216

Ivermectine : l’Etat complotiste ?

Alors que l’Etat accuse les réseaux sociaux de complotisme (parfois avec raison), il est bon de savoir qu’il fait exactement la même chose que ce dont il accuse les autres : de la désinformation.

Vous vous rappelez miss Sybeth Lagaffe qui avait fait foirer une tentative de mise en place d’un organisme chargé d’organiser la pensée unique dans les publications concernant la Covid, pour que les Français soient « bien informé » ? Cette volonté gouvernementale semble avoir été mise en place de manière sournoise, à l’aide d’organismes dépendant de l’Etat, financés avec vos sous. L’ivermectine semble en faire les frais depuis que nous avons informé fin décembre le gouvernement de notre intention faire ouvrir ce dossier. 2 organismes s’en chargent et sont bien repris par la presse mainstream. Voici tous les éléments de désinformation, et chaque fois le lien pour vous permettre de vous faire une opinion de la vérité.

L’efficacité de l’ivermectine contre le Covid n’est pas scientifiquement démontrée. C’est sous ce titre que l’organe presse officiel de la République fait du fake news dans sa rubrique anti fake news. Elle affirme, « preuves à l’appui », que l’ivermectine n’est en rien efficace, et que « les réseaux sociaux » vous trompent. Quelles sont ces preuves ?

Cela commence par l’étude in vitro, brandie et critiquée partout pour démontrer l’inefficacité in vivo de l’Ivermectine. Toute étude in vitro, quelle qu’elle soit, peut facilement être critiquée, sur les concentrations, les températures, les cellules hôtes, etc. Aucune de ces études in vitro, qu’elles soient positives ou négatives, ne permet d’affirmer une efficacité ou inefficacité in vivo. Elles n’ont qu’un but, ouvrir une voie ou non à des études in vivo. Passé ce cap, ce qui a été fait, ces études sont sans objet, leur critique ou leur défense est sans objet, car maintenant, seuls les effets in vivo, puisqu’ils ont été commencés, doivent être retenus.

Après, on nous sort du « Bolsonaro qui s’est fait lui-même l’apôtre de l’Ivermectine sur Twitter ». Très scientifique comme argument : Bolsonaro en parle donc c’est n’importe quoi. Ils auraient pu nous glisser Trump pendant qu’ils y étaient.

Ensuite c’est un article de Nature qui n’a rien d’une étude, mais qui relate qu’en Amérique latine on a du mal à trouver des cobayes pour des études, car des patients en ont pris avant. On se demande ce que cela vient faire dans une démonstration d’inefficacité du produit. Puis on critique un article qui relate les études de Pierre Kory (médecin réanimateur invité à présenter l’Ivermectine devant le NIH), au motif que « ce site promeut les thérapies dites “alternatives” et/ou “naturelles”. !! On efface les résultats de Kory, au motif qu’une revue qui les relaté, fait dans le naturel ! Belle démonstration scientifique de l’inefficacité de l’Ivermectine.

Ensuite c’est France Soir qui y passe, pour avoir aussi présenté les résultats de Kory, puis Martine Wonner, Dupont-Aignant, Asselineau,… Là encore, on n’est pas dans le sujet, ce n’est pas en critiquant les personnes se posent des questions sur l’efficacité de l’Ivermectine, que l’on démontre son inefficacité !

Puis on nous parle des autorités étrangères qui refusent, comme en France, d’autoriser l’Ivermectine. Premier cité, le Mexique. Manque de pot pour l’AFP : depuis, devant les résultats du Chiapas, région qui faisait dissidence aux injonctions de l’Etat (avec 5 fois moins de morts que dans les autres états, ayant infléchit sa courbe suite à la distribution d’Ivermectine à la population l’été dernier, alors qu’il était sur la même pente que les 30 autres états), la ville de Mexico vient aussi de passer outre en prônant l’Ivermectine. 

Citation du directeur de la santé : « sur la base de 29 études qui montrent l’utilité du médicament à un stade précoce, la ville de Mexico a décidé de l’incorporer pour traiter les patients atteints de COVID-19, car il n’a pas non plus de brevet, est bon marché et est d’une sécurité clinique élevée, car il ne produit pas d’effets secondaires aux doses recommandées.

Ci-dessous la courbe de mortalité des différents états mexicains avec résultats du Chiapas, courbe du bas en rouge, qui a cassé son ascension en juillet :

source

Depuis un mois, ce ne sont pas les seuls à changer d’attitude vis à vis de l’Ivermectine. L’AFP cite aussi l’Afrique du Sud qui interdit son usage. Je signale à l’AFP qui devrait être mieux informée que moi, que dans ce pays, c’est aussi en train de changer, l’ANSM du pays venant de lancer une étude, et les médecins discutent le 2 février avec le Ministère pour une RTU. De plus si un pays ne l’autorise pas, cela ne veut pas dire que c’est inefficace ! Voir la France.

Après l’AFP, toujours pour prouver l’inefficacité, nous parle d’un article de la Société Française de Pharmacologie et de Thérapeutique, qui ne parle que de l’étude in vitro. On parle de l’étude, ensuite de la SFPT, 2 fois la même chose, c’est 2 pour le prix d’un, et même 3 pour 1 avec l’INSERM (voir plus bas). 

Puis c’est de longs discours sur les travaux de Kory, de la FLCCC, de Hill, Unitaid,… discours qui ne traitent que de la forme, pas du fond. Les travaux de Hill sont balayés au prétexte que ce sont des résultats préliminaires qui n’avaient pas à être rendus publics, tout en reconnaissant que la mortalité de sa méta analyse, pour le compte de l’OMS, est divisée par 5. Tous ces résultats ont déjà été détaillés dans mes précédents billets, efficacité indiscutable, spectaculaires, 18 études randomisées, contrôlées, qu’on se garde bien de détailler ici, y compris l’étude argentine sur 1200 soignants avec 100% d’efficacité.

Et de nous sortir avec lien un site de méta analyse du CHU de Lyon, metaEvidence, qui, vérifiez par vous-même, … ne traite pas de l’Ivermectine ! Ou si peu, on la trouve difficilement, pas dans les tableaux comparatifs. Regardez dans leur travail sur la prophylaxie, il n’y a que HCQ, alors que d’autres méta analyses en trouvent 8 ou 9 sur Ivermectine !

Enfin, AFP détaille trois études, toujours pour dire que cela ne marche pas. Deux, en Irak et en Iran, sans doute pays à la pointe de la recherche selon AFP. Voyons les.

Dr Hashim en Irak : « l’essai irakien est une prépublication aux résultats “non concluants” car les résultats n’étaient pas statistiquement significatifs ». Je suis allé chercher l’original. Etude randomisée, contrôlée, 140 patients. Conclusions des auteurs : « L’Ivermectine avec doxycycline a réduit le temps de guérison et le pourcentage de patients qui progressent vers un stade plus avancé de la maladie ; en outre, l’Ivermectine avec doxycycline a réduit le taux de mortalité chez les patients graves de 22,72% à 0% ; cependant, 18,2% des patients gravement malades sont morts avec le traitement par Ivermectine et doxycycline. Dans l’ensemble, plus l’Ivermectine avec doxycycline est administrée tôt, plus le taux de réussite de la thérapie est élevé ». Je signale que quand ils citent 18,2% de décès dans la cohorte des patients les plus graves au départ (2/11), dans la cohorte non traitée, c’est 7/11, soit 3,5 fois plus.

Dr Niaee en Iran : « l’essai iranien suggère une baisse de 86% de mortalité mais “avec un faible degré de certitude” en raison du nombre élevé de biais ». Recherche de l’article original : randomisée, double aveugle, multi centre, 180 patients.  Conclusion des auteurs : « L’ivermectine en tant que complément a réduit le taux de mortalité, la durée de la faible saturation en O2 et la durée de l’hospitalisation chez les patients adultes atteints de COVID 19. L’amélioration d’autres paramètres cliniques a montré que l’ivermectine, avec une large marge de sécurité, avait un effet thérapeutique élevé sur COVID-19 ».

Les travaux de Hill, malgré une réduction de 75% de la mortalité sur 18 essais RCT et 2 282 patients, sont écartés d’un revers, sur la méthodologie de chaque étude. « Des essais et études de faible qualité qui ne permettent pas de conclure ». Les virgules sont plus importantes que les patients. Cela ne les a pas empêché d’applaudir The Lancet relu, ni critiquer la qualité des publications ayant conduit le Remdesivir à une ATU.

Et l’on termine en évoquant un article de Radji, sur Chest, qui « retrouve une mortalité plus faible chez des patients atteints du SARS-CoV-2 et traités par ivermectine en comparaison à des sujets non traités” mais on relève “l’absence de similarité entre les deux groupes en termes de traitement reçu et de date d’inclusion”. C’est une étude en Floride, de mars à mai 2020, 280 patients, 173 avec Ivermectine, 107 sans, patients gravement atteints et en réanimation, ce qui n’est pas un bon échantillon pour parler d’Ivermectine dont l’indication première est en phase précoce. Le choix de traiter ou non a ici été laissé à la discrétion des médecins, ce qui permet de dire à l’AFP qu’il n’y a pas de similitude entre les deux groupes, et donc de rejeter l’étude. Le problème est qu’un médecin normalement constitué, va faire bénéficier du traitement les patients les plus gravement atteints, donc au détriment de l’Ivermectine qui bénéficie des patients les plus graves. Pourtant, avec atteinte pulmonaire grave, la mortalité est divisée par 2 (39% contre 81%).

Voilà comment, uniquement avec des études positives, toutes sans exception faisant état d’une mortalité divisée par 5, AFP Factuel conclut : « En conclusion, il est trompeur d’affirmer que l’ivermectine est efficace contre le Covid car les données ne l’établissent pas à ce jour. » Qui est-ce qui trompe à votre avis ?

Seconde officine d’information dépendant de l’Etat :

L’ivermectine, nouveau traitement « miracle » contre la Covid-19, vraiment ? C’est sous ce titre que l’Inserm est aussi passé à l’attaque. Voici son dernier article mis à jour le 28 janvier, article à charge pour démolir l’Ivermectine.

Pour démontrer l’inefficacité de l’Ivermectine, ils démarrent, comme l’AFP, avec l’étude in vitro, affirmant qu’il faut 100 fois la dose testée pour être efficace. La SFPT en est à 35 fois, il y a 3 mois on parlait de 1 000 fois, ils vont finir par tomber à zéro vu la précision de leurs contre-études.

Je rappellerai 4 choses :

  • Il existe dans l’organisme des substances et mécanismes facilitateurs ou inhibiteurs, qui peuvent améliorer grandement ou annuler totalement les constatations in vitro.
  • Une étude in vitro, positive ou négative, ne permet pas d’affirmer une efficacité ou une inefficacité in vivo, comme le font les journalistes.
  • Dans l’histoire de la médecine, beaucoup de grandes découvertes l’ont été suite à des erreurs dans les expérimentations in vitro. Voir la pénicilline ou la découverte d’hélicobacter pylori, qui a permis d’éradiquer l’ulcère et nombre de cancers de l’estomac.
  • On ne traite pas des boîtes de Pétri, mais des patients, il serait temps de s’en apercevoir, et de ne s’occuper que du In vivo.

Ensuite c’est l’étude parue dans Chest, citée juste au-dessus, pourtant très positive malgré le contexte, mais ne pouvant critiquer les résultats, on critique la forme. Puis c’est le tour du British Journal of Dermatologie, qui en fait relate l’histoire de l’Ehpad de Seine et Marne. L’Inserm aurait pu utiliser une publication française, pas besoin d’aller chercher du british. 100% d’efficacité, pour conclure que cela ne marche pas ! Le plus beau dans la conclusion : « Néanmoins, plusieurs limites sont là aussi à prendre en compte dont le caractère observationnel de l’étude et l’absence de corrélation démontrée in vitro/in vivo ». Il est vrai que pour faire du in vitro en Ehpad, il faut des autopsies, et là pas de bol, à cause de l’Ivermectine, pas de mort !

Troisième article cité pour démontrer l’inefficacité de l’Ivermectine, la plateforme « Covid-19 Living Network Analysis » qui a étudié 74 publications, mais portant sur 16 molécules, l’Ivermectine étant très peu étudiée, mais quand même placée en seconde position derrière les corticoïdes.

En résumé, 3 études mises en avant sur 60, 3 études discutables (réanimation, prophylaxie efficace à 100%, méta analyse qui ne s’est quasiment pas intéressé à IVR), et on démontre que l’Ivermectine n’est pas un bon traitement, ce qu’aucune de ces études ne fait, au contraire.

