192

Covid : le retour des sacrifices

Après cette petite pause estivale, reprenons nos esprits, pour compléter un précédent billet sur la vaccination des enfants et recentrer les choses sur l’humain. Au-delà des essais, des études, des publications, des chiffres, des statistiques, des projections, des simulations, n’oublions pas que derrière tout cela, il y a des êtres humains, ce que certains semblent oublier. Je ne vous sortirai donc aucune étude pour justifier ou critiquer cette vaccination.

La formule de Rabelais, Science sans conscience n’est que ruine de l’âme, prend ici tout son sens. Que certains décideurs, certains ordonnateurs, les exécutants, se regardent dans un miroir et se demandent s’ils ont encore une âme.

Ce que je vois dans cette « science » d’aujourd’hui, on le croyait disparu depuis 1 000 ans. Depuis que l’homme n’est plus singe, nombre de civilisations ont pratiqué les sacrifices humains le plus souvent pour s’attirer les faveurs des dieux, comme par exemple pour faire pleuvoir. Si ceux qui ont le plus marqué sont ceux des enfants Chimu (Pérou pré-colombien), aucune civilisation n’y a échappé. Si on croyait ces sacrifices disparus depuis des siècles, sauf dans quelques contrées encore primitives, pratiqués par des sorciers et autres illuminés, la covid semble les avoir remis à l’ordre du jour, avec les sorciers des temps modernes.

La vaccination des enfants est un serpent de mer qui ne tourne pas en rond, mais avance pas à pas, sous la pression des laboratoires. Dans cette affaire, on peut distinguer deux phases : la première relève du sacrifice volontaire et assumé, la seconde de la bêtise humaine, toute aussi mortelle. Si la première phase avançait une justification, la seconde n’en avance aucune, le tout restera dans l’histoire de l’humanité comme des sacrifices inutiles, exécutés par les nouveaux “prêtres” du XXIè siècle.

Quelles ont été les premières motivations pour vacciner les enfants ? Rappelez-vous, c’était le début des vaccins et la recherche d’une immunité collective à 100% pour éradiquer la maladie. Certains pensaient le vaccin efficace à 98% chez les vaccinés, donc que si on ne vaccinait pas toute la population, si 20% de la population n’était pas vaccinée, cela pouvait entretenir et diffuser la maladie. L’immunité collective à 100% supposait donc de vacciner 100% de la population. On expliquait que les enfants non vaccinés ne craignaient pas la maladie, mais allaient contaminer les anciens et tuer les vieux qu’ils allaient côtoyer. J’ai vu des enfants traumatisés de pouvoir contaminer papi ou mamie, on les a culpabilisés, et on a culpabilisé leurs parents pour qu’ils conduisent leurs enfants à Moloch.

Sacrifier un individu pour en sauver 1 000, est un choix classique chez les militaires, mais quelque chose de délicat et difficile ici. En théorie, le débat, qui n’a pas eu lieu, n’était pas à rejeter, mais en pratique il était inacceptable car basé sur des idées fausses. 

Si on met de côté la décision, non scientifique, qu’il n’y a pas de traitement, sans aucun recul ni aucune étude, et qu’il ne devait pas en avoir, il y a une première incohérence dans le discours qui nous concerne ici : comment les jeunes pouvaient contaminer les vieux puisque ceux-ci étaient vaccinés, donc protégés ? Je le rappelle, je me situe au tout début de la vaccination, avec les connaissances et le discours de l’époque.

Second problème, plus inacceptable, on a accepté le risque, sachant que l’on allait sacrifier quelques jeunes en bonne santé, pour sauver les plus vieux, porteurs de comorbidités. A l’époque, mouraient les plus de 80 ans en Ehpad. Rappelons que la moyenne de vie en Ehpad est de 3 ans et demi, avec ou sans comorbidités qui tirent cette moyenne vers le bas. Certains ont donc décidé qu’il fallait sacrifier des enfants sains, à l’espérance de vie de 70-80 ans, pour peut-être sauver quelques anciens, malades, dont l’espérance de vie était inférieure à 3 ans ! Combien de ces anciens, si on leur demandait, auraient accepté que l’on prenne le risque de sacrifier des enfants innocents, anonymes, pour qu’eux-mêmes vivent 3 ans de plus ? C’est comme cela qu’il fallait poser la question. Echanger la vie d’anciens, à l’espérance de vie très courte et difficile, contre celle de jeunes qui devaient vivre 70 ans de plus.

Pire : sacrifier des jeunes pour assurer la longévité de vieux à qui on refusait l’accès en hôpitaux, voilà comment je vois les choses, à cette période. Des sacrifices humains, tels que les pratiquaient les Aztèques, pas pour la pluie, mais pour prolonger la vie de quelques vieillards déjà bien usés. Dans la page Wiki sur les sacrifices humains, on parle de sa fonction sociale, « pour assurer la cohésion et la pérennité d’un groupe ».

Dans la seconde période, qui court encore aujourd’hui, l’absurdité meurtrière est pire : on sait que le vaccin ne protège pas de la contagion, annulant la seule justification liée à la recherche d’une immunité collective, mais on continue sur la lancée : il faut vacciner les enfants, mais dans quel but ? Les protéger des formes graves ? Sur la quinzaine d’enfants morts du covid, 80-90% avaient une espérance de vie courte tant ils avaient de pathologies. En dessous de 10-15 ans, la covid tue 10 fois moins que la grippe saisonnière !

Vacciner des enfants sains, qui ne craignent rien, avec un vaccin périmé de 2 ans dont on sait qu’il ne protège pas, c’est un meurtre gratuit, sans raison, si cela se passe mal. Heureusement que les décès sont rares, mais chacun d’eux est inacceptable, car sans aucune justification. Surtout outre les décès, combien de séquelles plus ou moins apparentes, combien de décès à venir ? Un cœur abîmé par une myocardite, combien de temps va-t-il tourner ?

Qu’en pense le Ministre ? Extrait de l’interview de Véran chez Bourdin Direct, sur BFM TV le 22 décembre 2021 :

« Il faut vacciner les enfants de 5 à 11 ans sans délai ! … On y va ! Les données sont très rassurantes et le vaccin est sûr et efficace. … Il y a un bénéfice collectif, un enfant contaminé est un enfant qui risque, bien malgré lui bien sûr, de contaminer ses parents, ses grands-parents et de continuer à faire circuler. … »

Réponse d’un épidémiologiste, directeur de recherche à l’Inserm :

Les enfants n’ont pas été les seules victimes de ces sorciers des temps modernes, qui se sont arrogé le droit de vie et de mort sur des citoyens innocents, tels des dieux vivants, sans avoir de comptes à rendre. Les décisions, soi-disant consensuelles, le sont tellement qu’il est impossible d’en avoir l’enregistrement, contrairement à la Loi. Mais chut !.. Secret Défense.

Les autres victimes ? Outre les adultes abusés, il y a aussi les anciens, que l’on prétend protéger en sacrifiant des jeunes, tout en les sacrifiant eux-mêmes : que l’on m’explique comment on peut autoriser, promouvoir le Rivotril ? Je ne suis pas contre, tout bon médecin a eu quelquefois dans sa carrière des cas désespérés dont il souhaitait abréger les souffrances, mais jamais, jamais, jamais il n’a pu l’envisager sans avoir auparavant épuisé tous les traitements possibles. Ici, on est passé directement au Rivotril, en refusant, en interdisant tout autre traitement avant. Pourquoi ne pas avoir autorisé Azithromycine, Hydroxychloroquine, Ivermectine et autres traitements, avant d’en arriver au Rivotril ? On « n’achève » pas un patient sans lui avoir donné avant la moindre chance, aussi infime soit-elle. On n’a jamais vu cela avant de la part d’un médecin, c’est inconcevable, ce n’est pas éthique, c’est contraire au serment d’Hippocrate, n’en déplaise à l’Ordre qui poursuit ces médecins qui ont essayé de donner une chance avant la case Rivotril.

Avant la covid, les médecins (et personne) n’avaient le droit de donner la mort. Depuis, ce n’est plus un droit, mais parfois un ordre déguisé. Il faut parfois savoir désobéir, quand votre conscience vous l’ordonne, si tant est qu’il y a encore conscience, dans tous les sens du terme : raison et connaissance.

Et pour terminer ce vieux proverbe français : 

« Grand ‘science est folie

Si bon sens ne la guide ». 

Le bon sens n’est plus, reste la folie.

ZOLA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

192 commentaires

  1. Billet à transmettre à Barbara Stiegler ( auteure avec François Alla de : Santé Publique année zéro, tracts Gallimard, mars 2022). Son adresse mail figure sur la page de l’institut universitaire de France . Ne le fais pas moi-même car je lui ai déjà envoyé un article, sans réponse de sa part ; je crains d’être sur liste indésirable : quelqu’un d’autre le ferrait , l’auteur dudit billet ?
    https://www.iufrance.fr/les-membres-de-liuf/membre/119-barbara-stiegler.html

  2. Les faits sont là, avec une flopée de preuves que seuls les aveugles volontaires et les ignares par choix se refusent de voir : une majorité de médecins se sont assis sur leur serment d’Hypocrate pour quelques milliers d’euros et ont jeté l’opprobre sur leur profession, comme de grands saligauds.

  3. Et les femmes enceintes? Le crime absolu pour moi. Les médecins ne peuvent pas prescrire un ovule gynécologique à une femme enceinte / présence d’alcool, et on injecte un produit expérimental contenant du PEG et des substances inconnues!!!!!!

  4. https://www.globalresearch.ca/shocking-uk-government-admits-covid-vaccinated-children-4423-more-likely-die-any-cause-13633-more-likely-die-covid-19-than-unvaccinated-children/5788225
    Le gouvernement britannique admet que les enfants vaccinés contre le COVID sont 4 423 % plus susceptibles de mourir de n’importe quelle cause et 13 633 % plus susceptibles de mourir du COVID-19 que les enfants non vaccinés
    https://www.ons.gov.uk/releases/deathsinvolvingcovid19byvaccinationstatusenglanddeathsoccurringbetween1january2021and31may2022

    • Je ne retrouve pas vos pourcentages. Je trouve même l’inverse mais je fais peut-être une erreur. Pouvez-vous nous montrer comment vous arrivez à ce résultat?

