons : le virus, la ruine, le déshonneur et la mort.

    Un lien (*) sur la réflexion d’une infirmière, courageuse femme : https://www.youtube.com/watch?v=30h4EYgspF0
    (*) On se fiche que le vidéo soit mise en ligne par un site se réclamant de l’anti productivisme (!) l’important ce sont les propos de l’infirmière, pas le site.

    • Les actes de l’exécutif sont permis par les textes.
      La constitution de 1958 fut rédigée en d’autres temps et dans des circonstances très spécifiques par des militaires pour des militaires.
      Le problème est que ce texte est toujours en vigueur …

    • un badge visible avec un QR Code, pourquoi pas ?

      Je leur conseille une étoile jaune. Cela se serait-il déjà produit dans le passé?
      Je ne sais pas pourquoi, mais je la sens bien celle-là. On peut juste mettre un jaune plus pétant, cela sera moderne.
      On peut même y mettre des OLEDs. Visible dans le noir. Pratique pour les FdO.
      Cela n’interdit pas d’ajouter une puce, avec des contrôles par des Vopos armés.
      Ceux qui tentent de fuir seront abattus. La RDA, cela ne vous rappelle rien?
      C’est le prix à payer par la populace pour que l’élite continue à ripailler tranquillement.

      • Primo Levi dans “Si c’est un homme”, fait le magistral inventaire de la lâcheté et du renoncement. Dans les camps, les Kapos étaient des prisonniers, généralement d’anciens repris de justice.
        Nous sommes les gardiens de notre prison.
        Je me suis fendu d’un courriel à l’adresse de la députée UDI Valérie SIX (sur le site UDI) qui propose le passeport vaccinal vert, la couleur dudit passeport qu’elle suggère n’étant évidemment pas anodine.
        Arrosons ces gens de courriels (courts et polis), faisons leur savoir que nous ne sommes pas d’accord, ce sont des pleutres, ils reculeront. Pour cette députée, je lui ai suggéré de faire porter une étoile jaune aux non vaccinés…

        https://www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-une-deputee-udi-propose-un-passeport-vert-pour-les-personnes-vaccinees_4222333.html

      • MichelC
        Les italiens qui tiennent à garder leur avance en matière de règles débiles sur le Covid, trient les cercueils des morts Covid en les marquants d’un signe… jaune !

  12. Et le troisième confinement est dans les tuyaux puisque le politique dans sa toute puissance et son talent divinatoire a décidé qu’il y aurait une troisième vague … en attendant la quatrième et la cinquième …..

  13. Combien parmi les médecins seraient prêts à soutenir une autre gestion de la pandémie qui soit en forme non de tunnel mais bien de sortie de crise ?
    Qui pourrait lancer un appel professionnel et crédible aux forces soignantes ?

  14. Cher Confrère Maudrux, nous avez tout dit, comme d’habitude, c’est bien torché!
    Par contre je crois que Mr Véran sait très bien lire les études, et meme que la “blague” du remdesivir qui est si grosse était voulue pour que nous orientions notre indignation sur les conflits d’intérêts sans nous douter de la vraie raison de la privation des traitements. On ne sait que trop bien: la version unifiée est “Il n’existe pas de traitement, le seul salut est le vaccin”. On sait pourquoi maintenant. Les déplacements, les accès et l’exercice de certaines activités seront subordonnés à la carte de vaccination (ausweiss) sans que personne ne puisse s’y opposer puisqu’il s’agira d’une loi. Quels déplacements? Aller au travail? au cinéma? prendre les transports publics? faire ses courses? “Nul ne pourra acheter ou vendre sans la marque de la bete.” C’est diabolique.
    La prochaine étape est la monnaie numérique. Il n’y a (peut-être) pas de nanoparticule dans ce vaccin mais il y en aura dans les prochains et pas pour nous tracer. Vous avez tous vu la conférence de Laurent Alexandre devant les élèves de polytechnique, https://www.youtube.com/watch?v=hxRDVnYv9eY, il faudra bien que le “rebut de l’humanité” se tienne tranquille.

    Répéter à tour de bras, Monsieur Roubachof, quoi? Cela fait des mois (il y a longtemps que j’ai compris) que je passe mon temps (14 heures par jour car je suis à la retraite) à expliquer sur tous les réseaux possibles que des traitements existent, signalant au passage le site où l’avocat Grimaldi (celui qui a fait et gagné le recours pour récupérer le plaquénil en Italie) se dévoue à mettre en contact les malades avec les médecins qui les prescrivent car meme si nous avons le traitement il y a encore beaucoup de médecins qui le croient dangereux!!!, à dire que les tests PCR donnent à 90% des faux positifs, que ces chiffres ne justifient pas plus un confinement qu’une vaccination de masse mais une vaccination ciblée car ces vaccins sont potentiellement dangereux. Je fournis études et articles pour le prouver. C’est une épée dans l’eau, je me fais insulter tous les jours, rares sont ceux qui comprennent, y compris chez les universitaires. C’est que le lavage de cerveau a été massif (Trusted News Initiative), je serais un complotiste, on ne peut pas leur en vouloir.

