705

Les cloches du Covid

Les épidémies virales sont en général caractérisées par des courbes d’évolution en cloche, avec le développement, le pic, puis la décroissance. Est-ce que la forme de la cloche permet de juger de l’efficacité d’un traitement ? La réponse est non. En revanche, pour le contenu, la réponse est oui.

Voici 4 cloches épidémiques :

Si je vous dis que la première courbe en cloche concerne un pays où rien n’a été fait, la seconde un pays qui a confiné sans traitement, la troisième un pays qui a traité précocement, la quatrième un pays qui a vacciné, vous vous dites que ce n’est pas possible, qu’il y a anguille sous cloche. Et pourtant ce sont bien des courbes réelles, qui permettent au premier de dire que quoi qu’on fasse, le résultat est le même, au second que le confinement marche, au troisième que le traitement précoce marche, au quatrième que c’est le vaccin qui a marché. Comment se faire une opinion avec ces différents sons de cloches ? Il faut savoir que deux cloches identiques n’ont jamais le même son.

Alors qui a tort, qui a raison ? Pour le savoir, il faut regarder ce qu’il y a dedans, car ce n’est pas la forme, mais ce qu’il y a sous la cloche qui est important.

Petite démonstration avec deux gros Etats indiens, l’Uttar Pradesh, qui a traité et le Tamil Nadu, qui n’a pas traité.

Il y a 3 semaines, je vous montrais les courbes de ces deux Etats, le premier traitant à l’Ivermectine, le second ne traitant pas. Voici ces courbes, éloquentes. Le premier en avait terminé avec l’épidémie, alors que le second était en pleine crise, n’en voyant pas le bout. CQFD, l’ivermectine est le produit miracle qui a mis fin à cette vague, là où on traitait.

Maintenant, le 10 juin, au vu de l’évolution des courbes ces trois dernières semaines, certains vont vous dire que c’est faux. “Regardez, le Tamil Nadu est en train de régler le problème, sans un gramme d‘ivermectine, ce n’est donc pas l’ivermectine qui a réglé le problème dans l’Uttar Pradesh, car il s’est passé la même chose dans le Tamil Nadu. Vous n’auriez pas donné d’ivermectine au premier, l’évolution aurait été la même”. La preuve ? Voici les courbes mises à jour :

On voit qu’avec le temps, les courbes des deux Etats se ressemblent de plus en plus. Alors ? Déception pour l’ivermectine ? Non, le résultat reste indiscutable, car il ne faut pas regarder la forme de la courbe, qui effectivement avec le temps sera très souvent plus ou moins la même, mais il faut regarder ce qu’il y a dedans, le contenu, c’est à dire les chiffres. La courbe peut faire illusion, pas les chiffres. Ces courbes doivent s’interpréter en regardant l’intensité, la durée, et rapporter à la population, et quand on compare les décès, tenir compte de l’âge médian et des conditions sanitaires.

Ces deux Etats sont parfaits pour comparer les résultats de politiques différentes. La population est identique qualitativement, les conditions sanitaires peu éloignées, les populations sont importantes et significatives, 204 M pour l’Uttar Pradesh et 68 M pour le Tamil Nadu, et l’un a massivement traité, l’autre pas (sinon confinement). Conditions parfaites pour voir et comparer ce qui marche.

LES CHIFFRES

Superposons les 2 courbes, à échelle temps identique, et regardons les chiffres (ici le nombre de cas par jour, moyenne sur 7 jours), en ayant en tête que l’Uttar Pradesh est trois fois plus peuplé que le Tamil Nadu :

On constate que l’épidémie a commencé exactement en même temps, autour du 1er avril 2021. L’épidémie semble s’être développée plus vite dans l’Uttar Pradesh, mais ce n’est pas le cas : elle ne s’est pas développée plus vite (ascension de la courbe) car, étant 3 fois plus peuplé, il est normal que le nombre de cas grimpe 3 fois plus vite que dans le Tamil Nadu.

Par contre en traitant, le premier a stoppé deux fois plus vite la croissance, les pics étant atteints le 24 avril pour l’Uttar Pradesh, le 21 mai pour le Tamil Nadu, soit 4 semaines plus tard. Le premier a également eu 3 fois moins de cas. En effet, les pics sont identiques, autour de 37 000 cas, mais la population du premier étant trois fois plus importante, il aurait dû avoir trois fois plus de cas.

Enfin en ayant démarré tous deux le même jour, l’Uttar Pradesh avait réduit de 95% ses cas journaliers le 30 mai (1 850 cas/jour au lieu de 37 000), alors qu’à la même date, le Tamil Nadu en était seulement à 12% de réduction ( 29 000 cas/jour pour 36 000 au pic) . Au 10 juin le premier en est à 98% de réduction depuis quelques jours, le second en est à 50%. Au rythme actuel, cela devrait se terminer pour le Tamil Nadu la dernière semaine de juin, soit une évolution naturelle de 3 mois, contre 2 mois pour l’Uttar Pradesh, et 3 fois moins de cas grâce au traitement.

A L’ECHELLE DE LA POPULATION

Et si on prend comme échelle le nombre de cas/million d’habitants, voici ce que cela donne : pour l’Uttar Pradesh même ascension, pic 3 fois inférieur, et vague terminée contre 50% encore à parcourir pour le Tamil Nadu.

LA GRAVITÉ (les décès)

Ce n’est pas tout, après la durée et le nombre de cas, il faut comparer la gravité de l’épidémie avec les décès :

Moyenne de 330 décès/jour au pic pour l’Uttar Pradesh, contre 480 décès/jour au Tamil Nadu, soit pour ce dernier 4,4 fois plus de décès par millions d’habitants. Ce chiffre n’est pas anodin, et il était prévisible. Il est en effet très logique et cohérent puisque toutes les méta analyses depuis des mois montrent que l’ivermectine divise par 4 à 5 la mortalité. Ce qui est montré dans les études portant sur près de 20 000 cas, se vérifie sur une population de 272 millions d’habitants pour ces deux Etats, soit 4 fois la France. Rappelez-vous la conclusion d’Andrew Hill dans son rapport pour l’OMS : mortalité réduite de 83%.

COMPARATIF FRANCE / INDE

Petit exercice comparatif pour terminer, entre l’Inde, qui a traité (pas partout toutefois), et la France, qui a choisi l’option tout-vaccins et confinement. Prenons comme point de départ identique le 1er janvier, date des premiers vaccins. A cette date il y avait en France 195 nouveaux cas/jour par million d’habitants. A cette date l’Inde n’avait pas d’épidémie, 12 cas/jour par million. Faisons démarrer la comparaison avec une vague au même stade, j’ai positionné l’Inde avec 195 cas/jour avec la France à 195 cas/jour. C’est le point de départ des courbes, avec une épidémie d’importance identique, avec l’un qui traite, l’autre pas. Au 20-25 février, l’Inde avait fini, nous, nous montions encore (comme le Tamil Nadu).

Vous me direz, “oui, mais l’Inde ne déclare pas tout”. Je répondrai, d’une part qu’en comparant deux Etats indiens, le problème ne se pose pas, et d’autre part que c’est sans importance pour suivre l’évolution et comparer, si les conditions de recueil des données ne changent pas. Si c’est sous-estimé dans les mêmes proportions au départ, au pic, et à la fin, la courbe est la même. Démonstration : doublons les cas en Inde. On arrive à un pic égal en nombre de cas à la France, mais le résultat du traitement reste le même. En effet, si vous réduisez de 95% les cas avec le traitement, que ce soit sur 1 000, 10 000 ou 100 000 cas, 95% resteront toujours 95%, et la proportion de 4 fois moins de morts restera toujours la même, même s’il y a deux fois plus de morts.

Conclusion : que l’on compare l’Uttar Pradesh (ou un autre Etat qui a traité comme Goa ou Delhi) avec un autre Etat indien qui n’a pas traité ou avec un autre pays, l’épidémie cède le pas deux fois plus vite, avec quatre fois moins de morts, quand on traite avec ivermectine + macrolide (Azi, Doxy,..). Ces chiffres, constatés grandeur nature, sont identiques à ceux des études publiées, les faits démontrant que les critiques de ces études sont mal fondées.

P.S : pour répondre à une demande fréquente, où trouve-t-on ces courbes :

Voici mes sources pour les obtenir rapidement et simplement, sans avoir à retenir l’adresse d’un site. Allez sur Google et tapez « chiffres Covid ». Vous avez un onglet pour choisir « cas » ou « décès », et un autre pour faire défiler les pays, même des très petits. En faisant aller le curseur latéralement, vous avez tous les chiffres, jour par jour, avec la moyenne sur 7 jours, ce qui évite les creux de WE. Si vous sélectionnez un grand pays comme l’Inde ou le Brésil, vous avez un onglet pour faire défiler les Etats ou régions.

Pour avoir la superposition de pays, je vais sur ourworldindata : https://ourworldindata.org/explorers/coronavirus-data-explorer?zoomToSelection=true&time=2021-01-01 (si vous avez des barres au lieu de courbes, cliquez sur la date du jour en bas à droite). A gauche sélectionnez ou supprimez des pays, en haut choisissez cas, décès, vaccins, etc. Les sources sont Johns Hopkins University, référence depuis le début de l’épidémie.

Gérard Maudrux

Répondre à Nouzo Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

705 commentaires

  1. Votre argument:: “Regardez, le Tamil Nadu est en train de régler le problème, sans un gramme d‘ivermectin,”
    Réalité:: Non Tamil Nadu a commence avec Ivermectin 4 semaine plus tard….

  2. Hyper intéressant votre blog.
    Pour les courbes, ne faut-il pas aussi considérer la surface de la courbe qui fait la somme totale des cas ?

    • Oui. Ceci dit quand j’ai besoin, pour être précis sur une période, j’additionne les cas de chaque jour. La surface donne une impression générale, et aucun site (à ma connaissance), ne donne le nombre total entre deux dates choisies.

  3. Etant juste un citoyen lambda sans formation scientifique (mais qui se pose des questions et aime démêler le vrai du faux autant que possible), je n’arrive pas à m’y retrouver dans toutes ces études d’experts et contre-études de contre-experts. Voilà un “debunk” du supposé rôle de l’ivermectine dans le recul de l’épidémie en Inde. Est-ce que ça tient la route ou pas?

    https://healthfeedback.org/claimreview/no-data-available-to-suggest-a-link-between-indias-reduction-of-covid-19-cases-and-the-use-of-ivermectin-jim-hoft-gateway-pundit/

    • Le discours dans cet article est strictement le même que celui du Figaro : le R0, les études douteuses, et les agences qui disent que cela ne marche pas. Ils ajoutent toutefois une courbe pour leur démonstration qui effectivement argumente dans leur sens, celle du R0 (courbe que je découvre sur Our World in Data, je ne savais pas qu’elle existait), qui montre effectivement une baisse avant la l’épidémie attribuée à l’ivermectine. Pour le Figaro, j’avais émis des doutes quant à la fiabilité du R0, que je confirme : ils ne donnent la courbe que pour 2021, mais si on la regarde depuis le début de l’épidémie, on s’aperçoit que l’an dernier, ce R0 à même époque était 2 fois plus élevé, ayant conduit à une épidémie 3 fois moindre. Et quid de la comparaison entre Etats indiens qui traitent et qui ne traitent pas. Dommage que le site ne donne pas les Etats, car comparer les R0 du Tamil Nadu et de l’Uttar Pradesh nous en aurait dit un peu plus.

      • Merci beaucoup docteur Maudrux ! Je vous fais confiance, et continuerai à promouvoir votre site. Non vacciné et pas près de l’être, si on m’en laisse la liberté, il ne me reste qu’à trouver de l’ivermectine à un prix raisonnable auprès d’une source fiable…
        Et à comprendre aussi pourquoi la Justice n’est pas saisie dans cette situation ubuesque…

        PS: un plugin WordPress pour être notifié des réponses serait pas mal
        – mais vous avez sans doute d’autres priorités 😉

        • Pour vérifier mon impression sur le R0, j’ai regardé sur Our World in Data, la France depuis janvier 2020, en comparant cas et R0. Je confirme cette impression par des chiffres. Pic première vague 18 avril, alors que le R0 ne faisait que baisser avant. Echec de la valeur prédictive. Grosse montée de la seconde vague, alors que le R0 ne bouge pas. Echec de la valeur prédictive. A baissé après le pic, qu’il n’annonce pas, mais suit. Echec. Ensuite il ne fait que baisser, régulièrement, alors que les cas montent en 3e vague. Le R0 n’a rien vu de la troisième vague, avec un plus bas R0 le 24 novembre, sans voir ce qui arrivait derrière. Pour la décrue récente, il ne fait que l’accompagner.
          Conclusion en Inde : le R0 qui effectivement a commencé à baisser avant le pic, est le fruit du hasard, mais ne peut en aucun cas être un argument pour prévenir la fin de la vague. Il peut accompagner parfois la hausse ou la baisse, mais il est plus souvent à contresens et non en anticipation.

  4. Des analyses de cette qualité on ne s’en lasse pas, et on regrette beaucoup qu’ “ON” les ignore ou plutôt qu’ “ON” les taise.
    Merci cher confrère !

  5. Ces courbes en cloche sont très parlantes. De plus en plus de données factuelles vont être disponibles et cela va rendre les a priori de la doxa difficiles à soutenir .
    Cette analyse met à mal l’a priori selon lequel il n’y a pas de traitement précoce efficace.
    La courbe de la dynamique de l’ épidémie en France pour l’automne 2020 et l’hiver 2021 est très atypique. Même si on retrouve une courbe similaire pour l’Italie notamment.
    Une explication possible amazing dans le chevauchement de 2 épidémies successives; une première épidémie avec un Variant français celui que Raoult appelle Marseille 4 et une deuxième épidémie avec le variant anglais.
    Il serait intéressant de faire un travail identique à celui du docteur Maudrux avec l’Inde, pour comparer avec d’autres pays.
    Il est vraisemblable qu’une autre assertion martelée à l’envi par nos dirigeants selon laquelle ils ont tout bien fait mieux que les autres volerait en éclats.
    Intuitivement je pense que sur la période automne 2020 et hiver 2021 la France n’est pas loin d’avoir le bonnet d’âne mondial. On évite d’ailleurs soigneusement de faire le distingo entre la période mars avril 2020 et la période automne-hiver 2020 2021.

  6. Publié le 4 mai 2021_____ https://covexit.com/la-therapie-du-8eme-jour-pour-le-covid-19/
    Nouvelle APPROCHE THERAPEUTIQUE BASEE SUR LE 8ème JOUR
    le Dr CHETTY insiste sur la nécessité de traiter agressivement au huitième jour après les premiers symptômes, s’il y a des symptômes, même légers, ce huitième jour. En d’autres termes, il exhorte à traiter la deuxième phase de la maladie de manière précoce et agressive, avec un régime médicamenteux approprié. Cette approche s’applique à toutes les variantes, y compris le «double mutant»
    … il n’a PLUS BESOIN D’OXYGENE pour ses patients, et PLUS AUCUN COVID LONG

    • Le traitement de la phase inflammatoire des infections respiratoires avec de la cortisone est tout sauf une nouveauté. Mieux vaut ne pas rater le grattage …

  7. France, chiffres covid (Google)
    15 juin 2020 moyenne des décès sur 7 j : 32
    15 juin 2021 moyenne des deces sur 7j: 61
    Le vaccin est vraiment utile , heureusement que 30 millions de Français ont été vaccinés !

    • Exact j’ai vu ça de mon côté aussi, dans mon département itou, en plus les taux d’incidence, de positivité son aussi plus élevés qu’à la même époque l’année dernière , c’est qd même édifiant !!! enfin ca devrait sacrément interroger???

    • le nombre d’hospitalisés est le même entre juin 2020 et juin 2021 (comme pour mai à moins d’une semaine près), étonnant non ?

  8. Les décisions concernant la vaccination présupposent l’absence de traitements, ce combat est primordial car une victoire mettrait fin au rapport bénéfices /risques insupportable en ce qui concerne les sujets jeunes.
    Qui peut garantir l’absence de troubles futurs aux enfants, eux qui sont autant concernés par le COVID que par Alzheimer??🙄🙄🙄

  9. Blachier:”si les récalcitrants persistent, il va falloir envisager la vaccination obligatoure”
    Il va falloir se battre
    Cl1. Contre l’obligation
    2. Pour l’accès libre aux vaccins chinois

    Et,pour rire
    3. Pour l’obligation de l’été annuel, ( on a déjà l’heure d’été en octobre, alors, pourquoi pas l’été..)

    • Notons que c’est pour les fonctionnaires, me semble-t-il.
      En France, c’est à peu près la même chose, enfin, c’est ce qu’on voudrait faire croire.

    • Encore une nième situation “dramatique “, “incontrôlable” etc..
      Et à chaque fois, quelques jours après, on n’en parle plus, et on voit que la situation n’est pas plus grave qu’aileurs, alors que la France a un des plus mauvais taux de morts du (ou avec) le Covid.

      • Actuellement en France dans notre pays apeuré,
        si vous posez des questions vous êtes “complotistes”
        si vous rassurez les gens vous êtes “rassuristes”
        Donc j’en déduis que
        si vous semez la peur, la terreur, parmi les citoyens, vous êtes des “terroristes”

    • L’important étant comme d’hab, de détourner l’attention de ce qui se passe ici même. C’est une méthode de désinformation très pratiquée et assez efficace.

  10. Je suis un peu-mais pas tant que cela- hors des clous avec mon commentaire , plutôt cloche à fromage : “cette pandémie et le traitement qui en est fait suscitent à Inf’OGM des réflexions sur la science proposée, mais soulèvent également des questionnements éthiques et politiques afin de donner des éléments de débat sur les OGM à la société civile. La santé apparaît comme le cheval de Troie idéal pouvant permettre à leurs partisans de passer en force sur les OGM et d’inciter la société civile à accepter de facto les nouvelles techniques de modification génétique pour tous (végétaux et animaux). Pour faire la lumière sur ces tentatives, votre soutien nous est précieux ! ”
    https://www.helloasso.com/associations/inf%20ogm/collectes/la-sante-humaine-un-nouveau-cheval-de-troie-pour-les-ogm

  11. J”ai pas vu passer ceci:
    COVID-19 : Valneva va participer à la 1ère étude mondiale pour une vaccination de rappel au Royaume-Uni
    Publié le jeudi 20 mai 2021

    “COVID-19 : Valneva va participer à la 1ère étude mondiale pour une vaccination de rappel au Royaume-UniValneva, société spécialisée dans le développement et la commercialisation de vaccins prophylactiques contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé sa participation à une étude clinique financée par le gouvernement britannique, lancée aujourd’hui et visant à étudier différents vaccins contre la COVID-19 pouvant être utilisés comme rappel.

    L’étude Cov-Boost, menée par l’hôpital universitaire de Southampton NHS Foundation Trust, va étudier sept vaccins contre la COVID-19, dont le vaccin inactivé de Valneva VLA2001, en vue d’une utilisation comme rappel. Cet essai sera le premier au monde à fournir des données essentielles sur l’efficacité d’un rappel avec chaque vaccin pour protéger contre le virus.

    Ces vaccins seront administrés au moins trois mois après vaccination avec une deuxième dose dans le cadre du programme de vaccination en cours au Royaume-Uni. Un rappel sera administré à chaque volontaire et pourra être d’une marque différente de celle du vaccin initial. L’essai comprendra également un groupe témoin.

    Les premiers résultats de l’étude, attendus en septembre, aideront le Comité britannique pour la Vaccination et l’Immunisation (JCVI) à prendre une décision sur la mise en place d’un éventuel programme de rappel dès cet automne, visant à s’assurer que les personnes les plus vulnérables du Royaume-Uni bénéficient de la meilleure protection possible pendant la période hivernale.

    Thomas Lingelbach, Chief Executive Officer of Valneva, a indiqué, « Nous sommes ravis de participer à cette nouvelle étude Cov-Boost. Valneva possède le seul candidat-vaccin à virus entier, inactivé et adjuvanté contre la COVID-19 en développement clinique en Europe et nous pensons que notre vaccin VLA2001 a un rôle important à jouer dans la pandémie en cours, y compris en tant que rappel. Nous demeurons pleinement engagés dans la finalisation du développement de notre vaccin et dans la mise sur le marché de notre solution vaccinale inactivée. »

    En parallèle de l’étude Cov-Boost, Valneva va continuer à travailler sur l’étude pivot de Phase 3 “Cov-Compare”, (VLA2001-301) que le Groupe a lancé en avril 2021. Cette étude compare le candidat vaccin SARS-CoV-2 de Valneva, VLA2001, au vaccin Vaxzevria, qui a déjà reçu une autorisation conditionnelle de mise sur le marché. Le recrutement pour cet essai, mené au Royaume-Uni et soutenu par l’organisme de recherche du National Institute for Health (NIH) britannique, est actuellement en cours (https://www.ukcovid19study.com/). Sous réserve de résultats de Phase 3 positifs, Valneva prévoit de soumettre des demandes d’autorisation de mise sur le marché au cours de l’automne 2021.”

    Source : Valneva

  12. @ JIB
    Vous dites un peu plus bas, à propos des vaccins … : « Il n’est pas question de 3ème dose, mais d’une série de 5 rappels Pfizer pour les 5 semestres à venir, d’ici fin 2023.
    Voir tweet Ursula VDL pour la CE 1,8 milliards de doses commandées pour 100% de la population européenne, enfants compris. Bien compris ? »

    ● On peut avoir le lien de ce tweet, ou bien la source de cette info svp ? Merci.

      • @ Antonin47 — > JIB parle d’un TWEET d’Ursula Von der Layen qui dirait : « qu’il n’est pas question de 3ème dose, mais d’une série de 5 rappels Pfizer pour les 5 semestres à venir, d’ici fin 2023. »
        Je sais aussi diviser… mais pour l’instant il n’y a une commande ferme que pour 900 millions de doses et je ne vois rien de ce qui est dit ci-dessus dans votre article ?

        • JIB vous donnera ses sources.
          Pour moi il est clair que seraient commandées 2,6 + 0,9 = 3,5 Mia de doses + 0,9 en option = 4,4 Mia pour la période 2021-2023. Les prévisions d’injections si elles existent sont aussi fantaisistes que le produit lui-même. Le but est de disposer d’un himalaya de saletés qui seront ensuite balancées n’importe comment selon l’explosion de la cata.

    • twitter.com/vonderleyen/status/1395297753115287553
      Our new contract 2021-2023 with @BioNTech_Group @Pfizer is now signed. It guarantees up to 1.8 billion doses for our fight against COVID and its variants.

      • @ JIB — Merci, mais c’est bien ce que je pensais, ni Ursula Von der Leyen, ni la Commission, n’ont jamais dit : « qu’il n’est pas question de 3ème dose, mais d’une série de 5 rappels Pfizer pour les 5 semestres à venir, d’ici fin 2023 ».
        Il s’agit juste de votre interprétation d’un tweet et des textes officiel…

  13. Question terre à terre probablement sans vraie réponse mais bon essayons :
    Quelle est la quantité de spike produite par le corps sans tête de mon pauvre voisin suite à une injection de “vaccin” arn ou adn ?
    Je me satisfait d’une réponse exprimée en gramme, en kilogramme ou en meq-ciguë.

  14. Via L’Union.fr

    La liste des pays tiers dont les voyageurs, même non vaccinés contre le Covid-19, peuvent être admis dans l’Union européenne s’allonge.

    Les ambassadeurs des 27 pays de l’UE ont donné leur feu vert mercredi à l’ajout des Etats-Unis à la liste des pays tiers dont les voyageurs, même non vaccinés contre le Covid-19, peuvent être admis dans l’Union européenne.
    17 pays autorisés

    “Outre les Etats-Unis, l’Albanie, le Liban, la Macédoine du Nord, la Serbie, Taïwan, Hong Kong et Macao ont été ajoutés à cette liste qui comprenait jusqu’alors huit pays (Japon, Australie, Israël, Nouvelle-Zélande, Rwanda, Singapour, Corée du Sud et Thaïlande). ”

    Etonnant non ????

    • C’est la démonstration que le vaccin traite autant le covid que le tourisme.
      Depuis le temps que je dis que le tourisme est une maladie …

      • Faux, mon cher Watson. La non vaccination traite autant le covid que le tourisme

    • Oui, merci pour ce témoignage très fort !
      En particulier la fin de son message : “…mais j’en suis maintenant à un point où je dis que mon opinion et ma conscience l’emportent sur ma crainte d’une éventuelle sanction de ce que je dis…”
      C’est la multiplication de ce genre de témoignage qui finira par faire éclater la vérité au grand jour ! Espérons-le en tout cas…

      • HFO: high-flow oxygen therapy donc oxygénation artificielle simple (sans intubation)

    • Et cette fin de l’obligation générale du port du masque en extérieur c’est….dès demain jeudi 17 juin.
      … sauf circonstances particulières”, a déclaré le chef du gouvernement, précisant que les arrêtés préfectoraux seront “adaptés”.

    • Ne vous faites pas d’illusions.
      A la rentrée il y aura encore du “vaccin” à écouler.
      Rendez-vous en octobre pour le retour des annonces anxiogènes “xième vague, variant encore plus contagieux”, (re-)culpabilisation et (re-)infantilisation de la population “c’est la faute de la jeunesse qui s’est relâchée, c’est la faute des vieux salopards égoïstes qui refusent l’administration de la sainte vaccination”, retour du masque sur la gu..le, “pass” sanitaire généralisé et reconfinement jusqu’à ce que derniers réfactaires soient inoculés bien profond[ément]…

      • Tout à fait exact.
        Perso en vue de bien gérer le moment vaccinal supposé, suivant le conseil avisé de mon ami Samuel Gerard, je recommande le Glock 45. Contrairement au Pfizer il suffit d’une injection.

  15. Dr Maudrux, quelle fiabilité accordez-vous au résultat (excellent) publié récemment sur les ~10.000 patients avec le protocole de l’IHU ? En + des (excellents) résultats d’études récentes sorties aux US basées sur l’HCQ ? Les chiffres annoncés semblent (finalement) concurrencer l’IVM ? Il me semble que l’HCQ fait aussi partie de l’arsenal thérapeutique en Inde, comment savoir quelle molécule semble meilleure par rapport à une autre ? est-ce que l’HCQ a pu participer aussi à la baisse drastique des courbes des états ayant traité ?

    • Je pense que HCQ marche, marche mieux qu’on a voulu le faire croire. On manque quand même un peu d’études AZI versus HCQ seuls, pour voir lequel donne les résultats. Il y a aussi sans doute synergie, mais AZI seule, c’est aussi très bon. Mais je pense aussi que depuis on a trouvé un peu mieux, avec IVR.

      • Mieux et surtout plus facile a utiliser, car a l’IHU ils font quand meme systematiquement ECG + dosage potassium avant de donner le combo HCQ + AZ. Plus nouvel ECG a J+2 il me semble. Meme si ca n’exclue au final que quelques rares patients avec une pathologie cardiaque ca complique pas mal la diffusion du protocole en médecine de ville je pense.

        Rien que pour cette raison l’ivermectine est préférable a mon sens.

        • Ils ont pris beaucoup de précautions à l’IHU pour éviter les controverses et prouver l’innocuité de l’HCQ associée à l’AZI en contexte Covid, puisque c’était devenu l’argument n° 1 des détracteurs. Mais d’autres équipes dans le monde ont utilisé le protocole sans suivi cardiologique, en dehors des contrindications d’usage… D’autre part, l’IHU utilise l’IVR sans le crier sur les toits, sans doute pour éviter de nouvelles batailles inutiles. Cl. T.

          • @claudine Tatu
            pouvez vous m’indiquer quelles sont les contrindications ( cardiaques et autres) d’usage à l’utilisation de l’HCQ associée…
            merci d’avance

      • Bonsoir Docteur,
        Pour compléter la réflexion, le 1er juillet 2020, Didier Raoult répondait partiellement à cette interrogation AZI/HCQ lors d’un échange en visioconférence avec des médecins guyanais (voir à 20 secondes) :
        https://www.youtube.com/watch?v=Y2ABYlK7n4o
        Depuis, sa position a peut-être évoluée ou s’est étayée par de nouvelles connaissances.

      • J’avais noté que certains mettaient aussi en avant le rôle du zinc dont l’HCQ serait un ionophore, facilitant son entrée dans la cellule, le Zinc ayant un rôle antiviral important pour le système immunitaire.
        Dans le protocole IHU il me semble qu’il y a systématiquement HCQ+AZI+ZINC.
        Peut-être qu’on sous-évalue le rôle du Zinc associé à l’HCQ ?
        En Afrique les reportages montrent que les protocoles HCQ ou IVR sont largement employés à la satisfaction de leurs promoteurs.
        L’Ivermectine semble avoir à tous les stades de la maladie des effets spectaculaires et rapides.
        C’est une molécule exceptionnelle.

    • Hâte de savoir quel point méthodologique sera utilisé par l’Inserm pour rejeter l’étude.

      • Pas besoin de réfléchir pour l inserm. Il leurs suffit de dire n importe quoi et la majorité avalera !!!!

    • @HELENE C : il a été un peu question de cette étude plus bas.
      Il n’est pas inintéressant de relever que les auteurs sont indiens…et membre de l’association italienne nasosano onlus dont, le deuxième auteur est le président [également membre de Front Line Covid19 Critical Care Alliance Associate (FLCCC) ]

  16. Piqure de rappel.

    Ici, un extrait de documentaire d’Arte en février 2016 nous montre ce qu’était la situation vaccinale :
    https://www.youtube.com/watch?v=Oi8HGQqWT7I (oui, il faut s’accrocher un peu, jusqu’à la fin).
    C’est donc en toute « logique », que les élus et les administrations du pays sont passés aux 11 vaccins obligatoires en 2018. Comme la tromperie sanitaire actuelle avec le covid est tout autant logique.

    Ici, un dialogue avec son médecin rapporté par une touitteuse :
    https://twitter.com/ToujasValerie/status/1404501143506624513
    Vrai ou imaginaire, ce n’est pas difficile de penser qu’il reflète l’état d’esprit d’un certain nombre de généralistes. Et là encore, c’est « logique » : quand on est pris dans des injonctions paradoxales, on finit par débrancher ses capacités cognitives. Le problème devient alors celui, ou celle qui propose de les rebrancher : le coup de jus est trop intense.

