0

Démission fracassante

Les motifs de la démission fracassante de Thomas Dietrich du secrétariat de la Conférence Nationale de Santé le 19 février ont pour moi un air de déjà vu, sauf qu’il écrit beaucoup mieux que moi (lire ici la Contribution de T. Dietrich).

Nous avons en commun notre « idéalisme forcené et notre indécrottable capacité à se faire des ennemis », j’ajouterai aussi honnêteté. Il croyait aussi qu’il était là pour faire avancer les choses dans un organisme démocratique où « on y organise même des élections » comme à la Carmf, et toujours comme à la Carmf il croyait avoir le droit d’avoir une opinion et une liberté d’expression. Résultat, on « a exigé qu’il fasse relire les avis ou contributions de la CNS par le Cabinet, préalablement à leur publication », en vue de censure. Cela me rappelle la lettre du 3 janvier 2012 du directeur de la DSS qui me demandait la même chose, n’appréciant pas mes éditos.

Le parallèle va très loin, car pour éliminer les « incontrôlables », on a coupé les vivres pour les empêcher de fonctionner, « ce qui amène souvent les membres à toucher moins que ce qu’ils ont dépensé pour participer à une réunion de l’instance ». Le directeur de la DSS a interdit que l’on m’indemnise comme Président car « retraité », tout comme il vient d’interdire la Carmf de m’indemniser comme conseiller et assurer la passation de pouvoir dans la continuité, y compris le remboursement de mes déplacements et hébergement.

Il constate que « la démocratie en santé n’est qu’une vaste mascarade montée par les hommes et les femmes politiques pour faire croire à une certaine horizontalité de la décision publique en santé – alors qu’elle n’a jamais été aussi verticale. Et tout ceci au détriment des citoyens, dont on utilise les deniers pour mettre sur pied des instances consultatives qui, comble du cynisme, ne doivent à aucun prix remplir le rôle qui leur a été assigné par la loi ». Sachez qu’il en est de même pour les retraites.

Notre différence est qu’il baisse les bras après un peu plus d’un an face à la dictature de nos technocrates, j’ai tenu 18 ans. Dommage.

Gérard Maudrux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Un commentaire

  1. Rectification de la somme que j’ai évoquée .
    ce n’est pas 250 K€ mais 100 k€ .le résultat sur la forme est le même.
    100 000 euros. C’est la somme que toucherait Dominique de Villepin grâce une journée de travail dans le corps diplomatique après presque 20 ans d’absence. Cette somme correspondrait à sa retraite de haut fonctionnaire, dont il n’aurait pu bénéficier dans sa totalité sans ce jour supplémentaire, selon le quotidien «The Telegraph» qui a publié cette information mardi soir.
    lien : http://www.leparisien.fr/politique/villepin-un-jour-de-travail-pour-toucher-100-000-eur-de-retraite-11-03-2014-3663551.php#xtref=http%3A%2F%2Fwww.google.fr%2Furl%3Fsa%3Dt%24rct%3Dj%24q%3D%24esrc%3Ds%24source%3Dweb%24cd%3D1%24ved%3D0ahUKEwi7rc-uvJ3LAhVMcBoKHe_hDOgQFggdMAA%24url%3Dhttp%253A%252F%252Fwww.leparisien.fr%252Fpolitique%252Fvillepin-un-jour-de-travail-pour-toucher-100-000-eur-de-retraite-11-03-2014-3663551.php%24usg%3DAFQjCNG6XY1jKgNqXcHcQHsU-mJnhjJ-NQ%24sig2%3DchmmMX0msYeUFlTvev3ERw

  2. Faut il en core indemniser pour leurs frais les hommes politiques retraités dec leur carrière professionnelle .Certains cadres des finances ou de la haute administration sont partis à 55 ans .
    D’autres ont validé 1 heure pour toucher leur année bonus de 250000 euros.Messieurs les politiques servez vous sur le dos des contribuables

  3. Il n’y a pas d’autre réponse possible que le dé conventionnement massif…voyez donc le prix moyen de la consultation européenne elle même ridicule par rapport à la consultation américaine…vous travaillez pour moins cher qu’une (petite) course de taxi avec 23 euros, vous n’arrivez pas chez le patient et vous rentrez à pied…..le prix décent d’une consultation c’est de l’ordre de 100 euros et encore, un avocat va t il vous recevoir pour…100 euros ? On frôle le ridicule, vos plus mauvais confrères, en général vos représentants syndicaux décorés à br..ler peu vous ont vendus.. pour mémoire, quand le chauffeur de taxi vend sa license, à Paris c’est 300000 euros, quand vous présentez votre clientèle c’est désormais zéro….la pénurie de praticiens étant organisée par l’université complice de la tutelle qui la paye…les bi appartenants, le chantage au clinicat ou à l’agrégation etc etc… pauvre France….

  4. la démocratie est une mascarade , la presse est muselée , seul courrier international semble indépendant .J’ ai l ‘impression que l’homme politique est un métier bien payé et non une vocation comme la médecine .Ne faudrait il pas que ces dirigeants fassent leurs classes dans des entreprises , services publiques en bas de l ‘échelle pour pouvoir prétendre à un mandat public ?
    Comme les négociations pour la santé , tout est joué sauf si nous sommes unis . Merci pour votre blog

  5. Parce-que vous pensez qu’il n’y a que dans le domaine de la santé que la démocratie est une mascarade?

  6. Quand les faibles sont au pouvoir ils utilisent des méthodes dictatoriales.
    bravo de ne pas céder face à des incompétents.

  7. Je dirai juste que contrairement à vous, il n’avait pas la chance d’avoir un grande partie de ses pairs derrière lui….
    Et qu’il a eu beaucoup de courage en procédant de la sorte. Il s’est auto-torpillé.

    Mais soyons clair, cela ne remet aucunement en cause le combat de chacun d’entre vous. Un l’a mené sur la durée, de manière magistrale, et il a fallu une loi d’exception pour le déboulonner. L’autre, moins visible, pas médiatique, pas soutenu car pas reconnu, a eu le courage de dénoncer quitte à exploser en vol.

    C’est parfois à la taille des roubignoles qu’il faut juger l’artiste. Ni l’un ni l’autre n’ont à rougir…

  8. A une certaine epoque,lorsuqe la democratie etait la norme,une telle lettre aurait entrainé la demission du ministre…mais sous dictature socialiste cela ne sera certainement pas le cas!!