      • C’est une traduction de l’article cité, les chiffres ne sont pas de moi, et comme je les trouvais bizarres, je ne me suis pas contenté de cet article, mais j’ai cherché et trouvé leur source, mis en second lien.

        • J’ai regardé en détail, ces milliers de % ne veulent rien dire pour personne, comme pour moi. Par contre je préfère leurs 11, 45 ou 137 fois plus. Ainsi leur constatation de 0,3 décès pour 100 000 non vaccinés et 41,3 décès pour 100 000 triple dose, donne bien leur 137 fois. En %, je ne sais pas combien cela fait.

          • J’en suis resté à 2 fois plus = + 100% et non 200% qui font 3 fois plus, après je n’arrive plus à compter 🙁

          • Il faut oublier le 137 fois plus qui est basé sur un seul décès ce qui statistiquement n’a aucune valeur. En revanche, les autres chiffres sont suffisamment éloquents pour mettre en évidence une surmortalité des vaccinés qui existe aussi dans la tranche 15-19 ans mais pas chez les plus agés.

    • Désolé, il ne s’agit pas de vos calculs, mais ma question reste entière. Je ne vois pas comment avec les données fournies par votre second lien on peut aboutir aux tableaux de votre premier lien. J’ai pour habitude d’être très vigilant avec les informations qui confortent mon opinion.

  5. Au 10 août 2022, aux Etats-Unis, “grâce” à Trump et à Biden, les entreprises de Blackrock/Vanguard ont fait injecter le poison expérimental sur:
    10,8 millions d’enfants de 5 à 11 ans et sur un million de petits âgés de 6 mois à 4 ans… En Espagne, ce sont 60 % des enfants de 5 à 11 ans qui l’ont été. Alain Fischer ira jusqu’au bout et quoi qu’il en coûte pour rattraper le “retard” accumulé chez nous. Appelons des juges français aussi courageux que Susanna Zanda, Eleonora Carsana et ceux du tribunal de Pesaro, pour que l’un d’entre eux ordonne la suspension immédiate de toutes ces injections sacrificielles!
    https://www.aap.org/en/pages/2019-novel-coronavirus-covid-19-infections/children-and-covid-19-vaccination-trends/

  6. Toute mon admiration et mes félicitations pour ce papier admirable. Un grand merci.
    Je me permets de vous suggérer d’inclure, dans une de vos prochaines publications, la dénonciation de la “vaccination” de plus de 22490 enfants français de moins de 12 ans, dont plusieurs milliers de moins de 5 ans, en 2021, avec des doses ADULTES. 16 mois après l’émission de l’avis favorable de la SFP et, sans nul doute, de celui de Fischer, les injections PEDIATRIQUES ne sont toujours pas autorisées. À l’époque, en avril 2021, Pfizer n’avait pas encore commencé ses essais cliniques sur les nourrissons.
    Merci encore!

    • @Alain Schollaert : que sait -t-on de ses enfants et de leur vaccination ? Seraient-ce des enfants avec comorbidités très importantes ? Ont-ils reçu des injections complètes ? ( demi-injections ?…)

      A comparer bien sûr avec l’omerta portant sur les traitements possibles…

  7. Bravo ZOLA pour ce coup de gueule que je partage totalement, merci pour cet article
    Dans mon cercle familial nous en janvier 2022 nous étions plusieurs non vaccines à attrapé le Variant delta, dont moi et mon époux alités 10 jours avec fièvre et toux, mais après plusieurs semaines nous étions bien rétabli depuis sans aucun traitement, nos petites filles dont la mère avait la première contracté ce Covid delta, l’a refilé à sa fille de 12 ans qui a eut juste de la fièvre durant quatre jours, elle a été totalement et rapidement retablie, sa sœur de 9 ans elle n’a carrément rien eut…
    En effet les enfants ont des capacités à se défendre du Covid, je peux le confirmer par cette expérience et je suis horrifiée de me dire qu’on va vouloir les mettre en danger
    A ce stade avec tout les crimes commis sur la population s’attaquer aux enfants c’est un génocide de plus organisé de toute pièce
    Dans mon entourage proche après les derniers rappels, deux Zona chez deux personnes de 75 ans, un AVC plus endocardite chez un de 50 ans, un AVC foudroyant chez un homme de 70 ans, une myocardite et problèmes auditifs chez un jeune compétiteur sportif de 20 ans, une mort subite dans un EPHAD, un cancer de la prostate chez un homme de 50 ans…

    • Ah? Que des vieux vaxxinés donc, mis à part le jeune sportif… pourtant il semble admis ici et ailleurs et par beaucoup, que les effets graves sont rares chez les vieux et les injections arn (appelées par raccourci sémantique aussi vaccins) plutôt bénéfiques pour eux..curieux. ..

      • Je pense surtout que chez les vieux on trouve normal avc, crises cardiaques etc et on l’attribue à l’âge. Personne ne se pose de questions, c’est comme ça autour de nous. A 20,30,40 ans ça interpelle un petit peu plus, mais pas encore assez manifestement…

      • Excusez-moi, mais une personne de 50 ans n’est pas “un vieux”. A 72 ans, je me trouve bien moins “vieille” en vitalité et esprit que beaucoup de jeunes. Par conséquent entre 1 jour et 100 ans, nul ne doit souffrir ni mourir d’injections stupides.

  8. Le fait d’injecter des enfants d’un poison dont on ne sait rien en France contrairement aux stats ou les études cliniques de pfizer et moderna commencent à sortir et rendues publiques. En France rien pas une parole des médias. si les parents acceptent de faire injecter les enfants de 6 mois à 5 ans alors ces parents seront des criminels autant que le gouvernement et Macron. Les enfants ne craignent rien. Ces injections sont devenues une religion.

  9. Pour qu’un business model de type “rente court terme garantie et récurrente” puisse advenir, il n’y a pas 36 moyens.
    Contrairement aux profits liés à la société de consommation, fondés sur le desir et l’envie, les profits garantis et récurrents sont basés sur les besoins vitaux (manger, avoir un toit, se chauffer) ou sur des obligations plus ou moins consenties. Une des formes d’obtention du consentement est souvent la peur de perdre ces besoins, plus ceux du 2nd ordre que sont santé et sécurité.
    Qui encore n’a pas installé d’antivirus sur ses moyens informatiques?
    Qui n’a pas une assurance?
    De-zoomons au delà de nous mêmes ces obligations et tachons de voir au delà du doigt ces lunes mortifères associées, et les méthodes qui sont mises en œuvre pour obtenir sinon le consentement des peuples, au moins leur aveuglement.

  10. Merci à Zola d’avoir pointé du doigt la similitude entre les sacrifices humains des sociétés primitives et la folie vaccinatrice de notre époque, et comment quelques idées fausses profondément ancrées dans les esprits peuvent conduire à des comportements irrationnels.
    Ce qui est inquiétant, c’est de constater qu’en un an 75% de la population française a basculé dans la secte du dieu VACCIN, et est persuadée que le vaccin est sans danger, efficace à 95%, et protège des formes graves du covid19.
    Ceux qui luttent contre les sectes savent combien il est difficile de contrer les affirmations sectaires, qui sont des articles de foi interdisant aux croyants de les soumettre à une analyse critique.

  11. “La folie est de toujours se comporter de la même manière et de s’attendre à un résultat différent.” Albert Einstein

    En effet, on sait que ça ne fonctionne pas, que ça ne protège pas, mais on persiste dans cette voie. Tout bonnement hallucinant et en dépit du bon sens. Folie!

  12. Macron avait dit vrai en déclarant la guerre au covid. Comme dans toute guerre on sacrifie les jeunes.
    Finalement non, dans une société civilisée on préserve les enfants.

  13. Au sujet de la régulation sacrificielle des sociétés, il faut lire ou relire l’ouvrage de René Girard: ” La violence et le sacré ”.

  14. Et merci pour la déclaration éclairée de Laurent Toubiana que je ne lasse pas de lire et faire circuler : « Vacciner des enfants avec un vaccin qui n’empêche pas la transmission pour protéger des personnes qui sont déjà vaccinées restera dans les annales de la bêtise de la médecine » Laurent Toubiana . Il faut beaucoup de courage pour affirmer cela a son niveau de responsabilité. Chapeau bas. Et en plus, même Audiard serait jaloux =Un must percutant.

  15. “Le bon sens n’est plus, reste la folie.”
    L’appât du gain est la seule chose qui donne sens à cette folie !
    Les coupables ce sont les profiteurs, et ils ne sont pas difficiles à trouver : ils plastronnent dans toutes les conférences économico-scientistes internationales et sur tous les médias main-stream qu’ils sponsorisent !

  16. On trouve légitime de bombarder une centrale nucléaire en Ukraine, et de risquer une catastrophe pire que Fukushima simplement pour faire pression sur la Russie. On trouve normal de préparer un hiver de privation de chauffage et de nourriture, de réduire à la misère des millions d’Européens, pour en accuser le président de la Russie. On trouve normal de planifier la perte de la majorité des fermes aux Pays-Bas et ailleurs, pour des histoires de climat largement inventées. Les problèmes de la politique de santé et des systèmes de soins ont amplement été débattus sur ce blog. Les autorités trouvent ça bien et veulent aller plus loin. La question est qu’est-ce qui pourrait encore nous étonner, et surtout comment renverser la vapeur avec une population tellement inondée de mensonges et de propagande, dissipée par de faux débats et contenue par les armes psychologiques et les jolis blindés munis de mitrailleuses qui viennent d’être mis en service ?

    • Quel rapport entre le broyeur de Grozny, Alep et Marioupol, et la politique vaccinatoire “occidentale”, si ce n’est que dans les deux cas on a affaire au même genre de salopards ?
      Zelensky n’a pas envahi la Russie ni ordonné les injections Pfizer au reste du monde dit libre que je sache !