    De même, il est logique que le représentant général des médecins soit un pantin désarticulé qui ne peut plus avoir de cohérence entre ses propos et ses actions :
    « Les personnes vaccinées sont aussi celles qui sont les plus exposées aux formes graves et aux décès en cas d’inefficacité initiale du vaccin ou de réinfection post-vaccinale ou de la virulence d’un variant.
    Le vaccin n’empêche pas de transmettre le virus aux tiers.
    L’impact de la vaccination sur la propagation du virus n’est pas encore connu.
    L’efficacité des vaccins est devenue particulièrement contingente du fait de l’apparition des nouveaux variants. »
    Olivier Véran, ministre de la santé
    https://www.francesoir.fr/sites/francesoir/files/memoire_2.pdf (page 6)

    Démocratie ou dictature ? On cherche toujours où sont les monstres pour se mettre en garde, ou se rassurer, selon, dans l’espace (ex : le contrôle totalitaire chinois), ou dans temps (ex : les horreurs nazies).
    C’est l’expérience de Milgram qui nous l’a montré : c’est toujours derrière son dos que monstre grandit.

    • Très bon commentaire…..
      Cette phrase du véreux est énigmatique : si on enlève la portion « en cas d’inefficacité initiale du vaccin » on obtient : « les personnes vaccinées sont aussi celles qui sont le plus exposées aux formes graves et aux décès en cas de réinfection post-vaccinale ». Que doit-on comprendre ? Risque avérė de VADE ? Donc on demande de se faire vacciner contre un virus qu’il ne faut surtout pas chopper après la vaccination ? Intérêt??…

      • Cette réponse du ministre, sauf erreur de ma part, était basée sur les notices en ligne des vaccins expérimentaux en question Pfizer entre autres.
        C’est incohérent avec la communication de masse sur le sujet mais celle-ci n’est pas à prendre au pied de la lettre (non-contractuelle ?!)

      • « les personnes vaccinées sont aussi celles qui sont le plus exposées aux formes graves et aux décès en cas de réinfection post-vaccinale »
        De l’utilité de placer une phrase dans son contexte. Quand Veran dit-il ça ? Pas quand on vaccine en maternelle mais quand on vaccine les EPAD, non ? Et donc quelles sont les personnes qui vont être vaccinées ? Les plus fragiles et celles dont le système immunitaire réagit le moins bien, non ? Dit-il que c’est le vaccin qui va les fragiliser et réduire leur immunité ? Certainement pas !

        • Merci de votre réponse et courtoisie.
          Mais justement alors, quel intérêt de vacciner les personnes les plus fragiles et de risquer donc des effets secondaires, si à priori elles sont toujours les plus fragiles en cas de ré infection post-vaccinale. Je rappelle qu’à ce jour l’efficacité chez ce public reste à démontrer (cf commentaire cité deux fois sur ce fil ou le précédent..). Ou bien est-ce une façon de préparer les esprits à une éventuelle 3e dose ? Vous me direz c’est justement ce qu’on est en train d’étudier puisqu’on est en phase de tests… Enfin bref j’essaie de me faire l’avocat du diable, au final ce qu’il faudrait surtout, c’est bien soigner en cas de maladie.

          • Le bénéfice de la vaccination pour ces personnes est probablement assez faible en effet et le risque est limité à la perte des quelques années qu’il leur reste à vivre. Mais il me semble effectivement que les traiter était préférable. Et traiter en prophylaxie tous ceux qui les approchent

          • Il n’est pas question de 3ème dose, mais d’une série de 5 rappels Pfizer pour les 5 semestres à venir, d’ici fin 2023.
            Voir tweet Ursula VDL pour la CE 1,8 milliards de doses commandées pour 100% de la population européenne, enfants compris. Bien compris ?

          • Comme JIB, il parait clair que la perspective repose sur des injections régulières à n’en plus finir, à chaque variant supposé, voire à chaque hoquet de Costagliola.
            Pour que cette machine infernale s’arrête, il faut un électrochoc …

        • Oui, c’est ce sue j’avais compris mais Veran est peu malin et arrive à faire des phrases qui peuvent signifier autre chose que sa pensée

          • Attention à Véran et ses airs coincés.
            J’ai connu un collègue à Genève (Jean-Charles si tu nous écoutes ….) qui avait un peu le même air de toujours avoir tapé dans le pot de confiture.
            Quand il avait l’air éclairé, on se disait qu’il était très bête. Et quand il avait l’air très con, on se demandait si finalement il n’était pas un peu finaud.

    • Bonjour,
      Quelqu’un peut-il me donner un lien direct et propre vers le mémoire de Véran pour le conseil d’état et vers les fiches de l’ANSM stipulant que les essais sont encore en cours ?
      C’est utile de les avoir sous la main pour quand mon médecin me dira la même chose. Je préfère avoir des liens clairs et indiscutables, de première main, sans avoir à chercher un document s’approchant plus ou moins, ou relatant ces documents. Ce genre de personne fuyant le débat n’acceptera qu’une source indiscutablement sûre qu’on lui mettra sous le nez.
      Merci d’avance

        • En effet c’est dans le Mémoire n°2
          Extrait :
          “Les connaissances scientifiques actuelles font apparaître en tout état de cause comme prématurée toute
          différenciation des règles relatives aux limitations de circulation selon que les personnes ont reçu ou non des
          doses des vaccins
          A considérer qu’il soit légalement possible, un traitement différencié des personnes vaccinées au regard des
          restrictions de circulation ne pourrait être rationnel qu’à la condition que la vaccination prive de justification les
          restrictions de circulation en cause. Tel n’est pas le cas. Ces restrictions, qui visent à éviter de nouvelles chaînes
          de contamination, conservent pleinement leur objet s’agissant des publics qui sont aujourd’hui vaccinés.
          En premier lieu, comme on le sait, l’efficacité des vaccins n’est que partielle. En particulier, dans un article récent
          de la revue Nature, il était relevé, pour le vaccin Oxford AstraZeneca « que deux doses étaient efficaces à 79%
          pour prévenir le COVID-19 dans un essai portant sur 32 449 adultes aux États-Unis, au Pérou et au Chili »13. Le
          laboratoire lui-même a indiqué que son vaccin était efficace à 76% contre les symptômes de la Covid-1914.
          L’efficacité clinique du vaccin Pfizer-BioNTech est quant à elle de 95% contre les formes symptomatiques, celle
          du vaccin Moderna de 94,1%, celle du vaccin Jenssen de plus de 76%. Dès le stade des essais de ces vaccins, Il n’y
          avait donc pas de garantie d’immunité associée pour les personnes qui se le voyaient administré.
          En deuxième lieu, cette efficacité des vaccins est devenue particulièrement contingente du fait de l’apparition
          des nouveaux variants. Comme l’a relevé le comité de scientifiques dans son avis du 11 mars 2021, il semblerait
          que les vaccins actuellement autorisés en Europe et en France présentent une efficacité moindre contre le
          variant Sud-africain15. Le comité précise que « Le variant SA est très peu sensible in vitro et in vivo aux anticorps
          neutralisants issus de patients ayant déjà fait un COVID. De très nombreuses 2ème infections par le variant SA
          ont été observées en Afrique du Sud au cours de ces derniers mois chez des patients ayant déjà fait un COVID ».
          Ce sont aussi ces variants qui expliquent une part importante des cas d’infections post vaccinales.
          En troisième lieu, ainsi que cela a été rappelé au point précédent (2.2.2), les personnes vaccinées sont aussi celles
          qui sont les plus exposées aux formes graves et aux décès en cas d’inefficacité initiale du vaccin ou de réinfection
          post-vaccinale, du fait d’une immuno-sénécence (impact du vieillissement du système immunitaire sur la qualité
          de la protection vaccinale ainsi que sa durabilité, même si les premières données sont rassurantes sur ce point
          malgré le manque de recul cf. étude de Widge AT et al.16) ou de la virulence d’un variant.
          Il pourrait à cet égard y avoir une forme de paradoxe à les exposer davantage au virus, en les autorisant à
          effectuer des déplacements qui resteraient interdits à d’autres, notamment des enfants ou des jeunes adultes,
          voire des personnes moins jeunes mais qui auraient récemment guéri de la covid 19, et qui seraient moins
          susceptibles qu’elles d’être infectées ou réinfectées ou de développer des formes graves en cas d’infection ou
          de réinfection.
          En quatrième lieu, même lorsqu’il a une efficacité sur les personnes concernées, en l’état des connaissances
          scientifiques, le vaccin ne les empêche pas de transmettre le virus aux tiers. L’Agence européenne du
          médicament a rendu publiquesles données relatives à l’efficacité et la sécurité des différents vaccins. Elle précise
          12 https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/avis_conseil_scientifique_11_mars_2021.pdf p. 43 13 https://www.nature.com/articles/d41586-021-00785-7?utm_source=Nature+Briefing&utm_campaign=6f2d90b487-briefing-dy20210324&utm_medium=email&utm_term=0_c9dfd39373-6f2d90b487-44919901 14 https://www.astrazeneca.com/content/astraz/media-centre/press-releases/2021/azd1222-us-phase-iii-primary-analysis-confirmssafety-and-efficacy.html 15 https://www.vie-publique.fr/rapport/279104-avis-du-conseil-scientifique-covid-110321sur-une-sortie-de-l-epidemie 16 https://www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMc2032195
          450956 – reçu le 28 mars 2021 à 18:14 (date et heure de métropole)
          7
          notamment pour le vaccin Pfizer-BioNTech17, le vaccin AstraZeneca18, le vaccin Janssen19 ou encore le vaccin
          Moderna20 que l’impact de la vaccination sur la propagation du virus n’est pas encore connu21. Ce point a
          d’ailleurs été rappelé par la HAS dans ses analyses sur la place des vaccins dans la stratégie vaccinale.” Fin de la citation
          Merci à vous @jeannette

      • “Ce genre de personne fuyant le débat n’acceptera qu’une source indiscutablement sûre qu’on lui mettra sous le nez.”
        Vous avez de la chance car mon (jeune) toubib à refusé toute info venant “du monde complotiste”… “j’ai mes sources officielles, ce sont les seules auxquelles je me fie” !

        • J’oublie de préciser que je voulais lui montrer un article parlant de cet EHPAD infesté de gale et traité à l’IVM .
          C’était à l’époque où l’info était encore peu connue.

      • IL suffit d’aller sur le site officiel qui répertorie les essais cliniques en cours,
        pour Pfizer c’est au moins jusqu’au 2 mai 2023. C’est la 2è fois que cette date est reportée :
        https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04368728
        Interventional (Clinical Trial)
        Estimated Enrollment : 43998 participants
        Allocation: Randomized
        Intervention Model: Parallel Assignment
        Masking: Triple (Participant, Care Provider, Investigator)
        Primary Purpose: Prevention
        Official Title: A PHASE 1/2/3, PLACEBO-CONTROLLED, RANDOMIZED, OBSERVER-BLIND, DOSE-FINDING STUDY TO EVALUATE THE SAFETY, TOLERABILITY, IMMUNOGENICITY, AND EFFICACY OF SARS-COV-2 RNA VACCINE CANDIDATES AGAINST COVID-19 IN HEALTHY INDIVIDUALS
        Actual Study Start Date : April 29, 2020
        Estimated Primary Completion Date : November 2, 2021
        Estimated Study Completion Date : May 2, 2023

      • @OK
        Je ne crois pas que le mémoire des services de Véran soit public (à ma connaissance seul France soir l’a publié), en revanche la décision du Conseil d’Etat a été publiée ici : https://www.conseil-etat.fr/fr/arianeweb/CE/decision/2021-04-01/450956. Mais y a- t-il vraiment besoin de document quand le 1er ministre -officiellement vacciné- a été récemment mis en quarantaine car il était cas contact ?
        Quant aux essais cliniques, vous pourrez probablement trouver un document intéressant sur cette page de l’ANSM : https://ansm.sante.fr/dossiers-thematiques/covid-19-vos-demarches-durant-la-pandemie/covid-19-essais-cliniques-en-cours.

      • @ ok,

        Concernant le mémoire de Véran (du ministère de la santé), je l’avais déjà mis en lien, vous avez en rapport le rejet par le Conseil d’Etat qui a donc reçu ce mémoire avec les autres commentaires.

        Concernant, les essais expérimentaux, ils sont, pour l’UE, sous l’autorité de l’EMA qui a accordé à ces quatre vaccins des autorisations de mise sur le marché conditionnelles. Elles sont conditionnelles à des exigences d’évaluations détaillées et à rendre progressivement à dates établies.
        Plus bas, la même twitteuse avait mis les liens vers les documents officiels de chez officiels.
        https://twitter.com/ToujasValerie/status/1404561061831925763
        Durées des périodes expérimentales:
        Comirnati (BioNTech Pfizer)
        https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/comirnaty-epar-product-information_fr.pdf
        Page 21 décembre 2023
        Astra Zeneca
        https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/vaxzevria-previously-covid-19-vaccine-astrazeneca-epar-product-information_fr.pdf
        Page 16 : 31 mars 2024
        Janssen (Johsson & Johsson)
        https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/covid-19-vaccine-janssen-epar-product-information_fr.pdf
        Page 20 : 31 décembre 2023
        Moderna
        https://www.ema.europa.eu/en/documents/product-information/covid-19-vaccine-janssen-epar-product-information_fr.pdf
        Page 15 : décembre 2022

        Et si votre médecin ne vous convient pas, vous pouvez changer:
        https://manifestes-libertes.org/medecins-engages/

      • Voir un extrait du film film “I comme…” où le cobaye croyant tester un autre cobaye lui inflige la torture car ce sont les ordres du “sachant” en blouse blanche !

        • J’ai été attiré par cet extrait de documentaire d’Arte, car il est construit comme une vraie pièce de théâtre, avec les acteurs du drame qui se noue inéluctablement..
          La maman qui fait confiance et ne peut pas tout savoir sur les vaccins.
          La médecin, flouée et qui n’a pas d’autre choix que de présenter avantageusement la panoplie (« un peu fort, oui, mais ça va le faire »).
          La pharmacienne qui hausse les épaules, vend ce qu’elle peut, elle n’est pas médecin ni décisionnaire.
          Les cadres du big pharma avec des têtes qui étalent toute la dissonance cognitive.
          La réunion bizness où les vraies choses sérieuses se passent derrière le fronton de la médecine. Observez les bouteilles vides sur les tables : on travaille mieux quand on est détendu.
          Et devant les enfants handicapés, on entend presque depuis tout là haut le discours des inévitables pots cassés, ou bien des œufs, à casser aussi pour faire l’omelette, question de statistique. En filigrane, l’ancienne ministre évoquée, en charge maintenant de fournir les vaccins aux africains, parce qu’ils ont le droit à ce que ce soit contraint, comme tout le monde.

          Un espèce de court-métrage improbable, entre “Mon oncle d’Amérique”, de Laborit et un sketch des Inconnus. Et dans lequel nous sommes tous maintenant enfermés.

    • je retiens particulièrement ça =

      “”””” Le vaccin n’empêche pas de transmettre le virus aux tiers “”””

      Étant donné le nombre qui sont vaccinés ou qui se précipitent (voir journaux TV hier soir) pour se faire vacciner, comment pouvons nous être en sécurité ?

      Je songe de + en + à prendre ma réserve d’Ivermectine en préventive

      • Nous n’avons aucune protection.
        Pire, le public neu-neu déduit n’importe quoi : il y a 8 jours, un ami rend visite à son Notaire. Tout le monde s’assied. Et là, roulement de tambour …., le notaire enlève son masque et déclare : “j’ai eu ma première dose d’Astra Zeneca, donc je suis dispensé du masque …”
        Il parait que personne n’a protesté.

      • La réserve d’ivermectine doit plutôt être utilisée en cas de contamination avec symptômes. En préventif ça concernerait plutôt les soignants et personnels en contact permanent avec les malades.
        Mais ce n’est pas utile en population gènérale à mon avis.
        Il ne faut pas gaspiller les munitions, d’autant plus que le virus est plus discret durant la saison chaude.
        En prévention, une bonne alimentation et quelques compléments vitaminiques à doses modérées et de l’activité physique modérée.
        Ne pas tomber dans la paranoïa, ce n’est pas la peste.

  17. Attitude désolante de l’ordre des médecins en région.
    Des patients se sont plaint à l’ordre qu’une généraliste ne portait pas toujours son masque en consultation. Après un premier avertissement de l’ordre par mail au médecin , l’ordre a décidé de contacter le procureur. Le médecin a été convoquée à la gendarmerie pour “mise en danger de la vie d’autrui”. Je sais par une amie avocate qui a assisté ce médecin que l’interrogatoire était surprenant: faites vous partie d’un parti politique ? Avez-vous des convictions religieuses ? Approuvez vous les consignes sanitaires du gouvernement ?…. Elle a même eu droit à la prise d’empreinte et aux photos.!.
    La suite sera en fonction de la décision du procureur….à suivre
    On en est là en France ! Délation des patients et intimidation de l’ordre via la justice !

    • Intéressant(enfin,je me comprends)sur l’état des moeurs dans notre pays!

    • Questions incroyables ! Et les empreintes!
      Ce médecin devrait porter plainte pour abus de pouvoir.

    • Il n’y a plus qu’une loi mondiale qui justifie toutes les autres depuis le 17 mars 2020 : tout individu est responsable d’être un potentiel porteur de germe. Si les accusateurs en réalisent l’absurdité, en général ils fermeront leur bouche. Mais c’est loin d’être gagné. La grande majorité vous répliquera le slogan publicitaire qui tourne en boucle depuis le premier jour de ce coup d’état totalitaire : “il faut protéger les autres”. Faites l’expérience, vous verrez.

    • Calcul de rentabilité y compris l’aspect juridique, dont la complexité nous échappe.
      Ce n’est pas seulement la pharmacologie qui est en cause.
      En pratique les solutions existent, ne comptons pas trop sur Big Pharma (et leus associés dans la haute sphère politique) pour les mettre en oeuvre.
      Rien qu’au niveau de la responsabilité pénale, en France par exemple, les autorités ont condamné combien de malades au non-soin et Doliprane (et Rivotril pour certains) (= perte de chance) depuis mars 2020 ? ?
      Ils ont mis les grands moyens pour imposer leur vérité officielle selon laquelle aucun traitement valable n’existe. Ils s’exposeraient donc à de graves inconvénients s’ils changeaient de position au bout de 18 mois.
      D’autant que Raoult est là et bien là pour leur rappeler qu’il a averti dès le début qu’un traitement au moins existait, et que l’IHU a pratiqué ledit traitement au vu et au su du monde entier, avec résultats positifs à la clef.
      On ne peut pas tromper tout le monde tout le temps.

    • Non mais ça c’est énorme et en plus il parle du traitement suppo de Lille !!
      C’est sure cette info ???

      • L’article de LCI ( https://www.lci.fr/sante/astrazeneca-annonce-que-son-traitement-anti-covid-est-inefficace-2188797.html ) dit ceci :
        ● « Une réduction des symptômes de seulement 33%, Le traitement par anticorps, dont le nom de code est AZD7442, devait permettre à la fois de prévenir et de traiter la maladie. Il était en phase 3 de développement, c’est-à-dire en essais cliniques de grande ampleur afin de mesurer sa sûreté et son efficacité. »
        ● Tandis que le vaccin ASTRAZENECA actuellement utilisé (Covishield and Vaxzevria) répond au nom de code AZD1222 (a Non-replicating ChAdOx1 Vector Vaccine)
        il s’agit donc de deux produits aux références différentes…

      • Quand au traitement suppo de Lille c’est de la poudre aux yeux.
        Enfn quand je dis au yeux …

    • Pour éviter une confusion : AstraZeneca parle d’un *nouveau traitement expérimental*, qui semble inefficace. (Ils ne parlent pas de leur vaccin, donc, qui reste un autre sujet.)

      • Répondre à boumboum

        GoodVibes – Des Sénateurs US déclarent que la version officielle de la crise covid-19 est un mensonge !
        Le Sénat américain expose la complicité des médias et des réseaux sociaux dans la propagande autour du covid. L’étau se resserre aux Etats-Unis.

        Un lieu commun, la plupart des Américains le savaient ou s’en doutaient… et s’en foutaient, ils savent qu’ils vivent dans une société totalement dégénérée, au mieux il était bon de leur rappeler. Apparemment, en dehors des Etats-Unis, on fait semblant de l’ignorer, c’est tout aussi grave ou préoccupant.

        Les scandales révélés aux Etats-Unis depuis un siècle n’ont jamais changé quoi que ce soit, ils ont tout juste servi à entretenir l’illusion que le régime serait réformable. Et cela continue, pour se discréditer on ne fait pas mieux.

        https://fr.news.yahoo.com/r%C3%A9publicains-exigent-renvoi-populaire-conseiller-214251902.html

        Leurs biographies qui figurent sur Wikipédia, bien que bidouillées, n’en laissent pas moins paraître que ce sont des conservateurs populistes dégénérés, tout comme d’ailleurs les démocrates…

        Yahoo.com – Ce texte n’a aucune chance d’être approuvé dans un Congrès contrôlé par les démocrates.

        C’est pourquoi cela sort maintenant…

        Yahoo.com – La directrice d’un des laboratoires de cet Institut, Shi Zhengli, a rejeté ces accusations de manipulations génétiques dangereuses, dans un entretien publié lundi par le New York Times.

        Le porte-parole de l’Etat profond veille…

        Yahoo.com – “Il y a un mot pour cela: une arme biologique”, a lancé Marjorie Taylor Greene. “Avons-nous tous été victimes d’une arme biologique? Nous exigeons des réponses et le Dr Fauci doit en donner”.

        Et puis cela permet d’entretenir la sinophobie et de détourner l’attention des Américains…

        Cela devrait permettre d’alimenter la haine contre “l’ennemi chinois” ou de cautionner le budget relatif au redéploiement du Pentagone en Asie, à défaut de guerre, c’est toujours mieux que rien ! Surtout que pendant ce temps-là, on perd le nôtre !

        Suivre l’info en continue relève décidément de la folie ! Je vais laisser tomber ce truc malsain.

    • FB censure à tour de bras mais l’enquête continue.
      Grâce à certains médecins et certains journalistes et même certains hommes politiques (le sénateur Rand Paul, également médecin) qui ne lâcheront pas l’affaire.
      Fauci a menti au Parlement en affirmant sous serment qu’il n’avait jamais alloué de fonds a des recherches de Gain De Fonction, avant de se contredire platement en disant que de telles recherches étaient nécessaires.
      Le scandale prend de l’ampleur malgré tous les efforts de l’establishment corrompu.

    • Raoult est un gravier marseillais qui met en échec la machine de communication parisiano-française tellement bien huilée.
      Incompatibilité culturelle, de tempérament, incompatibilité quant à la conception même de la médecine.
      Il enragent ils trépignent, les sycophantes se déchaînent… mais le bateau-forteresse IHU tient bon.
      Grâce à sa performance inégalée en matière de traitement de l’épidémie (Martin Hirsch dans cette vidéo est épinglé de nouveau comme il le mérite).
      Grâce aussi à sa remarquable stratégie de contre-information (depuis le début) et à son optique internationale.
      Vive la résistance, bravo aux résistants dans leur diversité.

    • Raoult fait une grosse erreur d’arithmétique vers 6mn45 en disant que si ses patients meurent à un age plus élevé que l’espérance de vie alors ils ne font pas baisser l’espérance de vie. Pourtant si la population est de 2 personnes, une qui meurt à 60 ans et l’autre à 100, l’espérance de voie est de 80 ans. Et si la 2e personne meurt à 90 ans au lieu de 100, l’espérance de vie tombe à 75 ans (60+90)/2.

      • Vous avez raison rigoureusement parlant, je pense qu’il s’agit d’une approximation verbale car ici les 2 données sont complètement dissymétriques.
        Il a fait aussi un gros lapsus à un autre endroit (un mot est sorti pour un autre) mais l’auditeur rectifiera de lui-même.

      • L’espérance de vie moyenne actuelle est pour les hommes de 79,2 ans. Donc celui qui meurt à 81 ans ne fait pas baisser la moyenne. Raoult ne dit rien d’autre et ne fait donc pas d’erreur.

        • S’il meurt à 81 ans alors qu’il était parti pour vivre plus vieux alors il fait baisser la moyenne.
          Si vous décrétez l’euthanasie de toutes les personnes de plus de 81 ans, l’espérance de vie va beaucoup baisser

          • Non, cher Jacques Ghémard, il ne ferait baisser que SA moyenne perso !
            Et encore faudrait-il supposer qu’il soit, comme vous dites, parti pour vivre plus vieux, ce qui est hasardeux puisque sur papier nous sommes au contraire tous partis pour vivre jusqu’à l’espérance de vie théorique ! pour le rab on verra !
            Vous incluez des éléments d’arithmétique ponctuelle exemplative dans des données globales, donc vous sortez du calcul statistique.

  18. Le message que je viens d’adresser à Maître Divisio :
    Problème médico légal dont personne ne parle :
    Les vaccins ARN, comme l’indique clairement chaque fabriquant ne doivent être injectés qu’en intra-musculaire.
    On a soupçonné les décès rapides dus à l’injection par erreur en intra-veineux.
    On croyait que l’injection intra-musculaire dans l’épaule restait localisée. Une étude a observé qu’ils diffusent lentement dans le sang, pour progressivement s’accumuler dans le foie, les ovaires.
    On peut lire page 44 du document fourni par le ministère à destination des vaccinateurs accessible sur le net et dénommé “Portfolio vaccination anti covid à destination des vaccinateurs“
    “Enfoncer l’aiguille d’un mouvement sûr et rapide perpendiculairement au plan cutané et ne pas aspirer.“
    Cette précision “ne pas aspirer“ va à l’encontre de ce que l’on apprends à toute élève infirmière en début de 1 ère année car engagerait sa responsabilité tant pénale que civile, si problème.
    J’ai prévenu 2 contacts allant se faire vacciner de bien demander au vaccinateur qu’il vérifie ne pas être en intra-veineux avant d’injecter. Le retour fut identique : on m’a répondu oui, oui et l’injection s’est faite sans aspiration préalable.
    Véran et le ministère commandent donc dans ce document au vaccinateur de faire une faute professionnelle des plus basiques.
    Qu’en pensez-vous?

    • Y a débat sur ce sujet… comme pour tout ce qui concerne les vaccins , des avis tout autant valables les uns que les autres s’opposent ( tas d’articles et commentaires depuis des semaines sur le sujet) …
      on sait pas trop quoi…

    • Je partage le même avis c’est une faute professionnelle. Il m est arrivé lors d un vaccin d aspirer du sang comme lors d une IV. Donc premièrement c’est possible et deuxièmement c est une faute. Quand j en parle à des infirmières elles disent :ah oui c’est vrai…🤔

    • @CASUFFIT : posez la question à l’ordre national des infirmiers ( si vous avez du temps…)

  19. lettre à madame la présidente du Conseil de l’ordre des médecins des Alpes maritimes.
    Par le docteur Jacques CORALLO le 15/06/2021
    Madame la présidente et chère consœur.
    Je reviens vers vous, une fois de plus, pour vous demander un rendez-vous afin que nous puissions débattre des problèmes éthiques posés par l’absence de de travaux de recherche, en France, sur les médicaments existants pouvant être utiles dans la lutte contre covid et maintenant sur les problèmes posés par la vaccination massive, en particulier de nos jeunes. Le document joint est un argumentaire très travaillé par un collectif de médecins portant sur le sujet et plus particulièrement sur le droit à l’information des patients. Vous êtes, bien sûr, très attachée à tous ces points, vous avez été élue pour défendre ces principes qui sont le nôtres depuis tant de siècle et je ne crois en aucun cas aux propos complotistes qui font de vous, de l’Ordre des médecins les chiens de garde du « pouvoir ».
    Je veux ici simplement mettre en avant un certain nombre de points en ne citant que des personnages propres sur eux et plus que politiquement corrects, je ne voudrais pas, comme d’autres être convoqué et éventuellement réprimandé.

    1/ Le professeur Fischer, « monsieur vaccin ».Déclaration du 03/12/2020
    les données ne sont pas encore complètes pour savoir jusqu’à quel point ces vaccins sont efficaces chez les personnes les plus à risque, on ne dispose que de communiqués de presse de la part des industriels, et on manque de publications scientifiques
    on ne sait pas si le vaccin protège l’individu vacciné contre l’infection grave
    on ne sait pas si le vaccin protège contre la transmission ce qui permettrait de briser la chaîne de transmission.
     
    A ma connaissance, nous n’en savons pas tellement plus aujourd’hui.
    Revenons à « monsieur vaccin ». Entre temps le discours a changé du doute à la certitude, la promesse de passer du ruban à la rosette ? Que dit il ce dimanche : « vacciner les ados à la place des adultes réticents est éthiquement inacceptable. ». Toujours concernant les ados : « bénéfice individuel au sens social et psychologique. » . J’interprète en questionnant. Les adultes non vaccinés seraient ils des salopards et par leur faute on enverrait les jeunes à l’abattoir ? En filigrane, l’obligation vaccinale ? N’aurons nous pas de toute façon une obligation vaccinale de fait, le transports, la pression des employeurs etc… Au fait « inacceptable » ou « nécessaire ».
    Ensuite, le bénéfice pour les ados, « social et psychologique. ». devons nous comprendre
    que sur le plan médical au sens organique du terme le vaccin ne sert à rien ? Le professeur Fischer aurait il lu l’excellent travail paru dans reinfocovid où il apparaît que pour les personnes de moins de 44 ans, sans pathologie associée, le risque de mortalité covid est nul. Zéro, rien, nada, niente, nitchevo. A la radio, ce matin, oui, mais il y a des formes sévères…Je pense que covid long va beaucoup servir. Et en résumé madame la présidente, n’y a t il pas un léger problème éthique ? Le comité d’éthique n’a t il pas dit un mot ?

    2/ le professeur Delfraissy, celui qui veut toujours enfermer tout le monde et qui s’inquiète au sujet de port du masque dehors, de l’indiscipline de ces salopards de français. Que déclare t il dans Lancet. Et bien, entre autres. Il ne faut pas compter sur le vaccin pour obtenir une immunité collective (!) le vaccin peut générer la survenue de nouveaux variants (!). On croirait du Raoult dans le texte ! C’est du Delfraissy, c’est la voix officielle. 1https://www.thelancet.com/journals/lanpub/article/PIIS2468-2667(21)00036-0/fulltext9
    D’ailleurs aux Seychelles, pays très vacciné rebond de l’épidémie (vaccin chinois dira t on), au Royaume-Uni inquiétudes sur le variant indien, renommé delta… Et en regardant avec attention on voit passer des détails. En Grande-Bretagne toujours, le vaccin chez les personnes âgées ne serait efficace qu’ à 50% (Ça n’étonnera personne, c’est vrai pour tous le vaccins). Le vaccin serait inefficace en cas de sclérose en plaques. Alors là je m’interromps !!! Voilà une maladie gravissime, évoluant par poussées successives, sur laquelle on ne sait pas grand chose, pour laquelle il n’y a pas de traitement vraiment efficace. Et face à cette inconnue, certains qui paraît il sont médecins, qui paraît ils sont parvenus au rangs les plus élevés de leur profession leur administrent un vaccin ou plutôt une thérapie génique préventive encore sous évaluée, nous dit l’AMM. On mélange une inconnue avec une autre inconnue et on attend le résultat ? Dans quel laboratoire sommes nous ? Et en résumé madame la présidente, n’y a t il pas un léger problème éthique ?

