164

Les vaccins anti-Covid prolongent-ils la contagiosité ?

Une étude de Boucau et al., menée aux USA et publiée par le NEJM sous la forme d’une « lettre à l’éditeur », indique que les personnes boostées restent plus longtemps contagieuses que les non vaccinées.

Les auteurs ont mesuré, de deux façons différentes, la quantité de virus susceptible de se propager, présente dans les fosses nasales de 66 patients, dans un délai de 5, 10, 15 et 20 jours après un premier tests PCR positif.

Bien que les résultats ne soient pas « en béton » du fait du relativement faible nombre de patients impliqués*, ils semblent indiquer une tendance nette : les boostés (c’est-à-dire les personnes ayant reçu une 3ème dose de vaccin anti-Covid), mais aussi, dans une moindre mesure, les « simples vaccinés », mettent plus de temps à se débarrasser du virus que les non-vaccinés.

Les deux méthodes utilisées consistent à mesurer le temps entre le premier test positif et soit la survenue d’un test PCR négatif (1ère méthode), soit l’incapacité du virus prélevé par écouvillon à se développer en culture — cette deuxième méthode est a priori plus rigoureuse que les tests PCR, qui peuvent être positifs sur la base de résidus de virus morts, non contaminants.

Les patients inclus dans l’étude étaient testés 3 fois par semaine pendant au moins 15 jours et jusqu’à un PCR négatif.
L’objectif principal de l’étude était de comparer la persistance des variants Delta et Omicron dans l’organisme, mais elle a également permis de comparer les différents statuts vaccinaux.

Les résultats sont apparemment clairs, et devraient ouvrir la voie à une réflexion sérieuse*. Ces graphiques sont extraits de la Figure 1. de l’étude :

Fig. 1-D de l’étude de Boucau et al.

Par la méthode des tests PCR, on voit que tous les patients sont devenus « négatifs » au 20ème jour.

Pour une meilleure lisibilité, on peut traduire les chiffres en pourcentages de tests positifs parmi la population initiale de chacun des 3 statuts vaccinaux :

En 20 jours, tous les patients sont redevenus négatifs (0 % de PCR positifs), mais les différences sont spectaculaires aux jours 10 et 15 : au jour 10, il ne reste que 31 % de non vaccinés positifs, mais encore 76 % de vaccinés positifs et 62 % de boostés positifs. Dit autrement, le taux de positivité des vaccinés et/ou boostés est plus de deux fois plus élevé que celui des non vaccinés. Au jour 15, avec 24 % de positifs, les vaccinés seraient proportionnellement 4 fois plus nombreux que les non-vaccinés à être encore testés positifs (mais les boostés, seulement un tiers de plus que les non-vaccinés : 6 % + un tiers de 6 % = 8 %.)

Selon la méthode des mises en culture de virus, les résultats sont différents, mais les différences portent essentiellement sur l’inversion du rapport entre vaccinés et boostés :

Fig. 1-E de l’étude de Boucau et al.

Ce résultat indique que les tests PCR positifs au jour 15, observés à la figure précédente, correspondaient à des traces de virus incapables de contaminer : aucune culture n’a permis de reproduire le virus.

Mais au 10ème jour, les différences entre groupes sont sensibles :

Cette fois, au jour 10, ce sont les boostés qui semblent 5 fois plus souvent porteurs de virus transmissible que les non-vaccinés, et les vaccinés un tiers de plus que les non-vaccinés.

Quelle que que soit la méthode de mesure (test PCR ou culture), les non-vaccinés sont les plus rapides à se débarrasser du virus et donc à cesser d’être contagieux.

Bien sûr ces chiffres devraient être affinés en répliquant l’expérience sur davantage de patients, mais si la tendance générale qu’ils indiquent se confirme*, à savoir que les injections ralentissent la disparition du virus dans l’organisme, cela pourrait expliquer nombre d’observations paradoxales observées depuis 18 mois. Par exemple :

– Le fait que dans de nombreux pays, la première campagne de vaccination ait été suivie d’un regain épidémique pourrait s’expliquer par le fait que les personnes vaccinées restent contagieuses plus longtemps et deviennent des « super-propagateurs ».

– Pour les mêmes raisons, cela expliquerait le fait que les pays les plus vaccinés ne connaissent pas une baisse notable de l’épidémie.

– L’inefficacité du Paxlovid sur les vaccinés s’expliquerait aussi : en interrompant seulement le mécanisme de réplication du virus, le traitement de 5 jours par Paxlovid ne suffirait pas à l’organisme des personnes vaccinées pour éliminer le virus, lui permettant de reprendre sa prolifération dès l’arrêt du traitement. Cela expliquerait notamment le phénomène de “rebond du Covid” observé chez nombre de patients traités par le Paxlovid. (L’exemple récent d’Anthony Fauci, conseiller santé des gouvernements états-uniens depuis des décennies, en est une illustration parmi d’autres : vacciné et boosté, mais testé positif, il est traité au Paxlovid, et est testé négatif après 5 jours de traitement, puis il est de nouveau testé positif au bout de 4 jours, avec de plus forts symptômes qu’avant le traitement.)

– Cela serait compatible avec l’hypothèse selon laquelle les vaccins à ARNm ne sont efficaces contre les formes sévères que parce qu’ils affaiblissent la réponse immunitaire, empêchant par là-même l’orage de cytokines qui conduit à la plupart des formes sévères de Covid-19. (Cette hypothèse d’un affaiblissement du système immunitaire par les injections de vaccins à ARNm est elle-même soutenue par des travaux scientifiques et par diverses observations de cliniciens, constatant une importante résurgence d’infections — zona par exemple — et de cancers.)

Enfin, si les observations menées par Boucau et al. reflètent la réalité*, cela inverserait radicalement le raisonnement jusqu’ici répété sans relâche par les autorités ! Au lieu d’être suspendus, les soignants non-vaccinés devraient être promus pour leur meilleure sécurité vis-à-vis des patients, et le message qu’il faudrait délivrer au public serait « Pour protéger les autres, ne vous faites pas vacciner contre le Covid-19 ! »

Ce message sera-t-il bientôt repris par le gouvernement et par les grands médias ?

*[Mise au point du 3/7/2022] Les comparaisons entre groupes non-vaccinés, vaccinés et boostés menées par Boucau et al. n’ont pas atteint le seuil de significativité statistique, et ne constituent donc pas une “preuve” formelle de la plus rapide disparition du virus chez les non-vaccinés. Mais elles apportent un indice, qui devrait susciter la vérification de ces résultats par une étude sur un plus grand nombre de patients. Une telle étude, qui ne nécessite pas d’autre intervention que des prélèvements réguliers sur des patients, pourrait rapidement être mise en œuvre. Il suffit d’une volonté politique ou scientifique.

Enzo L.

Répondre à Catherine Alessandri Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

164 commentaires

  1. Bonjour, je voulais à nouveau vous dire merci pour le travail effectué sur le Club de Mediapart d’abord, et puis ici donc. Je vous avais contacté avant de me désabonner de mediatruc (pardon, c’est plus fort que moi) et je viens juste d’y lire votre post avant que vous aussi, vous ne lâchiez ce media pas libertaire du tout.
    Nous avons constaté que l’idéologie politique d’une vieille science du 19e siècle, arc-boutée contre une vieille religion essoufflée, par le simple fait de remettre en cause une dite “science” permettait à ces censeurs de qualifier le débatteur de complotiste, religieux obscure et fanatique de la bougie… être de gauche n’exclue pas d’être idiot finalement, je me croyais fier d’être un progressiste mais j’ai constaté l’obscurantisme quasiment religieux de ces politico-scientistes, ils ne savent pas que pasteur (avec un petit p) était un escroc…
    In fine, encore merci, vos études, à l’époque autour de l’Inde (2021), avec Mr Maudrux et Mr Gibertie, vous avez été une lumière, pourtant, pas si difficile à trouver, en cherchant un peu et en faisant marcher son cerveau, des deux côtés , voire, en dessous et au dessus, enfin, de partout!!!!
    Depuis 9 mois, la propagande avec l’ukraine est identique, nous basculons maintenant dans le délire pseudo-ecolo, tout ceci semble bien calculé, et “ça fout un peu les jetons!” qu’on avait raison depuis le début! plus c’est gros, plus ça passe.
    Bon dimanche.
    Sylvain Deseau

  2. En lisant l’étude, on constate qu’Omicron a une culuture positive à 10 jours bcp plus élevée que Delta.
    Les “boostés” ayant vraisemblablement été infectés davantage par Omicron que par Delta (timing oblige), la différence entre “boostés” et non-vaccinés est à considérée avec précaution. L’avantage demeure certainement du côté des non-vaccinés, mais avec un écart moins scandaleux.

    • Les données pour la cohorte Omicron sont dans les annexes. Je me suis trompé, le résultat change peu.
      Toutefois, autre considération, l’étude s’est arrêtée en janvier. À cette date, les vaccinés 3x sont des personnes au système immunitaire déficient. Ça peut suffire à expliquer un écart aussi important.
      Pour apporter de l’eau à notre moulin, je crois qu’il faut nous concentrer sur la différence entre non-vax et vax, qui, dans la cohorte Omicron à 5 jour, est en faveur des non-vax (44% vs 54%).

  3. de : Alexandra Henrion-Caude

    #StopInjection:
    l’alerte aurait pu être lancée par Ministère de la Santé MoH!
    Elle l’a été par @RanIsraeli

    Ces barres reflètent le % de voyageurs COVID+ dans les 10 jours post-entrée en #Israël

    Les verts ont l’air bien + protégés. C’est qui?
    Non! Et pourtant si!
    = NON-INJECTÉS

    https://twitter.com/CaudeHenrion/status/1545205451511455744
    ——————-

    Pour information =>
    Israël : Les vaccinés ont 3 à 5 fois plus de chances d’être diagnostiqués avec le Covid que les non vaccinés

    https://tkp-at.translate.goog/2022/07/06/israel-geimpfte-3-bis-5-mal-wahrscheinlicher-mit-covid-diagnose-als-ungeimpfte/?_x_tr_sl=auto&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=wapp

    • Mon compagnon et son beau-frère 73 et 80 ans,ma voisine et sa copine 43 et 42 ans, mon collègue 51ans, mon cousin 73 ans, sa femme 69ans et son fils 39 ans tous vaccinés 3 FOIS , tous ont eu le covid récemment, tous testés positifs pendant 15 jours ! Est ce un hasard ??
      Moi, je suis beaucoup plus exposée qu’ eux je travaille avec des étudiants , je prends le transport en commun tous les jours, ai pris l’avion 2 fois en avril et mai pas de covid !