    Je ne sais pas ce qu’il faut faire, mais ce doit être plus musclé! Faites-vous venir des idées. Maitre Brusa a déposé une plainte contre le vaccin, je ne sais pas où elle en est. C’est tout le gouvernement qu’il faut attaquer! L’Élysée qu’il faut prendre d’assaut… c’est pourquoi il faut avoir les forces de l’ordre de notre coté. Aurons-nous ce courage? Heureusement nous avons des lanceurs d’alerte, mais ils sont dans le collimateur, il ne faudrait pas les laisser seuls. Voyons ce qui va se passer suite à ces deux “copies” délirantes.

    • Entièrement d’accord avec vous, mais hélas les Français ne feront rien ; ils ont trop peur de mourir !

    • si je peux me permettre, il suffirait de donner en prophylaxie imervectine, vitamine D et C, Zinc aux occupants des ehpad au lieu de les vacciner !

      Une dizaine d’ehpad (d’une ville, d’un département ou plus) joueraient le jeu en meme temps que des ehpad où la vaccination serait fortement recommandée.

      l’expérience de l’ehpad en Seine et Marne où tous les pensionnaires et personnel ont été traité contre la gale a démontrée l’efficacité de l’Imervectine (0 hospitalisation, 0 décès)

      je pense, seuls des résultats démontrant l’efficacité des Traitements pourraient remettre en question la folie vaccinale !

    • Chère madame Pansiot,
      Répéter inlassablement que la maladie est peu grave pour la population générale et demande des mesures spécifiques et non globales. Pour les traitements – notre hôte fait un travail de titan – j’ai peur que tout ça finisse devant des tribunaux, longtemps après que Macron et Cie seront retombés dans l’oubli. Pas encore à la retraite, je ferraille aussi depuis le mois de mars. Les résultats sont longs à venir, mais peu à peu, les gens se posent les bonnes questions. C’est tout ce qu’on peut espérer.
      Bonnes Fêtes à vous tous.

  15. #jesuisungaulois et j’emm.rd. le PR.
    #lesfoussontaupouvoir

    J’ai comme l’impression que les gens qui ont voté pour ce cr.t.n contre MLP commencent à se mordre les doigts jusqu’au sang.
    La France se soviétise, avec ses professeurs enfermés dans des asiles…
    Cela sent la réélection avec un score de 99%…
    Je sens que je vais demander l’asile en Suisse.

    • Alors choisissez bien votre canton…
      La-bas aussi il y a des dingues surtout dans les cantons francophones (Genève mais pas seulement …)

      • Je connais. Tout ce qui francophone est potentiellement pourri.
        Reste les cantons mixtes, Fribourg, le Valais.
        Sur Fribourg, le budget doit être équilibré. On ne raconte donc pas de salades aux gens.
        Il faut voter pour l’équilibrer. Deux choix et pas trois. Augmentation d’impôts ou coupes.
        Cela calme le spolytocards.
        Sinon, “Ech si Letzebuergesch a ech schwäze kee Franzéisch”.
        Quand on voit le spectacle offert par l’élite française, on a envie d’oublier le français.

        • Cher MichelC : Si vous connaissiez vraiment la Suisse et la France, comme vous le prétendez, vous ne parleriez pas de la sorte. Rien n’y est parfait certes. Cela dit la collégialité et la réflexion qui président aux décisions (même celles qui ne plaisent pas) mettent ce pays très haut dans l‘échelle des démocraties. Ce dont pour notre malheur la France est bien loin.

          • Effectivement très haut dans l’échelle des démocraties, et paradoxalement très policé, mais pour le bien de tous les citoyens. J’y ai vécu 15 ans, jusqu’à l’internat. J’ai 3 anciens collègues qui y travaillent, et 3 autres pour leur retraite (il faut de bons revenus), aucun ne songerait à revenir.

      • Je la sent bien cella là, de répondre aux ponctionnaires à la Cure, déguisés en uniforme bleu sombre à bande rouge, en langue francique. S’ils me font ranger sur le coté, pas un mot en français, encore moins en anglais.
        Agréable et douce vengeance.