    3/ Donc efficacité discutable et contradiction. Immunité collective ? Donc soyons clairs. Une immunité collective signifie que tout le monde est protégé si tout le mondes est vacciné. Pas sûr du tout dit Delfraissy. Bien. Autre option vacciner les sujets à risque. Ces vaccins sont merveilleux 95% efficacité ! Mais dans ces conditions pourquoi chercher une immunité collective et pourquoi de ce fait vacciner les jeunes qui ne risquent rien ?
    Et d’ailleurs ces vaccins merveilleux ne seraient ils pas dangereux. Le vaccin Astra a tué proprement l’étudiant en médecine de Nantes et d’autres. La Norvège et la Suède l’ont arrêté. Un « expert » européen a envoyé un pavé dans le marigot en demandant à ce qu’il soit arrêté. Le formidable Pfizer. Enquête de la CDC aux USA vu le grand nombre de myocardite. Savez vous ce que c’est une myocardite, savez vous que le muscle cardiaque disparaît ? Il y a des Guillain Barré. Savez vous ce qu’est une paralysie flasque ? Quant je le dis n’avez vous pas froid dans le dos ? Donc on nous dit qu’il nous faut infliger à nos enfants à partir de 12 ans l’administration d’un produit qui risque d’entraîner ça, alors que la maladie dont on parle ne leur fait courir aucun danger! Comment regardez vous le médecin qui a osé vous faire une telle proposition ? Considérez vous qu’il soit vraiment un médecin ? Et en résumé madame la présidente, n’y a t il pas un léger problème éthique ?

    4/ Et bien sûr les traitements précoces sont toujours ignorés. Par exemple l’ivermectine qui a réglé l’épidémie aux Indes et plus particulièrement en Uttar Pradesh. Alors je ris (jaune). L’épidémie a fait une très belle courbe en cloche et aussitôt les chiens de la pensée disent : « Rien à voir avec le traitement cela est dû à l’évolution naturelle ». Et les mêmes lorsque la baisse vient dans un pays vacciné claironnent les mérites des merveilleux vaccins. Regardez la très brillante démonstration du docteur Maudrux sur son blog. blog de Gérard Maudrux – Ce que vous ne devez pas savoirFaudra t il aller vivre aux Indes ou au Mexique pour être soigné ?
    Donc continuons, négligeons les traitements proposés sans même regarder les études existantes et vaccinons comme des fous, de force bientôt, ça vient, on le voit. Et en résumé madame la présidente, n’y a t il pas un léger problème éthique ?

    Merci d’avance de la réponse que vous donnerez à la présente.
    Docteur Jacques CORALLO

    • Alors là, cher Docteur, si je n’applaudis que d’une main c’est parce que de l’autre je lève mon verre de prosecco à votre santé !
      Bravo !

    • Rien à ajouter, juste impeccable cher confrère !
      Quand j’ai entendu ce matin sur notre radio pravda nationale une de nos consoeur dire à un adolescent qu’elle venait de vacciner: ” c’est bien, tu vas protéger ta grand mère et ta famille …”, j’ai failli m’étrangler !
      Comment un médecin, aujourd’hui, peut-il dire cela sans se mutiler aussitôt après ?
      Je souhaite vivement que cette génération relise Boris Vian, et l’applique à la lettre.

    • Bonjour Dr CORALLO
      Votre intervention auprès du CDOM est très pertinente , j’espère qu’ils vont vous répondre scientifiquement et non par la radiation ( galéjade )
      Et merci de soutenir Gérard Maudrux qui de façon désintéressée prend tous les coups en retour de son excellent travail de recherche sur tout ce qui concerne cette pandémie et la manipulation scientiifque et politique de l’opinion pour des raisons multiples :que l’on peut analyser :
      En cette période certains de nos confrères ont des conflits d’intérêts ( relation avec l’industrie – opportunité de carrière ou de bonne foi ou volonté de justifier leurs titres ,)
      Merci de donner votre avis ( Vous noterez le nombre d’intervention sur ( un an – le dernier trimestre ou le dernier mois )Si cela vous intéresse , vous pourrez les classser en ce sens .Merci et bien confraternellement
      Raoult, Delfraissy et Hamon médecins les plus cités dans les médias audiovisuels en 2020

      Le Pr Didier Raoult, directeur de l’IHU Méditerranée Infection à Marseille, a été le praticien dont le nom a été le plus prononcé dans les médias audiovisuels en 2020, selon « Le Journal du Dimanche ». L’hebdomadaire a publié le top 20 des médecins les plus cités sur les plateaux télé et radio entre le 1er février 2020 et le 31 janvier 2021.
      Juste derrière le microbiologiste (13 631 occurrences), on retrouve le Pr Jean-François Delfraissy, président du conseil scientifique Covid-19 (8 858 occurrences) et le Dr Jean-Paul Hamon, médecin généraliste et président d’honneur de la FMF (2 781).
      Deux femmes dans le palmarès
      Le top 15 est complété par Axel Kahn, Anne-Claude Crémieux, Bruno Lina, Philippe Juvin, Gilbert Deray, Eric Caumes, Patrick Pelloux, Gilles Pialoux, Karine Lacombe, Martin Blachier, Arnaud Fontanet et Philippe Amouyel – parmi lesquels surtout des infectiologues, virologues, épidémiologistes, urgentistes ou anesthésistes-réanimateurs. L’hebdomadaire a aussi érigé un classement des trois derniers mois. Les Prs Jean-François Delfraissy, Axel Kahn et Didier Raoult se hissent sur le podium.
      Pour aboutir à ce palmarès, le « JDD » a élaboré un indice de visibilité avec la plateforme de veille média Tagaday. 390 chaînes et stations TV et radio (et 1 700 heures de programmes par jour) ont été analysés. Ce classement a été établi à partir d’un panel de personnalités identifiées comme s’exprimant régulièrement sur la thématique Covid-19.

    • Chapeau. Quelle belle claque pour cette présidente. Elle ne répondra pas. Merci d’être si ferme.

    • Vous frappez à côté. Prenez la mesure des évènements : le problème n’est même pas éthique, il est ontologique.

    • Bon, les syndromes post vaccinaux augmentent et là, les supporter belges vont être en rage..peut-être bien qu’il y aurait décision de non vaccination des sportifs? On rigolerait bien

  20. Selon les perfides médecins vendus d’Albion le variant Delta (indien) serait 60% plus contagieux que le variant anglais, lui même 60% plus contagieux que le Marseille IV, lui-même encore 30% plus contagieux que le Wuhan de base.
    Ca nous ferait donc un sacré bidule sur les bras (Costagliola si du purgatoire des épidéguignologistes, tu nous écoutes, tousse un peu pour voir …).
    Manque de bol, le delta n’est pas grave : presque pas de symptômes ! avant il fallait les CT au taquet pour désigner des malades bidon, et voilà que même les symptomatiques ne seront pas malades ! Remboursez !
    Une maladie qui ne rend pas malade, si là c’est pas une bonne raison pour se faire vacciner, c’est que Pialoux s’est jeté du haut de son chéquier de la Pharma Bank
    https://www.bfmtv.com/sante/covid-19-des-symptomes-differents-pour-le-variant-delta_AN-202106150109.html

    • Cher Antonin 47,
      Cet article est en effet un modèle du genre. Bravo de l’avoir déniché. Si mes souvenirs sont bons, quand Raoult a évoqué la possibilité que le virus perde de sa dangerosité au fil des mutations, on l’a traité de fou – comme d’habitude.

      • C’est pas parce que le virus deviendrait moins dangereux que le Business Plan serait au bout du rouleau.
        Au contraire même, puisque la contagiosité elle augmente.
        Et une fois toute la population vaccinée et revaccinée, il leur restera toujours l’ultime ressource de déclarer Désolés on ne savait pas.
        Et ça les gens l’accepteront, soulagés de tourner enfin la page sur cet épisode…

  21. J’ai plusieurs questions pour les virologues et/ou biochimistes et/ou médecins qui lisent ce site :
    1. Le Pr Byram Bridle avait expliqué la toxicité de la protéine spike; J’ai lu un peu plus bas qu’il se serait rétracté sous la menace. Que peut-on dire aujourd’hui de cette toxicité ?
    2. Les vaccins arn et adn reposent notamment sur l’idée que la spike seule, donc détachée du virus, serait une simple protéine inoffensive. Existe-t-il un courant de réflexion et recherche sur le comportement d’une protéine selon qu’elle est ou non attachée à “son” virus ? présente-t-elle des caractéristiques partiellement identiques au virus parce qu’en étant une petite partie ? ou présente-t-elle d’autres potentialités qui ne s’exprimaient pas lorsqu’elle était attachée au virus ?
    Je joins un lien vers un article de l’Inserm qui tend à distinguer selon que la spike est produite dans l’organisme suite à une infection ou par culture in vitro (et qui m’aide surtout à discerner l’étendue de mon ignorance …!)
    Merci de vos lumières !
    https://www.inserm.fr/actualites-et-evenements/actualites/covid-19-mieux-decrire-proteine-spike-pour-ameliorer-diagnostic-et-perspectives-vaccinales

    • Avez-vous vu le nouveau débriefing du Dr Seligman sur France Soir qui a lui aussi constaté des phénomènes symptomatiques du covid chez des proches de vaccinés (sans virus) et plus inquiétant, une augmentation de mortalité chez les enfants non vaccinés proches de parents vaccinés. Il est tombé des nues et a attribué ( après recherche auprès de confrères mondiaux) cela à l’excrétion de la spike qui est produite en très très grande quantité par la thérapie et diffusable à tous les organes alors que celle liée au virus reste dans une moindre proportion…Par contre l’hypothèse que la protéine se comporte comme un prion dans le cerveau ( vache folle ) est du Pr. Bridle, je crois me souvenir…Depuis quelque temps , les chercheurs ont attiré l’attention sur le fait que c’est la protéine qui confère au virus sa toxicité : sans elle il ne ferait guère de dégâts.
      C’est ce que j’ai retenu de tout ça. Que le Pr Bridle ait fait un pas en arrière sous la menace n’est guère étonnant…dans ce nouveau monde.

      • L’éventualité d’une protéine à prion a été exposée(ou reprise) par S. Seneff, chercheuse au MIT et discutée avec Mercola qui essaie de réveiller la population en explicitant des informations accessibles . Elle est mentionnée ainsi :
        – La protéine de pointe du SRAS-CoV-2 peut être un prion
        Dans son article, Seneff discute également des preuves suggérant que la protéine de pointe du SRAS-CoV-2 pourrait être un prion, ce qui est encore une autre très mauvaise nouvelle. «C’est absolument terrifiant pour moi», dit-elle, ajoutant:

        «Je pense maintenant que c’est peut-être le pire aspect de ces vaccins à ARNm, car ils produisent cette protéine de pointe anormale qui ne veut pas pénétrer dans la membrane. Les protéines prion sont connues pour être des protéines membranaires. Ce sont des hélices alpha dans la membrane, puis elles se replient mal, devenant des couches bêta dans le cytoplasme, et c’est ce qui conduit au problème des prions.
        https://etouffoir.blogspot.com/2021/05/les-nombreuses-facons-dont-les-vaccins.html
        Cet article présente le problème comme une éventualité/probabilité

        • J.Bart Classen avait signalé le risque d’une maladie à prions dans un article en début d’année 2021 (mentionné à l’époque sur le blog)
          Et il avait peut-être raison de signaler ce risque.
          Mais j’avais trouvé l’article peu convaincant dans l’ensemble du fait de son obsession de l’arme biologique.

  22. Merci encore de ce travail que j’essaie de diffuser au maximum mais dans la grande difficulté pour tous les medias officiels

    • je relève dans cet article une référence à la publication d’Eloise Baudou et al . Doc Maudrux : comment prenez-vous en compte le travail de celle-ci ?

      • Je suis allé voir son article. Bon article. J’avais entendu parler de ce coma chez un jeune sous ivermectine (heureusement sans suite). L’ivermectine tue les parasites en les paralysant, en agissant sur des neuro-médiateurs. Chez nous cela pourrait arriver car les neuro-médiateurs sensibles (GABA) se trouvent dans notre système nerveux central, mais l’ivermectine ne passe pas la barrière neuroméningée, et notre neuro-médiateur périphérique principal (acétylcholine) n’est pas sensible. Certaines races d’animaux y sont très sensibles, comme certaines races de chiens (pas toutes) mais surtout les poissons et batraciens. Elle a cherché à comprendre ce qui s’est passé chez ce jeune.
        Il n’y a aucun médicament dans le monde qui n’a pas d’effets pouvant être mortels, l’ivermectine ne fait pas exception, mais c’est très, très, très rare, 100 fois moins que beaucoup de médicaments inoffensifs. Une vingtaine de morts en 30 ans sur 4 Mds de prescriptions, c’est quasi 0, mais ce ne sera jamais 0, il y en aura encore, tout comme il y aura toujours des accidents de la route ou des accidents domestiques mortels, en quantité infiniment plus importants.
        A mes patients inquiets de se faire opérer et de l’anesthésie, je disais toujours : “oui il y a des accidents, et il y en aura toujours, mais il faut que vous sachiez que statistiquement vous avez infiniment plus de chance de mourir écrasé en sortant de mon cabinet que de mourir d’une anesthésie, ce qui ne vous a jamais empêché de traverser la rue en sortant du cabinet ou de vous en inquiéter”. J’ai toujours eu l’impression qu’ils ressortaient très rassurés. Pareil pour l’ivermectine.

        • OK. Merci Docteur. Ca me semblait important de ne pas esquiver la question.

  23. Je lis dans l’article de Ouest-France mentionné + bas dans les commentaires que “le taux de reproduction R0 du virus a commencé à baisser en Inde dès la mi-avril. Avant l’approbation de l’ivermectine, donc.”
    Dr Maudrux, j’avais cru comprendre que le kit contenant l’IVM était déjà distribué depuis le début de l’année ? difficile j’imagine de savoir dans quelle proportion ?
    Connaissant la définition du R0 = risque de contracter le virus lors d’un contact x nb de contacts/unité de temps x nb de j où une personne infectée est contagieuse, il me semble qu’aucun de ces paramètres ne peut se calculer autrement que par le doigt mouillé. Comment peut-on se fier à ce genre de paramètres épidémiologistes avec autant d’incertitudes et écrire un torchon pareil ?….. si ce n’est à dessein de duper tout le monde…

    • L’Inde est vaste !! les régions, de ce que j’ai pu comprendre, n’ont pas appliquées la même politique sanitaire , ni au même moment !!! On ne peut donc généraliser comme le fait cet article…Nos experts ici me démentiront ou pas ???

    • Pour ces journalistes, il paraît que l’Inde est incapable de donner un taux précis de contaminés et de décès (ils ont même parlé de réalité 10 fois plus importante!), mais ils seraient capables de fournir un bon R0 ? R0 qui démontrerait que la vague décroissait avant qu’elle ne commence ? Pour ce qui est des kits, autant que je me souvienne, c’était 120 à 130 M distribués il y a qqs mois, je l’avais mis dans un billet en début d’année.

    • Merci pour ce lien : Autant instructif qu’inquiétant.
      La gestion n’est effectivement plus d’ordre médical, mais est devenue une pure question de droit.

      • Très inquiétant même car on piétine le droit…Par contre, Me Di Vizio n’aime pas qu’on parle de procès Nuremberg alors que ses interlocuteurs lui on fait remarquer que certains articles du code Nuremberg sont eux aussi piétinés ( sans aller jusqu’à la Shoah ). Un peu plus tard il parle de la contre-attaque de la doxa façon Hiroshima…euh…il aurait pu éviter ça du coup.

        • Gagner un procès, ce n’a jamais été avoir un dossier béton, c’est connaître le juge et savoir se mettre à sa place.
          Divizio est un avocat, pour être audible, il convient d’amener progressivement le juge à douter puis à écouter, et surtout ne pas le braquer d’emblée.
          En réalité, Divizio a exactement la même analyse que Reiner Fuellmich mais c’est un malin quand l’autre un bulldozer.

          • Surtout que Fuellmich c’est 100 avocats et Di vizio, 3/4 collaborateurs, donc, les stratégies ne sont pas les mêmes.
            Ceci dit Fuellmich a fait tomber des vw and co…pas Di vizio…

          • Oui l’un est nettement plus grande gueule que l’autre.
            Normal chacun son tempérament et tradition culturelle.
            Ils ont tous deux leur utilité, bien sûr. L’un sans doute un peu plus au niveau global.
            BRAVO à eux et à tous les autres avocats qui se battent contre la mafia.

  24. Je ne sais si vous avez, dans votre entourage proche ou lointain, remarqué le climat de suspicion qui règne…Vaccinés/non Vaccinés !!! et puis cette peur réciproque, certes lourdeur suffocante qui s’amplifie!!!
    je ne sais jusqu’où cela peut aller …j’imagine bien par contre…les témoignages ici ou ailleurs s’accumulent !!!

    • Oui, l’air devient par moments irrespirable.
      Il faut absolument essayer de réfléchir à ce que nous pourrions faire de concret pour apporter ne serait-ce qu’une toute petite pierre.
      – l’info que nous pouvons donner sur l’inutilité et le danger des vaccins, comme sur l’efficacité des traitements précoces se heurte souvent à un mur,
      – j’avais pensé à des OR-code à imprimer et qui seront forcément lus,
      – on pourrait imaginer de donner aux vaccinés la liste des paramètres qu’ils devraient après injections contrôler pour leur santé : D dimères, auto-anticorps, etc …
      – + toutes vos suggestions à tous !

      • des idées j’en ai…mais comment, enfin où surtout les évoquer ? en toute discrétion…???????

        • Je vais vous faire une réponse de normand :
          Je pense que pour que nos idées soient efficaces et défendables ouvertement, elles doivent être raisonnablement évocables ici, sur ce site qui, même défenseur de points de vue minoritaire, reste très sérieux.

      • “j’avais pensé à des OR-code à imprimer et qui seront forcément lus,”
        Pas bête!Je verrais bien un tee shirt sans mention IVM,avec juste un QR code!
        Si l’idée se répand,nous dire comment procéder😉

        • Je vais essayer de faire un petit topo précis ces prochains jours; Suite à ma question, KSTET avait passé un lien vers un site qui permet d’éditer des QR code. J’avais testé et ça fonctionne.
          Le côté séduisant réside dans le fait que face à un QR code, l’homo-smartphonibilis peut rarement s’empêcher de le lire … et du coup un petit message passe.
          A préciser; J’y reviens incessamment

    • Hier, je suis encore passé devant l’exterminodrome près de chez moi : ça vaccine toujours à tour de bras…

  25. Merci de cette belle démonstration !
    Ce qui devient pathétique c’est cet acharnement pathologique de vouloir vacciner maintenant les enfants. Un membre de l’académie de médecine a déclaré sur France info qu’il fallait les enfants très jeune. On se demande jusqu’où ils veulent aller, peut être la vaccination in utero… avant l’avortement !!!

    • Dans la vraie vie, ce n’est pas l’académie de médecine qui a publié, mais quelques membres au nom de l’académie. On aimerait avoir les noms.
      Pour info, Alain Fischer, monsieur Vaccin nommé par Macron et considéré comme sérieux dans le monde scientifique, a déclaré appartenir à cette académie, mais ne pas être au courant, n’avoir jamais été ni interrogé, ni même informé. Il a appris cette déclaration comme nous par la presse!

  26. FAIRE PART DE DECES

    M. Charles Pfizer et ses héritiers et actionnaires, à New York (USA),
    M. Georges Merck et ses héritiers et actionnaires, à New York (USA),
    M. Eli Lylli et ses héritiers et actionnaires à Indianapolis (USA),
    MM. Robert Wood Johnson, James Wood Johnson, Edward Mead Johnson et leurs héritiers et actionnaires à News Brunswick (USA),
    M. Wallace Abbott et ses héritiers et actionnaires à Chicago (USA),
    MM. les actionnaires des compagnies Astra Zeneca et GlaxoSmithKline à Londres (GB),
    MM. les actionnaires des laboratoires Novartis et Hofmann-La Roche à Bâle (CH),
    MM. les actionnaires et dirigeants des fonds de pensions, investisseurs et spéculateurs,
    Mesdames et Messieurs les politiques français qui, tellement préoccupés d’autre chose que du bien-être de leur population, n’ont eu de cesse de démanteler ou laisser démanteler, délocaliser ou laisser délocaliser, brader ou laisser brader en faveur des compagnies pharmaceutiques la santé publique française,
    Mesdames et Messieurs les ministres de la santé tellement issus, mariés, confondus avec les firmes pharmaceutiques qu’ils ont perdus de vue ce que signifient le mot santé, le bien public, et la nation française,
    Mesdames et Messieurs les mandarins hospitaliers et de médecine privée, tellement gavés de grandes et petites attentions, cadeaux et flagorneries, par les laboratoires qu’ils en perdent toute raison, toute objectivité, tout bon sens, et toute décence, au point d’inonder de leurs péroraisons, menaces et prédictions partisanes les plateaux des médias en dissimulant éhontément leurs liens, devenus conflits d’intérêts,
    Monsieur le Président de la République, père tant souhaité de la nation, qui quels que soient ses pures intentions, se retrouve dépourvu de tout moyen d’action, corseté, médusé et totalement désarmé, dans l’incapacité structurelle d’assurer la défense de son peuple traitreusement agressé par l’association de malfaiteurs des sociétés multinationales voyous et des fonds d’investissement rapaces,
    Les familles parentes et alliées, en France et à l’étranger,

    Ont le regret de vous faire part de la disparition de vos trois filles bien aimées

    LIBERTE, DEMOCRATIE et SANTE

    Enlevées quoi qu’il en coûte à votre habitude, à votre affection et à votre chair

    Pour le chagrin et les remerciements prière de se référer aux gouvernements successifs qui n’y ont tant rien fait qu’ils n’y peuvent plus rien

    Les injections à venir auront lieu dans la plus stricte intimité.

    R I P (fizer)

      • S’agissant de faits notoires, je ne vois pas de problème.
        Vous pouvez exclure le « RIP » ce qui éviterait de heurter d’éventuels lecteurs catholiques.

    • Merci cher Antonin pour cette jolie tirade en forme de faire part de décès voire d’oraison funèbre qui résume bien mes ressentis du moment. Et grand merci au Docteur Maudrux pour ces analyses bienveillantes, cohérentes ,et toujours bien sourcées. Ce blog est un grand plaisir , tant par la diversité des commentaires que par les analyses pertinentes des intervenants. Je m’en vais de ce pas rejoindre mon HP et le camp des vilains “complotistes “, le coeur léger et plein de bonnes pensées antiparisitaires !

  27. La vaccination des adolescents : LA HONTE AU POUVOIR
    Le fin du fin de la magouille enfin accessible à tous !
    Un bidonnage de plus, une tartufferie grand format, faite de certifications et de déclarations bidons, l’infamie terrible.
    Comme à l’ordinaire les «déclarations sur l’honneur » sont appelées à la rescousse par Big Pharma et ses suppôts médecins voyous, c’est-à-dire par tous ceux qui précisément n’en ont aucun.
    Voile-toi la face France perdue qui sacrifie Ses enfants sur l’autel du pognon international !
    https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/annexe_1_-_autorisation_parentale_vaccin_covid-19.pdf

    • ainsi s’il se passe quelque chose de grave pour l’enfant, l’état se dé&charge de sa responsabilité. Ou est le consentement libre et éclairé résultant d’une information sur les vaccins et l’AMM conditionnelle?

      • Nous sommes dans un schéma d’injections forcées de produits chimiques toxiques au profit de trusts multinationaux voyous.
        L’Etat est complice et a donc organisé son irresponsabilité en même temps qu’il a vendu sa population.

        • Pour ça oui Antonin “Nous sommes dans un schéma d’injections forcées de produits chimiques toxiques ”
          Concernant les causes par contre ?? le Biiig Pharma et le fric ne me convainc pas totalement…

          • Le contrôle technique @mascarenc
            Vous y pensez.?
            Il n’y a pas que l’ingénierie génétique
            Tous les outils de contrôle technologique de la population générale existent (et pas seulement en Chine je précise)
            Et aussi l’ingénierie sociale de la “communication” gouvernementale perfectionnée depuis 30 ans
            Et maintenant arrive ce virus providentiel qui est L’OCCASION REVEE de mettre en œuvre tout ça ensemble. Reconnaissez que la tentation était trop forte pour que nos branchés lui résistent …!
            Quant aux inévitables dégâts collatéraux… bof, on ne fait pas d’omelette sans casser d’oeufs. Le peuple dans son ensemble ne doute pas des bonnes intentions de ses dirigeants élus.

      • Très bien cette intervention d’avocats, mais là en l”espèce il faudrait élargir de le champ de son interpellation, donc pas seulement du port du masque, mais aussi et surtout la vaccination obligatoire qui va venir…!!!

  28. Je vous ai fait une courbe, comparatif Tchéquie/France, la plus significative (cas/million d’habitants. 4 fois plus de cas qu’en France début mars. 4 semaines après l’autorisation de l’ivermectine, la Tchéquie divise par 4 et rejoint la France, et 3 semaines de plus, fait encore 2 fois moins que nous. Total, 8 fois moins en 1 mois et demi.

    • Bien…!!! j’avais remarqué sur google/ johnshopkins…mais là c’est plus explicite ! les images parlent …

      sinon y a aussi la slovaquie, qui me semble comparable? mais je ne sais si , ni comment ils traitent là bas ???

    • SUPER
      Grâce au fils sceptique de Madame?, nous bénéficions
      d’une illustration imparable de l’efficacité de l’ivermectine lorsqu’elle est autorisée (recommandée?) par les autorités d’un pays européen (beaucoup plus chic que le Zimbabwe !)
      A diffuser largement

  29. Massacre des gilets jaunes
    ARC DE TRIOMPHE
    NOTRE DAME DE PARIS
    Attendre chez soi, sans soins, la venue du Samu
    Confinement général et ruine des commerces privés
    Millions de “volontaires” expérimentent des vaccins
    incertains
    PASSE SANITAIRE OBLIGATOIRE EN GESTATION
    100.000 morts “décomptés”
    Le Président conforte SES MANDANTS dans leur choix
    Rebelote en 2022, On Garde Une Equipe qui Gagne!

      • Panel et circenses, UBU a forcément la cote car son spectacle 🎦 est première classe. Ne pas négliger non plus cet élément subliminal.

        • *PANEM ET CIRCENSES
          Dans la rubrique Circenses : le JT, les media mainstream en boucle, les interventions attendues de tel ou tel, les décès et maladies d’un tas de personnalités, les stades… Tout ça pimente l’existence…

          • D’ailleurs à titre d’exemple historique, même Néron a eu la cote au début, pendant dix ans en fait (et il l’a encore aux yeux de nombreux historiens modernes-décomplexés). Jeune, séducteur, tempérament artiste, bains de foule, il aimait qu’on l’aime, grands plans architecturaux, il descendait dans l’arène pour être acclamé comme gladiateur et j’en passe. Belle communication, jeux magnifiques, police secrète efficace, indulgence générale pour ses frasques et excellents sondages.
            Le peuple romain l’a pris en haine seulement après le grand incendie de Rome, et il a fallu encore 4 ans pour que les militaires parviennent à le dégommer, ce qui montre bien qu’il continuait à bénéficier de nombreux appuis.
            C’est juste un cas historique et bien documenté de tyrannie politique sérieuse, il est bien entendu que toute ressemblance même partielle avec des faits actuels serait pure coïncidence.

    • d’autres journaux ont fait ce genre de sondages la dépêche du midi, la république des Pyrénées

      pour ce qui est de la dépêche le résultat est encore plus significatif avec un nombre de personnes y ayant répondu plus important et la République des pyrénées elle n’ayant pas donné le résultat… 🙂

    • Au mois de février, la société française de pédiatrie a pris une position claire sur la vaccination des enfants : “Le Covid chez l’enfant est le plus souvent asymptomatique, les enfants sont très peu contagieux et très peu de formes sévères ont été décrites, même pour ceux atteints de pathologies chroniques. Actuellement,il n’y a que très peu de données d’efficacité et de tolérance de ces vaccins disponibles chez l’enfant. A ce jour, cette vaccination n’apparaît pas comme nécessaire chez l’enfant en population générale.”
      Ce jour du mois de juin, le Pr Molimard ( chef de service de pharmacologie du CHU de Bordeaux) nous dit : ” on a eu des études claires, avec des résultats positifs et on a du recul aujourd’hui. Au Etats-unis, 7 millions d’enfants ont été vaccinés, on sait que le vaccin Pfizer est très bien toléré et efficace à 100%. Les données de pharmacovigilance montrent une réactogénicité supérieure qui est le fait d’un système immunitaire plus fort, avec des effets indésirables bénins. Les cas de myocardites et péricardites évoqués en Israël ont été depuis étudiés et n’ont pas de lien avec ce vaccin.”
      Je convierais volontiers le Pr Molimard à sortir des ses études pharmacologiques, à venir croiser le regard d’un enfant, y lire la promesse d’un long et on espère bel avenir et lui asséner ses certitudes les yeux dans les yeux avant de le vacciner l’esprit serein, sans l’ombre d’un doute grâce au “recul d’aujourd’hui”.

      • Le Pr Molinard s’est fait remonter les bretelles (et le chéquier) par Big Pharma. S’il en était d’ailleurs même besoin …

    • Excellent webinar with participation of Byram W. Bridle, Harvey A. Risch and other scientists & physicians

    • @EMMA : à propos d’un des participants dont l’interview avait suscité beaucoup d’intérêt : Byram W. Bridle. Le webinar que vous indiquez date seulement du 04 juin, mais peu de temps après, à la date du 12, Peter Mc Cullough disait que Byram W. Bridle avait reculé ( “back off”)

      • …parce que lui et son fils avaient été menacés directement. Yes.
        Donc je crois comprendre que suite à ces menaces il a retiré l’un de ses articles en pre-print (celui sur la protéine de pointe dont il était question la semaine dernière). Je ne lui jetterai pas la première pierre ni la deuxième. Le Dr McCullough a 100% raison de s’indigner de ces pressions mafieuses.

        • Il n’était pas du tout question bien entendu pour moi, illustre anonyme, de jeter la pierre à quelqu’un qui, s’étant engagé, aurait fait marche arrière ! Ma remarque visait juste à pointer une difficulté tout autant qu’à appeler à un complément d’info au sujet des déclarations de B. W. Bridle.
          Bien à vous.