      • Après avoir bombardé pendant 8 ans les populations civiles du Donbass qui voulaient simplement conserver leurs liens ancestraux avec la Russie, coupé l’eau à la Crimée qui avait rejoint la Russie et n’avait d’autre raison d’être rattachée à l’Ukraine qu’un caprice de M. Khrouchtchov, lui même ukrainien, les autorités de Kiev allaient lancer un assaut militaire massif sur ces deux cibles, ce qui a rendu inévitable l’intervention militaire russe. Les fortifications qui ne cèdent que très lentement baties ces huit dernières années par les autorités de Kiev, manipulées par les services américains, rendaient impossible une défense classique sans un large contournement. Les forces russes et celles des républiques du Donbass évitent les civils et les infrastructures civiles, alors que les troupes de Kiev utilisent les populations comme bouclier humain, bombardent les centres des villes du camp opposé, notamment avec des grenades anti-personnels qui s’attaquent principalement aux civils et maintenant exercent un chantage de type terroriste en bombardant la centrale nucléaire. Les mondialistes occidentaux sont derrière chacune de ces actions et exactions. Ce sont les mêmes qui sont contre notre santé. QED.

      • Poutine, broyeur d’Alep ? Sauveur d’Alep, plutôt.

        Le “narratif” sur la Syrie était au moins aussi mensonger que celui sur la “pandémie”.

        • Ville rasée = ville sauvée, “l’humanisme” à la Poutine… mais pourquoi se gênerait-il puisqu’il en trouve toujours pour gober ça !

          • Comme vous voulez. Sauf qu’après avoir servi de boucliers humains (tactique renouvelée ailleurs de nos jours) à nos alliés d’Al Nosra (qui “font du bon boulot” selon Fabius), les habitants ont enfin pu reconstruire leur ville, reprendre leur vie et même, figurez-vous, célébrer Pâques sans être molestés.

            Il ne faut pas croire tout ce que raconte Libé.

        • Bien que plutôt de votre avis et pas franchement admirateur du gouvernement qui a organisé et/ou soutenu les génocides en Irak, en Syrie, au Yemen et dans d’innombrables autres pays depuis des lustres, je suis obligé de rappeler à mes amis conscients du crime assumé par VdL, Trump, Biden et autres Microbe (promotion des injections expérimentales pour faire face à la grippe attribuée aux pangolins de Wuhan, que l’ex du KGB et ami déclaré du génocide Kissinger, a clairement fait de même avec son poison expérimental OGM (à vecteur ADN de virus modifiés), cofinancé par Blackstone (soutien financier du fonds “souverain” russe qui finance le labo Gamaleya).
          Méfiance donc avec tous les vieux copains du Conseil de Sécurité qui se partagent le monde depuis Yalta … ou depuis Versailles?

  17. l’installation d’affiches géantes sur les panneaux publicitaires à toulouse continue,le premier avait semé la panique sur les médias locaux incapables de répondre autrement que par des invectives personnelles de bas étages ,marque de fabrique de ces médias dévoyés crasseux; l’article de la dépêche embarrassé essayant d’expliquer que “malheureusement” ç a n’était pas illégal bien que fort gênant pour une population bercée par la propagande officielle
    cette fois ci toute la périphérie de la ville est concernée,ils vont en tomber malades;dans la foulée de nouveaux flyers reproduisant en taille réduite l’affiche vont être distribués en ville; plus de 6000 ont déjà circulé jusqu’à présent
    ça serait bien, que dans toutes les villes de france ce genre d’initiatives se fasse
    pour rappel l’affiche a pour but de sensibiliser les parents aux risques des injections pédiatriques,je ne peux pas rerpoduire ici l’affiche,le gros titre est
    LA SANTE DES ENFANTS VAUT PLUS QUE DES VACCINS EXPERIMENTAUX
    avec la mention de 1 accident grave pour 100 injections en se référant à la base eudravigilance ( c’est en fait un ordre de grandeur car c’est hétérogène suivant les pays, la france étant notoirement en sous déclaration par rapport à d’autres pas voisins, comme UK par exemple)

  18. Et il ne faut pas perdre de vue la raison véritable pour laquelle est mise en place la vaccination des enfants. C’est pour obtenir une AMM standard que les compagnies des vaccins mARN, dont Delfraissy lui-même a avoué qu’elles étaient les décideurs de l’ex-Conseil Scientifique, donc c’est pour qu’elles obtiennent une AMM standard qu’il faut absolument vacciner les enfants. C’est dans les textes, une AMM conditionnelle ne l’est plus SI ON VACCINE LES ENFANTS. C’est l’unique raison, mais c’est le jackpot .

  19. 100 000 fois d’accord ! C’est ce que je ne cesse de marteler sur les sites médicaux et Twitter .Nous sommes revenus aux sacrifices humains des Incas, et autres civilisations encore plus anciennes. Le pire est qu’il n’y ait pas plus d’ humains qui le réalisent : des victimes innocentes sacrifiées en espérant satisfaire Moloch. Revoir les tableaux de Goya « Saturne dévorant un de ses fils », Rubens « Saturne (ou Chronos) dévorant son fils ».Nous y sommes et ce n’est pas de la mythologie, c’est bien réel. Déjà des milliers d’enfants-cobaye , certainement de plus il s’agit de petits sous la tutelle de l’Etat. Il n’y a pas de mots pour cette ignominie .

  20. Pour ceux qui sont tombés !Ils ont fait d’une pierre trois coup …les parents ,les enfants les petits enfants c’est donc la fin de la lignée ,de la descendance et c’est donc un génocide aussi fort que la Shoah et ils devront être jugés pour ces faits et la préméditation en plus.

    • Non seulement, ils ne seront jamais jugés, mais le massacre d’une partie de la population mondiale ne s’achèvera que lorsqu’ils l’auront décidé. Il semblerait qe cette Cabale dépasse de loin ce qi s’est déja fait dans l’histoire de l’humanité. PERSONNE NE POURRA ARRETER CE TRAIN DE LA MORT.

  21. Bonjour et bravo pour ce que vous faites.
    Ma fille à 30 ans et Polyhandicapé, je suis à la recherche d’information, sur la relation entre vaccin et Règles abondantes

  22. Excellente analyse !

    Une question suit : pourquoi toute une société se met à agir d’une façon qui bafoue sa morale et qui compromet lourdement son avenir ?

    il faut rappeler que pour la majorité des patents , les effets indésirables n’existent pratiquement pas ( Ils sont extrêmement rates Disent en coeur tous ceux qui ont la parole) – ils ne voient donc pas qu’ils sacrifient leurs enfants en acceptant leur injection.

    Ceux qui accomplissent le sacrifice en connaissance de cause , ce sont, comme en 14, les généraux, les hauts responsables de la santé – et leurs sponsors poliques et economique –

    eux savent qu’on envoie des jeunes a la mort ou a l infirmité définitive –

    ( je ne crois pas que beaucoup d’entre eux sacrifie leurs propres enfants – ce serait doublement criminel)

    • Autres hypothèses
      – l idée qu’on injecte les enfants pour proteger les vieux n’est qu’un prétexte – on vaccine les enfants parce qu’on veut vacciner les enfants – parce qu’on veut que tout le monde y passe sans aucune exception
      Parce que c’est le vendeur de vaccins qui decide, qui commande, et donc on doit maximiser ma cible.

      Autre encore:
      Nous entrons dans une phase singulière de la lutte des classes – dans cette phase il semblerait que l’élite aient un intérêt particulier à fragiliser la santé de la population, et ils peuvent le faire avec la complicité des médecins…

    • Merci pour cet article clair que je partage en tous points!
      Comment penser autrement en fait?
      Depuis le début, le laboratoire Pfizer écrit en toutes lettres dans son étude que le vaccin reçç est fait pour diminuer les formes graves, MAIS qu’il n’empêche pas d’attraper le Covid ni de le transmettre. Donc la publicité «vaccinez vous pour vous et vos proches » mensongère!
      On se vaccine pour soi, si on a des risques d’avoir un covid grave, ou malheureusement si on en a l’obligation quel que soit le bénéfices/risques, mais on ne se vaccine pas pour les autres!
      Svp ne vaccinez pas vos enfants!
      Un.médecin scandalisé qui a refusé la vaccination, qui n’exerce donc plus en tant que médecin, à son.grand désespoir!

  23. Merci à vous tous pour votre humanité qui réchauffe particulièrement ce jour où une amie exquise a rejoint son dernier abri.

  24. Zola je suis sous le choc de votre publication d’hier.Elle est remarquable de clarté,de logique de courage.Elle fait mal car la vérité fait mal mais en même temps c’est une libération,comme quand on crève un abcès…J’espère que cela va m’aider à évacuer la colère que j’éprouve depuis si longtemps et que ce texte ouvrira les yeux des hypnotisés qui ne comprennent pas.MERCI.

  25. J’ai une explication: les mineurs n’ont pas le droit de vote, les vieux oui.
    Il faut montrer aux vieux trouillards que l’on fait tout pour les protéger.
    Les vieux d’aujourd’hui sont ceux qui criaient il y a 54 ans “il est interdit d’interdire” et qui maintenant proclament “il est obligé d’obliger”.
    Pour info j’ai 75 ans non vacciné. Je salue les quelques vieux qui résistent à cette doxa sanitaire.

    • Je crois surtout que tout est calculé pour monter les uns contre les autres…Je n’ai jamais entendu autant de critiques contre les “boomers”.Je suis une vieille(je n’ai pas peur des mots),non vaxx.Briser la cohésion de notre société est un instrument de plus pour nous détruire.

  26. Pour les médecins de ce blog – et tous les autres – qui commencent enfin à se poser des questions sur la vraie finalité de ces injections ARN et leur possible impact sur le génome humain, il est intéressant d’écouter ce que dit le WEF de Klaus Shwab (extrait vidéo de 2015 déjà…)
    “Schwab sur changer votre ADN. 2015.
    “La 4ème révolution industrielle,ça ne change pas ce que vous faites,ça vous change vous. Si vous prenez l’édition génétique,c’est vous qui êtes changé. Et, bien sûr, cela a un grand impact sur votre identité.”
    https://bit.ly/3OTqXm5

  27. Merci infiniment pour cette fine analyse que je rajoute sous mon billet d’hier, du Presque Dr. T’Ché-RIEN, qui se transforme encore une fois en KHON-teur des Mille et Une VIES ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2022/08/12/maj-du-13-08-22-histoires-doh-au-pays-des-khons-khon-te-par-rien-version-pdf-completee-et-enrichie-par-jbl1960-a-diffuser-sans-pitie/

    Dont je partage, bien volontiers la version PDF ► https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2022/08/histoires-doh-au-pays-des-khons-khonte-de-mille-et-une-vies-rien-aout-2022.pdf

    Qui est riches de contes de faits mais aussi de théorème et précisions scientifiques et d’expériences de VIE de sage-homme (ohm)

    Je le mettrai également dans mon Dossier Spécial Coronavirus.