  4. On nage en pleine Science-Fiction

    “Braun sera pire que Véran , il entend refuser la réintégration des soignants non vaccinés au moment où toutes les études démontrent que les vaccines sont contagieux PLUS LONGTEMPS QUE LES AUTRES

    Pire la HAS ne justifie plus la vaccination par un bénéfice risque actuel mais par la possibilité de poreuves qui seraient publiées dans le futur”

    https://pgibertie.com/

    • “Seigneur, ne leur pardonnez pas, il ne sont pas fous mais corrompus” C’est ce qu’ IL dirait aujourd’hui je pense …

      • Au moment de mourir on se réconcilie avec tout le monde. Avant la croix il parlait d’eux sur un autre ton. Malheur à vous, Scribes et Pharisiens hypocrites ! Car vous jeûnez trois fois la semaine, mais vous mangez les maisons des veuves (etc). De même je dirais, Malheur à vous, scientifiques sans conscience et corrompus, politiques menteurs et dévoyés. Vaste sujet.

  5. En écho à ROLLAND 4 juillet 0 H 52

    «  En effet, il devient très dangereux d’aller à l’hôpital de nos jours! « 

    Ma fille qui allait avoir 52 ans est morte d’un cancer du foie foudroyant le 19 décembre 2021, après une ablation de l’utérus « cancereux » en janvier 2021 diagnostiqué guéri en mai.

    Comment penser qu’elle n’a pas été mal soignée, par des médecins obtus, sinon pire, au centre cancereux Oscar Lambret de Lille, en sus de toutes les défections diverses de personnel débordé et de l’accroissement des cas de cancereux ayant retardé leur traitement par peur non fondée d’une des covids, quand, au moment se subir sa deuxième chimio palliative hebdomadaire, on lui a dit «Pas vaccinée ?  Revenez demain avec un test négatif » .

    Ce fut le cas et ce n’est pas cela qui l’a achevée, sans troisième chimio, mais pour le moral …

    • Je vous présente mes condoléances.
      Toujours nous repassons le déroulé des évènements. L’hôpital va mal depuis longtemps et c’est pire aujourd’hui mais la grande majorité des soignants ont la vocation de leur métier. Les c.. les sa… se répartissent équitablement dans la population ( encore que, au gouvernement )
      L’hôpital et l’école sont de précieux biens communs, j’espère bientôt enfin défendu par tous .
      Un regard, un toucher, un mot, une présence, c’est tous nos sens qui nous font échanger les uns les autres.

    • Toutes mes condoléances, c’est triste de savoir à quel point on est à la merci de ces monstres au pouvoir Je garde malgré tout espoir, peu à peu la vérité refait surface auprès de ceux qui se ont été abusés par la doxa, je vois le changement de ton des commentaires depuis 6 mois , mais il reste du chemin à faire.
      Je viens de parler à un voisin qui m’a dit “oui, mais heureusement qu’on avait le vaccin, il faut voir combien il a sauvé de vies… je lui ai dit, “regardes plutôt combien de morts on aurait évité avec de l’ivermectine; qui n’a jamais tué personne…80% de morts en moins… en 30 ans pour environ 3 Mds de doses, 16 morts dont 15 la même année, dans un hépad en Afrique, qui avait été traité avec deux insecticides qui tuent les animaux. Pas plus de morts en 2020 que les années précédentes avant vaccin, mais plus de morts en 2021, en 2022 ça va être pire avec tous les cancers et autres effets secondaires. En moins de 2 heures on voit chuter la fièvre et les douleurs, comment osent-ils dire que ça na marche pas et que c’est dangereux
      j’ai des amies que je n’avais pas prévenues, ou qui n’avaient pas cru à mes conseils et ont subi le vaccin, l’une vaccinée en mai 2021 après un covid qui avait duré 3 semaines fin 2020 soignée selon normes doxa, >>> opérée de la pointe “noire” du pancréas en juillet 2021 … plusieurs cas comme elle à la clinique…ce qui ne leur semblait pas la norme habituelle, elle a mis des mois pour s’en remettre, et dernièrement AVC, paralysée coté gauche… je ne peux pas affirmer que c’est le vax, mais tout de même j’ai de gros doutes. L’autre ^personne ne croyait pas à l’efficacité de l’ivermectine >>> vaccinée en 2021>>> elle a été opéré du coeur (les 2 valves), puis a dû retourner à l’hôpital, pour un problème… (…?) .. elle s’est retrouvée avec une pneumonie>>> on lui a dit que c’est à l’hôpital qu’elle a attrapé ça… je veux bien le croire, mais si pas vaxx, l’aurait elle attrapé avec des défenses immunitaire restées intactes ? >>> et je ne le lui ai pas dit, mais j’espère qu’elle en restera là pour les problèmes… je lui ai tout de même dit de tirer un trait définitif sur la vaxx, et qu’en cas de besoin covid, je pouvais lui fournir de quoi se soigner efficacement. Je ne sais pas encore si elle va finir par réfléchir..
      Voici la vidéo qui explique tout ce qui arrive depuis 2020.
      https://odysee.com/@Vivresainement:f/yuval-noah-harari:dd

      • Merci aussi Hélie, Michèle et Rolland.

        Je suis personnellement anti-vaccins depuis 1972, entre autre après avoir lu, entre autres, le livre du neveu de Pasteur, pourtant son collaborateur, Adrien Loir

  6. de : Dover63

    😳”À leur admission en USI, les patients vaccinés présentaient des titres élevés d’IgG anti-Spike significativement plus élevés que les patients non vaccinés. En revanche, la prolifération des lymphocytes T en réponse à l’antigène de pointe était ABSENTE”

    Source :
    https://twitter.com/Dover63A/status/1544380673099796480
    ———————–
    Lack of SARS-CoV-2-specific cellular response in critically ill COVID-19 patients despite apparent effective vaccination

    https://ccforum.biomedcentral.com/articles/10.1186/s13054-022-04038-5

    Traduction =>
    Absence de réponse cellulaire spécifique au SRAS-CoV-2 chez les patients COVID-19 gravement malades malgré une vaccination apparemment efficace

    https://ccforum-biomedcentral-com.translate.goog/articles/10.1186/s13054-022-04038-5?_x_tr_sl=en&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=wapp

  7. Un de mes amis 73 ans, en pleine forme jusque là et sans aucune comorbidité, injecté 3 fois développe un syndrome depuis 3 mois avec toux, essoufflement,fatigue intense. Au scanner nodules pulmonaires qui ont tendance à grossir. Au départ on a pensé à une tuberculose vu les images radiologiques mais tous les examens et cultures se sont révélés négatif. On a éliminé un cancer au PET scan. Biopsie de ganglions sus claviculaires, résultat négatif. On va lui faire une biopsie de ganglions cervicaux de l’autre côté dans les jours prochains. Tous les médecins hospitaliers qu’il a consulté dans la région de Cannes et Nice n’ont aucun diagnostic donc aucun traitement à lui proposer.
    Que penser? Immuno-dépréssion du au “vaccin”?
    Des confrères connaissent il des cas semblables ou ont il une idée de diagnostic?

        • Remarquable exposé du Dr Ryan Cole, très clair, sobre, mesuré, précis
          Porte entre autres sur les points suivants
          – Mécanismes des cancers foudroyants constatés après injections géniques à ARNmessager de synthèse (vaxxins Pfizer et ModeRna)
          L’ARNm naturel disparaît au bout de quelques heures mais l’ARNm synthétique reste beaucoup plus longtemps dans le corps où il circule partout comme nous le savons
          – “Nos enfants ne sont pas des boucliers humains” (We do not use our children as human shields)
          Pour eux ces injections n’ont que des risques, aucun bénéfice
          – La souche initiale du Sars-Cov-2 n’est plus présente
          Contre le virus actuel, Omicron, l’injection est plus risquée que l’infection.
          Conclusion *First do no harm” PRIMUM NON NOCERE

  8. En ce moment émission sur Arte qui dénonce la fausse science des agrochimistes , la corruption des agences, la taille des dossiers de demande d’autorisation de produits, leurs méthodes pour discréditer les scientifiques qui décrivent, entre autres, l destruction des abeilles par les neonicotinoides…
    On remplace abeilles ou insectes en général par hommes ou virus selon le cas, pesticides par vaccins, agronomie par bigpharma, scientifique inserm inra par , ..DR, Perronne , Henrion Caude, etc..c’est la même chose.
    Je suppose que ce sera visible en replay. Ne ratez pas ça: phenomene et méthodes agricoles et phénomène et méthodes medico pharmaceutiques sont les mêmes, presque mot pour mot

    • Tout y est en effet…
      En fait toute la stratégie de manipulation des gouvernements, des foules, et des scientifiques de l’environnement et de la santé, a été théorisée à l’origine par l’industrie du tabac, dont la nocivité était connue dès avant guerre (la 1ère), puis développée par l’agro-industrie à partir des années 50, l’étape ultérieure étant son application à la pharmacochimie avant sa béatification finale par l’église de vaccinologie !

    • En somme on sait tout mais on ne peut rien empêcher même pas la guerre nucléaire
      Sauf si l’un ou l’autre membre de l’oligarchie se retourne contre cette malfaisance au bon moment
      Le XXe siècle a apporté une litanie de désastres, que vaudra le XXIe …

    • Les nôtres ne semblent pas bouger d’un iota !
      Qui peut envoyer ce package à nos politiques(Sénateurs et Députés) et au Gouvernement (1er Ministre et Ministre de la Santé), juste histoire de voir la réaction de tout ce beau monde !
      parce que cette info date déjà de qq jours et rien sur nos ondes ! Nos édiles seraient-elles plus corrompues que leurs homologues Autrichiennes? Pas de nouvelles d’une réaction Allemande non plus?

    • Vous pourriez directement envoyer ça à Pujadas ou Rioufol, ça les intéresserait ! Nous pouvons le faire, mais ce serait moubs efficace.

  9. Ces temps ci : je vois des patients dont le diagnostic de départ de leur syndrome grippal est un Sars Cov 2 . Par curiosité je demande les Sero ( au 10 e et 30 e j ) et que vois je ? Je relate ceci , aucune prétention de prouver qc …
    Quasiment pas d’Igg Covid de l’ordre de 30 ou 40 , mais une explosion d’Igg Ebstein Barr ( sup a 1800 ) !
    Réactivation d’EBV ? Cela a été évoqué ( cf Klinghard à Seattle ou d’autres )
    Les injections favoriseraient cela ( ainsi que herpes , CMV )
    Ma fille 40 ans 3 x injectées ( medecin elle aussi ) souffre de bronchite sur bronchite depuis janvier 22 , a chopé Covid au moins 3 x déjà depuis 10/2020, a présenté une réactivation CMV il y a 6 semaines ( adénopathies, fièvre 39 ) , et la semaine passée une reprise fébrile a 39 .
    J’en pleure , les amis ..