    • Alors que Pfizer faisait valoir plusieurs études examinant la teratogénicité du vaccin sur les fœtus ( de rats) …une seule étude a été conduite et comment…

  30. Les “cloches” du covid, j’ai pensé que c’était un article sur Costaglia, Deray, Lacombe, Cohen (celui de France 5), le CNOM, le QdM, Molimard, etc… sans oublier tous les gardiens du temple de la science médicale qui tombent à bras raccourcis sur le grand méchant Raoult tout en délivrant un blanc-seing aux labos…

    • @LEZ — Quand on regarde les clichés qui accompagnent cet article, on remarque que la présence du virus dans les différents organes a été mise en évidence par des tests RT-PCR avec des Ct > 30, pour certains avec des Ct = 36 ou 38…
      Quelle est la fiabilité des résultats de ces tests dans ces conditions ? Ensuite, il ne s’agit que d’un seul cas, peut-on en généraliser les conclusions ? Cela semble un peu précipité, non ?

  31. https://www.lefigaro.fr/international/covid-19-l-angleterre-repousse-de-quatre-semaines-la-levee-des-dernieres-restrictions-20210614
    Covid-19: l’Angleterre repousse de quatre semaines la levée des dernières restrictions
    Le premier ministre britannique, Boris Johnson, a préféré repousser d’un mois la réouverture totale prévue le 21 juin en raison d’une poussée de cas liée au variant Delta, initialement apparu en Inde.
    …L’échéance est repoussée d’un mois, soit au 19 juillet.
    Le premier ministre a finalement écouté ses conseillers scientifiques, qui s’alarment de la rapidité de propagation de cette mutation « indienne », 60 % plus contagieuse que le variant anglais (ou Alpha). Alors que les chiffres de contamination étaient descendus très bas, ils sont remontés à plus de 7000 cas par jour. Dimanche, en marge du G7, le premier ministre a confié que la situation était « très préoccupante » et que les « niveaux d’hospitalisation augmentaient ». Il a toutefois reconnu ne pas savoir « dans quelle mesure cela allait se traduire par une surmortalité ». BoJo veut « sauver des milliers de vies » en permettant à plus de personnes d’être vaccinées avant de tout relâcher. Il s’est dit confiant sur le fait que ce report serait le dernier. …Plus de 41,5 millions de personnes – soit près de 79 % de la population adulte -, ont reçu une première dose de vaccin et 29,8 millions de personnes – soit 56,6 % des adultes – ont été doublement vaccinées. Le secrétaire d’État à la Santé, Edward Argar, a estimé que la situation serait plus rassurante quand 10 millions de personnes supplémentaires auront reçu deux doses de vaccin, avec une protection passant de 33 % à 81 %. …
    À LIRE AUSSI :Covid-19 : la progression de l’épidémie au Royaume-Uni signe-t-elle l’échec des vaccins ?

  32. Scoop – News – scoop – news – scoop
    « Pas de feu sans fumée »
    De nos vérificateurs LCI – BFM – Le Monde :
    Le vaccin Covid ne sera finalement pas rendu obligatoire.
    En lieu et place le gouvernement a obtenu à l’arraché du conseil scientifique son accord avec l’incinération préventive des non vaccinés.
    Plusieurs accommodements toutefois comme vient de le préciser Olivier Véran, dont on sait qu’il serait pressenti pour prendre la sous – direction des pompes funèbres Pfizer-Lacombe. Un parcours éclair pour un pantin hors norme qui en dit long sur ses redoutables capacités d’adaptation dans un monde en perpétuelle déliquescence. Des précisions donc : d’abord la mesure ne serait appliquée que sur ordre écrit du sous-préfet, pour lui le sous-diacre de la paroisse la plus proche. Une première garantie qui devrait dérider les plus réticents. Ensuite tout le processus serait susceptible de recours direct au conseil d‘Etat dans les 30 jours (et non dans les 15 jours, cette amélioration notable ayant été adoptée sur intervention directe de l’Elysée, selon nos sources /exclusivité BFM). En revanche le recours ne serait pas suspensif : comme l’explique Gilles Pialoux aujourd’hui retraité des services entretien du Nosocomial Hospital mais spécialement missionné sur le sujet « nous avons voulu éviter des effets d‘aubaine ». Que de bonnes nouvelles donc et on s’en doutait un peu depuis la dernière visite de Jean Castex aux abbatoirs réunis de l’Hotel Dieu et ses confidences à peine voilées sur sa volonté de ne rien lâcher. On attend maintenant les derniers arbitrages à l’issue de la désormais traditionnelle foire d’empoigne des entretiens de Bichat et la conférence très attendue du Pr Lacombe au titre évocateur « La mise à feu par les vaccins comme thérapie substitutive en phase 2 ».
    Tout un programme !

    • @Gibertie Patrice
      Merci.
      Et il est probable que, comme en GB ce soir, la même décision politique de continuer le blocage se propage en France.

  33. Traitement Covid19 – Pasteur-Lille
    L’autorisation d’essais de phase III, ENFIN approuvée !
    Pour la petite histoire :
    Dès le printemps 2020, l’Institut Pasteur de Lille (IPL), disposant de plus de 2000 échantillons de molécules médicamenteux, rechercha la ou les molécules pouvant traiter la Covid19.
    En mai 2020, Bingo ! Une molécule d’un traitement qui n’était plus utilisé depuis 2005, répond positivement. La molécule, le “Clofoctol” , le nom du médicament (en suppositoire… haaiii…), l'”Octofene”. Un antibiotique, cela ne vous dit rien ? Azithromycine, Clarithromycine, Doxycycline,…
    l’Octofene était prescrit pour traiter les rhinopharyngites (rhume). Mais cette pathologie guérissant en 1 semaine d’elle même, il devenait inutile de le prescrire.
    Le directeur scientifique, Benoît Deprez, charger de l’étude, heureux et confiant, suit, avec son équipe, les protocoles standards.
    – Phase I, pour vérifier l’efficacité du médicament.
    – A l’automne 2020, la phase II, appelé aussi “étude préclinique”, pour vérifier le niveau du bénéfice/risque.
    – Puis, demande à l’ANSM l’autorisation pour la phase III, tests sur des humains (volontaires et rémunéré, contrairement à nos merveilleux vaccins Covid), dernière ligne droite pour sauver des vies.
    En septembre, il était très confiant de pouvoir entamer la phase III avant la fin 2020.
    Finalement, en février 2021, il obtient une réponse qui est un refus, avec des motivations tordues, on leur demande de refaire de manière plus sérieuse la phase II. On est en hivers, où plein de gens meurent encore du virus… Cette molécule est connue et prescrite depuis près de 27 ans (1978-2005), on connaît bien ces potentiels effets secondaires puisqu’elle a eu une AMM (Autorisation de Mise sur le Marché). Il s’agit, comme pour l’Ivermectine, d’un médicament “repositionné”.
    Donc, premier atermoiement injustifié !
    Ils refont donc la phase II, en rajoutant les critères demandés par ces bureaucrates du médical.
    Au mois d’avril, après beaucoup de travail et de démarche (financement, autorisation, etc…) ils obtiennent, aux merveilles, le label de “priorité nationale”. Là, on pourrait croire que c’est bon, eh bien non !
    Nouvel atermoiement. L’autorisation pour la phase III devait être délivrée pour démarrer fin avril 2021. Et bien rien…
    On voit avec quel empressement les autorités médicales de notre cher pays sont pressées de fournir un traitement. A ma connaissance, ils n’ont pas eu de financement spécifique de l’état pour cette recherche. C’est l’homme d’affaires Bernard Arnault (de LVMH) qui leur a fait un don de 5 millions d’euros. Quant à la région Hauts-de-France, elle a versé 780 000€.
    Il recherchait 600 à 700 personnes infectées et non vaccinées. Maintenant, ils ont dû revoir à la baisse leurs objectifs. Peut-être, parce qu’il n’y a plus beaucoup de non vaccinés, et les non-vaccins ne veulent pas être cobayes.
    Enfin… voilà… l’autorisation est arrivée !
    L’essai de phase III se fera avec 346 patients. Efficacité 50%, donc, l’Ivermectine reste championne !
    Maintenant, j’attends de voir la suite. Les autorités médicales ont traîné des pieds, ni Macron ni Véran ne se sont précipités à l’institut pour accélérer le processus, cela en dit long.
    Pour la suite, 2 options :
    1 – Après sûrement d’autres retards, ils délivrent une RTU. Mais là, il faudra qu’il s’explique pour la RTU de l’Ivermectine qui ne vient pas.
    2 – Ils leur font le coup de “seulement 346 patients et une seule étude, non, pas de RTU”. Mais là aussi, il faudra qu’il s’explique de leurs mauvaises volontés.
    A moins qu’il ne trouve une pirouette pour se sortir de ces deux problématiques, je penche pour la 2.
    La suite nous le dira à la 4e vague de cet automne. Que de temps perdu ! et combien encore de morts ?

    • sur “2000 échantillons de molécules médicamenteux”
      c’est incompréhensible qu’il n’ y ait pas l’ ivermectine!
      et donc: pas testée?, écartée d’office?….le bizness a toujours raison!

      • Il existe plus de 5 000 médicaments sous près de 15 000 formes différentes. Mais en fait, pour certains experts, 151 suffiraient pour répondre à 95% des maladies.
        Sur les plus de 2 000 de l’Institut Pasteur-Lille, l’Ivermectine ne devait pas y figuré. Je pense que ce sont des gens sérieux, et s’il avait pu tester l’Ivermectine, ils l’auraient très sûrement sélectionné. Sauf si, ils n’ont pas testé la totalité, et ce sont arrêter sur la première molécule trouvée active contre le Covid, vu la nécessaire rapidité de trouver un traitement. ???
        Après, Pasteur comme l’IHU de Marseille, ce sont aussi des gens du système. Pour Raoult, l’Hydroxychloroquine, c’est son bébé. Pour Pasteur-Lille, maintenant, le Clofoctol c’est aussi pour eux leurs bébés. Tous deux ont entendu parler de l’Ivermectine et son efficacité supérieure à 75% sur la mortalité, et probablement lu aussi des études. A la décharge de Pasteur-Lille, ils ont commencé avec le Clofoctol, c’est beaucoup de travail et d’investissement depuis le printemps 2020, ils ne peuvent plus changer tant que la RTU ne sera pas obtenue.

    • Merci de ces nouvelles JCB33. Combien de temps pour un tel essai en phase III ?

      • Le délai dépendra des résultats, en priorité, puis de la bonne volonté des autorités médicales et politiques (et là, cela semble mal parti).
        Dans le plus positif, comme c’est une molécule déjà bien connue, si les essais démarrent concrètement fin juin, vu l’urgence, 3 mois devraient suffire pour avoir des résultats suffisamment probants. Regardez les vaccins ARNm, c’est du grand inconnu, et en quelques mois ils ont obtenu une AMM conditionnelle. Pour les autorités, quand on veut, on peut, la preuve !
        Mais je ne suis pas trop optimiste pour cette année, je pense que les autorités vont faire leur maximum pour faire traîner. Il est clair que les vaccins, oui, mais les traitements, ils n’en veulent pas. La grande question, c’est pourquoi ?
        Si j’étais un peu complotiste, je regarderais cette vidéo (en bas) en me demandant s’il n’y aurait pas une forme d’analogie ? Mais on peut tous imaginé, tant, tous, depuis le début, est un non-sens médical. Faudrait un très long poste pour les lister en détail… masques et gestes barrières, Lazaret (isolation stricte des malades), fermeture des frontières, traitement (même le moins bon est toujours mieux que rien), recherche du meilleur traitement, etc… Le vaccin n’étant qu’en prophylaxie.
        https://www.youtube.com/watch?v=htWI7Sg699I

  34. Fantastique conversation de 3 heures de haute qualité (en anglais) sur le Covid19 et l’immunité collective, les vaccins et les traitements précoces: https://www.youtube.com/watch?v=-_NNTVJzqtY&feature=youtu.be. Avec l’éminent Dr Robert Malone, inventeur du vaccin ARNm et expert en développement vaccinal; le biologiste évolutionniste Bret Weinstein et l’entrepreneur Steve Kirsch qui a fondé le “COVID-19 Early Treatment Fund (CETF)” et alerte maintenant sur le danger des vaccins Covid19 ( https://trialsitenews.com/should-you-get-vaccinated/_ ).

  35. Euro. Foot:
    Slovaquie 2 – Pologne 1
    Tchéquie 2 – Écosse 0

    Qui va encore prétendre que l’ivermectine n’est pas un produit miracle ??? 😂😂😂

  36. Propos d’une patiente vue cette AM : “Je me suis fait vacciner parce que mon gynéco. m’a dit qu’il refuserait bientôt de recevoir les patientes non vaccinées” !!! Il ne prescrit pas d’ivermectine, donc aucun risque d’être poursuivi, lui, par l’ordre des médecins… Bon, je pense que je ne vais pas tarder à péter un plomb…

    • A ce jour je dirais que ce refus du gynéco de recevoir une patiente non vaccinée est probablement illégal.
      Mais le jour où la vaccination serait devenue obligatoire, le médecin qui refuserait de soigner un non-vacciné ne ferait qu’appliquer une loi … qui autoriserait donc indirectement le refus de soin !
      Entre les interdictions de soigner et les autorisations de ne pas soigner : ou quand des médecins appliquent à la lettre des lois scélérates ….
      Je répète que sauf électrochoc (mais lequel) tout ça va mal finir …

      • même si la vaccination est obligatoire, refuser de soigner une personne non vaccinée relève du pénal, et s’il arrive quelque chose de grave au patient une plainte peut-être déposée.
        Je pense qu’il faut faire de la publicité et dénoncer au conseil de l’ordre de tels propos.

        • Justement, quand la vaccination sera obligatoire, le refus de soigner sera légitimé …
          Quant au CNOM, je me demande si vous n’avez pas raté les épisodes 4 à 8 de la saison 2.

    • Moi je conseillerai à la patiente de se plaindre de fortes douleurs gynéco depuis le vaccin !
      Et lui imposer une résolution rapide du problème et un signalement en pharmacovigilance !

  37. @DR FJ
    Cher Docteur FJ,
    Je ne généralise pas, ce qui n’aurait aucun sens, évidemment.
    Et je doute pas que vous fassiez partie de la toute petite minorité de médecins que nous apprécions et avec lesquels nous pouvons gérer intelligemment notre santé (au lieu que de devoir subir l’application aveugle et benête, par un robot à la limite de la suffisance, de protocoles qu’il serait bien incapable de justifier et dont il refuse donc de parler).
    Cela dit, désolé mais la vraie vie ne se limite pas à votre apparemment saine vision et mes propos n’ont rien de limite.
    Le parcours de non-soin a été organisé il y a plus de dix ans pour casser le triptyque patient -médecin – spécialiste, ce qui a permis de faire de l’hopital non plus un lieu de santé publique mais une usine à spécialistes dans laquelle le patient et son portefeuille sont fléchés et maitrisés.
    Quelle que soit l’intervention (y compris une simple cataracte) le médecin refuse d’opérer si ne lui est pas signée aveuglément ce qui est non pas un consentement mais une décharge de responsabilité. Ce document (dont le médecin qui n’a jamais le temps de rien refuse également de parler) est soigneusement préparé non par le médecin lui-même mais par la direction de l’hopital, l’assurance et les juristes de service. Le seul but : prouver en cas de litige que le patient savait d’avance tout ce qui pouvait lui arriver et l’a donc accepté.
    Et les sources au moins théoriques de litige sont considérables à commencer par les infections nosocomiales à répétition, issues notamment pour une large part de la négligence du personnel hospitalier qui se lave les mains quand il y pense et impose au patient des normes de désinfection dont ferait bien de s’inspirer l’hôpital lui-même. A la vérité la totalité des services sont sous tension, sous la pression financière de directions qui n’ont rien de médical : rogner sur tout pour encaisser de la tune conduit à multiplier les négligences et les sources d’erreurs. Ces beaux messieurs qui prennent de grands airs le savent et sont parfaitement conscients que la gestion financière de l’hopital met la santé des patients en permanence sur le fil. Il faut donc des décharges en béton pour envoyer paitre les réclamations. Remettez des médecins (des vrais) à la direction des manoeuvres et vous inverserez la vapeur car cette gestion à la hussarde de la santé publique ne leur plait pas du tout. Mais évidemment on ne pourra plus engraisser Blackrock et Pfizer. Et il faudra autre chose au ministère de la santé que des suppôts de Big Pharma.
    Je ne veux pas vous blesser mais il y a des évidences criantes contre lesquelles (tous) les médecins devraient être les premiers à se révolter.

  38. @ MASQUARENC
    Ce qui est incontournable c’est la complémentarité ( ou la coexistence, comme vous voulez) d’une façon générale du couple traitement /vaccin ; pas la vaccination systématique ( en l’état actuel des choses) des patients “à risque”, qui de plus, comme tous ceux qui sollicitent ou sont sollicités pour un geste vaccinal, doivent pouvoir choisir après information complète sur la nature expérimentale de ce qu’on leur propose, et donc, ce qui en découle….
    Je n’avais pas été assez précis, et vous aviez, je pense, mal compris.

    • Pour le Pr Perronne notamment, le vaccin n’est jamais une bonne solution puisque des traitements existent et soignent à quasi 100% les malades Covid à risques.
      Le Pr Montagnier refuse également “en conscience” la vaccination qui est à l’origine de nouveaux variants du virus.
      Dr FJ, avez-vous encouragé la vaccination génique dans votre famille, vos ascendants par ex ?

  39. @MASQUARENC:
    Vous devriez bien me relire avant de faire des extrapolations hasardeuses quant à mon évaluation sur l’intérêt des vaccins disponibles à ce jour.
    J’ai toujours considéré que mon métier comportait une part essentielle d’informations objectives ( tant que faire se peut..) et de conseils, adaptés à mon patient; qui reste in fine le seul à pouvoir prendre la décision finale.
    Votre position pour ce qui VOUS concerne, et est tout à fait respectable et éclairée.
    Pour ce qui ME concerne, je ne suis pas vacciné; nous verrons lorsque le Sanofi et le Valneva sortirons.
    J’insiste sur le fait que la liberté décisionnelle de chacun est non négociable et non discutable, à condition d’avoir été bien et honnêtement informé; et là nous sommes à des années lumière du compte…….!!!!
    @ANTONIN47
    Si la “pantalonnade” que vous évoquez est issue d’une expérience personnelle, c’est malheureux et condamnable; en tous cas le propos et la suite de votre phrase sont limites…
    Vous aurez la décence et la courtoisie de ne pas en tirer de généralités; mais si vous avez suffisamment de données probantes, qui soient autre chose que des “histoires de chasse” je suis preneur !
    Sur ce, bonne soirée à tous les deux

    • @DrFJ..
      mon commentaire fait référence à ce propos que vous faites en réponse à DRMJ:
      “Si il me semble incontournable, comme vous le faites justement remarquer, que vaccination et traitement sont complémentaires, que les patients présentant des facteurs de risques sont en tête de liste pour se voir proposer un geste vaccinal…”
      et à moins qu’il s’agisse d’une mécompréhension ou appréciation erronée de ma part , je ne supporte pas qu’on loue ou se focalise sur une incontournable vaccination des personnes dites à risques ..beaucoup trop, on on fait, et en feront les frais…
      pour le reste de vos propos aucun problème !!!

  40. Le problème est que la plus par des gens en France n’écoutent que les informations ,car ils son t mentalement incapables de se faire une opinion propre.
    Pourtant ces courbes sont suffisamment explicites .Dommage pour ceux qui périront après être vaccinés.

  41. Pour DRMJ merci et respect pour votre prise de position :hélas bien peu de nos confrères se sont posés ces questions essentielles d’éthique et de responsabilité.

    • ou ptêtre…plus généralement …
      «Le problème n’est pas que vous n’ayez pas été éduqué.
      Le problème est que vous avez été éduqué juste assez pour croire ce qu’on vous a enseigné, mais pas assez pour remettre en cause tout ce qu’on vous a dit.»
      Richard Feynman

      • René Descartes disait vouloir faire “Tabula Rasa”, ce par quoi on en a déduit qu’il n’y avait pas ni a priori, ni préjugé.
        Sauf qu’il reste …. la tabula !
        Et actuellement la tabula, c’est Big Pharma qui l’a fait …

  42. Je comprends fort bien le discours de tous ceux qui (médecins ou non) prônent avec ouverture d’esprit la coexistence de principe en soi parfaitement sensée entre vaccins et traitements.
    Cela dit, ce qui est pour nous de la sagesse devient pour l’adversaire corrompu et menteur une faiblesse qu’il exploite sans vergogne : en gros plus les professionnels responsables admettent le “vaccin” et plus les voyous d’en face nient les traitements !
    Compte tenu que ces “thérapies” frauduleuses sont en train de démontrer de surcroit non seulement qu’elles ne présentent absolument aucune des qualités promises, mais pire que leur inoculation se traduit par un empoisonnement à la spike, qu’attendons-nous pour tirer dessus à boulets rouges ?

    • Parce que les vaccins ARNm ne sont peut être pas conçu pour combattre le covid mais contre l’autre virus, l’adénovirus T7 qui n’est pas censé exister et qui est beaucoup plus létal que sars-cov2.
      D’ailleurs la létalité de 5% annoncée au départ est celle de ce virus et pas du covid. D’ailleurs quand des vaccinés contractent la maladie, on n’a bien compris que l’on vaccine contre autre chose.
      Il y avait 2 épidémie en circulation en 2020. Il faudrait faire le tri des données pour savoir laquelle a frappé et ou. Je suis sûr que dans le grand est il n’y avait que le covid. Par contre en Île de France l’autre virus circulait.

        • Celui qui est sorti du labo de Wuhan en juin 2019 et qui a été ramené par les athlètes des jeux militaires.
          Parce que le covid entre 2017 et décembre 2019 il n’inquiétait pas trop les Chinois. Par contre le T7 a bien causé un affolement en juin. Et ensuite avec l’arrivée du covid ils ont eu deux virus à gérer ce qui a été plus difficile. Mais on s’est servi du covid pour couvrir l’autre.
          Je ne fais qu’extrapoler à partir de données publiques.

    • Tout à fait d’accord. Les constatations s’accumulent. Danger pour les vaccinés et pour les proches par postillons de la spike…

    • Répondre à ANTONIN47

      Il y a de quoi être plus que perplexe en effet, c’est un euphémisme.

      Si j’ai bien compris ce que vous avez voulu dire, quand les dés sont pipés ou quand deux parties ont accepté une règle, et que l’une des deux ne la respecte pas ou la modifie unilatéralement, l’autre partie n’est plus liée par cette règle ou elle est libérée de toute obligation ou contrainte, elle peut donc agir à sa convenance ou faire valoir ses propres intérêts sans avoir rien à se reprocher ou avoir de compte à rendre à quiconque.

      On pourrait tout aussi bien dire que, lorsqu’une règle ne respecte pas le principe de loyauté et donc comporte un vice, la retenir ou l’imposer relève de l’autoritarisme, d’un abus de pouvoir, et personne n’est tenue de la respecter.

      On discute des molécules ou des protocoles qui existent pour traiter la Covid-19 et des vaccins comme s’ils figuraient sur un pied d’égalité, or cela n’a jamais été le cas. Les uns sont censurés ou quasiment interdits et diabolisés, les autres promus et idéalisés. De plus, c’est faire preuve de complaisance que d’admettre qu’ils seraient complémentaires, car dans la mesure ou des traitements efficaces et sans danger existent, la vaccination qui présente toujours un risque ne se justifie nullement. Quand vous tombez malade et que votre médecin vous dit que vous avez le choix entre suivre un traitement éprouvé ou passer sur le billard, hésitez-vous une seconde ?

      Le plus dingue dans cette histoire, c’est qu’on en oublie que ceux qui sont à l’origine de ces vaccins, sont des organisations mafieuses et criminelles, condamnées une multitude de fois par les tribunaux, et qui trimballent déjà derrière elles des centaines de milliers ou des millions de morts ou d’handicapés à vie. A force de vouloir tout justifier, on finit par justifier n’importe quoi ou l’injustifiable. Comment des gens éduqués ou instruits, intellectuellement développés, peuvent-ils en arriver à cette aberration ? On connaît la réponse, mais ce serait trop long à expliquer ici. Le monde d’avant, d’aujourd’hui ou d’après, c’est bien le même, il n’y a pas de doute à avoir.

  43. blackburn.senate .senate  gov
    Mike Braun ; Roger Marshall ; Ron Johnson ; Roger Wicker)
    écouté cette conférence de presse 
    ou sur  la chaine youtube 
    senator marsha blackburn 
    prendre la vidéo qui dure 15 .41 minutes 
    des questions commence a se poser aux usa ;sur france soir la vidéo est traduite par jeanne
    sur youtube il faut mettre les sous titres

  44. @ DRMJ
    Si il me semble incontournable, comme vous le faites justement remarquer, que vaccination et traitement sont complémentaires, que les patients présentant des facteurs de risques sont en tête de liste pour se voir proposer un geste vaccinal, la mise en oeuvre de cette campagne de vaccination expérimentale s’est affranchie, pour le moins, d’une partie de la législation sur la recherche biomédicale.
    Mon épouse a été récemment sollicitée par son employeur pour participer, en tant que médecin vaccinateur, à une campagne vaccinale dans son entreprise.
    La situation en terme de responsabilité étant pour nous assez claire, je vous livre le courrier que nous avons rédigé à destination de son employeur:
    ” Les cinq vaccins COVID actuellement disponibles bénéficie d’une AMM conditionnelle de L’EMA délivrée pour un an, et sont encore actuellement officiellement en cours d’essai clinique de phase III.
    Ces études de phase III se termineront, pour le premier d’entre eux à en sortir, au dernier trimestre 2022.
    Cette situation soumet mécaniquement leur utilisation à la législation encadrant strictement la recherche biomédicale, à ce jour non suspendue ou abrogée par la représentation nationale.
    Cette législation contraignante stipule, entre autres choses, l’obligation de recueillir le consentement éclairé de la personne qui accepte de participer à l’étude, au travers d’un document d’information exhaustif, visé et validé préalablement par le CPP, et signé en deux exemplaires par la personne sollicitée et le médecin expérimentateur.
    Si le ministère a bien précisé dans une circulaire que, dans l’hypothèse d’une plainte instruite par les autorités judiciaires, tout accident vaccinal serait clairement pris en charge par l’ONIAM pour son volet civil, les conditions d’une éventuelle mise en cause du médecin sur le volet pénal sont beaucoup plus floues, et la notion de faute détachable de la mission de service public laissée à l’appréciation du juge souverain, qui, « généralement » ( sic) retient le défaut d’information dans les conditions réglementaires comme un élément suffisant pour caractériser la faute détachable de la mission de service public.
    Les conditions éthiques et juridiques ne sont donc pas réunies pour que je vous donne mon accord de participation à la campagne vaccinale pour laquelle vous sollicitez.”
    A ce jour, 30 millions de Français ont “accepté” d’être vaccinés: je serais intéressé de savoir combien ont bénéficié d’une information exhaustive, et combien sont ressortis du centre de vaccination ou du cabinet de leur médecin avec un document signé par les deux parties attestant de leur consentement éclairé…..

    • Je n ai ni le niveau ni le vocabulaire pour argumenter avec vous, je voulais vous féliciter pour votre moralité votre bon sens et votre lucidité. Ce qui est le plus déplorable dans cette crise c est que l on s est aperçu du faible nombre des bien pensants et l écrasante majorité des idiots!!

      • Bravo, comme quoi les beaux parleurs n’ont pas toujours une intelligence du même niveau

        • Pardon, pas compris pourquoi RT, je suis ROLLAND, rien à cacher, on a assez des mensonges chez ces voyous

    • Merci Dr FJ, à vous et à votre épouse.

      J’ai les larmes aux yeux à la lecture de ce courrier, simple et limpide.

    • Cher Docteur FJ, le patient à facteur de risque que vous pensez nécessaire, utile, souhaitable, de vacciner ( pour son bien sans nul doute) vous remercie de votre sollicitude , mais ne le fera pas…il ne souhaite pas en effet finir comme Yves Renier p.exemple..
      Par ailleurs ce même patient attend que soit utilisé les traitements éprouvés permettant d’éviter de recourir à des vaccins expérimentaux… ou à défaut la mise en oeuvre et l’utilisation de nouveaux vaccins à la conception plus “traditionnelle” en cours de d’études…

      • je suis sans risque, et (“vacciné” ) contre ces faux vaccins, ce sont pour l’instant des produits en cours d’essais de laboratoire . Par contre, si vous êtes à risque,je ne me permettrais pas vous conseiller ou pas la vaccination, mais puisque c’est possible, trouvez vous de quoi vous soigner, soit directement, soit par l’intermédiaire de votre médecin, en lui demandant s’il acceptera en cas de besoin… c’est possible d’en commander en Suisse , en livraison express,… et par précaution pour environ 10 € on peut en commander sur allié express 100 comprimés à 0.5mg ,(recus dans les délais… pas toujours garanti que ça passe à la douanne, mais à ce prix… ou en Inde, livrable en 3 semaines c’est l’été, le soleil ne coute rien pour la vitamine D, mais c’est à surveiller, plus le Zinc… pas mal de protocoles existent qui utilisent ces molécules qu’on peut avoir en France, toujours mieux que rien, et pas de doliprane, autant que possible qui, hormis de baisser la fièvre va plutôt favoriser le covid et ses conséquences chez les personnes à risque

    • Aucun des malheureux “vaccinés” n’a bénéficié de la moindre information sérieuse, ni n’a donné le moindre consentement éclairé.
      La raison en est simple : depuis des lustres le “consentement” à l’acte médical est une pantalonnade destinée à servir de décharge au praticien qui ne cherche qu’à évacuer sa responsabilité et à réduire ses primes d’assurances !
      Le énième bidonnage mis en place par le pouvoir sanitaire est l’alibi indécent qui permet à l’Etat de tirer sur son propre peuple pour continuer à enrichir une association internationale de malfaiteurs.
      Tout cela va très mal finir

      • Le consentement est loin d’être une pantalonnade au niveau de la jurisprudence du droit Français. Par contre la question vient surtout en cas de problèmes avec une partie des questions qui se gèrent avant procès par des conciliations.