  28. Effectivement le fait d’avoir pour ainsi dire obligé les enfants à partir de l’âge de douze ans à se faire vacciner avec un “vaccin” sur le quel on n’avait aucun recul par des mesures discriminatoires est tout simplement criminel .Je suis aussi stupéfait qu’autant de parents aient suivi.Sans doute ne faut -il pas s’en étonner vu le nombre d’avortements pratiqués chaque année.Les aztèques qui pratiquaient les sacrifices humains et notamment des enfants sont des enfants de coeur à côté de nous qui avons égalisé la peine de mort pour les plus innocents d’entre nous.

  29. Extrader les enfants vers le Danemark si l’obligation devient effective et que les recrutés-injecteurs se proposent. Pour les dirigeants et les facilitateurs : les mettre sur une île avec de très hauts murs , les oindre d’huile de façon abondante régulière de même que toutes les armes qu’ils seraient autorisés à amener ainsi, même s’ils tentaient de s’étriper les outils glisseraient , leurs mains et pieds , torse abdomen itou . Les laisser mijoter dans l’huile et leur demander régulièrement si leurs rugissements de tigre s’apaisent et ce qu’ils proposent pour vivre en bonne harmonie . Bon d’accord nous souffrons déjà d’une pénurie d’huile enfin sauf des avariées.

  30. Nous sommes nombreux a nous étre insurgés en adoptant une activité de résistance active par la prescription.
    Je rappelle l obligation de moyens et le primum non nocere de notre éthique.
    Le monde mediatique s est focalisé sur des individus ( brillant et respectable dr Raoult) pour ignorer le maquis de tous les anonymes.
    C est mieux pour les medecins victimes d un cnom vendu aux interéts de Big Pharma,mais tellement prejudiciable pour la solvabilté de la médecine.
    Car même si l appareil societal ne travaille pas à l emancipation de l esprit du peuple . Celui ci pense et réflechit par lui meme.
    N en déplaise aux inquisiteurs de tous poils et méme glabres.
    Pour ma part je renonce à poursuivre une participation à ce monde médical auquel je refuse de m integrer.
    Je prefère conserver mes idéaux.
    Je prends ma retraite.
    Gardons nous d une quelconque généralisation mais je constate que les valeurs qui sont les miennes sont rares chez nos jeunes confréres.
    Ce qui compte c est notre façon d agir.
    Parler chacun peut le faire.
    Merci bcp pour votre tribune qui à ete une respiration spirituelle pendant cette periode obscure de la pensee.
    Soyons optimistes : memes les inquisiteurs disparaissent.

    • Bonjour Mude , merci pour votre témoignage d Hypocrate Anonyme. Les jeunes médecins ne voient , ne comprennent même pas où est le problème. Comment feront-ils lorsque leur progéniture sera concernée ? « La plupart des gens acceptent les émissions officielles de la presse autorisée pour le public auditeur , appelée familièrement PAPA »

  31. Merci ZOLA…accord total.
    Juste EN-VIE de partager cela…
    Pourquoi s’embarrasser avec de vieilles éthiques ? Tant celle d’Hippocrate que celle de Sun Simiao, ou celle de Maimonide rabbin/médecin du XII ème siècle.
    “Mon Dieu, remplis mon âme d’amour pour l’art et pour toutes les créatures.
    Ôte de moi la tentation du gain et la recherche de la gloire
    Fais que je ne voie que l’Homme dans celui qui souffre
    Fais que mon esprit soit clair
    Fais que mes malades aient confiance en moi
    Fais que je sois indulgent et patient
    Fais que je sois modéré en tout
    donne-moi la force et la volonté d’élargir mes connaissances
    éloigne de moi l’idée que je peux tout.”

    Pourquoi s’embarrasser d’une pratique médicale qui ne pourrait s’exercer dans la neutralité bienveillante ? Pourquoi s’embarrasser de cette vieille éthique de Maimonide où il faudrait avoir de l’amour inconditionnel tant pour son prochain que pour la connaissance ? De quoi me donner En-VIE d’apprendre l’hébreu, tant c’est le même mot qui désigne la recherche insatiable du savoir et l’amour pour une femme ! Est-ce que ces amours-là peuvent s’acquérir par la violence ? Par thésaurisation, par dictature, par s’emparer ?
    L’ÂMÉDECINE vaincra, la merdecine périra parce que science avec conscience est richesse de l’âme. Et puis parce qu’il y a entropie, la vérité n’a pas d’énergie à dépenser pour être ce qu’elle est, ce qui n’est pas le cas du mensonge qui doit consommer beaucoup trop d’énergies pour se faire passer pour vérité.
    Ils finiront par s’effondrer comme un trou noir…faut juste les aider à aller dans le sens de la descente. C’est ce qui se fait très bien ici sur ce blog et avec beaucoup de COEUR.
    Amitié à tous-tes

    • @Rien Merci de citer Maïmonide
      Moïse Maïmonide (1135-1204), la plus grande figure du judaïsme médiéval. Médecin, savant, talmudiste, philosophe au savoir immense, il a réexposé l’ensemble de la tradition juive en référence à Aristote, qu’il a contribué à faire découvrir à l’occident chrétien.
      On examine ici son Œuvre philosophico-religieuse – particulièrement son grand code, le Michné Torah [Répétition de la Loi] et le Guide des Égarés qui l’a rendu célèbre – en tâchant de faire ressortir l’unité de son inspiration: la volonté d’accueillir la Révélation du Sinaï avec force et mesure, préservant les droits et exigences de la Raison en tous domaines, en toutes circonstances, ne cédant jamais sur la Raison sous prétexte de Foi. On examine également ses traités de médecine pour en montrer l’étonnante actualité. On s’intéresse enfin à son influence – de Thomas d’Aquin à Leibniz, Spinoza et Mendelssohn – et à sa postérité, de Leo Strauss à Yeshayahou Leibowitz. résumé du livre de Gérard Haddad Maïmonide

    • Merci Rien , ces propos sont magiques mais pour passer de ce que nous vivons à ce que ce Grand Homme propose il nous faut des étapes . Que pensez-Vous de l’étape «  se haïr gaiement «  ? « Que votre journée soit longue et votre nuit plaisante

      • “se haïr gaiement” ? anagramme histamine égaré ! Pas mon truc !
        Il y a à mon sens suffisamment de division comme cela et puis rancune ayant la même origine que le mot rance…
        en revanche nous avons tous plus ou moins de bonnes et de justes raisons d’être en colère avec une bonne dose d’insolence socratique en revisitant Descartes qui n’en reviendrait pas de ce que l’on a fait de sa pensée ;
        “La science de mes voisins ne borne pas la mienne”.
        L’affirmation de soi dans le respect d’autrui…
        Et puis la seule chose qui soit prévisible c’est qu’il y a de l’imprévisible, et comme nous le dit Hegel, la raison est effectivement rusée, elle fera son travail, dans le sens “accouchement” du terme, sans avoir besoin que tu interviennes, car la déraison est la certitude absolue que, peu importe avec quelle méticulosité leur(leurre) Great Reset aura été planifié, à un moment ou à un autre, il tournera mal…
        Prendre des risques, tous les risques, se confronter à la vérité, se confronter directement au Réel, car la réalité suivra. Préférer la morsure de la vérité, inverser les “d€vi$€$” convenues du sens commun aux certitudes proposées par la réalité des génocideurs et surtout privilégier le mystère du Réel, de la VIE, au confort des compromis-sions, des petits arrangements, des concessions, des mensonges.
        Ne jamais compromettre son Désir. Jamais. Préfère la morsure de la vérité !

        • Oui Rien , intellectuellement vous avez parfaitement raison et vous êtes en avance sur le chemin. Cependant nous n’avançons pas tous à la même allure et reconnaître et ressentir nos zones d’ombres pour pouvoir s’en affranchir , il me semble que cela permettrait une vraie révolution dans les accords entre nos états internes , nos comportements externes et nos processus de pensées. Se haïr gaiement : «  Les « mondialistes » sont si rigidifiés qu’ils sentent fort le renfermé voire la naphtaline.

          • OUI renfermé est le mot juste et à enfermer à perpétuité…et les laisser s’étouffer eux-mêmes puisque ce sont les chemins qu’ils ont choisis…
            pour le reste le plus nombreux que nous sommes restons OUVERTS, simplement OUVERTS…notre coeur n’utilse t’il pas beaucoup de neurones lui aussi ? à quoi sert d’avoir des mains fleuries si c’est pour danser seul et nu dans le désert ?
            Quel beau cadeau que je me fais à moi aussi que d’aimer l’autre et il me fait joie de savoir qu’en vieux Français s’aimer se disait s’aider ! Pas céder encore que la mode est bien à qui cédera bien cédera le dernier. C’est un chemin, pas le mien, sauf s’il s’agit de ne pas lâcher l’affaire quand il faut sauver un patient.
            Pour les zones d’ombre, un jour un de mes amis m’a dit qu’un bon flic est un flic mort. Problème car il y a un flic qui sommeille en chacun de nous !

  32. Merci Zola pour cet article, qui ne sera hélas pas vu par toutes les personnes qui devraient le lire. On fait face à un sacré problème d’information : il y a des gens qui croient toujours que ce produit est absolument sans risque, et que ceux qui en font la promotion se préoccupent de notre santé. Sans cela, ils n’auraient pas conduit leurs ados au centre de “vaccination”, certains même trois fois (alors que rien n’obligeait les mineurs à accepter un “rappel”).