Notons que le directeur de l’Inserm, Manuel Rosa-Calatrava, a créé une start-up, PULSALYS, qui a criblé 1 300 vieilles molécules et repositionne 8 d’entre elles pour de nouvelles indications thérapeutiques anti infectieuses, qu’il a protégé par 5 familles de brevets internationaux. Manifestement l’Ivermectine ne doit pas faire partie de ses brevets, ce qui semble le chagriner. Il travaille également avec Bruno Lina à Lyon, connu entre autres pour être bien placé dans la liste des médecins arrosés par des laboratoires pharmaceutiques. Tous deux ont montré les limites de leur discours ou compétences en défendant l’an dernier les bienméfaits du Remdesivir.

Cette société est bien utile pour les détracteurs ? En effet, AFP et l’Inserm, citent des articles, notamment l’inutile in vitro, et plus loin donnent la position de la SFPT, ce qui fait que chaque article sert 2 fois, soit 2 pour le prix d’un, et même 3, puisque les 3 s’en servent. Chacun s’appuie sur les propos de l’autre pour démontrer que cela ne marche pas, sans rien démontrer. Belle entre aide. Cela me rappelle il y a des années en jouant au scrabble, avec une recherche dans le Larousse de la définition de ka. À ka il y avait « voir kaon », et à kaon, il y avait « voir ka ».

Cet article en réalité ne donne que deux exemples : l’étude in vitro, et la dernière étude ci-dessus à Miami sur des cas très grave et non en ambulatoire., ce qui leur permet de conclure :  « A l’heure actuelle l’efficacité de l’ivermectine (si tant est qu’elle existe), ainsi que la sécurité de l’utilisation, restent encore à prouver dans le cadre de l’infection au SARS-CoV-2 » , ajoutant plus loin : «certains médicaments prometteurs ont finalement démontré qu’ils aggravaient la maladie virale » Ben voyons ! Bientôt mortel, comme HCQ ?

________________________

Tous ces organes de presse, censés rétablir la vérité, n’utilisent que des articles positifs, pour démontrer une inefficacité qu’ils ne peuvent démontrer : IL N’EXISTE DANS LE MONDE AUCUNE ETUDE MONTRANT QUE L’IVERMECTINE EST INEFFICACE. Ils n’ont pas été capable d’en fournir une seule, car il n’y en a pas, alors ils manipulent.

On est au delà de la mauvaise foi, on est dans le mensonge, et quand un Etat paye des gens pour mentir aux citoyens, c’est grave, très grave. Monsieur le Président, si vous ne voulez pas cautionner cela, les directeurs de ces établissements devraient être démissionnés, sinon, comme on dit, qui ne dit mot consent. Peut-être craignez vous que l’émergence d’un bon traitement mette à mal votre stratégie vaccinale, mais ne craignez rien. En effet, ce que vous et vos conseillers n’ont pas compris, c’est que le vaccin, c’est du préventif, ce n’est pas pour les malades, et l’Ivermectine, c’est du thérapeutique, pour les malades. Les deux sont complémentaires, pas opposés.

Gérard Maudrux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

216 commentaires

  1. Bonjour, petite coquille il me semble:
    « Une étude in vitro, positive ou négative, ne permet pas d’affirmer une efficacité ou une inefficacité IN VIVO comme le font les journalistes. »

  2. L’ivermectine, mise au point et introduite par le labo pharma Merck en 1981 est tombée dans le domaine publique en 1996.
    Ce traitement ne lui rapporterait presque plus rien en cas d’efficacité contre la Covid19.
    Le 4 Février dernier, Merck met en garde contre l’utilisation de l’Ivermectine pour le traitement de la Covid-19 sous le prétexte fallacieux qu’il n’y aurait pas de rationnel scientifique à son utilisation pour traiter les malades de la Covid 19 et pire, que son utilisation serait dangereuse !

    https://www.swissinfo.ch/eng/merck-warns-against-using-anti-parasite-drug-to-treat-covid-19/46346138

  3. Requête au Conseil d’État du 26-0-2021 :
    1°) d’enjoindre, sous astreinte de 1 000 euros par jour de retard, au ministre des solidarités et de la santé de saisir l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) afin qu’une recommandation temporaire d’utilisation (RTU) puisse être considérée, élaborée et délivrée en urgence pour la molécule ivermectine ;
    2°) d’enjoindre à l’ANSM d’examiner la pertinence d’une RTU portant sur l’ivermectine ;
    3°) d’enjoindre au ministre des solidarités et de la santé de prendre toutes mesures utiles destinées à permettre et à faciliter la prescription de la molécule ivermectine contre la maladie Covid-19 ;
    4°) d’enjoindre à l’ANSM de produire le courrier qui accompagne la lettre du 14 janvier 2021 ainsi que l’avis de réception de celui-ci ;
    5°) de mettre à la charge du ministre des solidarités et de la santé et de l’ANSM la somme de 4 500 euros au titre de l’article L. 761-1 du code de justice administrative.
    (…)
    http://www.conseil-etat.fr/fr/arianeweb/CE/decision/2021-01-26/448714

    • Merci pour cette info, mais je vous signale que l’intégralité du jugement et sa lecture a été mis en ligne dans mon billet du 30 janvier : /2021/01/30/medecins-traitez-la-covid-19-vous-en-avez-le-droit-et-le-devoir/
      Non lieu parfaitement justifier, car suite à notre action devant le CE, l’ANSM avait anticipé un jugement défavorable en s’auto saisissant, ce que nous demandions.

  4. Bonjour,
    Pour abonder à votre article, dossier à charge ce matin dans Libé sur je cite “le protocole des apprentis sorciers”. 4 pages d’ “enquête” ! Edifiant.
    Page 5 c’est littéralement de l’intimidation envers les médecins qui oseraient s’éloigner de la ligne officielle !
    Y-a-t-il encore un journalisme d’investigation en France ?
    Bien cordialement.

  5. Docteur G. Maudrux,
    Bonjour,

    Vous répondez fort bien, et avec un certain feu, à un article factuel de l’AFP que j’avais relevé, et que j’avais cité précédemment sur votre site, histoire de plaider, non pas pro domo, mais pour l’intérêt d’une controverse de « véridiction par le contradictoire », la pesée, critique et clinique, des faits (féés ou faitiches) allégués par toutes les parties prenantes. Dans toute ce fouillis de preuves, de commencement de preuve ou de début de preuve, il n’est pas facile de s’y retrouver honnêtement.
    Or, à l’intérieur d’une communauté, pourtant douée pour l’esprit de corps et la défense ardente de ses intérêts catégoriels, ce qui convainc les uns, ne convainc pas les autres. Tout bêtement. « Et pourtant elle tourne ! », n’est-ce pas ?

    Une amie me demande, dans ce cas, pour quoi je lis vos articles et que je tiens votre site comme l’un des plus intéressants dans l’art difficile du contre-lobbying, de la critique et de la clinique.
    Cette amie sait ma défiance (c’est une litote) pour le discours libéral et tout le système d’exploitation qui va avec (la “tragédie des communs” pour faire court), et mon hostilité à “la liberté de prescrire”. Désolé.
    Non, pas que je crois qu’il n’y ait que one best way dans une stratégie thérapeutique ou préventive. Il y a toujours le choix de l’abstention, si l’intéressé choisit cette voie, par un consentement ou un assentiment « libre » (?). Seulement je crois que la corporation, en France, s’est définitivement grillée dans les années 1980, particulièrement en France, avec des affaires ahurissantes comme l’amiante ou Mediator©®™ (abrégeons la souffrance des autres molécules dispensée hors AMM ou dans l’AMM, peu importe).
    La collusion des intérêts, c’est la Némésis médicale. Le lobbying bling bling de Big Pharma, la prestige des avantages qu’elle offre aux leaders d’opinion, a gagné la profession par les professeurs et leurs aidants, de la Faculté aux Congrès Scientifiques, je veux dire de la formation initiale du médecin à sa formation continue, et à son train de vie, pour soigner avec « le dernier état de la Science ». L’indépendance du prescripteur est un fantasme, en dehors des recommandations de bonne pratique, ou un leurre ; sa science bourrée d’intrants que les chercheurs en sciences sociales ont bien mis en évidence (junk science) et ses ordonnances pleine d’externalités négatives (iatrogénie, croyance que tout mal à son remède, disease mongering.

    D’où les combats d’arrière garde auxquels on assiste depuis plusieurs années, au mépris de la santé publique et du bien commun.
    Sur ce plan, je donne tous les chercheurs de Paris ou de Marseille, pour un seul « disciple » de René Dubos. Un Thomas Szasz, qui vilipende l’État thérapeutique et « l’étatisme » en bon libéral qu’il est, ne va pas assez loin dans l’analyse de la maladie et de l’entité morbide. Il s’arrête en route dans la critique de la pharmacratie. Il ne comprend pas que « médecine » et « santé » font deux. Il ne comprend rien en dehors de son cadre de référence, qui n’est pas si large. Mais Thomas Szasz est un franc tireur de première importance pour ne pas se donner la partie facile. Son discours n’en est pas moins excellent, et son travail une forme d’alerte indispensable dans un régime démocratique.
    Comme le vôtre. Tous vos billets sont instructifs et bien informés, et il est remarquable qu’avec les a priori qui sont les vôtres, et que je suis loin de partager, vous ne donnez dans aucune facilité de la pensée magique.

    Merci, Docteur Maudrux. (Merci aussi à celles et ceux qui vous lisent, de continuer à nourrir le débat, ou plutôt l’instruction du “public fantôme”.)

    Bien cordialement,
    K.O.

    • > mon hostilité à « la liberté de prescrire ». Désolé.

      J’ai du mal à comprendre cette hostilité. Intellectuellement, je vois l’image : il est facile de corrompre le médecin et lui faire prescrire des choses mauvaises pour le patient. Mais en partant de ce point de vue, il est plus facile de corrompre 5 personnes (qui de toute façon jouissent d’une impunité totale) et FORCER TOUS les médecins à prescrire de la m*rde ou empêcher de prescrire.

      J’ai du mal avec le modèle étatique “à la soviétique”, car pour qu’il marche, il faut que ceux qui décident soient immédiatement responsable de leurs actes. Or que se passe-t-il pour le vioxx ? le sang contaminé ? l’hormone de croissance ? pandemrix ? RIEN. Il appert donc que votre vision d’une centralisation pour éviter le bordel du libéralisme peut être plus néfaste dans les fait.

      Le conseil qui poursuit les médecins qui soignent. c’est éclairant de ce que la centralisation permet. et 60 000 morts de trop. 60 000. et ce n’est pas finit. regardons ce que la centralisations provoque (à grande échelle) avec le vaccin pfizzer. Vous parlez du médiator prescrit hors AMM qui aurait causé 2000 morts, en 10 ans ? nous en sommes à 30 fois en plus en moins d’un an.

  6. Je me demande si la saisine du Conseil d’Etat n’a pas eu un effet contre-productif en faisant de l’Ivermectine une cible à abattre comme l’a été l’Hydroxychloroquine en son temps.
    N’aurait-il pas mieux valu continuer de la promouvoir en évitant de trop attirer l’attention du Coviet Suprême ?

    • L’État complotiste ? Dans ce monde où les individus sont effacés, d’autres visages se dévoilent. Attribuer le quolibet aux assassins de ceux qui les dénoncent. Idiotisme ou collaboration ?

    • je me suis posé la même question.
      J’ai peut-être un moyen de passer des messages à qui de droit.
      @Dr Maudrux : je reprendrai contact directement avec vous pour un synthèse si j’y arrive.