    • Ce qu’ils font est criminel
      C’est dur d’être en première ligne et de voir tout
      Tenez bon Docteur vous êtes essentiel pour vos patients et pour nous tous……

    • Merci de ce retour d’expérience qui confirme en partie les cogitations que j’exposais à Enzo L. plus avant.
      Si tous les “cas”, à fortiori ceux symptomatiques, bénéficiaient d’une sérologie, on se rendrait compte sans doute de l’ampleur de la supercherie.
      Peu de Covidés mais une augmentation significative d’autres “perturbations”, parfois de façon exponentielle. Reste à quantifier ce que vous décrivez et à voir combien de temps cet effet boule de neige mettra à faire ouvrir les yeux aux injectés. L’obligation pure et dure restant pour l’instant illégale en l’état (il est désormais acté que ces produits sont toujours en essai) si les gens n’y vont plus, le narratif s’écroule !
      Par contre sauf erreur, vous et votre fille, puisque continuant à exercer, êtes injectés avec ces “saloperies”. Pourtant comme les 15 000 (chiffre officiel annoncé) “suspendus”, si en septembre 2021, avec vos confrères, vous aviez été un peu plus curieux et solidaire et aviez dit simplement “NON” nous n’en serions sans doute pas là ! Regardez les “routiers”, ils ont clairement donné le ton et… n’ont jamais été soumis au “pass”. CQFD, non?
      N’y a-t-il pas quelque part dans votre profession des gens qui ont juste refusé de regarder où il fallait simplement parce que c’était plus …facile? Pourtant il suffisait d’être en arrêt maladie AVANT le 15/09/2021 (la justice l’a démontré depuis !), en groupe de préférence, pour régler le problème !
      Bizarre quand même que des individus, de simples particuliers, parfois sans véritable savoir intellectuel, mais pétris de bon sens aient vu plus clair que des professionnels parfois considérés par leur pairs comme chevronnés, vous ne trouvez pas?

      Autre cogitation (ou raisonnement, c’est selon); est-ce que ces phénomènes vont s’estomper avec le temps ou bien perdurer voire s’amplifier (système immunitaire détraqué de façon irréversible ou temporaire) ou bien est-ce que les personnes subissant ces effets pervers ne seraient pas celles, minoritaires sans doute, avec une système immunitaire déjà déficient, mais qui ne le savaient pas?
      Enfin, qu’en est-il des personnes âgées qui semblent avoir ingurgité sans dommages leurs 3 doses sans avoir le moins du monde été contaminées, ni présenter le moindre effet indésirable? Inaction totale du produit sur ces personnes ? Et dans ce cas, éventuellement pourquoi, puisqu’il n’y a eu aucune étude sur cette “population”? Or ces personnes inconsciemment font perdurer dans les esprits l’idée que ces produits sont efficaces puisque se sentant de fait protégées, même s’il n’en est sans doute rien !
      Ma voisine de plus de 85 ans, très “mobile” a eu sa 3è dose en janvier (avec réticence le concède-t-elle) mais n’a montré aucune déficience depuis, pas plus qu’elle n’a été contaminée par quoi que ce soit malgré des A/R fréquent à Paris et ne nous a sans doute rien “refilé”; enfin pas que je sache puisque nous n’avons eu aucun symptôme, n’avons jamais fait aucun test et n’avons reçu aucune injection de ces produits.

      Il y aurait dans ces conditions des différences de réactions notables (au virus et/ou aux injections) qui ne pourraient s’expliquer que par la singularité du patrimoine génétique individuel. Et dans ce contexte faire croire à l’universalité d’un vaccin de ce type serait tout simplement dans ce cas la plus grande des intoxications intellectuelles. Par exemple, la résurgence d’un cancer à priori guéri signifie qu’il y a déjà eu cancer, dont problème de santé, etc…
      Ce type de “thérapie, ne pourrait donc qu’être individuel… Du moins c’est ce que j’avais compris du sujet d’après les “infos” didactiques de Christian Vélot et Luc Montagnier entre autre et avant que l’UE ne fasse adopter la modification du Règlement traitant du sujet pour autoriser ces essais sur l’humain.
      A moins que le but de ces injections soit… tout autre; ce que je me refuse encore à penser, mon “complotisme” a sans doute des limites !

    • j’en pleure aussi…je ne suis pas médecin, merci de partager si infos : ttt du FLCCC même longtemps après injection ? Comment soutenir le système immunitaire ?
      Merci de votre témoignage, la réalité est toujours complexe

    • Cher W.K, je compatis sincèrement à votre désarroi . Les médecins sont pétris du désir de bien faire et vont servir de bouc émissaire ,c’est commode; ils sont à portée de la colère . Comment faire? L’option du départ vers d’autres cieux plus cléments avant le déferlement haineux ? Quels pays ont une autonomie alimentaire et énergétique ,un régime démocratique et un climat tempéré, une société facile à intégrer ? Nous avions toutes ces merveilles que nous considérions acquises. Mes amours ne veulent pas entendre parler d’expatriation. Sans E je ne peux vivre c’est pourquoi malgré ma lucidité je fais le choix de rester . Et vous ?

      • Hélas, il nous reste bien trop peu de médecins (50 ans de numerus clausus politique ultra-libéral avec la complicité de la profession obligent) pour pouvoir se passer même des plus mauvais !

          • Mais c’était bien dans l’idée de meilleur profit pour les médecins et d’économie pour le service de santé avec l’idée que moins il y a de médecins et plus ils auront de clients donc de gains, et moins il y aura de possibilité de consulter faute de médecins, et donc moins de consultations à rembourser par la sécu, non ?

          • Le message a toujours été très clair il y a 25 ans : diminuer l’offre pour diminuer la demande.

          • @mars
            Une pénurie artificielle organisée, pensez-vous ?
            Je voyais plutôt un calcul égoïste et à courte vue de l’Etat pour diminuer la facture de la formation de médecins
            En conséquence de quoi, depuis bien des années, notre beau et généreux pays pille les ressources médicales de pays pauvres (comme Roumanie, Tunisie, etc.etc.) qui auraient bien besoin de leurs chirurgiens, oculistes et autres, formés par eux et chez eux, et sans lesquels NOTRE système ne peut plus fonctionner depuis des lustres

          • @VALETTE,
            Je ne vois pas en quoi une pénurie artificielle organisée se différencierait d’un calcul égoïste et à courte vue.
            Oui l’équilibre très précaire de notre système de santé repose sur le pillage des ressources sanitaires humaines des pays pauvres dont leurs habitants peuvent bien crever… mais pas du Covid ni de ses “vaccins” scientistes ! 😉

    • Je compatis car quand ce sont nos enfants qui sont touchés et que nous ne pouvons rien faire, quelle souffrance ! Vous pouvez vous tourner vers les réseaux qui soignaient autrement, peut-être ont-ils des réponses à ces problèmes ?
      Courage à vous et votre famille.

    • Comment nous, simple pékin soucieux de contre-information, anti-vaccins depuis des années ou pas, devons nous nous y prendre pour partages nos infos plus que dérangeantes si un médecin n’arrive pas à convaincre sa fille médecin ?

      Merci pour vos conseils .

    • Bonjour,
      je compatis et je suis parfaitement consciente qu’en tant que medecin vous ayez eu du mal a croire que tout ça a été une grande mascarade. Et qu’il faille que vous vous en rendiez compte parce que vous êtes touché directement.
      je vous propose cet article explicant en partie le pourquoi du comment de “l’aveuglement” d’une grande partie du corps médical. Bien à vous et soignez votre fille (Vitamine D grosses doses, quercétine, Zinc) allez-y franco!!
      https://www.xavier-bazin.fr/pourquoi-les-medecins-ont-tant-de-mal-a-voir-et-a-signaler-les-accidents-vaccinaux/

      • Depuis 1/2020
        Je m’informe jusque pas d’heure ..
        J’ai vu arriver tout ce qui arrive , Après des heures ( milliers ) Cole, Raoult, Wodarg, Perrone et tant d’autres sont mes guides et mes lanternes.
        J’ai créé en 3/20 un groupe Whatsapp ds ma commune pour échanger infos avec mes confrères actifs sur le terrain .
        En avril j’ai compris : nous étions 2 contre 40 .
        Et j’ai arrêté de communiquer avec eux .
        Une consœur m’a dit fin 2020 a propos du vaccin :
        «  tant pis, il y aura de la casse, mais c’est le prix à payer p arrêter cette épidémie « 
        Plus d’une fois mon désespoir fut plus grand que ma force , puis ma rage m’a réveillée à niuveau
        J’espérais me tromper !
        Ma fille appartient à la jeune génération formatée .
        Hélas la profession est divisée
        On n’ose plus guère en parler .
        Quand j’évoque l’épidémie d’EP chez mes patients, ils font la sourde oreille .
        Un ami Orl m’a dit : je veux bien t’entendre mais ne suis pas d’accord avec toi . Quand les confrères me disent , ça ne vient pas du vaccin je réplique , donne moi la preuve de ce que tu dis .
        Nous n’arrivons plus à communiquer .
        Aucun courrier de retour d’hospitalisation ne mentionne que le patient est injecté .
        Je suis généraliste depuis 40 ans : jusque debut 2021, j’avais env 3 diagnostics de Carcinome p an ( pourtant ma patientele est très âgée )
        Depuis , j’ai x Ca vessie, Poumons , utérus,de multiples Baso, etc
        Multiplication de tr cognitifs , dépression …
        Chez les jeunes injectes de multiples entorses, névralgies , sciatiques , syndromes vertigineux , névrites optiques .
        je crains l’automne et la folie vaccinale avec .

    • Oui
      C’est pour cela qu’ils ont écarté de l’hôpital les soignants qui ne mordaient pas à la propagande
      Je suis certain qu’ils savent que le prétexte invoqué pour les suspendre était fallacieux

      • Ils ont écarté les lucides et ceux qui sont prêts à dire non, ils savent pourquoi !
        Sans un réveil courageux nous sommes mal partis. Tous ceux qui disent la vérité prêchent dans le désert et sont disqualifiés.
        Je viens d’entendre :”mes enfants font pression pour que je me vaxxiner, je n’ai pas le choix, j’ai besoin d’eux”
        Que dire ?

        • Si je mets en danger mon intégrité physique pour complaire à mes enfants qui sont dans l’erreur, je fais tort non seulement à moi-même, mais à mes enfants et petits-enfants.

          • Pas moyen d’aller faire un examen de contrôle de routine à l’hôpital sans un test PCR (faussement ou vraiment) négatif et un QRcode !

          • Quelle est la meilleure vidéo pas trop longue (bien des gens bien manquent de temps) , qui explique en français à quel point le test PCR n’est pas fiable; selon le dire même de son inventeur ?