    Que penser, par contre, des réactions outrées vis-à-vis du billet de Médiapart, pourtant bien timoré, de la part de gens qui se disent médecins ? Sont-ils devenus fous ? Sont-ils des criminels cyniques ? Qu’ont-ils à gagner à pousser à ces sacrifices inutiles ?

  33. Nous ne pouvons continuer à vivre sans espérer…J’aime à croire, comme Louis Fouché ou d’autres , que cela aura permis l’émergence d’un nouveau monde, d’une nouvelle société, d’une solidarité qui n’existait plus. Mais à quel prix toutes ces prises de conscience ! Et surtout je crains qu’une partie de la population refuse de voir que cette “crise” sanitaire n’était qu’une supercherie (malgré toutes les preuves que l’on pourra apporter) car cela suppose une auto-critique que l’homme d’aujourd’hui n’est plus capable d’avoir . Merci à vous une nouvelle fois ! Le monde d’après a commencé désormais…

  34. oui , le covid est très intelligent , il est en repos pour les élections et en vacance comme tout le monde, mais il reste quand meme quelque chose d’ important qui n’ a pas encore été fait, de faire justice , de faire arrêter tous les gens qui ont trompé les gens avec un faux vaccin , et d’ exiger ou de saisir les comptes des boursicoteurs de chez bigpharma et des societés ayant fourni les faux vaccins , il va de soit , que le soit disant chef de l’ état, doit répondre de ses agissements tout comme son ministre de la santé..
    les morts ….ils réclament justice…
    Fabrice Di Vizio
    @DIVIZIO1
    L’épidémie est finie ! C’est le conseil d’état qui le dit ! Du coup rien ne s’oppose à la réintégration du personnel suspendu !

    • Mais non, le Covid n’est pas fini, il reprendra à la rentrée lorsque les manifestations genre G.J reprendront. Faut bien museler ces manants ….

  35. je voulais envoyez cet article à l’ordre des medecins de mon département. Rien sur leur site pour leur envoyer un mail. le “contact” ne menant nulle parts sauf dans une page indéchiffrable..

    • Je ne comprend pas comment ce “Machin” peut encore exister et ceux qui le composent à quelque échelon que ce soit se regarder encore dans une glace.

  36. Excellent réquisitoire, il faudra comprendre comment ces gens ont pu s’imposer et systématiquement détruire ces relais.
    PLUS JAMAIS CA!

    • Je ne comprend pas comment ce “Machin” peut encore exister et ceux qui le composent à quelque échelon que ce soit se regarder encore dans une glace.

    • Non, Dominique Rivière : il n’y a plus que nous . Première constatation: notre impuissance . Deuxième constatation: qu’en faire?

  37. Comprends pas tout…
    Les “anciens” ou les vieillards, comme vous dites, on les a achevé au rivotril, sûrement, et on ne leur a pas proposé de traitements alternatifs qui auraient certainement pu les protéger, es sauver peut être, très bien. Mais quid des injections arn dans l’affaire ? Ces injections que vous appelez par convention j’imagine, “vaccin” …un peu comme s’il s’agissait de vaccin classique ?

    • @MAS

      Vous faites allusion au tabou des tabous ? La fameuse « vaccination des personnes à risques », prônée même par des professeurs et des médecins plus que dubitatifs sur l’efficacité des injections et leur innocuité. Le probable drame qui, sous couvert de « l’espérance de vie résiduelle » (une notion contestable quand on l’utilise ainsi) est passé totalement inaperçu ? Dans le silence et l’opacité des Ehpad, combien de petits vieux se sont éteints « naturellement » dans leur sommeil après la énième inoculation ? Nous ne le saurons jamais. Et ne comptez pas sur le monde médical pour aller déterrer les cadavres. Parce que cette « vaccination des personnes à risques », bien avant de protéger les patients, vise à mettre à l’abri les praticiens.

      Pour un médecin, déconseiller la vaccination à un vieillard bourré de comorbidités, c’est prendre le risque, si le patient contracte le Covid et décède, d’être attaqué par la famille puis par l’Ordre. L’injecter, même s’il en meurt, est absolument sans risque. D’abord parce que « corrélation n’est pas causalité », la tarte à la crème de la science moderne, ensuite parce que les autorités médicales, scientifiques et politiques poussent dans le même sens : exonérer de toute dangerosité la foutue soupe de Pfizer.

      Ce qui s’appelle jouer gagnant/gagnant

      • Oui @ammonet, tabou apparemment. Dangereux sûrement et pour certains, croyance en les bienfaits sur les âgés de cette injection. D’ailleurs les mêmes ne parlent pas d’injection mais de vaccins, comme si cela était comparable…

  38. Y-a-t-il encore un peu de bon sens, un peu de sagesse dans la tête de nos dirigeants? Ou sont-ils tous pourris, devenus fous? Sont-ils dépassés par la machine infernale à laquelle ils ont volontairement, involontairement, par manque de courage, contribués. Il n’y a qu’écouter certains qui ont changés leur langage!

      • Le pognon vous dis-je, le pognon ! La manne céleste de Bigpharma pour corrompre les politiques, et ceux qui n’ont pas accès à cette corne d’abondance, sont trop lâches pour protester de peur de perdre leur poste si durement et électoralement gagné, ils suivent en baissant les yeux ….Vous rendes-vous compte s’il reconnaissaient s’être trompé ou abusé, ce serait avouer leur incompétence.

  39. N’étant ni médecin ni scientifique, pour moi ce blog est une référence et c’est toujours aussi instructif de vous lire…et rassurant aussi de savoir qu’une pensée rationnelle existe avec la posture de résistance qui en découle. Merci d’être constant sur les réseaux et d’offrir cet espace !

  40. Très “bel” article où la raison l’emporte sur les chiffres ! Ça fait du bien à lire et méditer, ce qui est toujours plus humains que sur des chiffres. Merci. Et on lâche rien !

  41. Merci Zola,très belle plume et très belle citation de Rabelais.
    La vaccination des très jeunes ne prend pas aux US.C’est un bon signe.
    En France,les sondages commandés par la presse gouvernementale donnent environ 40% de parents prets a faire piquer leurs enfants.
    Cet été sur les radios ,message du ministère de la santé pour vacciner les femmes enceintes alors que ce n’est pas recommandé.
    La médecine française est en train de se suicider sous nos yeux.
    J’éspère que votre texte sera repris ailleurs.

  42. Cette crise médicale que nous avons traversé tant sur le plan scientifique que sur
    le plan éthique n’est qu ‘un élément de la crise civilisationnelle que nous vivons.
    nous sommes témoins de notre decadence, hélas irréversible, je le crains.

    • Nous ne pouvons continuer à vivre sans espérer…J’aime à croire, comme Louis Fouché ou d’autres , que cela aura permis l’émergence d’un nouveau monde, d’une nouvelle société, d’une solidarité qui n’existait plus. Mais à quel prix toutes ces prises de conscience ! Et surtout je crains qu’une partie de la population refuse de voir que cette “crise” sanitaire n’était qu’une supercherie (malgré toutes les preuves que l’on pourra apporter) car cela suppose une auto-critique que l’homme d’aujourd’hui n’est plus capable d’avoir . Merci à vous une nouvelle fois ! Le monde d’après a commencé désormais…

  43. Ah Zola. J’ai longtemps attendu cet article qui arrive bien tardivement mais qui restera comme une pierre blanche sur le chemin de la justice si jamais elle arrive ce dont he doute fortement. Pas d’accord avec vous sur les aztèques : leurs ignobles er immoraux sacrifices se faisaient syr des fausses croyances. Ils croyaient vraiment que les fléaux de la nature les épargnerai. Là les criminels SAVAIENT er savent ce qu’ils font…et que vacciner des enfants ne sauveraient aucun vieux et tuerait à petit feu ces enfants dans les années qui viennent. Donc à défaut de sorciers aztèques, je prend plutôt l’exemple de l’inquisition espagnole. Tout y est très similaire, sauf que là on a laisser presquaucun autre moyen aux gens d’éviter la vaccination/conversion. “Derrière tout cela, dites-vius, il y ades êtres humains ce que certains semblent oublier”. Faux : ils savent pertinemment qu’il y a des êtres humains et il faut les affaiblir ou les tuer sans remords. On est donc plus proche de l’idéologie nazi que des aztèques.

    • L’inquisition oui
      mais aussi les Soviets qui ont éliminé sans aucune pitié les opposants à leur idéologie et parfois même leur famille et proches

    • Je pense que les marionnettistes de ce premier acte croient fermement sauver l’humanité en accomplissant ces sacrifices dont ils connaissent parfaitement la finalité. Quoi qu’il en coûte, souvenez-vous ; et nous n’en sommes qu’au premier acte. Il faut écouter attentivement ce que dit le WEF. La seule alternative serait une réaction de rejet à l’échelle mondiale , mais l’éveil des populations est lent , bien trop lent .

  44. Gilles de Rais sacrifiait des enfants pour utiliser leur sang dans le cadre de messes noires pour trouver un élixir de jeunesse. Ce vaccin est la nouvelle fontaine de Jouvence de nos vampires assoiffés d’éternité

  45. Encore une fois, merci infiniment cher Zola pour ce billet auquel je souscris du premier au dernier mot, en tant qu’être humain et pédiatre attérrée.

  46. Ce n’est pas de la bêtise ni de la folie , ce sont sipmplement des crimes sciemment accomplis contre l’Humanité , de la part de la majorité des médecins , des hospitaliers , des journalistes , des politiques , et qui méritent les peines de 1946 de Nuremberg.

    • absolument d’accord, mais ils s’en fichent car le secret défense les protègera pendant des dizaines d’années! il n’y aura pas, malheureusement, de nouveau Nuremberg!

      • Je crains hélas que la Justice ne commence à bouger son cul que quand des parents de victimes auront décidé de leur faire justice eux-mêmes !