  7. Covid-19 : “cuisine de charlatans”, “dangereux”, “criminel”… la colère des médecins face à un protocole”. Article publié par un certain Matthieu Brandely.
    https://fr.news.yahoo.com/covid-19-cuisine-charlatans-dangereux-criminel-colere-medecins-protocole-165703525.html
    Su l’ivermectine il est précisé :
    “L’ivermectine, ces dernières semaines, semble avoir remplacé l’hydroxychloroquine dans les esprits de certains comme médicament miracle. Ce traitement antiparasitaire est, à tort, présenté comme efficace contre le Covid-19.Dans un article dédié à l’ivermectine, l’Inserm pointait du doigt “des études préliminaires insuffisantes” et les “limites” des essais cliniques jusqu’à présent menés. Plusieurs pays écartent l’utilisation de ce médicament contre le Covid, comme les Etats-Unis, l’Afrique du Sud ou le Mexique, pointant également la limite des essais cliniques, rappelle l’AFP.
    Les seuls études menées l’ont été en laboratoire. Or, rappelle l’AFP, il arrive très fréquemment que ses résultats ne se reproduisent pas chez l’homme, la concentration utilisée pour neutraliser le pathogène ne pourrait pas être administrée sans danger chez un patient. Des études plus approfondies sont en cours.”
    Donc toujours la même désinformation concernant l’ivermectine à laquelle le Docteur Gérard Maudrux a déjà largement répondu. En particulier l’article “oublie” de mentionner que l’ivermectine a déjà été approuvée par plusieurs pays pour traiter le Covid-19, y compris récemment l’Afrique du Sud, sous pression des médecins de ce pays. L’auteur de l’article ne semble pas au courant de ce fait !
    https://c19ivermectin.com/
    https://www.francesoir.fr/societe-sante/un-tribunal-juge-que-les-medecins-peuvent-utiliser-livermectine-pour-covid-19-en
    Autre extrait de cet article :
    “Concernant l’azithromycine, un antibiotique fréquemment prescrit pour traiter les infections respiratoires, une étude publiée dans la revue scientifique The Lancet le 2 février dernier confirme son inefficacité pour réduire la mortalité du Covid-19. “Chez les patients admis à l’hôpital avec COVID-19, l’azithromycine n’a pas amélioré la survie ou d’autres résultats cliniques pré-spécifiés” concluent les auteurs.”
    Mais un autre essai clinique publié récemment prouve que les macrolides : “clarithromycine et azithromycine” sont efficaces contre le Covid-19. Voyez:
    https://www.researchsquare.com/article/rs-181996/v1
    Là on sélectionne l’étude qui convient à la conclusion à laquelle on souhaite aboutir, “oubliant” les autres s’il y en a. Méthode classique de la désinformation.
    Autre extrait :
    “L’hydroxychloroquine et l’azithromycine peuvent avoir un impact délétère sur le système cardiovasculaire et constituent une combinaison potentiellement mortelle écrivait en mai dernier l’INSERM” :
    Désinformation énorme la aussi. Voir, entre autres, cette vidéo récente l’IHU :
    https://www.youtube.com/watch?v=uFYdsNa5QyA
    En résumé article habituel de désinformation sur les traitements du Covid provenant des médias faisant “autorité”. Il y en a beaucoup en ce moment.

    • Comment contrer ce tissus de désinformation, et pourquoi toujours autant de virulence de la part des mêmes pour torpiller tout traitement préventif et précoce, qui permet justement d’éviter les cas graves?
      Il est vrai que le doliprane à montré son efficacité, et que à hautes doses il n’est pas dangereux. Le remdesivir à ete adopté par toute la planète et ne présente pas d’effets secondaires. L’azythromicine n’a aucune efficacité car administrée à un patient de 85 ans Covid en reanimation, elle n’a eu aucun effet. D’ailleurs, la chimiothérapie et les rayons n’ont aucun effet sur la cancer, on a essayé sur des patients en phase terminale, et cela ne les va pas sauvés.
      Bref que des prix Nobel de médecine en perspective

      • On pourrait peut-être se poser la “question qui tue”. Et si nos dirigeants, loin d’être des imbéciles ou des incompétents, avaient tout bonnement décidé qu’au fond, il vaut mieux laisser crever les vieux et les malades (j’adore le terme à la mode de “co-morbidité”, qui laisse entendre que de nos jours, il existe seulement deux maladies : le Covid, et les autres maladies sans importance qui servent seulement à faire crever un peu plus vite ceux qui ont le malheur de contracter la… grippe et ne sont pas soignés).
        Regardez le bénéfice sur les retraites, par exemple : un vieux qui clabote, c’est une bouche inutile de moins, et une bouche qui en plus nous coûte un “pognon de dingue”, et pas seulement pour la retraite, mais aussi en frais médicaux. Pour ma part, je ne vois que des bénéfices à ne pas les soigner.
        Alors, complot, peut-être pas, mais collusion, il est à craindre que oui. En ajoutant à cette économie non négligeable liée au départ – peut-être un peu anticipé mais pas tant que ça – d’une tranche d’âge qui, de toute façon, ne sert strictement plus à rien (même pas sûre que ça vote encore, à cet âge-là !) les millions généreusement versés aux décideurs par les labos pour promouvoir et acheter leur prétendu “vaccins”, je pense qu’on a devant nos yeux toutes les raisons nécessaires à la “stratégie” actuelle du gouvernement.
        Ce n’est pas de l’aveuglement, c’est un plan qui se déroule selon les objectifs qu’ils se sont fixés. L’ivermectine ne recevra pas son RTU, et les médecins ne seront pas libres de prescrire en leur âme et conscience. Mais ils pourront vacciner… Tous les ans, voire deux fois par an, bien entendu.
        Et nous serons tous heureux dans le meilleur des mondes. Mais attention, le monde d’après, quand même…

    • les mecs sont juste des criminels ou des incompétents. Ils n’opposent aucun argument tangible. L’ego est un ressort puissant.
      Mais comme pour le sang contaminé, les français auront oublié.

    • Nathan machin, le mec qui a vendu le Remdesivir, en charlatanisme il s’y connait, il est en concurrence ?

  8. Bonjour Dr Maudrux. Grand respect pour votre action. Nous sommes avec vous.

    S’occuper des malades…

    Bien que dans une situation difficile, la France ne s’intéresse pas aux traitements du Covid et les ignore.

    La France ignore aussi la situation des pays étrangers qui quelquefois, et même souvent, est enviable en comparaison de sa propre situation.

    Ainsi de l’Inde : 1,4 milliard d’habitants. En ce moment, environ 100 morts par jour dus au covid19 [FRANCE : environ 400, soit 4 fois plus, 89 fois plus rapporté au nombre d’habitant].

    Depuis le début de l’épidémie, l’Inde a déploré 114 morts covid par million d’habitants |FRANCE : 1153, soit 10 fois plus].

    L’inde commercialise auprès de sa population un kit, comprenant zinc et Ivermectine, pour un prix équivalent à 2 €.

    On pourrait faire la même comparaison avec d’autre pays :
    Algérie [67 morts covid / million d’habitants]
    Maroc [230]
    Sénégal [40]
    Bangladesh [50] etc.
    Rappel pour la France [1153] : la France, moins bien que le tiers-monde.

    A cela les contradicteurs vont tout de suite répondre : “oui, MAIS ce sont des pays jeunes”.
    C’est vrai MAIS, le Japon, pays le plus âgé du monde, qui compte la plus grande proportion d’habitants >65 ans : 47 morts par million d’habitants, 25 fois moins que la France.
    Et la Finlande, 4ème population plus âgée au monde en nombre d’habitants >65 ans : 121. La France est le douzième pays le plus âgé au monde : dix fois plus de morts par million que la Finlande.

    La Suède, à peu près à égalité avec la France pour l’âge, est aussi à égalité pour le nombre de morts par million, mais n’a jamais confiné, ni imposé de couvre-feu, ni fermé écoles, commerces, entreprises, spectacles, salles de sport !

    Des chiffres que nos autorités devraient méditer et surtout analyser !

    https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/05/05/coronavirus-age-mortalite-departements-pays-suivez-l-evolution-de-l-epidemie-en-cartes-et-graphiques_6038751_4355770.html

    https://atlasocio.com/classements/demographie/age/classement-etats-par-population-groupe-age-65-ans-et-plus-pourcentage-monde.php

    • Les pays qui ont la plus forte mortalité sont des pays occidentaux.
      Le vieillissement n’est pas la seule explication c’est clair. Jean Michel Wendling a mis en avant les contaminations alimentaires et le poids des repas partagé dans la propagation du virus.
      Je m’étonnais en avril de la, récurrence des rassemblements religieux évangéliques dans les événements hautement contaminants. Les épidémiologistes italiens osaient évoquer le rôle des messes dans la propagation du virus (jusqu’à ce que l’on trouve un match de foot pour faire plus politiquement correct).
      Dans la religion catholique nous avons un rituel de partage alimentaire, l’eucharistie. Il suffit d’un prêtre qui ne s’est pas lavé les mains pour que l’intégralité des fidèles soient contaminés lors d’une communion. Dans la religion évangélique et certaines églises protestantes, le partage du calice est aussi un facteur de contamination encore plus important. Les fidèles trempent leurs lèvres dans la coupe à tour de rôle. On peut penser qu’au printemps ces pratiques religieuses ont favorisé une développement extrême de l’épidémie. Sachant qu’en Europe la moyenne d’âge des participants à une messe est élevée.
      Donc des pays musulmans, bouddhistes, taoistes, hindous… Bref dans toutes les religions où les cérémonies n’impliquent pas de partage alimentaire l’épidémie a commencé de manière moins forte. Les événéments religieux ayant été démultiplicateur.

      Après on sait que les carences en vitamine D, en zinc et en sélénium favorisent les formes graves de la maladie. Donc dans les régions où les habitants ne sont pas carencés ou peu carencés, les décès et les hospitalisations sont moins nombreuses. Ce qui explique qu’en Bretagne où les carences en sélénium et en vitamine D sont moins fréquentes qu’ailleurs, le virus donne surtout des formes asymptomatiques malgré la pratique religieuse élevée des habitants.
      C’est ma théorie. Elle vaut ce qu’elle vaut. Elle est certes politiquement incorrecte, mais la corrélation est là.

  9. Je sais que la journée est un peu morne et puisqu’on parle de complotimse…

    petite vidéo en anglais sur les origines troubles du virus et ce bon docteur fauci qui ment depuis le début… on trouverait les raisons pourquoi il ment…

    Et si ce virus était une recherche qu’il faisait lui, ou sous-traitait ? gain de fonction pour devenir contaminant ?

    https://twitter.com/NextRevFNC/status/1356289853265227777
    MUST-WATCH: The latest update to @SteveHiltonx’s special investigation into the origins of the coronavirus pandemic

    comme quoi le montagnier l’est peut pas aussi sénile qu’on le pense.

    • triste palmarès pour la vaccination pfizzer, déjà 739 morts. Mais rassurez vous, on va cacher ces chiffres, l’accès aux données est désormais interdits. Cette europe qui nous protège… des mauvaises nouvelles.

      https://mamot.fr/@JackArrow

  10. Bonjour,
    Puisqu’on parle complotisme, lisez ou relisez la nouvelle de Jack London très futuriste, écrite il y a une centaine d’années “une invasion sans précédents”.
    Elle est sensée se terminer à notre époque.
    en inversant les rôles Chine/reste du monde et en remplaçant les germes figurés par des virus, cette nouvelle très curieuse pourrait, de nos jours, alimenter bien des complotismes.
    Je vous encourage vivement à la lire (je l’ai en E-book Kindle)

    • Hier…à l’hôpital de Bedford (Angleterre), le brave Tom Moore est mort avec le Coronavirus.
      Qu’il repose en paix.

  11. La campagne de vaccination en Israël commence à s’essouffler : on est obligé de jeter des doses du précieux Pfizer20 faute de candidat :
    https://www.rfi.fr/fr/moyen-orient/20210203-covid-19-faute-de-volontaires-la-campagne-de-vaccination-ralentit-en-isra%C3%ABl

    Pas encore ce type de problème en France, où pas loin de chez moi on n’a pas hésité à vacciner un patient de presque 109 ans : ce monsieur avait traversé sans dommages la grippe espagnol en 1918, (il rapportait : “Vous savez comment on nous soignait ? On nous badigeonnait l’intérieur de la bouche avec de l’eau de Javel ! Il y a eu pas mal de morts là aussi, avec la grippe espagnole”. Ensuite une épidémie de typhus dans un camp de prisonnier allemand, toutes les épidémies depuis lors ont été traversé sans dommage, y compris Covid19 qui a ravagé son Ehpad dès mars dernier (peu après l’arrivée de citadin malades venus se réfugier dans son village, ce qui avait déclenché une épidémie de pneu crevés, dont ceux du médecin de la commune voisine). Espérons qu’il échappera à l’épidémie de Pfizer21 !
    https://www.ouest-france.fr/bretagne/penvenan-22710/penvenan-le-doyen-des-bretons-camille-le-houx-a-ete-vaccine-7134730

    • Est-ce éthique de vacciner une personne de cet age, sachant que le vaccin est peu efficace pour les personnes très âgées et que le l’observateur secondaire peu la tuer?qu’en pense notre conseil de l’ordre prompt à poursuivre des médecins ayant administré un antibiotique banal à leurs patients?

  12. J’ai l’impression que votre blog a été ou est piraté. Dans le blog “le président et les chiffres” du 3 Février lorsque je clique sur lire la suite je suis renvoyé sur un site de “publicité” dont je ne peux sortir et qui me propose un IPhone à gagner. Comment puis je continuer à lire votre blog que j’adore? Pour me connecter j’utilise un de vos ancien blog et je choisis la rubrique “Récent”

    • Jamais eu ce genre de bug. Pour le reste en tapant sur Google blog maudrux, c’est tout bon.

    • Je fais comme vous pour accéder au blog du Dr Maudrux. Je viens de le faire à l’instant, mais je n’ai pas trouvé de billet du 3 février intitulé “le président et les chiffres”. Et j’avais bien réactualisé l’onglet.

      • C’est un billet du 31/10/2020 ! Si vous vous connectez avec un smartphone, c’est peut-être bien lui qui a attrapé le Covid (euh, pardon, un virus… informatique).