            L’éducastration nationale n’apprenant pas le sens critique, combien de gens réalisent que quand les merdias annoncent “Importante augmentation des cas de Covid”, ils font “seulement” référence à l’augmentation du nombre de tests PCR déclaré “””positifs”””

  10. tout est dit à condition que les vaccinés lobotomisés, arrivent a réfléchir un tant soit peu,
    quand au vaccin pour les enfants NON

  11. il est sûr que les résultats des tests ne font que confirmer les avis des non “vaccinés” .Quand au “vaccins” pour les enfants et femmes enceintes, définitivement NON.

  12. bonsoir
    juste une constatation sans aucune valeur statistique .
    Depuis le début de l’année je constate autour de moi beaucoup de malades covid, famille ,amis ou voisins ;tous triple injectés ,Parmi les non piqués ceux qui ont été infectés se sont guéris en 24 à 48 h avec homéopathie vitamine D vitamine C zinc et aspirine .Négatif au test 1 semaine après.
    Pour les injectés traitement par Doliprane , la panacée des médecins qui ne soignent pas, disparition de symptomes 10 à 15 jours après avec grosse fatigue pendant 3 semaines et toujours positifs 15 jour après mais sans symptomes.
    Parmi les vaxx 1 décès ,d’un certain âge , d’accord , mais sans comorbidité.
    Il a du mourir d’une forme moins grave ,comme ils disent sur les plateaux tv, puisqu’il était vacciné.
    Après ce petit retour de terrain sur la vrai vie on ne peux que constater “l’extraordinaire” réussite de cette thérapie génique pour rendre malades les personnes en leur faisant croire que c’est moins grave grâce à ces injections
    Certains se posent quand même des questions sur la 4 eme injection ,mais pas tous !
    Concernant votre travail sur ce post il n’ est ,malheureusement lu que par ceux qui sont déjà convaincus
    et qui fréquentent ce blog régulièrement ,les autres nous traitent de complotistes.
    Espérons que le vent va tourner pour limiter ,si possible, les dégats.
    bonne soirée.

    • Bonjour quant à moi je vois ma voisine non injectée (vit au bord de la mer, bonne alimentation), avec BA5, elle déguste ! perte du gout et odorat ( ..) 10 jours de fatigue, mal de gorge et toux…Moi je pense que ça y va? les “pulvérisations” de toxiques Dans l’air dans l’eau (?) …

      • juste une question à lui poser, avait-elle pris du doliprane, ce qu’il faut éviter, mais prendre de l’aspirine, (sauf contre indications…) et avait-elle pris du zinc, vitD, vitC, et le mieux, ivermectine… quel age ?
        Merci, si on peut avoir la réponse. Perso, 73 ans, 15 mg d’ivemectine, fièvre et douleurs très atténuées en moins de 2 heures, en 3 jours covid terminé pour moi et idem pour mon amie qui me l’avait passé, covid pris auprès de vaccinés lors d’une fête dans sa famille (forme vétérinaire, pris sans hésitation, j’avais essayé avant covid, aucun effet secondaire) ). J’ai vu un post sur” faits et chiffres” qui donnait les mêmes résultats d’efficacité en 2 heures et 3 jours…
        je ne crois pas qu’il reste beaucoup de sceptiques sur ce forum, les autorités portent une très grande responsabilité, même si tous ne le font pas pour participer sciemment à la solution finale de dépopulation qui est , il faut l’admettre la vraie raison de toutes les actions et décisions prises depuis des années, pas seulement depuis 2020… Cela ne pouvait être que progressif, ils ont trouvé le moyen en rendant les humains fragiles et réceptifs à toutes sortes de maladies, dont cancers >>> peu de chances de vieillir sans problèmes, et plutôt que souffrir, on nous prépare déjà à l’acceptation de l’euthanasie pour les gens inutiles en trop sur la planète… ils ne se cachent même plus pour le dire

        • J’ai appris en 2020 que “soins palliatifs” signifiait pour eux “euthanasie”. Fuellmich et Fischer ont raison d’invoquer le code de Nuremberg.

        • @ ROLLAND Non cette amie ne prend jamais de doliprane, hygiène de vie presque parfaite à 68 ans elle en parait 10 de moins ( yoga ), par contre en effet elle n’a pas pris d’ivermectine…
          Perso n’ayant pas eu l’info le moment venu, je n’avais pris que 6mg sur 1 jour, alors qu’il faut 12mg sur 3 jours ( à partir de 50kg )
          Mais je l’avais associée à Azitro, et ça m’a sauvée car ça commençait fort …

      • Exactement Moi pas vax pas de medoc armada znticovid etc chope virus mutant et 3 mois apres fait Di mere +a 4400 mg Dopler jambes nada, mais moi je me sentais tres fatiguee et sentais un caillot Medecin nul pris aspirine fort 3 semaines et suis restee allongee Je viens de lire une etude qui dit effet secondaire de ces saloperies chimeriques mutantes Existent 3 mois apres, medecin dit impossible Ben voyons Mari pas vax aucun pathos et virus tres fort et iver Antibio zinc d vit c ….etc oxy basse etc bon je l’ai sauve Pas vax en ce moment tt les gens sont malades Les vaxs nous filent des virus ogm mutants plus contagieux Et a lhosto quasi tt les gens sont positifs au test pcr Donc a l’hosto dur de choper virus !!

  13. Le pape Jean-Paul II en possédait une ( 400 exemplaires au total) ce bijou, V12 660 ch 48 soupapes, fut vendu aux enchères . Adoptée par son nouveau propriétaire pour 6 millions de dollars. De quoi nourrir nos soignants suspendus ou de fervents catholiques pendant un certain temps . Que ce monde est furieusement cocasse .

  14. Bonjour Enzo , brillant comme la Ferrari »homonyme « Merci pour tous ces précieux renseignements . Belle et bonne journée.

  15. Pour dire les choses clairement et directement, au lieu de tourner autour du pot et d’aborder la question par des phénomènes accessoires, ces prétendus vaxins affaiblissent sérieusement le système immunitaire, non seulement pour le covid, mais pour toutes les maladies infectieuses ou cancéreuses.

    Ce dont beaucoup se doutaient dès le départ.

  16. En résumé, la conclusion au sujet de cette étude (en l’état) et suite aux différentes interventions, se traduit donc par la mise au point de @enzoL du 3/7/22? Un indice…

  17. Pas de rapport direct, si ce n’est la déplétion du système immunitaire : https://www.dailymail.co.uk/news/article-10958689/Covid-19-Australia-Pandemic-babies-no-immunity-viruses-ending-ICU.html
    En Australie, naissances en masse de bébés « sans système immunitaire » !
    Des milliers admis chaque semaine à l’hôpital !
    « Potentially lethal respiratory syncytial virus which attacks kids and has no vaccine has exploded in NSW (New South Wales=Nouvelle-Galles du Sud) with cases increasing tenfold in just three weeks« = 10 fois plus de décès de bébés en 3 semaines du fait d’infections opportunistes. « ‘Pandemic babies’ with no immunity are ending up in intensive care across Australia with respiratory illnesses…… Children presenting with ‘co-infections’ with Covid and other respiratory illness.
    …..NSW cases have exploded from 355 a week just three weeks ago to 3775 a week. There is no vaccine for RSV but it has almost identical symptoms to flu and Covid
    By OLIVIA DAY and KEVIN AIRS FOR DAILY MAIL AUSTRALIA
    PUBLISHED: 02:31 BST, 28 June 2022 | UPDATED: 07:23 BST, 28 June 2022

    • Conclusion de l’article. Il n’y a pas de vaccin contre le RSV ..mais certains sont en cours de développement
      La variole du singe ne vous a pas convaincus? Le RSV le fera

  18. Pour ceux qui n’aurai pas lu ce gros coup de gueule…

    Voilà ce que j’ai à vous dire à vous tous les politiques et hauts fonctionnaires serviles de notre pays
    La France est en train de sombrer par votre faute à tous, vous les politiques morbides, menteurs, voleurs, destructeurs, incompétents, minables, prétentieux, hypocrites, racailles en col blanc, fourbes, traîtres à la nation, indifférents à la misère des gens, ceux qui vous payent vos salaires surcôtés, immérités, scandaleux
    Vous êtes tellement mauvais en tout qu’il en devient même insupportable de vous entendre ou vous regarder dans les merdias de masse, on ne peut plus vous voir même en photo ni entendre le son de vos voix sans avoir la nausée
    Et la colère sera terrible, vos liens d’intérêts avec les mafieux de la finance bancaire et pharmaceutique, corruption mondiale généralisée ne durera qu’un temps il arrivera un moment ou tout vous pêtera à la gueule, les vaccins sont le coup de grâce de trop, quand on en arrive à sacrifier physiquement sa population avec du remdevisir toxique et des thérapies géniques dangereuses et mortelles là c’est la grosse bavure que personne ne vous pardonnera jamais, trop de familles sont touchées et ça ne fait que continuer puisque vous souhaitez que ça continue malgré tous les dégâts occasionnés et les morts dont les chiffres sont bidonnés ou cachés par vos soins
    Des mouvements mondiaux se dressent partout et vous n’y échapperez pas en France comme ailleurs, c’est plus de l’exaspération, c’est de la haine que vous déclenchez à chaque fois qu’on vous entend discourir dans le vide, qu’on lit vos commentaires bidons, vos plans foireux et rapports incroyablement faux, et totalement hors sol pour restreindre nos vies, nos libertés spoliées continuellement, vous ne savez plus quoi inventer contre nos intérêts, vous êtes la honte de la race humaine, la honte de notre pays, contrairement aux gens sains, bosseurs, honnêtes, les ouvriers, artisans, paysans, commerçants, artistes, sportifs, créateurs, techniciens, et tous les soignants, pompiers, tous ces gens utiles, généreux, dévoués, tout ce que vous n’êtes pas, et qui donnent du bonheur aux français tous les jours par leur actions individuelles et collectives et intelligentes, si pleines de bon sens, qui donnent l’énergie, les avancées et la beauté à notre pays, nos paysages, nos spectacles, cette beauté, cette pureté cette belle âme que vous n’avez pas, et que vous vous obstinez à détruire tous les jours davantage chez les autres car seul compte le fric et vos intérêts particuliers et politiques putrides
    La France n’est belle que par ses gens honnêtes et bosseurs et non par vous les incapables, inutiles imbuvables, attablés, gavés, bourrés à raz la gueule de nos mets, de nos vins, de nos pains, ce sont nos créations dans vos cantines de luxe, totalement imméritées et immorales aux vues de votre incompétence crasse et en retour pour nous remercier de tous ces bienfaits, vous rendez nos quotidiens de plus en plus insupportables à vivre, c’est à cause de vous les créateurs de mal être, de chômage, de pollution, de mauvaise santé, facilitant des vendeurs de poisons, de malbouffe, en collusion avec le milieu bancaire pourries jusqu’à l’os avec vos bandes de copains dégénéré aussi malfaisants que vous, que tout va s’écrouler sous peu
    Vous salissez la France tous les jours, vous détruisez la vie et surtout celles de nos jeunes, de nos enfants et petits enfants dont vous mettez en péril l’avenir déjà fragilisé depuis si longtemps par toute vos magouilles, votre indifférence, et vos petits arrangements financiers avec les groupes marchands mondiaux, vous faites tant de dégâts sans vergogne par votre cupidité, votre ingérence et votre malhonnêteté sans limite que c’est à se demander si vous êtes humain ou si vous avez vous même des enfants une famille sans jamais penser à celle des autres que vous détruisez en comparaison de la vôtre sans honneur
    C’est inouï de pouvoir vivre ainsi en parasites malfaisants sur le dos des français qui construisent continuellement notre pays, réparent vos dégâts, quand vous vous n’êtes pour eux d’aucune utilité, pire vous faites tout pour leur nuire atrocement, vous les enfoncez dans la ruine et la misère sans discontinuer dans le seul but de vous enrichir et de pavoiser dans vos salons et le théâtre de marionnettes que sont vos hémicycles sordides digne d’un théâtre de boulevard où rien de bon n’en ressort à part les mensonges et les gesticulations verbales insipides qui dégoulinent de vos bouches d’hypocrites pour ne donner que du vide
    Mais quelle vie de merde au final vous avez, sans honneur, sans créativité à part celle de la rouerie continuelle bien organisée, des coups de putes à faire à l’autre, et des pots de vin à recevoir, et pendant ce temps rien pour le pays de grandiose, de constructif et de magnifique ne se passe, rien absolument rien, le néant, la chute et la ruine, voilà le tableau sordide que vous nous offrez par votre remarquable travail macabre avec la vision lamentable de votre vie de guignols professionnels en prime qui pourrait presque faire rire si ce n’était aussi dramatique pour nous tous.