  47. Entièrement et de tout coeur avec vous et votre analyse. Petite erreur, Laurent Toubiana n’est pas professeur en immunologie mais par sa profession il est épidémiologiste, et ce qu’il disait était toujours de bon aloi. Voir sur Wiki etc…

  48. Pourquoi insister tant à nous balancer un vaccin périmé contre toute logique médicale? Ne serait-ce pas pour faire une intervention génique d’ampleur inimaginable par l’usage des ARN INTERFERENTS (RNAI) ? cette technique génétique connue depuis les années 90 permet des modulations géniques déterminantes bien exploitées dans le milieu agricole depuis des années. Mettez le terme dans Google et vous serez fascinés par ce que permet l’RNAi ; aucune limite au choix des gènes avec lesquels interférer : P53? protection anticancer? et si on la bloquait, cette protection?… par des injections répétées de façon irrationnelle sauf si leur but n’a rien à faire du covid ! Réfléchissez, mes chers confrères!

    • c’est réfléchi, depuis le début, mais on n’est pas beaucoup, pas beaucoup, pas beaucoup …presque pas du tout! Bcp d’entre nous n’osent pas imaginer que cela soit possible, malheureusement!

      • Depuis mars 2020 puis les mois qui suivent, je me dis «  certainement je me trompe «  eh bien non.
        Et maintenant je ne compte plus les dizaines de patients souffrant D’EP, leucémies aiguës, turbo cancers, polyarthrites, dépressions, tr cognitifs , tendinites etc..
        Je suis généraliste depuis 40 ans et c’est la pire période de ma vie ( profession et vie tout court ) d’autant que je crains p ma propre vie aussi maintenant.
        Tout ce qui arrive , on ( plutôt ceux qui ont cherché et voulu savoir ) l’a vu venir .
        J’en venais presque à envier les autres !
        Chaque jour sa peine est mon leitmotiv depuis mars 2020 et ça le reste . On nous prédit un automne terrible .
        Afflux de demandes de vaccination ? Prise en charge de nouvelles pathologies lourdes ?
        Épuisement journées à 14, 15 heures ..
        Chaque jour sa peine .
        Bon courage à tous et merci à Zola
        Ps : Raoult manque terriblement

    • Effectivement l’utilisation de portions minuscules d’ArN a permis de réaliser des modifications génétiques chez des bovins. L’ARN est une molécule instable qui se fractionne très vite en minuscules portions. C’est en étudiant des bactéries qui utilisent l’ARN des hôtes qu’elles infectent pour modifier leur ADN qu’on s’est demandé si c’était possible chez les animaux supérieurs. On a ainsi créé une vache sans corne. Des chercheurs ont par cette méthode contourné une loi interdisant la manipulation génétique chez les animaux.
      C’est bien connu chez les agronomes qui s’intéressent un peu à l’élevage.J’ai synthétisé le processus. Je n’ai malheureusement aucune source sinon le cours d’une collègue enseignante en haute école
      Nous en avons beaucoup parlé et malgré sa conscience du danger, elle s’est faite vacciner. Beaucoup de scientifiques sont encore naïfs et n’imaginent pas qu’on puissent être retors et font confiance à leurs confrères en ayant foi aux progrès sans vérification.

  49. A quand un Nuremberg pour ces ordures qui nous gouvernent ? Quant à Macron, il ne pourra jamais être inquiété, il n’est pas médecin. C’est Delfraissy et ses potes, les médecins du Ministère et de l’Ordre qui morfleront si un jour il y a procès

    • PS : n’importe quel médecin pouvait savoir, dès le début, qu’on l’embarquait vers une psychose collective pour instaurer un réel contrôle de la population. Exemple : distanciation sociale sur une plage déserte ou un jardin public, autoausweiss pour faire pisser Medor, recherche d’une sérologie anti Covid19 jugée “non pertinente” avant vaccination, refus de toute prise en charge hors paracétamol du bon Dr Buzyn, mise au banc des vrais spécialistes qui n’étaient pas d’accord avec le Chef des Armées anti-Covid, etc.

        • -Voir Linkedin : Laurent Toubiana – CV – PhD. Physics – Dynamic systems, Complexity and Computer Sciences for Health decision making…. Laurent Toubiana is a biomedical expert in Public health and Computer Science.
          -Et Wikipédia :
          -Formation Ingénieur. Après des études d’ingénieur, diplômé de l’École polytechnique universitaire de Paris-Saclay en 1985, il effectue son stage de fin d’étude au département des réseaux de télécommunications déterministes de l’Institut national de recherche en informatique et en automatique (Inria).
          -Docteur en physique
          -Il obtient la même année un diplôme d’études supérieures spécialisées (DESS) en informatique de l’Université Paris-Sud et obtient une équivalence pour le diplôme d’études approfondies (DEA) de traitement du signal dont il a suivi les cours ce qui lui permet de s’inscrire en thèse et intègre le laboratoire de radioastronomie de l’observatoire de Paris au sein de l’unité URA 328 (CNRS) dans le cadre du projet PRONAOS du Centre national d’études spatiales (Cnes) où il obtient un doctorat pour la mise au point de nouvelles méthodes de traitement numérique pour des analyseurs de spectre par méthode acousto-optique spatialisable.
          -Démographie et autres.
          En 1992, il obtient un diplôme d’études approfondies (DEA) en démographie de l’École des hautes études en sciences sociales (EHESS).

          • Plus précis sur Linkedin : (https://cvscience.aviesan.fr/cv/706/laurent-toubiana)
            PhD. in Astrophysics (CNRS URA 328 / CNES / IRAM-Grenade Espagne / Jet Propulsion Laboratory-USA) Université Paris XI, Orsay (1992)
            EHESS “Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales”: DEA demography (1992)
            DESS Informatique de la faculté d’Orsay (INRIA) – Université Paris XI, Orsay (1985)
            HEC Paris “Ecole des Hautes Etudes Commerciales” : Business management training, Jouy en Josas (2007)
            Graduate Engineer: École Polytechnique de l’Université Paris-Sud (1985)

    • Sans vouloir l’absoudre,et sans tenir compte de son récent revirement,Delfraissy avait écrit en substance,en 3/2021 je crois dans le Lancet “que les vaccins étaient susceptiblles de prolonger l’épidémie”.Il proposait alors un “contrat social”,avec notamment une attitude différente selon les classes d’âge..

      • Delfraissy a avoué publiquement que les décisions du CS étaient , depuis le début ,celle des firmes « des compagnies », comme il dit qui fabriquent les vaccins à mARN en Occident. Depuis le début il a menti , rien venant de sa bouche ne peut être acceptable dorénavant. Cet homme est profondément amoral.

        • Voici les mots de Delfraissy dans ses 2 vidéos d’aveu: Jean-François Delfraissy, 28 juillet 2022, cnews. (Interview vidéo)
          « D’abord il faut savoir que le pouvoir sur les vaccins a été pris par les industriels, et en particulier par les deux grandes compagnies de vaccins mRNA, parce que elles ont fait le job dans une certaine mesure, et par exemple, ce sont elles, qui aussi par la capacité des techniques de vaccin mRNA, des plateformes qui sont plus souples à modifier, ont décidé, après experts conseils, expertise, et cætera, de construire les vaccins de l’automne 2022. Et elles ont décidé, et je ne suis pas du tout d’accord avec cette vision d’ailleurs, d’avoir une combinaison entre le virus initial, c’est à dire le virus qui nous protège dans les vaccins actuels, associé à Omicron, parce-que, au prétexte que Omicron était un bon exemple d’un variant de transmission élevée, que si on avait un variant de transmission plus élevé, il serait issu de la famille des Omicrons, vous savez dans la figure que je vous ai montré où il y a les deux arbres. Ce sont les compagnies qui ont décidé ça, s’appuyant sur des experts, et cætera, mais ce sont les compagnies, ce n’est pas l’Organisation Mondiale de la Santé. L’OMS vient de rater un élément majeur, c’est à dire de prendre le pouvoir sur la construction de quel vaccin avons-nous besoin pour les coronavirus dans les années qui viennent. Je vous rappelle que l’OMS joue ce rôle là dans la grippe, c’est elle, c’est à partir de recommandations OMS que sont construites, régulièrement, en fonction de l’évolution des virus grippaux, donc il y a quelque chose qui est très particulier, qui vient de se produire , dans une indifférence assez classique, ou assez discutable, et ils viennent de le faire . moi je pense qu’au plan scientifique, ce n’est pas une bonne chose , et on est plusieurs à penser ça , et on leur a dit , et nous n’avons pas été écoutés…. »

          « C’est zéro Covid, et c’est échec total, mais total , il faut le dire, il faut arrêter de laisser raconter tout et n’importe-quoi, c’est un échec total en termes de mortalité, de morbidité, d’accès aux droits humains, enfin, il faut arrêter , il faut quand même à un moment redevenir raisonnable, et les français l’ont compris d’ailleurs , j’ai aucun état d’âme là-dessus, c’est les médias qui poussent à ça, bon, donc moi je m’oppose formellement à ça, pour dire que zéro Covid n’était pas la solution, que d’emblée penser il y a 18 mois de dire on va vivre avec, ce qui va être le cas, on va vivre avec les variants, était, je ne sais pas si c’est la bonne solution, mais c’était une solution en tout cas qui était réaliste dans nos pays européens dans ce compromis entre démocratie et enjeu sanitaire, et voilà…. » J F Delfraissy vidéo sur Twitter le 31 juillet 2022.

          Et aussi, l’article du JDD du 23 juillet 2022 qui titre : « avant de tirer sa révérence, le Conseil scientifique assume sa possible instrumentalisation politique », et interviewe JF Delfraissy : « Nous étions là pour éclairer les autorités sanitaires et politiques qui nous ont suivis sur un certain nombre de recommandations et pas sur d’autres. », « Il était indispensable, pour nous, de rester indépendants mais ça n’a pas toujours été simple puisque ce sont les politiques qui nous ont nommés «, « Sûrement. On a pu être instrumentalisé par nous-mêmes, par vous, les médias, qui avez porté l’idée d’un troisième pouvoir médical et par le politique lui-même,… », « On ne sait pas. Ce n’est pas simple pour des médecins et des scientifiques de reconnaître cela. On a progressivement appris l’humilité. » .