  13. Phase II du plan Covid: Quand le professeur Didier Raoult, plus grand infectiologue du monde entier, dont vous avez sans doute un peu entendu parler, sera nommé par Emmanuel Macron président du Conseil scientifique, j’ai bien peur que le bon peuple, croyant avoir gagné, ne mange soudainement dans la main du gouvernement. La Faculté pourra alors retrousser ses manches jusqu’aux coudes pour enfin nous sauver des méchants visons, en nous injectant en grand l’ARN, assaisonné ici ou là d’enzymes Cas9 s’il faut vietnamiser le dossier. Tandis que les idolâtres, le doigt levé, nous enjoindrons d’obéir au grand homme, nous plierons la tête basse, une dernière fois, et consciencieusement, notre pyjama rayé portant la marque jaune infamante du complotiste, et entrerons en bon ordre dans les douches.

    • Vous êtes au bon endroit. Vous verrez, ça va bien se passer. Ici il y a plein de gens compétents pour vous soulager. Faudra bien prendre les pilules qu’ils ou elles vont vous prescrire. Et en prime vous aurez peut être droit à un petit séjour dans un lieu bien insonorisé, murs molletonnés et tout.

    • @Christophe Desmaris
      Vous ne vous reposez jamais ? Comme le suggère KSTET, il y a de endroits pour ça…

    • Plus personne ne lit vos élucubrations, alors allez respirer un grand coup dehors au lieu de regarder votre ecran, ça fait du bien et oxygène le cerveau. Bonne promenade

  14. Pour savoir lire et comprendre des publications scientifiques il vaut mieux être scientifique que cireur de pompes.

  15. Aaah! Ouffff!
    Je suis contente de retrouver le blog tant attendu de ce cher Dr. Maudrux!
    Je pensais, comme d’autres que le quotidien du médecin avait eu pour consigne de ne plus publier?…
    J’ai prescris ivermectine+ AZT + ZN+vit D, chaque fois avec succès , et en tout début de maladie testée positivement : au bout de 48h: plus de symptômes, sauf une asthénie persistant quelques jours!…
    Alors pourquoi tout cet acharnement et surtout pourquoi faire taire ceux qui soignent , le disent et ont des patients guéris ?
    Je ne comprends pas, ou bien , des intérêts autres sont dérangés ?
    Sans être le moins du monde complotiste, on est en droit de se poser la question …
    Continuons de soigner!

    • A votre question : “…Je ne comprends pas, ou bien , des intérêts autres sont dérangés ?…..” la réponse est : “…Suivez l’argent …” et tout devient plus clair

    • Bonjour

      Si je peux me permettre 2 questions:

      combien avez vous traité de patients?
      S’agissait-il de patients ages?
      d’avance remerciements

  16. Vu une video relative à un extrait d’informations sur France 24 intitulée Covid 19 ou en est la recherche sur les traitements ; «  anticoagulants si besoins, oxygénation et corticoïdes( Dexamethazone ). Il n’existe pas de traitement spécifique… puis sont évoqués l’interféron, les anticorps monoclonaux dont l’intérêt est présenté par le Yasdanpanah qui les préconise très tôt au début de la maladie… ».  « D’autres molécules sont à surveiller c’est le cas de la colchicine, mais les données manquent encore et sa sécurité et son efficacité posent encore question.
    Pour l’hydroxychloroquine ou le remdésivir les études n’ont pas montré d’efficacité. »
    On a là un bel exemple de manipulation ; d’un côté on présente un produit onéreux ( les anticorps),valorisé par un infectiologue connu, de l’autre on cite l’hydroxychloroquine que l’on accompagne du remdésivir pour dire qu’ils sont inefficaces ( il faut bien faire bonne mesure  entre un produit bon marché et un autre très cher sensé rapporté gros!). Quant à la colchicine bien connue des médecins peut-être pas des « chercheurs », une grande suspicion pèse, serait-elle toxique même prescrite selon les recommandations posologiques ? Sait-on jamais ! Et l’ivermectine ? Pas un mot !
    Les États Unis ne s’opposent plus à sa prescription, l’Afrique du Sud l’autorise, la Slovaquie sauve l’honneur du continent européen en l’adoptant. A qui le tour ? Heureusement Francis Lalane va nous sauver, il a sans doute plus de fans et de poids que les médecins qui soignent leurs malades. Soyons inquiets pour la liberté d’expression !

    • Petite discussion surréaliste avec ma mère 90 ans qui m’annonce triomphalement que elle a entendu aux info ( info relayée ds l’express , libération , le point ) la nouvelle d’une diminution drastique des contaminations en Inde qui va leur permettre de lever le confinement . Elle en conclue que c’est le confinement et la vaccination débutée le 16 janvier qui a donné ce résultat . Ce que ces médias ont oublié ou plutôt omis de dire c’est la distribution de packs à 2 euros associant IVM , doxy zinc….
      Par contre explosions de cas ds les pays où on vaccine depuis décembre
      Trouvez l’erreur!!!!

      • Après un pic à 100000 cas par jour, l’Inde est retombé à 12000 cas, pour les décès la courbe a la même forme un pic à 1300 cas retombés à une centaine (source JHU John Hopkins University). Mais la France préfère se comparer à la Suède…

        • Pte constatation tt a fait curieuse : j’ai hier soir commenté sur egora en premier l’article sur « l’AP HP alerte sur le variant anglais… aucun autre commentaire et l’aticle N’est pas répertorié dans la rubrique « covid » et est progressivement en train d’etre Enterre sous les autres articles…

  17. …Il apparait que le blog semble censuré puisque nous sommes déjà au moins deux à ne plus recevoir les alertes chaque fois qu’un nouveau billet de notre confrère, le Dr MAUDRUX, est publié.
    Il est exclu que ce soit le Dr MAUDRUX qui puisse en être à l’origine (excepté les cas de propos insultants ou diffamatoires personnels de participants bien sûr, ce qui ne s’est jamais produit de mémoire).
    Donc apparemment le blog dérange, ce qui est plutôt bons signe, mais il dérange qui ? La direction du QDM ou bien à un niveau supérieur: Mutuelle nationale des hospitaliers et des professionnels de la santé et du social retoquée MNH Group, puis NEHS – Nouvelle Entreprise Humaine en Santé ? (source Wikipédia)
    De deux choses l’une. Soit l’exclusion est sélective et là il serait intéressant d’en connaitre les critères, soit elle est collective et à ce moment là c’est tout le blog qui est censuré et appelé pourquoi pas un jour à disparaitre.
    Cette dernière hypothèse bien que réaliste semble peu probable vue la vitalité de ce blog qui doit bien engranger quelques milliers de “clics” par mois (à préciser) et on connait la portée des clics sur le Net en matière de publicité….mais ce n’est bien sûr que mon avis.
    Ne sommes-nous que deux à être censurés ?…..Pardon ! à l’heure où j’écris nous sommes déjà cinq.

    • moi aussi je ne reçois plus les alertes sur ma messagerie comme auparavant
      Donc, je visionne 1 à 2 fois / jr pour vérifier les mises à jour d’intervention

    • Je n’y suis pour rien, c’est depuis le début d’année, je confirme qu’on dérange. Le blog a également disparu des quotidiennes envoyées à tous les médecins.

      • Bonjour
        En tant que professionel de l’informatique documentaire je vous recommande vivement de faire une sauvegarde en pdf de vos articles, car leur existence ne tient qu”a un fil…celui du bon vouloir du quotidien du medecin.
        Si vous utilisez Chrome, vous avez le menu Imprimer/imprimer au format pdf qui préservera les liens clicables de vos posts. Sinon vous pouvez faire Ctrl-A puis Ctrl-C, aller dans une document traitement de texte et faire Ctrl-V

        .. je dis ça parce que les sauvegardes..on y pense toujours trop tard 😉

      • ce n’est que le début, vous aller morfler; ce que je regrette car j’ai énormément d’estime pour vous docteur; pour moi vous êtes un vrai et bon médecin pour qui seul compte ce qui fonctionne. J’en conclus qu’il en va de même en urologie en particulier et en médecine en général..

        Mon papa qui était médecin (en Allemagne) m’a toujours dit: “Il y a les bons toubibs, et les autres…”

        Mon conseil, entourez vous de très bons conseils juridiques, pas de ténors qui vous trahiront mais des combattants de tranchée sans peurs, des guérilléros. Et si vraiment on arrive à vous atteindre à cette guerre d’usure, mettez les pieds dans le plat mais sans aucune retenue, faites le en très grand… et observez alors que vous allez complètement disparaitre du paysage médiatique instantanément; bien que vos petits problèmes du genre contrôle fiscal, etc, eux perdureront quelques temps.

        J’espère que cela n’arrivera pas car c’est difficile pour n’importe qui surtout lorsqu’on se rend compte que les vrais amis sont rares. Mais sachez que vous avez aussi de vrais amis que vous n’avez jamais rencontré physiquement qui (vu que vous savez comment les joindre) eux pour certains sont des hommes et des femmes de parole et d’honneur qui gardent les paroles de 2 anciennes chansons en tête; celles de
        G. Brassens, Toi, l’auvergnat et Guy Béart, Il a dit la vérité, il faut l’assassiner.

      • Il arrive parfois que ce soit un bug ou une erreur des admins ou des développeurs du site.

        qu’en dit le qdm docteur ? Je suppose que vous leur avez posé la question ?

      • Vos originaux intéresserons surement les historiens du 22e siècle qui se pencheront sur notre drôle d’époque, par contre pour les archéologues du 31e…Jusqu’à présent y a que le papier qui à traversé les millénaires.
        Merci pour votre remarquable et courageux travail.

      • Je suis dans le même cas, et j’ai posé la question d’une éventuelle censure au QDM, sans réponse……..

      • Je ne sais si l’un de vous aura la réponse, mais voici une question
        L’état dit d’urgence sanitaire en France, désormais prolongé au moins jusqu’au 3 mai avec l’accord de nos bons parlementaires, n’autorise-t-il pas la censure de l’information ?

    • J’espère que le blog n’est pas censuré, mais je ne le recevais plus donc re-inscription, là ça marche.

    • Et au moins deux de plus exclus ou oubliés, un confrère m’a dit la même chose cet après-midi. J’ai cru que le blog avait été fermé, et puis non!, on peut le trouver. Si j’étais paranoïaque je pourrais penser à un complot au lieu d’un bug informatique. J’ai pensé aussi que le quotidien essaie de trouver des abonnés et qu’au bout d’un an sans céder à l’abonnement, on a plus droit à certains avantages.?. Merci Mr MAUDRUX, ce blog est toujours aussi intéressant.

      • Ni exclus, ni oubliés. Ce blog est caché, car il dérange. Qui ? Depuis le billet du 31 décembre sur les vaccins.

        • @Gérard Maudrux
          A tout hasard, prévoyez une migration. Je suis une bille sur ces trucs-là, mais il doit bien y avoir des intervenants, ici, qui s’y connaissent. Où que vous alliez, on vous suivra.
          Dans le même ordre d’idées, j’ai remarqué, de la part de l’IHU, un retour résolu à des positions tranchées. Raoult et Parola ne cherchent plus à arrondir les angles, et le site de l’IHU a posté une formidable vidéo pour expliquer tout le protocole de soins, avec les examens requis et les principales contre-indications.
          Selon vous, c’est un baroud d’honneur, parce qu’une saloperie se prépare, ou une offensive parce que le gouvernement et le Conseil Scientifique prennent l’eau ? De fait, après la pantalonnade des vaccins – dont l’efficacité devient de plus en plus douteuse, et croyez-moi, je n’en tire aucune satisfaction – que reste-t-il au camp du paracétamol ?
          Après tant de déconvenues, je n’ose pas croire à la seconde hypothèse.
          https://www.youtube.com/watch?v=uFYdsNa5QyA

          • J’envisage Mediapart ou le domaine dormant maudrux.fr que je possède.

        • On n’est jamais lieux que chez soi. Pour votre logement, vous êtes hébergé sur le canapé de quelqu’un ou vous avez un chez vous ? pourquoi un chez vous ? pourtant c’est plus confortable d’être chez les autres et de ne rien avoir à gerer ?

          Toutes vos réponses expliquent pourquoi il vaut mieux s’héberger soi-même. Parfois même les meilleurs mariages, plein d’amours finissent en divorce.

      • je passe maintenant par DuckDuckGo un moteur de recherche de plus en plus performant et non plus par Google qui parfois «  buggait » sur votre blog

    • Peut-être tout simplement, le site QDM est débordé, sous-dimensionné. Trop de lecteurs par rapport à l’habituel. Overload de leur système de mails.
      C’est juste un signe positif.