    • c’est la cerise sur le gâteau. je valide à 100%. J’ai vu la Borne et ses acolytes à la T.V c’est jours ci nous faire la leçon, tous masqués. Mais quelle honte, A vomir !!!

      • Je vous joint ce post lu il y a quelques heures sur YouTube…

        Je suis dans la circo de borne. Son suppléant est le directeur de la clinique de Vire. Suite à cette video, j’ai regardé : clinique de Vire, groupe Vivalto santé depuis 2018 (et l’hôpital de Vire meurt à petit feu depuis une dizaine d’années). Je comprends encore mieux le choix de borne…

        • Bravo CERISE, j’approuve à 1000% … pour ce qui est de l’hôpital de Vire, je préfère l’andouille de vire, la vraie, pas son directeur qui me fait mal aux tripes, et malheureusement d’autres hôpitaux vont Virer ou ont ont déjà mal virer…
          >>> Une seule solution, virer tous ces criminels, ou à minima ces incapables et profiteurs qui nous dirigent et encombrent ministères et autres lieux devenus nauséabonds.
          définition d’une vire…
          >>> Saillie étroite et difficilement praticable située sur les bords d’un escarpement rocheux, le plus souvent en zone montagneuse…. et onn vous donne un exemple>>>> Il est complètement fou de s’être aventuré sur cette vire sans assurance ni le moindre équipement pour l’escalade.
          >>>> En effet, il devient très dangereux d’aller à l’hôpital de nos jours!

      • Certains disent que ce ne sont pas des humains 😉 Dans l’histoire, Il parait que des anges déchus, (dont satan ) donc “tombés “,se seraient accouplés à des femmes descendantes d’EVE, et auraient formé une espèce “supérieure” qui se trouverait aujourd’hui à la tête de la pyramide…Il n’y a qu’à voir la tête des grands banquiers bien connus ….;D

    • Totalement d’accord, à 100%, mais combien d’entre nous en sont conscients ? En 2 ans, je n’ai pas réussi à ouvrir les yeux d’une seule personne autour de moi, je désespère

    • Bravo Cerise, j’abonde à tous vos commentaires et plus encore. J’en peux plus de cette comédie… qui n’en finit pas

    • @Cerise
      “cette belle âme que vous n’avez pas”
      Ce ne sont pas des humains …Descendants d’anges déchus ? voir le livre d’Enoch …

  19. Dr Robert Malone : ” c’est le seul vaccin qui entraine une empreinte immunitaire… il est en grande partie à l’origine de la réinfection chronique que nous constatons chez les personnes entièrement vaccinées…si nous continuons à stimuler ces personnes, la situation va empirer…

    • Si j’ai bien compris les 2 articles de Malone, les injections géniques répétées basées sur la spike du virus initial (Wuhan) induisent en erreur le système immunitaire des vaccinés, en focalisant indument l’alerte et la réponse sur le pathogène historique, celui qu’on ne rencontre plus.
      C’est un peu comme si un tueur d’enfants devait porter le costume des contes de Perrault pour être identifié comme ogre. Pas efficace comme méthode de prévention car cela n’alertera ni les cibles potentielles ni la police.

  20. “Une étude de Boucau et al., menée aux USA et publiée par le NEJM sous la forme d’une « lettre à l’éditeur », indique que les personnes boostées restent plus longtemps contagieuses que les non vaccinées”.
    La taille de l’échantillon étant réduite, nous attendrons donc, avec les auteurs, confirmation définitive de ses conclusions afin de satisfaire les puristes qui brandissent la courbe de Kaplan-Meier. Et nous renvoient à une étude qui fait la promotion du vaxxin en EHPAD, et en Israël , entre août et octobre 2021. On se demande pourquoi la vaccination “patine” dans ce pays aujourd’hui, et pourquoi le PDG de Pfizer s’ y est fait récemment conspuer.
    Ingratitude, sans doute.
    En attendant, cette étude du NEJM est cohérente avec ce que nous avons récemment appris de l’exemple allemand et de sa corrélation fascinante entre le taux de vaccination et le nombre de cas de sous-variant B5 Omicron : rappel
    https://www-eugyppius-com.translate.goog/p/omicron-ba5-prefers-hypervaccinated?_x_tr_sl=auto&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=wapp
    Faut-il remettre en cause le prestigieux Robert Koch-Intitut?
    Enfin, ici, en France, chacun peut observer autour de soi que nombre de Covid actuels , souvent récidivants, concernent en grande majorité des personnes dûment vaccinées. Certaines d’entre elles le prennent plutôt mal, s’estimant avoir été grugées par le discours vaccinal, et ne veulent plus entendre parler de rappel. Parions que ce constat ne sera pas démenti dans les semaines et mois à venir, quand il sera rediscuté du pass vaccinal.

  21. Je lis vos premières lignes et me dis “tiens, le NEJM, pour une fois, enfin…”
    Mais.
    Je ne mets pas en doute votre bonne foi (quoique, parfois…), mais votre incompétence pour lire une courbe de Kaplan Meier confine à l’indécence.
    Avec seulement 1, 3, et 4 sujets encore “à risque” à J10 dans chacun des 3 groupes (figure E), les différences des valeurs absolues de pourcentage à cette date n’ont strictement AUCUNE valeur statistique, comme l’indique le très large chevauchement des intervalles de confiance. En d’autres termes, il n’y a pas de différence significative décelable dans la durée de portage du virus entre les 3 groupes, du moins dans cette étude avec de très petits effectifs, comme le signalent les auteurs dans les limites de leur étude. On peut dire que c’est décevant pour les pro-vaccins, mais évitez d’essayer de faire dire à la science ce qu’elle ne dit pas et ne peut pas dire. Conclure, sur la base de l’étude que vous citez, que “Pour protéger les autres, ne vous faites pas vacciner contre le Covid-19” est tout simplement un modèle d’absurdité scientifique.

    Quand à l’efficacité du booster, sur les formes graves notamment ?
    https://jamanetwork.com/journals/jamanetworkopen/fullarticle/2793804?utm_source=silverchair&utm_medium=email&utm_campaign=article_alert-jamanetworkopen&utm_content=wklyforyou&utm_term=070122
    Mais la citeriez-vous ??

    • Vous êtes d’une mauvaise foi “veranesque”
      Les intervalles se chevauchent, et c’est un peu normal, mais justement, pas de manière symétrique.
      Vos insultes envers Enzo sont inadmissibles et les modérateurs de ce blog sont vraiment corrects de vous supporter (sens français du terme).
      Vous sentez le vent tourner, c’est bien.

    • @Ph. Girard
      Apparemment, les différentes précautions “oratoires” prises dans la rédaction du billet ne suffisaient pas. J’ai donc ajouté une mise au point.
      L’étude sur l’efficacité des boosters que vous mettez en lien nécessiterait une discussion détaillée :
      – elle ne répond pas à la question “pourquoi les boosters protègent-ils contre les formes sévères ?” Est-ce par un renforcement du système immunitaire, ou par un affaiblissement de celui-ci, empêchant fortuitement l’orage de cytokines responsable d’une grande part des formes graves ?
      – elle ne compare la protection face aux formes graves qu’entre les boostés et les “vaccinés deux-doses depuis plus de 5 mois”. Mais par rapport aux non-vaccinés, on n’a pas d’indication : protection ou aggravation ? Ce n’est pas cette étude qui le dira.
      – elle a été menée pendant l’épidémie de variant Delta. Ce résultat est-il transposable à Omicron, qui est caractérisé par une plus forte évasion face aux anticorps générés par les injections d’ARNm ? On ne sait pas.
      – l’un des auteurs a des conflits d’intérêts explicites : il reçoit notamment des financements et des rémunérations de la part de Pfizer.
      – etc.

      • J’avais cherché les conflits d’intérêts, mais ne trouvant pas rapidement je pensais bien que certains y arriveraient. Voilà voilà, date incorrecte, variant diffetent conflit d’intérêt..ça c’est un article qui va nous ébranler ☺

      • on compare 2 doses à 2 doses puis booster, mais pas avec des non vax, et aussi il serait certainement très éloquent de comparer en plus avec des non vax ayant reçu une dose d’ivermectine en prévention tous les 15 jours…. ce produit étant sans effets secondaires aurait été très efficace au niveau des hôpitaux, car soignants protégés, donc ne pouvant transmettre le virus, donc pas suspendus.
        Le but inavoué étant la dépopulation par tous les moyens, ne comptez pas voir arriver prochainement un tel essai, qui par ailleurs serait inutile, puisque cette efficacité est déjà démontrée.

    • Et recommander, sur la base du fait que les études montrant une inefficacité voire une toxicité du vaxin et des effets secondaires nombreux et graves, ne sont pas “suffisamment concluantes”, bien que la tendance aille toujours dans ce sens, en arguant par ailleurs que le bouzin est efficace car tous les vaccins le sont et justement on a mis l’étiquette “vaccin” dessus, donc il marche vachement bien, c’est de la vraie bonne science?