  16. Je trouve cette loi très bien : ainsi on saura très vite TOUT ce qu’il ne faut pas faire pour gérer une telle crise, par exemple le contrôle des masques par l’état a généré la pénurie que l’on a connue, tout ceux qui avaient des commandes en cours ont tout annulé, réf le livre du docteur Peronne

  17. Cette affaire de texte liberticide, en plus d’être stupéfiante – qui se serait attendu à des cerveaux malades pareils ? – doit nous inciter une fois de plus à considérer les fondamentaux de cette épidémie. C’est en les martelant sans cesse que nous pourrons, peut-être, arracher certains décideurs à leur démence. Deux notions capitales devraient être en permanence rappelées et déclinées. Pour qu’une idée entre vraiment dans la tête des gens, il faut consentir à la répéter – et même beaucoup plus que trois fois (une gentille petite pierre dans le jardin de Didier Raoult).
    1) La gravité
    C’est le cœur de la question. Face à une menace du type Grippe Espagnole ou Mort Noire, plus personne ne sortirait, épargnant ainsi aux dirigeants la peine de saborder les libertés publiques et toutes les valeurs de la démocratie. Or, cette épidémie, redisons-le pour la centième fois, n’a rien de terrifiant pour la population générale. Compte tenu de l’arsenal médical dont nous disposons, on peut postuler qu’il en ira de même pour les suivantes, s’il devait y en avoir. Alors, à partir de quels critères décréter « la crise » ou « l’état d’urgence » sanitaires ? Si on prend pour jauge l’encombrement des hôpitaux – en s’obstinant à ne pas les redimensionner – nous sommes bons pour six mois par an de masque, confinement, couvre-feu et vaccins obligatoires. Quelqu’un a envie de vivre comme ça ?
    2) La spécificité
    En plus d’être raisonnablement meurtrière (comparée aux autres fléaux de l’histoire) cette pandémie frappe de manière très sélective. Sans doute parce que ce n’est pas le virus le problème, mais le terrain qu’il trouve chez certaines personnes. Du coup, nous sommes face à une épidémie gériatrique qui frappe aussi de très grands malades. Bref, une maladie qu’il faut prendre par le « bout » de la spécificité, en évitant une grande partie des mesures générales qui ne servent à rien. La question n’est pas de laisser ou non crever les vieux, comme peuvent le dire des esprits indélicats, mais de savoir comment les protéger (dans la mesure du possible, la mort, ça existe et ça ne se guérit pas) sans détruire la vie du reste de la population. Pour cela, il faut renoncer aux mesures globales, parfaitement aveugles, et faire de la dentelle. Mais n’avons-nous pas, après tout, un précédent qui devrait être plein d’enseignements ? La lutte contre les maladies infantiles – un fléau majeur il n’y a pas si longtemps que ça – n’a jamais consisté à confiner les adultes ou à les empêcher d’attraper des affections qui ne leur faisaient rien risquer.

    • Le microbe/virus n’est rien, le terrain est tout. Cette “épidémie” le montre une fois de plus.

      • C’est déjà ce que disait mon grand-père, quand j’avais environ 10 ans, il y a donc plus de 65 ans. Pour la petite histoire, il était “guérisseur”, de nos jours on dirait “‘naturopathe” car il avait inventé un médicament à base de plantes. Et il soignait aussi les gens par la sophrologie ou la psychologie – qu’il n’appelait pas comme ça, d’ailleurs, il ne l’appelait pas du tout, il disait simplement “je garde mes clients longtemps car ça leur fait du bien de parler.”
        S’il était encore de ce monde, il serait totalement effaré par ce qui se passe en ce moment…

    • @roubachoff

      “que nous pourrons, peut-être, arracher certains décideurs à leur démence”, parfois le mal est si profond que l’euthanasie permet une fin digne (c’est à la mode la dignité de la fin de vie.) plutôt que de les voir dans une déchéante démence qui leur enlève toute humanité. Un acte compassionnel. il me semble que le rivotril est open bar en ce moment… c’est le moment idéal…

      Je crois que raisonner en termes médicaux nous fait passer à coté de l’essentiel. Ce n’est pas une crise sanitaire mais une crise politique. en ce sens que le pouvoir entrevoit une fenêtre de tir pour faire passer tout un tas de lois qui ferait bondir le péquin moyen en temps normaux. je sais que nous ne sommes pas d’accord sur le complotisme. Je comprends que l’image de gens avec des cagoules à la tintin et les cigares du pharaon est risible et intellectuellement compliqué à accepter, mais imaginer une seule seconde qu’au pouvoir nous avons une palanquée de crétins instruits (plus crétins qu’instruits d’ailleurs) est encore plus impensable (mais pas impossible). qu’ils mentent pour cacher leurs impéritie, je veux bien l’accepter, qu’ils fassent les moulins à vent (pondre tout plein de mesures pour donner l’impression qu’il font des choses), j’arrive à le conceptualiser mais qu’ils acceptent de tuer des gens (par dizaine de milliers) par leurs décisions, je n’arrive pas à le corréler à leur bêtise ou leur cynisme en dehors d’un plan plus grand qu’eux. Pas qu’ils l’ont pondu… véran… même un cataplasme il serait pas capable de le faire, mais qu’ils suivent des ordres.