          Et pour finir le JDD : Covid 19 : avant de tirer sa révérence, le Conseil scientifique assume sa possible instrumentalisation politique
          le 23 juillet 2022 Par Alexandre Bozio, Le Journal du Dimanche (JDD)
          Clap de fin pour le Conseil scientifique. Avant de disparaître le 31 juillet prochain, l’instance est revenue sur plus de deux ans d’exercice et de relations avec le pouvoir.
          C’est l’heure du bilan pour le Conseil scientifique. Mis en place au moment de l’apparition de la première vague de Covid-19 en France au mois de mars 2020, l’instance va cesser d’exister au 31 juillet prochain avec la fin de l’état d’urgence sanitaire. Ce jeudi, les membres qui le composent ont tenu une dernière conférence de presse où ils ont aussi bien dressé un bilan des deux dernières années, que donné des conseils pour l’avenir. Ils ont appelé à une concertation sur la façon de « vivre avec le virus ».
          Au cours des deux dernières années, le Conseil scientifique présidé par Jean-François Delfraissy, professeur de médecine et spécialiste en immunologie, a joué un rôle prépondérant dans la tactique utilisée par l’Etat pour combattre l’épidémie. Avec près de 300 réunions organisées et plus de 80 avis ou notes destinées au gouvernement, le travail de cette instance a notamment été de guider l’exécutif au cours de cette période inédite : « Nous étions là pour éclairer les autorités sanitaires et politiques qui nous ont suivis sur un certain nombre de recommandations et pas sur d’autres. »
          « On a pu être instrumentalisés »
          Mais cette mission n’a pas toujours été évidente pour une instance qui se devait d’être autonome : « Il était indispensable, pour nous, de rester indépendants mais ça n’a pas toujours été simple puisque ce sont les politiques qui nous ont nommés », a ainsi reconnu Jean-François Delfraissy. Interrogé sur une possible instrumentalisation de la part du pouvoir politique, il n’a pas voulu se cacher : « Sûrement. On a pu être instrumentalisé par nous-mêmes, par vous, les médias, qui avez porté l’idée d’un troisième pouvoir médical et par le politique lui-même, mais je pense pouvoir dire que nous avons eu un dialogue normal dans une démocratie. » 
          Concernant les avis du Conseil, le président du Conseil a aussi admis que ses membres avaient dû apprendre à savoir dire : « On ne sait pas. Ce n’est pas simple pour des médecins et des scientifiques de reconnaître cela. On a progressivement appris l’humilité. » 
          Trouver les moyens de vivre avec le virus 
          Par l’intermédiaire de Jean-François Delfraissy, l’instance s’est penchée lors de cette allocution publique sur les mois à venir et sur l’évolution possible de l’épidémie. Elle a ainsi conseillé au gouvernement de lancer une concertation sur la manière de vivre avec le virus : « Cette stratégie constitue un changement notable par rapport aux stratégies retenues depuis le début de l’épidémie. Elle tolère la circulation du virus et consent à la survenue d’effets qui ne sont pas négligeables en termes de mortalité et de morbidité, y compris différées », est-il notamment indiqué dans le dernier avis publié par l’instance sur le site du ministère de la Santé. « Elle a des effets socialement inégalitaires, au détriment des plus vulnérables. Il nous semblerait donc opportun d’avoir un débat sur ce sujet, notamment pour protéger les plus fragiles. »
          L’anthropologue Laetitia Atlani-Duault a ainsi assuré que « certains groupes de population ont été et restent particulièrement exposés au risque de formes graves » et a plaidé pour la mise en place d’une « bulle de protection » pour les immunodéprimés.
          Les membres de l’instance se sont aussi montrés favorables à la création d’un Conseil de la science, qui aurait pour but de conseiller et d’éclairer les différents gouvernements sur les progressions de la science « indépendamment des crises ».

          Ou nous aurions pu concevoir un nouveau vaccin , avec ce que nous avions déjà, qui protège très bien contre les formes sévères et les formes graves, mais en s’appuyant plutôt avec un variant qui était plus sévère, puisque finalement

          • Un connard aussi lâche que Delfraissy, ça doit passer le reste de sa vie à ratisser les allées des cimetières de ses victimes !

        • Merci de ces réfs.Compte tenu de ce qu’il dit,il aurait du démissionner.A noter que sur la liste des “arrosés” de Mucchielli,il ne figure pas.C’est le seul dans l’autre camp,qui ait des reflexions qui ne soient pas du pur marketting publicitaire intéressé,et que l’EEG d’en haut n’est pas totalement plat,ce qui me réconfortait un peu….Purgatoire?

  50. Bonjour
    je partage pleinement cette interprétation (lecture des évènements)
    Ma profession m’aurait empêché de la rendre publique car je suis habitué à ce que l’interprétation (d’un désir inconscient, ici l’infanticide) soit récusée et l’auteur porté au ban ; voire décapitée (la parabole : “tuer le messager”). Mais par le biais de l’anthropologie et de la régulation de la psychologie collective, elle peut être partagée avec moins de résistance.
    La longue période de sacralisation de l’enfance post WWII (qui a eu des effets TRES positifs sur les soins aux enfants) annonçait de tels “retours” de batons. Une grande loi de la psychanalyse : ce qui est dénié à l’intérieur de la vie psychique ne cesse de revenir du dehors ; ici repris en toute méconnaissance par les idéologies groupales.
    Je partage d’autant plus la pensée de l’auteur qu’elle inclut le “meurtre” entre les générations.
    Merci pour votre analyse et votre billet, pour la citation de Rabelais et pour le proverbe.

  51. Bonjour “Heureusement que les décès sont rares”
    Si on prend les chiffres des assurances américaines, les morts suite à la vaccination sont de 1% de la population, soit 60.000 en France. Autant que le covid, mais le covid tue des personnes très agées et le vax des gens de 20 a 60 ans, les enfants n’etant pas assurables. Et ce n’est que le debut.

    • @Pierre, vous écrivez “1% de la population”, n’est-ce pas un pour mille – ce qui pour la mortalité est déjà énorme et inacceptable s’agissant d’un soin “préventif” ? D’ailleurs votre estimation de 60.000 en France semble confirmer que vous vouliez écrire pour-mille et non pour-cent.

  52. Les aztèques si cruels soient-ils sacrifiaient pour la survie de leur peuple,si absurde que nous paraisse cette croyance…..nos sacrificateurs contemporains opèrent pour le fric ….tout est dit..

  53. non aux expérimentations sauvages à grande échelle.Respectons nos enfants etres innocents.Ne prenons pas de risque…l’expérience avec les adultes doit nous aider à comprendre le machiavélisme des gouvernants.donc le but caché de ces poisons inoculés. Attention Pas de retour en arrière après la vaccination, c’est trop tard pour pleurer.

  54. Pour mémoire. 1964, ma première année de médecine. Ce qui vient de se passer restera pour la médecine une tâche. De mon côté j’ai écrit, écrit, écrit, à la presse, aux députés, à l’Ordre, 80 pages au total.. Rien aucun retour. L’affaire des enfants, la pire de toutes, sacrifier les jeunes pour protéger les vieux. Mais par le passé au cours d’épisodes affreux les médecins n’ont pas toujours été exemplaires, les médecins allemands en 1940 ,le peuple le plus cultivé et le plus policé de la terre. Quant à nos actuels collègues, grex miles.

  55. Admirable! Merci!
    À partager de manière urgente…
    Unissons nous pour trouver et soutenir, jusqu’au bout et quoi qu’il en coûte, un juge qui fasse suspendre ces injections pédiatriques expérimentales immédiatement!

  56. D’une justesse qui réclame justice ! laquelle hélas ne viendra sans doute pas. Les politiques ont menti, les médecins ont aveuglément obéi… Tout cela en France au pays des Lumières ! Quant à pardonner, non ! ils savaient tous ce qu’ils faisaient ou avaient du moins les moyens de le savoir. Merci +++ Zola.

  57. Très cher Épée d’or, il ne vous reste plus, après ce beau plaidoyer , à créer les HA . « Les Hypocrates Anonymes » dont parle Ward Moore dans le thriller «  sous le caducée «.  Nous avançons et pouvons transposer la phrase de Mr H.Goering » Dans le Troisième Reich , c’est moi qui décide qui est juif » . « Parlons franchement : bon nombre de nos maux sont iatrogènes ». Médecin anonyme du XX ème siècle.

    • Pourquoi Hypocrates alors qu’ il s’agit d’Hippocrate? . hypocrate est vraiment proche d’hypocrite, ça qui semble,à éviter….De plus étymologiquement en grec hypo-crate signifie : kratos « domination, puissance, force » et hypo tiré du grec hupo, « sous », Donc hypocrate signifierait « sous la force », soit inférieur ( ex hypothyroïdie….).
      Sauf humour, ce n’est pas un compliment ? Pourquoi de choix?

  58. Le silence sur les conseils de Rivotril et l’interdiction simultanée de l’Ivermectine restent dans le silence des média. Il va y avoir du monde au tribunal le jour où les comptes se règleront… S”il y a un jour pour ça…

    • J’ai prescrit Ivermectine à des centaines de patients et continue .
      Il suffisait d’ajouter Hors Amm
      Jamais inquiétée
      C’est HQC qui a été interdite

    • J’ai prescrit Ivermectine à des centaines de patients et continue .
      Il suffisait d’ajouter Hors Amm
      Jamais inquiétée
      C’est HQC qui a été interdite

    • ” Il va y avoir du monde au tribunal le jour où les comptes se règleront… ”
      …dont, j’espère, une belle brochette de “journalistes” de Mediapart (entre autres bien sûr, mais eux il se la pètent tant avec leur “intégrité” d’intégristes ) !