      Il y a un an, on nous affirmait la main sur le cœur qu’il fallait tous se vacciner pour protéger papy et mamie dans la cuisine, car l’efficacité du vaxin contre la contamination (de soi-même) et encore plus contre la propagation était incroyables (et d’ailleurs, c’est aujourd’hui encore plus difficile à croire…).

      Aujourd’hui on sait que c’est faux, même un simple d’esprit peut s’en apercevoir.

      Puis on nous a dit que cela protégeait “contre les formes graves”… alors même que les nouveaux variants provoquaient encore moins de formes graves que le primo variant (formes graves aggravées par une prise en charge inadéquate) rendant cette allégation à peu près inobservable sauf à considérer des échantillons statistiques de millions de personnes…

      On nous a aussi dit que le vaxin protégeait pendant un temps extrêmement long, bien mieux que l’infection elle-même. Soutenez-vous toujours cette ânerie alors que n’importe qui constate le contraire autour de lui, et que les spots gouvernementaux nous indiquent qu’il faut s’administrer un “2e rappel” (pour ne pas dire 4e dose, en attendant le premier réactivateur, relanceur, prolongateur, va falloir innover pour trouver de nouveaux termes trompeurs qui ne trompent personne) parce que l’effet “s’estompe”?

      Selon vous, donc , la Science, la vraie, consiste à considérer comme vrai n’importe quoi tant qu’on n’a pas montré aux enculeurs de mouches qui ergotent sur le moindre détail que c’était faux sans le moindre doute.

      Les vaxins sont donc efficaces tant qu’on n’a pas réussi à faire admettre le contraire aux contestataires de mauvaise foi.

      Cela porte un nom en logique : sophisme de l’inversion de la preuve. C’est à vous de démontrer que votre produit a un effet positif supérieur aux effets secondaires, pas le contraire.

      Un peu difficile sur une maladie qui ne tue “personne” (statistiquement et démographiquement parlant, en analysant les courbes et taux de mortalité globaux et par âge, les seuls vrais juges de paix). On cherche toujours les 20 millions de morts dans le monde allégués par les médecins covidistes de plateaux sur la base de leur doigt mouillé et de leur sentiment. 20% de hausse, ça devrait se voir quelque part…. Et rien.

    • Auriez-vous lu ce billet… en diagonale ? Parce que si je me rappelle bien ces précautions sont énoncées et il est clairement mis en évidence que cette étude ne montre dans l’absolu éventuellement une “tendance” qui sera donc à éventuellement… confirmer ou .. infirmer ! Bref votre critique estsans fondement, on sait tout ce que vous dites.
      Et pour finir, les statistiques appartiennent certes aux mathématiques qui sont une science, mais en la circonstance elles donnent souvent des résultats inexacts, justement parce que les “échantillons” ne sont pas assez représentatifs. Alors, une fois de plus ou de moins, qu’importe !
      Ici en l’occurrence et aussi dans l’étude les mises en gardent sont faites, considérez donc ça comme, un … début d’expérience !
      Concernant l’étude du Jama Enezo vous a répondu. visiblement vous ne voyez que ce que vous voulez voir. Un début de réveil peut-être ? Dans ce cas, oui je sais ça fait parfois mal aux cheveux !

  22. Votre démonstration confirme en fait ce que l’on constate depuis la deuxième dose. L’exemple antillais est un cas d’école. Le 14 11 2021, j’avais publié une réflexion intitulée ” les non vaccinés antillais sont-ils des pestiférés.”. Souvenez-vous. Aux Antilles, malgré un très faible taux de vaccination, jusqu’à fin juin 2021, l’impact de l’épidémie était resté très minime et très inférieur à celui de l’hexagone. Là-bas, les médecins de ville traitaient, si besoin, leurs patients de façon médicale. Début juillet 2021 arrivèrent en masse depuis l’hexagone les familles et touristes doublement vaccinés par obligation afin d’être autorisés à prendre l’avion. Quelques jours plus tard, on assistât à une flambée de l’épidémie, à la saturation des services hospitaliers, et au désarroi des médecins locaux devant la carence annoncée des stocks de médicaments utiles aux traitements précoces. Si on prend l’exemple de la Martinique, sur les courbes de Santé Publique France auteur @guillaumerozier-covidtracker.fr on constate que le nombre de cas positifs passe crescendo et quasiment à la verticale d’une trentaine de cas par jour fin juin à 597 cas quotidiens au 31 juillet. De façon parallèle, les hospitalisations suivent la même courbe: de 12 hospitalisés au 30 juin au CHU de Fort de France on constate 331 patients avec des formes graves en hospitalisation au 09 aout 2021. Le moins que l’on puisse dire c’est que, déjà à l’époque, la transmission du virus par les double vaccinés semblait plus qu’une évidence. C’est pour cela qu’officiellement les double vaccinés qui venaient de débarquer furent dès la mi-juillet priés de rester dans leur hôtel en attendant de prendre parfois le lendemain, le vol retour pour l’hexagone.
    Aujourd’hui, ce que je constate sur le terrain, c’est la récurrence de positivité chez les sujets triplement vaccinés alors que ceux non-vaccinés, les réfractaires purs et durs ne le sont que très peu et de façon peu durable confirmant ainsi ce que vous décrivez. J’en conclue que l’immunité naturelle acquise depuis deux ans de la dite pandémie est probablement plus efficace et durable que par ces vaccins ARNm. Que dire alors des récentes déclarations de JF Delfraissy qui affirme que pour Omicron l’immunité naturelle acquise avec les formes virales précédentes est un facteur facilitant de réinfection.???
    J’ai bien peur que les 4,4 milliards de doses Pfizer commandées en mai par l’UE ne restent pas dans les placards et que tout sera bon pour continuer dans la trilogie ” Désinformation-Peur- Soumission”. J’ai bien peur que ce coronavirus, que j’ai appelé le virus Vivaldi dans un livre écrit en décembre 2019, n’aie pas fini de nous surprendre pendant les quatre saisons des années à venir. La poule aux œufs d’or des Big Pharma et de quelques autres a manifestement la vie dure.

  23. En confirmation de l’étude de Boucau et al, mais chiffres français, DRESS; reportés par le Dr Chabrière, lu hier sur france-soir:
    “Selon les données de la DRESS (ministère de la santé).
    Un vacciné a 1.5 fois plus de chance être covid+ qu’un non vacciné
    Un vacciné avec rappel a 2 fois plus de chance être covid+ qu’un non vacciné.”
    Et bien confirmé ici (du 19 juin, chiffres à droite impressionnants):
    https://covidtracker.fr/vaximpact/
    Ca pourrait faire un petit exercice d’arithmétique:
    Sachant que sur la population totale il y a X% de vaccinés-shéma-complet et Y% de vaccinés-shéma+boost et Z% de nonvax; sachant que “1.5x ont plus de chance…” et que “2x ont plus de chance…” (revoir ci-dessus); sachant qu’il y a eu 125.000 nouveaux cas détectés dans les 24h ce 2 juillet;
    Combien de ces cas sont-ils dûs au “vaccin”?
    (j’arrive à poser le pb mais pas capable de le résoudre: pas la bosse des maths!)

    • Pour être honnête, l’idée que les vaccinés et les boostés aient plus de chances d’être testés positifs que les non-vaccinés me semble fragile : il y a un peu de paradoxe de Simpson derrière les courbes de CovidTracker.
      En effet, si on fait ces courbes tranche d’âge par tranche d’âge plutôt que pour la population générale (toujours à partir des chiffres de la DREES), on n’observe pas toujours la même chose : pour certaines tranches d’âge (0-19 ans, 60-79 ans), les non-vaccinés ont proportionnellement moins de tests positifs enregistrés que les vaccinés, mais pour les 20-39 ans, c’est les non-vaccinés les “pires”, et pour les 40-59 et les plus de 80 ans, c’est intermédiaire, avec des ordres différents…
      Comme le nombre de tests positifs enregistrés dépend du fait qu’on aille ou non se faire tester (ce qui rend les comparaisons difficiles entre groupes qui ne sont pas égaux face aux tests : les non-vaccinés paient les tests, une partie des vaccinés se croient protégés…), et que les chiffres de la DREES sont peu fiables, je me garde d’en tirer quelque conclusion que ce soit.

      • @Enzo L., vous oubliez également de rappeler le paramètre temporel. Quand teste-t-on, et combien de fois la même personne à combien de jours d’écart…. ?
        Il faut également rappeler la supercherie même des tests PCR et que tests PCR et tests antigéniques ne testent pas la même chose et fonctionnent différemment. Pourtant le résultat va… dans le même fichier, les “positifs” étant savamment… mélangés.
        Si j’ai tout bien compris (je ne suis pas ni biochimiste, ni biologiste), je résume: les “antigéniques” testent la présence de la protéine “N” du virus, les “PCR” se basent sur la protéine “S”. Or la protéine “N” ne se trouve que dans le virus, mais la protéine “S”, elle, se trouve aussi dans les produits à ARNm. Un test PCR ne pourrait-il pas tout simplement réagir au produit injecté ? Tout comme certains s’interrogent toujours pour savoir comment appeler ces simili Covid post injections.
        Comme en plus le taux d’amplification des PCR, variable, produit des faux positifs à la pelle (sans compter les délais d’obtention des résultats en zone rurale rendant positif quelqu’un qui ne l’est plus!)), impossible dans ces conditions de connaître parmi les “positifs” qui est réellement contaminant et donc “porteur du (d’un?) virus” capable de se reproduire et qui n’est finalement pas ou plus infecté par quoi que ce soit.
        Tant qu’on raisonnera en nombre de “cas” pour “gérer cette fausse pandémie on tournera en rond !
        La seule façon de savoir c’est de faire systématiquement des “cultures” et là je pense qu’il y aurait des surprises ! Tout comme si on faisait systématiquement des autopsies pour les décès d’injectés étiquetés Covid !
        Que pensez-vous de toutes ces interrogations et cogitations?

  24. Qu’est ce qu’une forme grave du covid?Quelqu’un qui est placé en réanimation AVEC ou A CAUSE du Covid?
    Nous avons 900 personnes placées (a juste titre?) en réanimation dans notre pays a cause du covid.
    Cela me parait ridiculement faible.Les autorités ,en dramatisant maintenant,juste après les élections viennent de faire l’aveu que tout ceci est une manipulation.
    Merci a tous les deux pour vos articles:vous posez de bonnes questions,et le gouvernement ne voudra jamais y répondre.