    • La meilleure solution (pour l’instant) c’est d’enregistrer l’adresse du blog dans les “favoris” ou “Marque-page” de votre navigateur habituel. Vous serez sur de le retrouver sans faire de recherche (sauf si comme moi vous enregistrez systématiquement toutes les adresses intéressantes 😉 mais il suffit de les classer pour s’y retrouver)
      Ce blog fort inintéressant fait partie de mes lectures journalières systématiques, même si je ne commente pas.

    • Comme beaucoup, je ne reçois plus les alertes. Je pensais que le QDM cherchait des abonnés, j’espère que ce n’est pas de la censure !
      Continuez à nous tenir informés, bravo Dr Maudrux

  18. Lors d’une consultation, mon médecin m’a avoué n’avoir jamais entendu parler de l’ivermectine. Je pense qu’il y a un sérieux problème de communication dans le monde médical.
    Mais peut être que les médecins sont trop occupés pour s’intéresser à une maladie qui reste très marginale dans leurs cabinets.

    • Et le mien ne comprenait pas quelle forme de zinc était la plus appropriée à acheter en pharmacie !!!!
      Jamais entendu que le zinc participait à l’immunité contre COVID 19
      Inutile de préciser qu’il n’a pas voulu m’en prescrire et m’a dit de voir avec le pharmacien
      Donc, je continue d’acheter mes granions de gluconate de Zinc toute seule comme une grande, +mes gouttes de ZimaD et ma vitamine C pure en poudre

      • Même pas une prise de sang?
        C’est la dèche en France question soins.
        Vous êtes qualifiée pour habiter le Sahara 😉

  19. Complotiste ? Au-delà de l’effet volontairement provocateur du titre, c’est évidemment beaucoup dire… En fait, on est me semble-t-il tout simplement dans un phénomène classique de propagande officielle, tel cependant qu’on n’en avait pas vu sous nos cieux depuis un moment. Ceci étant, merci M. Maudrux pour ce démontage analytique très clair de l’entreprise massive de désinformation soutenue par un ensemble où dirigeants publics et une grosse majorité de journalistes convergent pour défendre aveuglément une doxa insensée et obstinée d’ordre idéologique…
    Point anecdotique mais intéressant passé un peu vite sous silence par la plupart de nos précieux médias : pendant que l’état français continue à défendre aveuglément une politique sanitaire déconnectée de la réalité, il persiste également à briller par une exceptionnelle incompétence technocratique et l’idée de fermer les magasins ou centres commerciaux de plus de 20.000 m2 l’illustre à merveille ! Pour les courageux, voici le texte du décret : https://www.legifrance.gouv.fr/jorf/id/JORFTEXT000043081402… Voici ce que ça donne comme complexité inutile, totalement déconnectée des enjeux pratiques : https://www.lsa-conso.fr/fermeture-des-centres-commerciaux-le-calcul-ubuesque-des-20-000-m,371838.
    Voici ensuite ce que ça donne, par exemple ici en Bretagne, lors de la mise en oeuvre “pratique” par les préfectures : https://www.letelegramme.fr/coronavirus/fermera-fermera-pas-48-heures-de-flottement-pour-les-centres-commerciaux-bretons-01-02-2021-12697702.php. Et, au final, on va juste réussir à créer de nouvelles incohérences, de nouveaux préjudices économiques pour les entreprises concernées (et derrière pour les contribuables français des décennies à venir), de nouvelles difficultés pour les approvisionnements divers de la population, avec une densité forcément accrue dans les centres ou magasins restés ouverts et concurrents de ceux contraints de fermer (a fortiori avec les contraintes horaires du couvre-feu)… Quant à la raison de fond de cette fermeture, à part un besoin de gesticulation politique histoire de dire que l’on fait quelque chose, on la cherche encore… Les contaminations actuelles se passent d’abord et avant tout dans des clusters hospitaliers ou similaires, à propos desquels il y aurait vraiment beaucoup à dire, pas spécialement dans les centres commerciaux ou grands magasins, où les mesures de jauges et d’hygiène sont relativement faciles à mettre en œuvre et faire respecter (pour autant qu’elles soient vraiment utiles)… Tiens, au fait, en Bretagne toujours, apparition en services hospitaliers de variants amenant de nombreux faux négatifs en PCR et une dégradation accélérée des patients… Et les protocoles sanitaires et de prise en charge, négligeant obstinément les signes cliniques pour ne privilégier que les résultats PCR (malgré leur aléa), alliés à l’absence de traitement ad hoc et de remise en cause, donnent évidemment de merveilleux résultats…

  20. Ingrid Riocreux est l’auteur d’un ouvrage délicieux : “La langue des médias”, sa lecture n’apprend rien qui ne soit connu mais permet de mettre des mots sur des maux.
    Covid est une psychose, seul le temps arrivera à changer l’opinion, l’argent foutu en l’air par les mesures de confinement et la fermeture des commerces, se tari déjà, et l’argent étant le moteur de nos sociétés, il force au réalisme.
    Apparaissent aussi des études qui pointent toutes dans le même sens, notamment sur l’inutilité des confinements, de l’absence de soins, l’impact psychologique, l’utilisation de molécules telle l’Ivermectine, etc.
    La peur va s’atténuer, les populations sont moins réceptives aux messages anxiogènes, c’est le point de bascule vers le rejet de ce que les populations s’infligent, car il ne faut pas perdre de vue que ce ne sont pas les élites politiques ou journalistiques, mais nous, qui acceptons sans réagir les mesures liberticides qui nous contraignent.
    Gérard Maudrux, Didier Raoult, Louis Fouché, le comité réinfocovid, et tant d’autres, sont des éclaireurs, des lanceurs d’alerte, le temps leur donnera raison.
    J’invite chacun a mettre de côté les propos conspirationnistes ou complotistes, c’est stérile et alimente la peur tout en dégradant la parole non officielle.
    Par ailleurs apparait la contradiction majeure qui consiste à dire que Covid ne se soigne pas, qui se heurte aux nombres de patients soignés. Véran ne pourra longtemps tenir une ligne qui consiste à faire l’éloge d’un hôpital qui soigne et l’absence de traitements !
    Refus passif de porter un masque si ce n’est votre choix, boycott des commerces imposant de pseudos règles sanitaires, affirmation de votre opinion, sont des accélérateurs vers la sortie de cette psychose.
    Paradoxalement, Amazon est notre allié, pour ma part, la totalité de mes achats se font par cette plateforme, c’est cruel, mais force à une reprise en mains.

    • Cent pour cent d’accord avec vous. Les histoires de Martiens qui ont inventé le virus pour faire battre Trump (parmi d’autres théories fumeuses) nous ridiculisent et nous décrédibilisent. L’explication à tout ça, en plus de l’incompétence, c’est probablement la foi aveugle envers les vaccins. (Et là, pas impossible que cette ferveur ait été alimentée par de judicieuses oboles.) Enfin, oui, paradoxalement et à son corps défendant, Amazon est un moyen de frapper là où ça fait mal. Et certains secteurs de l’économie (par exemple le livre) lui doivent une fière chandelle. En règle générale, dans les affaires de fermetures, on oublie totalement les fournisseurs qui ont besoin d’écouler leurs produits pour vivre.
      Un seul bémol : oui, la vérité sort peu à peu du puits, mais nos dirigeants (gouvernement et Conseil scientifique) sont toujours au fond, et ils ne emblent pas prêts d’en sortir.

    • Pas d’accord concernant Amazon, d’accord pour le reste.
      C’est le moment, au contraire, de soutenir en ville les commerçants méritants qui nous entourent et qui, eux aussi, résistent.
      Bonne journée

      • “Paradoxalement et à son corps défendant”.
        Demandez aux éditeurs et à des dizaines d’autres producteurs de biens qui seraient tout à fait morts sans ça.

        • Moi dans mon complotiste (pas la fabrication des virus par des martiens), le “lockdown” est parfaitement compatible avec les GOPE (Grandes Orientations Politiques Européennes) qui demande la lamination des PME pour la création de ‘champions nationaux’ [ ayant une base arrière forte pour faire du dumping au niveau mondial – interprétation personnelle].

          ainsi lorsque amazon qui paient des impôts au luxembourg ou en irlande aura 80% du marché de ce qui peut être livré, que vos centre villes seront remplis de chaînes avec des employés au smic, vous serez les esclaves définitifs de la mondialisation. Votre environnement socio-cul sera définitivement trusté par quelques groupes.

          Oui il vaut mieux (peut être) éviter les commerçants qui nous prennent pour des abrutis (ou appliquant les désidératas du confinement pour éviter de se faire dermer), mais si c’est pour se retrouver lockdowner dans le mondialisme de ceux qui dictent les politiques qui nous tuent, c’est un peu passer deu choléra à la peste.

          Vous avez vu le papier de gotzsche sur l’EMA qui a foiré la surveillance du vaccin hpv ? Vous croyez que c’est à cause de la pharmacie de quartier ?

        • euh…pas tout à fait d’accord !
          grâce à Amazon ils ne sont pas morts !

          mieux divisés pour mieux régner !

          pas Amazon ils serait également dehors auprès des restaurateurs des tenanciers de bars et de ceux qui après avoir perdu leurs jobs et leurs droits au chômage à défendre leur liberté !

        • Ont-ils le choix ? On crée le problème pour offrir la solution unique. Comme pour l’injection. Le pompier pyromane vous connaissez ?

      • VALETE09 : Amazon pourquoi ? Soutenir le commerce local (ceux qui suivent les pseudos mesures sanitaires) revient à approuver le dictat des mesures gouvernementales. La sortie de cette psychose se fera par la pression de l’argent.
        Si un de mes amis devient alcoolique, la meilleure façon de le soutenir n’est pas de boire avec lui, sauf à devenir alcoolique moi même.

        • non, la solution c’est de le laisser crever alcoolique dans son coin tout seul, en se persuadant qu’on ne pouvait rien pour lui.

          C’est sympa ce nouveau monde, moi je préfère l’ancien à c’te compte.

        • @herve_02 : ” laisser crever alcoolique dans son coin tout seul”. Vous avez oublié, “avec du Doliprane” 🙂
          Non mais sans rire, on ne pourrait pas accuser Véran d’exercice illégal de la médecine voire de charlatanisme ?

      • …en effet, bien vu. Macron est un VRP de Bezos. Un artisan de sa tentaculaire implantation en France depuis qu’il est aux affaires en 2015. Processus accéléré en 2020 (e-commerce exclu du moratoire des équipements commerciaux en exemple parmi tant d’autres), les faits étant implacables face aux déclarations bidons de ses ministres d’avant Noël. Mort des petits commerces, des indépendants, uberisation, l’autoroute vers le Monde-d’après. Bien évidemment le complotisme ou l’obscurantisme comme l’appelle Macron dans ses récents « vœux » aux Français sont des freins. Raoult (à droite), Fouché (à gauche), Macron (à gauche, à droite, au centre), même combat pour la Transition. La transition vers un monde maîtrisé, durable, résilient, inclusif, numérisé, quantifié, hyper-connecté, artificiellement intelligent et génétiquement modifié dont la contrepartie, ou la face B, est le contrôle et la maîtrise des populations, des individus, du vivant. Nous en avons déjà l’avant-goût. La crise sanitaire, Sars-cov2, ce n’est que l’écran du petit théâtre dont l’intrigue se déroule dans la coulisse. Leur Monde-d’après adviendra quoiqu’il en coûte, et le VRP a mis en garde pour 2021 lors de ses vœux, leur Projet s’accomplira « quoi qu’il arrive ». C’est-à-dire que spectacle ne fait que commencer.

    • @HERVE_02
      Vous êtes une belle âme, avec de belles intentions et vous parlez comme un livre, mais la réalité est tout autre. Aider un ami ce n’est pas penser ou agir à sa place, et de toute façon, les dépendances sont comme les cercles concentriques de l’enfer de Dante, vous n’en sortez que rarement.
      Un alcoolique ou un drogué, vendrait sa mère pour sa dose.
      Les commerçants sont “résilients” et tout juste indignés comme disait le soporifique Essel, c’est leur choix, il faut qu’ils en assument les conséquences, ils devraient même nous remercier car leur résilience nous coute une blinde.

      • Et bien je ne suis pas d’accord. Un alcoolique boit pour se souvenir des moments qui lui semblaient bon et oublier sa réalité actuelle qui lui semble mauvaise. Le but n’est pas de lui donner à boire… enfin moi je pencherais pour ne pas lui donner _trop_ à boire (je ne me sens pas l’âme d’une dame patronnesse du 19ème qui va expliquer eux autres ce qu’ils doivent faire (ca marche pas)). Alors on peut parler résilience et gnagnagna, mais c’est comme le passage au robot de traite, il y a de la perte (pour les vaches 30%).
        Donc mon opinion : être là pour soulager, retirer les clés de voitures, mettre au lit (pas en continue hein ! !), inviter à la maison ou il y a pas trop à boire… et proposer une autre vie, un autre regard… l’alcoolique est une personne qui boit seul, ne le laissons pas seul.