        • Vous avez raison :
          La prochaine fois qu’un IPHP menace de me laisser crever si je ne signe pas sans lire ni comprendre les huit pages de salades juridico-médicales concoctées par sa compagnie d’assurance pour couvrir ses continuelles approximations …. j’appelle à la barre du secrétariat médical Monsieur le premier président le Cour de cassation.
          Soyons sérieux s’il vous plait
          IPHP : imposteur public des hopitaux de Paris

          • Le problème ici est de comprendre que c’est au médecin de prouver le consentement éclairé du patient (renversement de la charge de la preuve) et que du point de vue de la jurisprudence, la signature d’un document ne justifie pas sa compréhension.
            La jurisprudence est remplie de patients qui ont simplement prouvé qu’ils ne comprenaient pas le contenu du document qu’ils signaient, surtout sur les notions de risques faibles et pour lesquels le consentement malgré une signature s’est trouvé annulé.

          • @Barbepat
            Cher ami, sur papier je n’en disconviens pas mais comme beaucoup de distingués juristes vous faites du droit pour rien.
            Or les faits (qui précèdent le droit) établissent que le prétendu consentement éclairé est une décharge obscure : le patient signe sous la contrainte un document illisible qu’il ne lit pas et auquel il ne comprend rien.
            Après ça faisons du droit !

        • Si dans ce cas précis, les vaccins contre le couillonavirus, le consentement est une arnaque doublée d’une mauvaise blague carambar.

          Pour une raison évidente : on ne peut pas savoir. Nous n’avons aucun recul sur ces nouvelles technologies.

          Donc que voulez-vous donner comme “consentement” ? Et qui est plus “éclairé” ?

          Dialogue entre super doc, et patient crétin :

          “Alors, je vous propose le vaccin qui a une balance risques/bénéfices = je ne sais pas factorisé par je ne sais pas. Vous êtes ok ? Signé ici SVP”.

          C’est bien une pantalonnade.

          Et c’est également un “red herring”, en clair une diversion qui augmente encore la confusion chez les gens.

          • Non, ça donne :

            – Nous ne savons rien sur ces faccins, ni sur leur efficacité sur les formes graves, ni sur leur efficacité pour limiter la propagation du virus, ni sur leurs effets indésirables à moyen et long terme. En revanche, pour ce qui est des effets à court terme, le nombre d’effets secondaires indésirables est 50 fois plus élevé que le faccin contre la grippe. Désirez-vous vous faire facciner ?

            – Heu… A quoi servent-ils, alors ?

            – Je ne sais pas et la science actuelle ne sait pas non plus. Il faut attendre des analyses supplémentaires et voir comment la situation évolue chez les vaccinés et l’impact sur l’épidémie.

            – Oui, je vais me faire facciner, j’ai besoin d’un pass faccinal pour éviter les tests PCR pour les facances.

            – Le pass sanitaire ne vous évitera ni les tests PCR ni la quarantaine si vous êtes cas contact.

            – C’est décidé : faccinez-moi.

            (Même si réécrit, vu personnellement des faccinations chez des pas mal de gens parfaitement au courant.)

          • @charly
            Vous résumez la situation avec brio.
            Moi aussi j’ai observé cela hélas autour de moi.
            Bien des gens sensés sont horriblement influençables par les personnes en position d’autorité.
            Ils n’y croient pas vraiment, ils n’ont aucun bénéfice santé à en attendre, et ils prennent un risque très réel sur la foi de la campagne de com gouvernementale.

  45. @DRMJ
    il serait bon de rappeler les conclusions de C.Cotton sur l’ analyse des essais cliniques:
    Moderna non concluant sur les cas sévères, et les plus de 70 ans
    Pfizer non concluant sur les cas sévères et les plus de 75 ans
    AZ non concluant sur les cas sévères, non testé sur les plus de 65 ans
    J&J incertitude sur les cas sévères et les +75ans
    https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/debriefing-de-christine-cotton-expertise-des-resultats-des-essais-des-4

    • oui forcément aucuns de ces “vaccins” n’ont testés leurs thérapies sur les plus de 55 pour certains, ou 65 ans pour d’autres…mais ça fait rien certain nous vantent qd même leurs mérites !!!

      • Exact, on continue à nous vanter leurs mérites SPÉCIFIQUEMENT pour les personnes âgées …!

    • conclusion, au mieux, a quoi cela sert-il (on sait pourquoi) de se faire vacciner au delà de 70 ou 75 ans, si cela ne protège pas des cas sévères ! et puisque par principe les cas peu sévère guérissent… , à rien… c’est ce qui arrive dans les hépads ou on continue d’avoir des morts parmi les vaccinés agés

  46. Malheureusement, l’obtention d’une RTU pour l’ivermectine qui appartient au domaine publique est d’emblée exclue par l’AMM conditionnelle données pour les vaccins, si j’ai bien compris.
    Il me semble avoir entendu que, après avoir bien observé les dégâts causés par le remdésivir ( très intéressants ! mais ils devaient déjà être connus ), on avait envoyé notre stock en Inde, à titre compassionnel sans doute !
    Perquisition à l’IHU : autre moyen de décrédibiliser , discréditer un peu plus, faire taire, écarter, mettre à genoux . Décidément, ….drôle de monde dans lequel on vit .
    En résumé, peu importe la vie des “petites gens” pourvu que ça rapporte ! Mais nous, ça nous a mis et continue de nous mettre sur la paille ! …..???
    Ceci dit , les écrits resteront !
    Merci Docteur Maudrux

    • oui, envoyé en Inde, (heureusement la France n’était pas le plus gros acheteur, je crois par rapport à sa population… mais rassurez vous, on leur a fait un gros prix, on est moins pourris que Giléad.

  47. Témoignage vaccin ARN m ce matin
    Il s’agit de la 2ème personne améliorée d’un Covid long par une seule dose de Pfizer…épisodes de fatigue…anosmie mal résorbée depuis 6 mois..elle apportait un taux d’anticorps bien positif…n’ a pas eu de 2ème dose

    • La fille de cette dame a eu un Covid assez cogné à la même époque (mars avril 2020)
      Celle-ci a présenté un fort taux d’ anticorps…et n’a pas été vaccinée

    • Le commentaire est trop négatif. Toujours pas de preuve scientifique des effets de l’Ivermectine. Énorme contre vérité. Qui paye les influenceurs pour alimenter des affirmations de cette nature ?
      Une saisie d’une contrefaçon (si c’est le cas) n’est pas forcément une indication de la mauvaise qualité de la vraie molécule. Encore des accusations de chiens enragés.

  48. bravo et merci;
    à quand un interview du Prix Nobel japonais ?

    AVEC VOUS DANS VOTRE COMBAT PERSO!!

    • Et si vous nous disiez selon vous en quoi l’actuelle vaccination anticovid “serait une bonne chose” …

      • @ANTONIN 47
        Ne perdez pas votre temps avec ces sornettes. Les NoFakeMed ont reproché à Raoult de soigner des gens qui n’étaient pas malades. Aujourd’hui, ils se pâment parce qu’on vaccine des gens qui ne risquent presque rien. (Population générale sans comorbidité.) Et ils trouvent normal qu’il y ait des morts du vaccin…
        A propos, en 2020, la létalité du Covid était de 2% environ, et sa létalité de 0,09 %. En 2021 ? Allez savoir, puisqu’on aditionne les décès des deux années. (Le calcul est faisable, certes, mais il faut consentir un effort.) J’aimerais voir la tête des gens si on faisait pareil pour les morts du cancer et des maladies cardio-vasculaires depuis cinquante ans.

    • Vous devriez vous poser la question sur l’interdiction actuelle des autres vaccins russes et chinois,chez nous.
      Je ne participerais pas à cette expérience sur les vaccins Arn messager.
      Une vaccination expérimentale quasi forcée alors qu’il y a depuis février 2020 au moins un traitement précoce qui évite les formes graves, est inacceptable.
      Sur le fond deux stratégies sont complémentaires en cas d’épidémie, à condition qu’on soit clairement informés.
      Ce n’est pas le cas.

    • Répondre à drmj

      Rappel d’un commentaire d’un autre lecteur plus haut.

      il serait bon de rappeler les conclusions de C.Cotton sur l’ analyse des essais cliniques:
      Moderna non concluant sur les cas sévères, et les plus de 70 ans
      Pfizer non concluant sur les cas sévères et les plus de 75 ans
      AZ non concluant sur les cas sévères, non testé sur les plus de 65 ans
      J&J incertitude sur les cas sévères et les +75ans
      https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/debriefing-de-christine-cotton-expertise-des-resultats-des-essais-des-4

  49. De Maudrux, vous êtes génial!
    Le problème, c’est qu’au ministère de la santé, personne ne réfléchit. Et il est probable qu’il n’y a pas une seule personne capable d’analyser les chiffres avec pertinence.

  50. Belle démonstration !
    Merci.

    Depuis le début de l’épidémie, j’ai compris qu’il y avait anguille sous roche.
    J’ai eu la curiosité de lire les décrets des 23, 25, 29 mars 2020.
    Interdire tout traitement aux malades de la covid (le paracétamol n’est pas un traitement), et autoriser le Rivotril dans les Ehpads… Je vous laisse deviner mes pensées.
    L’Ivermectine est un formidable pied de nez que le destin joue à Big Pharma et aux gouvernements occidentaux.

      • Durant cet entretien, il raconte d’abord ses doutes quant à la situation politique de son pays depuis Brexit, puis ses interrogations sur le confinement et enfin sur la vaccination dont il a subi des effets secondaires conséquents.
        Atteint d’une maladie neurologique, la vaccination a accentué celle-ci et l’avait rendu quasi incapable de jouer.
        Il raconte aussi son vécu et le sentiment d’isolement qu’il a ressenti au sein de sa famille (plutôt pro-confinement et vaccination) et son effarement devant le nombre d’artistes promouvant la campagne sanitaire.
        En bref, une voix de plus que beaucoup ne veulent pas entendre. Il a le courage de parler.

    • Merci encore ZAZA pour cet interview d’Eric Clapton !
      J’avais eu connaissance moins des sérieux effets secondaires qu’il avait du subir que du morceau de musique très punchy que cela lui avait inspiré STAND AND DELIVER ( paroles de Van Morrison).

      La valeur de ce témoignage, vient de la tonalité tranquille des propos, de la gravité des effets subis, de leur double occurrence ( bien qu’il ait déjà durement souffert suite à la première injection, il a quand même cru logique de devoir subir la deuxième : effet pire, douleur +++) et de la grande modestie, humilité du bonhomme. Profondément humain ; à faire circuler de toute urgence : pourrait émouvoir la Castafiore ?

      Parle de la Great Barrington Declaration, de Robin Monotti channel
      https://t.me/s/robinmg?before=4731

      Stand and deliver ( à mettre à fond la caisse à 20h00 sur les balcons ?) : https://www.youtube.com/watch?v=DirL4RI1448
      Nota : l’interview de Clapton est produit par Oracle films : “Welcome to Oracle Films, we are professional filmmakers that have joined the fight for open debate and freedom of information in the face of global government encroachment and big-tech censorship.”

  51. France-info:
    “Selon les informations de France Bleu Provence, une perquisition a lieu depuis ce matin à l’Institut hospitalo-universitaire (IHU) Méditerranée de Marseille dirigé par le professeur Didier Raoult. Nos confrères ne connaissent pas encore l’objet de cette perquisition”
    ??

    • https://www.youtube.com/watch?v=UuERPvBFfco&t=2s

      https://thenationalpulse.com/breaking/wuhan-lab-partner-scheming-on-pandemic-profits/

      “………………..

      During his 2018 speech “Imagining the Next Flu Pandemic – and Preventing it!” he presents a slide titled “Global Catastrophe: Opportunities Exist.” The slide outlines what type of stocks and industries surged during the Ebola outbreak, which he uses to extrapolate financial advice on how to “make money in the next pandemic.”

      “I wanted to give you good news. There are winners out there, right? So if you ever want to be prepared and make money in the next pandemic, if that’s what you want to do, buy stock in Hazmat suit makers and protective clothing or companies that make antiviral drugs for that particular pandemic,” he notes.

      Baric adds that the aforementioned sectors and stocks would “probably do pretty well” before highlighting that “there are actually mutual funds for pandemic preparedness.”

      ………….”

  52. On annonce à grands frais médiatiques une perquisition à IHU de Marseille…pour suspicion de prise illégale d’intérêts. Pourtant je n’ai pas vu des Rolex à leurs poignets. A suivre. Je serai de ceux qui vont les soutenir.

      • Quand Didier M et Gerard R vont réaliser qu’on leur avait ouvert des comptes dans le Delaware et aux Iles Caïman…

      • Evitez peut être de vous précipiter sur des conclusions hâtives. Moi je lis que cette perquisition est faite dans le cadre d’une enquête démarrée en 2019 et concernant surtout l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD)
        Donc attendre et voir

      • Toujours pour plomber ‘IHU; décidément ils en veulent à D R d’avoir osé le traitement précoce. Donc vaut mieux être corrompu et lâche, que d’être honnête.

        • Il ne vaut pas mieux !!!!
          Evidemment pour les chefs de la mafia, c’est totalement contrariant que certains osent leur résister.

        • Apparemment, c’est une histoire antérieur au Covid (2019) et qui ne concerne pas Raoult. Après tout, deux ministres ont également été perquisitionnés, et ça s’est arrêté là. Bien sûr, le choix du moment est… suspect, mais ça, on a l’habitude.

    • «Les dés sont sur le tapis… Il fait chaud à Suez… La flèche ne percera pas… Ne faites pas de plaisanteries… Le sapin reste toujours vert… Le coq dresse sa crête.»

    • Comment ça s’était terminé la précédente tentative/ sur-facturations présumées des soins ?

      • A quand une perquisition généralisée et simultanée, chez Big Pharma … mais attention aux conflits d’intérêt parmi les inquisiteurs !

  53. @ROCHERPR > Formes graves ? Voici ce qu’en dit le VIDAL :
    « Une efficacité contre les formes sévères seulement suggérée !
    L’évaluation de l’efficacité du vaccin BNT162b contre les formes graves de COVID-19 est rendue délicate par le faible nombre de formes sévères observées : 1 dans le groupe vacciné (sans nécessité d’hospitalisation) et 3 dans le groupe placebo (dont 2 hospitalisations), au moins 7 jours après la seconde injection. Le taux de protection contre ces formes est de 66,4 %, mais avec un intervalle de confiance à 95 % allant de -124,8 % à 96,3 %, donc ininterprétable. Selon le document de la FDA, « les résultats ne remplissent pas les critères de succès prédéfinis (pour les formes sévères) ». Cela est probablement dû, en partie, à la relative sous-représentation des personnes à risque élevé de forme grave parmi les participants de l’étude de phase 2/3.
    Lorsque les cas de formes sévères sont comptabilisés dans toute la population (au-delà des 36 621 retenus par la FDA) et dès la 1re injection, 9 cas de formes graves ont été observés dans le groupe placebo contre 1 dans le groupe vacciné, ce qui se traduit par un taux de protection de 88,9 % (IC 95% : 20,1-99,7), suggestif mais, de nouveau, insuffisant pour se prononcer. »
    https://www.vidal.fr/actualites/26337-vaccin-pfizer-biontech-contre-la-covid-19-enfin-des-donnees-a-analyser.html

    • Message “Sorry something went wrong”
      C’est le moins qu’on puisse dire …!

  54. L’un de mes amis américains, âgé de 64 ans est pilote pour UPS. Résidant en Alaska, il est tout le temps en déplacement dans le monde entier et a contracté le COVID à deux reprises au cours de la saison automne/hiver 2020/2021. Il s’est parfaitement remis de ses COVID grâce à un traitement qui combinait l’Ivermectine et l’hydroxychloroquine, prescris par des médecins conciliants.

  55. hors discussion sur le vaccin et ou traitements, le Guardian par le biais de plusieurs scientifiques s’interroge sur les risques de la baisse de l’immunité naturelle chez les enfants à cause du port du masque et la distanciation les rendant plus réceptifs aux futurs virus..

    Comme dit la pub: “on marche sur la tête”

    • Encore une victime pour laquelle on est en droit de se demander quel était le bénéfice invoqué pour le vacciner.
      Je trouve extraordinaire et bien instructif que les gens d’ici et d’ailleurs ne s’émeuvent pas davantage de cet arbitraire qui consiste à abandonner les malades et à mettre en danger les bien portants.

  56. La forme en cloche étant générale, il me semble peu probable qu’elle soit liée uniquement à un taux d’immunité collective élevé et encore moins à un taux de vaccination définissable à l’avance. Qu’en pensez-vous ?

  57. Tout cela est très démonstratif et convainquant, nos chers décideurs ne peuvent l’ignorer, mais pourtant cela ne modifie en rien leur comportement, on peut alors se demander ce qui les motive dans leur attitude, une explication vient immédiatement à l’esprit, mais pour ne pas risquer de se retrouver suspecté de complotisme, versant contemporain de l’hérésie, je m’abstiendrais d’en dire plus.

    • Tant que vous dites que votre explication n’est qu’une hypothèse mais pas forcément la vérité, ce n’est pas du complotisme, c’est une recherche de la vérité. Et si votre hypothèse repose sur une connivence consciente et cachée d’un grand nombre de personnes, alors il sera probablement assez facile de vous montrer que votre hypothèse est probablement fausse.

  58. Dans le groupe « militaire » la vaccination opérationnelle anti grippale est réalisée avec un tiers de l’effectif chaque année ; sans compter les absents en missions ou congés. L’immunité collective est parfaitement obtenue – tout les monde le sait- avec moins de 30% d’immunisés. Les armées ne rigolent pas avec cela et c’est publié. Le reste ici n’est qu’escroquerie et vile méchanceté.

  59. Bonjour à tous
    Question au Dr Maudrux et aux médecins spécialistes de la question : l’une de mes bonnes connaissances s’est faite vacciner Pfizer en février (première dose le 15/02). Peu après lui sont détectés des anticorps anti-mitochondries (et des risques graves pour le foie lui sont « annoncés »)
    Question : son généraliste est complètement largué et je voudrais lui dire quel type de spécialiste il lui faut consulter : hépatologue ? Immunologue ? Spécialiste des maladies auto-immunes ?
    Mille mercis de cet aiguillage !

    • Bonjour Antonin! En principe 2 diagnostics pourraient être envisagés: l’hépatite lupoïde ët la cirrhose biliaire primitive mais il faudrait un bilan clinique et biologique complet (notamment les tests hépatiques, les facteurs anti-nucléaires etc.) . En pratique une consultation de Médecine Interne dans un hôpital semble à envisager après ce premier “débrouillage” biologque…Quid du rôle de la vaccination? élément déclenchant ?…

      • Mille mercis du conseil !
        Je savais que notre amie avait reçu Pfizer.
        Et quand il y a deux jours elle nous a annoncé que ses AA-mitochondrie étaient positifs, j’ai tout de suite pensé à son « vaccin »; mais je n’ai rien dit car affoler autrui ne sert à rien (surtout quand on n’est pas soi-même médecin !).
        Je vais donc lui dire de procéder à une consultation de médecine interne.
        Encore merci

  60. Bonjour et Merci bcp !
    Comment est il possible de sécuriser l information selon laquelle l ivermectine est utilisee ou non massivement par état ? Il me semble que c est l élément qui manque à votre démonstration ? Bien Cdt

  61. grand merci à tous ceux qui m’ont répondu: à Dr Maudrux pour les précisions techniques en particulier Tchequie=Cz, à Cortisol pour ses très sages et très humains conseils.
    Bonne journée ensoleillée.

  62. Vaccination covid :”Les risques d’événements graves” restent “largement inférieurs aux risques de faire une forme sévère de la Covid-19” selon la HAS. 
    Pourquoi cela me fait penser à cette fable 😁!

    « Le Scorpion et la Grenouille est une fable dans laquelle un scorpion demande à une grenouille de le transporter sur l’autre rive d’une rivière.
    D’abord effrayée par son aiguillon venimeux, la grenouille accepte cependant, puisque la piquer les conduirait tous deux à leur perte.
    Au milieu de la rivière, pourtant, le scorpion la pique mortellement.
    Lorsque la grenouille demande au scorpion la raison de son geste, ce dernier répond que « c’est dans sa nature. »
    La fable illustre le fait que certains comportements sont irrépressibles, indépendamment des conséquences. »
    https://www.youtube.com/watch?v=4lzQTd_sCrU

    • En effet, la causalité d’un événement est chose plus complexe que beaucoup ne le soupçonnent.
      Il faut tenir compte de
      1/ la fenêtre d’opportunité qui s’ouvre (dans l’exemple, arrivée de la grenouille qui se prépare à traverser la rivière). Par exemple, le contrat de décembre 2015 entre l’organisme de Fauci et Moderna reposait sur une telle fenêtre d’opportunité. Potentiellement ça pourrait rapporter gros, si toutes les conditions voulues se réalisent. Les signataires du contrat prennent acte de cette opportunité.
      2/ la cause matérielle, souvent très négligée dans les raisonnements. La présence d’outils tout prêts à fonctionner, favorise grandement la décision de les faire fonctionner, comme s’il s’agissait d’un train mécanique sur le tapis. On appuie sur le bouton et on voit ce que ça donne.
      Ne pas oublier non plus que la plupart des décideurs sont dénués d’imagination à un degré dramatique. Ou peut-être ont-ils une addiction à l’adrénaline. Bref ils ont besoin d’essayer le truc en grandeur réelle et après ils ajustent par des coups de volant plus ou moins inspirés. L’humanité est prise en otage depuis la nuit des temps selon ces mêmes mécanismes psychosociologiques. La propagande et censure de guerre ne sont pas chose nouvelle, juste adaptée aux technologies actuelles. Les armes biologiques ne sont pas non plus une nouveauté absolue, même si c’est la première fois que l’ingénierie génétique est expérimentée de cette façon sur la population du monde, en très grand donc.

  63. A tout hasard, une QUESTION, une de mes connaissances, 73 ans, m’a dit avoir un problème (une boule…) au pancréas…on doit l’opérer prochainement, elle est vaccinée , rappel fait depuis déjà un peu de temps, le vaccin pourrait-il être en cause, est ce un organe qui est possiblement concerné par les effets secondaires des vaccins. Merci

    • Le sujet est également abordé dans et article du blog : « Vaccin Covid : entre réalité et fiction » du 26 novembre 2020 :
      « Si l’ARNm (…) fabrique une protéine trop proche des nôtres, les anticorps induits par notre réaction immunitaire vont s’attaquer à nos propres cellules. Cela s’appelle une maladie auto-immune, maladie qui peut être induite par un vaccin (même non ARN, mais demain plus volontiers à ARN). Une maladie auto-immune, c’est quand nos défenses nous attaquent. Dans la polyarthrite rhumatismale, c’est la membrane des cartilages qui est attaquée, dans le lupus, ce sont des cellules de la peau, des articulations, des reins, dans le diabète type 1, ce sont des cellules du pancréas, dans la sclérose en plaques, c’est la moelle épinière,.. Le vaccin contre l’hépatite est accusé d’avoir créé des scléroses en plaques, les labos ont beau se défendre par des études qui les innocentent (on sait depuis le Covid ce que valent ces études médicales), mais ce n’est sans doute pas sans raison que les tribunaux indemnisent. »
      https://blog-gerard.maudrux.fr/2020/11/26/vaccin-covid-entre-realite-et-fiction

      • Est-ce que la formulation du vaccin contre l’hépatite B a été modifiée depuis ses débuts ? Ou est-ce qu’on continue à utiliser celle reconnue comme nocive par les tribunaux ?

        • Sans être moi-même spécialiste, je précise que Didier Raoult dénie tout lien de causalité sérieux entre le vaccin hépatite B et les SEP.

          • Et Raoult ne se contente pas de le penser, il indique quels sont les données qui l’amènent à cette conclusion (notamment la non augmentation du nombre de SEP depuis l’utilisation de ce vaccin)

          • Au sujet de Didier Raoult et des vaccins, Michel de Lorgeril (qui écrit sur les vaccins) en dit l’essentiel sur son blog. Raoult (comme Perronne) est un vaccinateur compulsif. Les interventions de Didier Raoult, avant la crise et depuis celle-ci, sont toujours pleines de bon sens et solidement documentées, sauf quand il se met à parler des vaccins. D’après Lorgeril, c’est comme si le vaccin n’est pas considéré comme un médicament dans nos sociétés. Du fait, sans doute, de son aspect obligatoire et aussi parce qu’elle s’adresse aux personnes saines, la vaccination ne fait généralement l’objet d’aucune précaution d’usage, contrairement à n’importe lequel des médicaments. Cette histoire de balance bénéfice-risque dont parle Raoult n’a aucun sens en ce qui concerne les vaccins puisque les risques sont totalement niés – pour tous les vaccins. Raoult est un grand virologue (dixit Lorgeril) mais sa compétence sur la question des microbes n’a d’égale que la légèreté avec laquelle il s’exprime sur la vaccination. D’où l’ambiguïté pour ne pas dire l’ambivalence du personnage, son coté scientifique fantasque…

        • Pour Jeannette – Non, à ma connaissance, c’est la même composition contre l’hépatite B. Pourquoi la modifié puisque l’augmentation de 65% de “Sclérose en Plaques”, enregistrer par la Caisse d’Assurance Maladie, en 2 ans de campagne pour cette pathologie, est déclaré comme une SIMPLE COÏNCIDENCE ! Circuler, il n’y a rien à voir… lol…
          On peut rajouter aussi (entre autres) la “Myofasciite à Macrophages”, occasionnant chez certains, des douleurs très handicapantes, dues à l’accumulation des Macrophages du système immunitaire, qui ne parviennent pas à éliminer l’hydroxyde d’aluminium. Sur le principe, la vaccination est valide, mais le problème, ce sont les divers adjuvants nocifs.
          Voir :
          https://www.lequotidiendumedecin.fr/archives/une-augmentation-de-65-de-sep-apres-le-pic-de-vaccination-contre-lhepatite-b-en-1994
          https://www.em-consulte.com/article/1350778/myofasciite-a-macrophages-et-syndrome-des-adjuvant

    • Superbe ! Voilà qui va faire plaisir à Bigard, on est dans le type “étoile jaune” et belle exemple de démocratie, l’Inde veut faire mieux que la Chine.
      Je propose à Bigard la “clochette” (pour rester dans des histoires de cloche), pour les non-vaccinés, ce sera moins polémique. Autrefois, la clochette était utilisée par les lépreux pour ce signalé, et, ainsi, les gens sains les évités.

  64. mon petit traitement à moi :
    pour l’asthme corticoïde et bronchodilatateur en spray quotidien,
    en + : vitamine C et D, et pour le zinc une douzaine d’huîtres normandes par semaine.
    jusqu’ici tout va bien

    • Petit rappel : la CE a commandé 1,8 milliards de doses Pfizer à livrer avant fin 2023. Juste assez pour 5 campagnes de rappels spéciales variants delta et suivants. Pour 100% de la population, enfants compris.

    • Pour le zinc faut consulter l’ANSM et ne pas oublier de faire une étude en double aveugle randomisée sur vos huîtres. Et ne pas remettre vos conclusions à la Castafiore.
      Tout en continuant de scotcher mes postits Ivermectine sans me faire pincer, je prends les huîtres également. La lutte continue pour les traitements precoces intelligents

  65. Entrée en matière poétique, brillant et limpide pour le reste, Dr Maudrux.
    Courbe chaotique à l’image de ce pauvre pays cahotant qu’est la France…

  66. Je sais, je suis complotiste d’après ma famille et ma belle famille à qui j’ai vainement tenté d’expliquer les soins précoces (ivermectine) les dangers des “sérums expérimentaux” + les tests PCR faussés

    Mon beau frère et ma belle sœur, 65ans, se font vacciner il y a quelques semaines en vue d’un séjour estival en Corse (1 injection avec Moderna et l’autre avec Astra) .
    Déjà, la raison invoquée pour se justifier me semble légère pour des gens d’âge mûr et connus pour leur bons sens.
    Mais bon, passons !

    Ils s’invitent à la maison quelques jours après la 2ème injection sans prévenir. Ils s’étonnent parce que je les reçois avec un masque, même si c’est à eux que je demanderais bien de le porter, mais je me retiens !

    Vendredi, ils devaient prendre le ferry pour Bastia mais contretemps … le test PCR de ma belle sœur est positif !

    Pas de voyage et confinement strict 10 jours à la maison !!!
    VIVA la “vaccination”

    Combien vont connaitre cette désillusion au moment de faire leur valise ?

    J’ai vu ce soir aux infos des “vaccinodromes installés dans les centres commerciaux avec de charmantes jeunes femmes en patrouille pour racoler les chalands. Z’étaient tous ravis de se faire inoculer en 5mm sans avoir rien demandé !

    Pauvre monde, grotesque et pire que la tv réalité
    J’ai 71 ans, mais je serai moins déçue de le quitter quand viendra l’heure.

    • Discussion personnelle avec quelqu’un de la CPAM qui s’occupe des Covids. Je demande pourquoi le Premier ministre, vacciné, est mis en quarantaine car cas contact. Réponse claire de la position de la SS : parce que le vaccin n’empêche pas d’attraper la Covid, et n’empêche pas de contaminer. Alors à quoi sert le vaccin ? Uniquement à empêcher les formes graves. Tout le monde sait-il cela ?

          • Immunité solidaire ou universelle, c’est déjà dépassé, je propose : l’II ou 2I, l’Immunité Inclusive (hiii..hiii…lol) 100% des citoyens seront ainsi inclus, puisque, maintenant, pour obtenir l’immunité collective, ce n’est plus 70%, comme dit avant, mais 100%. Merci les médecins de la TV et leurs précieux avis.

      • Empêcher les formes graves, v’est ce que j’entends partout. Mais est ce que je me trompe ou Véran n’a-t-il pas déclaré au Conseil d’état que la vaccination n’empêchait pas les formes graves ?

        • Ça c’est pour le Conseil d’Etat, après il a changé, comme pour les masques. Ils ne savent plus où ils en sont pour ces vaccins et pour l’immunité collective. Ils veulent vacciner tout le monde pour savoir ce que cela donne, après si cela ne donne rien, ils proposeront autre chose.Il faut bien qu’ils apprennent par tâtonnement.

      • @Gérard Maudrux
        “Alors à quoi sert le vaccin ? Uniquement à empêcher les formes graves. Tout le monde sait-il cela ?”
        Non tout le monde ne le sait pas, et ceux qui le savent souvent n’en tiennent pas compte.
        Vous oubliez : – “le vaccin sert à voyager plus tranquillement et à aller en boîtes de nuit (quand elles ouvriront)…” Voilà ! C’est ce que disent les jeunes autour de moi.
        Même informés, beaucoup envisagent de céder au chantage.
        (Le moment demande persévérance et pédagogie extraordinaires)

          • Et que partir, c’est facile, mais qui se soucie de ce qu’il advient en dehors de l’Europe si votre test avant de monter dans l’avion du retour revient positif? Pourquoi plusieurs pays touristiques vous exige une assurance couvrant 100 000$? Pour ne donner qu’un exemple, en Thailande, vous vous retrouvez d’office à l’hôpital ou dans un camp de concentration sur des petits militaires juxtaposés. Dommage que l’on ne puisse pas mettre une photo.