  25. Je suis convaincu que les anticorps induits par les ARNm codant pour la protéine piquante formule Wuhan 2020 aident les variants récents, dont les protéines piquantes sont différentes, à coller aux cellules de l’hôte. La pression de sélection mondiale exercée par les milliards d’injections a sélectionné par mutation ou hybridation des SRAS-cov2 capables non seulement d’infecter plus facilement mais de rendre moins malades leurs cibles. Et ils sont peu immunogènes, donc on peut être contaminé par les variants successifs (la réponse vaccinale étant 10 fois moins forte que celle à une infection naturelle, on ne peut rien en attendre). Sur les résultats antérieurs, on avait bien l’impression d’un effet facilitateur de l’ARNm sur l’infection, et sur le portage ça semble être aussi un secteur où l’ARNm ne fait pas le job, au contraire. Le pire, c’est que les promoteurs politiques de ces injections (ex. Mme Bourguignon et JF Delfraissy récemment) le savent probablement mais continuent à suivre le discours “labo”. Quel niveau de corruption, beurk !

      • Il serait temps de passer de l’humour noir à l’humeur noire, voire la colère noire !
        Quand tout est bloqué, ça finit par casser mais personne ne peut dire où quand et comment va démarrer l’avalanche de dominos !

  26. Bon le nombre est pas suffisant mais prometteur
    J ai une question est ce que les virus hybrides actuels ont un rapport avec le fait d avoir vaccinés en période épidémique et qui fait que les rebonds ne cessent pas

  27. Article très intéressant comme toujours, les commentaires ouvrant le débat le sont aussi. Je me pose une question , on dit que le covid frappe plus durement les gens qui ont un mauvais système immunitaire. Or la production de citokInes qui est le grand danger du covid, est le signe que le système immunitaire fonctionne bien. L’injection réduirait l’action du système immunitaire. Par ailleurs on dit qu’il faut améliorer ce système en étant non stressé, en faisant du sport, en prenant des vitamines, etc..
    N’ y a t-il pas des contradictions dans tout cela?. Il manque peut-être une pièce au puzzle, ou quelque chose que je ne comprends pas

    • On sort nettement de mon domaine de compétence, mais je crois comprendre qu’un orage de cytokines n’est pas un signe de bon fonctionnement du système immunitaire : c’est une réponse inadaptée parce que mal régulée. Renforcer le système immunitaire (par la vitamine D par exemple) permet d’éviter l’orage de cytokines. Affaiblir le système immunitaire permet aussi d’éviter l’orage de cytokines, mais au prix d’autres vulnérabilités.

    • Je lis ici :

      https://urlz.fr/iHGe

      “Le choc cytokinique touche essentiellement des adultes dans la force de l’âge. Il semble que les enfants, dont le système immunitaire est encore immature, et les personnes âgées, dont l’immunité est affaiblie, soient plutôt épargnés par cette flambée immunitaire.”

      Cela dit la façon dont les vaccins anticovid dépriment ou dérèglent plutôt le système immunitaire, leur est sans doute particulière au vu de l’étude signalée.

      https://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S027869152200206X

      Le problème c’est que c’est un dérèglement qui risque de durer contrairement à une prise sur quelques jours de corticoïdes où l’affaiblissement du système immunitaire n’est que temporaire. Certains médecins les recommandent même pour le traitement précoce du Covid afin d’éviter le choc cytokinique (il y a d’autres médicaments à cet effet). En outre au Royaume-Uni une vaste étude montre que les infections, les hospitalisations et les décès liés au COVID sont plus élevés chez les vaccinés que chez les non vaccinés :

      https://www.sabinopaciolla.com/regno-unito-ampio-studio-dimostra-che-le-infezioni-le-ospedalizzazioni-e-i-decessi-covid-sono-maggiori-tra-i-vaccinati-rispetto-ai-non-vaccinati/

      Je me demande si on peut encore parler d’efficacité des vaccins Covid contre les formes graves ? Avec les sous-variants actuels d’Omicron leur efficacité appartient sans doute au passé.

      • “l’efficacité des vaccins Covid contre les formes graves” est tout ce qui reste de leurs propriétés assénées, le bon sens ne pouvant pas percevoir directement la fausseté de cette affirmation puisqu’elle ne peut reposer que sur la fraction la plus marginale de la population marginale des cas graves.
        Il faudrait des statistiques exactes sur des centaines de milliers de cas pour pouvoir l’infirmer (comme pour la confirmer d’ailleurs) ce qu’ils se gardent bien de faire.

  28. « Les non vaccinés sont les gardiens de l’humanité « . Cette phrase du Pr Luc Montagnier prononcée à Milan à la fin de sa vie prend avec ce type d’étude un relief saisissant . La vaccination perturbe bien, pour le moins, la mise en place de l’immunité naturelle. On s’en doutait très fort. La question qui reste est : Pourquoi ce type d’étude élémentaire n’a t’il pas pu être effectué plus tôt ? Où était l’obstacle ?

    • Bien sûr que non, ça leur rapporte trop😊.
      Depuis le début,il m’a bien été précisé que la” vaccination ” favorisait l’émergence des variants.
      Il y a une volonté délibérée dans toute cette mise en œuvre délétère.

      • Les vétos en savent bien plus sur ce genre de merde que les toubibs !
        (l’homme est un animal comme les autres, c’est juste que son intelligence lui permet d’être con au lieu d’être bête)

  29. Mille félicitations pour votre article très intéressant que j’ai transmis, par mes pétitions change.org, à plus de 50’000 personnes. J’espère que les soignants non vaccinés pourront utiliser cet argument de la contagiosité …
    Cordialement, Michèle Herzog, Suisse.

  30. Formidable ! Toutes les études effectuées sur ce virus, après une année de vaccination intensive, nous amènent à la même conclusion : “surtout ne pas se faire vacciner”. Il suffit d’une boite de trois cachets d’ivermectine et une boite de trois cachets d’azithromicine (22€) et le tour est joué. Pour l’avoir utilisé et donné à une quantité d’autres personnes de mon entourage, de 37 ans à 90 ans, je peux affirmer que c’est du 100 % de résultat, sous 24 heures, à coût réduit. Je sais qu’un jour viendra où ces escrocs et tueurs devront rendre des comptes mais ce qu’ils ignorent, c’est que l’échéance est très proche.

  31. Bonjour,
    Il y a quelque chose qui me turlupine dans les figures présentées : les plages verte, rose et orange, dont je suppose qu’elles correspondent aux zones d’incertitude. Comme elles se recouvrent très largement (en plusieurs endroits, les courbes d’une couleur traversent une zone d’une autre couleur), je me demande quelle est la signification statistique de ces résultats. D’autant que, sur la 1re figure, les courbes “non-vaccinés” et “boosted” se croisent (la 1re est au-dessus, puis passe en-dessous et rejoint finalement la 2e) pour finir au même point et que, sur la 2e, les courbes “vaccinés” et “non-vaccinés” sont très proches (à la limite de l’indiscernable).
    Si ces résultats sont statistiquement significatifs, ils posent question. S’ils ne le sont pas, inutile de discuter des heures à leur sujet.
    La seule manière, à mon avis, de trancher ce point est d’utiliser un logiciel de statistiques, StatXact, qui permet de faire des tests non paramétriques (c-à-d sans hypothèse de normalité ou autre sur les données), en particulier sur de petits échantillons comme c’est le cas ici. Tant qu’on n’a pas effectué ce test, toute discussion ou extrapolation est superflue.
    Cordialement.

    • Vous avez raison : comme le dit l’article du NEJM et comme le billet ci-dessus le rappelle, ces résultats ne sont pas à toute épreuve — la significativité statistique n’est pas atteinte — du fait d’un faible effectif de patients.
      D’où les précautions prises à plusieurs reprises dans le billet (“les résultats ne sont pas en béton” ; “si les observations menées par Boucau et al. reflètent la réalité”). Mais le fait que les résultats n’atteignent pas le seuil de significativité statistique ne signifierait pas qu’il faut les ignorer purement et simplement. Cela signifierait qu’il faut d’urgence s’intéresser à l’hypothèse qui est soulevée, notamment en menant une étude plus large — ce qui peut être fait très rapidement — parce que l’enjeu est considérable.
      Peut-être que d’autres approches statistiques sur le seul échantillon obtenu par Boucau et ses collègues seront suffisantes pour trancher la question de la significativité statistique (je n’ai aucune compétence sur StatXact), mais dans le cas d’une significativité insuffisante, cela ne tranchera pas la question du phénomène pour lequel un indice est observé : les vaccins prolongent-ils ou non la durée de portage viral ?

      • biais statistique mais plus précis qu’un échantillon “aléatoire” puisqu’on teste à la source et non sur des symtômes, formes plus ou moins graves, etc …
        C’est d’ailleurs ainsi que commencent les études d’efficacité des vaccins et autres médicaments, après la phase labo/in vitro, il me semble.
        Ce qu’il manque par contre c’est l’age et les facteurs de risque des échantillons.

        • “Ce qu’il manque par contre c’est l’age et les facteurs de risque des échantillons.”
          Ce paramètre ne rentre pas en ligne de compte dans cette étude.
          Puisqu’on ne connaît pas quel est le degré de “gravité” des infectés, on peut passer outre. C’est d’ailleurs assez symptomatique de l’intoxication intellectuelle sur le sujet puisque ce qui est qualifié de “forme grave” est avant tout la conséquence d’un emballement de la réaction du système immunitaire. La phase virale est souvent à ce stade… terminée ou en phase de l’être (on le voit bien ici dans cette étude, à J+10 pratiquement plus d’infection !)
          Il n’est question que du temps de présence du virus dans l’organisme, détecté de 2 façons différentes.
          Puis on répartit les résultats en fonction du “statut vaccinal”.
          Si l’échantillon est faible, la tendance, elle est constante ! Et semble bel et bien mettre en évidence que ce sont les “boostés ou multi injectés qui “conservent” une infectiosité et par conséquent une contagiosité plus importantes plus longtemps. Les “écarts” ne sont d’ailleurs pas extravagants, montrant par là que la phase virale de ces variants semble être courte et s’éteindre d’elle-même. (quoi qu’on fasse?). Il me vient par conséquent d’autres questions, du genre: Mais pourquoi cet emballement d’une phase inflammatoire qui ne concernerait visiblement que certaines personnes ?
          Tout l’inverse du résultat escompté et du discours asséné avec force par nos devins de plateaux TV.
          Madame Soleil ou la grenouille sont battues à plates coutures ! Et le test PCR en prend plein la tête.
          Ce résultat corrobore donc d’autres observations et études. A quand la même étude sur un échantillon plus important qu’on rigole un peu ?