      que ces ordres soient un plan mondial (bofff) ou un ensemble d’intérêts convergents importe peu. le résultat est là : on pique au rivotril pour ne pas donner de la chloroquine (ou de l’azitromicine, ou de l’invermectine, ou de la vit. D, ou du zinc, ou de la vit. C…) on ne sait que donner du doliprane ou (enfin, ET) du rivotril. C’est intellectuellement impossible sans une action coordonnée à de multiples niveaux. Que les ordres (o minuscule) collaborent… c’est dans leurs gènes.. les médecins qui se disent libéraux et hurlent à la mort dès qu’ils s’aperçoivent qu’ils ont une chaîne, à la limite (ils sont des fonctionnaires déguisés, sinon ils passeraient en secteur 3… la chair(e) est faible mon enfant), mais les médias ? l’opposition (figure de style) ?, les sociétés savantes (bon ok, ambulance, toussa…), les instances européennes et internationales ? Quelle est la probabilité que TOUTES les pièces d’une poignée tombent toutes sur la même face lors du même jet ? je suis pas super fort en bio-stats… qui sont des stats adaptées pour tomber du bon coté.

      Maintenant, je veux bien discuter du fait que TOUS pensent que c’est pour un meilleur bien, mais ce n’est pas la question. Pensez-vous vraiment que c’est une sorte de conjonction astrale hasardeuse (mais elle peut être cyclique, suffit de montrer les cycles) qui fait que nous sommes passés de démocratie malade à dystopie en moins de 3 ans ? Pour un truc qui ne fait peur qu’aux gens qui regardent bfm ?

  18. Une nouvelle fois tout est dit et tres bien dit .Au mieux ce sont des abus de pouvoir ( deux hommes pour les contraindre tous !!!) Au pire cela rappelle des heures plus sombres, dans d’autres pays, dans des temps passés ou présents.J’espère que le pire n’est pas à venir , les mots et les protestations risquent bientot de ne plus suffire. Notre démocratie a une forte odeur ” stop attention danger ” . Le bon sens et les mots pour denoncer auront ils assez de puissance ?

    • J’ ai vécu jusqu’à mes 20 ans dans un pays communiste et la France était un rêve . J’ ai été par la suite heureuse de pratiquer le plus beau métier du monde dans le meilleur des pays.
      Maintenant j’ ai l’impression que le monstre me rattrape , que je ne peux pas échapper à l’implacable…

      • arrêtez de surfer sur les sites complotistes, travaillez avec conscience, en suivant l’EBM pour ce qui concerne les maladies organiques, et tout ce que vous voulez (naturopathie, homéopathie, etc…) pour le reste, et vous continuerez à pratiquer le plus beau métier du monde, même en France.

  19. Tout est dit, bravo. Nous attendons avec impatience des précisions sur la réquisition de “toute personne, tous bien, tous services. On pourra me prendre ma compagne, mon compte en banque, ma boulangerie, si j’étais boulanger ?
    Depuis le temps que je répète qu’ils sont bunkérisés… Je parie que personne n’ose leur dire que la maladie n’est pas bien grave pour la population générale, que le deuxième confinement était une farce, que la police s’est limitée au service minimum en matière de contrôle, que le redemsivir a été déconseillé par l’OMS, j’en passe et des meilleures. A ce propos, voir ci-dessous un lien vers une interview du nouveau docteur Knock, qui exhorte les Français à ne pas se faire tester avant Noël. En cas de faux négatif, explique-t-il (l’idée qu’il puisse exister des faux positifs ne lui traverse même pas l’esprit) les gens risquent d’avoir un sentiment de sécurité trompeur. On peut savoir à quoi servent les tests, dans ce cas ?
    https://www.lepoint.fr/sante/covid-19-veran-appelle-a-ne-pas-se-faire-tester-massivement-avant-noel-10-12-2020-2405218_40.php

    • Il y a pire : le droit de cuissage.
      Il y a le maître bien gras et l’esclave squelettique déshumanisé.
      On en est pas encore là, mais à la vitesse à laquelle cela évolue, on va y arriver.
      Impossible n’est pas français, dit-on…