        Pour les commerçants, déjà les centre villes se vident. cela pose des soucis aux vieux qui ont du mal à faire des courses en périphérie, car beaucoup n’ont pas de voiture (et à un certain ages, faut éviter la voiture), cela pose aussi soucis à l’économie parce que l’argent ne rentre pas.. cela favorise les chaînes (multinationales) qui peuvent amortir sans soucis des pertes sur plusieurs années. et au niveau local, vous échangez des commerçants qui gagnent bien leur vie, vivent dans des maisons, achètent des produits pas low cost par des salariés au smic qui vivent en petit apart et dépensent low-cost, les bénéfices étant remontées aux maisons mères qui ne sont pour la plupart même pas en france.

        Mais on a tellement pris l’habitude de voir le désert avancer qu’on s’en moque, les villes deviennent des dortoirs, les gens ne se rencontrent plus, ne se parlent plus et l’indifférence devient norme. Et lorsqu’un gvt vient rapper les maigres avantages d’un ‘groupe’, tout le monde s’en fout et de groupes en groupes on détruit l’état social. (le truc nul qui coûte plein de sous, blablabla) et l’état est remplacé par le privé (qui fait mieux que les feignasse de fonctionnaires, pour moins chère, blablabla) et résultat : remdesivir et vaccins pour tout le monde imposé par le privé aux peu de fonctionnaires qui restent et qui se préparent leur plan de carrière futur.

      • C’est le choix des autorités d’interdire aux commerçants de travailler, c’est le choix des autorités d’endetter les Français à mort, et vous, vous prétendez que la réalité est tout autre et vous appelez à achever les petits commerçants et donner sa commission au gros milliardaire. Vous avez encore d’autres suppositoires comme ça en réserve ?

  21. 1) Analyse impitoyable et juste du système de désinformation étatique. Ces gens attendaient le vaccin comme d’autres attendaient Godot, et ils ont tout écrasé à la poursuite de leur fantasme. Aujourd’hui, le roi est nu (ce qui ne l’empêche pas de débiter des âneries sur TFI).
    2) https://www.youtube.com/watch?v=9pJyDDIqtBM
    Magnifique vidéo de Didier Raoult. Un réquisitoire contre le retard de la France en équipement de pointe, et trois constatations majeures :
    A) Pandémie gériatrique
    Enfin, c’est démontré. Chez les moins de 65 ans, mille morts de moins en 2020 qu’en 2019, augmentation moyenne chez les 65/75 ans (une catégorie de toute façon trop large) et nette chez les plus de 75 ans.
    B) Confinement et fermetures
    Aucune incidence notable sur la pandémie. Etude capitale de John Ioannidis.
    C) Stratégie
    Nécessité d’être précis et de cibler les interventions. Par exemple dans les Ehpad. Nécessité de mieux contrôler la politique de détection, qui génère des tonnes de faux positifs et négatifs.
    Or, depuis près d’un an, nous vivons sous le régime du confinement et/ou des fermetures (sauf erreur de ma part, pas un seul moment où tout était ouvert), nous pratiquons (tardivement) une politique de test grotesque et au ciblage, nous préférons les mesures “population générale” qui hésitent entre inutilité (les masques, dans une large mesure) et ridicule (couvre-feu, restrictions dans les écoles).
    Cherchez l’erreur. Mais surtout, préparez vos portefeuilles pour payer la facture humaine, sociale et économique de ce désastre.
    PS : Dans tout ça, pas un mot sur les vaccins, la dernière pantalonnade en cours. Bravo professeur !

    • On a cessé d’injecter de l’ARN dans les bras sains à Marseille ? Et on ne nous aurait pas prévenus? Qu’il est difficile de briser ses idoles! Nietzsche nous avez pourtant dit que c’était nécessaire. C’est du reste le seul enseignement du philosophe qui ne soit pas équivoque.

      • @Christophe Desmaris
        Je n’ai jamais eu de Dieu, de maître, de gourou ni d’idole. Depuis toujours, je prends ce qui est bon là où ça se trouve, sans regarder l’étiquette. Bien entendu, ça ne m’empêche pas d’avoir des opinions et des positions… qui ne vous regardent pas.
        Sur ce blog, et j’en remercie notre hôte, la liberté d’expression est respectée. J’ai pu critiquer une vidéo de Didier Raoult qui me paraissait étrange, ce qui m’a attiré les foudres des pro-Raoult. Depuis que le professeur et l’IHU sont revenus à une ligne plus “contestataire” (ce qui montre qu’il y avait bien un problème), je m’en réjouis et vous me traitez de collabo. Pour être franc, mais poli, ça commence à me casser les pieds.

        • Je crois que je n’attends pas d’un médecin qu’il soit résistant; j’attends qu’il fasse son simple travail : me soigner si j’en ai besoin et m’épargner les mauvais traitements qui vont me faire du mal.

          Ainsi si je ne suis pas d’accord avec raoult sur la vaccination, c’est un désaccord ‘politique’ (je pense que la vaccination est a réserver, en dernier recours, si on ne peut pas faire autrement, en attendant mieux. Je pense que dans une population saine, CETTE vaccination – avec les adjuvants – cause plus de soucis qu’elle n’en résout, mais comme c’est une religion, on ne peut pas en discuter, le médecin y croit comme nos arrière-grands-parents croyaient en dieu). Ce n’est pas pour moi un ‘gourou’, juste une personne qui fait son travail et le fait bien. Il tente de soigner les gens avec ce qu’il pense être bien. Il y a probablement mieux, on peut sûrement mieux faire, mais il fait ce qui lui semble juste et c’est le principal.

          Pour moi, il montre le nord, il y a peut être un meilleur nord,n mais lui ouvre sa gu*ule, sur les réseaux, sur les plateaux, il n’hésite pas à claquer son interlocuteur car il s’en moque de plus être invité. Il fait son travail de chercheur. S’il commence à faire de la propagande en disant que le vaccin est bien et blablabla je ne l’écouterais pas sur ce point. Et je lui pardonnerais parce qu’il na pas étudié la question, il reprend le fond culturelle de notre médecine, celle qui vient avec la blouse : la religion vaccinaliste.

          J’ai eu tous mes vaccins et même plus parce que j’ai fait l’armée (service obligatoire pas engagement)mes 2 grands ont eu la minimum mais je ne vaccinerais pas la dernière parce que j’ai commencé à lire et le dogme religieux à disparu. Si demain il y a une maladie très contagieuse qui se repend et tue 30% des gens sans qu’on sache comment la soigner sauf un vaccin, même mal testé, je le tenterais sur moi avant mes enfants, mais c’est loin d’être le cas.

        • La crise sanitaire est le starter de la mise en marche forcée. La toile se tisse. Au fur et mesure des contraintes qui s’enchaînent, seuls deux camps se distinguent de plus en plus nettement. Les responsables, au prix de leur liberté la plus intime, et les irresponsables, les complotistes, reliquats d’un monde déchu et voués à disparaître.

        • oui @SIPO il y a 2 camps. Mais dans les ‘crises’ il y a toujours 2 camps. Par exemple crise économique les profiteurs et les laissés pour compte… même en 40, il y avait 2 camps : les collabos et les résistants, et comme en 40 (expression bien française) les collabos sont la masse et les résistants étaient des terroristes, comme aujourd’hui les résistants sont les complotistes.

          Maintenant peut être que l’oligarchie va arriver à accoucher d’une régime à la chinoise (leur rêve), on voit déjà la censure des réseaux à très large échelle, on voit déjà l’ostracisme politique, on voit déjà l’autoritarisme avec les flics qui foutent des pv à tour de bras comme la milice en 40, on voit déjà une bonne partie de la population dénoncer ceux qui sortent du rang, on voit déjà l’invisibilisation des gens sur les réseaux, on voit certains conn*rds à écharpes dire qu’il faudrait désocialiser les gens qui seraient pas vaccinés (moi je te l’attraperais et le vaccinerais de force histoire de lui apprendre à vivre).

          nous n’en sommes pas très loin, mais un régime chinois à la mode us le pays qui vole les élections à son peuple, ça aussi ça fait rêver notre oligarchie…

        • @herve_02
          Tout à fait d’accord
          Je ne sais pas si nos énarques ont copié ce qui se fait en Chine, mais en ce qui concerne la comm’ gouvernementale, ça se ressemble beaucoup aujourd’hui. Idem pour le non-équilibre des pouvoirs, le législateur est une chambre d’enregistrement, la justice un organe technique, la presse sous surveillance.
          Heureusement qu’Internet et les media sociaux, là-bas comme ici, viennent mettre un bémol et créer, comme disait Guibord dans le film de Falardeau, une fenêtre de démocratie directe.En exerçant une sorte de veille citoyenne qui peut dénoncer et par la limite les abus de pouvoir.

      • J’avais compris apres video sur francesoir d’un medecin anglais qu’il donnait cette dose 3 à 5 jours consecutifs?
        Merci

        • Il y en a qui ne donnent qu’une dose une fois, en Inde, le kit, c’est 3 jours de suite, je vous ai donné le milieu.

  22. Bonjour
    Concernant la RTU j’espère que l’on aura des attendus de la décision plus détaillés que lors du refus de l’HCQ. Dire seulement il y a des études pour et des études contre, donc on ne peut répondre positivement, c’est triplement scandaleux :
    1- S’il n’y a pas d’effet négatif comme l’écrit l’OMS le doute devrait profiter à l’ivermectine
    2 – Pour les vaccins injectés aux bien-portants le cahier des charges demandait seulement une efficacité >50% avec des risques à long terme mal connus, donc 50% devrait suffire aussi pour un traitement sans risque 3- En cas de refus on devrait connaître les raisons détaillées des études positives déclarées mauvaises et les raisons détaillées qui ont conduit à retenir les études négatives. Un juge qui rend un jugement motive sa décision !

    merci pour votre site.
    Cdt

  23. pour comprendre comment les grandes entreprises et l’Etat sont liés; il suffit de regarder qui siègent dans les conseils d’administration de ces entreprises : des polytechniciens, des inspecteurs des finances, des conseillers d’Etat, des ingénieurs des mines en pantouflage avec de nombreux allers-retours entres les services de l’Etat, les cabinets ministériels et les entreprises
    Une fonction modeste est membre d’un conseil d’administration d’une entreprise qui consiste à participer de temps en temps à une réunion simple chambre d’enregistrement de décisions déjà prises et à percevoir un “jeton de présence” autrement plus élevé que prix de la consultation médicale ou l’heure supplémentaire d’un prof
    Sans parler des postes de direction ou de PDG.
    Tout s’explique très facilement

  24. aujourd’hui le vrai pouvoir appartient aux multinationales dont les banques. Ce sont les banques qui financement les Etats. En Europe il est interdit aux Etats d’emprunter aux banques centrales (traité de Maastricht), donc les Etats doivent emprunter aux banques. Le système prend l’eau et la banque centrale est obligée de prêter des masses considérables d’argent aux banques et la banque centrale rachète les obligations d’Etat. Cette masse d’argent considérable alimente la spéculation immobilière et financière au lieu d’aller au peuple, à l’éducation, aux systèmes de santé, aux services publics. Ces multinationales tiennent les Etats et l’union européenne notamment en les finançant. Ces multinationales ne s’intéressent qu’à leur profit et aux dividendes payés à leurs actionnaires. Elles ont donc intérêt à vendre des vaccins qui présentent l’avantage d’être injectés à tout le monde et pas seulement aux malades. Elles financent la recherche non seulement médicale et pharmaceutique mais également économique, l’université n”ayant plus un sou et les professeurs mal payés se vendant
    On fait tout pour que les Etats ne dépensent pas et que tout soit privatiser (assurances contre sécurité sociale, multinationales de cliniques comme Générale de Santé contre hôpitaux, gestion des routes et des autoroutes (Vinci et Bouygues) les media (journaux et télé) sont tenus par les multinationales, gestion de l’eau par Véolia et non plus pour les collectivités, privatisation des chemins de fer, de l’énergie

    • Oui, forcément, le couvre-feu de 18h sous prétexte de décourager l’apéro congestionne les transports en commun, donc on pouvait en prédire le résultat, et depuis 3 semaines on l’observe tous les soirs.
      Ils n’oseront pas le dire, mais c’est tout aussi flagrant à Paris, bien sûr.

  25. Ce matin, France Culture nous apprend un formidable nouvelle: forte réduction des contaminés en Inde, sans doute dû à un miracle.
    Aucune mention du pack avec ivermectine.
    De son côté, France Info vient au secours de R Bachelot et dénonce les complotistes de France Soir (pensez!On donne même la parole à un certain Maudrux!
    Il est temps d’ appeler un chat un chat: un dictateur en herbe?
    Claude Janvier , un “terrorisme viral”
    https://youtu.be/HYrV_GavTdQ

  26. très beau travail, bien sûr l’association traitement curatif le plus précoce et
    traitement vaccinal préventif(hélàs partiel si on lit le VIDAL) sont indissociables. il faut vouloir, oser. l’IVERMECTINE semble plus façile à
    proposer que l’HCQ en ambulatoire. quel est l’interêt de ces administrations et du Ministére pour ne pas lançer une étude,sous leur contrôle.
    c’est gravissime si c’est cette option.