        • Dans la vraie vie, les relevés anglais ainsi que ceux de Raoult ne vont pas exactement dans le sens de diminution de formes graves.
          On peut en conclure que les seuls véritablement informés sont les jeunes autour de vous.

          • J’ai le sentiment que nos génies sont en train de (re)découvrir l’existence et le mode de fonctionnement d’une maladie infectieuse, tout simplement. Saisonnalité, mutation, faible efficacité des vaccins sur les personnes à risques (âges et comorbidités). On sait ça depuis longtemps, mais pas partout, semble-t-il. Avec un peu de chance, quand la vaccination aura fait un flop contre les variants, ils s’intéresseront à la prévention et aux soins. Bref, à la médecine.

          • @roubachoff
            C’est exactement mon impression depuis le début : les gouvernants en France ont perdu toute notion de ce qu’est une épidémie.
            Raoult a bien essayé de leur faire des cours de rattrapage mais sans grand succès.
            En Afrique ou même en Chine ils s’en sortent moins mal simplement parce qu’ils n’ont jamais perdu la mémoire des situations épidémiques.
            Dans la tête de nos “élites” c’était un truc tropical-médiéval. Ouh là là

      • Ce qui est fascinant c’est que c’est écrit, énoncé par les fabricants DEPUIS le début.

        Pour le coup, il n’y aucune dissimulation, aucune conspiration.

        Ce sont les médias, les neuneus, et les politiciens qui en entendant le mot “vaccin” (prononcé bien entendu à tord, volontairement) ont tous inféré “vaccin = le Sida il ne passera pas par moi” (ah zut, je me trompe de virus). 😉

        Et c”est précisément ce qui permet de justifier la poursuite de toutes les lois d’exception, les mesures de “distanciation sociale”, le passe sanitaire etc.

        Il faut revenir à l’épure : le vaccin protège des formes graves. Vaccinons les cibles du Covid (personnes âgées, fragiles, malades) et basta !

        Tous les autres devraient pouvoir vivre librement, car pour eux (très large majorité de la population, le Covid est bénin).

        On voit bien que tout l’édifice est tordu, en terme de raisonnement.

        La dissonance cognitive est extrême. Et je peux vous dire que lorsque les Asiatiques auront compris cela, ils vont mal le prendre.

        En Thaïlande par exemple, le vaccin est un totem absolu.

        Vaccin = tout est fini.

        Et comme tous ces pays ont une tolérance très faible aux simples “cas”, car tous adeptes du “Zéro Covid” (promu depuis le début par… la Chine, bien entendu)… il est facile de prédire le futur : ça n’en finira jamais.

        • Pourquoi : “vaccinons ” ceux-ci et ceux-la ? ( personnes âgées, malades, …)
          Y -a-t-il vraiment une catégorie de personnes à qui il faut injecter un produit toxique ?
          Pourquoi-pas “soignons “dès les premiers symptômes ?

        • La Covid me semble un bon cheval de Troie pour faire passer l’inacceptable dans nos sociétés.. L’avenir le dira peut-être
          ..

      • Excellent. J’ai bien envie de rétorquer ça à mes collègues qui qd il n’y a pas de clients n’arrêtent pas de me proposer d’enlever mon masque « puisqu’elle est vaccinée » .
        Quant aux vaccinés en vue des vacances, j’espère qu’il y aura beaucoup de cas comme la belle famille de Falko ! Trop drôle 😂

      • Je suppose que c’est la proportion habituelle de gens qui pensent par eux-mêmes vs. les intoxiqués des media et les suggestionnés de la pression sociale. Quel que soit le problème.

    • Mélanger 2 vaccins différents, ce n’est pas jouer avec le feu? Comment des médecins peuvent proposer cela?

    • Une injection avec astra et l’autre avec moderna… certains vivent dangereusement à l’insu de leur plein gré. Dans la fiche signalétique de astrazeneca, il est précisé qu’il ne faut pas mélanger les thérapies…il suffit de taper composition astrazeneca sur Google…
      Pour ce qui est de là mésaventure du beauf…(😉) j’espère bien que le scénario se répètera…s’il permet d’entrouvrir un œil…

      • l’effet “baguette magique”, pas besoin de RCT pour mixer les vaccins de type différents, avec des durées entre 2 injections différentes … ceux qui décident s’affranchissent aisément de l’EBM quand ça les arrange.

    • Sauf qu’aux frontières de la France métropolitaine on a décidé de ne pas demander de tests PCR aux touristes débarquants…. Est-ce bien raisonnable ?

  67. Merci pour ces analyses. En complément il aurait peut-être été intéressant de rajouter la date à partir de laquelle l’Utah a généralisé l’usage de l’IVM. Et si c’est possible de faire aussi une analyse des deux courbes au Pérou ?

  68. 12 juin 2021 – « Medias mainstream, Gafam, Youtube, liars and dangerous ! »
    https://www.youtube.com/watch?v=aSMY9AUBv5I&t=368s
    « Le Sénat américain a annoncé aujourd’hui : – Le narratif du Coronavirus est un mensonge ; les médias cachent la vérité ; Big tech a censuré ; Big Pharma et l’OMS seront tenus pour responsables ; l’HCQ et l’Ivermectine sont efficaces contre le Covid ; La Chine est coupable. »

    Écoutez le Sénateur républicain du Wisconsin, Ron Johnson > 06:08″ à 09:56″ (Traduction automatique)

    « Je tiens à souligner que les preuves concernant la théorie d’une fuite potentielle du laboratoire sont cachées depuis des mois et que nos agences fédérales, sous la direction d’Anthony Fauci, ont financé ce type de recherche pendant des années. Honte aux médias, honte aux médias sociaux de ne pas y avoir prêté attention, de l’avoir ignoré complètement.

    Le résultat de ces 18 mois d’absence complète d’enquête de la véritable origine du virus signifie probablement que nous n’irons jamais au fond des choses. La Chine a eu 18 mois pour détruire ces preuves, mais n’ayez aucun doute sur ce point, la Chine est coupable. Elle est coupable, elle savait qu’elle avait un coronavirus, elle savait qu’elle avait un virus mortel de type pandémique à Wuhan, elle a interdit les vols de Wuhan vers le reste de la Chine mais elle a laissé ce virus infecter le monde entier.

    Donc, nous savons déjà que la Chine est coupable, nous savons déjà qu’elle doit être tenue responsable, mais je pense que nous devons également tenir les médias sociaux responsables, ce n’est pas le seul domaine de suppression, je pourrais énumérer une longue liste de faux récits, de fausses histoires que les médias promeuvent et ne rétractent jamais de manière adéquate quand il s’agit du covid. J’ai une expérience personnelle de la censure et de la suppression qui, je crois, a coûté la vie à des dizaines de milliers d’Américains.

    Les directives du NIH, en ce qui concerne le traitement du covid, sont des directives sans compassion qui consistent à ne rien faire, à rentrer chez soi, à s’isoler, à avoir peur et si vous tombez malade au point de devoir vous rendre à l’hôpital, peut-être pourrons-nous vous sauver la vie ?

    La première chose à faire est d’essayer d’arrêter la propagation, ce que la Chine n’a pas fait.
    Le deuxième pilier est le traitement précoce, en fait, la façon dont nous appliquons la médecine à toutes les autres maladies : détection précoce, traitement précoce, puis hospitalisation, traitement et enfin vaccin.

    Pourquoi nos agences de santé, pourquoi Anthony Fauci, pourquoi les grands médias ont-ils supprimé et censuré les médecins qui ont eu le courage et la compassion de traiter les patients à un stade précoce avec des médicaments génériques réadaptés et bon marché, pourquoi cela s’est-il produit ?

    Il y a de plus en plus de preuves dont les médias ne parlent pas, le Mexique a beaucoup de succès avec l’ivermectine, certaines provinces de l’Inde ont beaucoup de succès avec l’ivermectine, où en parle-t-on ? Nous avons vu des études où 50 à 85 % des vies auraient pu être sauvées. C’est pourquoi, je crois que les médias n’admettront jamais leur complicité et ils n’admettront jamais qu’ils ont eu tort ici, mais il n’est pas trop tard, des vies peuvent être sauvées, nous aurons toujours besoin d’un traitement précoce, quelle que soit l’efficacité du vaccin, quelle que soit l’efficacité de l’immunité contre l’infection.

    D’autres personnes seront infectées, d’autres personnes auront besoin d’un traitement précoce. Prêtez attention à des gens comme le Dr Kory, le Dr Peter McCulloch, aux autres médecins qui ont le courage et la compassion de traiter les patients, il n’est pas trop tard, nous devons commencer et vraiment explorer de manière robuste le traitement précoce maintenant. »

  69. Bonsoir dr Maudrux . Je lis régulièrement vos blogs et tente de parler ave mon fils. dur dur . je lui ai transféré votre blog d’aujourd’hui etn lui demandant ses commentaires. Voici sa réponse;

    Rodary Emmanuel
    20:34 (il y a 12 minutes)
    À moi

    Dans un premier temps il faut bien comprendre que si on veut comparer des choses scientifiquement, prendre seulement 2 exemples et complètement illogique puisqu’on a le choix des exemples pour illustrer une chose ou le contraire.

    Si on prend par exemple la République tchèque (qui emploie l’ivermectine mais qui est devenu le 2e pays au monde avec le plus le plus fort taux de létalité au Covid derrière la Hongrie qui elle utilise l’hydroxychloriquine depuis le début pour obtenir le plus mauvais bilan mondial) on devrait en déduire que l’ivermectine et au contraire aggravante en employant le raisonnement de ce blogueur (ainsi que l’hydroxychloroquine)

    La soit-disant preuve est construite de toutes pièces par le choix de l’exemple choisi pour illustrer ce qu’on veut montrer

    C’est aussi absurde dans le cas indien que dans le cas tchèque : c’est déduire une généralité d’un simple exemple choisi à dessein.
    (Quoi que le cas tchèque montre déjà que le traitement à l’ivermectine ne fonctionne pas suffisamment pour éviter de présenter le deuxième pire bilan mondial).

    Les courbes comme les chiffres sont très différent d’un lieu géographique à l’autre pourtant proches géographiquement sans rien changer aux traitements, confinements etc
    Il suffit de comparer les ravages faits en Alsace à l’effet mineur de cette épidémie en région centre ou Limousin, des regions difficile à distinguer sur le globe tellement elles sont proches.
    Les comparaisons de ces régions permettent-elles pour autant de dire que le protocole suivi en région centre est beaucoup plus efficace que celui suivi en Alsace?
    Oui d’après le raisonnement de ce blogueur… mais il n’y a qu’un seul et même protocole donc la réponse est forcément non, ce qui démontre que le raisonnement est faux.

    Là où il fait une erreur c’est que pour qu’une comparaison ait un sens, on doit éliminer les autres facteurs qui différencient les groupes comparés, ce qui signifie la même exposition au risque donc entre autres la même répartition géographique, ce qui n’est pas le cas

    Bon c’est une première analyse vite faite, mais déjà suffisante pour n’avoir pas besoin de l’approfondir.”

    je ne sais que dire … Comment puis-je avoir . Merci pour vos conseils !

    • Bonsoir, Le cas de la Tchéquie ne me semble pas judicieux pour démontrer l’inefficacité de l’Ivermectine. Il suffit de regarder une courbe des décès ou des cas et de placer les évènements. Depuis l’été 2020, il y a eu en Tchéquie trois pics épidémiques : début novembre 2020, mi janvier 2021, le 6 mars dernier pour le nombre de cas et le 12 mars pour les décès. Or en Tchéquie l’Ivermectine a reçu une autorisation temporaire le 3 mars 2021. Par conséquent, en Tchéquie, le déclin épidémique actuel est postérieur à l’introduction de l’Ivermectine. Coïncidence ou causalité ? Difficile de trancher sans informations plus précises. Ce qui est sûr, c’est qu’Emmanuel n’a pas bien choisi son exemple.

      • Mince j’ai mis exactement le même argumentaire (juste en dessous quasi en même temps) 😉

        on a croisé nos pensées !

      • Il n’y a pas pire sourd que celui qu’il ne veut pas entendre! Cela aussi est de l’intelligence ou plus exactement de l’humilité ce que beaucoup ont perdu et depuis très longtemps….

    • Vous pouvez simplement le remercier d’appuyer l’argumentaire du Dr Maudrux. l’ivermectine a bénéficié d’une autorisation en Tchéquie le 3 Mars 2021 Depuis cas et mortalité s’effondrent littéralement.
      Donc la létalité de la Tchéquie est plus due à avant l’autorisation, qu’après (je sais même pas pourquoi il a pris cet exemple? C’est le pire pour ce qu’il veut démontrer.). Si il veut faire de la polémique, il prend le Pérou, avec de multiples aller-retour, même si c’est à l’avantage de l’Ivermectine c’est tellement alambiqué qu’on pourra difficilement lui opposer un fait (mais on ne le prend pas comme exemple non plus, sauf pour ”rigoler” (c’est triste pour les malades mais on n’y est pour rien) de hausses exponentielles à chaque ”arrêt de l’Ivermectine.

      Enfin à ma connaissance l’Ivermectine en tchéquie n’a pas fait l’objet de recommandations (en Slovaquie il me semble que ça a été recommandé), mais simplement d’une autorisation. Ce qui est demandé Ici.

    • J’allais poster la meme chose qu’Antoine J.sur la Tchequie.qui est …un excellent exemple de reussite de L’IVM!
      sur l’inde les comparaisons du Tamil nadu et de uttar Pradesh sont d’autant plus interessantes que c’est l’etat le plus peuple, dense etc…qui a 3 fois moins de problemes..
      Et comparer l’Alsace, en particulier la region de Mulhouse où les cas ont ete les plus importants et le cantal ou la creuse, ça n’a pas de sens en terme de densite de population ni de style de vie. …
      Je n’ai pas creuser le reste, mais un conseil personnel: ne cherchez plus à discuter avec votre fils, vous risquez de vous fâcher gravement avec lui, croyez moi.

    • J’ai oublie un point important. Le dr Maudrux ici ne prouvait pas quelque chose, il expliquait ce qu’il fallait avoir comme informations, graphiques et sur le pays, pour comprendre les courbes.
      Les preuves sur l’ivermectine, ce sont les qq centaines d’etudes, qui sont toutes favorables.

    • Je sais que c’est très dur, le refus de l’évidence. On parle d’Inde, il parle de Tchéquie. Pour lui, les résultats du Tamil Nadu et de l’Uttar Pradesh sont les mêmes, on ne peut rien argumenter face à ces blocages. Il y a une différence entre un pays qui autorise, sans distribuer (autant que je me souvienne, quand la tchéquie a autorisé, ils ont commandé 20 000 doses ! une goutte d’eau). Qui en prend en Tchéquie ? peut-il donner des chiffres. Dans l’Uttar Pradesh, tous les positifs on reçu de l’ivermectine de la part des autorités, idem Mexico ville.

    • La Tchéquie n’est pas un bon exemple pour votre fils, il se trompe. Je viens de regarder. La situation y était depuis un certain temps effectivement très mauvaise, pire qu’en France, c’est pas peu dire ! Première semaine de mars, autorisation. 10 jours plus tard, ils amorcent une baisse constante, régulière, faisant passer les décès de 20/jour/million d’habitants à moins de 1, soit une division par 20, à partir de l’autorisation. Certes, comme je l’ai expliqué, il peut y avoir une évolution spontanée de la maladie, mais qu’on ne prenne pas ces chiffes pour dire que l’ivermectine ne marche pas, avec une telle résolution.
      J’ai utilisé ourworldindata cité en fin d’article, si vous ne trouvez pas tchéquie, c’est parce que c’est à Cz.

      • Merci à vous et à tous vos lecteurs pour toutes ces précisions statistiques indispensables. Mais il est à craindre que l’argumentation rationnelle ne puisse convaincre que ceux qui sont encore réceptifs à la raison. Au bout d’un an de conditionnement très déstabilisant ils ne sont plus très nombreux.La psychologie sociale a bien illustré les mécanismes de cette soumission à la doxa: mimétisme, peur de l’exclusion sociale, soumission aux figures d’autorité, lutte contre l’angoisse de mort par pactisation avec l’agresseur, conformité à des rôles sociaux ( voir Asch, Moscovici, Milgram, syndrome de Stockholm, prison de Stanford). Sur le plan de la psychologie plus individuelle je suis frappé par la force des mécanismes de déni chez beaucoup de sujets pour qui imaginer qu’on ne veuille pas forcément leur bien est une idée terrorisante. D’ailleurs les sujets qui ont souffert dans leur vie semblent avoir plus de facilité à rester lucides même quand ils ont un niveau scientifique modeste. Alors que faire ? Bien sûr et avant tout garder le contact avec bienveillance même si on a le droit de ressentir de l’exaspération. Je crois que comme vous en donnez l’exemple il ne faut pas se décourager. Le travail d’accouchement des consciences est parfois très long. Mais pour des sujets dans le déni voir une persévérance bienveillante peut parfois les rassurer. Il me parait important de ne pas chercher à convaincre à tout prix dans une relation duelle avec un sujet trop bloqué dans son déni. On peut parfois se contenter de dire qu’on respecte son point de vue mais qu’on ne le partage pas. Parfois un petit argument énoncé discrètement peut ensuite faire son chemin sur le long terme.
        Mais tout cela est évidemment plus simple à écrire qu’à vivre quand il faut se confronter à sa propre anxiété notamment quand on désire ardemment convaincre un proche. Alors citons Marc Aurèle:
        Mon Dieu donnez moi la force de changer ce que je peux changer, le courage de supporter ce que je ne peux pas changer et la sagesse d’en faire la différence.

        • Merci Cortisol, vos conseils font du bien car en effet, de temps en temps, il faut arrêter d’essayer de convaincre et être sur que la vérité c’est comme l’eau, elle finit toujours par trouver son chemin
          (cf une toute petite fissure sur un toit!)

    • @Rodary Françoise
      Chère Madame, votre fils paraît assez confus. Quelles sont ses sources ? A t-il seulement lu le billet ci-dessus jusqu’au bout ?
      Il semble avoir pris le problème de façon à ne pas avoir à se poser de questions. Et s’en tirer en disant qu’il faut comparer ce qui est comparable est une preuve que sa lecture est plus que superficielle. Le sujet ne l’intéresse sans doute pas réellement.

    • D’où sort-il que la Hongrie et la Tchéquie utilisent systématiquement l’ivermectine ou l’hydroxychloroquine ?

    • Votre fils est pris dans la spirale de mensonges médiatiques !!! Aucun fondement, juste répétition des mensonges qu il ecoute!!

    • Ouh la… C’est du lourd.

      Un conseil : déshéritez-le !

      Ah zut, en France on ne peut pas. 😉

  70. Bonsoir Pou rCASUFFIT
    Médecin à la retraite je partage entièrement votre réfléxion Parmi tous les scandales de la gestion de cette pandémie le problèmes des tests PCR est majeur car toutes les décisions ont été basées sur leur résultats !Comment les médecins ont pu gober toutes ces données erronées sans sourciller??j’ai honte pour cette médecine actuelle sans humanité et pourrie!

  71. Comme l’a très justement dit le Pr.Toubiana “ C’est la première fois de ma vie que j’entends parler d’une épidémie, ne reposant pas sur le nombre de morts, ni même de malades, mais de tests +.“
    Nous sommes devant une grave épidémie de tests +
    Ni les Conseils, haute autorité de santé, ministre diplômé en médecine, etc n’ont soumis l’idée que soit déterminé pour chaque test provenant de chaque fabriquant quel CT (cycle d’amplification) devait être utilisé afin que les résultats aient un sens.
    Tout semble organisé pour que chacun fasse son truc de son coté, les uns disent qu’ils suivent les directives du fabriquant et l’on sait qu’un test + est un client fidèle, quand si – un client perdu, les autres font-ils au doigt mouillé? Les labos de ville refusent de vous dire avec quel CT a été fait votre test.
    Ce n’est pas mieux en Allemagne où chaque länder a son CT.
    Je ne comprends pas en tant que médecin que le ministère n’ait pas imposé un CT pour chaque produit de chaque labo.
    Que valent les super méta analyses mélangeant les CT utilisés, sans savoir de quoi on parle, d’une charge virale réelle ou de la présence de résidus anciens. Cela n’a aucun sens.
    Entendre les décideurs dire les publications en faveur des différentes thérapeutiques manquant de rigueur et donc peu représentatives me semble défier l’entendement.
    Raisonnement juste ou j’ai fait quelque part une erreur?

    • C’est l’élément clé, le pilier véritablement, de la covidémence.

      La réalité est encore pire… Même dans un pays centralisé comme la France… il n’y a aucune norme. Chaque labo/fabricant fait sa propre sauce.

      C’est la grande foire aux CT fantaisistes !

      Mais c’est bien cette pandémie de “tests positifs” qui alimente toute la machinerie covidémentielle.

      Et le problème est GLOBAL. Aux Etats-Unis, des états ont un CT très élevé.

      Le Kansas (les labos dépendant de l’état) est fier d’avoir un 42 !!!

      https://covidemence.com/2020/12/09/tests-pcr-dans-le-labo-du-kansas-le-ct-seleve-a-42/

      A ce niveau là, une basket usagée, un slip de bain seront positifs. 😉

      Personne ne réagit. Tout le monde prend pour argent comptant ces chiffres délirants de “cas”, communiqués chaque jour, dans le monde entier.

      • A covidemence.
        Il me semble avoir lu qu’un président africain a testé une mangue pour dénoncer le test…la mangue était positive mais malheureusement ce président de 61 ans est mort brutalement d’une crise cardiaque peu de temps après…Vous êtes plus doué en informatique que moi pour retrouver les liens et les sources…

  72. témoignage sur facebook:

    Bridget Jones
    Témoignage
    ” comme chez nous. Interdit de soigner. Juste doliprane !!! Je sais de quoi je parle. J’ai eu le covid. On m’a rien donné à part du doliprane. Au bout de 10 jours ça a tourné à la pneumonie. J’ai été hospitalisé. Mais au moment d’être hospitalisé j’ai fait une infection dentaire. J’ai pris de l’augmentin et du solupred. 4 jours apres, plus de covid. Mon medecin m’appelle comme tous les jours pour prendre des nouvelles. Je lui explique. Il me reponds « normal, c’est ce qu’on donne aux gens qui font une pneumonie » je lui répond « mais pourquoi on me l’a pas donné avant? » il me répond « c’était pas le protocole ». Tous les médecins ont reçu la consigne par mail de ne donner rien d’autre que du doliprane !”

    • LAMENTABLE !
      Puisqu’il savait qu’il faut prescrire cet antibio et ce corticoïde pour une pneumo (votre diagnostic) pourquoi s’en tenir à la consigne débile “doliprane et rien d’autre”

      Comment soigne-t-il les pneumonies en temps “normal” ?
      C’est effarant

    • Dans la vidéo du Dr McCullough indiquée par Zaza plus bas, il mentionne également les percées réalisées dans les médias américains par des visions alternatives de la crise.

    • YouTube a supprimé une vidéo et suspendu la publication du sénateur républicain Ron Johnson pendant sept jours après avoir enfreint les politiques de désinformation Covid-19 de la plateforme.

      Le sénateur a promu l’utilisation des médicaments hydroxychloroquine ou ivermectine pour traiter le Covid-19, malgré la politique de la plateforme qui interdit « les contenus qui promeuvent des méthodes de prévention qui contredisent les autorités sanitaires locales » ou l’Organisation mondiale de la santé.

    • Ce pourrait etre une bombe . On aimerait bien que ce soit officiel. Rien dans le NY Times, ni dans le Washington Post.

      • Le NYT et le WaPo, c’est comme Le Monde, qui est très gêné par cette affaire Fauci, qui “alimente les rumeurs” 🙂

    • En effet c’est une bombe car ces sénateurs ne comptent pas en rester là….
      Les traitements précoces vont avoir une autre visibilité.
      Fauci est sur la sellette, quid de Delfraissy en France ?….

  73. Merci Docteur de nous éclairer et de nous démontrer que OUI IL EXISTE BIEN UN TRAITEMENT, vous êtes un vrai médecin ! De ceux qui soignent et ne veulent pas à tout prix nous inoculer “un truc” dont on ne connaît pas les effets secondaires à long terme.

  74. les medecins sont formidables ! meme retraites, les voila encore en recherches pour apporter à leurs concitoyens des ameliorations eventuelles sur leurs traitements et donc leur santé !!!! merci maudrux ! et tout le monde a compris que ce n’est pas l’apat du gain qui les motive !!

    • Pas LES médecins…DES médecins, enfin certains !!! dont fait partie le Dr Maudrux…
      Pour les autres il n’y a que le PROTOCOLE fourni par l”administration qui compte …!!!

  75. voila j’en au pris pour DEUX ANS de suspension pour avoir traité par IVERMECTINE le avril 2020 en pleine crise sanitaire
    je passe le 17 juin en conseil d’etat (référé suspension) et au CNOM
    les grand avocats qui écument le net et qui ponctionnent les internautes n ‘ont même pas voulu me parler , en voyant la prise en charge de la MACSF quand au syndicats que je paie il m’ont pas répon,du ….ON SE RETROUVE SEUL !

    “”2.3.1 Sur l’ivermectine prescrite en avril 2020 et la violation du principe de la liberté de prescription
    En l’espèce, il est notamment reproché au Docteur PPPPPPPPP « des prescriptions de médicaments hors AMM ou n’ayant pas fait la preuve scientifique de leur efficacité » (Cf. Pièce n°3, point 1), à savoir, une prescription d’ivermectine hors AMM, selon une ordonnance du 4 avril 2020 (Cf. pièce n°7).
    L’article R.4127-8 du Code de la santé publique dispose :

    « Dans les limites fixées par la loi et compte tenu des données acquises de la science, le médecin est libre de ses prescriptions qui seront celles qu’il estime les plus appropriées en la circonstance.
    Il doit, sans négliger son devoir d’assistance morale, limiter ses prescriptions et ses actes à ce qui est nécessaire à la qualité, à la sécurité et à l’efficacité des soins.
    Il doit tenir compte des avantages, des inconvénients et des conséquences des différentes investigations et thérapeutiques possibles ».

    En application des dispositions précitées, le médecin bénéficie d’une liberté de prescription.

    En l’absence de médicaments appropriés à l’état de santé du patient disposant d’une AMM ou d’une autorisation temporaire d’utilisation le médecin peut recourir à une prescription hors AMM dans l’intérêt du patient.

    L’article L.5121-12-1 du Code de la santé publique dispose :

    « I.- (…) En l’absence de recommandation temporaire d’utilisation dans l’indication ou les conditions d’utilisation considérées, une spécialité pharmaceutique ne peut faire l’objet d’une prescription non conforme à son autorisation de mise sur le marché qu’en l’absence d’alternative médicamenteuse appropriée disposant d’une autorisation de mise sur le marché ou d’une autorisation temporaire d’utilisation et sous réserve que le prescripteur juge indispensable, au regard des données acquises de la science, le recours à cette spécialité pour améliorer ou stabiliser l’état clinique de son patient »
    Une prescription hors AMM n’est pas en soi illégale (Conseil d’État, 19 juillet 2011, n°334546),
    Le Conseil de l’Ordre doit préciser en quoi la thérapeutique employée aurait fait courir un risque injustifié au patient (Conseil d’État, 4 septembre 2000, n°184498).
    Force est de constater qu’au jour de la prescription litigieuse reprochée au Docteur PPPPPPPPP, il n’existait aucune recommandation officielle quant au protocole de soins de la COVID-19.

    En ce qui concerne l’ivermectine, les décisions et recommandations des autorités de la santé nationales et internationales sont toutes postérieures au 4 avril 2020, date de la prescription litigieuse (Cf. Pièce n°6) :

    – Un premier avis du HSCP date du 23 juillet 2020 et a été mis en ligne le 20 août 2020 et conclut sur l’ivermectine : « les données disponibles de la littérature ne permettent pas à l’heure actuelle de proposer cette molécule en dehors d’essais cliniques » ;

    – Le 27 février 2021 le HSCP a diffusé un avis daté du 28 janvier 2021 relatif à l’actualisation des recommandations thérapeutiques dans la prise en charge de la Covid-19 concluant à l’absence d’utilisation d’ivermectine en dehors d’essais cliniques randomisés ;

    – Au plan européen, l’EMA s’est prononcée en défaveur de l’utilisation de l’ivermectine dans le contexte de la COVID–19 en dehors d’essais cliniques le 22 mars 2021, en mentionnant toutefois que la République tchèque et la Slovaquie ont permis une utilisation temporaire de l’ivermectine dans le cadre de la COVID-19.

    Il en ressort :

    – Que toutes les recommandations relatives à l’ivermectine dans le contexte de la COVID-19 sont postérieures à la prescription réalisée par le Docteur PPPPPPPPP le 4 avril 2020 ;

    – Qu’à ce jour il n’existe pas de consensus scientifique quant à l’utilisation de l’ivermectine dans le cadre des soins des patients atteints de la COVID-19, certains pays européens comme la Slovaquie ou la République Tchèque autorisant son utilisation.

    En l’état, une prescription de l’ivermectine, début avril 2020 ne peut constituer en aucun cas une manifestation d’une insuffisance professionnelle et témoigne au contraire des connaissances avancées du Docteur PPPPPPPPP en matière de dernières innovations thérapeutiques.

    2.3.2 Sur les prescriptions de vitamine C et de Dakin

    En ce qui concerne la prescription de vitamine C à 6g par jour, force est de constater que :

    – Ce dépassement de la dose recommandée caractérise une seule prescription, réduite par le Docteur PPPPPPPPP suite à l’appel du pharmacien concerné

    – Le dosage prescrit est susceptible d’influer sur les résultats de tests sanguins : « A doses supérieures à 2 g/jour en vitamine C, l’acide ascorbique peut interférer avec les tests biologiques suivants : dosages de la créatinine et du glucose sanguins et urinaires (contrôle du diabète par tigette à la glucose-oxydase) » (Source : https://base-donnees-publique.medicaments.gouv.fr).