  32. Très intéressant article … (je suis médecin)
    Expérience personnelle: contaminés moi et mon épouse en même temps, elle, injectée afin de pouvoir accéder au service de rééducation de l’hôpital, moi non injecté et qui ne le sera jamais.
    Covid = gros rhume, mal de gorge, toux et expectoration grasse et gênante sans hyperthermie pour les deux. Guérison clinique en 4/5 jours
    Contrôle: moi négatif au j7 elle positive jusqu’au j15.
    CQFD

    • Question:
      COVID ou gros rhume ou … grippe ou autre rhino-virus?
      Avez vous “bénéficié” (ce ‘est pas systématique !) vous et votre épouse de séquençages?Question essentielle puisque on sait désormais que les tests PCR sont frauduleux et leurs résultats fallacieux dans une grande proportion.. Il n’est qu’à regarder les données d’entrée aux Urgences; entre 2-3 et 10-15% des “suspicions” (test PCR+ en entrée), confirmées à J+3. Et encore les données sont brutes et pas corrigées. on ne sait pas si plusieurs tests par patient par exemple.
      Si on lit avec attention les CR Hebdo du réseau Sentinelles” on voit que depuis plusieurs mois, le SARS-Cov-2 n’était plus prépondérant. Cette résurgence de “cas” ne serait-elle tout simplement pas due aux vaccins, les PCR détectant la protéine spike de ces produits et non celle du virus. Autre interrogation pourquoi ne fait-on pas systématiquement conjointement un test PCR (détection Spike) et un test antigénique (détection protéine “N” du virus). Le résultat – sur ce dernier conduirait à invalider l’hypothèse Covid et chercher en conséquence ailleurs les causes des symptomes souvent identiques.

  33. Je me permets de vous tirer l’œil vers l’excellent dossier d’enquête de Jean-Luc Bosek que Pierre Chaillot de Décoder l’€co a décortiqué pour Kairos ► La bureaucratie sanitaire au centre de la fraude – Vidéo YT d’1H03MN53 ;

    https://www.youtube.com/watch?v=ceG8dd80JJU&ab_channel=D%C3%A9coderl%27%C3%A9co

    Jean-Luc m’a contactée juste avant afin de mettre son dossier d’enquête criminelle comme il dit, au format PDF afin et comme d’hab que plus personne ne puisse dire qu’il ne savait pas, ou pire qu’il ne pouvait pas savoir !

    Pas le moment de mollir !
    JBL

    • Bonsoir JBL1960, en plein dans le mille. « Les fonctionnaires tendent à devenir les véritables maîtres des pays civilisés. La caste administrative échappant aux changements gouvernementaux possède seule l’irresponsabilité, l’impersonnalité et la perpétuité. Or de tous les despotismes , il n’en est pas de plus lourd que ceux qui se présentent sous cette triple forme. » Gustave Le Bon «  Psychologie des foules » petite bibliothèque Payot classique 2020 page 177 . Visionnaire hein? Bonne soirée.

  34. Et que dire alors des gens qui font leurs courses toujours masqués ???

    HELP ! Je suis sortie faire quelques courses aujourd’hui (je sors quasiment pas ayant la chance de vivre en pleine cambrousse) et les personnels des magasins sont remasqués jusqu’aux yeux… Et certains clients sont toujours masqués itou… Je n’ose rien leur demander n’ayant plus de rotules et donc dans l’incapacité de me barrer en courant, mais je suis quasi certaine que ce sont des triples voire quadruples dosés !

    Je sors d’un grosse rhinopharyngite qui plus est et tousser, même dans derrière sa main est devenu très dangereux… Même si vous vous nettoyer les mains avec un peu de gel hydromachinchose…

    Avant le COVIDcircus on toussait pour couvrir un pet… Ben maintenant c’est l’inverse !

    • Vous allez rire, mais je suis non vax, on nous a tellement mis le reflexe dans le crane que j’ai du mal á ne pas mettre la museliére.
      Je me bas pour me désintoxiquer, mais heureusement que ce n’est pas du chocolat.

    • Oui JBL1960, les gens foncent dans les flammes de l’enfer en toute sérénité mais ont peur d’une ombre . Registre du cocasse horrible.

    • J’ai aussi constaté ça !
      Ayant dû me rendre à la “Grande Ville” du coin (Bourges-150 000 hab.) et en résidant à 40 km également en pleine cambrousse, j’ai eu la désagréable surprise de croiser énormément de gens avec ce torchon sur le groin. Bon, beaucoup de “vieux” et aucun commentaire (ça rasait même les étagères!); mais quand même c’est là qu’on s’aperçoit du chemin qu’il reste à faire parcourir à ces personnes devenues réfractaires au bon sens.
      Une question que je me suis posée, intérieurement, couchent-ils avec ?
      Sinon dans ma campagne, même au supermarché, c’est encore l’exception, pourvu que ça dure !

      Dans la foulée, le lendemain bain de foule à 150 km de là pour la cérémonie de clôture de l’année scolaire de ma petite fille au Lycée Militaire d’Autun; plus de 1000 personnes sans doute, côte à côte pendant plus d’une heure et là presque aucun masque.
      Visiblement bien discipliné ce virus !
      Sinon, perso, toujours rien, nada, que dalle ! Visiblement ce virus ne veut pas nous rencontrer. En pourtant si je les écoute tous (les oiseaux de mauvaise augure des plateaux TV) avec mon épouse nous sommes “à risque”. De quoi? Je me pose encore la question !

      Sinon encore; hier, plus un mot sur l’augmentation du nombre de “cas” sur les chaînes de France TV. Nos politiques auraient-ils peur de quelque chose ? Des grèves surprises, un tohu-bohu à l’A.N.? Ou bien nous préparent-ils une bourderie dont eux seuls ont le secret ?

  35. Ca corrobore ce qui m’est arrivé. J’ai attrappé le covid fin janvier, un mois après la 3 ème dose. C’est ma fille de 12 ans qui me l’a refilé.
    J’ai eu mal à la tête et été enrhumé pendant 2 et 3 jours. Au bout de 7 jours je refais un autotest avant de retourné au bureau et j’étais encore positif. Je suis devenu négatif au bout de 10 jours.
    Ma fille non vaccinée de 12 ans est devenue négative en 5 jours.
    J’avais mis cela sur le compte de l’âge mais c’est peut-être bien le vaccin.

    • lisez, d’un des inventeurs de la technologie arn et votre fille… https://rwmalonemd.substack.com/p/a-health-public-policy-nightmare https://rwmalonemd-substack-com.translate.goog/p/a-health-public-policy-nightmare?_x_tr_sl=auto&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl=fr&_x_tr_pto=wapp : Ces «vaccins» ne contiennent aucun des virus incriminés, mais plutôt la séquence de gènes qui provoque la fabrication de la vilaine protéine de pointe dans le corps. Nous n’avons aucune idée de la quantité de cette vilaine protéine qui est produite ou de la durée pendant laquelle elle dure après une injection de la séquence du gène. De plus, stimuler les propres systèmes biologiques complexes du corps pour produire la protéine de pointe signifie que la quantité de protéine produite variera d’une personne à l’autre. L’idée est que la protéine de pointe produite par le gène qui la code suscite une réponse de notre système immunitaire pour produire des anticorps dirigés contre la pointe. Lorsque le virus sauvage arrive et nous infecte, les anticorps reconnaissent la protéine de pointe et l’attaquent, empêchant ainsi ses effets néfastes. Et c’est le cas, même si, comme nous l’avons appris depuis, cette approche n’est pas très efficace pour prévenir l’infection ou arrêter sa transmission.

  36. Pas grand chose à voir avec le sujet du jour, mais il y a quelque chose qui m’intrigue énormément.
    On nous dit que le vaccin protège des formes graves. Comment est-ce possible ? Soit il déclenche l’immunité et notre organisme lutte efficacement contre le virus et on n’a pas de symptômes, donc ni forme légère ni forme grave, soit il ne déclenche pas d’immunité et là il ne protège de rien du tout.
    Je ne comprends pas cette notion d’efficacité sur les formes graves. Je peux croire qu’elle existe, pourquoi pas, mais par quel mécanisme ?

    • C’est grâce au Saint Esprit qu’un médicament qui ne fait rien contre le virus, nous protège de ses formes graves. On ne vous dira pas comment : secret défense.

      • C’est une litanie incantatoire, si vous la répétez avec suffisamment de conviction, ça marche ! Elle sert aussi à vous éviter de vous faire appeler “complotiste”!

        • Vrai @Nicole
          C’est exactement ainsi que beaucoup s’auto-persuadent
          En pratique, ça leur suffit pour vivre et éviter d’être mal à l’aise vis-à-vis des messages officiels
          Niveau d’exigence bas, refus de voir l’évidence de ses propres yeux.

        • Une espèce de “méthode Coué” sans doute ou un pseudo effet “Placebo” ? je met en guillemets parce que c’est comme avec tous les ersatz ça ne fonctionne pas !

    • Très bonne recherche. Merci Enzo.
      De quoi, j’espère déstabiliser quelques “vaccino-convaincus-presqu’honnêtes”.
      Diffusons tous cet article!

      • Mais non … Ne vous faites aucune illusion : ceci sera traité comme le reste de complotisme et de mensonges . De toutes façons, les vaccinés sont tellement persuadés du bien-fondé de la chose que rien ne personne ne leur fera changer d’avis (ça s’appelle aussi : la méthode Coué, ou l’auto-suggestion) , et pour ceux-là, rien ne vaut mieux que de garder la tête bien au chaud dans le sable .

    • @Sindoni
      Les formes graves de Covid-19 sont le plus souvent dues à une réaction inflammatoire (orage de cytokines) qui est une réaction trop vive du système immunitaire : dans cette phase inflammatoire, ce n’est pas le virus qui fait du mal et empêche de respirer, mais le système immunitaire. Si on affaiblit le système immunitaire et qu’il ne réagit plus trop vivement, on peut éviter ou atténuer les formes graves.
      C’est le principe recherché lorsqu’on traite par des corticoïdes (immunosuppresseurs) les malades admis en soins intensifs à cause du Covid-19.
      Il se pourrait que ce soit aussi ce qui se passe — de façon fortuite, sans que ce soit le mécanisme recherché — avec les vaccins anti-Covid.
      Cette hypothèse, mentionnée dans l’article que nous commentons, n’est pas encore formellement vérifiée mais elle n’est pas invraisemblable.

    • Comme dit dans cet article , par la baisse générale de l’immunité qui permet une baisse des formes graves mais aussi la résurgence d’un zona où la facilitation de développement d’une dysplasie…

    • Dommage que la curiosité, la sagacité et la persévérance d’Enzo et Zola ne soient pas plus présentes dans les « esprits » (si tant est qu’ils en aient un) de nos chers décideurs et grands Diafoirus. Ils semblent malheureusement englués dans leur posture primaire du politiquement correct, et d’alignement aveugle (ou consenti ?) aux dogmes de l’OMS/FDA, sans beaucoup d’espoir qu’une illumination soudaine (ou qu’un réflexe salvateur) ne surgisse enfin.

  37. Dans un monde où le nombre de malades s’écrit avec deux décimales, un vaxxin peut bien aider à être plus contagieux et ‘en même temps’ plus fragile aux infections

  38. Excellent article et excellent slogan
    Il y aurait aussi :
    « Le vaccin ? il ne passera pas par moi ! »
    Un message du ministère des addictions et de l’identité nationale