    • La réponse est tres simple les «  vaccins » ne disposent que d’une ATU ( autorisation temporaire d’utilisation) et non d’une AMM ( autorisation de mise sur le marché, on peut donc « vacciner » faute d’un traitement efficace connu !
      Si donc l’ivermectine ou tout autre traitement prouvait son efficacité, c’est la fin de l’ATU et donc des « vaccins » soit des milliards de pertes !

      • On peut voir les choses différemment. Le vaccin n’est pas un traitement de la maladie, on est dans le préventif. L’ivermectine traite, ce n’est pas la même utilisation, donc on peut envisager une cohabitation.

        • Nous pouvons l’envisager, mais pas ceux qui sont au pouvoir ni ceux qui ont des intérêts commerciaux dans les vaccins.
          Reconnaître l’existence de traitements ferait automatiquement baisser la demande pour un vaccin, même si l’ATU était maintenue et même si le champ d’application d’un traitement et d’un vaccin sont différents.
          Par ailleurs la prétendue “absence de traitement” est un puissant outil pour entretenir la peur en tant qu’instrument de domination et de contrôle du peuple auquel certains ne sont pas prêts à renoncer.

        • le Dr Andrew Hill propose dans une video ce protocole :
          – si positif => traitement pour éteindre le virus ASAP
          – si négatif => vaccin
          (par analogie avec ce qu’on fait pour le HIV dit il, mais sur ce point je ne suis pas apte à juger)

        • Ceci étant, les vertus prophylactiques de l’ivermectine pourraient aussi lui permettre de largement pallier l’indisponibilité d’une offre vaccinale satisfaisante (au plan qualitatif s’entend, parce que tout miser sur le nombre de doses comme le font nos gouvernants sans s’occuper de ce qu’il y a dedans est juste hallucinant d’inconséquence). Et également compléter les possibles indications vaccinales pour les personnes qui auraient des contre-indications ou, plus simplement, aucune indication.

    • Oui bien sûr, on l’espère de tout cœur.
      Mais un mensonge d’État diffère d’un mensonge ordinaire, en ce qu’il utilise la force gravitationnelle pour forcer l’adhésion passive.
      Pour déjouer cette force sociologique redoutable, il faut être intrépide et réfractaire.
      C’est là que la rhétorique guerrière prend son sens et il n’est aucunement anodin, au contraire.
      Si dans une organisation quelconque, à laquelle vous appartenez, quelqu’un haut placé vous dit “C’est la guerre”, c’est qu’il exige de vous que vous vous aligniez, sous peine de réelles représailles. “Choisissez votre camp” tel est le message destiné à bâillonner toute voix dissidente.
      D’où les menaces, désormais explicites, contre les media indépendants, non subventionnés, etc.
      C’est au minimum, une tentative d’intimidation et une déclaration de guerre psychologique.
      Ça fonctionne puisque même Retailleau, au Sénat, a voté dernièrement la prolongation des pleins pouvoirs jusqu’en mai.
      Il est bien des circonstances où être de la minorité est honorable, c’est le cas ici, il faut nous y faire, nous sommes comme Romain Rolland.

    • Il est parfaitement au courant, peut-être plus que nous, mais avocat de Raoult, peut-il défendre IVER alors que le patron ne le fait pas encore ? Cela ferait un peu désordre.

    • Fabrice Di Vizio
      @DIVIZIO1
      ·
      2 févr.
      Tt le monde parle de livermectine. J’ai voulu regarder un peu mais j’ai pas du regarder au bon endroit : j’ai certes trouvé des trucs mais tout petits et où les auteurs eux même disent pas certain. Des études probantes ?

  27. Raoult s’est penché sur ivermectine, il y a fait allusion dans une de ses vidéos il y a plusieurs mois. Qu’il continue sur HCQ est logique, c’est la molécule qu’il maîtrise hyper bien. Je suis persuadée que si il n’en a quasiment plus parlé, c’est pour la protéger. L’ivermectine risque de subir le sort de HCQ : interdite, même pour mon cheval. Cela ne me surprendrait pas une seconde.
    Je ne sais pas comment les sud africains résistants sont parvenus à obtenir ce revirement : il y a quelques semaines être en possession de cette molécule pouvait vous emmener en prison.
    Seule la désobéissance civile fera bouger les choses. Même des jugements prononcés dans des états voisins ne changent rien : il y a encore des boutiques à acheter à vil prix, et des programmes de télétravail à vendre, et etc.
    En attendant, nous étions au fond? Non. Cela creuse encore :
    https://www.midilibre.fr/amp/2021/01/30/gard-des-enfants-de-6-7-ans-verbalises-sur-la-route-de-la-cantine-9343368.php?__twitter_impression=true&s=03

  28. Je sais, ce que je vais dire vous ne voulez pas l’entendre, ni même le concevoir….

    Ce virus est un virus synthétique développé (non pas en Chine) pour exterminer les 5/6 de humanité vue qu’au vu des avances AI et robotiques, cette dernière devient obsolète, en plus de l’urgence climatique, plus le moyen d’auto-saborder nos économies chateaux de carte tout en clamant haut et fort que ce n”est pas la faute de notre vermine dirigeante.

    Les variants? C’est surtout dû au remdesivir, un agent mutagène.(voir Raoult)

    Alors vous vous avez cru que le remdesivir ne servait à rien à part bousier les reins de ceux qui sont traités avec? Cela ne servait à rien dans le domaine du traitement, mais dans le domaine de rendre ce virus encore plus incontrôlable, là c’est très efficace. Et l’europe a payé pour cela.

    Qui est gilead, cette société israhellienne dont rumsfeld (de notoriété du 11 septembre et des guerres d’Afghanistan et Irak) est l’un des créateurs et promoteurs?

    Vous n’avez pas encore compris, on cherche à vous exterminer.

    Ne croyez pas un mot de ce que je raconte, soyez comme St Thomas, vérifiez vous même, c’est pas toujours facile mais c’est encore possible (toutefois la réécriture de l’histoire sur internet se fait dorénavant à vitesse grand V).

    Cette vermine l’a gravé dans le marbre. https://fr.wikipedia.org/wiki/Georgia_Guidestones
    Moi je vous l’ai déjà dit, quand je suis rentré dans la haute finance à New York dans les années 80 on nous préparait déjà pour cette dépopulation malthusienne de masse. Quand je racontais cela autours de moi on me traitait de fou. Aujourd’hui nous y sommes, allez-y, traitez moi de fou, j’ai l’habitude…. (d’avoir raison)

    Vous êtes des French frogs qui attendent l’ébullition.

    • Ben c’est peut être le remdesivir (je pense que raoult rejette l’idée – ou n(en parle pas) d’une mutation du aux vaccins, mais tout de même : 3 variants qui apparaissent au même moment et au mêmes endroits qu’une campagne de vaccination de la même firme, sur 3 continents différents.

      cela fait tout de même un p*tain de hasard

      • il est clair que les cas ont explosé là où les vaccinations sont les plus importantes ce qui donnerait raison à votre penchant et, vu que les arnM NE SONT PAS DES VACCINS et que l’on a aucun recul, il est parfaitement possible que ces outils soient eux-même des vecteurs de contamination.

        Maintenant si tel est le cas, est-ce accidentel ou planifié?

  29. “…les directeurs de ces établissements devraient être démissionnés…”
    Pas démissionnés, VIRÉS. En ajoutant le démantèlement d’une floppée de structures (les conseils de l’ordre médecins, avocats, architectes…, les conseils de sécurité, scientifique ARS, ….) parmi celles du schéma fourni par G. Maudrux dans l’article /2021/01/07/covid-19-actualites/

    • L’Ordre baching est à la mode, oui. Mais voulez vous que ce soit des Enarques et des Science Po qui vous disent comment faire votre métier et vous juge ? La peste ou le choléra ?

      • Qui a besoin d’expliquer à des médecins comment faire leur métiers ? ce sont des stagiaires ? ils ne sont pas capables ? augmenter le niveau des études ou fouter leur la paix.

        L’ordre ne fait (comme sous vichy) que relayer la propagande, non seulement ils ne servent à rien, mais en plus, ils tuent des gens. L’ordre a du sang sur les mains et mériteraient d’être amené devant des tribunaux d’assises pour complicité d’homicide involontaire.

      • Pourquoi donc?
        Les médecins n’ont-ils pas fait de longues études?
        Plus longues et intensives que celles de Chiance PoPot et de l’École Nationale d’Abrutis…
        Et ils ne seraient pas capables de s’informer et de se former?

  30. Dans les services de nos CHU, il est quasiment impossible d’évoquer les possibilités de traitement ambulatoire précoce. Tout est balayé d’un revers de main pour absence de preuve scientifique et vos collègues vous regardent avec commisération en se disant qu’il est certainement temps que vous preniez votre retraite.
    Pour passer l’agrégation de médecine, les médecins doivent avoir un doctorat en sciences. Les travaux pour cette thèse se font à…l’INSERM ou au CNRS où l’intérêt du sujet des recherches, qui en général ne révolutionnera pas le monde, est bien moins important que l’analyse statistique qui en sera faite pour présenter le résultat. Ensuite, les mêmes, reproduisant les schémas et exigences de leur propre formation biberonneront les doctorants à la régression logistique. Et voilà comment on forme des générations de médecins qui ont beaucoup de mal à admettre la qualité des études observationnelles et à s’autoriser à réfléchir hors des arbres décisionnels et autres protocoles officiels.
    Alors oui, il faudrait que la presse cesse ses informations partiales qu’elle considère comme vérité absolue, que l’Etat accepte de considérer que l’expertise médicale n’est pas dans la traque aux biais des études mais dans l’expérience de la qualité du soin prodigué sur la base de la présomption forte d’efficacité et de la balance bénéfice/risque favorable.
    Le gouvernement et la presse seront-ils capables de prendre le risque de passer pour des esprits faibles et crédules en acceptant de réfléchir hors de la doctrine de la “preuve scientifique de très haut niveau ” alors qu’une bonne partie du monde médical a bien des difficultés à le faire semble-t-il ? Qu’est devenu l’art médical à l’écoute du patient dans cette histoire ?

    • Cas concret au CHU de Lille : un malade de 46 ans, sans comorbidité, accueilli une première fois avec un test positif de 2 jours et 39°. Renvoyé chez lui avec du Doliprane. 4 jours plus tard, manque d’oxygène, hospitalisation nécessaire : oxygène + perf de glucose + dopliprane pendant 36h, puis renvoyé chez lui avec du Doliprane.
      Ok c’est pas mon domaine – mais ici comme ailleurs, c’est dingue de ne rien essayer. Pour ce que mon avis compte, j’ai perdu confiance dans l’hôpital et demanderai dorénavant systématiquement l’avis de mon généraliste.

    • Cas concret au CHR de Lille : un malade de 46 ans, sans comorbidité, accueilli une première fois avec un test positif de 2 jours et 39°. Renvoyé chez lui avec du Doliprane.
      4 jours plus tard, manque d’oxygène, hospitalisation nécessaire : oxygène + perf de glucose + dopliprane pendant 36h, puis renvoyé chez lui avec du Doliprane.
      En 8 jours, 6kg perdus, des migraines extrêmement douloureuses et toujours une fièvre importante.
      Ok c’est pas mon domaine – mais ici comme ailleurs, c’est dingue de ne rien essayer.
      Pour ce que mon avis compte, j’ai perdu confiance dans l’hôpital, et demanderai dorénavant systématiquement l’avis de mon généraliste.

  31. Merci Docteur Maudrux pour cette étude on ne peut plus opportune, qui jette un éclairage cru sur la façon dont est “faite” l’opinion publique générale.
    Pour un citoyen lucide et honnête, c’est accablant.
    Pour un citoyen cynico-blasé, c’est marrant.
    Mais pour le citoyen n°3, celui qui n’ouvre pas les liens, qui ne va pas lire le document original, qui ne questionne pas les méthodes statistiques, qui ne cherche pas les faits, eh bien, l’AFP ou l’INSERM, dont le discours tendancieux lui arrive répercuté et amplifié par une horde de mass media non-sérieux, est une autorité qui lui en impose. Il sera donc ébranlé dans son opinion (s’il en avait une) ou plus simplement,convaincu à moindres frais.
    Et ce citoyen-là, tous âges, coloris politiques etc. confondus, est la majorité.
    Naturellement, ce n’est pas une raison pour baisser les bras, mais il ne faut pas s’étonner qu’ils essaient.