    – Le patient concerné par la prescription n’est atteint ni de diabète ni de déficit en G6PD
    “”

    • 2 ans de suspension pour assistance à personne en danger avec un des médicaments les plus sûrs au monde, et qui vient de faire ses preuves indiscutables sur des millions de patients ! Dans quel monde vivons nous ? Je pensais pour mon affaire avec toutes les propositions d’aides, le moment venu, faire verser non pour moi, mais à un syndicat (Le Smaer), le surplus pouvant alors servir pour d’autres confrères (comme vous) ou actions. Vous passez le 17, les dossiers sont faits, c’est trop tard pour mettre en place. MACSF ? (= CSMF). Par contre pour la suite, il faut que je m’y mette. Je prends contact avec vous, je ferai un billet avec votre affaire (je n’ose imaginer un échec en CE, vous aviez le droit), avec appel au peuple. Bon courage.

      • En fait le fond de l’affaire c’est qu’ils ont envoyé la veille un lien (qui n’existe plus) vidéo d’un médecin marocain avec barnérias sur les intimidations du conseil de l’ordre nous empêchant de prescrire autre chose, sauf envoyer les gens vers vers l’hôpital pour les anticorps monoclonaux , et ils nous conseillaient de donner du Rivotril

        Moi je me suis soigné le covid avec le plaquénil l’ivermectine le zithromax le zinc et la vitamine C et le bleu de méthylène et mon épouse qui a le QT long, j’ai remplacé le plaquénil par de la doxicilline

        Depuis le mois de décembre je suis fermé, vous imaginez si l’un de mes illustres patients est venu frapper à ma porte avec le covid et qu’il s’est retrouvé avec du doliprane chez lui ou bien sa famille je vous laisse deviner ce qui s’est passé

        J’ai aussi 2 patients qui ont été vacciné d’autorité , en mon absence sans etre examiné dossier en main et selon notre tradition médicale , et qui ont fait des AVC et actuellement handicapés

        Je vous enverrai la lettre parlant de la vidéo que je suis supposé avoir fait avec mon profil de médecin marocain

        0 signaler que je suis en cumul retraite

        Donc je passe seul le 17 à 9h 30 au CNOM et à 10h 30 l’avocate me représente au CE et je cherche un médecin pour venir avec moi le 17 à 9 h 30 pour m’assister, il parait que c’est déterminant
        si vous en connaissez , je lui règle ses frais

      • Suis prêt à cotiser…
        L’été arrive, les congés aussi : souvent c’est la période des mauvais coups gouvernementaux (et autres), quand les troupes sont éparpillées : attention !

        • J’espère que vous trouverez ici un médecin pour vous accompagner;
          En fait vous avez eu raison trop tôt et
          On va encore citer Guy Béart:
          “Le premier qui dit la vérité, il doit être exécuté”

      • les preuves officielles ne manquent pas, puisque des méta analyses ont été publiées, il serait normal que ce médecin soit largement indemnisé du préjudice subi par le CNOM, d’autant qu’en avril, si j’ai bien compris, aucun protocole officiel n’existait, le médecin avait donc bien toute liberté de prescription, surtout qu’aucun problème n’est survenu… alors que combien sont morts sans traitement pendant ce temps !

    • C’est terrible. Mais vous devriez gagner, car vous n’avez pas commis de”faute” . Les malades ont ils monté un comite de soutien?

    • En faitc’est une mesure d’intimidation pour les medecins sui prescrivent.
      Je pense qu’une plainte contre les membres du conseil de l’ordre qui vous ont suspendu sans motif pourrait être recevable .

    • Honteux et lamentable que vous soyez condamné, je suis certaine que vous recevrez de nombreux soutiens et que cette sanction injuste sera levée.

    • Article 5 (article R.4127-5 du code de la santé publique)

      Le médecin ne peut aliéner son indépendance professionnelle sous quelque forme que ce soit.

      Respect pour la dignité que vous maintenez à notre profession, dommage qu’on ne soit pas plus nombreux !

    • Article 5 (article R.4127-5 du code de la santé publique)

      Le médecin ne peut aliéner son indépendance professionnelle sous quelque forme que ce soit.

    • C’est indigne et écœurant cette suspension, et de surcroît , d’un vrai médecin qui soigne ses patients

      Vous avez bien fait de publier sur le blog du Dr Maudrux, vous ne serez pas seul dans ce combat
      Vous avez déjà tout le soutien des membres de ce blog assurément

      Je pense que vos patients? menacés d’être abandonnés pendant 2 ans, vous soutiendront avec ferveur

      Courage

      • je dirai plus, si on l’avait laissé soigner des malades, combien aurait-il pu sauver de vies ? Donc, combien de morts supplémentaires a fait le CNOM en le suspendant ?

    • De tout coeur avec vous Docteur !!!
      Si vous passez en conseil d’etat vous serez donc à Paris ou je me trompe ??
      J en parlerai à ma fabuleuse Dr mais malheureusement je crois qu’elle consulte les jeudis…..
      Il faudrait un maximum de personnes pour vous soutenir…. je serais venue avec plaisir mais je suis coincée par le boulot ce jour là….. quelle frustration j’aimerais tant pouvoir aider !!!!!
      Toutes nos pensées et nos ondes bienveillantes vous accompagnent… les médecins qui soignent dont vous faites partie ainsi que les pharmaciens honnêtes ont toute mon admiration si vous saviez !!! ❤… il FAUT agir. Je me sens si démunie de moyens à mon échelle. Si besoin je peux cotiser aussi….
      Partagez vos idées !!!

  76. Nul n’est irremplaçable, heureusement mais il est vrai qu’il y aurait une difficulté avec vous.
    Joli travail car l’image, associée à l’explication, il n’y a rien de mieux, parole de prof.
    Comment peut on penser que certains continuent à croire aux billevesées gouvernementales, européennes, omsiennes?

    • Peter Mc Cullough ose : il parle de bio terrorisme pour décrire cette campagne massive de “vaccination” .

      Se basant sur une étude faite à Harvard il y a quelques années,estimant que le nombre réel d’accidents vaccinaux est 10 fois plus élevé que les chiffres officiellement remontés , il estime le nombre de morts dû au vaccin lui-même à …50 000 ( fifty thousand) !!!!! Plus que ceux dû à la maladie elle-même !?

      Deux populations hésitantes/vaccination covid : african-americans ; spanish-americans.Utilise le réseau d’églises pour communiquer.

      Fort soutien public au Texas et en Floride. Le rapport de force a un peu changé puisque la position défendue par Mc Cullough ( et d’autres) a accès à des medias d’envergure NATIONALE ; Fox News notamment ( bon d’accord , c’est pas mon genre …mais on vit une période de transformations );

      Wodarg (qui parle un très bon anglais) est d’accord pour qualifier cette vaccination de masse de bio terrorisme .
      Pour Mc Cullough , confiant dans l’immunité naturelle, il n’y aura pas de nouvelle vague épidémique..(pour autant que les traitements soient adoptés ?).
      Informations importantes : les autorités américaines ne comptabiliseraient plus les breakthrough cases , les cas de covid chez les personnes vaccinées.
      Le CT des tests PCR aurait baissé…ce qui diminuera le nombre de cas positifs et sera imputé au crédit …de la campagne vaccinale.

      Fuelmich, expose sa vision du commencement de l’épidémie : il y aurait eu un accident de laboratoire en Chine, finalement sans gravité, mais qui aurait été mis à profit par quelque faction pour mettre en action un des plans envisagé depuis longtemps. Drosten aurait commencé à travailler sur son test PCR autour du nouvel an. Forte pression des labos pour que l’OMS déclare l’état de pandémie …indispensable au lancement accéléré des vaccins.[ j’espère qu’il a des munitions, des débuts de preuves… ] Mc Cullough semble opiner, mais sans que l’on sache vraiment quel est l’étendue de son accord.

      Révèle que c’est un journaliste …français qui l’a pris à partie suite à son audition devant le Sénat du Texas ; suppose que Byram Bridle , (ou son fils !?) a pu être menacé .

      Fuelmich : we have to strike back
      Mc Cullough : …and strong !

      Mc Cullough assume : l’autorité morale, clinique, éthique, humaine et défie quiconque veut le chercher, le contrer.

      Rapporte encore, sans malheureusement apporter les précisions necessaires – comme je l’avais déjà précédemment relevé- que des pré-ados de 12 ans peuvent décider de se faire vacciner sans avoir besoin de l’accord des parents !

      Bon ! je craindrais d’avoir à adopter les suppositions qu’il avance à la toute fin. Ce n’est d’ailleurs pas le plus important.

      J’espère que Mc Cullough aura l’énergie pour tenir la distance.

  77. Docteur Maudrux, je ne trouve pas de mot assez fort pour vous dire combien vous êtes génial et irremplaçable . Encore MERCI et BRAVO !!!

  78. Tant qu’i y aura des personnes qui réfléchissent et raisonnent, et vous en êtes, Docteur Maudrux, nous n’aurons pas besoin de désespérer !
    Merci de nous éclairer. Merci pour vos recherches. Merci de nous partager le fruit de votre noble travail.
    Merci d’avoir mis le service de l’autre au cœur de votre mission de vie.

  79. Excellente démonstration.
    Je viens de passer quelques jours dans mon ancien village et j’ai pu constaté l’avancée des vaccinations sans le moindre effet secondaire mais c’est peut-être un effet secondaire du non respect des -70 degrés nécessaires à la conservation de l’arn ,Un arn fragmenté ne peut pas coder pour la protéine spike, responsable des symptômes. A la place de BG , je trouverais excellent ce moyen de convaincre les Gaulois réfractaires de l’innocuité de la thérapie …et d’obtenir plus facilement leur adhésion…tout en fourguant les doses….
    J’ai constaté en outre que certains clubs sportifs n’admettent que les vaccinés,.. et que beaucoup de personnes se font vacciner sous la pression sociale et ne veulent surtout plus entendre d’arguments contradictoires. La science ne peut pas lutter contre une opinion, une idéologie ou une religion…
    On ne peut essayer de convaincre que les hésitants et bientôt les lignes ne bougeront plus sauf obligation…que certains vaccinés seront les premiers à défendre pour la sacro-sainte immunité de groupe…Propagande bien menée…

    • >> « J’ai constaté […] que beaucoup de personnes se font vacciner sous la pression sociale et ne veulent surtout plus entendre d’arguments contradictoires. »
      __
      J’ai fait le même constat.
      Et ça s’explique : ils connaissent les défauts et les limites de ces “vaccins” et ils savent très bien qu’ils ne se seraient pas fait vacciner s’ils avaient eu suffisamment de force et de détermination pour résister à la pression sociale. Ils ne sont pas fiers de leur faiblesse, c’est pourquoi ils évitent toute discussion qui la leur rappelle, même indirectement. C’est un biais cognitif tout à fait classique.
      Après, résister est plus ou moins facile selon sa situation et je ne blamerai personne de céder à une pression qui peut être réelle.
      En ce qui me concerne je n’ai pas grand mérite : je ne suis plus en activité professionnelle, je n’ai donc pas à craindre de perdre mon poste en répondant “vas te faire inoculer !” à un patron qui tenterait de m’imposer la vaccination ; pour l’activité physique je n’en ai rien à foutre des clubs de sport puisque je vais marcher ou courir tout seul dans les bois, et pour la vie sociale je suis entouré de gens suffisamment intelligents pour bien comprendre que “se faire vacciner pour protéger les autres” n’est qu’un argument fallacieux destiné à manipuler l’opinion publique, mais ce n’est malheureusement pas le cas de tout le monde.

      • En accord total avec votre commentaire mais je crains quand-même que certains traumatisés par le matraquage quotidien du nombre de “cas”, du nombre de morts et de la quasi obligation vaccinale (qui ne dit pas son nom) altèrent les relations humaines. Certains Français risquent de se séparer en deux clans : les vaccinés “sérieux et respectueux de leur entourage” et les non vaccinés “inconscients des dangers qu’ils font courir à leurs proches !”.
        Je suis atterrée par les dégâts psychologiques que cette peur soigneusement entretenue a fait s’accroître (lorsqu’ils existaient) ou déclencher chez d’autres. Facile ensuite de les convaincre que seul le “vaccin” pouvait enrayer la pandémie…..

    • Fort possible le coup du chauffage..ca arrange tous ces trafiquants de dtogue:pas d’effets néfastes, population rassurée, euros engrangés, et même ..medecins vaccinateurs pas inquiétés puisque pas d’effets secondaires…

      • ça pourrait aussi expliquer une forte réticence aux tests anticorps, voire mettre en lumière de fortes différence entre guéri-es et vainé-es.

        Au delà de ça ça me surprendrai que personne ne jette un oeil sur ces produits dans les nouvelles conditions de stockage. C’est pas possible qu’ils aient recommandés -70° au début sans avoir testé la stabilité à moins (ou plus chaud selon comment on l’aborde).

  80. Article du 13 juin 2021 qui concerne l’Uttar Pradesh: “Active cases drop below 10,000 as aggressive jab strategy continues to slow Covid spread” (UP: Les cas actifs tombent en dessous de 10 000 alors qu’une stratégie agressive de jab continue de ralentir la propagation du Covid) :

    https://indianexpress.com/article/cities/lucknow/up-active-cases-drop-below-10000-as-aggressive-jab-strategy-continues-to-slow-covid-spread-7356477/

    Selon un communiqué publié par le gouvernement de l’État, dans le cadre de sa stratégie de « traçage-test-traitement » de contrôle de la propagation du virus, il a effectué jusqu’à 276 719 tests vendredi. Le nombre de patients en isolement à domicile a diminué. Seuls 5 839 patients sont isolés à domicile dans l’État, selon le communiqué. On sait que dans le cadre de cette stratégie agressive tout nouveau testé positif se voit remettre un kit médical qui inclut l’Ivermectine. Quoi qu’il en soit les résultats de la stratégie appliqués en Uttar Pradesh deviennent spectaculaires. C’est encore loin d’être le cas pour l’Inde dans son ensemble.

    Article en date du 12 juin 2021 : “Bar association serves legal notice to WHO chief scientist over Ivermectin guidelines ». Précise le contenu de l’accusation contre la chef scientifique de l’OMS :

    https://theprint.in/india/bar-association-serves-legal-notice-to-who-chief-scientist-over-ivermectin-guidelines/676672/

    Chez nous, s’agissant de l’ivermectine on est réduit, pour l’instant, à attendre la publication de tests de grande ampleur. Il y a notamment un en Espagne :

    https://beteve.cat/societat/hospital-clinic-prova-eficacia-ivermectina-contra-covid/

    Si ses résultats sont en faveur de l’Ivermectine, que fera t-on en France ?

    Comme il y aurait des tests importants en cours pour l’un des médicaments inhibant la sphingomyélinase acide (appelés FIASMA), à savoir la Fluvoxamine. Bien que ces études sur les FIASMA aient eu lieu en France, les autorités ne semblent toujours pas s’y intéresser.

    https://u-paris.fr/covid-19-les-inhibiteurs-la-sphingomyelinase-acide-associes-au-risque-plus-faible-dintubation-ou-de-deces-chez-des-patients-hospitalises/

    En France on va néanmoins tester le Clofoctol, un an après que l’institut Pasteur l’ait signalé comme médicament intéressant à tester. Les choses avancent chez nous aussi mais dans le cadre d’une certaine lenteur !

    https://www.lavoixdunord.fr/1025408/article/2021-06-12/exclusif-l-institut-pasteur-de-lille-peut-officiellement-tester-son-traitement

    • A J.ZED. Exactement ça… Mais les plus jeunes, obligés par une carrière sportive et/ ou par un travail s’en excusent ( pas le choix ) et j’ai beaucoup de compassion ( et de révolte ) .
      Les plus butés , agressifs et intolérants sont plus âgés.

    • Info clofoctol ça avance, pas très vite, mais “:Pour pouvoir être inclus dans cet essai clinique, il faut avoir fait « un test positif récent, avoir plus de 50 ans, avoir au moins un symptôme et ne pas avoir été vacciné ».”
      Pasteur Lille doit courir après les moutons à 5 pattes

  81. Nouvelle étude et méta-analyse UK par Andrew Bryant (Newcastel Univ. UK) :
    « Ivermectin for Prevention and Treatment of COVID-19 Infection: a Systematic Review and Meta-analysis »
    Background :
    Les médicaments réutilisés peuvent jouer un rôle dans la lutte contre le virus SARS-CoV-2. Le médicament antiparasitaire ivermectine, qui possède des propriétés antivirales et anti-inflammatoires, a été testé dans de nombreux essais cliniques avec des résultats prometteurs.
    Résultats :
    Vingt et une ECR portant sur 2.741 participants ont été incluses dans la revue. Une méta-analyse de 13 essais a révélé que l’ivermectine réduisait le risque de décès par rapport à l’absence d’ivermectine (rapport de risque moyen 0,32, intervalle de confiance (IC) à 95 % 0,14 à 0,72 ; n = 1892 ; I 2=57 % ; preuves de certitude faible à modérée. Des preuves de faible certitude ont montré que la prophylaxie à l’ivermectine réduisait l’infection à covid-19 en moyenne de 86 % (IC à 95 % 79 % à 91 %). Les critères de jugement secondaires ont fourni des preuves de très faible ou faible certitude. Des preuves de faible certitude suggèrent qu’il pourrait n’y avoir aucun avantage avec l’ivermectine pour le « besoin de ventilation mécanique », alors que les estimations d’effet pour « l’amélioration » et la « détérioration » ont favorisé l’utilisation de l’ivermectine. Les événements indésirables graves étaient rares et les preuves d’absence de différence ont été évaluées comme étant de certitude faible à très faible. Les données probantes sur d’autres critères de jugement secondaires étaient de très faible certitude.
    Interprétation :
    Des preuves de certitude faible à modérée suggèrent que l’utilisation de l’ivermectine pourrait réduire le nombre de décès et d’infections liés au covid-19. L’utilisation précoce de l’ivermectine peut réduire le nombre de personnes évoluant vers une maladie grave. La sécurité apparente et le faible coût suggèrent que l’ivermectine pourrait avoir un impact sur la pandémie de SRAS-CoV-2 à l’échelle mondiale.
    https://www.researchsquare.com/article/rs-317485/v1.pdf

  82. @GRAS :
    Je vous invite à écouter l’ interview du Dr Mc Cullough (à partir de 8′ )
    et notamment le passage à 15’25 où il explique qu’il avait mis beaucoup d’espoir dans ces vaccins Arn, et qu’ il a fait vacciner ses patients à risque, mais à la vue de tous les effets secondaires, il n’est pas question de le conseiller à tout le monde.
    Voilà un vrai clinicien, capable de s’adapter au fur et à mesure des connaissances, pour le bien de ses patients.
    https://vimeo.com/558120369

  83. Bonjour,
    Les “cas covid”, voilà bien quelque choses que j’exècre car je pars du principe que les test PCR, qui détectent les “cas”, sont une machine à simuler due Covid-19.
    Par contre le nombre des décès, mais aussi le nombre de personnes sorties guéries, qui fait qu’en additionnant les deux on a le total des “vrais malades”; chiffres desquels on peut déduire la mortalité à l’hôpital, me semble être assez pertinent. Encore que l’on a pas le chiffres des gens décédés du Covdi à domicile ; c’est un chiffre important e France où l’on a pas soigné les gens malades, et dont personne ne s’étonne !
    Selon l’INSEE + 23.000 décès à domicile en 2020 sur 2019, contre + 15.000 à l’Hôpital et + 15.000 en Ets spécialisés personnes âgées!
    Contrairement à la doxa, et de nombreux médecins en témoignent, Je suis convaincu que l’on peut soigner précocement le Covid !
    Merci pour votre travail

  84. Mon admiration et mon respect pour votre ténacité intelligente, et votre courage à combattre la propagande mainstream, d’une indignité et d’une bêtise considérables, qui a plongé ce pays déjà bien abimé (médicalement notamment, mais pas que) par des énarchies précédentes, dans une crise historique, morale et économique, en condamnant d’avance des générations montantes à en régler les pots cassés.
    Si nos confrères étaient majoritairement aussi libres dans leurs petites têtes consensuelles, peut-être se seraient ils révoltés contre le paracétamol à domicile avant intégration en services de Réa, ce qui aurait évité selon les dernières estimations 70 % de décès inutiles.

    • Et les “générations montantes” avec leur portable à la main en permanence (cf. Soprano et sa chanson “Mon Précieux”), si elles pouvaient se bouger le cul au lieu d’attendre que les anciens pensent pour eux!
      Moi je m’en fous, j’ai pas besoin d’un QR Code pour vivre! Et le micro Roi qui nous gouverne (enfin qui essaie!), je savais déjà en 2017 que c’était un imposteur.
      Mais on a les Politiques qu’on mérite!
      Et des vrais Médecins, à l’ancienne y’a a presque plus! Ceux qui sortent des Facs ne snt que des technocrates abreuvés au berceau par Big Labos!

  85. Bonjour
    Il serait intéressant de lire et faire connaitre le livre du Docteur GOTZSCHE “Remèdes mortels et crime organisé – Comment l’industrie pharmaceutique a corrompu les services de Santé”.

    Je suis un patient intéressé et motivé par le traitement précoce du Covid ainsi que par les révélations de toutes ces compromissions entre certains acteurs de la santé et les laboratoires pharmaceutiques.
    Cordialement.

  86. Bravo dr Maudrux. Ca fait plaisir de voir qu’il y a encore quelques vrais scientifiques capables de réfléchir et d’analyser. Car je me désole et m’inquiète du discours convenu et plein de suffisance de la majorité du monde médical…..Leur perméabilité à l’influence et à la manipulation confirme que réussir un diplôme ne suffit pas. Etre médecin, être soigant, c’est autre-chose….

  87. Quelque soit l’efficacité de l’LIVERMECTINE. .Vous allez convaincre a tort des français de ne pas se faire vacciner donc de reculer la date de de l’immunité de groupe et rendre la Fance .post pandémique;mais sous surveillance renforcée.
    Quelle erreur!
    Utile peut-etre dans d’autres pays.

    • C’est un mythe L’immunité de groupe, voir au RU. Argumentez la vaccination covid avec l’inflexion du nombre de cas graves, mais pas avec cette immunité dont il ne se trouve personne pour donner une preuve (avec des variants ça serait surprenant) personne pour donner deux fois le même chiffre.
      Enfin, l’Ivermectine n’est en rien incompatible avec une vaccination (bon moi je prendrai pas ceux sur le marché actuellement, quoi qu’il en coûte, comme dit l’autre)..

    • J’ai toujours dit que ces traitements sont complémentaires, pas opposés. L’un est du curatif, l’autre du préventif. Par contre je n’entrerai pas dans le débat sur l’utopie de l’immunité de groupe, laissant le temps nous donner la réponse dans les pays les plus vaccinés. Même avec 3 ou 4 injections, j’ai des doutes (sur cette immunité de groupe, pas sur le fait que le vaccin protège quand même)

    • Commentaire abracadabran si tu ne définis pas avec sérieux « immunité de groupe ». Le but de cet article est bien entendu de montrer que soigner précocement est plus efficace que mettre tout ses espoirs dans la baguette magique vaccinale . Malheureusement moins lucratif …

    • L’immunité de groupe n’est envisageable raisonnablement que pour un virus stable donc non sujet à mutation , ce qui n’est pas le cas du SARS-CoV-2 . Le risque absolu étant l’apparition d’un re-combinant qui serait une véritable catastrophe pour l’humanité.
      Donc avant de défendre des théories qui n’ont aucunes démonstrations, commençons par faire ce que l’on sait faire en sécurité : soigner .
      Enfin et pour conclure attendons d’en savoir plus sur les vaccins basés sur une thérapie génique , intellectuellement passionnante, mais totalement expérimentale à ce stade et dont j’attend avec impatience un retour objectif de pharmacovigilance.
      A ce stade je suis loin d’être convaincu de ce que je vois sur le terrain tous les jours !

      • Oui, mais je ne sais pas combien de temps il faudra attendre avant d’en savoir vraiment plus sur les effets secondaires!
        Maintenant sur la technologie employée qui vise à faire fabriquer par nos cellules la protéine spike, j’ai du mal à comprendre la pertinence des choix (arnm ou adnovirus). Si l’on est convaincu que c’est cette protéine qu’il faut viser, pourquoi ne pas utiliser une technologie à protéine recombinante, il y a sans doute moins de risque qu’avec les deux autres méthodes.
        Après s’être assuré que cette protéine n’est pas, elle même, préjudiciable à la santé … mais ça je suis certain que pfizer, moderna etc l’ont déjà fait!
        Compte tenu de tous les variants en circulation, le vaccin chinois ne finit-il pas par être plus efficace?

        • Il faut attendre 2 ans, parfois plus pour certaines maladies autoimmunes. C’est pour cela que les vaccins ont une autorisation “temporaire”, en attendant cette date.

    • L’immunité du groupe, avec les mutations et les variants? Ca sort d’où ça? de quelle étude? Encore une supputation. moi je prends le pari que le vaccin ne sera pas la solution; elle sera dans le traitement…Oui mais je sais, la rentabilité des labos….

    • On attend toujours le vaccin conte la malnutrition dans les autres pays, 10 millions de morts par an, @GRAS

    • L’immunité de groupe est un mythe en ce qui concerne le covid19, et la vaccination anti-covid une escroquerie ! Une de mes nièces, moins de 30 ans, vient de développer une SEP 2 semaines après primo-vaccination anti-covid, maladie auto-immune qui la poursuivra toute sa vie, alors qu’elle ne risquait rien du covid, car aucune comorbidité ! Et même pas la possibilité de la traiter par Ivermectine pour sa SEP (https://blog-gerard.maudrux.fr/2021/06/10/les-miracles-de-livermectine/ ) car hors AMM !

      • étant donné que le produit vétérinaire( ivermectine) est le même que le produit humain…elle a peut-être un gros chien ?…

        • vous avez raison (ivomec) mais vous vous rendez compte à quoi nous sommes réduits pour se soigner soi même ? La triche, le médoc sous le manteau.. bientôt ” la traversée de Paris” avec des valoches d’ivomec et la police vichyste qui patrouille. Jamais avec mes 70 piges j’aurais pensé vivre ça……

          • eh oui OSSAU !
            C’est exactement ce que j’avais écrit à Mr Macron et à son épouse Brigitte dans 2 mails différents envoyés à la Présidence de la République en février pour relayer la demander de RTU de notre cher Dr Maudrux et appuyer de son influence de Président pour faire aboutir.

            J’avais terminé mon message en relatant les nombreux témoignages d’achats en Chine et en Inde d’Ivermectine pour animaux.
            Voilà à quoi les français en étaient réduits pour se soigner du COVID sans aucun danger… les produits vétérinaires !!!

          • En effet à quoi sommes-nous réduits !!! J’ai 72 piges et… je rêve !

          • C’est tout à fait ça !!! J’ai pensé à ce film (que j’adore) également… c’est dingue…

      • En effet la vaccination est une escroquerie concernant un virus mutant en permanence et sachant qu’elle n’empêche pas ni d’être malade, ni de contaminer.
        Alors à quoi ça sert de vacciner une population en bonne santé qui prend le risque de tous les effets secondaires du vaccin, dont le risque de mort.
        Sinon pour enrichir les escrocs qui pilotent la machine à sous.

    • Ce ne sont pas des vaccins mais des thérapies géniques expérimentales la nuance à elle seule doit au minimum imposer la vigilence.

    • Une telle objection n’a aucune valeur en l’état.
      Avant d’affirmer que c’est un tort de “reculer la date de l’immunité de groupe” il faut commencer par définir clairement cette notion d’ “immunité de groupe” et la spécifier avec des termes techiques ne laissant pas la place à l’ambiguïté et à l’interprétation.
      Ensuite il faut en démontrer les effets et les quantifier en termes mesurables.
      Sans cela, ce n’est que du vain discours.

      • c’est bien pour ça que le gouffre entre les cas détectés covid et le nombre de malades montre que l’immunité naturelle même sans vaccin se fait.Et heureusement. D’ou l’interet de médocs comme l’ivomec en préventif permettant l’instauration d’une immunité naturelle sans forcément vacciner. Ne restant que la protection des gens susceptibles de faire la maladie malgré la prevention.

    • Des personnes infectées puis soignées .. participeront tout autant à l immunité de groupe !!

      https://www.thelancet.com/journals/ebiom/article/PIIS2352-3964(21)00203-6/fulltext#%20
      Une étude menée par l’hôpital universitaire d’Aarhus (Danemark), publiée le 4 juin 2021 indique que les patients COVID-19 ont une réponse immunitaire naturelle robuste, quelle que soit la gravité de la maladie…
      A relier à l étude
      https://www.news-medical.net/news/20210608/No-point-vaccinating-those-whoe28099ve-had-COVID-19-Findings-of-Cleveland-Clinic-study.aspx
      No point vaccinating those who’ve had COVID-19: Findings of Cleveland Clinic study

      De plus question immunité de groupe on aurait pu laisser ceux qui n étaient pas fragiles ou les volontaires se laisser contaminer pour l immunité de groupe

      Et sans engorger les hôpitaux puisque les jeunes étaient peu hospitalisés et donc concernés par les réa et les lits d hôpitaux

      • Hum, les personnes traitées précocement n’ont probablement pas le temps de développer une immunité
        Et laisser les jeunes se contaminer aurait été les laisser contaminer des personnes vulnérables.
        Sur ce à quoi sert l’immunité de groupe s’il y a un traitement efficace ?

        • Sauf que si contaminés et non malades ou malades bénins, ayant guéri spontanément ou quasi spontanément (avec traitement Iver+Azy ou HCQ+Azy, ou autre), ils ont acquis justement cette immunité. Comme tous ceux qui les ont côtoyés et qui n’ont pas été malades.
          Quant aux personnes vulnérables, encore faudrait-il en établir la liste de critères, 18 mois après le début de cette fausse pandémie, personne ‘a osé le faire. Un vieux, malade, avec 3 mois d’espérance de vie est-il “vulnérable? N’a-t-il pas juste le droit éventuellement de savoir de quoi il veut mourir? Du virus (peut-être) ou du vaccin (peut-être aussi!).
          Rien n’est prouvé avec ces “vaccins” (qui n’en sont pas; pour rappel!) et plus le temps passe plus l’hécatombe qu’ils provoquent sera manifeste.
          L’avantage avec ces “traitements” c’est le suivi qu’on en a. Enfin pour ceux qui cherchent!

          • Justement Didier Laigle
            “plus le temps passe, plus l’hécatombe qu’ils provoquent sera manifeste”
            C’est bien ce que j’attends pour qu’on nous fiche la paix avec l’obligation du pseudo vaccin.
            Désolée pour les vaccinés qui vont en subir les conséquences dans les mois qui viennent

          • “En à peine un mois, sept prêtres vivant en communauté à Chavagnes-en-Paillers sont morts infectés par le Covid-19. Un drame pour cette congrégation des Fils de Marie Immaculée, dont la quasi-totalité des membres avait récemment reçu l’un des vaccins.”