  59. Un des problèmes est la “présomption d’innocence “ qui accompagne les vaccins. Malgré toutes les évidences, le leit motiv est “ la relation de cause à effet n’ est pas prouvée “. On aurait pu ,dans ces épidémies Covid, observer le groupe des non vaccinés pour comparaison avec les vaccinés . Sans valeur statistique , ça aurait tout de même été intéressant.
    Ceci pose le problème de l’aura invraisemblable qui entoure la vaccination, alors que ,justement, si on est dans la prévention et que les vaccins s’adressent une population sinon saine du moins non malade ,on doit redoubler de prudence. André Burckel ,un biologiste génial qui a mis à la portée de beaucoup Typage lymphocytaire et profil protéique il y a quarante ans ,disait dans une boutade pleine de sens “ si on est en bonne santé,pas la peine de vacciner ,et sinon… il ne faut surtout pas vacciner”!
    Finalement,ce ne sont pas que les enfants qui sont sacrifiés,c’est tout un chacun!
    Je me souviens ,en Février 2021 je crois,début de campagne vaccinale, du décès de ce jeune confrère de 24 ans en 6 éme année à Nantes ,trouvé mort dans sa chambre de résidence universitaire , quelques jours après une injection du produit Astra Zeneca. Le 1er mort ,qui a servi d’ alerte sur des effets secondaires non répertoriés,faute de recul. Et qui a permis de privilégier Pfizer et Moderna comme sûrs!!! Une mort pas gratuité..
    Scandales Distilbene ,Viox,vaccin Sanofi contre la dengue,Mediator , Opioides ,j’ en oublie sans doute ,ne changent rien .On continue de plus belle avec une confiance coupable qui relève de la foi et non de la médecine .
    On peut remarquer d’ailleurs que le discours officiel parlait de doctrine dans cette épidémie….qui appartient au champ lexical du religieux et non à celui de la science.
    Merci de nous partager vos saines indignations!!

    • “le leit motiv est “ la relation de cause à effet n’ est pas prouvée “
      Pardon pour la forme, Dr, mais depuis le procès du Médiator, c’est fini, ça, la suspicion suffit amplement.
      Étonnant qu’en tant que Professionnel vous n’ayez pas pris la peine semble-t-il de lire les comptes-rendus et analyse de cette nouvelle jurisprudence.
      Et en la matière les injections Covid promettent d’occuper beaucoup de monde !
      Et à ce jeu ceux qui craqueront les 1ers seront sans doute certains médecins et “soignants” trop crédules (les piqueurs des vaccinodromes…) ou/et trop dévoués aux Labos. J’ai quelques noms en tête ! Viendront ensuite les têtes de quelques bourreaux n’ayant rien compris au système qui se chargera de les broyer, pêle-mêle les Delfraissy, Karine Lacombe, Véran… Liste non limitative. J’ai quelques vidéos en stock de toubib ayant pignon sur rue et ayant manifestement renié leur serment; tels ceux disant refuser de soigner des “non vaccinés” ou leur refuser éventuellement l’accès aux soins que leur état pourrait justifier.
      Vous êtes apparemment médecin, je vous laisse vous regarder dans un miroir. Ça va se passer avec leur conscience, s’ils en ont encore une; à contrario de certains politiques.
      Pour exemple, Delfraissy, Blachier ont déjà viré leur cuti; conséquence on ne les voit plus à la TV !

      • Vous avez raison de dénoncer la lâcheté criminelle des médecins qui resteront comme les chevilles ouvrières de ce massacre à venir à coups d’effets indésirables. Ils ont été abjectes pour 99% d’entre eux. Vous avez tort de critiquer le Dr “Zola” qui n’a eu de cesse de dénoncer cette arnaque aux vaccins…avec un travail et des comptes rendus hyper sérieux et documentés.

        • Je n’ai jamais critiqué les positions de @Zola. Vous avez mal lu !
          Ma réponse ne lui est pas destinée et je n’ai jamais mentionné son nom. Bien sûr qu’il ne fait pas partie de cette liste noire, je n’en ai jamais douté, personnellement, puisque je suis ce blog depuis le début de la crise.
          Je ne fais que répondre au Dr Connesson Tagger à propos du “pédigree” de Laurent Toubiana, catalogué “rassuriste” ou “dissident” par les partisans de la doxa, comme s’il était normal d’avoir eu peur pendant 2 ans !

  60. votre charge est volente, certes !
    mais infiniment corageuse et juste dans le contexte que nous subissons depuis 2 ans et demi
    je pense ne pas me pas tromper en estimant que vous ne serez pas poursuivi comme cela pourrait être fait en cas de propos diffamatoires
    et pendant ce temps-là les suédois continuent de vivre le plus normalement du monde ……..
    merci pour vos précieux billets qui sont comme de (belles et précieuses) lumières dans ce tunnel dont le bout s’éloigne sans cesse !

  61. Peut-être notre société est-elle pourrie jusqu’à la moelle par l’appât du gain et dans ce cas son auto-destruction est-elle la suite logique. C’est ce qui est arrivé avec les fanatiques nazis à la fin de la seconde guerre mondiale, quand ils ont entrepris la destruction de leur société (voir les actions des wehrwolf – loup-garrous – et le suicide des dirigeants nazis). C’est ainsi depuis que la vie se protège, depuis 4 milliards d’années: toute organisation mauvaise de la vie s’auto-détruit, sinon nous ne serions pas là. Maintenant c’est le tour du pouvoir de l’argent. Tant pis! Et tant mieux pour notre planète et la vie qu’elle porte.

  62. Percutant, navrant, tellement juste !!!
    Ne reste plus que l’espoir d’une suite judiciaire où éclaterait la vérité….espoir bien mince quand on voit les enjeux financiers et le copinage politique organisé!

    • Je dois être un peu sensible aujourd’hui, j’en ai les larmes aux yeux. Qui peut continuer dans cette folie après vous avoir lu?
      Merci encore.

  63. Question idiote, peut être: quel est le prix du rivotril et injection (prix total du “traitement”) comparé à ceux nécessaires pour un traitement avec les suivants
    Zitromax (azithromycine) et (Ivermectine ou Hydroxychloroquine),
    juste pour comparer.

    Question qui tue:
    Pour des gens qu’on a condamné sciemment, (puisqu’en fait on a utilisé le Rivotril), dommage, ils auraient pu servir de cobaye en utilisant les produites décriés qui en fait sont peu cher, ça aurait pu servir il y a 2 ans, si l’on voulait réellement savoir?

    Mais en fait, on savait déjà, car dans des EHPAD où l’on a “malencontreusement” utilisé l’Ivermectine pour lutter contre les poux, les gens âgés et fragiles ont en fait été protégés efficacement et de façon incontestable du COVID qui y était présent.

    Hitler et Goebbels sont des minus: on n’a pas traité contre les poux ni fait croire que, inutile on a tué sans se cacher, sans établissement spéciaux, et c’est des “Dr Mengele” nombreux qui ont agi, en fait il n’y a plus de limite.

    “on” savait dés le début et c’est ça qui est révoltant, avec le fait de tout faire pour continuer dans le mensonge malgré les nombreux morts passés et à venir.
    C’est révoltant et épuisant, on se bat toujours et encore sans arrêt pour affirmer des évidences.
    Ne regardez plus la télé n’achetez plus de journaux, au mieux volez et détruisez ceux des collabos, mais ils sont fortement majoritaires!!!!!

  64. Très belle diatribe et superbement écrite, @Zola !
    Un détail : Laurent Toubiana n’est ni “professeur” ni spécialiste d’ “immunologie”. Il est chercheur° et son premier domaine de compétence est l’analyse et le traitement (informatiques) de données – compétence qu’il a appliquées notamment aux données de santé et des épidémies depuis de nombreuses années.
    ° Je crois que son titre (grade) est : directeur de recherches. On peut l’appeler simplement et respectueusement : monsieur !

      • Laurent Toubiana , docteur en physique, épidémiologiste et chercheur à l’Institut Nationale de la Santé et de la Recherche Médicale (INSERM), spécialiste du recueil et de l’analyse des données de santé.
        Son dernier livre: “Covid 19, Une autre vision de l’épidémie, Ils ne pourront pas dire qu’ils ne savaient pas”
        Je suis en train de le lire, excellent!

      • Je vous en prie !
        P.S. permettez-moi de vous suggérer de changer la légende “reponse d’un professeur en immunologie”, mettez par exemple : “réponse d’un expert en dynamique des épidémies” – avant que des “debunkers” ne nous tombent dessus…

    • Si on regarde la page d’accueil de l’IRSAN qu’il a fondé et qu’il dirige, il est en fait “Docteur” en Physique et compétent en épidémiologie; Il a donc droit au titre de Docteur.
      “Docteur en physique, chercheur à l’INSERM où il dirige l’équipe SCEPID (Système Complexes et Épidémiologie) au sein du LIMICS (Laboratoire d’informatique Médicale et d’Ingénierie des Connaissances).”
      La page dédiée de Wikipédia (oui, je sais, ce n’est pas une énorme référence, surtout quand on va au bout de la page, bourrée d’amalgames douteux -Toubiana n’a jamais été médecin !) dit également qu’il est Ingénieur.
      La section “Activités-Emplois académiques” démontre par ailleurs qu’il bénéficie du Titre de “Professeur” puisque ayant exercé dans des unités de recherches dont L’INSERM.
      Et s’il n’est pas “spécialiste” en immunologie, il l’est en épidémiologie, au moins tout autant sinon plus qu’un Martin Blachier ! Quand on traite les données de santé relatives aux épidémies on est de fait épidémiologiste. Dans ce domaine il est sans doute meilleur que l’équipe de modélisation de Pasteur, n’en déplaise à ses détracteurs; puisqu’il a fondé son propre Institut. En outre salir sa réputation, ça il y a eu droit, mais personne n’a cherché à le faire condamner pour diffamation.

      • Je n’ai rien écrit de contraire, il me semble ! J’ai la plus grande estime pour Monsieur Toubiana. Il est sûrement “docteur” de quelque université (mais pas docteur d’État) et n’est ni médecin, ni professeur, ni immunologue – ce qui ne lui ôte aucun de ses mérites. Il est, à la base, informaticien et physicien.

        • Non il n’est pas “professeur”, ce n’est pas moi qui le dis mais lui-même a tenu à le préciser à plusieurs reprises, reprenant les interviouveurs qui le présentaient sous cette qualité. Chercheur scientifique, pas partie du corps enseignant.

        • Je pense que Monsieur Toubiana est trop jeune pour avoir pu passer le Doctorat d’Etat vu que ce diplôme a été supprimé à la fin des années 1980 au profit d’un Doctorat d’Université élevé au rang du PhD des Anglo-saxons.

  65. Excellent résumé de la situation concernant les enfants que je vais transmettre à toutes mes connaissances. De plus c’est inattaquable d’un point de vue logique.