  32. Bonjour,
    Depuis un moment je ne reçois plus vos billets (même en indésirables) malgré plusieurs ré inscriptions…

  33. Merci beaucoup Docteur pour cette analyse. Voir aussi aujourd’hui une interview dans Le Monde de la directrice de l’ANSM. Aucune question sur le Remdesivir, l’Ivermectine, la difficulté de l’agence à se saisir d’une molécule repositionnée, les raisons du départ de l’ancien directeur,…. Du journalisme qui a contre lui l’apparence de la connivence et de la complaisance.

  34. Il faudrait peut-être demander à l’AFP de préciser ses liens d’intérêts ? Quel crédit encore accorder à cette institution, qui n’est qu’une photocopieuse, payée avec nos impots, pour inonder de photocopies médias et journaux qui ne se donnent même plus la peine d’enquêter.
    Et puis, encore POURQUOI cet acharnement à démontrer que RIEN n’est efficace contre le covid? Maintenant que le remdésivir est à la poubelle, que les vaccins français sont à la ramasse ? est ce vraiment de la corruption par des labos, ou tout simplement de l’orgueil pour ne pas dire que l’on s’est trompé, la promesse de juteuses rémunérations comme consultant par les labos, une fois que les élections passées ce petit monde se retrouvera dans la rue ? quel est l’intéret de ne pas laisser les médecins soigner, de leur interdire les antibiotiques, de ne pas promouvoir vitamine D ou zinc, ne serait qu’à titre de précaution ?

  35. Sans être exagérément cynique :
    La crise sanitaire crée un effet d’aubaine pour le gouvernement, qui lui permet d’exercer un contrôle sur la population comme jamais il n’avait rêvé de le faire auparavant (avant mars 2020).
    Tout le monde a peur, plus de grève, plus de manifs… le troupeau suit sagement ses bergers.
    L’introduction d’un traitement efficace ruinerait tout cela.
    Pour ce gouvernement, il n’en est pas question.
    Que le vaccin soit peu efficace et doive être renouvelé chaque année à cause des variants, ou même plusieurs fois par an, est aussi une bonne chose pour eux.
    Il leur faut tenir jusqu’en mai 2022.
    Je n’ai pas besoin, je pense, de vous préciser pourquoi !

    • quand je pense qu’en Avril 2020 je disais qu’on en aurait jusqu’à la présidentielle sans trop y croire.
      Quelques millions de chômeurs en plus, de pauvres, un conflit de génération, un déficit abyssal, tout cela à cause de l’égo ou de la bétise ou de l’ignorance, c’est vertigineux.

      • Comment serait-il possible de continuer à croire à l’inconpétance ?
        Le Great Reset, je ne sais pas. Mais une collusion, une récupération de cette pandémie providentielle me semblent de plus en plus probable.
        Et c’est pas pour créer un monde meilleur. Ou alors, un Monde Meilleur…

      • La mauvaise gouvernance coûte très cher à un pays, et pas seulement à ses finances.
        La bêtise est bien présente mais n’explique pas tout.
        Elle cumule ses effets avec ceux de l’arrogance, de la connivence avérée avec les intérêts financiers, des calculs électoraux, la liste n’est pas exhaustive.
        Donc il faut se battre les choses ne s’arrangeront pas d’elles-mêmes.
        Bravo à tous ceux qui le font

  36. Merci beaucoup pour cette compilation ! je la mets en favoris ça fera un accès facile pour répondre aux aparatchiks.
    Mais comment est ce possible qu’il n’y ait qu’à la marge (et même si vous êtes pour moi la seule partie respectable), que ces critiques émergent ?
    Je pense sincèrement qu’il est possible d’émettre des critiques justes, sur les essais à l’ivermectine (différentes combinaisons, taille de certains essais, …), mais ils sombrent tellement dans la caricature, que même moi, pas scientifique pour un sou, je vois les embrouilles.
    Je me faisais aucune illusions sur les journalistes mainstream, je comprends parfaitement la controverse scientifique (et même je la trouve salutaire).
    Mais la mauvaise foi, exposée avec une telle médiocrité !!? Je sais pas comment ils et elles font ? Même l’argent n’explique pas que l’on se ridiculise à ce point !!

  37. Le désaveu de toutes les instances vis-à-vis de l’Ivermectine est tout sauf inattendu.
    Il se passe avec l’Ivermectine exactement ce qu’il s’est déjà passé avec l’HCQ + AZI.
    C’est le refus de tout traitement par les autorités de santé.
    Pourquoi ?
    On l’a déjà dit :
    Avant, c’était pour favoriser le Remdesivir. Aujourd’hui c’est pour favoriser les vaccins.
    C’est pourtant simple à comprendre.
    La science n’a rien à voir là-dedans. Par contre, la corruption, elle, a à y voir, et largement, elle est à tous les niveaux.

    • faire pression sur nos députés et sénateurs pour engager l’article 68 de la constitution qui consiste à destituer le responsable c’est à dire le président 🙂
      c’est le message de Francis Lalanne !
      et vous saurez à qui vous avez à faire dans votre circonscription 🙂

  38. Le pire de tout c’est qu’ils sont pris la main dans le sac (ou plutôt le bras) mais on continue de les croire dans ce que l’on accepte comme vraie. l’homéopathie c’est de la merde, les vaccins sauvent le monde, le cancer du poumon c’est la cigarette (ou le tabagisme passif) et pas la pollution des villes, les vaccins sauvent plus de vie qu’ils n’en abîment.

    Comment peut-on croire un menteur ?

    • Vous affaiblissez vos propos quand vous sous entendez que le tabac ne joue pas sur le cancer du poumon et que ce serait lié à la pollution des villes.
      Cette “pollution ” des villes a chuté drastiquement depuis 50 ans: même sans voitures au printemps, on a eu du mal à voir une quelconque amélioration de l’air des villes.
      Quant à la cigarette, il suffit de voir l’évolution des cancers du poumon chez les femmes depuis 30 ans: elles se sont émancipées en fumant autant que les hommes et et le résultat est là.

      • @Douar

        Donc vous avez des études sérieuses sur le tabac vs la pollution ? Et donc vous expliquez les femmes depuis 30 ans … la cigarette. C’est avant ou après qu’on explique que corrélation ne vaut pas causalité dans les morts suite à vaccination ?

        Pour la pollution aller passer 1 mois dans une campagne préservée , en montage loin de la civilisation, puis revenez en ville. vous allez faire une expérience olfactive très intéressante

        Je ne dis pas qu’il faut fumer, je dis qu’il m’est avis que l’on a bien caché du cancer des poumons venant de pollutions diverses et variés en cancer du fumeur. comment vous arrivez à faire confiance en ce qu’on vous raconte en ayant sous les yeux, tous les jours depuis 1 ans l’institutionnalisation de la tromperie, du mensonge, même si cela a tué 60 000 personnes de trop ?

        Vous ne pensez pas que toutes les institutions poussent à rendre responsable l’individu pour les soucis de santé publique ? Cancer du sein c’est cigarette + contraceptif ou juste contraceptif ? Il n’est que voir comment ces messieurs lisent les études. Vous avez fait des recherches vous même ou avez-vous suivi le “consensus” (le même qui dit qu’il y a pas de traitement) de la société ?

  39. @Dr Maudrux : je vous sens irrité voire impatient. Avez-vous de mauvaises nouvelles ou un mauvais pressentiment concernant votre demande de RTU ?

      • le billet du 27 janvier (conseil d’état) est prudemment optimiste au contraire. Une semaine après, je le sens désabusé.

        • Réaliste. Il y a des enjeux qui dépassent le sujet et qui motiveront la réponse. Ne pas se désavouer, campagne vaccinale,.. Un prétexte : l’Europe : une fois fait, ce n’est pas nous qui avons bloqué, nous suivons le consensus. maintenant, si je continue, c’est qu’il reste toujours une petite chance, la vérité finit toujours par triompher… même trop tard. Ce qui révolte le plus, c’est qu’entre temps, ce sont des milliers de morts à qui on aura refusé une petite chance, sans risques que cela marche ou pas. C’est pour moi le premier et plus gros problème.

        • Dr
          ce sont des dizaines de milliers de morts, Probablement 60 000 morts de trop, mais ils ne craignent rien, ils sont inpunissables. L’état est devenu un dictateur terroriste. Leurs décisions tuent des dizaine de milliers de gens, ca passe crème. Qu’un naturopathe ou truc du genre passe à coté d’un cancer et il a de bonne chance de se retrouver devant les tribunaux. une famille vaccine pas et le gamin attrape la rougeole, ils sont bon pour une ip, placement et consorts. L’état vaccine des ados au collège sans autorisation des parents et provoque des SEP en pagaille ? les enfants étaient déjà porteurs, obligé. Un mono d’une colo catho couche avec une ado, pleine page sur les curés pédophiles, cela se passe dans les écoles, pas un mot; viol dans les prison, pas un mot.

          nous vivons en tyrannie mortifère. et la population accepte en croyant les nouvelles ortf que ce sont des fake news de complotistes.

    • Je pense qu’ils vont demander une étude clinique qui va prendre des mois. Ils gagneront du temps et espèreront envoyer l’ivermectine aux oubliettes. J’espère me tromper…

      • logique !
        c’est ce qui a été fait pour l’HCQ !
        on ne change pas une méthode qui a fait ses preuves !

  40. Bonjour,
    Je me permets une petite remarque à votre article qui est comme d’habitude très bien documenté.
    J’aurais préféré un titre comme :
    “Ivermectine : Pourquoi des informations validées par les autorités scientifiques reconnues ne sont pas communiquées aux citoyens ? ”
    Ma volonté est d’éviter de mettre en avant une présupposée intentionnalité des autorités publiques.
    Bien cordialement.

  41. Tout ceci est à garder bien au chaud, avec noms, dates, références….pour le dossier du futur procès de Nuremberg

    • “Au chaud”, comme vous dites. La vérité est indispensable en médecine mais aussi en Histoire. Pensons à ces mensonges qui nous ont fait tant de mal. Et c’est la vérité qui rend libre, même contre la junte sanitaire actuelle, qui tue.

    • pour que ce soit jugé par qui?
      par l’ONU, l’OMS, les médias et gafas qui appartiennent à une poignée de crapules? C’est tous les mêmes !

      Sinon, sur l’idée et la pertinence d’un procès de Nuremberg, 1000% avec vous, mais Nuremberg n’était que “winner’s justice”.

      Qui était la source du zyklon B, gaz des chambres à gaz? Etait-ce Farben AG dont la majorité des actions étaient détenues pas prescott bush, père et grand père de george bush 1 et 2? Avez-vous vu des bush à ce procès?

      • Tout cela est bien compliqué: le Zyklon B est un pesticide inventé par Walter Heerdt, chimiste. Heerdt avait travaillé avec Fritz Haber, prix Nobel de chimie. Ces travux étaient directement hérités des travaux de Haber sur la synthèse de l’ammoniac. Haber fut très critiqué et traité de “père de l’arme chimique”. Mais la synthèse de l’ammoniac a permis…les engrais Le ZyklonB a tué disons 3 millions de personnes, les engrais en ont sauvé des milliards. A l’heure des discussions de salon sur les bénéfices/risques, et si la vie humaine est quantifiable (un vieux vaut moins qu’un jeune etc., ce que je ne crois pas) alors les inconvénients-risques de l’émergence du Zyklon B, aussi absurde cela puisse-t-il paraitre, à 3 millions sur 3 milliards, valaient le coup

    • A propos d’histoire … le sang contaminé (“un détail” au regard de ce qui est en train de se passer)

  42. C’est dommage que l’AFP et l’INSERM n’aient pas appliqué le même type de lecture aux résultats des vaccins.
    Il est essentiel qu’ils mentent jusqu’à la mort.
    Ce qu’ils ingnorent c’est qu’ils pourraient changer d’avis, média et population auraient vite oublié.

  43. Bonjour,
    J’ai lu ,je ne sais pas si cela est vrai,que l’AMM des vaccins ne pouvait pas etre accordee au cas ou un traitement medical etait approuve?
    Qu’en pensez vous?

    • Tous les produits peuvent avoir une AMM si répondent aux critères. On peut prescrire hors AMM uniquement s’il n’existe pas de produit ayant une AMM dans l’indication. Si un jour un produit a son AMM pour le Covid, on ne peut plus prescrire les autres.
      Maintenant vaccins et Ivermectine, ce n’est pas la même chose. Le vaccin est préventif, l’ivermectine thérapeutique. L’indication n’est pas la même.

  44. Accablant, si vous ajoutez à cette malhonnêteté la force de frappe du rouleau compresseur médiatique qui va faire tourner en boucle cette désinformation, cela donne un spectacle vertigineux sur la capacité de manipulation de l’opinion d’un pouvoir moderne et cela ne se limite pas qu’au problème du covid, mais à tous les autres, économiques, géopolitiques etc…