          • @falko
            En effet les cobayes sont en train de faire le test.
            C’est malheureux pour eux mais c’est leur choix.
            L’impatience est certains à foncer dans une option douteuse pour ne pas rester dans le doute, est difficile à comprendre (mais observable). Se poser des questions les met mal à l’aise, un peu comme les gouttes de pluie mettaient Gribouille mal à l’aise. En plongeant dans la rivière il a surmonté son malaise 🙁

          • personnes vulnérables … rivotril ou ivermectine ?, sinon, ils pouvaient aussi proposer 5 comprimés de doliprane 1000 !

        • Hum .. !
          Regardez l étude du Danemark en lien à mon post

          Encore les jeunes Les super propagateurs … bien-sure!
          Bizarrement en Suède ils ont réussit leurs paris .. et les écoles étaient toujours ouvertes jusqu’à 15 ans
          Et les jeunes de mon quartier et d ailleurs ont continué à faire des fêtes .. certes en extérieur mais ils ont continué et ce sans masques ni en extérieur ni en intérieurs ..

          • Je suppose que la Suède n’est plus un sujet pour les media mainstream !

    • pour favoriser les vaccins, on bloque l’emploi des traitements précoces, et on se prive de l’ivermectine qui sort d’affaire y compris des cas graves y compris covids longs…tardifs, c’est trop tard, on a des morts, circulez, il n’y a rien à voir ! …alors merci, continuez à ne pas soigner, et continuez à compter les morts. ………..Quand le feu se déclare dans la cage d’escalier de votre immeuble, est ce que les pompiers vous disent ne vous inquiétez pas, buvez un coup, et si la température s’élève trop, ou que vous avez du mal à respirer, faites le 15 ?

    • Primum non nocere, le moindre mal. On expérimente des vaccins sur des personnes saines. Les malades ne sont pas soignés car on met au placard les 100000 généralistes qui connaissent les risques des vieux médocs et servent à chercher des traitements.
      C’est comme si on interdisait aux maçons de construire des maisons, au motif qu’ils seraient trop bêtes ou aux mécaniciens de réparer nos voitures, au motif que ce serait trop dangereux.
      « Soyez fiers d’être des amateurs » a dit le président. Eh bien moi, ça ne me rassure pas du tout, je suis très inquiet de ce qu’on nous fabrique.

      • Pour certains, un bon 2/3 au moins, ils s’y mettent tout seul au placard. Les fils ont manifesté devant l’Assemblée ou le Sénat(je ne sais plus); j’ai pas vu les toubibs!
        Et pourtant Dr. Maudrux a produit les textes officiels, ils peuvent prescrire, ils peuvent aussi réfléchir et surtout informer vraiment leurs patients au lieu de porter juste la parole officielle.
        Ce sont des libéraux.
        Enfin certains, affiliés à des C.H. ne le sont peut-être plus beaucoup!
        Décidément tout va à vau-l’eau

        • Oui, c’est vrai. C’est ancien: les généralistes ont été transformés en exécutants sanitaires avec le Vidal comme bréviaire sur le bureau (pas tous, obligé ici de faire court, Maudrux l’a expliqué au CIS). Le contre exemple est l’histoire de FLCCC Alliance, avec leur recherche-terrain progressive, concertée, documentée qui indique ce que devrait être la médecine générale.

          C’est le FDA qui ouvre les portes, ou pas, des autorités sanitaires des pays du Nord (les vaccins autorisés, le remdesivir, pas les vieux médocs …) et c’est l’OMS qui donne l’impulsion des plans sanitaires nationaux. Tous ces pays se sont ajustés les uns aux autres pour suivre le même plan d’ensemble, auquel il est difficile d’échapper.

          Ce qui a muté, c’est la façon de décider. Nous avons quitté la société des stocks et sommes passés à celle des flux, constants, de communication, échanges, transports, la « société liquide » de Zygmunt Bauman, ou la critique de la société technique par Jacques Ellul, ou l’emprise mémétique sur nos sociétés.
          Avant, décider, était une concertation entre les acteurs impliqués (selon le « concilio », l’antique conseil) qui posaient l’étude et la problématique pour faire les choix et le plan. Aujourd’hui, décider, c’est ajuster par rapport au courant dominant. Et courage pour ceux qui vont à contre courant de la farce sanitaire.

          Restent les prises possibles, comme celle de ce blog, pour agréger des nœuds, ici de participants au forum, tisser entre les nœuds existants afin de reprendre la capacité à décider par concertations la faire reconnaître peser dans le courant général incontrôlé.

    • Moi j’aurais peut-être eté d’accord pour un vaccin classique comme le chinois. ( je suis vacciné contre les choses serieuses:tétanos par exemple, mais pas la grippe saisonnière, car son efficacité est faible alors que mon système immunitaire excellent m’en protège tous les ans depuis plus de 65 ans, et que les conséquences d’une grippe saisonnière ne m’inquiètent donc pas )

      -Question:pourquoi vouloir a tout prix transformer la population en cobaye en refusant d’agréer un vaccin aussi sur et efficace que ceux de la grippe saisonnière?

    • Il n’y a aucune étude argumentée qui sous tend que la vaccination de masse avec les vaccins achetés par l’UE amène à l’immunité collective, ni que c’est la seule façon de l’obtenir. Factuellement, l’IHU de Marseille qui teste les vaccinés à montré que seuls 2/3 d’entre eux développent des anticorps, et l’analyse sérologique montre de plus que les anticorps développés ne couvrent pas tous les composants du virus (d’ailleurs tout le monde sait qu’il faudra se refaire vacciner tous les 6 mois, ce qui montre bien que l’argumentaire sur l’immunité collective de la vaccination n’est qu’un argument marketing sans fondement réel. Et comment expliquez vous que sans vaccination il n’y a quasiment aucun décès ou forme grave chez les moins de 30 ans ? Ils sont immunisés ?

  88. Merci à vous,Mr MAUDRUX ! Cependant,il faut vraiment lire cet article a tête reposée,et si je prends mes voisins hésitants pour l’innoculation, comme échantillon test,je crains que seulement 20 % le lisent jusqu’à la fin ,et que la moitié le comprennent ! Pourtant,il faut continuer à essayer de les convaincre !

  89. Bonjour
    Merci pour votre démonstration. Où peut-on avoir les références des schémas? Question que l’on ma posée, après avoir fait lire votre texte.

  90. Quant à ceux qui s’inquiètent pour le Dr. Maudrux. La seule action serait actuellement une contre attaque en attaquant en pénal comme le fait le Pr. Raoult.
    Si l’Ordre persiste dans 6, 10, 12 mois, temps qu’il prendra pour fixer l’audience, c’est devant des milliers de médecins qu’il va se retrouver.
    Tous les médecins de France connaissent Gérard pour son courage et sa probité pour avoir sauvé leur caisse de retraite,. Déjà à l’époque, il avait fait preuve d’un courage et ténacité hors du commun pour l’intérêt général avec son action S.O.S. retraite santé pour neutraliser les vieillards qui alors pillaient et ruinaient cette caisse.

  91. Edition claire et instructive , qui fait comprendre, aux non initiés, combien nous sommes les jouets, de ces politico-labo, qui ne reculent devant rien, pour faire du fric sur nos vies ! Guillotin, au secours !

  92. Je vous conseille à tous cet article, au moins les 10 premières lignes.
    “Qui dirige le monde ? BlackRock, Vanguard et StateStreet”
    https://cv19.fr/2021/06/11/qui-dirige-le-monde-blackrock-vanguard-et-statestreet/

    Vaccins, traitements, médias… quand on suit l’argent, on trouve toujours les mêmes façades.

    Sinon ça fait des mois qu’on nous parle d’une hécatombe en Inde, c’est étonnant qu’ils n’aient pas encore blâmés les kits Ivermectine 🙂

    • Qui gouverne le monde ? Goldman Sachs- la pieuvre aux milles tentacules qui place ses pions aux quatre coins du monde….

    • Intéressant… Et chronophage ! Je viens de passer un moment sur finance.yahoo, c’est assez édifiant… Et flippant ! Je suis allée voir des compagnies iraniennes (le grand méchant), notamment la compagnie des télécoms, qui au final est financée par vanguard. Tout est contrôlé.

  93. merci , confrère pour ce travail de bénédictin. Avons-nous des chiffres exploitables sur l’épidémie de Manaus, présentée par les médias comme un film d’épouvante ?

    • Vous pouvez rechercher comme moi. Allez sur Google, et tapez “chiffres covid”. Vous avez un onglet pour faire défiler les pays. Si vous sélectionnez un grand pays, comme Inde ou Brésil, l’onglet juste à droite vous permet de faire défiler les Etats ou régions, c’est là que j’ai sorti les premières courbes. Pour le Brésil, point de Manaus, il faut donc chercher dans quel Etat est la ville, c’est l’Amazonas. 500 cas/jour, 10-5 décès. C’est peu, mais il faut alors chercher la population de l’Etat, 3,9 M, soit 16 fois moins que la France. Pour comparer, on a donc 500×16 = 8 000 cas/jour, et 12,5×16 = 200 décès. Ensuite il faut tenir compte d’une population peu dense (distanciation naturelle, sauf Manaus, ville), et une population plus jeune.Oui la situation est bien 3-4 fois plus grave que chez nous en juin, mais pas plus que chez nous il y a quelques mois, mais comme chez nous, cela dure.

  94. En réponse à Le Gueult qui demandait s’ils seront un jour condamnés
    La réponse en France est jamais, et Veran la fripouille le sait.
    Avez-vous vu un ministre condamné en France alors que les scandales se succèdent sans fin?
    Quand le poids des casseroles devient trop pesant, le ministre change ainsi que le nom des structures qui l’entouraient et le compteur est remis à 0.
    Prenons un exemple qui me tient à coeur parce je suis l’affaire depuis 20 ans. C’est dans les commentaires de ce site qu’un confrère m’a appris que Roche et Novartis avaient été récemment condamnés en France quand, par ex en Italie, ce fut en 2014. Ils devront payer 444 millions€. L’Italie leur réclamait 1,2 milliards. Aucun média n’en a dit mot.
    Le Lucentis de Novartis est dans le TOP 4 des médicaments coûtant le plus cher à la sécu depuis 20 ans et son prix était à ses débuts dans les 1400€ la passe, aujourd’hui 800 et il en fallait au minimum 3 et la plupart du temps beaucoup plus. Comptez mini une moyenne de 400 millions/an pour la sécu. Novartis a donc escroqué 8 milliards ou plus à l’assurance maladie, mais la justice française le fait payer 444 millions, 20 ans plus tard !
    On peut situer les premiers corrompus au sein de l’ Afssaps, puis le relais fut pris par la ministre Touraine; La direction générale de la santé étant son bras armé.
    Il faut savoir que nombre de pathologies cécitantes du fait de néovaisseaux sous-rétiniens n’avait pas l’AMM et donc que les patients devenaient rapidement aveugles s’ils n’acceptaient pas ou ne pouvaient pas se ruiner pour acheter le Lucentis de Novartis de leur poche. On en a vu beaucoup faire des emprunts pour payer les piqouses. Nous faisions des pieds et des mains pour essayer de leur gratter à droite ou à gauche quelques dose gratos pour les plus pauvres. L’AMM a été très lentement étendue pour les néovaisseaux sous-rétiniens sans qu’aucune raison scientifique justifie cette lenteur. Je ne parle pas d’autres néovaisseaux comme par ex les cornéens comme ceux des enfants souffrant de la maladie de la lune, rares en France, légion à Mayotte où j’ai fait des missions à l’hôpital mais que Touraine m’interdisait de soigner.
    Il faut savoir la mère Touraine avoir personnellement publié les pires menaces, non seulement contre les ophtalmos mais aussi contre les pharmacies centrales des hôpitaux s’ils nous procuraient de l’Avastin à 3 sous équivalent du Lucentis hors de prix, les 2 ayant exactement le même effet. Il faut savoir Touraine être allée à Davos rencontrer le patron de Novartis à hui-clos.
    La justice a condamné les labos voyous à payer une aumône quand ils ont gagné des milliards sur votre dos. Se retourne t’elle contre Touraine pour demander explications? Touraine est t’elle inquiétée pour sa responsabilité directe de 100, 1000, beaucoup plus, perte fonctionnelle d’un oeil, voire des 2 et donc cécité? Les médias, comme les politiques sont tous au courant. En entendez-vous un seul?

    • Merci. Ceci montre bien que l’État est devenu open bar pour toutes les malveillants avec en plus l’absolution. On va finir par croire que c’est une condition indispensable pour être au pouvoir

    • @çasuffit
      Merci de votre témoignage tellement éclairant.
      On comprend mieux le sans-gêne total de nos autorités crapuleuses dans leur gestion de la présente crise. Un système qui garantit l’impunité aux décideurs politiques pour des magouilles de cette gravité et dimension, est totalement corrompu. Un cancer des os au stade terminal. La crise morale rejoint la crise financière pour nous garantir un présent inquiétant et nous promettre des lendemains qui ne chantent. Le rôle des LANCEURS D’ALERTE comme le Dr Maudrux, le Dr McCullough et tous les autres, est d’autant plus essentiel pour la défense de l’humanité maltraitée par cette mafia.

    • L’option : « colorier les courbes sans déborder avec deux couleurs différentes » reste possible pour ceux que la lecture fatiguerait 😉

    • c’est décourageant de voir tout cela se produire sans avoir d’outil pour lutter plus efficacement

    • Quand on voit la condamnation immédiate à 4 mois de prison pour avoir giflé le président, j’imagine qu’il n’avait pas lu le blog, , sinon, il serait sorti avec une Kalach, et là, c’est même une légion d’honneur qu’il aurait méritée, proportionnellement, ceci dit, je suis pour le respect des lois, mais justement respect par tous, à commencer par ceux qui les font, et ce phénomène ne fera qu’empirer, bientôt tous les jours on a un nouvel homme politique… hier Mélanchon… il ne vaut pas plus, l’ivermectine, vous croyez qu’il n’est pas au courant? !!!… Ecoeurant !

    • On voit que la petite délinquance quotidienne dont on nous rebat les oreilles à longueur de reportages TV, associée aux lenteurs et soit disant mansuétude et laxisme de la justice, n’est que l’arbre qui cache la forêt de la vraie criminalité en col blanc et robes haute couture, qui ruinent réellement notre système de protection sociale, par un siphonage en règle des milliards d’€ issus de nos cotisations.
      Après quoi on nous dira que la protection sociale coûte trop cher en France et nécessite des fermetures de lits et de structures hospitalières….

  95. J’ai lu hier un article dans Ouest France qui reprend probablement les mêmes arguments que celui du Figaro
    https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/cinq-questions-sur-l-ivermectine-ce-medicament-controverse-utilise-par-l-inde-contre-le-covid-19-2fa4fa60-cab9-11eb-970e-1ac8a79f7b68
    Je n’en ai pas parlé parce qu’il m’a paru vraiment nul. D’abord en quoi l’Ivermectine serait “controversée” ? Pour qu’il y ait controverse il faudrait que certains aient dit que ce médicament présentait plus de danger que d’intérêt, non ? Or pour le moment pas de Lancet Gate à son sujet, juste quelques affirmations bizarres relayées par Wikipedia en portugais. Donc l’Ivermectine est ignorée, pas controversée.
    Et je passe tout de suite à la conclusion de cet article foireux. Selon ce brave Mathieu Molimard, on ne sait pas si l’Ivermectine a eu un effet. C’est peut être le confinement et c’est peut être comme pour les feux de foret, quand tout a brulé ça ne brule plus. Je suppose que les pompiers apprécieront la mise en doute implicite de leur efficacité
    Et bien sûr quand on ne sait pas vraiment ce qui a agit sur une épidémie, on arrête là ses investigations. Mathieu Molimard grand chercheur ! Mathieu Molimard futur prix Nobel du ‘c’est peut être autre chose donc ne cherchons pas plus loin”.
    L’étalage de la bêtise crasse n’est pas une controverse.

    • Mon gendre m’a sorti le même argument. Mais cet argument est valable pour tout, puisque il consiste à refuser tout facteur influençant la courbe épidémique autre que le développement naturel du virus : c’est donc la même chose pour les vaccins : avec cet argument la montée et la descente des courbes dans les pays qui vaccinent n’a pas plus de raison d’être liée au vaccin

      • argument bateau, mais qui n’explique pas la haine, la vindicte de Véran et des autres contre toutes les propositions de traitements par les médecins de ville.

  96. MERCI ! Vos articles et les commentaires qui suivent sont toujours très instructifs.

  97. Merci Dr Maudrux, votre analyse est fondamentalement juste et j’avais déjà, de façon intuitive, abouti au même résultat. Il serait intéressant qu’un mathématicien (M Vincent Payan par exemple) se penche sur ces courbes et, en y extrayant les différents moments, démontre l’effet de l’ivermectine (toutefois, ce n’est pas évident, même pour des pays similaires, compte tenu des distributions de valeurs sur les différentes variables et de certaines inconnues)

  98. Bonjour Dr Maudrux, et merci pour tout ce travail de recherche et de synthèse.
    On dit que la vérité finit par triompher, et je le crois profondément. Mais je dois dire aussi que certains jours, l’orchestration officielle des faits en particulier le matraquage psychologique de la gestion de la vaccination, me donne l’impression que les autres alternatives dont nous discutons ensemble sont comme “Un barrage contre le Pacifique “.
    Il suffit d’écouter ce matin les informations sur les discussions du G7 débattant d’un futur pouvoir coercitif augmenté pour l’OMS et d’une “meilleure et prompte réactivité future” sur les vaccins par l’industrie pharmaceutique pour les prochaines pandémies.
    La fin du match se jouera elle à la rentrée ?
    3 options s’offriront à nous :
    – La disparition naturelle du virus,
    – ou une 4eme vague avec efficacité réelle de “l’immunité collective”,
    – ou une 4eme vague reconfinant le monde, et qui anéantira Wall-Street.
    Continuez !

    • Ou … une 4eme vague mettant dans la lumière l’intérêt devenu indiscutable des traitements précoces de la Covid-19.

    • Il ne me semble pas que les “vagues” nuisent à la santé de Wall Street, qui n’a pas grand chose à voir avec le bien-être des gens ordinaires (on serait presque tenté de voir une relation inverse).
      Ainsi, le Washington Post a pu produire ce titre à la fin de 2020 : “The stock market is ending 2020 at record highs, even as the virus surges and millions go hungry”

      • C’est tout à fait vrai !
        D’ailleurs la 3 ème dose est une notion déjà bien ancrée dans les esprits.
        J’espère que nous parlons d’un futur qui ne sera pas.

      • La quatrième vague sera mise sur le compte des non-vaccinés non-civiques qui ont empêché l’immunité de groupe, et sur les variants mais chic, la troisième dose est prête…

  99. J’ai un petit problème de compréhension concernant ceci “L’épidémie semble s’être développé plus vite dans l’Uttar Pradesh, mais ce n’est pas le cas : elle ne s’est pas développé plus vite (ascension de la courbe), car 3 fois plus peuplé, il est normal que le nombre de cas grimpe 3 fois plus vite. ”
    Mais pourtant juste avant “regardons les chiffres en les rapportant à population identique”
    Donc peut on encore dire “c’est plus peuplé” si on compare des parts identiques de population ???

    • Il y a peut être un bug ou mauvaise formulation dans ”à population identique” autant je comprends que 3 fois plus de population implique 3 fois plus d’interactions (et donc le chiffre monte plus vite), mais les deux courbes semblent être le nombre total de cas.
      En fait le texte du paragraphe se comprend mieux avec la courbe de ”cas par millions” (et donc à ”population identique”).

      • Oui la 1re courbe montre effectivement des populations de malades identiques mais dans des populations globales différentes

    • La courbe grimpe plus vite dans l’Uttar Pradesh car comme il y a une population 3 fois plus importante, le nombre de cas jour grimpe 3 fois plus vite. Si on prend les cas/million (courbe plus bas), on a la même croissance, qui montre que l’évolution de l’épidémie au début est la même dans les deux Etats, bien que le début de courbe laisse croire que cela s’étend plus vite dans le premier Etat.

      • Oui, vous avez donc comparé des populations différentes en nombre mas dans lesquelles le nombre de malades est identique.

      • Je vois un élément pouvant éventuellement remettre en cause l’impact ici de l’ivermectine, qui dépend de **quand** l’alerte générale a été donnée :

        On voit sur le dernier graphe bleu qu’en Uttar la flambée a en fait commencé qqs jours après. Donc on pourrait imaginer qu’avec la réaction simultanée un peu partout en Inde (comportements devenant plus prudents) le feu ait été pris plus tôt en Uttar. Agir tôt ou tard en cas de feu a un impact important: le temps plus court de réaction par rapport au début de la flambée pourrait expliquer que l’on ait étouffé le feu avant qu’il ne touche une grande partie de la population.

        Ce contrargument ne tient pas si l’alerte générale a été donnée APRES que les deux courbes bleues se croisent. En effet, si la flambée en Uttar a commencé plus tard, elle a commencé plus vite (ce qui est attendu car au delà du facteur 3 de taille de population, l’Uttar est de l’ordre de 50% plus densément peuplé).
        Donc ce serait bien sur ce graphe d’indiquer en abscisses le moment où l’alerte/la première grande réaction de la population est arrivée. Voire, une deuxième abscisse correspondant au début de l’usage massif d’ivermectine, pour mieux appréhender l’effet dans la durée.

        • Je vois un élément pouvant éventuellement remettre en cause l’impact ici de l’ivermectine, qui dépend de **quand** l’alerte générale a été donnée :

          On voit sur le dernier graphe bleu qu’en Uttar la flambée a en fait commencé qqs jours après. Donc on pourrait imaginer qu’avec la réaction simultanée un peu partout en Inde (comportements devenant plus prudents) ****à ce moment là le feu ait été plus petit en Uttar****. Agir tôt ou tard en cas de feu a un impact important: le temps plus court de réaction par rapport au début de la flambée pourrait expliquer que l’on ait étouffé le feu avant qu’il ne touche une grande partie de la population.

          Ce contrargument ne tient pas si l’alerte générale a été donnée APRES que les deux courbes bleues se croisent. En effet, si la flambée en Uttar a commencé plus tard, elle a commencé plus vite (ce qui est attendu car au delà du facteur 3 de taille de population, l’Uttar est de l’ordre de 50% plus densément peuplé).
          Donc ce serait bien sur ce graphe d’indiquer en abscisses le moment où l’alerte/la première grande réaction de la population est arrivée. Voire, une deuxième abscisse correspondant au début de l’usage massif d’ivermectine, pour mieux appréhender l’effet dans la durée

          • J’ai un peu cherché les dates en limitant la recherche google à certaines dates, elles vont dans le sens de l’action de l’ivermectine:

            Tout d’abord, certains se trompent en indiquant que l’ivermectine n’a pas pu être une cause importante de la baisse parce que prescrite à partir du 28 avril 2021. En réalité, cette page par exemple indique que le 14 avril l’ivermectine était largement utilisée en Uttar chez les cas positifs et les contact.
            https://www.financialexpress.com/lifestyle/health/covid-19-states-ignore-who-recommendation-on-ivermectin-heres-what-doctor-who-wrote-white-paper-on-the-drug-has-to-say/2231596/

            Ensuite, on lit dès fin mars (avant que cela ne monte forte en Uttar) qu’un pic est inquiétant en Inde, mais c’est durant la première moitié d’avril que la population semble avoir changé de comportement, en gros au moment où les courbes bleues dont je parlais se croisent: il ne semble pas y avoir de “feu arrosé lorsque plus petit”

  100. Le dr. Maudrux une fois de plus nous éclaire malgré l’obscurité grandissante et notamment la censure envahissant tous les outils de communication.

  101. Merci infiniment pour cette analyse que j’ai rajoutée sous ma publication d’hier ► https://jbl1960blog.wordpress.com/2021/06/12/dossier-pdf-pour-dire-non-a-linjection-transgenique-ogm-experimentale-a-diffuser-sans-pitie/

    Sachant que je vous ai intégré dans le dossier PDF que j’ai réalisé : DOSSIER PDF N° 120621 de 28 pages ► Pourquoi & Comment dire NON en masse à l’Injection Transgénique (OGM) Expérimentale contre le COVID-19 https://jbl1960blog.files.wordpress.com/2021/06/dossier-pour-dire-non-a-linjection-transgenique-experimentale-jbl1960-juin-2021.pdf

    J’ai réalisé ce nouveau PDF afin que tout le monde puisse s’en servir (comme je l’avais fait pour refuser le Linky et tester moi-même avec succès), je considère que c’est le moins que je pouvais faire.

    L’annexe 1 est réalisée avec le concours du Presque Dr. T’Ché-RIEN et REINFOCOVID.

    Au plaisir de vous lire pour avis et commentaires ; JBL

  102. Bonjour,
    Si la gestion ( ou l’improvisation ) de la crise COVID est sévèrement critiquée, je n’entends personne proposer une explication à ce naufrage, ce suicide de la société pré-covid et de son économie, ( vendre quelques milliards de vaccins au prix de tout le reste n’a aucun sens ).

    N’est pas la seule manière pour les dirigeants de tenir les objectifs liés à la catastrophe climatique annoncée ? Aucune société n’aurait accepté un arrêt aussi brutal, une régressions si forte des libertés individuelles – et notamment de déplacement – , sans le prétexte sanitaire. La pertinence de cette hypothèse sera vérifiée à l’aune des maintiens ou non des limitations, dans les mois à venir – un été à peu près libéré, mais voir à la rentrée de septembre -.

    Merci de partager vos réflexions sur le sujet, je serais attentif à vos réponses
    Merci au Dr Maudrux et aux personnes de sa trempe qui soutiennent notre moral ; )

    • Il y a quelques mois je postais ceci sur ce blog:
      Le paradoxe est le suivant : quand bien même notre Administration et notre classe politique serait d’une incompétence , voire d’une malhonnêteté , bien de nature à expliquer par exemple le rejet virulent des traitements précoces du Covid 19 , comment se fait-il qu’il en fut de même – en tout cas dans les grandes lignes- de tous les gouvernements occidentaux ?

      Tous pourris ?

      Pas tout à fait. Mon explication est bien liée à la protection des intérêts des grandes firmes pharmaceutiques (et paradoxe dans le paradoxe : “certes mais ce serait au détriment d’ intérêts capitalistes encore plus grands , des grandes firmes de l’ aérien, du tourisme, de l’ hôtellerie , des loisirs, du cinéma, du BTP , de l’immobilier, de l’ énergie, etc” ) .

      La logique serait la suivante :

      Dès que les chinois, puis rapidement et bruyamment le Pr Raoult , ont indiqué que des traitements étaient fort possibles avec des vieilles molécules repositionnées , les grand labo ont passé (et fait passer via les Experts perclus de liens d’intérêts) aux Gouvernements (donc pas seulement le nôtre) la thèse suivante, à la base compréhensible : Ecoutez, nous nous portons fort de vous mettre au point en quelques mois plutôt qu’en quelques années des vaccins, grâce à des technologies révolutionnaires. Alors ne nous mettez pas dans les pattes ces traitements qui ne rapportent plus rien* . Sinon il n’y a aucune raison que nous investissions des milliards pour des vaccins. D’où , entre autres, l’énormité du LancetGate qui à mon avis est tout sauf fortuite , puisque l’efficacité du protocole Raoult était sur le point d’être démontrée dans les essais officiels. (* à contrario, tapis rouge pour le nocif Redesivir à 2000€ la cure)

      De plus , c’était une époque où l’on n’imaginait guère les variants (que le Ministre de la Santé a nié jusqu’à l’automne) .

      Reste un mystère (quoique…) : pourquoi les oppositions sont-elles restées si soft, en particulier dans les auditions parlementaires ?

      • Oui ils auraient pu vouloir privilégier un vaccin “très efficaces” en ne lui opposant pas un traitement “peu efficace”. C’est une hypothèse assez rassurante sur les intentions possibles, en tout cas plus rassurantes que l’hypothèse ” Ils veulent faire baisser la population à 500 000″. Et là pas besoin d’imaginer un complot, juste quelques personnes ayant des arguments très persuasifs en faveur du vaccin.

      • Peu plausible pour les vaccins car développés principalement par des petites BioTech avec de l’argent issu du public. Ce qui pourrait être plus plausible c’est qu’il ne veulent pas que s’ouvre le champ pour les médicaments repositionnés, de manière générale. Si une molécule repositionnée était reconnue comme essentielle pour traiter le Covid, cela donnerait en termes d’image un gros coup de fouet à ce champ de recherche, qui s’il s’avérait fructueux, serait évidemment catastrophique pour les Big Pharma.

        • C’est juste tout à fait ça!
          En gros (je simplifie):
          1- accident de Labo à Wuhan
          -2 Pfizer bien au courant se dit que c’est l’occasion rêvée de tester leur thérapie génique
          -3 ils construisent donc avec quelques uns (dont Fauci et le NIH+l’OMS) la “fausse pandémie”.
          -4 Mettent les politiques au pied du mur (en en arrosant sans doute qq uns avec des billets verts ou des actions, Macron aime bien!)+-4 Instauration de la peur
          -5 Ffin 2020 Pfizer et ensuite Moderna (Américain aussi) annoncent en fanfare avoir réussi (tu parles, ils travaillaient dessus à Wuhan, avant!) et arrose tout le monde à prix d’or! les actions des 2 firmes grimpent en flèche (Ah sacrées Bourses!!) et leurs PDG revendent leurs dites actions… Jackpot!
          -6 Si un intrus vient gripper la belle machine avec des traitements pas cher sur lesquels en plus ces Labos n’ont aucune prise, alors fiasco! Adieu la poule aux oeufs d’or! Donc tout faire pour que rien ne sorte donc traiter tous ceux qui essaient de “complotistes”, terme parfaitement galvaudé.
          -7 Vue de leur mirador (ou clocher!), elle est pas belle la vie? Vous croyez qu’entre eux ils sont masqués, eux?
          Avez-vous entendu parler d’autres contaminations ou variants en Chine? Moi pas. N’est-ce pas le signe que le traitement, eux , ils l’ont! ce qui serait normal vu que si je pense vrai, ils ont du trouver en catastrophe un “antidote”. Ce sont quand même les mieux placés!
          -8 Juin 2021: Merde les emmerdeurs de journalistes US se vengent et contre-attaquent; supercherie au grand jour, des têtes vont tomber. Certains Sénateurs US se rendent compte que le Gouvernement Fédéral n’est pas tout “blanc-Bleu”. Ça commence à s’agiter dans les chaumières; la vaccination prend l’eau et … l’Ivermectine retrouve des couleurs!
          -9 En plus l’Inde (prise en France comme très mauvais exemple; se rappeler de la pénurie d’oxygène) s’en même en entrant en conflit ouvert avec l’OMS Normal des Indiens contre des Indiens apr